Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 07:00

PSA-peugeot-citroen.jpg

 

 

Et si PSA PEUGEOT-CITROEN devenait chinois ? Le groupe Dongfeng, le numéro deux chinois de l'automobile, serait en pourparlers pour prendre 30% du capital du constructeur français. Il est partenaire de Peugeot depuis les années 1990 avec une co-entreprise DPCA qui dispose de trois usines à Wuhan (centre de la Chine) pour une capacité de production de 600 000 unités par an. Ce consortium de Wuhan pourrait mettre sur la table 1,1 milliard d'euros.

En crise avec un marché européen en berne, le groupe PSA Peugeot-Citroën doit pour sa survie trouver impérativement de l'argent frais. L'an passé, sa dette a dépassé les trois milliards d'euros et devrait être encore de l'ordre de 1,5 milliard d'euros cette année. Et ce malgré les plans sociaux, avec la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, la vente d'actifs pour plus d'1,5 milliard d'euros dont les murs de son siège social avenue de la Grande-Armée,...

PSA réfléchit à une alliance avec Dongfeng

Il y a «un certain nombre de réflexions en cours pour renforcer le partenariat entre PSA Peugeot Citroën et le groupe chinois Dongfeng», avait déclaré fin septembre Philippe Varin, président de PSA tout en restant muet sur l'éventualité de voir Dongfeng entrer au capital du groupe français. «Nous étudions de nouveaux projets industriels et commerciaux avec différents partenaires ainsi que les modalités financières qui accompagneraient ces projets», a ajouté le groupe PSA à la Tribune tout en ajoutant «Dongfeng est une piste sérieuse». A la mi-septembre, le quotidien « Les Echos » écrivait que PSA avait mandaté deux banques pour réfléchir aux modalités d'une alliance capitalistique avec Dongfeng. Dongfeng a confirmé à l'agence Bloomberg avoir «reçu des informations de la part de banques d'investissement concernant PSA».

Avec 30% du capital, Dongfeng deviendrait le premier actionnaire de Peugeot

Pour autant, les jeux ne sont pas encore faits et plusieurs barrières doivent être levées. Avec 30% du capital, Dongfeng deviendrait le premier actionnaire de Peugeot devant la famille Peugeot qui contrôle 25% du capital et General Motors qui en détient 7%. Reste à savoir le rôle de chacun dans ce nouveau montage ? La solution évoquée est que Dongfeng n'interviendrait pas stratégiquement et commercialement en Europe et en Amérique du Sud, les zones où PSA et GM sont bien implantés. En revanche, le constructeur de l'Empire du Milieu prendrait sous sa responsabilité le continent asiatique et la Chine. Cela lui permettrait de gagner des années en termes de transfert de technologie et d'obtenir rapidement une stature mondiale. En outre, actuellement la co-entreprise en Chine est profitable avec un chiffre d'affaires de 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires depuis trois ans et une marge brute de 7 %.

Mais il existe d’autres obstacles : le groupe PSA Peugeot-Citroën a un autre partenariat en Chine avec le constructeur Changan pour la fabrication des voitures de sa ligne DS. Du coup, cette alliance pourrait avoir du plomb dans l'aile alors qu'une nouvelle usine vient d'être inaugurée et que la production de la DS5 Citroën vient de débuter.

Enfin, reste à savoir si le prix proposé par Dongfeng est acceptable pour la famille Peugeot. Cette prise de contrôle reviendrait juste à éponger la dette du constructeur français.

 

 

Source : LeParisien.fr 11-10-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)



Partager cet article

Repost0

commentaires

echavidre 12/10/2013 23:48

Bonjour

Malheureusement je crois bien que peugeot n'a plus guère le choix. L'année dernière l'entreprise a perdu 200 Millions d'Euros par mois et cette année ce sont encore 150 millions par mois. Malgré un
énorme plan social qui risque fort de mettre l'entreprise en péril, malgré la vente du siège social !..
Il reste plusieurs solutions ; la famille continue a alimenter les pertes mais je pense qu'ils sont à bout de souffle
General Motors augmente sa participation mais ils sont déjà embourbés avec Opel qui est en surcapacité et qui doit aussi perdre de l'argent.
Collaboration avec l'un des deux partenaires chinois, le plus fort d'entre eux, qui voudra très probablement récupérer et du savoir faire et les rennes du pouvoir dans l'entreprise.
L'entreprise n'a pas fait d'erreur de stratégie. Elle n'a jamais eu de toute son histoire une gamme aussi riche et aussi variée. la crise est là et elle ne semble pas s'éloigner rapidement
quoiqu'en disent certains...
En tous cas l'hypothèse chinoise serait une catastrophe pour notre industrie automobile française car les chinois qui collaborent avec Peugeot et Citroen depuis des décennies n'ont toujours eu
qu'une hate c'est de récupérer le savoir faire et lancer en Chine Leur propre industrie automobile, autonome..
A suivre donc ;;

J.P.E

Xav 12/10/2013 11:16

Bonjour Jean Pierre.
Il ne manquait plus que ça ! Votre sentiment ?

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens