Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 07:00

Jules-Bianchi-accidente-Formule-1.jpg

 

 

La Fédération internationale de l'automobile a expliqué vendredi 10 octobre dernier au soir que la vitesse du pilote Jules Bianchi au volant de sa Marussia serait la cause de l'accident. Une explication particulièrement stupide qui montre clairement que, dans ce genre de circonstances, les « responsables » ne veulent jamais assumer leurs responsabilités !..

La FIA (Fédération internationale de l'automobile) devait s'expliquer, elle a choisi de le faire ce vendredi 10 octobre au soir, à Sotchi, où se déroule actuellement le Grand Prix de Russie. Ainsi, Jean Todt et Charlie Whiting se sont présentés devant la presse pour tenter d'apporter des réponses aux nombreuses interrogations qui ont surgi suite au terrible accident subi par Jules Bianchi le 5 octobre dernier, à Suzuka, au Japon.

Tour à tour, le président de la FIA et le directeur des courses ont pris la parole pour tenter d'apporter un maximum d'éclaircissements sur une affaire qui a suscité beaucoup d'émotions, mais aussi énormément d'incompréhension. La présence du tracteur dans lequel la Marussia du Français est allée s'encastrer, l'absence du safety car, l'intervention impossible de l'hélicoptère, le maintien de la course malgré des conditions climatiques déplorables, les deux interlocuteurs ont tenté de répondre à quelques problématiques, sans pour autant prendre le moindre risque.

Ainsi, à en croire Canal+, les deux patrons de la F1 ont certifié que le tracteur présent sur le côté de la piste au chevet d'Adrian Sutil était bien à sa place au moment du drame, mais que plus de précautions seraient prises à l'avenir concernant son utilisation. Concernant l'évacuation de la victime, la FIA l'assure, son voyage par la route plutôt que par la voie des airs n'a pas fait empirer son état de santé, l'hélicoptère n'ayant pu être sollicité au regard des conditions météorologiques. Aucune défaillance mécanique ou électronique n'a par ailleurs été décelée sur la Marussia de Jules Bianchi.

Pour Todt et Whiting, la vitesse de l'Azuréen de 25 ans serait en cause. Au regard de la situation atmosphérique et de la présence des drapeaux jaunes agités par les commissaires de course en amont, le pilote tricolore aurait sans doute dû rouler moins vite, malgré le drapeau vert remis en service juste à cet endroit... Les têtes pensantes de la FIA ont ainsi annoncé que la vitesse allait désormais sans doute être limitée en cas de drapeaux jaunes, là où elle était jusqu'alors laissée à l'appréciation des premiers concernés.

Des explications bien insuffisantes lorsque l’on regarde lucidement les faits : les conditions climatiques épouvantables dues à un typhon qui longeait les cotes du japon. Conditions qui auraient du, logiquement, neutraliser la course comme a été neutralisée le vol des hélicoptères !.. Mais peut-on aujourd’hui annuler une course de Formule 1 ?...

Quant à la présence en bordure de piste d’un tracteur, certes en cours de dépannage d’une voiture accidentée, alors que les moyens de signalisation en amont n’ont pas été mis en œuvre, c’est proprement inadmissible !...

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

serrurier paris 15/02/2015 11:01

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens