Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 04:27











Annoncée un peu rapidement par les médias, l'entrevue entre le guide spirituel et politique tibétain et Barack Obama n'aura pas lieu cette semaine. Mais le 44e président américain s'est engagé à rencontrer le dalaï-lama avant la fin de l'année. Le leader des Tibétains en exil se voit refuser, pour la première fois depuis 1991, un entretien avec le président des Etats-Unis alors qu'il se trouve sur le sol américain. La faute à la Chine?

 

Un camouflet ? Un problème de planning ? La volonté de ne pas froisser le géant chinois ? Les spéculations vont bon train sur un non événement: le dalaï-lama, en tournée en Amérique du Nord et de passage mardi à Washington, ne rencontrera pas le président américain Barack Obama. C'est la première fois depuis 1991 et en onze visites dans le Nouveau monde que le chef spirituel et politique des Tibétains en exil ne s'entretient pas avec le résident de la Maison blanche. "Kundun" a dû se "contenter" de la sous-secrétaire d’Etat pour la démocratie et les affaires générales, Maria Otero, par ailleurs coordinatrice spéciale du gouvernement américain sur le Tibet.

Beaucoup de bruit pour rien selon les deux protagonistes de cette affaire. Il est vrai que les deux hommes avaient convenu, à la mi-septembre, de se rencontrer avant la fin de l'année mais à une date qui restait à fixer. Seule certitude, ce ne sera pas cette semaine. Mais les mauvaises langues parmi les experts de chose diplomatique et/ou les tenants d'une Realpolitik à tout crin préfèrent avancer la volonté de la première puissance mondiale de ne pas froisser son dauphin, la Chine. Les dossiers en cours avec le géant chinois sont autrement importants pour risquer de faire capoter des échéances très proches et surtout d'importance, notamment la conférence de Copenhague sur le changement climatique et les échanges commerciaux.

 

Un précédent avec Sarkozy


Surtout, Obama et son homologue chinois Hu Jintao doivent se rencontrer le mois prochain. Une entrevue avec le "représentant d'une secte" tel que le présente Pékin serait en effet du plus mauvais effet. Une non-rencontre qui rappelle celle avec Nicolas Sarkozy. Sa femme, Carla Bruni-Sarkozy, et le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, avaient rencontré "à sa place" le dalaï-lama à l'été 2008. Néanmoins, le 14e dalaï-lama a eu les honneurs du Capitole à l'occasion de la remise d'un prix pour la défense des droits de l'Homme. Il s'est néanmoins permis d'égratigner le pays hôte, estimant que les Etats-Unis avaient encore fort à faire pour assurer, sur leur sol, les droits humains.
  

Interrogé sur l'absence de rencontre entre les deux hommes, le porte-parole de la Maison blanche a répété qu' "il y avait un accord pour faire cela plus tard dans l'année". Robert Gibbs a écarté toute pression de la Chine, estimant même que de bonnes relations avec l'empire du Milieu servaient la cause tibétaine. Le premier ministre tibétain en exil à Dharamsala, Samdhong Rinpoche, estime pour sa part que les Etats-Unis jouent "l'apaisement" avec la Chine.

 

   Source :  leJDD.fr  07-10-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens