Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 15:30

Arnaud-Montebourg-Francois-Hollande.jpg

 

 

Invité sur RTL vendredi 27 septembre au matin, Arnaud Montebourg a justifié son absence lors du déplacement, la veille, de François Hollande sur le site ArcelorMittal de Florange.  "Furieux" selon Europe 1 de ne pas avoir été invité en Moselle, le ministre du Redressement productif a assuré qu'il avait des "obligations à Bruxelles" et qu'il restait "un bon soldat".

Jeudi 26 septembre dernier,  François Hollande était en Moselle, à Florange, pour rencontrer les ouvriers d'ArcelorMittal. Seul ou presque, sa ministre de la Culture Aurélie Filippetti, élue de ce département, l'ayant accompagné. Mais ni le Premier ministre ni Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, n'étaient présents. Ces deux responsables ont pourtant géré le dossier il y a un an, s'affrontant publiquement sur la méthode à suivre.

Selon des informations d'Europe 1, diffusées jeudi, Arnaud Montebourg aurait été "furieux" de ne pas l'accompagner. "Je ne suis même pas au courant du programme, qu’est-ce que vous foutez", aurait-il lancé au secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas, en marge du Conseil des ministres de mercredi. En début de semaine, lors d'une interview sur i-Télé, il avait même déclaré "ignoré" tout du déplacement du chef de l'Etat, révélé dimanche dernier par le JDD. Pourtant, au lendemain de cette visite, le ministre du Redressement productif, invité de la matinale de RTL, ne semble plus tenir rigueur de sa mise à l'écart.

A Bruxelles plutôt qu'à Florange

"François Hollande y est allé, assumant sa propre décision. Et je l'en ai remercié", a ainsi déclaré Arnaud Montebourg vendredi matin. Pourquoi n'était-il pas présent à Florange? D'abord pour des raisons d'agenda, a-t-il assuré à la radio, rappelant qu'il "avait des obligations à Bruxelles auxquelles (il) tenait". Il assistait en effet au Conseil des ministres de l'Industrie où, a-t-il précisé, il travaillait sur "des dossiers très chauds". "Nous défendons l'industrie là-bas et je préfère le faire moi-même, je ne veux pas le déléguer à des diplomates ou des hauts-fonctionnaires", a-t-il encore expliqué.

Quant au déplacement du chef de l'Etat en Moselle, le ministre a indiqué que "le président souhaitait y aller seul". "C'était une manière pour lui d'affronter ceux qu'il semblait avoir déçu. Et je vois finalement que les esprits se sont rencontrés", a-t-il analysé. Avant d'évoquer un autre sujet brûlant - les Roms et l'affrontement intergouvernemental entre Manuel Valls et Cécile Duflot -, Arnaud Montebourg a tenu à ajouter qu'il était "un bon soldat", "même pas déserteur". "Un soldat, il est au combat et je me bats pour le made in France", a-t-il conclu.

 

"Est-il préférable que vous taisiez vos état d'âmes?", questionne alors le journaliste Jean-Michel Apathie. Réponse laconique de son invité : "Je crois que c'est mieux comme ça." Certains d'entre eux ont pourtant filtré dans « Le Point » paru jeudi 26 septembre. Selon l'hebdomadaire, Arnaud Montebourg aurait qualifié, en marge de la dernière université d'été du PS, François Hollande de "trop mou et trop suiviste vis-à-vis de Merkel" et Jean-Marc Ayrault d'"inexistant". Quant à Manuel Valls, que le ministre du Redressement productif a pourtant défendu vendredi matin sur RTL, il aurait lâché : "Ce n'est pas un homme de gauche, il a été placé au gouvernement pour les voix de droite et du FN."

 

Source : leJDD.fr 27-09-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens