Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 07:00

 

Christine-Lagarde-Jerome-Cahuzac.jpg

 

A moins d'un rebondissement, et l’on ne voit pas très bien pourquoi celui-ci se produirait, Christine Lagarde devrait être de nouveau auditionnée par la Commission des finances de l'Assemblée nationale sur le dossier Bernard Tapie. Les députés veulent interroger la ministre de l'Economie sur la somme définitive que touchera l'homme d'affaires en règlement du conflit de la vente d'Adidas. Dans l'affaire Adidas, Jérôme Cahuzac, à la tête de la Commission des finances de l'Assemblée nationale, ne comprend pas le manque de clarté de Christine Lagarde.

 

Le 24 septembre 2008, Christine Lagarde se trouvait déjà devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale pour s'expliquer sur l'affaire Adidas. Deux ans et quelques rebondissements plus tard, la ministre de l'Economie devrait, sauf surprise, y retourner. En effet, Jérôme Cahuzac, président de la Commission, veut procéder à une nouvelle audition de la ministre dans le cadre du règlement du litige qui oppose, depuis 1993, Bernard Tapie au Crédit Lyonnais puis à l'Etat. Ni la date, ni la forme de cette rencontre n'ont encore été fixées, mais, selon Le Monde , Bercy a déjà répondu n'avoir "aucune opposition de principe".

 

L'audition pourrait ainsi avoir lieu en marge de la présentation du budget 2011, la semaine prochaine. Elle "devient inévitable", a assuré jeudi 23 septembre dernier le député socialiste Jérôme Cahuzac, dont la Commission a estimé à 210 millions d'euros la somme que toucheraient les époux Tapie. Après la parution de cette information dans le Canard enchaîné daté du 8 septembre dernier, l'homme d'affaires a démenti jeudi ce chiffre, qui, selon lui, ne prend pas en compte une importante ponction fiscale. Ainsi, dans une lettre destinée à Jérôme Cahuzac et diffusée jeudi dans la presse, Bernard Tapie estime entre "30 et 40 millions d'euros" la somme définitive qu'il touchera avec sa femme. Les frais de liquidation de son ancien groupe et l'impôt sur les revenus diminueront considérablement le solde de départ.

 

François Baroin, se retranche derrière le secret fiscal

 

La Commission des finances du Palais Bourbon attend donc l'explication de Christine Lagarde. En septembre 2008, lors de la première audition de la ministre devant les députés, cette affaire de chiffres n'était pas à l'ordre du jour. Elle devait avant tout s'expliquer sur le choix de Bercy d'un arbitrage, une forme de jugement exceptionnel qui a clos le feuilleton judiciaire de l'affaire Adidas en faveur de Bernard Tapie. Cette fois, la polémique s'oriente autour de l'indemnisation conséquente touchée par l'homme d'affaires. "Nous voulons que l’exécutif dise la vérité. Il n’est pas acceptable qu’un pouvoir politique refuse d’assumer les conséquences de ses choix politiques", dénonce Jérôme Cahuzac.

 

Christine Lagarde n'est pourtant pas restée silencieuse, envoyant aux membres de la Commission une missive le 14 septembre dernier. Un courrier "insuffisant", dixit le député socialiste qui reproche à la ministre d'esquiver le sujet qui fâche, à savoir le montant exact et définitif du chèque remis aux Tapie. Et de noter que François Baroin, lui, a déjà "fait une réponse, précise, argumentée, documentée". Ce dernier, sous la coupe du secret fiscal, n'a pu toutefois révéler le chiffre tant attendu par les parlementaires. A Christine Lagarde de délivrer ses précisions tant attendues.

 

 

Source : lejdd.fr   24-09-2010

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens