Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2022 6 10 /12 /décembre /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Prix plafond : Poutine menace l'Occident de «réduire la production» de pétrole russe

Le mécanisme mis en place par l'Occident est «une décision stupide» qui «n'affecte pas la Russie», a ajouté le président russe.

Le président russe Vladimir Poutine a menacé ce vendredi 9 décembre l'Occident de «réduire la production» de pétrole russe «si nécessaire», quelques jours après l'introduction par l'UE, le G7 et l'Australie d'un plafonnement du prix de l'or noir russe à 60 dollars.

«On réfléchira à une éventuelle réduction de la production si nécessaire», a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Bichkek, en marge d'un sommet régional. Le mécanisme mis en place par l'Occident est «une décision stupide» qui «n'affecte pas la Russie», a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Russie : l'opposant Ilia Iachine condamné à huit ans et demi de prison pour avoir dénoncé la guerre en Ukraine

Après le lancement de l'invasion de l'Ukraine, les autorités russes ont renforcé leur arsenal législatif pour museler les voix critiques

Un tribunal de Moscou a condamné vendredi à huit ans et demi de prison l'opposant Ilia Iachine pour avoir critiqué l'offensive militaire contre l'Ukraine, a constaté l'AFP, au terme d'un procès illustrant le climat de répression en Russie. Ilia Iachine, 39 ans, a accueilli le verdict en riant.

La cour a reconnu Ilia Iachine coupable d'avoir commis le «crime» consistant à diffuser de fausses informations sur l'armée russe, a déclaré la présidente du tribunal, selon une correspondante de l'AFP sur place.

 

Neuf ans de prison requis

La peine de l'opposant devait être annoncée à la fin de l'énoncé du verdict, ce qui prend parfois plusieurs heures. Le procureur avait requis neuf ans de prison. Ilia Iachine, âgé de 39 ans et arrêté en juin, était jugé pour avoir dénoncé lors d'une intervention en direct sur YouTube «le meurtre de civils» dans la ville ukrainienne de Boutcha, près de Kiev, où l'armée russe a été accusée d'exactions, ce que nie Moscou.

Son arrestation ne l'a pas empêché de continuer à critiquer les autorités de façon acerbe et à dénoncer l'intervention militaire en Ukraine. Après le lancement de l'opération militaire en Ukraine, les autorités russes ont renforcé leur arsenal législatif pour museler les voix critiques.

 

«Verdict honteux»

Sa condamnation est «un verdict honteux», a dénoncé l'ennemi numéro un du Kremlin, Alexeï Navalny, incarcéré en Russie depuis début 2021. «Un autre verdict honteux et illégal de (Vladimir) Poutine ne fera pas taire Ilia et ne devrait pas intimider les personnes honnêtes en Russie», a réagi Alexeï Navalny dans un message publié par ses soutiens sur les réseaux sociaux. Il s'est aussi dit «fier» de Ilia Iachine, qui «survivra à tout».

Plusieurs personnes ont déjà été condamnées à plusieurs années de prison après avoir été reconnues coupables d'avoir publié de «fausses informations» ou d'avoir «discrédité» l'armée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Turquie : Erdogan relance le débat sur le port du voile islamique

Le parti du président turc Recep Tayyip Erdogan va déposer un amendement à la Constitution pour graver dans le marbre le droit de porter, ou non, le foulard islamique dans la vie courante.

Dans cet Etat laïc, la décision très politique à quelques mois des élections ravive un débat que le fondateur de la République de Turquie, Mustafa Kemal, avait voulu clore au début du XXe siècle.

Preuve que le sujet est d'actualité: dans la série à succès de Netflix «Bir Baskadir», qui confronte une jeune paysanne (voilée) à deux psy, citadines et émancipées, l'une d'elles lâche en zappant devant sa télé: «C'est la nouvelle mode: dans toutes les séries maintenant, il y a une fille voilée». L'approche des scrutins présidentiel et législatif l'an prochain a convaincu le président Recep Tayyip Erdogan de monter au créneau, brandissant même la possibilité d'un référendum sur la question.

Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2003 et son parti islamo-conservateur, l'AKP, espèrent bien se maintenir à la tête du pays. Mais c'est son probable concurrent, le leader de l'opposition et du parti historiquement laïc, le CHP (social-démocrate) de Mustafa Kemal Atatürk, qui a le premier relancé la question en accusant le président de vouloir «garder les femmes voilées en otages».

 

Interdictions levées

Kemal Kiliçdaroglu voulait ainsi rassurer les milieux conservateurs en assurant qu'une fois élu, il inscrirait dans la loi le droit de porter le foulard. «Y a-t-il discrimination envers les voilées ou pas voilées aujourd'hui dans la fonction publique? Dans les écoles? Non!», lui a renvoyé Recep Tayyip Erdogan en s'emparant du débat. «Nous avons réussi ceci!»

«Découragé» au nom de la modernité à la proclamation de la République, puis progressivement banni dans l'éducation et la fonction publique, le foulard islamique a été pas à pas réintroduit depuis 2008. L'AKP a levé d'abord l'interdiction à l'université, puis au collège, dans la fonction publique, au Parlement et même dans la police.

Des mesures reçues en Turquie comme une libération des droits des femmes et sur lesquelles elles ne veulent pas revenir, explique Berrin Sönmez, historienne, militante et ardente défenseure des droits des femmes. «Ceux qui considèrent le foulard comme un symbole religieux contraire au principe de laïcité devraient comprendre qu'il s'agit d'une discrimination: interdit ou obligatoire, le foulard est une même violation des droits des femmes si la règle est imposée par l'Etat», martèle Berrin Sönmez, elle-même couverte.

Face aux objections de certaines féministes et à la grave crise économique qui secoue le pays, elle fait valoir que «l'assurance que les femmes voilées puissent exercer leurs droits (...) est un moyen de prévenir les crises économiques et d'augmenter le niveau de développement humain» en leur permettant d'étudier et de travailler.

Faute d'étude récente, elle estime que la moitié des femmes turques portent le foulard - en 2012 elles étaient 65%. «Ne pas le comprendre m'est incompréhensible», ajoute-t-elle. «La proposition de loi de [Kemal] Kilicdaroglu est une mesure importante pour faire obstacle à Erdogan», conclut cette intellectuelle, opposante au président sortant.

 

«Femme idéale»

Car pour les féministes turques, qui soutiennent ardemment le mouvement de révolte des Iraniennes, le chef de l'Etat a surtout voulu s'assurer du soutien des franges les plus conservatrices de ce pays - à majorité musulmane sunnite.

«L'interdiction laïque du foulard et (sa levée) ont toutes deux été lancées au nom de l'émancipation des femmes. En réalité, les deux ont cherché à imposer leur propre vision de la femme idéale», estime Gönül Tol, directrice-fondatrice du Programme Turquie du Middle East Institute, dans un article posté sur le site. «Lever l'interdiction du foulard est emblématique de l'agenda populiste islamiste plus large d'Erdogan», dénonce-t-elle. «Il n'a jamais vraiment voulu libérer (les femmes), qu'elles portent ou non le foulard. Pour lui, les femmes ne sont que des mères ou des épouses, pas des individus», insiste la chercheuse.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Les performances en orthographe des élèves de CM2 continuent à baisser

Selon une enquête du ministère de l'Éducation nationale, le nombre moyen d'erreurs sur une même dictée a presque doublé en 34 ans.

Selon cette enquête sur l'orthographe, menée à quatre reprises depuis 1987 avec la même dictée pour des élèves de CM2, le nombre moyen d'erreurs a augmenté régulièrement, passant en 34 ans de 10,7 erreurs à 19,4, indique l'agence des statistiques du ministère de l'Éducation (Depp).

Entre 1987 et 2007, le nombre de fautes était passé de 10,7 à 14,7 (+4). Puis il s'est établi à 18 en 2015 (+3,3). La baisse constatée des résultats pour chaque période se poursuit donc en 2021, mais de façon moins marquée que sur la période précédente (+1,4).

 

Difficultés qui concernent l'ensemble des élèves

C'est l'orthographe grammaticale (règles d'accord entre le sujet et le verbe, accords dans le groupe nominal, accords du participe passé) qui concentre l'essentiel des difficultés. Sur ce point cependant, la baisse observée entre 1987 et 2015 ne se poursuit pas en 2021.

Par exemple, l'accord de l'adjectif «inquiets» de la dictée passe de 46,2% de réussite en 1987 à 25,3% en 2021. Mais après une forte baisse jusqu'en 2015, une stabilité est observée en 2021. Les erreurs lexicales, elles, restent les moins fréquentes. Cette baisse des résultats continue par ailleurs de concerner l'ensemble des élèves, quels que soient leur sexe et leur âge.

Les filles sont cependant plus performantes que les garçons: elles font en moyenne 17,7 erreurs contre 21,1 pour les garçons. Mais la différence du nombre d'erreurs entre filles et garçons, qui avait été stable entre 1987 et 2007, puis en hausse entre 2007 et 2015, tend à nouveau à se stabiliser en 2021.

 

Environnement social

Les différences de performances à la dictée continuent en outre d'être liées à l'environnement social des élèves. Ainsi le groupe composé des élèves d'écoles les moins favorisées fait en moyenne 21,9 erreurs, contre 15,5 dans le quart composé des écoles accueillant les élèves les plus favorisés.

Les deux groupes médians ont, eux, des performances assez proches (environ 19 erreurs), montrant que c'est dans les écoles les plus favorisées et les moins favorisées que le poids de l'origine sociale des élèves est le plus important.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – La plus grande usine d'iPhone du monde n'est plus confinée annonce Foxconn, le sous-traitant d'Apple

Le géant taïwanais de la technologie Foxconn a mis un terme jeudi au confinement de la plus grande usine d'iPhone du monde, après 56 jours d'isolement complet, en cohérence avec l'abandon progressif par Pékin de la stratégie zéro Covid. «Compte tenu de (...) la levée des mesures de contrôle épidémique en Chine, l'entreprise exige que les employés présentent un test PCR négatif de moins de 48 heures pour pouvoir retourner au travail», indique néanmoins un avis publié jeudi sur le compte WeChat officiel d’«iPhone city», l'usine principale de Foxconn en Chine, à Zhengzhou, dans la province du Henan.

L'entreprise a exhorté les employés n'ayant pas été confinés à retourner au travail «dès que possible». Foxconn a ainsi mis fin à un isolement forcé de 56 jours de l'usine. Sur le site, les travailleurs n'étaient autorisés à se déplacer entre leurs dortoirs et leur lieu de travail qu'à bord de navettes spécifiques. Cette usine emploie quelque 200.000 personnes, dont la plupart résident sur place.

Après une flambée des cas de Covid-19, l'usine avait été confinée, sur décision des autorités locales, depuis octobre. Fin novembre, des centaines d'employés avaient manifesté leur colère contre leurs conditions de vie sous ce régime de bulle sanitaire. Des ouvriers avaient même pris la fuite, entraînant une pénurie de main-d’œuvre et menaçant la pérennité de la production d'iPhone 14. Mercredi, les autorités sanitaires chinoises ont annoncé un assouplissement général des restrictions sanitaires, après des manifestations de colère dans plusieurs villes chinoises, et aussi dans l'espoir de relancer la deuxième économie de la planète, asphyxiée par la politique du «zéro Covid».

Le ralentissement de l'activité de l'usine induite par ce confinement a eu un impact considérable pour Foxconn et a déstabilisé la chaîne d'approvisionnement, à laquelle Pékin attache une grande importance. Le mois dernier, le chiffre d'affaires de Foxconn a chuté de 11,4% en glissement annuel. Foxconn avait déjà annoncé qu'il revoyait à la baisse ses prévisions pour le dernier trimestre de l'année. Certains analystes prévoient une chute des ventes pouvant aller jusqu'à 20%.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Présidence de LR : Christian Jacob apporte son soutien à Eric Ciotti pour le second tour

L'ancien président des Républicains Christian Jacob a apporté vendredi "tout (son) soutien" à son "ami" Eric Ciotti dans la course à la tête de LR, sortant du silence à l'approche du second tour.

"Dimanche, votez Eric Ciotti", a appelé sur Twitter Christian Jacob, qui avait jusqu'ici évité de prendre partie malgré sa présence, avant le premier tour, à une réunion publique avec Eric Ciotti et Aurélien Pradié.

Le député des Alpes-maritimes, qui a réuni 43% des voix au premier tour contre 34% à Bruno Retailleau (et 22% à Aurélien Pradié) a selon lui "toutes les qualités pour rassembler et porter haut les couleurs de notre famille politique".

Christian Jacob avait démissionné en juin de son poste de président, qu'il occupait depuis en 2019. La transition est depuis assurée par Annie Genevard.

L'équipe d'Eric Ciotti revendique aussi le soutien du maire de Troyes François Baroin, qui l'a reçu vendredi dans sa fédération de l'Aube. "Je souhaite sa victoire et je n'en doute pas", a-t-il affirmé, cité par L'Est éclair.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – L'abandon par la Chine du «zéro Covid» salué par les institutions économiques internationales

Les dirigeants de plusieurs institutions économiques internationales ont salué vendredi la décision de la Chine d'assouplir sa politique "zéro Covid", la directrice du FMI Kristalina Georgieva estimant qu'il s'agit d'une avancée "décisive". Cet allègement des restrictions sanitaires est une bonne nouvelle pour l'économie mondiale, actuellement en difficultés, a estimé la cheffe du Fonds monétaire international, après une conférence avec le Premier ministre Li Keqiang à Huangshan, dans l'est du pays.

Mercredi, les autorités sanitaires chinoises ont annoncé un assouplissement général des restrictions sanitaires, après des manifestations de colère, et aussi dans l'espoir de relancer la deuxième économie de la planète, asphyxiée par le "zéro Covid". Parmi les principales mesures dévoilées, la fin des tests PCR systématiques et à grande échelle, la possibilité de s'isoler à domicile pour les cas bénins et asymptomatiques, et un recours plus limité aux confinements.

"Nous nous félicitons des actions décisives prises par les autorités chinoises (...) pour recalibrer la politique du Covid", a déclaré Mme Georgieva, lors d'une conférence de presse aux côtés des dirigeants d'autres institutions économiques internationales.

L'effort de la Chine pour augmenter le taux de vaccination est par ailleurs une bonne chose "pour le peuple chinois, mais aussi importante pour l'Asie et le reste du monde", a ajouté Mme Georgieva. "La performance de la Chine est importante (non seulement) pour la Chine mais aussi pour l'économie mondiale", a-t-elle insisté.

 

Long retour à la normale

L'économie de la planète a subi cette année les répercussions de la guerre en Ukraine, qui se sont ajoutées à une reprise post-pandémique trébuchante et une crise du coût de la vie dans de nombreux pays. L'abandon progressif de la stratégie zéro Covid "contribuera à lever une série d'incertitudes", a également souligné Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), lors du même point presse.

Le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Mathias Cormann, a ajouté que ces "ajustements soutiendront la vigueur de la reprise (économique) tant en Chine que dans le monde". La décision spectaculaire de la Chine d'assouplir la majorité de ses restrictions sanitaires a été applaudie par les marchés boursiers, encore inquiets d'une possible récession aux Etats-Unis.

Mais de nombreux analystes ont prévenu que le retour à la normale, dans le pays le plus peuplé au monde, serait long et chaotique, alors que la Chine va désormais être confrontée à une forte hausse de cas de Covid.

 

Tournée d'adieux

La colère populaire en Chine, qui couvait depuis des mois, a débordé fin novembre quand des milliers de manifestants sont sortis dans les rues d'une dizaine de villes, exigeant la fin du "zéro Covid" et certains demandant même le départ du président Xi Jinping. Ces rassemblements, qui ont pris les autorités au dépourvu, ont été d'une ampleur inédite depuis les mobilisations pro-démocratie de Tiananmen en 1989.

La stricte politique "zéro Covid", qui a perturbé les chaînes de production avec des confinements à répétition, a par ailleurs fortement affecté l'économie chinoise, qui devrait connaître cette année l'une de ses croissances les plus faibles en quatre décennies. L'objectif officiel d'une hausse du PIB de 5,5% n'est désormais plus jugé crédible par la plupart des économistes.

La conférence de Huangshan vendredi a servi en quelque sorte de tournée d'adieux pour Li Keqiang, qui aura été le Premier ministre de Xi Jinping pendant ses deux premiers mandats de cinq ans, mais part maintenant à la retraite. L'homme de 67 ans ne fait pas partie du nouveau Bureau politique du Parti communiste dévoilé en octobre par Xi, qui a lui obtenu un troisième mandat à la tête du pays.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Covid-19 : «tout le monde peut se faire vacciner» en rappel, assure François Braun

Alors que la communication sur la vaccination de rappel de cet automne a été critiquée pour sa confusion, François Braun a martelé sur BFMTV/RMC que "tout le monde peut se faire vacciner".

"Tout le monde peut se faire vacciner" avec un rappel anti-Covid, a assuré vendredi le ministre de la Santé François Braun, même si "les plus fragiles" sont mis en avant dans la communication vu leur risque de "mourir du Covid".

Alors que la communication sur la vaccination de rappel de cet automne a été critiquée pour sa confusion, François Braun a martelé sur BFMTV/RMC que "tout le monde peut se faire vacciner, la vaccination n'est pas réservée aux personnes à risque, aux plus de 60 ans (...) Mais la cible, même si le terme n'est pas très bon, ce sont les plus fragiles".

Interrogé sur le refus de certains pharmaciens de vacciner des moins de 60 ans, le ministre a estimé que "ce n'est pas normal", "pas acceptable", car "il y a déjà des directives disant que la vaccination est ouverte à tout le monde".

Il a invoqué sa "responsabilité, comme ministre de la Santé et de la Prévention, d'avoir un message plus fort" pour les personnes "de la population plus à risque" car "ce sont celles qui peuvent mourir" du Covid.

 

Sans masque

Ainsi, a indiqué le ministre, "nous allons avoir, avec mon collègue Jean-Christophe Combe (ministre des Solidarités, ndlr), un message encore plus fort vis-à-vis des directeurs d'Ehpad (...), dire +maintenant, il va y avoir des morts+".

"Mais tout le monde peut se faire vacciner", a répété M. Braun, jugeant ainsi "tout à fait normal" de se faire vacciner "si vous allez voir vos parents âgés pendant les fêtes".

Quant au masque, M. Braun a de nouveau misé sur l'incitation, là où des soignants, épidémiologistes ou associations de patients réclament le retour d'une obligation en lieux clos.

"En l'état de l'information que j'ai sur une reprise épidémique, j'insiste sur la responsabilité de nos concitoyens (...) Dans des endroits confinés, avec beaucoup de monde, porter un masque, ça vous protège vous, les personnes à côté de vous, le système de santé, en forte tension", a-t-il déclaré.

Pour justifier son absence de masque sur le plateau de BFMTV/RMC, le ministre a répondu à son intervieweuse: "nous ne sommes que deux, je vous ai demandé si vous aviez des facteurs de risque particuliers, le studio est vaste, nous ne sommes pas en promiscuité". Mais "si nous repartions en métro, je conseillerais de porter le masque".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Le gouvernement se penche sur l'encadrement des influenceurs

Échaudé par des polémiques récentes, le gouvernement envisage d'encadrer l'activité des influenceurs, ces vedettes des réseaux sociaux qui promeuvent des marques auprès de leur public dans des conditions pas toujours très claires.

Une table-ronde est organisée ce vendredi à Bercy, à l'initiative du ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire, pour faire le point sur les mesures à prendre pour réguler un secteur en plein boom.

 

Dérives et risques pour les jeunes

Le conflit ces derniers mois entre Magali Berdah, patronne de la puissante agence d'influenceurs Shauna Events, et le rappeur Booba, a mis en lumière certaines dérives et les risques notamment pour les plus jeunes.

Magali Berdah a été accusée par Booba de recourir à des pratiques commerciales trompeuses, et dénonce de son côté un cyber-harcèlement qui doit déboucher sur un procès en 2023. Mais les deux intéressés n'ont pas été invités à Bercy, qui réunira plutôt des agents d'influenceurs, des réseaux sociaux (dont YouTube et Tiktok), des organisations représentatives du monde de la communication, ainsi que des représentants de l’État comme la DGCCRF (répression des fraudes), la direction des finances publiques, ainsi que les autorités régulatrices des jeux d'argent et des marchés financiers.

 

Défricher le terrain

Aucun ministre ne devrait assister à ce premier rendez-vous, destiné à défricher le terrain. "Nous voulons arriver vers le printemps à des propositions très concrètes pour aider le secteur à se développer, tout en assurant la protection du consommateur et de l'influenceur", a indiqué le ministère. Selon cette source, il faut notamment "bien clarifier qui est responsable de quoi" dans les communications sur un produit.

"Il y a beaucoup de règles qui existent - fiscalité, publicité... - mais beaucoup d'influenceurs ne connaissent pas ces règles" auxquelles ils sont pourtant soumis, a souligné cette source.

Le marché du marketing d'influence, qui consiste pour des marques à payer des influenceurs pour promouvoir leurs produits, a explosé ces dernières années. Il représentait en 2020 un marché mondial estimé à 9,7 milliards de dollars, selon des chiffres cités par l'ARPP, et à plus de 13 milliards l'an dernier.

 

Une proposition de loi déposée

Pour le moment en France, seules des démarches reposant sur des engagements volontaires ont vu le jour, comme le "Certificat de l'Influence responsable" de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) ou la "Charte de la relation Influenceurs" du Syndicat du Conseil en Relations Publics (SCRP).

Selon cette organisation qui sera représentée vendredi, la loi devrait interdire d'exercer à la fois l'activité de conseil en influence auprès des marques et le métier d'agent ou de régie d'influenceurs: un modèle économique susceptible d'entraîner des conflits d'intérêts et pourtant courant dans le secteur.

Le député EELV Aurélien Taché a de son côté déposé fin novembre à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à "encadrer les pratiques commerciales et publicitaires liées au marché de l’influence sur internet". Elle rend notamment obligatoire les contrats écrits entre l'influenceur et ses commanditaires et agents, et prévoit une amende (jusqu'à 300.000 euros) si le caractère publicitaire d'un contenu n'est pas mentionné, et jusqu'à 2 ans de prison pour l'influenceur qui promeut des pratiques commerciales "interdites, déloyales ou trompeuses".

Selon Manuel Diaz, qui dirige Influx, une agence représentant les influenceurs auprès des marques, "il y a déjà des lois qui permettent à l’Etat d'agir" contre les mauvaises pratiques et de nouvelles mesures ne sont pas nécessaires. Ce secteur de "professionnels créateurs de contenus" est récent et il faut lui "laisser le temps de se structurer" autour de professionnels "qui justement prennent la responsabilité d'établir un cahier des charges éthiques dans leur façon de travailler", a-t-il déclaré à l'AFP.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – La justice européenne contraint Google à déréférencer des «contenus manifestement inexacts»

La Cour de Justice européenne a tranché : un utilisateur est en droit d'exiger de Google - ou d'un autre moteur de recherche - de supprimer de ses résultats une page s'il prouve qu'elle contient des informations «manifestement inexactes"». L'arrêt rendu jeudi par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) précise les conditions dans lesquels s'exerce le droit à l'oubli prévu dans le Règlement général pour la protection des données européen (RGPD).

La Cour avait été saisie par la Cour fédérale de justice allemande pour arbitrer un conflit entre Google et deux dirigeants d'un groupe de sociétés d'investissements. Le moteur refusait de retirer des résultats de recherche des liens vers «certains articles qui présentent de manière critique le modèle d'investissement de ce groupe». Selon ces dirigeants, ces articles, critiques sur le modèle d'investissement du groupe, contiennent des allégations inexactes.

 

Google motivait son refus par le fait qu'elle ne savait pas si les informations contenues dans les articles étaient exactes ou non.

Selon la CJUE, dans le cas d'une demande de déréférencement qui «présente des éléments de preuve pertinents et suffisants (...) établissant le caractère manifestement inexact des informations figurant dans le contenu», le moteur de recherche «est tenu de faire droit à cette demande de déréférencement».

«Le droit à la liberté d'expression et d'information ne peut pas être pris en compte lorsque, à tout le moins, une partie des informations figurant dans le contenu référencé qui ne présentent pas une importance mineure se révèlent inexactes», insiste la Cour.

 

«Equilibre raisonnable»

Pour éviter une charge excessive pour les requérants, les juges ont déclaré que cette preuve de l'inexactitude ne doit pas nécessairement provenir d'une décision juridictionnelle obtenue à l'encontre des éditeurs de sites web et que les utilisateurs doivent uniquement fournir les preuves que l'on peut «raisonnablement» exiger d'eux.

Si, en revanche, l'utilisateur n'arrive pas à prouver le caractère manifestement inexact du contenu visé, il appartient au moteur de recherche de donner suite, ou non, à la demande de déréférencement.

La Cour rappelle également que l'obligation des opérateurs s'arrête aux éléments développés dans une demande de référencement, et qu'ils ne sont en aucun cas tenus d'exercer un «rôle actif» dans la recherche d'éléments de fait qui ne sont pas étayés par la demande de déréférencement.

«Depuis 2014, nous avons travaillé dur pour mettre en œuvre le droit à l'oubli en Europe, et pour trouver un équilibre raisonnable entre les droits des personnes à accéder à l'information et à la vie privée», a déclaré un porte-parole de Google.

Il appartient désormais à la Cour fédérale allemande d'intégrer cette interprétation du droit européen dans sa décision finale.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Guerre en Ukraine : la Russie envoie 200 de ses chars les plus modernes, des T-90M, dans le Donbass

Ces chars de combat ont été acheminés vers la «République de Lougansk». D'après la Russie, son blindage lui permettrait de résister aux missiles antichars, dont le Javelin américain.

Un renfort de poids sur le front du Donbass. Mercredi 7 décembre, la chaîne de télévision russe NTV a annoncé la livraison de 200 chars T-90M aux combattants séparatistes de la région de Lougansk, comme l'a repéré le très sérieux blog de défense Army Recognition. Les images de la chaîne montrent une longue colonne de ces véhicules blindés partant de leur usine de Ouralvagonzavod, dans la ville de Nijni Taguil, en plein centre de la Russie.

«L'armée russe a reçu de nouveaux chars T-90M. Des véhicules de combat - environ 200 unités - ont déjà été livrés dans la zone de l'opération militaire spéciale. Ils renforceront les unités existantes des forces armées russes», a confirmé sur Telegram le journaliste spécialiste des questions de défense Evgeniy Poddubny. Depuis plusieurs semaines, l'armée ukrainienne avance lentement mais sûrement dans la république autoproclamée de Lougansk.

 

Plus puissant, plus mobile, plus résistant

L'arrivée de ces chars d'assaut sur le front n'est pas négligeable pour l'armée russe. Par leur nombre déjà : 200 unités, c'est plus que le nombre de chars Leclerc opérationnels dont dispose actuellement la France. Par leur qualité, surtout. Le T-90M est aujourd'hui le char russe le plus moderne en activité - le T-14 Armata, joyau de la cavalerie russe, n'étant pas encore en service. C'est en fait une modernisation du T-90A réalisée dans les années 2010. Il avait été dévoilé au monde lors de l'édition 2017 de l'exercice militaire Zapad.

Dans le détail, le T-90M possède une meilleure mobilité, une plus grande puissance de feu et une protection plus efficace que son prédécesseur. D'après le général d'armée Oleg Leonidovich Salyukov, commandant en chef des forces terrestres russes, son blindage, dit réactif, est capable de résister aux missiles antichars guidés, et notamment le Javelin, fourni en nombre par les États-Unis à l'armée ukrainienne.

 

Les chars russes, cibles privilégiées des Ukrainiens

Depuis le début de la guerre, les usines russes tournent à plein régime pour fournir massivement des T-90 à leur armée sur le front ukrainien. Si, au début de la guerre, les unités de blindés russes engagées en Ukraine étaient surtout composées de vénérables chars T-62, T-64, T-72 ou T-80 datant de l'ère soviétique, les T-90, dont les premières versions ont été mises en service en 1992, sont de plus en plus nombreux sur le champ de bataille.

Mais ils paient, eux aussi, un lourd tribut : sur les plus de 1500 chars russes détruits, endommagés, abandonnés ou capturés, comptabilisés par le site Oryx depuis le début de la guerre, au moins 34 d'entre eux sont des T-90, dont sept T-90M. En septembre dernier, le ministère ukrainien de la Défense avait même annoncé la capture d'un char T-90M «en parfait état», dans la région de Kharkiv.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2321) - VENDREDI 9 DECEMBRE  2022 : Orthographe en CM2, Covid en Chine, Poutine, Présidence LR, ...

Vendredi 9 Décembre 2022 – Sept jeunes radicalisés arrêtés par la DGSI à Strasbourg

Sept jeunes radicalisés ont été interpellés le 18 novembre à Strasbourg par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a appris Le Figaro, confirmant une information de France Info. Ils étaient soupçonnés de préparer une action violente.

Parmi ces sept individus, cinq sont déjà connus de la DGSI. Les deux autres sont récemment arrivés sur le territoire français. Ils ont tous été mis en examen et placés en détention provisoire.

 

Un marché de Noël endeuillé en 2018

L'interpellation a eu lieu sept jours avant l'ouverture du célèbre marché de Noël alsacien, qui peut attirer jusqu'à 2 millions de visiteurs dans la métropole strasbourgeoise.

Ces événements font écho à l'attentat terroriste qui a eu lieu le 11 décembre 2018 au sein du grand marché de Noël de la ville. Le tireur, Cherif Chekatt, avait tué cinq personnes et blessé 11 autres, en ouvrant le feu sur des passants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens