Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 10:00



lait-pas-d-accord-sur-les-prix.jpg





Industriels et producteurs étaient réunis, jeudi 18 mars, au sein du Centre national interprofessionnel de l'économie laitière, afin de fixer une hausse des prix du lait au 1er avril. Mais les discussions ont achoppé, un désaccord qui laisse planer la menace d'une énième crise dans un secteur en ébullition depuis des mois.



Organisations patronales et syndicats devaient entériner la progression des indicateurs dits de "tendance", qui servent de base pour fixer localement les prix de base du lait, chaque trimestre. Ces négociations devaient être facilitées par un accord, signé le 3 juin par toute la filière sous la pression du gouvernement, soucieux d'éviter une aggravation des difficultés du secteur. Selon cet accord, le prix de base du lait devait augmenter de 5,5 à 5,8 % à compter du 1er avril jusqu'au 30 juin, par rapport au deuxième trimestre 2009. Entre janvier et mars, industriels, coopératives et producteurs s'étaient entendu pour une hausse comprise entre 3 et 8 % des prix du lait.

 

Mais, coup de théâtre, la Fédération nationale des industries laitières françaises (FNIL) – patronat – dénonce le compromis, réclamant un alignement "immédiat" du prix du lait français sur celui de l'Allemagne, premier pays producteur en Europe et où le lait est moins cher. "On ne cautionnera pas les indices de tendance des marchés laitiers au deuxième trimestre 2010", a-t-elle souligné. "C'est inacceptable", a aussitôt réagi Florence Loyer, de la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL), avertissant que son syndicat n'hésiterait pas à "bloquer les entreprises". La FNPL a vu en 2009 une bonne partie de sa base se tourner vers ses rivaux, déçus de la voir signer un accord auquel elle était opposée.


 

"LA BATAILLE POUR LES PRIX DU LAIT VA CONTINUER"


 

Si elle juge que le prix du lait est de 15 % plus cher en France par rapport aux autres pays européens, la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) regrette toutefois "l'irréalisme" de la FNIL. Désormais, les négociations devraient être engagées localement entre industriels et producteurs de lait, qui ont une dizaine de jours pour parvenir à un arrangement. En l'absence d'accord, les prix ne bougeront pas, affirment les syndicats de producteurs et la FNCL. "Ce serait dommageable pour nous et ce n'est pas acceptable", dénonce Pascal Massol, le président de l'Association des producteurs laitiers indépendants (APLI), née de la désaffection des adhérents de la FNPL. "Cela veut dire que la bataille pour le prix du lait va continuer (...). On ne lâchera pas tant qu'on n'aura pas gagné", souscrit André Bouchut, secrétaire national de la Confédération paysanne.

 


Source : lemonde.fr  19-03-2010



Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)



Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens