Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Drogue : plus de 10.000 consommateurs verbalisés à Marseille depuis le début de l'année :

Pour la préfète des Bouches-du-Rhône Frédérique Camilleri, la lutte contre le trafic de drogue doit mettre également l'accent sur le consommateur.

«Un pic de violences depuis quelques semaines». C'est ainsi que Frédérique Camilleri, préfète des Bouches-du-Rhône caractérise la situation actuelle à Marseille, à l'antenne de France Info mardi 4 octobre. Un contexte complexe, dû à «deux conflits majeurs entre deux clans de trafiquants dont l'un basé dans le 3e arrondissement».

En cause, un trafic de drogue «qui génère beaucoup d'argent et qui vient directement des consommateurs». L'accent est donc mis sur ces derniers, dont plus de «10.000» ont été verbalisés à Marseille et ses environs depuis le début de l'année 2022. Les consommateurs se voient alors infliger une amende inscrite «sur leur casier judiciaire, et, en cas de récidive, ils sont présentés à un magistrat», précise la préfète.

 

«Pilonnage des points de trafic»

Le but ? Éviter à tout prix «ces homicides en pleine rue», en déployant «des unités de CRS en complément de l'action de la police». Au total, on compte depuis le début de l'année 25 personnes décédées dans le département, sur fond de règlements de comptes et de trafics de stupéfiants. Une situation intenable, qui pousse les forces de l'ordre à accentuer les opérations «de pilonnage des points de trafics». Ces actions permettent l'arrestation des dealers et des guetteurs, mais aussi la saisie de stupéfiant, d'argent et d'armes, ainsi que la fermeture de points de deal.

 

Ces opérations coups de poing sont-elles efficaces ?

«Nous en (des points de deal, NDLR) avons éliminé 36 par rapport à février 2021», souligne Frédérique Camilleri. «Les chiffres d'affaires ont considérablement diminué et le nombre de clients aussi», ajoute-t-elle, soulignant qu'il faut «continuer de les effriter».

Beaucoup de ces trafics sont gérés depuis l'étranger. «Il y a eu de très belles interpellations aux Émirats arabes unis, en Colombie et au Maroc ces derniers mois par la police judiciaire de Marseille, il faut continuer ce travail-là», salue la préfète. «Le temps de l'enquête est malheureusement plus long que celui de l'actualité, mais c'est ce qui nous permettra de mettre hors d'état de nuire ces équipes de tueurs», estime-t-elle.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Le New York Times révèle des conversations entre des soldats russes et leur famille :

Après plusieurs mois d'enquête, le quotidien américain a eu accès à des enregistrements exclusifs, révélateurs du désarroi des soldats russes sur le front pendant le premier mois de guerre.

Comme les appels téléphoniques étaient interdits par le règlement de l'armée, des soldats russes ont secrètement passé des appels à leurs proches depuis des tranchés, des abris ou des maisons d'Ukrainiens, ce qui a permis aux renseignements ukrainiens de les intercepter. Le New York Times en a révélé une partie la semaine dernière.

Ces écoutes permettent de se faire une idée du quotidien des soldats russes qui se trouvaient au nord de Kiev pendant le premier mois du conflit. Elles mettent également en lumière les carences de l'armée russe, incapable de prendre Kiev en moins d'une semaine et d'installer un gouvernement prorusse en Ukraine, comme le plan initial du Kremlin le prévoyait.

Sergueï, un soldat russe, explique ainsi à sa mère comment ses collègues et lui ont été pris de court par l'annonce officielle du lancement de «l'opération militaire spéciale» : «Aucun d'entre nous n'a été prévenu que nous irions mener une guerre. Ils nous ont avertis seulement un jour avant notre départ (pour l'Ukraine)». Une version confirmée par Aleksey, qui explique à sa petite amie que le pouvoir russe leur avait vendu un banal entraînement militaire : «Ils nous ont dit que nous partions pour un entraînement. Ces bâtards (sic) ne nous ont rien dit».

Les conversations contiennent également des critiques acerbes contre Vladimir Poutine. Des propos qui, s'ils étaient exprimés publiquement en Russie, pourraient valoir des ennuis judiciaires à leurs auteurs. Sergueï explique ainsi que, selon lui, «il s'agit de la plus stupide décision que notre gouvernement ait pu prendre...Ils veulent juste tromper les gens à la télé. Ils disent que c'est juste une opération spéciale. Mais en réalité, c'est une véritable putain de guerre». «Poutine est un imbécile. Il veut prendre Kiev. Mais il n'y a pas moyen de le faire», complète Aleksandr.

Beaucoup de soldats ont par ailleurs dénoncé la stratégie militaire mise en place sur le terrain. Aleksandr constate, impuissant, que les Russes ne «peuvent pas prendre Kiev et qu'ils ne peuvent prendre que des villages», ce qui les pousse dans «un enlisement» et «une position défensive», affirme, dépité, Sergueï.

Les soldats constatent que le matériel qui leur a été distribué est très ancien. Ils rapportent à leurs proches les énormes pertes en vie humaine de l'armée russe. Yegor avance qu'«un tiers de son régiment» est mort alors que Nikita évalue à «60% les décès au sein de son régiment». La femme du soldat Ivan lui décrit également les larmes aux yeux la situation en Russie, où des «cercueils continuent d'arriver», avec «des enterrements tous les jours» dans les villes militaires russes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Éric Dupond-Moretti dit que sa démission «n'est pas à l'ordre du jour»

Le garde des Sceaux est accusé d'avoir profité de sa fonction pour régler des comptes avec des magistrats à qui il s'était opposé quand il était avocat.

Éric Dupond-Moretti a affirmé mardi 4 octobre que sa démission n'était «pas à l'ordre du jour», au lendemain de la décision de la Cour de justice de la République de le renvoyer en procès pour «prise illégale d'intérêts».

«La Première ministre a réaffirmé hier toute la confiance qu'elle me portait», a souligné le ministre, ajoutant que sa mise en examen, depuis juillet 2021, et maintenant son renvoi devant cette juridiction n'avaient «jamais entravé (son) travail».

 

«Confiance de la première ministre»

La CJR, seule instance habilitée à juger les membres du gouvernement pour des crimes ou délits commis dans l'exercice de leur mandat, a ordonné lundi un procès contre Éric Dupond-Moretti, une première pour un garde des Sceaux en exercice. Il est accusé d'avoir profité de sa fonction pour régler des comptes avec des magistrats auxquels il s'était opposé quand il était avocat.

Ses avocats Christophe Ingrain et Rémi Lorrain ont indiqué avoir «immédiatement» formé un pourvoi en cassation. Sollicité par l'AFP, Matignon a déclaré lundi que l'ancien ténor des barreaux avait «toute la confiance de la première ministre» Élisabeth Borne et que «la question de son maintien au gouvernement ne se (posait) pas».

«Un pourvoi en cassation a été formé et je ferai valoir un certain nombre d'éléments de droit. Et s'il fallait que je sois jugé, je dirais ce que j'ai à dire, je suis un justiciable comme un autre», a ajouté le ministre de la Justice en marge d'un déplacement à Paris.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Guerre en Ukraine : Kiev avance vers Kherson, la plus grande ville occupée par les Russes :

La reconquête ukrainienne se poursuit, lentement mais sûrement. Après la contre-offensive victorieuse aux alentours de Kharkiv à l'est début septembre, puis la reprise de la ville stratégique de Lyman samedi, l'armée de Kiev avance au sud-ouest de l'Ukraine, vers Kherson, seule capitale régionale dont les Russes se sont emparés depuis le 24 février et vaste cité de 280.000 habitants qui borde les deux rives du Dniepr à son embouchure.

Les localités de Khreshchenivka, mais aussi Dudchany, à 100 kilomètres de Kherson ont été libérées. L'armée russe aurait reculé de près de 40 kilomètres. Afin de reprendre la ville, les Ukrainiens tentent de reproduire la manœuvre d'encerclement qui a été efficace à Lyman. Ils progressent donc le long du Dniepr. L'armée russe, isolée à l'ouest du Dniepr sur la rive droite, connaît également des difficultés de ravitaillement. En effet, les ponts la reliant à ses bases situées sur la rive gauche sont régulièrement bombardés par l'armée ukrainienne et la quasi-totalité sont détruits. Des ponts flottants sont construits, mais également sous le feu de l'artillerie de Kiev.

«C'est tendu, disons-le ainsi», a reconnu, à la télévision d'État, Vladimir Saldo, le chef installé par la Russie à Kherson. L'Ukraine a libéré la localité de Dudchany, mais «la situation demeure compliquée, des hostilités se poursuivent», commente lundi la présidence ukrainienne. Selon Kiev, «l'ennemi cherche des moyens pour améliorer l'approvisionnement logistique de ses troupes, continue de mettre en place des traversées (de plans d'eau) alternatives et des réparations près de ponts Antonivsky et de Kakhovka» au-dessus du fleuve. «Lorsque autant de canaux russes sonnent l'alarme, cela veut généralement dire qu'ils sont en difficulté», a tweeté Rob Lee, chercheur du groupe de réflexion américain Foreign Policy Research Institute en publiant des captures d'écran de blogueurs militaires russes.

Cette vaste contre-offensive à Kherson, annoncée depuis plusieurs mois, a déjà permis à Kiev de reprendre 500 kilomètres carrés depuis le début du mois de septembre. Elle aurait créé «un appel d'air» pour les troupes russes qui ont dégarni d'autre front pour renforcer celui de Kherson, comme l'évoquait Joseph Henrotin, rédacteur en chef de la revue Défense et sécurité internationale et chargé de recherche au Centre d'analyse et de prévision des risques internationaux auprès du Figaro. «À Kherson, les Russes sont sur une «île» : la ville et toute la superficie de terrain autour se trouvent à l'ouest du Dniepr. Or, depuis deux mois, les Ukrainiens frappent les ponts, détruisent les pontons dans leur dos et la Marine russe ne s'aventure plus dans l'ouest de la Mer Noire. Un retrait par la mer des forces russes est donc devenu extrêmement difficile», ajoutait-il.

L'oblast de Kherson, comme ceux de Zaporijjia, de Louhansk et de Donetsk, a été annexé par la Russie, après des référendums Potemkine. Mais Moscou a annoncé ce lundi vouloir «consulter» la population des régions annexées de Kherson et Zaporijjia pour en établir les frontières. Des frontières qui, à n'en pas douter, seront plus que jamais définies par le bruit des armes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Le Parlement européen impose le chargeur unique pour smartphones d'ici l'automne 2024 :

Enfin, un seul chargeur pour tous les appareils électroniques? Cette fois devrait être la bonne. Le Parlement européen a donné mardi son feu vert final à l'obligation d'un chargeur identique pour tous les smartphones, tablettes, casques, écouteurs, consoles de jeux vidéo, ordinateurs et enceintes portables. Ce vote marque l'ultime étape pour la mise en place de ce dispositif très attendu.

Ces nouvelles obligations permettront de réutiliser davantage de chargeurs et aideront les consommateurs à économiser jusqu'à 250 millions d'euros par an en n'achetant pas de chargeurs inutiles, selon la Commission Européennes. Les chargeurs jetés ou inutilisés représentent environ 11.000 tonnes de déchets électroniques par an.

 

Une contrainte pour Apple

Le texte entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l'UE et les États membres auront 12 mois pour transposer la réglementation dans leur législation nationale. Ses dispositions commenceront à s'appliquer après 24 mois pour les chargeurs d'équipements informatiques et après 40 mois pour les ordinateurs portables. Les nouvelles règles ne s'appliqueront pas aux produits mis sur le marché avant la date d'application.

Apple, qui a longtemps fait de la résistance, a opté pour le port USB-C pour certains de ses appareils, dont des iPad et des Mac, mais pas encore pour ses iPhone et AirPods. Le géant américain risque d'être contraint de se plier aux règles européennes pour pouvoir continuer à commercialiser ses produits dans l'Union.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Darmanin reporte sa visite en Corse, les conditions d'un «débat serein» «pas réunies» :

Le ministre de l'Intérieur devait être accompagné de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, pour poursuivre les discussions sur l'avenir institutionnel de l'île.

«Afin de préserver la qualité des échanges tenus jusqu'à présent et recréer les conditions de la poursuite sereine du processus de dialogue engagé entre la Corse et l'État, le ministre a décidé de reporter son déplacement de quelques semaines», selon le communiqué du ministère publié au lendemain d'un entretien entre Gérald Darmanin et Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse.

Le ministre de l'Intérieur, qui s'était engagé en mars à discuter de l'autonomie de la Corse, avait mis sur pied en juillet un comité stratégique sur l'avenir de l'île, quatre mois après l'agression mortelle en prison du militant indépendantiste corse Yvan Colonna, condamné à perpétuité pour l'assassinat du préfet Erignac.

Le cycle de concertation doit s'étaler sur une année, à raison d'une réunion toutes les six semaines. La deuxième, qui était prévue jeudi et vendredi, devait être consacrée à la «spéculation financière, l'urbanisme et le logement», et la troisième, prévue «avant la fin 2022», à «la langue et la culture corses», avait annoncé Gérald Darmanin. Pour chaque thème, il est prévu de lister les différents statuts en vigueur dans les pays voisins et d'évoquer les éventuelles «évolutions» à apporter au statut de la Corse.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Guerre en Ukraine : la France veut «rendre le coût de la guerre insupportable pour la Russie», dit Elisabeth Borne :

La France dénonce «la fuite en avant» de Moscou

La ministre française des Affaires étrangères a dénoncé lundi «la fuite en avant» choisie par la Russie en Ukraine, résultat de «l'impasse» dans laquelle s'est enfermé selon elle le président russe Vladimir Poutine. «Moscou a choisi la fuite en avant politique» mais aussi «militaire, en annonçant une mobilisation partielle de sa population» et enfin «rhétorique» avec ses menaces de l'utilisation de l'arme nucléaire, a déclaré Catherine Colonna lors d'un débat sur l'Ukraine à l'assemblée nationale.

 

La France veut «rendre le coût de la guerre insupportable pour la Russie», dit Borne

La France entend «rendre le coût de la guerre insupportable pour la Russie», qui a envahi en février l'Ukraine, a déclaré lundi la première ministre française Élisabeth Borne en ouvrant un débat sur la guerre en Ukraine à l'Assemblée nationale française. «Notre objectif est le même depuis le début: rendre le coût de la guerre insupportable pour la Russie, frapper durement son économie, pour l'empêcher de financer son offensive», a affirmé la cheffe du gouvernement. «C'est la Russie qui a lancé cette guerre. C'est elle qui nous pousse à agir», a-t-elle rappelé.

«Les sanctions continueront tant que Poutine s'évertuera dans la spirale du conflit et de la confrontation. Abandonner les sanctions, ce serait abandonner l'Ukraine. Ce serait renoncer à nos valeurs. Ce serait nous soumettre à la Russie. La France, le patriotisme, ce n'est pas l'abandon. Ce n'est pas le renoncement. Ce n'est pas la soumission», a ajouté Élisabeth Borne, en s'adressant indirectement aux députés d'extrême droite du Rassemblement national, accusé de proximité avec Moscou et opposé aux sanctions économiques contre la Russie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Anticor veut mettre la «pression» pour qu'Alexis Kohler et Eric Dupond-Moretti démissionnent :

La présidente de l'association Anticor, Elise Van Beneden (photo à droite), a estimé mardi qu'il "fallait mettre la pression pour obtenir la démission" des deux figures de la macronie Alexis Kohler et Eric Dupond-Moretti, tous deux mis en cause dans des affaires d'atteinte à la probité. "Aujourd'hui le gouvernement, l'administration, nous dit que la 'jurisprudence Balladur'", selon laquelle un ministre mis en cause par la justice doit démissionner, "n'est plus (...) sauf si la pression est trop forte", s'est désolée Mme Van Beneden, lors d'une conférence de presse à Paris.

 

"Mettre la pression pour obtenir la démission"

"Ca veut dire qu'il y a une espèce de baromètre de l'acceptabilité des atteintes à la probité, qui est à mon sens inacceptable, mais il y a aussi un message que je vous invite à relayer", a ajouté la présidente de l'association anti-corruption  à l'attention de la presse, "c'est que peut-être il faut mettre la pression pour obtenir la démission" de ces deux hauts responsables de la macronie.

Lundi matin, la Cour de justice de la République (CJR) a prononcé le renvoi en procès du garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, accusé d'avoir profité de sa fonction pour régler des comptes avec des magistrats auxquels il s'était opposé quand il était avocat.

Quelques heures plus tard, lundi après-midi, a été annoncée la mise en examen le 23 septembre d'Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée, pour "prise illégale d'intérêts" dans l'enquête sur ses liens avec l'armateur italo-suisse MSC. L'exécutif a exclu toute démission des deux hommes.

"Il faut protéger le pouvoir politique de ça", a commenté Mme Van Beneden, pour qui ces maintiens en poste sont "incompréhensibles". Pour cette avocate de profession, "c'est au supérieur d'Eric Dupond-Moretti et d'Alexis Kohler de tirer les conséquences du discrédit qui s'attache à ces mises en examen et à ce renvoi devant la CJR, qui n'entache pas que la réputation de ces deux hommes extrêmement puissants".

Pour Me Jean-Baptiste Soufron, avocat d'Anticor dans le dossier Kohler, ce dernier "se voit reprocher aujourd'hui l'infraction la plus grave qu'on puisse reprocher à un fonctionnaire dans le cadre de ses fonctions". "Il est le numéro un de l'administration française : sera-t-il en mesure de faire correctement son travail?", a interrogé ce conseil.

Me Jérôme Karsenti , qui défend Anticor dans le dossier Dupond-Moretti, a refusé que ce dossier soit présenté comme "une querelle de magistrats", rappelant que la plainte d'Anticor était antérieure à la plainte des deux principaux syndicats de magistrats dans ce dossier. L'avocat s'est inquiété d'une "accoutumance aux dysfonctionnements de nos politiques".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Un missile balistique nord-coréen a survolé le Japon, une première depuis 2017 :

La Corée du Nord a tiré mardi un missile balistique de moyenne portée qui a survolé le Japon, une première depuis 2017, conduisant Tokyo à activer son système d'alerte et demander à la population de se mettre à l'abri. Le dernier tir de missile par Pyongyang au-dessus du Japon remonte à 2017, au plus fort de la période de "feu et de fureur" au cours de laquelle le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président américain de l'époque, Donald Trump s'échangeaient des insultes.

Mardi, l'armée sud-coréenne a déclaré avoir détecté le tir d'un missile balistique de moyenne portée, qui a volé sur une distance d'environ 4.500 km à une altitude de 970 km, à une vitesse proche de Mach 17, survolant le Japon en direction de l'est. "Les détails exacts font l'objet d'une analyse approfondie en coopération avec les Etats-Unis et la communauté internationale", a précisé l'état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué.

Séoul a qualifié ce tir de "provocation" violant "clairement les principes universels et les normes des Nations unies". Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a promis une "réponse ferme" et la prise "de mesures appropriées en coopération avec les Etats-Unis et la communauté internationale". Dans la foulée, Washington a promis, après consultation avec le Japon et la Corée du Sud, une réponse "robuste" à ce tir. Le conseiller américain à la Sécurité nationale Jack Sullivan a en outre dit vouloir réaffirmer "l'engagement à toute épreuve" de son pays à ses alliés asiatiques.

Même ton du côté du commandement américain de la région Asie-Pacifique. "Les États-Unis condamnent ces actions et appellent la RPDC à s'abstenir de tout nouvel acte illégal et déstabilisateur", a-t-il déclaré dans un communiqué. Tokyo a de son côté aussi confirmé le tir, activant, fait inhabituel, le système d'alerte aux missiles du pays et demandant à la population concernée d'évacuer les lieux. "Un missile balistique est probablement passé au-dessus de notre pays avant de tomber dans l'océan Pacifique. Il s'agit d'un acte de violence qui fait suite aux récents tirs répétés de missiles balistiques. Nous le condamnons fermement", a déclaré le Premier ministre Fumio Kishida à la presse.

Selon le ministre japonais de la Défense Yasukazu Hamada, il pourrait s'agir d'un missile Hwasong-12, lancé par Pyongyang "à quatre reprises" par le passé. Si tel était le cas, ce tir marquerait un nouveau record de distance, Tokyo l'estimant à environ 4.500 km. Les pourparlers avec Pyongyang étant au point mort, la Corée du Nord, dotée de l'arme nucléaire, a intensifié cette année ses projets de modernisation de ses armements, procédant notamment à un nombre record de tests d'armes.

Elle a notamment lancé un missile balistique intercontinental (ICBM) pour la première fois depuis 2017 et revu sa législation pour rendre "irréversible" son statut de puissance nucléaire. La semaine dernière, elle a procédé à quatre tirs de missiles balistiques de courte portée.

 

"Dépasser la Corée du Sud"

Ces tirs sont intervenus alors que Séoul, Tokyo et Washington ont mené le 30 septembre des exercices trilatéraux anti-sous-marins pour la première fois en cinq ans, quelques jours après que les forces navales américaines et sud-coréennes eurent conduit des manoeuvres à grande échelle au large de la péninsule.

La Corée du Nord, qui fait l'objet de sanctions de l'ONU pour ses programmes d'armement, cherche généralement à maximiser l'impact géopolitique de ses essais en choisissant le moment qui lui semble le plus opportun. "Si Pyongyang a tiré un missile au-dessus du Japon, cela pourrait représenter une escalade significative par rapport à ses récentes provocations", a déclaré Leif-Eric Easley, professeur à l'université Ewha de Séoul. "Pyongyang est toujours au milieu d'un cycle de provocations et de tests", a-t-il ajouté.

Selon M. Easly, "le régime de M. Kim développe des armes telles que des ogives nucléaires tactiques et des missiles balistiques lancés par sous-marin". Il s'agit là d'une stratégie avec pour objectif de dépasser la Corée du Sud "dans une course aux armements et à semer la discorde entre les alliés des États-Unis".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  La France envisage de nouvelles livraisons d'armements à l'Ukraine, dont des canons Caesar :

La France envisage de nouvelles livraisons de matériels militaires à l'Ukraine, notamment 6 à 12 canons Caesar prélevés sur une commande destinée au Danemark, a-t-on appris lundi de source proche du dossier, confirmant une information du Monde. L'opération, en discussions entre les trois gouvernements, n'est pas finalisée à ce stade, selon cette source. Paris a déjà livré 18 exemplaires de ce canon de 155 mm monté sur camion, amputant de près d'un quart le parc de l'armée de Terre française.

Ces canons supplémentaires produits par Nexter seraient prélevés sur une commande de 19 Caesar passée en 2017 par le Danemark, selon Le Monde. Les Caesar destinés au Danemark sont équipés d'une cabine blindée et de huit roues, quand les modèles équipant l'armée française, plus légers car non blindés, n'ont que six roues. Ils emportent également davantage d'obus (30 contre 18), qui peuvent être tirés à 40 kilomètres.

 

La France pointée du doigt pour sa faible aide militaire à l'Ukraine

Paris envisage également de fournir à Kiev 20 véhicules blindés Bastion selon une autre source proche du dossier, confirmant une information de La Tribune. La commande serait passée par le ministère des Armées qui les transférerait ensuite à l'Ukraine. Celle-ci pourrait être mise en oeuvre rapidement, d'autant que le fabricant Arquus dispose de plusieurs de ces blindés de transport de troupes déjà produits.

La France est régulièrement pointée du doigt, notamment par les pays d'Europe de l'Est, pour la faible ampleur de son aide militaire à l'Ukraine. Celle-ci représente moins de 2% du total du soutien militaire à Kiev qui provient majoritairement des Etats-Unis, selon François Heisbourg, de l'International Institute for Strategic Studies (IISS). Depuis le début du conflit, Paris a livré, outre 18 canons Caesar, des canons tractés TRF1 de 155 mm -15 selon une source proche du dossier-, des blindés VAB, des missiles anti-chars Milan et des missiles anti-aériens Mistral.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Mort de Mahsa Amini : de violents incidents dans une université de Téhéran :

La rue s'embrase toujours en Iran et gagne le milieu étudiant. Les cours d'une université prestigieuse de Téhéran ont été suspendus après de violents incidents opposant manifestants aux forces de l'ordre.

Les cours en présentiel ont été suspendus à partir de lundi dans la plus importante université scientifique d'Iran après de violents incidents dimanche soir entre étudiants et forces de sécurité à Téhéran, a indiqué une agence locale.

"L'Université de technologie Sharif a annoncé qu'en raison des événements récents et de la nécessité de protéger les étudiants (...), tous les cours se dérouleront virtuellement à partir du lundi", selon l'agence Mehr.

Selon cette agence, deux cents étudiants se sont rassemblés dimanche après-midi à l'Université de technologie Sharif et ont scandé des slogans hostiles au système religieux en vigueur en République islamique ainsi que "femme, vie, liberté" ou "les étudiants préfèrent la mort à l'humiliation".

 

Les policiers ont tiré au paintball

Selon l'agence de presse Mehr, ils protestaient contre le meurtre de Mahsa Amini et l'arrestation d'étudiants interpellés lors des récentes manifestations, déclenchées le 16 septembre par la mort de la jeune femme de 22 ans, arrêtée trois jours auparavant par la police des moeurs à Téhéran pour infraction au code vestimentaire strict qui oblige notamment les femmes à porter le voile.

Les policiers ont tiré au paintball, des billes d'acier ainsi que des gaz lacrymogènes. Des forces de sécurité en civil et des policiers étaient stationnés dimanche soir devant l'entrée nord de l'université, selon l'agence.

Pour calmer la situation, le ministre des Sciences est entré à l'université pour parler avec les étudiants et entamé un dialogue avec les forces stationnées autour de l'établissement, a-t-on ajouté de même source.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Pas d'écrans géants ni «fan zones» à Paris pour la Coupe du monde 2022 :

La ville de Paris n'installera pas de fan zones ni d'écrans géants dans l'espace public pour diffuser les rencontres de la Coupe du monde de football au Qatar (20 novembre - 18 décembre), a annoncé lundi à l'AFP l'adjoint chargé du Sport, Pierre Rabadan.

«Pour nous il n'a pas été question d'installer des zones de diffusion des matches pour plusieurs raisons : la première, c'est les conditions de l’organisation de cette Coupe du monde, tant sur l’aspect environnemental que social, la seconde, c’est la temporalité, le fait que ça ait lieu au mois de décembre», a-t-il expliqué après des annonces similaires faites par plusieurs grandes villes françaises.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2257) : MARDI 4 OCTOBRE 2022

Mardi 4 Octobre 2022 –  Soupçons d'emploi parlementaire fictif : un an avec sursis requis contre Jean-Christophe Lagarde :

Une peine d'un an d'emprisonnement avec sursis a été requise lundi contre le patron de l'UDI et ancien député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde, soupçonné d'avoir octroyé un emploi fictif d'assistante parlementaire à sa belle-mère entre mai 2009 et août 2010.

Jugé pour "détournement de fonds publics", M. Lagarde avait alors recruté la mère de son épouse Monique Escolier-Lavail, et lui avait versé plus de 39.000 euros de salaires en échange de son aide pour écrire un livre sur les PME qui n'est jamais paru. Une peine de six mois a été requise contre sa belle-mère, dont la réalité du travail a été mise en doute par l'accusation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens