Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 07:00

Beaubourg-cout-des-agences-de-l-etat.jpg

 

Un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF), achevée en mars 2012 mais seulement révélé lundi 7 septembre dernier par le quotidien « Le Parisien », dénonce les effectifs pléthoriques des nombreuses agences de l'Etat ainsi que leur coût, 50 milliards d'euros chaque année.

René Dosière le député qui épluche tous les comptes publics et dénonce, de temps en temps, quelques abus, s'est trouvé un allié. Dans les colonnes du « Journal du Dimanche », le député apparenté socialiste expliquait au gouvernement comment il pouvait économiser près de 20 millions d'euros en rationalisant ses coûts. Lundi 17 septembre dernier, c'est un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF), révélé par « Le Parisien », qui dénonce les effectifs pléthoriques d'une myriade d'agences de l'Etat à l'efficacité relative.

Bercy va se pencher sur la question

"Il n'existe pas de recensement exhaustif" de ces agences nationales "créées de façon ponctuelle sans cohérence d'ensemble", dénonce d'emblée le rapport. Autre surprise, alors que l'Etat s'efforce de réduire son train de vie et de diminuer ses effectifs - François Hollande a notamment annoncé vouloir récupérer 10 milliards d'euros sur les dépenses publiques -, les budgets et le nombre de fonctionnaires attachés à ses agences ont explosé ces dernières années. Au final, elles coûtent chaque année 50 milliards d'euros et emploient près de 450.000 personnes. L'IGF recommande donc au gouvernement de tailler dans le gras, ce qui pourrait lui permettre de réaliser quelques économies supplémentaires. L'IGF suggère notamment de piocher deux milliards d'euros dans les trésoreries excédentaires des agences.

Remise en ordre rapidement

Commandée en août 2011 par Matignon, cette enquête de l'IGF a été achevée en mars 2012 mais le Premier ministre d'alors François Fillon avait renoncé à la rendre publique à quelques semaines de la présidentielle, écrit le quotidien. Le gouvernement Ayrault entendrait en revanche s'appuyer dessus. Bercy assure ainsi que ce rapport ne restera pas lettre morte. Les premières mesures seront annoncées d’ici 15 jours, avec notamment des baisses d'effectifs et des diminutions budgétaires pour certaines agences.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 19/09/2012 18:25

Voilà bien un secteur qui pourrait largement maigrir … Souvent créés pour permettre de gérer «en souplesse» un problème parfois ponctuel, ces établissements publics se font tranquillement et fort
discrètement du gras sur le dos des contribuables. On pourrait utilement y ajouter les Comités «Théodule», les missions diverses et variées et trouver là de substantielles économies… Il est vrai
qu’on a souvent créé les postes pour placer quelques amis, mais hélas, une fois créés ces comités perdurent parfois même sans raison.

L’originalité de ses «exceptions» administratives est de vivre avec des fonds publics (subventions, taxes fiscales et parafiscales, redevances …) sans être soumises aux règles de Comptabilité
publique. Elles calquent les avantages de leurs salariés sur ceux des fonctionnaires sans en vivre les contraintes, leur permettant ainsi de surdimensionner les postes, de recruter sans compter et,
contrairement à l’Etat qui les subventionne, de disposer le plus souvent d’une trésorerie pléthorique. Le cas des Universités est sur ce point exemplaire, mais, beaucoup d’établissements publics
sont dans ce cas. Ce n’est pas un hasard si on les considère comme des zinzins (investisseurs institutionnels)

Aller chercher des économies dans ce secteur peut s’avérer fort payant et surtout indolore pour le citoyen car les bénéficiaires ne sont pas nombreux.

Je suis du reste convaincu que personne ne sait combien il existe de ces entités, il est donc impossible de savoir si elles ont la moindre raison d’exister …

Ceci va dans le bon sens, si toutefois les résistances ne sont pas trop fortes. En fait c’est un audit complet des services de l’Etat qui devrait être fait en commençant par définir le vrai
périmètre de l’action publique. Il faudrait aussi changer les habitudes consistant à légiférer sans arrêt en créant de fait de nouvelles structures d’exécution ou de contrôle.

Mais il faudrait surtout tenir compte des nouvelles technologies qui ont apporté dans les administrations des gains de productivité incroyables. Issu du ministère des Finances je peux en attester.
J’ai ainsi pu noter que pour justifier les effectifs on inventait sans arrêt des missions nouvelles sans la moindre demande du Parlement. La grande mode est ainsi aux statistiques, aux études
économiques, autant d’activités redondantes et strictement inutiles.

Le «mille feuilles» administratif constitue le meilleur exemple de ce gaspillage insensé.

Si l’Etat entend réellement faire des économies il dispose d’un gisement inépuisable.

A condition bien entendu qu’il en trouve le courage !

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens