Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:38

chomage-pole-emploi.jpg

 

 

Selon les chiffres publiés mercredi 25 septembre dernier par le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a baissé de 50.000 fin août. Des bons chiffres qui s’expliquent en grande partie par la montée en puissance des emplois aidés et par la sortie des listes de nombreux chômeurs, faute d’actualisation de leur situation.  Mais tout de même, ce « bon » chiffre, trop bon peut être pour être vrai à de quoi surprendre. D’autant plus que comme François Hollande et Michel sapin répètent depuis des mois que la courbe du chômage doit « s’inverser » avant fin 2013 on peut imaginer qu’ils vont « tout » faire pour que leur promesse se réalise.          

Le nombre d'inscrits à Pôle emploi, en hausse depuis mai 2011, a fortement reculé en août, où 50.000 demandeurs d'emploi sans activité sont sortis des listes qui recensent désormais 3,23 millions de personnes. En considérant les demandeurs d'emploi ayant une activité réduite, on dénombre 62.700 inscrits de moins en métropole, soit un total de 4,78 millions de personnes, a annoncé le ministère du Travail. La baisse observée en août, d'une ampleur inégalée depuis près 13 ans pour la catégorie A (sans aucune activité), s'explique par la conjonction de plusieurs phénomènes.

Bug informatique, chômeurs découragés… 

C’est la dimension la plus contestée des chiffres publiés mercredi. Un grand nombre de personnes (77.500 de plus qu'en juillet, soit une hausse de 38,8%) ont disparu des listes faute d'avoir informé Pôle emploi, comme ils y sont obligés, de l'évolution de leur situation. Ce qui pousse l’UMP à dénoncer une "manipulation statistique". Ce n'est pas "une aberration statistique, même si dans les périodes de reprise de l'activité, il peut y avoir des mouvements un peu erratiques d'un mois sur l'autre", a répliqué Michel Sapin jeudi sur France Inter.

Dans un communiqué publié mercredi 25 septembre dernier,  le ministère du Travail a tenu à préciser qu'"aucun incident dans le système d'information de Pôle emploi" ou "changement dans les modalités d'actualisation (...)" "n'a pu être identifié pour expliquer cette hausse exceptionnelle". Un bug informatique intervenu fin août avait pourtant bien été reconnu par Pôle emploi sur son compte Twitter, comme le rappelle le site de Sud-Ouest. "Un chiffre d’une telle ampleur n’a jamais été observé. En moyenne tous les mois 200 000 personnes sortent des listes pour défaut d’actualisation de leur situations, nous somme en août à 280 000", indique auJDD.fr Eric Heyer, économiste à l’OFCE. "En plus de la possibilité d’un bug informatique, ce chiffre peut correspondre à des chômeurs découragés qui n’estiment plus utiles de mettre à jour leur situation. Ou alors, hypothèse optimiste, à des personnes qui ont retrouvé un travail sans prévenir Pôle emploi", ajoute l’économiste.  

Premiers effets des emplois aidés

En août, les nouvelles inscriptions à Pôle emploi ont également fortement diminué (-9,4%). Les fins de missions d'intérim ont chuté de 9,5%, les fins de CDD de 6,9% et les licenciements économiques de 1,6%. "Il y a surtout un grand mouvement qui est la diminution des entrées (à Pôle emploi), c'est le signal le plus important", s’est félicité jeudi Michel Sapin. Une baisse qui s’explique en grande partie par la politique d’emplois aidés mise en place par le gouvernement. "Le 60.000ème emploi d'avenir a été conclu ce lundi", les "emplois aidés continuent de monter en puissance" et "de nombreux contrats de génération sont en cours de conclusion", a indiqué le ministère du Travail dans un communiqué publié mercredi. Or on sait très bien que ces emplois aidés, s’ils sont nécessaires, notamment pour les jeunes, sont une solution très couteuse et forcément provisoire. Seul le redémarrage de l’économie pourra faire baisser durablement le taux de chômage.

La conjoncture économique?

Pour gagner son pari d'une inversion de la courbe à la fin de l'année, le gouvernement ne pourra sans doute s'appuyer que sur sa politique de l'emploi. En effet, la reprise économique est encore trop faible pour faire baisser le chômage, et ne peut permettre d’expliquer les bons chiffres du mois d‘août. "Il y a toujours un décalage de trois trimestres entre l’amélioration de la conjoncture et la création d’emploi", explique Eric Heyer. "En période normale, il faut 0,9% de croissance pour créer de l’emploi, et 1,5 pour faire baisser le chômage. Mais aujourd’hui les entreprises sont en situation de sureffectifs, et une hausse de la croissance pourrait d’abord servir à absorber ce trop-plein", ajoute l’économiste. La perspective d’une baisse durable du chômage semble donc encore loin.

 

Source : leJDD.fr 27-09-2013

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens