Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2022 1 10 /10 /octobre /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Iran : l'incroyable piratage en direct de la télévision d'Etat :

Un groupe soutenant la contestation en Iran déclenchée par la mort de Mahsa Amini, a piraté une chaîne de la télévision d'Etat, diffusant une image du guide suprême Ali Khamenei en feu.

"Le sang de nos jeunes dégouline de tes doigts", indique un message apparu à l'écran lors de la diffusion samedi soir du journal télévisé, accompagnant une photo manipulée d'Ali Khamenei,  montré entouré de flammes, la tête dans le viseur.

"Il est temps de ranger tes meubles (...) et de te trouver un autre endroit pour y installer ta famille à l'extérieur de l'Iran", peut-on lire sur un autre message accompagnant la photo.

La cyberattaque, qui a duré quelques secondes, a été revendiquée par un groupe se faisant appeler Edalat-e Ali (La justice d'Ali) qui appuie le mouvement de contestation en Iran, le plus important depuis les manifestations contre la hausse des prix l'essence en 2019.

L'Iran est le théâtre de manifestations depuis la mort le 16 septembre de Masha Amini, une femme kurde iranienne de 22 ans décédée trois jours après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran pour avoir selon celle-ci enfreint le code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d'Iran.

 

L'ONG Iran Human Rights basée à Oslo a fait état d'au moins 95 morts depuis le 16 septembre

L'ONG Iran Human Rights basée à Oslo a fait état d'au moins 95 morts depuis le 16 septembre. Selon un dernier bilan iranien donné le 27 septembre, environ 60 personnes ont été tuées, dont une dizaine de policiers.

En août 2021, Edalat-e Ali avait mis en ligne des vidéos montrant des gardiens de la prison d'Evine à Téhéran, en train de battre ou de maltraiter des détenus.

 

On peut voir le présentateur du journal télévisé l'air crispé, ses yeux fixant la caméra

Plusieurs médias en persan basés à l'étranger ont partagé sur les réseaux sociaux une vidéo montrant la cyberattaque de samedi. Vers la fin de la vidéo, on peut voir le présentateur du journal télévisé l'air crispé, ses yeux fixant la caméra.

En Iran, l'agence de presse Tasnim a confirmé que la télévision d'Etat avait "été piratée pendant quelques instants par des agents anti-révolutionnaires".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Farah Pahlavi : «Les vrais Iraniens se soulèvent, j’en ai la chair de poule»

Dans son appartement parisien, avec Yasmine, la femme de Reza, son fils aîné, et sa petite-fille Noor, 30 ans. Derrière elles, le drapeau iranien avec le lion solaire, emblème de la Perse royale.

Alors que semaine après semaine la révolte gronde, Farah Pahlavi, impératrice d'Iran jusqu'au renversement de la monarchie en 1979, sort de sa réserve.

On l’appelle «Majesté», mais elle est aussi une influenceuse riche de quatre pages Instagram et de près de 2 millions de followers. Le décor dans lequel elle évolue n’a rien de l’exubérance des palais persans: un appartement parisien aux boiseries sombres, ponctuées de photos de son mari et de sa famille, de tableaux figuratifs modernes et kadjars, d’œuvres à son effigie, de tapis persans et même de morceaux de macadam doré et argenté des rues de Téhéran (« les pierres qu’ils envoyaient sur les bassidjis »).

Sacro-sainte habitude iranienne, une table basse hospitalière, encombrée de coupes de friandises, pistaches, fruits secs, chocolats… Farah Pahlavi aura 84 ans ce 14 octobre, mais elle en fait dix de moins. Très grande, très droite, en tailleur-pantalon de crêpe impeccable, maquillée, coiffée, impériale. Aux avant-postes de l’info sur l’Iran, «Sa Majesté » ne mâche pas ses mots.

 

« Je vis avec l’Iran du matin au soir »

« Les iraniens ont besoin de mes encouragements. Et moi, j’ai besoin d’eux. Cet élan d’affection me réconforte. Beaucoup de gens m’appellent, m’envoient des e-mails, des lettres, comme ce chauffeur de taxi qui m’avait fait porter son enveloppe via un touriste français. Il avait écrit son numéro de téléphone, je l’ai appelé ; il était tellement heureux... Souvent, j’appelle sous un faux nom. Dès que je dis “allô”, ils reconnaissent ma voix. “Shahbanou!” Je les stoppe: “Ne dites pas mon nom, ça peut vous valoir des ennuis…” Ils disent que ça leur est égal. »

« Je suis sur des réseaux iraniens. Il y a des radios en persan, comme Radio Farda [“demain” en persan], une station irano-américaine qui émet de Prague et qu’on arrive à appeler depuis l’Iran. J’admire le courage des femmes, des jeunes filles et garçons nés après la révolution islamique »

« Depuis toutes ces années, je vis avec l’Iran du matin au soir. Dès que je me lève, je branche Radio Farda. Il n’y a pas un jour où je ne recherche pas des nouvelles. »

 

Beaucoup d’observateurs disent que les manifestations sont plus puissantes qu’elles ne l’ont jamais été.

« Ces jeunes me bluffent. La mort de Mahsa Amini m’a brisé le cœur. J’admire le courage des femmes, des jeunes filles et garçons nés après la révolution islamique. Leur cran reste intact malgré les dangers. »

 

En Iran, un proverbe résume tout: “Si tu es un homme, viens en Iran, deviens une femme!”

« Je les encourage, je leur donne de l’espoir. Je leur dis que l’Iran, le vrai, le leur, renaîtra. Nous sommes une nation qui a derrière elle cinq millénaires de civilisation. Quand même… passer de Cyrus le Grand à Khomeyni, faut le faire ! Comment en sommes-nous arrivés là ? » 

« Le salut viendra des femmes. Les Iraniennes ont toujours eu du caractère, elles ont été émancipées avant même les femmes suisses! »

« Oui, la liberté des femmes a été effective en 1963. On avait des ministres, des ambassadrices, des juges. Il y a des millénaires, nous avons eu aussi de grandes reines. En Iran, un proverbe résume tout: “Si tu es un homme, viens en Iran, deviens une femme!” »

 

Certains pasdarans ne veulent plus tirer sur les foules

« Je ne sais pas si l’on m’écoute, mais je me suis adressée plusieurs fois aux pasdarans. [Elle retrouve un papier.] J’ai dit exactement: “En tant que mère, je demande à toutes les forces de sécurité, à l’armée, aux pasdarans, aux bassidjis, aux policiers en civil et à tous les autres, quelles que soient leurs opinions, de cesser de verser le sang de leurs jeunes compatriotes.” »

« Il y a des mollahs fermement opposés à ce qui se passe. Ils déclarent que Khamenei n’est pas digne d’être le chef suprême »

« J’ai eu, par exemple, un e-mail d’un militaire du sud de l’Iran qui se disait proche de nous. Parmi les religieux, il y a des mollahs fermement opposés à ce qui se passe. Ils déclarent que Khamenei n’est pas digne d’être le chef suprême, qu’il est médiocre. On prétend aussi qu’il est à l’agonie, mais je n’ai aucune confirmation. »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Pour Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens «doit revenir» à l'Assemblée

Le chef de la file de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon a estimé dimanche qu'Adrien Quatennens, qui s'est mis en retrait après avoir reconnu des violences conjugales, "doit revenir" à l'Assemblée nationale.

 

"Je pense qu'il doit revenir", a affirmé Jean-Luc  Mélenchon sur France3

"Adrien Quatennens est un des éléments les plus brillants qui se soit imposé dans la dernière période", a assuré l'ancien candidat à la présidentielle, en répétant son "affection" pour le député du Nord, ainsi que pour son épouse.

Adrien Quatennens s'est mis en retrait de la coordination de LFI mi-septembre après avoir reconnu des violences contre son épouse, qui a depuis déposé plainte. Il n'a pas siégé au Parlement depuis.

 

Quatennens "n'est pas un violent parce qu'il a été violent une fois"

"J'ai cru comprendre qu'il faisait l'objet d'un arrêt maladie" a ajouté Jean-Luc Mélenchon, selon qui Adrien Quatennens "n'est pas un violent parce qu'il a été violent une fois, il y a de cela plus d'un an" et "n'a jamais recommencé cette violence".

Appelant à une "graduation des peines qui lui sont infligées", il a souhaité "que cesse le lynchage qui a été fait de lui", en déplorant une "répétition de gifles politiques qui lui sont données du matin au soir dans tous les médias" au cours de "trois semaines de lynchage" où "on n'a tenu aucun compte de la parole de sa femme, ni de la mienne au passage".

Interrogée sur le soutien de Jean-Luc Mélenchon à Adrien Quatennens, la cheffe de file des députés Renaissance Aurore Bergé s'est insurgée contre le "caractère invraisemblable de cette déclaration". "On en vient à avoir un ancien candidat à l'élection présidentielle, qui a recueilli sur son nom des millions de votes, dire qu'il lui renouvelle son affection. Moi je n'ai pas d'affection pour un homme qui frappe sa femme", a insisté Mme Bergé sur BFMTV.

 

Jean-Luc Mélenchon a par ailleurs relancé sa proposition de "blocage des prix",

stimant qu'"il y a urgence" et que "c'est d'abord aux entreprises" de faire des économies. La marche du 16 octobre, à laquelle appellent LFI, le PS et EELV notamment, "c'est la marche du peuple qui a a faim, qui a froid", a-t-il ajouté, en assurant qu'elle se passerait sans violence.

"La violence c'est le rêve de Macron, c'est lui qui espère qu'il y ait de la violence", a-t-il ajouté. Jean-Luc Mélenchon avait été critiqué vendredi après un tweet polémique évoquant la Révolution française, et qualifié d'"appel à la violence sociale" par le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Retraites : Edouard Philippe plaide à nouveau pour un report de l'âge de départ à 65, voire 67 ans

L'ancien Premier ministre Edouard Philippe a appelé l'exécutif à "bouger beaucoup" sur les retraites, plaidant de nouveau pour un report de l'âge de départ, à 65 voire 67 ans, dans un entretien au Parisien publié samedi. "J’ai toujours dit que je considérais qu’il fallait bouger sur les retraites, bouger beaucoup", a-t-il déclaré, rappelant avoir parlé dès l'an passé "d’un report de l’âge légal à 65, 66 ou 67 ans".

"Mon objectif n’est pas de plaider pour la solution la plus dure afin d’emmerder le monde", assure le patron du parti Horizons, qui forme l'aile droite de la majorité.

"Tous les pays de l’Union européenne sont confrontés au même vieillissement de leur population que nous. Qu’ils soient libéraux, démocrates-chrétiens, sociaux-démocrates, ils ont tous choisi la solution de reporter l’âge de départ à la retraite", souligne-t-il encore, citant les exemples de l'Allemagne et l'Italie qui "ont choisi 67 ans".

"Je ne sais pas par quel miracle de l’esprit on pourrait être dans une situation radicalement différente de celle de nos voisins", argue encore l'ancien pensionnaire de Matignon, qui avait lui-même tenté de conduire une réforme des retraites, avant qu'elle ne soit interrompue par le Covid.

 

"Si on fait 65 ans et que cela marche, cela me va très bien"

Suivant une promesse de sa campagne de réélection, Emmanuel Macron a affirmé son intention de mener rapidement une réforme des retraites, pour une application dès l'été 2023, avec un décalage progressif de l'âge de départ à 65 ans.

"Si on fait 65 ans et que cela marche, cela me va très bien", assure Edouard Philippe. "Et si on part plus tard, on doit améliorer le dispositif en introduisant plus de justice, et en prenant bien sûr en compte les longues carrières", poursuit-il.

Selon Edouard Philippe, exprimant son inquiétude face à "un déficit important et une dépense publique qui progresse", une réforme des retraites est l'une des pistes qui doit permettre de limiter l'endettement de la France. Dans cette perspective, Edouard Philippe observe que l'exécutif a fixé "un retour à 3% (du PIB, ndlr) de déficit vers 2027". "Nous sommes le seul pays à se fixer ce cap. Les autres ont un objectif 2025", note-t-il.

"On dépense toujours plus sans que nos concitoyens aient le sentiment que ça va beaucoup mieux", appuie encore Edouard  Philippe, appelant notamment à revoir la politique du logement qui est, selon lui, "devenue largement inefficace et donc largement trop chère pour ce qu’on en obtient."

 

Presque 20 000 adhérents à Horizons

Interrogé sur la politique migratoire, l'ancien Premier ministre estime qu'établir des "quotas par professions" lui paraît "parfaitement envisageable". "On a besoin de compétences, de faire venir des gens. Même avec un taux de chômage à 7 %, on peine à recruter dans certains domaines", fait-il valoir. Donné parmi les prétendants à la présidentielle de 2027, Edouard Philippe s'insurge contre "l'espèce de dinguerie collective" qui consiste à être "totalement dans l'instant, la personnalisation". "Moi, je ne brûle jamais les étapes", rétorque-t-il, tout en reconnaissant que "se préparer n’est jamais inutile".

"J’ai compris qu’en 2024, Renaissance choisirait la façon de déterminer son candidat. Le moment venu, Horizons aussi, et je pense que chez nous, il n’y aura pas de primaire", glisse-t-il. Concernant Horizons, qui tiendra un congrès "au premier trimestre 2023", Edouard Philippe revendique de rassembler "presque 20.000 adhérents payants" un an après sa création, "plus de 380 maires" et "plus de 500 comités municipaux".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  En Gironde, l'inquiétant retour de la grippe aviaire :

La grippe aviaire a fait son retour dans le Sud-Ouest avec un nouveau cas détecté dans l'élevage de canards d'un particulier à Mombrier (Gironde), a-t-on appris samedi auprès de la préfecture.

Le propriétaire avait acheté, sans le savoir, des animaux contaminés dans une basse-cour de Seine-et-Marne. Ses 79 canards ont dû être euthanasiés, précise la préfecture, confirmant une information de la presse régionale.

Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d'autres élevages, des zones réglementées de protection et de surveillance ont été mises en place dans un rayon de 3 et 10 kilomètres par arrêté préfectoral.

 

L'épisode de grippe aviaire a conduit à l'abattage en France de 21 millions d'animaux

Une trentaine de communes dans le nord de la Gironde sont concernées, dans un périmètre encore éloigné des zones d'élevage de la filière avicole, situées plus au sud de la Nouvelle-Aquitaine.

Il s'agit du deuxième cas d'influenza aviaire dans le département, un mois après la découverte du cadavre d'une oie sauvage infectée dans un parc de Blanquefort.

D'ampleur inédite durant l'hiver et le printemps dernier, l'épisode de grippe aviaire a conduit à l'abattage en France de 21 millions d'animaux (canards, poules pondeuses, dindes...).

 

Le virus continue de frapper avec 18 élevages français contaminés depuis le début du mois d'août

La reprise est difficile, faute de poussins et de canetons en nombre suffisant pour remplir les élevages.

Principalement localisé ces dernières semaines dans le Grand Ouest, le virus continue de frapper avec 18 élevages français contaminés depuis le début du mois d'août, selon un dernier bilan du ministère de l'Agriculture.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  La grève dans les raffineries suscite des tensions dans les stations service

La grève de la CGT chez TotalEnergies et ExxonMobil a été reconduite samedi au lendemain d'un encouragement aux négociations lancé par le gouvernement, qui a assoupli les règles de transports des carburants pour tenter de résoudre les tensions d'approvisionnement dans les stations.

 

Christophe Béchu a écarté pour l'instant la perspective de restrictions à la pompe

"La situation devrait continuer à s'améliorer, puisqu'on a pris des autorisations pour que les camions citernes puissent circuler ce week-end" et "qu'on a libéré du stock stratégique", a déclaré Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique interrogé samedi sur Franceinfo.

 

Des difficultés dans 42% des stations du Pas-de-Calais et 43% dans le Nord

Il a écarté pour l'instant la perspective de restrictions à la pompe: "nous n'en sommes pas là, à part les interdictions de remplir des jerricans ou des bidons, notamment dans le nord de la France où on a la situation la plus tendue".

Vendredi, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher avait annoncé "des difficultés" dans 42% des stations du Pas-de-Calais et 43% dans le Nord, en léger recul par rapport à la veille. Au niveau national, 19% des stations-service connaissaient des ruptures sur au moins un carburant vendredi à la mi-journée, selon le ministère qui assure que la France "dispose de 90 jours de consommation" en stocks stratégiques.

 

Porte de Vincennes à Paris, un embouteillage de voitures s'est formé sur 500 mètres

A la pompe, les files d'attentes d'automobilistes deviennent un spectacle quotidien. "Là je me suis réveillé à 4h du matin pour pouvoir chercher de l'essence, ça va faire 4h que j'attends", a témoigné Terry Caboste, un employé de la métallurgie rencontré samedi dans une station parisienne qui a limité les remplissages à 30 euros par client.

Porte de Vincennes à Paris, un embouteillage de voitures s'est formé sur 500 mètres, dans un concert de klaxons, près d'une station Avia où tous les carburants étaient à plus de 2 euros le litre, a constaté un journaliste de l'AFP.

Depuis Prague, le président Emmanuel Macron a appelé vendredi les automobilistes au "calme" et groupes pétroliers et syndicats à la "responsabilité".

J'appelle les entreprises concernées, qui, pour la plupart, ont quand même de bons résultats, à considérer aussi les demandes d'augmentation de salaires

 

Olivia Grégoire, ministre déléguée aux Petites et moyennes entreprises

"J'appelle les entreprises concernées, qui, pour la plupart, ont quand même de bons résultats, à considérer aussi les demandes d'augmentation de salaires", avait déclaré auparavant Olivia Grégoire, ministre déléguée aux Petites et moyennes entreprises, sans citer nommément TotalEnergies et ses 10,6 milliards de dollars de bénéfice au premier semestre.

Le PDG de TotalEnergies Patrick Pouyanné ne s'est pas exprimé publiquement sur la grève, mais dans une vidéo interne au groupe mardi, il a reconnu que "les résultats de la compagnie sont exceptionnels en 2022" et déclaré "nous ne vous oublierons pas".

 

Samedi, trois des six raffineries françaises étaient toujours à l'arrêt

Alors que la CGT réclame 10% d'augmentation sur 2022 - 7% pour l'inflation, 3% pour "le partage de la richesse" -, la direction rappelle qu'elle a octroyé des mesures salariales représentant une augmentation moyenne de 3,5% en 2022 et renvoie à une séance de négociations prévue le 15 novembre pour les salaires de 2023. Elle semble inflexible sur ce calendrier.

Samedi, trois des six raffineries françaises étaient toujours à l'arrêt, selon la CGT: la plus grande raffinerie de TotalEnergies, en Normandie, et les deux raffineries françaises de l'américain Esso-ExxonMobil, où le mouvement a été reconduit samedi.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Boycott du Mondial par Paris : Dati pointe «l'hypocrisie» d'Hidalgo, en tribune au Parc des Princes

Rachida Dati n'approuve pas le refus de Paris de diffuser sur écran géant les matchs de la Coupe du monde de football au Qatar et l'absence de fans zones.

Pas de fans zones et pas d’écrans géants dans les rues de la capitale. Paris, comme plusieurs grandes villes françaises, fait l’impasse sur la Coupe du monde de football du Qatar, qui se déroulera du 20 novembre au 18 décembre.

La maire du VIIe arrondissement n’approuve pas ce choix et ne manque pas d’adresser une pique à sa rivale politique Anne Hidalgo. «C’est toujours pareil, les bonnes consciences qui se réveillent au dernier moment..., a déploré Rachida Dati, invitée de RTL samedi. Quand il y avait des ouvriers morts pendant la construction des stades, quand le droit des travailleurs étrangers n’était pas respecté, on s’est mobilisé au Parlement européen contre ces atteintes aux droits sociaux et aux droits humains», a-t-elle fait valoir pointant une «démagogie totale».

«Madame Hidalgo est amie, très très proche du président du PSG ( le qatari Nasser al-Khelaïfi, Ndlr). Elle les a approuvés. Je me souviens que quand le Qatar a investi (dans le club, Ndlr), elle s’était félicitée de leur arrivée. Quand il y a des matchs importants, elle est avec eux au Parc des Princes. Je veux bien… Mais c’est de l’hypocrisie».

 

"Ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer"

Le refus d'installer des écrans géants et des fan zones est lié à des raisons environnementales et humanitaires, notamment le traitement des travailleurs immigrés et le nombre de décès dans le cadre de la construction des huit stades du Mondial. «Pour nous il n'a pas été question d'installer des zones de diffusion des matches pour plusieurs raisons : la première c’est les conditions de l’organisation de cette Coupe du monde, tant sur l’aspect environnemental que social, la seconde, c’est la temporalité, le fait que ça ait lieu au mois de décembre», a expliqué auprès de l'AFP l'adjoint chargé du Sport, Pierre Rabadan, pour qui «ce modèle de grands événements va à l'encontre de ce que [Paris] souhaite organiser».

Marseille, Bordeaux, Nancy , Reims font aussi parties de la liste des villes françaises refusant de promouvoir les rencontres du Mondial du Qatar, tout comme  Strasbourg et Lille. Pour l’ex-ministre de la Justice, «ce sont les fans qui sont punis. Ils n’ont rien demandé. Pour elle, il fallait se mobiliser au moment «où ça s’est fait, où ça sortait, où il y a eu des scandales», cette mobilisation «aurait été entendue et suivie». Elle déplore qu’au final «ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer : ceux qui n’ont pas les moyens et qui adorent le foot».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Allemagne : la piste russe évoquée après un sabotage qui a paralysé le trafic ferroviaire dans le Nord

Un sectionnement de câbles de communication stratégiques pour les trains a paralysé le trafic pendant trois heures dans le Nord samedi.

Plusieurs responsables allemands ont appelé dimanche à renforcer la sécurité des infrastructures nationales au lendemain d'un sabotage ferroviaire de grande ampleur, pour lequel certains évoquent la piste russe dans le contexte de la guerre en Ukraine. Selon le quotidien Bild, qui dit s'être procuré un premier document d'analyse de la police judiciaire nationale, celle-ci estime «qu'un sabotage d'origine étatique pourrait être à tout le moins envisageable».

Cette hypothèse est soutenue par le fait que le sabotage - un sectionnement de câbles de communication stratégiques pour les trains qui a paralysé le trafic pendant trois heures dans le Nord - a eu lieu de manière concomitante en deux endroits différents du réseau distants de 540 kilomètres, à l'ouest et à l'est du pays, selon le document de la police cité par Bild. Elle l'est aussi, selon le journal, par «la proximité» avec les récentes fuites des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2 observées en mer Baltique, au sujet desquelles les autorités suédoises parlent également d'un sabotage.

 

Des professionnels qui disposaient d'informations internes

Selon d'autres médias allemands, les enquêteurs sont persuadés que le sabotage ferroviaire samedi a été l'œuvre de professionnels qui disposaient d'informations internes à la compagnie nationale des chemins de fers. Dans le même temps, un acte d'un groupuscule violent d'extrême gauche n'est pas exclu. Certains s'en sont pris dans le passé au réseau ferré. C'est la section de la police berlinoise chargée d'enquêter sur les actes menaçant l'Etat, tels que des attentats ou des affaires d'espionnage, qui s'est saisie des investigations, selon les mêmes sources.

Un responsable du parti écologiste allemand, membre de la coalition gouvernementale du chancelier Olaf Scholz, Anton Hofreiter, a lui aussi évoqué l'hypothèse d'une responsabilité russe. «Nous ne pouvons exclure que la Russie soit également derrière l'attaque contre la compagnie ferroviaire», a-t-il dit au groupe de presse Funke, en estimant que les récentes fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique portaient déjà «la trace du Kremlin».

«Peut-être que dans les deux cas il s'est agi d'avertissements car nous soutenons l'Ukraine», a ajouté le président de la commission de la chambre des députés pour les affaires européennes. Tant Nord Stream 1 que Nord Stream 2 relient les champs gaziers russes à l'Allemagne via la mer Baltique. Gazprom a récemment stoppé ses livraisons en invoquant des problèmes techniques. Pour Berlin, il s'agit d'un moyen de faire pression sur l'Allemagne dans le cadre d'une «guerre» de l'énergie déclenchée par Moscou contre les Européens soutenant l'Ukraine.

Après l'attaque visant la compagnie ferroviaire samedi, le responsable écologiste a appelé à débloquer 20 milliards d'euros pour mieux protéger les infrastructures critiques, renforcer la police et la sécurité informatique. La police allemande n'a jusqu'ici mentionné publiquement aucune piste particulière après les incidents et très gros retards samedi. Mais le gouvernement a rapidement dénoncé un sabotage. «Il est clair qu'il s'agit d'une action ciblée et délibérée», a dit le ministre des Transports, Volker Wissing.

 

Guerre hybride

Un haut responsable de l'armée allemande a également lancé une mise en garde dimanche. «Chaque transformateur électrique, chaque centrale électrique, chaque tuyau de transport d'énergie constitue une cible potentielle», a averti le général Carsten Breuer dans le quotidien Bild, en parlant de «menaces hybrides» croissantes.

De son côté, l'opposition conservatrice a jugé qu'«indépendamment de ce cas, nous devons repenser l'architecture de sécurité de l'Allemagne et de l'Union européenne. »L'époque moderne marquée par la conduite de guerres hybrides exige que nous adaptions nos concepts", a dit un responsable du parti de l'ex-chancelière Angela Merkel, Thorsten Frei, au groupe de presse RND.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine réunira son Conseil de sécurité lundi

La réunion intervient deux jours après l'explosion qui a endommagé le pont de Kertch reliant la Crimée occupée à la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine réunira lundi son Conseil de sécurité, un format rassemblant les principaux ministres, responsables politiques et représentants des services de sécurité et de l'armée, a annoncé dimanche le Kremlin aux agences russes.

«Une réunion du président avec les membres permanents du Conseil de sécurité est prévue demain», a indiqué le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov. Si le président russe tient régulièrement de telles rencontres, celle-ci interviendra deux jours après l'explosion ayant endommagé le pont de Crimée, une infrastructure clé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Le Canada interdit son territoire à 10.000 responsables du régime iranien

Parmi les personnes expulsées se trouvent des Gardiens de la Révolution, les soldats de l'armée idéologique du régime iranien.

Le Canada a annoncé vendredi 7 octobre de nouvelles sanctions contre le régime «meurtrier» de l'Iran et banni de son territoire «pour toujours» 10.000 responsables, dont les membres des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique du régime iranien.

«Il s'agit d'une mesure qui n'a été utilisée que dans les circonstances les plus graves contre des régimes menant des crimes de guerre ou des génocides, comme en Bosnieet au Rwanda », a ajouté le premier ministre Justin Trudeau, qui a de nouveau apporté son soutien au peuple iranien qui manifeste depuis trois semaines.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Dialogue France-Algérie : Élisabeth Borne se rend dans le pays avec presque tout son gouvernement

 La Première ministre, Élisabeth Borne, emmène presque tout son gouvernement à Alger ce dimanche pour concrétiser la relance du dialogue bilatéral.

Onze ministres de plein exercice, quatre ministres délégués et une secrétaire d’État côté français. C’est du jamais-vu pour un Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), le cinquième depuis 2012 entre Paris et Alger. La délégation comprendra également l’ambassadeur de France pour la Méditerranée, Karim Amellal, un proche d’Emmanuel Macron et de l’historien Benjamin Stora, qui avait préparé la visite présidentielle de la fin août.

Objectif du CIHN 2022 : mettre en pratique la feuille de route née de la déclaration ­d’Alger ­qu’Emmanuel Macron avait signée avec son homologue avant que ce dernier, apparemment ravi, fasse escorter l’Airbus présidentiel de retour vers Paris par quatre Sukhoi Su-30 jusqu’aux portes de l’espace aérien algérien. Un honneur rare qui traduisait bien les espoirs de part et d’autre dans ce « nouvel élan » de la relation franco-algérienne.​

 

Flux migratoire

D’où la difficulté de la mission d’Élisabeth Borne dimanche et lundi à Alger. Car il faut entrer dans le dur afin de concrétiser les ambitions. Si certains des points font partie de la coopération classique, à l’image des partenariats recherchés dans le domaine économique – ce sera l’objet d’un forum d’affaires avec des PME-ETI emmenées sur place par ­Business France –, d’autres dossiers sont plus compliqués.

À commencer par les flux migratoires : Gérald Darmanin refuse d’assouplir le volume de visas pour les Algériens tant que le gouvernement d’Alger refuse de reprendre ses ressortissants faisant l’objet d’une mesure d’expulsion du territoire français. Jusqu’à l’été dernier, on arguait à Alger de l’obligation d’un test Covid négatif pour les expulsés et, comme ces derniers s’y refusaient, le processus était paralysé. « Nos préoccupations sur la réadmission des étrangers en situation irrégulière font encore l’objet de discussions avec Alger, et elles n’ont pas encore abouti au moment où on se parle », confiait-on à Matignon en milieu de semaine.

 

Devoir de mémoire

Autre dossier sensible, celui du Sahel. Il en sera débattu avec la cheffe du Quai d’Orsay, Catherine Colonna, et son alter ego, mais son volet militaire et renseignement fera l’objet d’une visite à part du ministre des Armées, Sébastien Lecornu.

Sur les enjeux de mémoire qui empoisonnent la relation depuis si longtemps, les deux présidents s’étaient accordés sur la mise en place d’une commission mixte d’historiens chargée d’étudier en commun l’époque de la colonisation française de l’Algérie. À Paris, selon nos informations, la composition de l’équipe française est déjà prête. Elle devrait être parrainée par Benjamin Stora et pilotée par le chercheur Tramor Quemeneur, un spécialiste de la guerre d’Algérie qui a travaillé à ses débuts sur les déserteurs de l’armée française.

 

Création cinématographique

À Paris, on était très impatient de connaître ses partenaires algériens pour discuter de l’ouverture des archives algériennes, par exemple sur les nationaux des deux camps disparus pendant la guerre ou sur l’histoire du FLN et de ses luttes fratricides contre les mouvements dissidents. Il ne serait pas impossible que les noms des historiens algériens soient dévoilés à la dernière minute au cours de cette visite, ou tout du moins celui du chef de l’équipe, car ce projet d’une commission mixte est d’abord le souhait du président algérien, rappelle-t‑on à Paris.

Dans le secteur de la culture, les choses pourraient avancer plus rapidement. Au sixième point de la déclaration d’Alger figurait « le développement conjoint de filières cinématographiques à travers la mise en place d’espaces de création contemporaine communs, de studios et de formation aux métiers du cinéma ». L’un des premiers exemples de cette coopération pourrait se vérifier dans le film que le réalisateur juif pied-noir Alexandre Arcady tourne actuellement, nous confie son entourage. Le Petit Blond de la Casbah, adapté de l’autobiographie du metteur en scène du Grand Pardon et du Coup de sirocco, devrait voir certaines de ses scènes filmées à Alger dès le début du mois de novembre. 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2262) : DIMANCHE 9 OCTOBRE 2022

Dimanche 9 Octobre 2022 –  Emploi des seniors: Dussopt envisage un cumul salaire et indemnisation

Pour favoriser le retour à l'emploi des seniors, ceux qui sont au chômage et retrouvent un emploi moins bien payé que le précédent pourraient continuer à toucher une partie de leur indemnité, suggère le ministre du travail, Olivier Dussopt, dans une interview au Journal du dimanche .

Le faible taux d'emploi des seniors est souvent brandi comme un argument contre la réforme des retraites du gouvernement, qui envisage de relever l'âge de départ à 64 puis 65 ans d'ici 2031 pour assurer l'équilibre financier du régime.

Pour le ministre, les mauvais résultats de la France par rapport à ses voisins s'expliquent en partie parce que «notre système économique n'a pas la culture de l'emploi des seniors». Il pointe aussi du doigt «des dispositifs qui peuvent être perçus comme des encouragements, pour les employeurs, à se séparer des seniors», comme «la durée maximale d'indemnisation chômage, qui, à partir de 55 ans, passe de 24 à 36 mois».

 

Compenser le manque à gagner

Pour favoriser le retour à l'emploi des plus de 55 ans, «une des pistes pourrait être de permettre à un senior qui accepte un emploi moins bien payé de conserver une partie de son indemnité chômage afin de compenser le manque à gagner. Nous pourrons y travailler», indique Olivier Dussopt, qui souhaite «également favoriser la retraite progressive et le cumul emploi retraite».

«La création d'un index professionnel de l'emploi des seniors, sur le modèle de celui pour l'égalité femmes-hommes, fera partie des discussions» que le ministre, qui pilote la réforme des retraites et celle de l'assurance-chômage, aura avec les partenaires sociaux dans les prochaines semaines. Il évoque aussi «des mécanismes incitatifs, sous forme par exemple d'exonérations de cotisations sociales» pour les entreprises. Mais pour lui «la meilleure façon de maintenir les seniors dans l'emploi reste d'améliorer les conditions de travail et de lutter contre les conséquences de l'usure professionnelle», des thèmes qui seront aussi au menu des concertations avec les syndicats et le patronat.

Sur la question du recul de l'âge légal, auquel tous les syndicats s'opposent, «cela sera à concerter, mais il nous faut reculer l'âge moyen de départ», insiste-t-il, tout en envisageant d'«introduire une clause de revoyure», qui «peut être une façon de prendre date dans l'avenir pour faire un point».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens