Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 15:30

 

 

 

 

Après une semaine folle, deux tours de scrutin sous haute tension, le parti socialiste vient de vivre la nuit la plus mélodramatique de son histoire. Une histoire dont on ne connaît encore pas tout à fait l'issue.

 

Ce que l'on sait déjà, par contre, c'est que la confusion n'a jamais été aussi grande. Ce que l'on sait aussi c'est que le PS n'est pas près de se reconstruire et de devenir une force de proposition crédible. Et pourtant... c'est bien de cela dont la France a besoin : une vraie opposition, qui s'oppose quand il le faut, et qui propose de vraies solutions alternatives

 

Heure par heure, la nuit du PS :

    

 

Vendredi 22 heures : Fin du vote. Les militants du PS ont voté. Si les reports de voix se font "à peu près bien", compte tenu du désistement très clair de Benoît Hamon en faveur de Martine Aubry, la Maire de Lille devrait gagner ces élections.

   

Vendredi 23 heures : Rue de Solférino, au siège du PS, les premières rumeurs arrivent : avantage Royal ..Les électeurs de B. Hamon se reporteraient pour 1/3 d'entre eux sur Ségolène. Mais les "grosses" fédérations (Nord, Bouches du Rhone, Paris..) ne donneront leurs résultats que vers minuit.

 

Vendredi 23 heures 27 : Ouest France diffuse des résultats définitifs de plusieurs départements de la façade atlantique : Ségolène Royal arrive en tête.

 

Vendredi 23 heurs 38 : Premiers chiffres contradictoires. L'entourage de Ségolène Royal annonce un score probable de 52-53 %, tandis que le QG de M. Aubry annonce pour son compte 50 %.

 

Vendredi 23 heures 55 : LCI cite le Maire de Dijon François Rebsamen, supporter de Royal, selon lequel cette dernière "s'oriente vers une nette victoire".Quelques minutes plus tard, LCI cite cette fois Claude Bartelone, un tenant de Martine Aubry qui évoque "un score serré" mais qui parle de 50,3 % pour S. Royal.

 

Samedi 0 heure 25 : Médiapart. fr cite Claude Bartelone, tenant de Martine Aubry : "je conteste les souhaits de Rebsamen qu'il croit réalité. Pour l'instant on a 78 fédérations dépouillées, mais elles sont quand même majoritairement royalistes. Selon nos projections on serait toujours devant, à 50,25 % contre 49,75 %, mais il faut attendre jusqu'au bout de la nuit."

 

Samedi 0 heure 41 : LCI.fr cite un SMS venant du QG de Martine Aubry à Lille : "On a gagné avec 50,5 %"

Chez Royal, on annonce que l'on ne donnera plus de tendances mais uniquement les résultats venant des fédérations. On attend maintenant les résultats de la fédération du Nord qui devrait se prononcer massivement pour Aubry.

 

Samedi 1 heure 05 : Selon Médiapart, Manuel Valls, lieutenant de Ségolène Royal, conteste les résultats du Nord : "On ne veut rien contester, mais on note que la Seine-Maritime et le Nord nous laisse à 20 %, quand le mouvement national nous fait progresser partout. Aucun d'entre nous n'est là pour salir le vote des militants. Je dis : attention à ce qui se passe ce soir !."

 

Samedi 1 heure 27 : Razzi Hammadi, proche de Benoït Hamon, proclame la victoire de Martine Aubry : "la victoire d'Aubry est incontestable. Même si les contestations débouchaient sur des annulations de vote, elles ne seraient pas suffisantes pour empêcher le fait que Martine Aubry soit la nouvelle première secrétaire du parti socialiste."

 

Samedi 1 heure 31 : Manuel Valls conteste solennellement la victoire de M. Aubry : "Nous ne nous laisserons pas voler cette victoire. Nous contestons les résultats dans le Nord de la manière la plus ferme." On sait maintenant que les résultats du vote ne seront pas connus dans la nuit. Les statuts du PS prévoient, en effet, que le candidat battu doit reconnaître sa défaite pour que soit proclamée l'élection du premier secrétaire.

 

Samedi 1 heure 35 : Interrogé par BFM TV, le président de la fédération du Nord s'étonne des contestations de Manuel Valls : "C'est une réaction de mauvais perdant, de celui qui évite de regarder la vérité en face", explique-t-il. Selon lui M. Aubry l'emporte dans sa fédération avec 76,01 % contre 23,89 pour Ségolène Royal.

 

Samedi 1 heure 49 : Il y aurait 149 voix d'écart entre les deux candidates. On s'oriente, au siège du PS, vers un recomptage des voix qui pourrait prendre toute la nuit.

 

Samedi 1 heure 57 : Selon 20minutes.fr, qui prétend tenir l'information de François Hollande, Aubry et Royale serait en train de négocier un partage du pouvoir ?

 

Samedi 2 heures 34 : La direction du PS annonce qu'il n'y aura pas de proclamation de résultat cette nuit et demande aux candidates et à leurs équipes de s'abstenir de "déclarations intempestives".  On attend maintenant les résultats définitifs des DOM-TOM.

 

Samedi 3 heures 20 : Ségolène Royal refuse de "se laisser faire". "je m'étonne que certaine personne proche de la candidate (M. Aubry), se soient autorisées à annoncer des résultats sans en avoir le droit en dehors de toute règle de droit. Où est le code de l'honneur ? ...Nous, dans notre camp, personne ne s'est permis d'annoncer la victoire."Rappelant que sa motion était arrivée avec 10 points d'avance au premire tour, elle a conclu : "Les mérhodes de l'appareil du parti sont totalement insupportables"

 

Samedi 3 heures 35 : devant le siège du parti socialiste à Paris, plusieurs dizaines de militants pro-Aubry scandent  "Socialistes, unité !" "tous ensemble".D'autres, pro-Royal dénoncent les "magouilles" de Lille.

 

Samedi 4 heures 21 : Après avoir tenu une réunion de crise à son QG du Boulevard Raspail à Paris, Ségolène Royal par la voix de son avocat, jean Pierre Mignard, demande un nouveau vote des militants jeudi prochain. Manuels valls déclare aux journaliste présents : "Nous avons constaté que de multiples contestations étaient apparues ici ou là sur la régularité des opérations de vote. Nous avons constaté que ces irrégularités devaient entraîner, à tout le moins, des vérifications difficiles, multiples et peut-être même impossibles. C'est pourquoi Ségolène Royale et son équipe, mais ségolène Royale d'abord, fait la proposition de revoter, ce qui nous semble être la seule proposition digne et acceptable".

 

Samedi 4 heures 34 : Martine Aubry estime qu'un nouveau scrutin pour la direction du PS "n'a pas de raison d'être"

 

Samedi 4 heures 52 : Au milieu de l'agitation, le patron sortant du PS, françois Hollande annonce qu'il va convoquer un Conseil National (le parlement du parti) pour dénouer la crise.

 

Samedi 7 heures 35 : Julien Dray, partisan de ségolène Royal demande à son tour un nouveau vote en rappelant que le scrutin de vendredi à donné lieu à de nombreuses irrégularités. "Pour nous, Martine Aubry n'a pas gagné !.."

 

Samedi 9 heures 35 : François Hollande tien à apporter des précisions : "un résultat est connu" à l'issu du scrutin pour désigner son successeur, mais qu' "il doit être validé" par le conseil national.

 

Samedi 10 heures : Manuel Valls évoque au micro de RTL un risque de fracture durable au sein du PS si un nouveau vote pour désigner le premier secrétaire n'est pas organisé.

 

Samedi 10 heure 09 : Sur France Bleu Lorraine, la députée de Moselle Aurélie Filipetti : "il y avait un élan, une dynamique en faveur de Ségolène Royal qui était portée par le vote des militants (..) on voit bien que le vieux parti s'est arc-bouté et a tout fait pour empêcher la victoire de Ségolène Royal." "nous demandons des vérifications sur ce qui s'est passé dans les départements du Nord et de Seine-maritime" a-t-elle ajouté.

 

Samedi 12 heures 59 : Sur France Info, François Hollande demande "à chacune des candidates de faire preuve de sang-froid" "il ne sera pas possible pour la prochaine première secrétaire de diriger le parti simplement avec le résultat qui a été établi hier, il faut donc nécessairement élargir, ouvrir et rassembler."

Interrogé sur la demande de Ségolène Royal d'un nouveau scrutin, il a demandé "que soient tirées toutes les conclusions de ce vote avant d'en annoncer un prochain".

 

Samedi 13 heures 36 : Sur France 2, Manuel Valls annonce la détermination de Ségolène Royal : "Nous sommes très déterminés à ne pas nous laisser voler cette victoire. Nous utiliserons tous les moyens politiques, juridiques et judiciaires pour contester cette victoire". "J'appelle à une révolte des militants" à encore ajouté M. Valls.

 

Samedi 13 heures 44 : François Hollande vient de déclarer que "le conseil national du parti socialiste se réunira mardi soir pour se prononcer sur le résultat et désigner la prochaine première secrétaire." 

 

 

 

 

 

 

A SUIVRE .......

 

 

Sources : Le Figaro, AOL, Le Monde 22-11-2008

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens