Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 12:05












Le Parti, Socialiste qui, depuis quelques semaines, voulait redonner l'image du grand parti d'opposition à la fois au parlement et dans les médias, sombre, à nouveau, dans la guerre des chefs, par sous-chefs interposés. Les critiques qui émanent des amis de Ségolène Royal, à propos du plan de relance de Martine Aubry sont plus sévères que celles émises par les ténors de l'UMP !..



Malek Boutih, soutien de Ségolène Royal, membre du bureau national du PS, a estimé vendredi 23 janvier que le contre-plan de relance de Martine Aubry constitue "une régression" qui risque de "coûter cher" au parti et d'"hypothéquer ses chances pour les échéances à venir".

La première secrétaire du PS Martine Aubry "remonte le temps", "son contre-plan est une régression, il reprend des recettes usées",a affirmé M. Boutih dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France.

Le texte "n'évoque pas les nouvelles technologies et fait l'impasse sur la croissance durable", il "n'est pas assez tourné vers l'avenir. Il risque même d'hypothéquer les chances du PS pour les échéances à venir", a-t-il ajouté, dénonçant "le retour des hommes en noir : les anciens ministres du gouvernement Jospin, avec leur vieux débats".

Ce plan "réitère une erreur grossière : il ne s'occupe pas des gens qui travaillent", il prône "l'éternel retour à l'assistanat sans toucher à la question centrale : une meilleure répartition des richesses",a estimé M. Boutih.

Selon lui, "depuis son congrès à Reims, le PS est autiste" et "le fait de ne pas voir qu'aux Etats-Unis et dans d'autres pays européens des choix plus novateurs sont faits" est "une faute politique qui coûtera cher".

La direction "se bunkérise" et "là où il faudrait du compromis et de la discussion Martine Aubry choisit le repli et le passage en force", a accusé l'ancien président de SOS Racisme.

Interrogé sur des rumeurs sur son départ du PS pour rejoindre Nicolas Sarkozy, M. Boutih a dénoncé "un procès en sorcellerie".



Déjà hier jeudi dans les colonnes du Monde, François Rebsamen, sénateur-maire PS de Dijon et partisan de Mme Royal, a estimé que ce document, "condamné malheureusement à rester virtuel", ne présentait "aucune grande idée novatrice", et a proposé un "pacte d'union" Etat-collectivités locales. "Devant l'ampleur de la crise et les difficultés que vivent et que vont vivre les Français, on peut s'interroger sur l'opportunité d'élaborer" un tel "contre-plan", a déclaré l'ancien numéro deux du parti. "Cette démarche va donner lieu, comme d'habitude, à une bataille de chiffres et à des polémiques d'experts, désespérant un peu plus nos concitoyens, en attente de solutions concrètes."


On le voit, le congrès raté de Reims a décidément laissé des traces profondes au sein du Parti Socialiste ..
Plus que le contenu du plan lui-même, dont il est vrai on ne dit pas beaucoup de bien, ni à droite, ni à gauche, (voir notre article " PS : Le contre-plan de relance enfin dévoilé par Martine Aubry"  du 22-01-2009) ce sont ces bisbilles qui lassent les observateurs et même les militants.

Partager cet article
Repost0

commentaires

trublion 24/01/2009 12:24

c'est bien dommage quand on sait la nécessité d'une opposition crédible !

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens