Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 05:06








Visé par une enquête préliminaire sur des mouvements de fonds suspects sur ses comptes, le député PS Julien Dray, dénonce "un lynchage" dans un entretien au Parisien dimanche. Il aussi dit ne pas savoir quand il sera entendu par la justice, malgré ses demandes répétées.

Rompant un silence médiatique observé depuis cinq mois, l'élu de l'Essonne "n'accuse personne" et "reste prudent" mais il a "de fortes présomptions, des indices sérieux, des traces laissées ça et là" sur une "manipulation", une "volonté de se venger ou d'éliminer". "Même si, au final, je prouve - et je la prouverai - mon innocence, il y aura toujours une "bonne âme" pour dire "ah oui, mais quand même, il n'y a pas de fumée sans feu"", déplore-t-il avant d'ajouter : "le but recherché, orchestré, était avant tout le lynchage médiatique".

 

Julien Dray est visé, avec plusieurs de ses proches, par une enquête préliminaire du parquet de Paris pour "abus de confiance" concernant des mouvements de fonds suspects à partir de comptes des Parrains de SOS-Racisme et de l'organisation lycéenne Fidl, relevés en septembre 2008 par Tracfin, la cellule anti-blanchiment d'argent de Bercy.

L'élu de l'Essonne revient aussi sur l'actualité politique. Il assure qu'il n'a "jamais" fait partie des socialistes qui ont sous-estimé Nicolas Sarkozy et "ces derniers mois, encore moins", dans ce entretien. "Le problème pour la gauche est de sortir du rythme sarkozien", déclare-t-il. "Il continue comme président ce qu'il avait parfaitement réussi quand il était ministre de l'intérieur : bouger tout le temps, ne jamais rendre de comptes, ouvrir chantier sur chantier pour épuiser l'adversaire. Ce qui compte pour lui, c'est l'apparence d'action et l'effet qu'elle suscite sur l'opinion. Avant de passer à autre chose", ajoute-t-il.

 

La gauche doit donc "prendre le temps de revenir inlassablement aux vraies questions, rabâcher même si ça peut sembler un peu barbant". "Car s'il y a mouvement perpétuel, il n'y a en réalité pas de résultats probants et, au contraire, devant la crise violente et qui va durer, la tentation redoutable de jouer la stratégie de la tension".

L'ex-conseiller de Ségolène Royal estime qu'il n'y aura pas de victoire en 2012 pour la gauche "sans la constitution autour d'un candidat unique, issu de primaires ouvertes, d'une grande coalition arc-en-ciel", qui irait "des modérés du MoDem à l'extrême gauche". "Les élections régionales de 2010 vont être, pour nous, un premier test".



Source : lemonde.fr   10-05-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens