Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2023 7 01 /01 /janvier /2023 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Benoit XVI est mort

L'homme d'église Joseph Aloisius Ratzinger, devenu le pape Benoit XVI le 19 avril 2005, est mort des suites d'une longue maladie le 31 décembre, à l'âge de 95 ans.

L'église catholique en deuil. Le 265e pape de l'Église catholique, Benoit XVI, est mort à l'âge de 95 ans, des suites d'une longue maladie. Le 28 décembre dernier, son successeur le pape François avait demandé aux fidèles de prier pour lui. Le pape émérite Benoît XVI, de son vrai nom Joseph Ratzinger, avait démissionné en 2013 en raison d'une santé défaillante et s'est retiré dans le monastère des jardins du Vatican.

Né Joseph Aloisius Ratzinger le 16 avril 1927 à Marktl, le futur pape est enrôlé de force dans les jeunesses hitlériennes, mais refuse d'intégrer la Waffen-SS pour entrer au séminaire, ce qui lui vaudra d'être fait prisonnier à Bad Aibling. Après la Seconde gueurre mondiale, il suit une formation de prête et sera ordonné en 1951. Théologien d'exception, nommé par le pape Paul VI archevêque de Munich et Freising et cardinal-prêtre de Santa Maria Consolatrice al Tiburtino, il sera fait préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi par le pape Jean-Paul II en 1981. A la mort de ce dernier, il est élu pape le 19 avril 2005.

Après moins huit ans de pontificat marqué par de multiples crises, il renonce à sa charge le 28 février 2013 en raison de multiples problèmes de santé. Lors de son dernier discours, il s'était engagé à faire preuve d’une «soumission inconditionnelle» vis-à-vis de son successeur, qui sera le pape François. «Je continuerai à être proche de vous par la prière, en particulier ces prochains jours lorsque vous élirez le nouveau pape à qui je déclare aujourd'hui ma soumission et mon respect inconditionnels», a-t-il assuré avant de revenir sur son pontificat. «Pendant ces huit dernières années, nous avons vécu dans la foi de beaux moments de lumière radieuse sur la voie de l'Eglise, ainsi que des moments où les nuages ont assombri le ciel», avait-t-il déclaré, faisant notamment allusion aux scandales sexuels, à la publication non autorisée de ses documents privés et aux luttes intestines de la Curie.

Sa retraite ne fut pas de tout repos. Benoît XVI fut ainsi rattrapé début 2022 par le drame de la pédocriminalité dans l'Eglise. Mis en cause par un rapport en Allemagne sur sa gestion des violences sexuelles lorsqu'il était archevêque de Munich, il était sorti de son silence pour demander «pardon» mais avait assuré ne jamais avoir couvert de pédocriminel.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Mort de Benoît XVI : le pape François présidera ses funérailles le 5 janvier au Vatican

Le Vatican a annoncé que ce sera le pape François qui présidera les funérailles de Benoît XVI, le 5 janvier, au Vatican.

C’est donc de nouveau une situation inédite à laquelle le monde catholique assistera le 5 janvier : un pape présidant les funérailles de son prédécesseur. Si les relations entre les deux hommes étaient empreintes de respect, François tenait à rappeler qu’il n’y avait qu’un seul pape en fonction. C'est ce que soulignait notre grand reporter, spécialiste du Vatican, Caroline Pigozzi, évoquant une question provocatrice lancée par  journaliste argentine de « La Nacion » Elisabetta Piqué, en juin 2016 : «Alors, y a-t-il deux papes ? »

 

Il n’y a qu’un seul Pape

La réponse de François a été sans ambiguïté : « Benoît est le pape émérite. Il a dit clairement le 11 février 2013 qu’il démissionnait à partir du 28 février et se retirait pour aider l’Eglise par la prière. Benoît est dans le monastère et il prie. Je suis allé le voir bien des fois, je l’ai eu au téléphone. […] Pour moi, il est le pape émérite. Le grand-père sage, l’homme qui me protège par sa prière. […] Mais il n’y a qu’un seul Pape. »

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  90.000 policiers et gendarmes mobilisés pour la Saint-Sylvestre

Gérard Darmanin a demandé aux forces de l'ordre un "dispositif dissuasif, visible et à pied", associant forces de l'ordre et militaires de l'opération Sentinelle.

Quelque 90.000 policiers et gendarmes seront mobilisés en France, dont 5.400 à Paris, pour la nuit du Nouvel An, après deux ans de restrictions pour cause de Covid-19, ont indiqué vendredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la préfecture de police de Paris.

Le "niveau élevé et persistant de menace terroriste" et les "récents évènements survenus à Paris contre la communauté kurde" doivent "conduire à la plus grande vigilance", écrit le ministre Darmanin dans une note adressée aux préfets.

 

Les transports en commun seront particulièrement surveillés

Il leur demande de prévoir un "dispositif dissuasif, visible et à pied", associant forces de l'ordre et militaires de l'opération Sentinelle.

Les transports en commun seront particulièrement surveillés, ajoute le ministre, et des points de filtrage pour accéder aux lieux de rassemblements avec fouille et palpations pourront être mis en place.

Sur le volet violences urbaines, habituellement plus fréquentes la nuit du 31 décembre, Gérald Darmanin demande "l'interpellation systématiquement des fauteurs de troubles". Il appelle aussi à mener des opérations de lutte contre la conduite sous l'empire d'alcool ou de stupéfiants, dès la nuit du 30 décembre.

 

La vente à emporter d'alcool et sa consommation sur la voie publique seront interdites autour des Champs-Elysées

Le dispositif sera particulièrement renforcé sur la célèbre avenue, où la mairie de Paris attend 500.000 personnes.

La vente à emporter d'alcool et sa consommation sur la voie publique sont interdites de vendredi soir à lundi matin dans un périmètre autour des Champs-Elysées. Des restrictions de circulation et des points de filtrage du public avec fouilles sont également prévus.

En 2021, 95.000 policiers et gendarmes, dont 9.000 à Paris, avaient été mobilisés pour la Saint-Sylvestre, notamment pour faire respecter l'interdiction de rassemblements spontanés dans un contexte de flambée des cas de Covid-19.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Ronaldo, une fin de carrière à 200 millions d'euros en Arabie saoudite

Le footballeur, qui aura 38 ans le 5 février, a signé un contrat mirobolant avec le club saoudien d'Al-Nassr avec lequel il s'est engagé pour deux ans et demi.

C'est l'un des transferts les plus retentissants de l'histoire: le quintuple Ballon d'Or Cristiano Ronaldo, désormais ignoré à 37 ans par les grands d'Europe, a privilégié un exil doré en signant vendredi un contrat de deux ans et demi avec le club saoudien d'Al-Nassr.

 

Je suis impatient de découvrir un nouveau championnat de football dans un pays différent

Sans club depuis la résiliation de son contrat avec Manchester United fin novembre, "CR7", qui aime montrer sa vie très jet set sur les réseaux sociaux, aurait pu choisir une fin de carrière aux Etats-Unis. Mais le Portugais, attiré il est vrai par un salaire mirobolant de 200 millions d'euros sur deux ans et demi, a pris tout le monde à contrepied.

"Je suis impatient de découvrir un nouveau championnat de football dans un pays différent", a-t-il déclaré, cité sur le compte Twitter de son nouveau club et posant avec son nouveau maillot, jaune et bleu, frappé de son habituel numéro 7.

 

On a pu voir durant la Coupe du monde que l'Arabie saoudite était un pays avec beaucoup d'ambitions et de potentiel

"La vision d'Al-Nassr pour le football masculin et féminin est très inspirante, on a pu voir durant la Coupe du monde que l'Arabie saoudite était un pays avec beaucoup d'ambitions et de potentiel", a poursuivi dans un communiqué publié par l'agence de communication qui le représente le quintuple Ballon d'Or et quintuple vainqueur de la Ligue des champions.

Son arrivée en Arabie saoudite met en effet en lumière un championnat méconnu et surtout un pays qui met l'accent sur le sport, comme son voisin du Qatar qui vient d'organiser le Mondial de football, pour changer son image et faire oublier ses manquements aux droits humains.

 

L'Histoire en train d'être écrite

"C'est l'Histoire qui est en train d'être écrite. Ce transfert va non seulement inspirer notre club pour qu'il décroche encore plus de succès mais il va inspirer notre championnat, notre pays et les futures générations de garçons et de filles pour donner le meilleur d'eux-mêmes", a estimé le président du club Musalli Al-muammar, dont l'équipe est entraînée depuis juillet par le Français Rudi Garcia.

"C'est l'un des meilleurs joueurs de tous les temps qui a confirmé qu'il commençait une nouvelle aventure en Arabie saoudite", s'est félicité le ministre des Sports, le Prince Abdelaziz ben Turki al-Fayçal.

Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro, né dans la petite île de Madère, dans l'océan Atlantique, affiche à son palmarès cinq sacres en Ligue des champions (2008, 2014, 2016, 2017, 2018), des titres de champion en Italie (2019, 2020) avec la Juventus Turin, en Espagne (2012, 2017) avec le Real Madrid et en Angleterre (2007, 2008, 2009) avec Manchester United.

Il est également le meilleur buteur de la Ligue des champions et de l'histoire de la sélection portugaise, avec qui il a remporté l'Euro-2016.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Covid: la France impose un test négatif pour les voyageurs venant de Chine

La France a rejoint l'Italie et l'Espagne, premiers pays à avoir pris des mesures de contrôle aux frontières face à la situation en Chine qui a renoncé à sa politique zéro Covid.

Les voyageurs embarquant en Chine à destination de la France devront présenter un test de dépistage du Covid-19 négatif au départ de leur vol, a annoncé vendredi soir le gouvernement français.

Face à l'explosion des cas d'infections au coronavirus en Chine, la France rejoint l'Italie et l'Espagne parmi les pays européens imposant des restrictions. Les voyageurs devront apporter à l'embarquement la preuve d'un test négatif de moins de 48 heures.

D'autres tests seront réalisés à l'arrivée de manière aléatoire, les prélèvements positifs faisant l'objet d'un séquençage afin de détecter d'éventuels nouveaux variants du virus, a indiqué une source gouvernementale lors d'une conférence de presse.

De son côté, le Royaume-Uni a aussi annoncé avoir pris la même mesure.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Urgences en crise à Thionville, la majorité des soignants en arrêt maladie

Selon des sources syndicales, 55 infirmiers et aide-soignants sur 59 ont été placés en arrêt maladie, souvent sur décision des médecins des urgences eux-mêmes. Le service fonctionne de manière très dégradée et seules les urgences vitales sont assurées.

Les urgences de l'hôpital de Thionville (Moselle) fonctionnent de manière très dégradée samedi, la quasi-totalité des infirmiers et aide-soignants, "épuisés", ayant été placés en arrêt maladie, a-t-on appris auprès du CHR de Metz-Thionville et des syndicats.

"En raison de nombreux arrêts maladie déposés (vendredi) par l'équipe soignante, le centre hospitalier régional Metz-Thionville modifie le fonctionnement du service des urgences adultes de l'hôpital" de Thionville, "jusqu'au 6 janvier", annonce le CHR dans un communiqué.

Si la prise en charge des urgences vitales par les équipes du SMUR reste "opérationnelle", les autres patients sont orientés vers d'autres établissements.

"On en arrive là parce que malgré leur engagement, les équipes sont à bout, épuisées, et incapables d'assurer une prise en charge de qualité, ce qui est insupportable pour eux", indique à l'AFP Clarisse Mattel, infirmière et secrétaire générale du syndicat MICT-CGT. "C'est une problématique qui dépasse la situation d'un hôpital, c'est tout l'hôpital public qui est en crise: on ne peut plus prendre correctement en charge les patients."

 

Un patient de 90 ans resté plus de 90 heures sur un brancard

Le service des urgences, qui dispose de 12 box d'accueil, enregistre plus de 100 passages par jour, et le CHR manque de lits d'aval et de personnel pour hospitaliser les patients après leur accueil aux urgences, soutiennent les syndicats.

"Ces derniers jours, les patients étaient sur des brancards dans le couloir, quand on a la chance d'avoir des brancards. Une nuit on n'en avait plus, une dame s'est allongée par terre", témoigne une aide-soignante qui demande à rester anonyme.

Plusieurs soignants font état d'un patient de 90 ans resté "plus de 90 heures" sur un brancard, et qui n'a "été changé qu'une seule fois" au cours de cette période.

 

Le pôle des urgences du CHR était dirigé par François Braun jusqu'à sa nomination comme ministre de la Santé

"C'est devenu extrêmement compliqué d'assurer les besoins élémentaires tels que l'hygiène, les repas, en plus dans un contexte de promiscuité", indique Patricia Schneider, représentante du syndicat Sud-Santé au CHR.

Le pôle des urgences du CHR était dirigé par François Braun jusqu'à sa nomination en juillet comme ministre de la Santé. "Les problématiques, il les connaît depuis longtemps", souligne une infirmière. "J'espère qu'on pourra bientôt échanger avec lui sur l'évolution de la situation".

La directrice générale du CHR de Metz-Thionville, Marie-Odile Saillard, quitte ses fonctions au 31 décembre. Son remplaçant n'a pas encore été désigné.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  États-Unis: les déclarations d'impôts de Donald Trump rendues publiques

Les déclarations d'impôts de l'ancien président Donald Trump ont été rendues publiques vendredi par une commission parlementaire américaine, à l'issue d'une longue bataille judiciaire. Donald Trump, qui s'est lancé dans une nouvelle course à la Maison-Blanche pour 2024, n'avait pas fait connaître ses déclarations fiscales, à l'inverse de tous ses prédécesseurs depuis les années 1970, suscitant de nombreuses questions sur leur contenu.

Mi-décembre, une commission parlementaire avait voté en faveur de la publication des six années de feuilles d'impôts du milliardaire entre 2015 et 2020. Ce groupe d'élus réclamait depuis trois ans les documents transmis au fisc par le milliardaire entre ces années, ce qu'il refusait. La Cour suprême leur a finalement donné raison fin novembre.

 

Revers supplémentaire

Donald Trump a vivement dénoncé cette décision dans un communiqué à CBS vendredi, assurant toutefois que ces déclarations «ne font que montrer une fois de plus ma réussite».

Leur publication est un revers supplémentaire pour l'ancien locataire de la Maison Blanche, qui fait déjà l'objet d'une myriade d'enquêtes sur la gestion de ses archives, comme sur ses affaires financières à New York.

Le manque de transparence de Donald Trump, qui a fait de sa richesse un argument de campagne, alimente depuis des années les spéculations sur l'étendue de sa fortune ou sur de potentiels conflits d'intérêts.

Son entreprise familiale, la Trump Organization, a été reconnue coupable début décembre de fraudes financières et fiscales au terme d'un procès à New York où l'ancien président républicain n'était pas jugé.

Un rapport parlementaire distinct sur le fisc américain a par ailleurs montré que ce dernier n'avait pas fait ce qu'il devait faire pendant presque tout le mandat de Donald Trump. «C'est un échec majeur du fisc américain», avait dénoncé le chef de cette commission parlementaire, l'élu démocrate Richard Neal.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Zelensky, Mbappé et Poutine, trio de tête des personnalités marquantes de l’année pour les Français

Malgré sa réélection, Emmanuel Macron n’arrive qu’en quatrième position (14 %) des personnalités ayant marqué l’année, selon notre sondage Odoxa-Backbone.

Les Français ne sont pas près d’oublier 2022. Au sortir d’une année marquée par les crises, la guerre en Ukraine est sans conteste l’événement «le plus marquant» (60 %) des douze derniers mois, selon le sondage Odoxa-Backbone. Les yeux rivés vers l’est, le pays a tristement découvert le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui incarne la résistance de son peuple face au géant russe. Omniprésent depuis le début de l’invasion, l’ancien comédien s’impose comme la personnalité «la plus marquante» de l’année pour 46 % des sondés, devant son homologue et adversaire Vladimir Poutine (30 %), classé troisième.

S’il a percuté la campagne présidentielle, le conflit aux portes de l’Europe a également réduit la résonance du scrutin d’avril. Au point que, malgré sa réélection, Emmanuel Macron n’arrive qu’en quatrième position (14 %) des personnalités ayant marqué l’année. «Il a pourtant réalisé une performance historique en étant le seul président de la Ve République à se faire réélire sans être préalablement passé par la case cohabitation», relève Gaël Sliman, président d’Odoxa. Il n’empêche, le chef de l’État est surclassé de loin par le numéro 10 des Bleus - et récent finaliste déchu du Mondial -, Kylian Mbappé, qui se hisse en deuxième position (32 %).

 

Le portefeuille des ménages mis à mal

S’ils ne se sont pas passionnés pour l’élection présidentielle, les Français expriment en revanche des craintes concernant la situation économique, à la fois internationale et intérieure. Indissociable de la guerre en Ukraine, l’inflation dans le monde est perçue par 32 % des sondés comme le deuxième fait majeur de l’année. Parmi les vœux formulés pour 2023, plus de la moitié des Français (54 %) souhaitent dès lors que leur pouvoir d’achat soit préservé. «Les Français qui s’expriment sur les réseaux sociaux en sont convaincus, la nouvelle année sera porteuse de nouvelles augmentations et de budgets serrés», décrypte Véronique Reille Soult, directrice de Backbone Consulting.

Car le portefeuille des ménages est entre autres mis à mal par les factures d’électricité, dont l’augmentation est en partie liée au conflit ukrainien. Les risques de coupures de courant cet hiver se hissent ainsi en troisième position (21 %) des événements les plus notables de l’année. Et pour cause, si le scénario noir - dit du «black-out» - a été écarté, la possibilité de «délestages» ciblés reste sur la table du gouvernement cet hiver. Une menace de pénurie qui n’est pas sans rappeler aux Français les longues files d’attente qu’ils ont eu à subir devant les stations-services à l’automne. «C’est un événement que l’on aurait pu imaginer plus anecdotique mais qui a profondément irrité nos concitoyens», souligne Gaël Sliman. Bien que les grèves dans les raffineries n’aient duré qu’un mois, leur pouvoir de nuisance en a fait un souvenir désagréablement marquant pour 16 % des Français.

Enfin, dans ce contexte de crises successives, plus d’un Français sur trois (35 %) espère une diminution de l’insécurité et de la délinquance, dont les chiffres continuent à augmenter année après année. Contrairement à ceux du Covid-19, qui connaissent, eux, un plateau bas depuis des mois. Au point que le virus n’est plus cité que par 5 % des sondés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Covid-19 en Chine : «la lumière de l'espoir est devant nous», affirme Xi Jinping

Le pays fait face à une explosion de cas de Covid-19 après la levée brutale des restrictions sanitaires.

Le président chinois Xi Jinping a assuré samedi que «la lumière de l'espoir est devant nous», au moment où son pays fait face à une explosion de cas de Covid-19 après une levée brutale des restrictions sanitaires.

«La prévention et le contrôle de l'épidémie sont entrés dans une nouvelle phase. Nous sommes toujours dans un moment difficile», mais «la lumière de l'espoir est devant nous», a dit Xi Jinping dans une allocution télévisée pour le Nouvel an.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Covid-19: l'OMS appelle la Chine à partager ses données en temps réel

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a rencontré vendredi des responsables chinois pour évoquer l'explosion du nombre des cas de contamination par le Covid-19 dans leur pays, les appelant à partager les données en temps réel afin que les autres pays puissent réagir efficacement.

«Une réunion de haut niveau a eu lieu le 30 décembre entre l'OMS et la Chine au sujet de la recrudescence actuelle des cas de Covid-19, afin d'obtenir de plus amples informations sur la situation et d'offrir l'expertise et le soutien de l'OMS», a annoncé l'agence sanitaire des Nations unies dans un communiqué. «L'OMS a de nouveau demandé le partage régulier de données spécifiques et en temps réel sur la situation épidémiologique, notamment davantage de données sur le séquençage génétique et sur l'impact de la maladie, y compris les hospitalisations, les admissions dans les unités de soins intensifs et les décès», toujours selon le communiqué.

 

Données sur les vaccinations

Elle a aussi réclamé des données sur les vaccinations effectuées et le statut vaccinal, en particulier chez les personnes vulnérables et les plus de 60 ans, a poursuivi l'OMS. «L'OMS a réitéré l'importance de la vaccination et des rappels pour protéger les personnes à plus haut risque contre les formes graves de la maladie et les décès», a déclaré l'organisation internationale basée à Genève. «L'OMS a appelé la Chine à renforcer le séquençage viral, le traitement clinique des patients et l'évaluation de l'impact. Elle s'est déclarée prête à fournir un soutien dans ces domaines, ainsi que sur la communication des risques liés à la vaccination afin de dissiper les réticences», a-t-elle ajouté.

Les discussions ont eu lieu après une semaine pendant laquelle le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exhorté les autorités chinoises à se montrer plus ouvertes sur la situation concernant le Covid. L'augmentation du nombre des contaminations en Chine a suscité des inquiétudes dans le monde entier et des questions sur la communication des données, les chiffres officiels sur les cas et les décès étant peu élevés alors que certains hôpitaux et certaines morgues sont débordés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Royaume-Uni : Rishi Sunak compte sur le couronnement de Charles III pour rassembler malgré la crise

Le premier ministre britannique Rishi Sunak a défendu samedi dans ses vœux du Nouvel an les décisions budgétaires «difficiles mais justes» prises face à l'envolée des prix et a dit compter sur le couronnement de Charles III pour rassembler les Britanniques en 2023.

«2022 a été une année difficile», déclare le chef du gouvernement dans ses vœux diffusés par Downing Street, relevant les effets de la pandémie et de l'invasion «barbare» de l'Ukraine. «Beaucoup d'entre vous en ont ressenti les effets directement. C'est pourquoi mon gouvernement a pris des décisions difficiles mais justes pour remettre les emprunts et la dette sous contrôle», assure-t-il, estimant que cela avait permis d'imposer un bouclier sur les tarifs de l'énergie qui avaient déjà quasi doublé.

Le dirigeant conservateur est arrivé au pouvoir en octobre après le bref passage à Downing Street de Liz Truss, dont les projets de baisses massives d'impôts, non financées, ont effrayé les marchés. En réaction, Rishi Sunak a annulé quasiment toutes ces mesures, aboutissant à une hausse de la fiscalité. Il refuse également les augmentations de salaires réclamées par les employés du service public comme les infirmières, ambulanciers, policiers aux frontières, dont les grèves récentes face à l'inflation (plus de 10%) alimentent des mouvements sociaux sans précédent depuis des décennies.

«Je ne vais pas prétendre que tous nos problèmes disparaîtront dans la nouvelle année. Mais 2023 nous donnera l'occasion de montrer le meilleur du Royaume-Uni sur la scène mondiale», a-t-il affirmé, citant le soutien à l'Ukraine et le couronnement de Charles III, prévu le 6 mai après son accession au trône le 8 septembre dernier à la suite de la mort d'Elizabeth II.

«En cette année historique du couronnement de Sa Majesté le Roi, nous nous rassemblerons avec la fierté de tout ce qui fait la grandeur de ce pays», a-t-il souligné. Selon la presse britannique, si le palais prépare un couronnement plus modeste et moderne que celui d'Elizabeth II en 1953, il compte aussi profiter de ce spectacle retransmis dans le monde entier pour en faire une vitrine du pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2341) - SAMEDI 31 DECEMBRE 2022 :

Samedi 31 Décembre 2022 –  Retraites, immigration, énergies renouvelables : ces trois projets de loi à suivre début 2023

Un début d'année sur les chapeaux de roues . Deux projets de loi présentés en Conseil des ministres en janvier devraient atterrir au Parlement avant la fin mars : la réforme des retraites ainsi que le texte sur l’immigration, examiné vraisemblablement à partir de fin janvier au Sénat. Le premier rendez-vous se tiendra le 10 janvier à l'Assemblée, lors du vote du projet de loi dédié aux énergies renouvelables.

 

Réforme des retraites : un 49-3 pour faire adopter le texte ?

La réforme des retraites promet un début d'année agité sur le front politique et social. Le gouvernement a repoussé la présentation de son projet de réforme, initialement prévue le 15 décembre, au 10 janvier. La piste privilégiée par l'exécutif, unanimement décriée par les syndicats, est de décaler progressivement l'âge de départ de 62 à 65 ans, même si un report à 64 ans avec un allongement de la durée de cotisation n'est pas du tout écarté. La majorité envisage de faire passer l'essentiel de la réforme par un projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS), ce qui l'autoriserait à recourir si besoin à l'article 49-3 de la Constitution , qui permet de faire adopter une loi sans vote.

Renaissance, qui n'a pas la majorité absolue à l’Assemblée, aimerait obtenir le soutien des Républicains. Fraîchement élu à la tête du parti, Éric Ciotti a rencontré mercredi Élisabeth Borne et lui a posé ses conditions pour soutenir la réforme. « Le gouvernement va tout tenter pour avoir le soutien des députés LR et éviter d’avoir recours au 49-3 », analyse pour le JDD Olivier Rozenberg. Pour le politiste et professeur à Sciences po, au Centre d'études européennes et de politique comparée, même si le gouvernement décidait d'utiliser le 49-3, l'impact ne devrait pas être majeur. Il explique : « Le 49-3 a déjà été utilisé par ce gouvernement à dix reprises cette année sur les textes budgétaires. Les premières utilisations ont été médiatisées mais les plus récentes sont passées plus inaperçues. Cette procédure est donc devenue une routine. »

La gauche a promis de faire entendre sa voix. Le 14 décembre, les députés de la Nupes ont affiché à l'Assemblée leur « front commun ». Mais chacun avance son idée : LFI appelle à une « grande marche » le 21 janvier quand les communistes demandent des « grands meetings » de la gauche et un référendum sur la réforme. L'intersyndicale a elle déjà prévenu ce qui attend la majorité : des manifestations et des grèves « si le gouvernement demeure arcbouté » sur son projet de réforme.

« L'exécutif ne craint pas grand-chose de l'opposition politique dans la mesure où il sait à quoi s'en tenir : une très forte mobilisation lors des débats parlementaires. Par ailleurs, il dispose d'une palette d'instruments pour limiter l'obstruction », avance Olivier Rozenberg. En revanche, selon le politiste, il aurait « davantage peur de la mobilisation des syndicats dans la rue ». Dans tous les cas, Emmanuel Macron ne verrait pas d'un mauvais œil les manifestations : « Depuis le début, il souhaite obtenir une victoire symbolique attestant de son réformisme contre les conservatismes. »

 

Immigration : Les Républicains vont-ils soutenir la majorité ?

Un autre texte est particulièrement attendu : « Pour contrôler l'immigration et améliorer l'intégration ». Sa version définitive a été dévoilée mardi 20 décembre. Le texte, envoyé lundi 19 décembre au Conseil d'Etat, faisait jusqu'alors surtout la part belle aux mesures permettant d'améliorer le taux d'exécution des expulsions. Ce volant a été contre-balancé avant tout par une mesure symbolique : la création d'un titre de séjour « métiers en tension » .

Le gouvernement veut également créer une carte de séjour destinée aux professionnels de santé. Cette nouvelle carte de séjour pluriannuelle concernerait les médecins « quelle que soit leur spécialité », les sages-femmes, les chirurgiens-dentistes et les pharmaciens. Le projet de loi porté par les ministres de l'Intérieur Gérald Darmanin et du Travail Olivier Dussopt vise surtout à favoriser les expulsions d'étrangers qui présentent une menace pour l'ordre public.

Comme pour la réforme des retraites, Renaissance espère être soutenu par Les Républicains. « Une partie des LR a bien compris que nous faisons des propositions de bon sens (...). Tout ce que les LR ont toujours demandé, nous le proposons », a estimé Gérald Darmanin au Figaro . Mais le soutien de la droite « n'est pas acquis » et « il y a un vrai suspens », observe Olivier Rozenberg. « Il est possible que le gouvernement accepte des amendements de la droite dans un sens plus restrictif, avance le politiste. Cela pourrait être donnant-donnant : le gouvernement pourra ainsi dire qu'il a réussi à faire passer le texte sans le 49-3 et la droite pourra de son côté dire qu'elle est utile et qu'elle a réussi à le durcir. »

 

Energies renouvelables : la gauche va-t-elle voter avec la majorité ?

L'Assemblée a achevé dans la nuit du 15 au 16 décembre l'examen du projet de loi d'accélération des énergies renouvelables, dont le vote solennel est prévu le 10 janvier. Après un large soutien du Sénat en première lecture, le gouvernement a évité les chausse-trapes au Palais Bourbon sur ce texte qui vise à combler le net retard de la France en matière d'éolien et de photovoltaïque, et qui fait écho à la crise énergétique .

Même si ce projet de loi est bien moins clivant que les retraites et l'immigration, il n'est pas dénué d'enjeu politique. Pour la première fois du quinquennat, les macronistes se sont en effet résolument tournés vers la gauche de l'hémicycle, alors que, de son côté, la droite a notamment ferraillé avec le RN contre les « nuisances » des éoliennes.

L'exécutif croit donc pouvoir obtenir un vote favorable grâce au PS et au groupe indépendant Liot, tandis que la position des écologistes et de LFI reste plus incertaine. « Ce vote sera un test : si le texte est adopté, cela signifiera que ce gouvernement arrive à trouver des majorités au cas par cas, y compris avec la gauche, décrypte Olivier Rozenberg. Un peu comme quand l'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard trouvait des accords en 1988, un coup avec les centristes, un coup avec les communistes, ce que l'on évoquait à l'époque sous le vocable de 'majorité stéréo' [NDLR : un terme inventé par le constitutionnaliste Guy Carcassonne] ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens