Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 10:34


La question "faut-il mieux économiser qu'emprunter" se pose effectivement à Montesquieu.

Rappelons brièvement les faits : depuis 3 ou 4 ans (peut être davantage ?) la municipalité de Montesquieu-Volvestre, "économise", sans le dire explicitement. Nous avions constaté ce fait en regardant de près les derniers comptes administratifs et nous nous étions étonnés du silence du Maire sur cette question.


Aujourd'hui, dans le Bulletin Municipal N°32 (page 9) la Mairie confirme nos dires :


"L'exédent antérieur reporté  1 316 684 Euros (économie réalisée pendant la précédente mandature) permet en versant à la section d'investissement 1 039 506 Euros de réaliser tous les investissements et travaux prévus SANS AVOIR RECOURS A L'EMPRUNT"

Au moins cela a le mérite d'être
                                                     parfaitement STUPIDE !..  clair alors que cela ne l'était pas du tout avant cette misus allons par conséquent nous efforcer d'être tout aussi clairs : ce principas f
1/ Cette "théorie" constitue un abus de confiance, limite "escroquerie"


Quand une collectivité publique lève l'impôt elle s'est, au préalable, engagée vis à vis du citoyen qui est aussi contribuable, sur un projet, chiffré dans un budget. Si elle parvient à faire des économies (substancielles évidemment) c'est qu'elle ne réalise pas l'ensemble de son projet. Alors il faut avoir le courage de le dire clairement : tels ou tels travaux, achats ou investissements peuvent être reportés pour des raisons diverses. Cela arrive dans toutes les communes...

Mais la municipalité de Montesquieu-Volvestre a une particularité bizarre : elle n'explique pas ses projets (voir par exemple quelle est l'information dont nous disposons à ce jour relative au groupe scolaire alors que la dépense est prévue en 2008 !..) Cette municipalité peut donc, à sa guise, reporter ou même annuler tel ou tel projet sans avoir à expliquer pourquoi ils n'ont pas été réalisés.


Elle se constitue ainsi ce que nous avons appelé un "bas de laine" parfaitement stupide mais tout à fait légal. Elle trompe ainsi le montesquivien contribuable qui, en règle générale, n'y trouve pas grand chose à redire puisqu'il ne sait pas...


2/ Cette "théorie" est économiquement idiote


On ne se placera pas dans l'hypothèse ou les économies réalisées au cours de telle ou telle année l'ont été sur des projets ou des dépenses programmées mais inutiles. NON les projets étaient TOUS UTILES, donc ils seront réalisés un jour et, dans la période d'inflation que nous connaissons et qui risque de durer, les dépenses non réalisées en 2005 ou 2006 coûteront 7 à 10 % de plus en 2008.
C'est à,dire que l'orsque l'on verse 1 million et quelques euros à la section investissements, pour reprendre les termes officiels, et que l'on nous explique que c'est l'affaire du siècle eh bien on a en fait gaspillé entre 70 000 et 100 000 Euros.... Nous avons, cela se confirme, une équipe de gestionnaires hors pairs...


3/ Cette "théorie" est socialement injuste


En effet, dans le cas d'un groupe scolaire (puisque l'on peut supposer qu'iil s'agit de cela) c'est un investissement réalisé pour 50 ans et même davantage. S'il est bien conçu au départ, 20 années sont assurées sans grands travaux de rénovation. Si l'on emprunte pas, le coût de la part communale est supporté en TOTALITE par les montesquiviens imposables en 2005-2008. Y compris les résidents du Couloumé qui paient, eux aussi parfois leur taxe d'habitation et qui ne verront peut être jamais ce groupe scolaire. Par contre, la jeune famille avec deux enfants qui s'installera à Montesquieu en 2010 ou 2012, (dans un lotissement peut être communal ?) n'aura pas participé au financement de cette école qui représente une des plus grosses dépenses dans une ville comme la notre !.


L'emprunt permet, par contre, d'étaler les dépenses sur 20 ou 25 ans et de faire participer au mieux, et de façon équitable, les utilisateurs du projet considéré.


Ce qui vaut pour l'école, vaut aussi pour la réfection du clocher de notre église dans lequel la ville aura investi (et c'est très bien qu'elle l'ait fait) plus de 300 000 Euros, payés cash, en trois ans. Le clocher dans un siècle ou deux sera encore là, tout au moins on peut l'espérer.


Donc, cette "théorie" "jéconomise pour ne pas emprunter" ne tient pas la route !..
pour une collectivité locale et pour des investissements de cette ampleur.


Mais en plus des défauts évoqués ci dessus, la théorie en question conduit à deux difficultés supplémentaires :


* Après avoir économisé pendant 3, 4 ans (?) de façon à réunir une somme conséquente (si non la théorie ne tient plus) on décide de lancer une quantité de travaux qui seront IRREALISABLES dans le délai imparti, c'est à dire au cours de l'année 2008.  Comment en effet, avec le même personnel et les mêmes compétences mener de front la constitution des dossiers, les demandes de subventions, les appels d'offres, la concertation, les votes au Conseil Municipal,...Nous souhaitons à nos élus d'y parvenir : nous ferons le compte en fin d'année.Vous connaissez le vieux proverbe limousin qui dit  : "c'est à la fin de la foire que l'on compte les bouzes.."


*
Renoncer d'avance à l'emrunt c'est s'engager inutilement et stupidement à encadrer le projet dans le carcan du budget. C'est donc prendre un fort risque de faire "mesquin" (voir la nouvelle cantine), ou partiellement inutile (voir la crêche), ou techniquement médiocre (ce qui se paye chèr quelques années plus tard)

 

Dernière chose et nous en terminerons avec cette affaire. La théorie "j'économise pour ne pas emprunter" a été, à Montesquieu-Volvestre, initiée ou tout au moins validée par Patrick Lemasle, responsable des finances en tant que Maire, puis Maire Adjoint puis aujourd'hui, conseiller Municipal. Pourquoi le même Patrick Lemasle, 1er Vice Président à la Communauté de Communes et responsable des finances n'applique-t-il pas là-bas les principes qu'il défend ici ? Puisque la Communauté de Communes finance ses gros investissements, en partie au moins, par l'emprunt. Bizarre, non ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens