Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 06:00





besancenot-candidat-NPA-regionales-2010.jpg



Olivier Besancenot qui avait juré qu'il ne serait jamais candidat à une élection pour mieux rester chef de parti a changé d'avis !.. Il sera tête de liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) en Ile-de-France. Le facteur l'a annoncé mardi 19 janvier aux militants de son parti. Au sein d'une gauche radicale désunie marquée par des alliances au cas par cas, le leader du NPA veut créer le sursaut sur son nom. Lutte ouvrière quant à elle préfère battre campagne en solo.

 

 

  

Invité de Dimanche+ et questionné sur son engagement dans les régionales, le chef de file du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) avait rétorqué que les militants n'apprécieraient pas qu'ils ne soient pas les premiers informés de son engagement comme tête de liste en Ile-de-France. Olivier Besancenot leur a en effet réservé la primeur de l'annonce, mardi soir. Le facteur de Neuilly a longtemps laissé planer le doute sur une éventuelle candidature.

 

Le NPA devrait s'associer, dans 4 ou 5 régions sur les 22, avec le Parti de gauche emmené par Jean-Luc Mélenchon. Désireux de donner plus de visibilité à son parti, Olivier Besancenot se lance donc dans la bataille des Régionales contrairement au scrutin européen de juin 2009. En Ile-de-France, le NPA avait réalisé 4,26% des suffrages. Parmi les personnalités politiques préférées des Français, le leader du NPA paye donc de sa personne. Officiellement pour lutter contre les inégalités sociales criantes. "J'ai décidé de mouiller ma chemise car l'Ile-de-France est la région la plus riche de France mais, paradoxalement, c'est là que les inégalités sociales sont les plus fortes", a confié Olivier Besancenot au Parisien.

 

Gratuité des transports en commun pour tous


Et c'est dans cet ordre d'idées qu'Olivier Besancenot propose la gratuité des transports en commun pour tous. Une mesure qui, selon le leader du NPA, permettrait de "désenclaver les quartiers populaires". Autre pierre angulaire de son programme: "supprimer les subventions du patronat et des grandes entreprises capitalistes en utilisant l'argent public à des fins publiques", poursuit Olivier Besancenot dans les colonnes du Parisien.

 

Dénonçant un bilan socialiste en Ile-de-France qui a "servi la soupe" à la droite et aux grandes entreprises du CAC 40, le protégé d'Alain Krivine, s'il affirme se battre avant tout contre la droite, veut faire entendre la voix d'une gauche réellement anticapitaliste que n'incarne pas le PS. "Il faut s'opposer [à la droite] tout le temps et ne pas cautionner, par exemple, un recul social sur les retraites. Nous ne pouvons pas cogérer une politique qui s'inscrit dans un bilan qu'on ne partage pas", insiste Olivier Besancenot.

 

"Des constructions médiatiques"


Reste que la stratégie d'alliances du NPA, au sein d'un Front de gauche bien loin de l'union sacrée, pourrait troubler des électeurs ne sachant plus où donner du bulletin. Ainsi, le PCF et le Parti de gauche font liste commune dans 17 régions mais dans 5 autres, le Parti communiste a décidé de s'allier avec le Parti socialiste. Le PG de Jean-Luc Mélenchon en profite donc pour former un attelage avec le NPA de Besancenot dans ces dites régions. Un NPA qui, en outre, se réserve le droit de se prononcer au cas par cas. "Dans quatre ou cinq régions, nous devrions avoir un accord avec le Parti de gauche, Poitou-Charentes étant encore en discussion", a précisé Alain Krivine, l'un des responsables du NPA

 

Cacophonie au sein de la gauche radicale française? "On nous a reproché d'être en retard au démarrage. Nous sommes prêts, nous sommes unis", avait lancé Jean-Luc Mélenchon lors du premier meeting du Front de gauche, le 10 janvier. Unis? Les tractations ont pourtant été rudes et la stratégie d'alliance mise en place prouve que l'unisson a bon dos. En outre, Lutte ouvrière continue de faire cavalier seul, assurant être "le seul parti révolutionnaire", jetant dans le même sac Front de gauche et NPA. Quand le Front de gauche rêve de faire une "énième mouture de la gauche plurielle", le NPA, en abandonnant la référence au trotskysme a "changé d'orientation", assure la porte-parole de LO. "Pour moi, ce sont des constructions médiatiques", tonne Nathalie Arthaud.



Source : lejdd.fr  20-01-2010 




 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens