Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 05:39









Grève ou pas grève ? Le Syndicat des pilotes de ligne (SNPL) a déposé un préavis pour des débrayages à chaque week-end du 10 juillet au 3 août... en pleine période des vacances d'été. L'enjeu est d'importance pour le SNPL (largement majoritaire chez les pilotes), qui souhaite conserver une représentation spécifique pour les personnels navigants techniques (PNT, soit les pilotes et les très peu nombreux mécaniciens navigants). Car la loi du 20 août dernier, qui doit améliorer la représentation syndicale, prévoit que seul un syndicat ayant obtenu au moins 10 % lors du premier tour d'une élection professionnelle pourra négocier un accord. Or chez Air France - c'est l'argument massue du SNPL -, on ne compte que 4.200 pilotes pour 60.000 salariés. Bien moins que les 10 % indispensables pour s'asseoir à la table des négociations.

 

Seule solution pour contenter les pilotes : modifier la loi en introduisant un amendement qui instaurerait un collège spécifique de représentation des PNT dans le Code de l'aviation civile. "Le gouvernement l'a promis, après la loi du 20 août", fait valoir le porte-parole du SNPL Erick Derivery. C'était presque chose faite avec l'amendement d'un sénateur au projet de loi relatif à l'organisation et à la régulation des transports ferroviaires et guidés et portant diverses dispositions relatives aux transports. Sauf qu'il a été rejeté en hémicycle et le texte transmis ainsi par le Sénat à l'Assemblée à l'automne. Dans la foulée, le SNPL rappelle au gouvernement sa promesse. "Le Premier ministre s'était engagé à ce que la question soit réglée pour le mois de mai", rapporte Erick Derivery. Fin mai : toujours rien. L'embouteillage parlementaire (lois hôpital, Hadopi, Outre-mer...) a raison du délai.

 

Un mois de juin décisif

 

Pour les pilotes, un seul plan vol s'impose pour qu'une disposition en leur faveur soit adoptée avant la fin de la session parlementaire. "Il faut qu'un amendement gouvernemental - cette fois-ci - passe au plus vite en commission avec un examen en hémicycle début juin (la seconde quinzaine est consacrée aux textes proposés par les députés, NDLR), une commission mixte paritaire (députés et sénateurs s'accordent) dans la foulée et un vote solennel des parlementaires lors de la session extraordinaire de juillet", explique Erick Derivery, qui "attend de voir ce qui va se passer au mois de juin".

La grève "n'a pas de raison d'avoir lieu", parce que le texte "va être discuté dans les jours à venir par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale", tempère le secrétaire d'État aux Transports Dominique Bussereau sur BFM samedi dernier. À la SNPL, on est "plutôt confiants", mais pas au point de lever le préavis... En tout cas pas avant l'inscription pour la première quinzaine de juin du texte dans l'agenda de l'Assemblée nationale.

 

Les personnels commerciaux divisés

 

Du côté des personnels navigants commerciaux (hôtesses et stewards), on tient à ne pas être en reste. Quatre syndicats (l'UNSA Aérien, la CFTC et la SNPNC-FO réunis en une intersyndicale, ainsi que l'Unac-CGC) souhaitent prendre la même voie que les pilotes avec une représentation spécifique. Et ils envisagent à leur tour de lancer un préavis depuis la fin de non-recevoir que leur a adressée Dominique Bussereau, pour qui "les choses sont différentes" pour les PNC, affiliés à de grandes centrales syndicales. "La responsabilité à bord d'un avion pour la sécurité est globale", fait valoir le secrétaire général adjoint de l'UNSA Aérien Xavier Gautier, qui considère que PNC et PNT sont "complémentaires" et tout autant "spécialisés sur des types d'avion."

 

A contrario, CGT et CFDT, favorisés par la loi du 20 août 2008, entendent, eux, éviter toute spécificité. La CFDT dénonce "une dispersion de la représentation des salariés qui est dommageable pour eux" et la CGT "une promotion politique du syndicalisme corporatiste". Cette dernière estime que la loi sur la représentativité syndicale "permet déjà la reconnaissance de la représentativité du syndicat autonome des pilotes au sein de l'établissement des personnels navigants d'Air France, où se négocient l'essentiel de leurs droits sociaux". Comprendre : pas de dérogation dans l'aérien, ni pour les pilotes, ni pour les hôtesses et les stewards.




Source : lepoint.fr  27-05-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens