Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 18:15








Ces derniers jours, des producteurs de lait ont manifesté devant plusieurs usines et grandes surfaces, à l'appel des Jeunes Agriculteurs, de la Confédération paysanne et de la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL). Selon les calculs de cette dernière, le prix du lait devrait baisser d'environ 30 %. Elle souligne qu'inversement depuis 2006, «les charges des éleveurs ont augmenté de 25 %».

 

«Après avoir refusé toute discussion sur le prix du lait, tant au niveau régional que national, les entreprises laitières françaises semblent pourtant s'être largement coordonnées et imposent aux éleveurs une baisse de prix sans précédent», déclare la FNPL. Emanation de la FNSEA, premier syndicat agricole français, toutes deux siègent dans l'interprofession qui est censée fixer ce prix. A côté des Jeunes Agriculteurs, et face aux fédérations de transformateurs laitiers.

«On n'a théoriquement pas le droit de s'entendre avec les transformateurs au niveau national», explique Bruno Ledru, producteur du Calvados, adhérant aux Jeunes Agriculteurs. Comme ses collègues, il a reçu cette semaine la rémunération du lait qu'il avait livré au mois d'avril. Il a été surpris de constater le prix d'achat de 21 centimes d'euro par litre, fixé unilatéralement par le transformateur. Alors que le prix moyen habituellement payé est de 30 centimes. «Il n'y a pas eu de discussion sur le prix», dénonce-t-il.

Selon lui, sans «minimum garanti», il est impossible de savoir «jusqu'où ça va descendre». Il se plaint de produire à perte. «C'est une politique qui emmène tout le monde dans le mur», dit-il.

Yves Leperlier, responsable de la commission lait de la Confédération paysanne, estime que c'est à «cause de l'abandon de la politique agricole commune», qui a modifié la régulation du marché de l'Union Européenne. Il rappelle que les membres de la FNPL «sont majoritaires dans les instances qui fixent le prix du lait» et qu'«ils portent une part de responsabilité dans la situation actuelle». Malgré les divergences de la Confédération avec les autres syndicats agricoles sur de nombreux dossiers, ils ont «fait des actions communes sur le terrain, avec les agriculteurs qui sont nos voisins», témoigne M. Leperlier. La Confédération souhaite «le maintien des quotas, une adaptation des volumes produits à la consommation européenne, la prise en compte des coûts de production moyens dans la fixation du prix, et un prix minimum» imposé aux laiteries.

«La révolte va se généraliser», avertit le puissant président de la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer, qui n'a habituellement pas l'âme d'un révolutionnaire. Il appelle à de «vraies négociations». Le bras de fer se poursuivra mardi 19 mai. La FNPL a appelé à une journée de protestation nationale devant les préfectures. La Confédération paysanne appelle également à la mobilisation, mais évidemment à une date différente, le lundi 25 mai.



Source : liberation.fr  18-05-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens