Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 10:22










Le Sénat tchèque a donné mercredi son feu vert à la ratification du Traité de Lisbonne, une étape cruciale pour la réforme des institutions européennes, désormais suspendue au prochain référendum prévu en Irlande.

 

"C'est un grand moment pour la position de la République tchèque en Europe et dans le monde", s'est félicité le vice-Premier ministre tchèque démissionnaire Alexandr Vondra, qui a soutenu à bout de bras l'adoption du texte au Parlement en février, puis au Sénat.

Après de longs débats, le document a obtenu la majorité constitutionnelle requise, avec 54 voix sur 79 sénateurs présents, soit largement plus que les 48 votes requis.

Douze des sénateurs de la droite libérale ODS ont suivi les consignes de leur chef, le Premier ministre démissionnaire Mirek Topolanek, et soutenu le texte malgré leurs réticences. Vingt sénateurs ont voté contre et cinq se sont abstenus. 

Le Traité doit encore être paraphé par le très eurosceptique président Vaclav Klaus. Ce dernier compte parmi les plus farouches adversaires du texte qui, selon lui, entame la très récente souveraineté de son pays, soumis à l'influence du Kremlin sous le régime communiste.

 

Le vote à peine fini au Sénat, le chef de l'Etat s'est empressé de répéter que pour lui le Traité de Lisbonne était "mort" depuis le referendum négatif de l'Irlande en juin 2008. "C'est pourquoi ma décision sur la ratification de ce traité n'est pas à l'ordre du jour", a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

A l'inverse, le feu vert des sénateurs tchèques a été immédiatement salué par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et par les chefs des principaux groupes du Parlement européen.

"C'est un très bonne nouvelle. Je suis très content de l'approbation du Traité de Lisbonne par le Sénat tchèque qui achève le processus de ratification parlementaire en République tchèque", a déclaré M. Barroso dans un communiqué.

 

Le président français Nicolas Sarkozy s'est également félicité de cette "étape importante" vers "une Europe unie et forte" dotée d'institutions réformées.  

La perspective d'un rejet tchèque avait suscité de grandes inquiétudes à Bruxelles alors que le processus de ratification a déjà pris des mois de retard au niveau européen.

Pour faire pression, certains pays, comme la France et l'Allemagne avaient menacé de bloquer le processus d'élargissement européen auquel les Tchèques sont très attachés.

"Je n'accepte pas le Traité de Lisbonne avec grand enthousiasme, mais je le vois comme le prix à payer pour notre participation au processus d'intégration européenne", a déclaré M. Topolanek mercredi matin, à l'ouverture des débats devant le Sénat.

"Après la chute de notre gouvernement en pleine présidence de l'UE, nous ne pouvons pas nous permettre une nouvelle honte", a ajouté celui qui a été contraint de démissionner après un vote de défiance des députés fin mars.

 

La poursuite du processus se fera désormais sous la houlette du nouveau gouvernement intérimaire piloté par le haut fonctionnaire Jan Fischer, qui prendra ses fonctions vendredi. 

Cependant, la route vers la ratification finale s'annonce encore longue: des sénateurs de l'ODS ont déjà fait savoir qu'ils se préparaient à saisir à nouveau la Cour constitutionnelle, après une première action l'an dernier.

Pour entrer en vigueur, le texte doit être ratifié par les 27 pays membres de l'Union européenne.

L'Irlande a promis à ses partenaires européens d'organiser un nouveau référendum d'ici novembre 2009, moyennant quelques aménagements du texte.

 

Sur la même ligne que M. Klaus, le président polonais Lech Kaczynski, compte attendre les résultats de cette consultation pour signer le texte.

L'Allemagne, pays fondateur de l'Union européenne, figure aussi parmi les retardataires: la Cour constitutionnelle doit encore se prononcer avant la ratification formelle du texte.




Source aol.actualité.fr    06-05-2009 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens