Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 18:11





L’INDE, la plus grande démocratie du monde, comme on a coutume de le dire, est bien loin de la France. Lancé depuis près d’un mois dans des élections législatives, cet immense pays de 1,1 milliards d’habitants et de 714 millions d’électeurs, n’attire pas la foule des journalistes européens !.. Et pourtant, l’enjeu est d’importance. Les deux grands partis traditionnels s’affrontent :  le BJP et le Congrès. Mais cette fois apparaît un Troisième Front, mené par Mayawa Kumari, l’égérie des indiens "intouchables", qui rend à peu près impossible tout pronostic sur le résultat du scrutin.  Voir notre article du 18-04-2009 "INDE : 714 millions d'électeurs, 1 mois de scrutin"

La revue Aujourd’hui l’Inde a rencontré quelques uns de ces électeurs.




Cette année, Ruchi Bakshi a mis son métier au service d’une cause : inciter les jeunes Indiens à aller voter. La réalisatrice a conçu des spots télés pour Channel V qui ont été diffusés pendant toute la campagne électorale

 

 

Channel V tente d'intéresser la jeunesse à la politique Ruchi Bakshi sait comment parler aux 15-25 ans. Eduqués, urbains, habitués à passer de l'anglais à l'hindi, voire à mélanger les deux sans problèmes, ces jeunes constituent un marché conséquent en Inde, ciblé notamment par les chaînes de télévisions.

 

Vidéaste, Ruchi Bakshi travaille pour Channel V, implantée depuis 1997 en Inde. C'est la seconde chaîne après MTV à avoir tenté sa chance sur ce marché des téléspectateurs jeunes et branchés. "Nous avons appris à communiquer avec les jeunes, sur toutes sortes de produits. Ils veulent être cools, voir des filles sexy à la télé et des gens en situation, comme le proposent les télés réalités", explique Ruchi.

 

Mais cette année, Channel V, comme d'autres médias indiens, leur a demandé de voter. "Nous avons démarré une campagne avec l'ONG Jaago Re, sponsorisée par Tata Tea . L'idée était de mettre en scène un jeune urbain, et de le confronter au vote". "L'idée principale est de dire : tu te plains, mais si tu n'agis pas, tais toi !", souligne Ruchi.

 



La jeune femme, la vingtaine, n'a pas toujours voté. "Avant je me demandais : à quoi ça sert ? Puis tu t'intéresses aux candidats et tu commences à regarder le vote comme un réel outil politique, pas juste une formalité longue et ennuyeuse ". Jaago Re appelle au vote et surtout, demande aux électeurs de bien s'informer sur les procédures et sur les candidats.

 

"L'idée des spots que j'ai créé était de dire : les choses arrivent par notre faute, par nos choix et décisions alors agissons. Je voulais aussi donner envie aux téléspectateurs d'aller chercher des informations. Il faut que nous votions pour des politiciens éduqués, que nous puissions vérifier leur bagage intellectuel et criminel avant de leur donner le pouvoir de nous représenter. Je pense que beaucoup de jeunes ont compris qu'il fallait changer les choses après les attentats de Bombay du 26 novembre ", affirme t-elle.

 

Dans My India Report, Channel V a proposé une série de courts-métrages tournés dans différentes régions d'Inde et mettant en scène des jeunes, pointant ce qui leur posait problème. Par la suite, plus de 100 000 euros d'espace publicitaire ont été achetés sur la chaîne pour la seule promotion des campagnes destinées au vote. Cinquante spots au total ont été tournés et diffusés en seulement trois mois. Les présentateurs vedettes de la chaîne ont été les ambassadeurs de ces petits films dont l'habillage, les couleurs et la musique cool sont en accord avec l'image de la chaîne.

 

"Même si cela n'affecte pas immédiatement le jeune de 2009, il y aura des répercussions. Il va en parler, ses amis aussi et cela marque un tournant. Dans mon entourage, beaucoup sont de nouveaux votants, parfois tout juste majeurs, d'autres ont décidé de voter pour la première fois ", explique Ruchi.

 

La jeune femme a donné sa voix au parti du Congrès et rappelle que "voter reste encore une vraie expédition en Inde. Il faut faire la queue pendant des heures pour recevoir son formulaire, c'est pire que les visas. Et ils perdent les papiers donnés ! Parfois on se demande si ce n'est pas fait exprès pour décourager de voter… ". Cela donne des idées à Ruchi. "Pour la prochaine campagne électorale, on fera des spots sur les procédures !".





Source : Aujourd'hui l'Inde   mai 2009 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens