Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 10:57













Martine Aubry vient d'écrire à ses alliés traditionnels pour leur proposer une «nouvelle démarche de rassemblement». Le politologue Rémi Lefebvre voit dans ce foisonnement d'appels un «recours à des solutions extérieures, faute de pouvoir bouger» en interne.  



Les appels au regroupement des forces de gauche, bouée de sauvetage pour le PS? Dans une lettre adressée, cette semaine aux leaders d’Europe Ecologie, du PCF, du PG, du PRG et du MRC, Martine Aubry a proposé une «nouvelle démarche de rassemblement» à gauche «sans préalable» et dès les régionales. La dernière d’une longue liste d’invitations lancées, tous azimuts, à leurs partenaires par des socialistes encore sonnés par la déroute des européennes et face au chantier de la refondation du parti.

 

Certes, les raisons d’appeler à l’unité de la gauche ne manquent pas, remarque le politologue Rémi Lefebvre, auteur de La Société des socialistes: «sincères», dans un contexte d’émiettement de la gauche, ou «opportunistes, en réponse à la poussée d’Europe Ecologie» et en vue des régionales.

 

«Absence de coordination»



Mais, selon lui, ce foisonnement «en dit long sur l’absence de coordination au PS». Façon , aussi, d’«avoir recours à des solutions extérieures, faute de pouvoir bouger» en interne et vu la difficulté d’engager une transformation en profondeur du PS.

 

Sans attendre l’initiative de leur première secrétaire, nombre de socialistes avaient en effet déjà multiplié les oeillades à l’adresse de leurs partenaires  traditionnels.

 

Plusieurs proches de Ségolène Royal, Vincent Peillon, François Rebsamen, Aurélie Filippetti ont notamment soutenu l'«appel» de Robert Hue, pour un «rassemblement sans délai de toutes celles et de tous ceux qui estiment urgent de se retrouver dans une démarche unitaire au-delà des appareils». Le courant «L’Espoir à gauche», issu de la motion Royal, a d’ailleurs convié l’ex-leader du PCF, Daniel Cohn-Bendit et Marielle de Sarnez, à ses ateliers d’été.  

Le tandem Paul Quilès - Marie-Noëlle Lienemann, de longue date sur le créneau unitaire, a préconisé la création d’un «comité national de rassemblement des forces de gauche et écologistes» en vue de la présidentielle.

 

«Diriger les régions ensemble»



La plupart songe, à plus court terme, aux régionales à de mars 2010. Jugeant «assez logique que la question de listes communes (de la gauche) soit posée» pour 2010, Benoît Hamon a carrément estimé, dans Libération: «Le fait que certaines régions soient présidées par des partenaires du PS n’est pas un tabou.»

 

Alors que le rassemblement Europe Ecologie rêve de transformer l’essai en mars 2010, les socialistes veulent «leur couper l’herbe sous le pied en disant qu’il faut rassembler» tout en tentant de «tordre le cou à l’idée d’un PS hégémonique», explique Rémi Lefebvre.

 

Dans une tribune diffusée sur Rue89, l’eurodéputé Harlem Désir a prôné des listes «Gauche-Ecologie» dès le premier tour, qui fédèreraient le PS, «les écologistes» et «toutes les forces de gauche» prêtes à «diriger les régions ensemble». Et Manuel Valls a plaidé pour «une large coalition», intégrant les Verts et le Modem. «Ne laissons pas aux écologistes le monopole du mouvement et de l’optimisme alors que nous devrions être à la pointe des idées», a intimé le député-maire d’Evry.

 

«Ça fait un peu pétard mouillé»



Jean-Marc Ayrault, lui, a suggéré à toute la gauche de «se retrouver autour d’une table» pour savoir «comment on fait pour que les 20 régions sur 22 qui sont dirigées par la gauche continuent à l’être et comment on fait pour être candidats ensemble».

 

La goutte d’eau de trop qui a exaspéré Daniel Cohn-Bendit, priant les socialistes d’«arrêter de nous casser les pieds».  

Le PS a-t-il encore une chance d’être entendu par le reste de la gauche? «Vu le dégré d’indifférence des partis entre eux et l’absence de dialogue depuis 2002, on part de loin», admet Rémi Lefebvre. D'autant que le concert de propositions, «parfois convergentes mais portées par des individualités», réduit la lisibilité de la démarche.

 

«Ça fait un peu pétard mouillé», a raillé Marie-George Buffet, prévenant qu’«il n’y aura pas d’appel miracle». Quant à Jean-Michel Baylet, s’il se réjouit de «tout ce qui va dans le sens de l’unité», le président des radicaux de gauche, juge que «les socialistes doivent se retrouver» avant d’espèrer que «la gauche se rassemble».




Source : liberation.fr  11-07-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens