Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 11:11












Lors de sa première visite en Israël, ce 11 mai, le pape a honoré la mémoire des victimes de l'Holocauste au mémorial Yad Vashem, à Jérusalem. Un peu plus tôt dans l'après-midi, il avait plaidé aux côtés de Shimon Pérès pour la paix en Terre Sainte.

C'est une image qui marquera le pontificat de Benoît XVI. Arrivé lundi en Israël, le pape s'est recueilli dans l'après-midi au mémorial de la Shoah Yad Vashem, à Jérusalem. Il y a déposé une gerbe en mémoire des six millions de juifs tués pendant l'Holocauste. Benoît XVI a appelé à «ne jamais nier, discréditer ou oublier» la «souffrance» des victimes de la Shoah. «Les victimes ne doivent jamais être oubliées» a-t-il déclaré dans une courte allocution.

 

Un peu plus tôt dans l'après-midi, le pape avait été reçu par Shimon Pérès à la présidence de l'Etat, à Jérusalem. Se prononçant sur le conflit israélo-palestinien, Benoît XVI a affirmé que «la sécurité durable est affaire de confiance». Il a déclaré «entendre les cris de ceux qui vivent dans ce pays pour la justice, la paix, le respect de leur dignité, la sécurité durable, une vie quotidienne libérée de la peur des menaces extérieures et de violence sans objet». «Je prie chaque jour pour que la paix née de la justice revienne sur cette Terre sainte et toute la région, amenant la sécurité et un espoir renouvelé pour tous», a-t-il insisté en concluant son discours par un vigoureux «Shalom», paix en hébreu.

 

Une rencontre avec les parents du soldat Shalit

 

«L'année de votre visite ici pourrait offrir des opportunités pour nous et nos voisins de parvenir à la paix», lui a répondu le président israélien Shimon Pérès. «Les divisions sont tenaces, mais les peuples de la région sont fatigués des guerres. Nous surmonterons les divisions historiques, et nous allons écrire une nouvelle histoire empreinte de foi et de paix», a ajouté Shimon Peres.

Au cours de la réception, le pape a rencontré pendant quelques minutes Noam et Aviva Shalit, les parents du soldat israélien Gilad Shalit, détenu dans la bande de Gaza par le Hamas depuis sa capture en juin 2006 en territoire israélien. Aucune information sur le contenu de cet entretien n'a pu être obtenue.

 

Une visite sur fond de polémique

 

Dès son arrivée lundi matin à l'aéroport de Tel-Aviv, le pape avait condamné l'antisémitisme qui «continue de relever son visage répugnant dans plusieurs parties du monde». «C'est totalement inacceptable», avait-il déclaré. Utilisant le terme hébraïque de «Shoah», le pape Benoît XVI avait affirmé prier «pour que l'humanité ne soit plus jamais témoin d'un crime d'une telle ampleur».

 

La visite, sous haute surveillance policière, se déroule aussi sur fond de polémique et de tensions entre le pape et Israël avec la levée de l'excommunication de l'évêque négationniste Richard Williamson fin janvier. Israël s'oppose aussi à la béatification, souhaitée par Benoît XVI, de Pie XII accusé de passivité par les Juifs durant le génocide nazi.

 

Benoît XVI, dont c'est la première visite dans la région, va passer cinq jours en Israël et en Cisjordanie. Le pape se rendra mardi à Jérusalem au mur des Lamentations et sur l'esplanade des Mosquées. Il passera aussi une journée dans les territoires palestiniens, à Bethléem, où il se recueillera dans la basilique de la Nativité et visitera le camp de réfugiés voisin d'Aïda.

Ce douzième voyage à l'étranger du pape allemand âgé de 82 ans intervient par ailleurs après l'offensive israélienne contre la bande de Gaza en décembre-janvier qui a fait plus de 1 400 morts palestiniens. 



Source : LeFigaro.fr   12-05-2009 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens