Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  «Jamais eu de brouille» : Macron affiche sa bonne entente avec Bayrou à Pau

Emmanuel Macron a affiché vendredi à Pau sa bonne entente avec François Bayrou, le président du MoDem, qui a assuré qu'il n'y avait "jamais eu de brouille" entre eux malgré les divergences sur la réforme des retraites.

Les deux hommes ont multiplié les accolades en inaugurant le Foirail, le nouveau centre culturel de Pau (Pyrénées-Atlantique), dont François Bayrou est le maire, qui regroupe une salle de spectacle et un cinéma d'art et d'essai.

Cette visite, prévue de longue date, est intervenue deux jours après un dîner qui a réuni mercredi à l'Élysée les cadres de la majorité pour caler la méthode et relancer la réforme des retraites, l'un des dossiers les plus sensibles du début du second quinquennat.

 

Bayrou contre un "passage en force"

François Bayrou avait auparavant mis en garde contre un "passage en force" auquel les députés du MoDem menaçaient de s'opposer au Parlement.

En décidant de rouvrir un cycle de concertations avant l'adoption d'un projet de loi d'ici "la fin de l'hiver", le chef de l'État "a tranché parce que la thèse que je défendais était indiscutable", a déclaré le patron du MoDem à des journalistes.

"Quelle serait l’ambiance si on était sorti du dîner en disant: +On passe en force+ ?", s'est-il interrogé, en assurant qu'il n'y avait "jamais eu de brouille", de "fâcherie", entre lui et le président.

"Il y avait, non pas avec lui, mais avec une partie de ceux qui s'expriment en son nom, des entourages ou du gouvernement, une assez forte différence d'appréciation", a-t-il toutefois souligné.

"Pour avoir essayé" le passage en force, "je sais que ça ne marche jamais", a-t-il ajouté, en regrettant que "le travail de préparation" ait "été mal fait".

Le président du MoDem a néanmoins refusé de se poser en vainqueur. "Non pas que je n'aime pas gagner et que je ne déteste pas perdre", a-t-il lancé.

"Après s'il y a des blocages, c'est autre chose", a-t-il dit en réponse aux craintes d'un tir de barrage des syndicats et de l'opposition que les partisans d'un examen accéléré de la réforme mettaient en avant.

Le président a agité la menace de la dissolution en cas de vote d'une motion de censure contre le gouvernement. "Le Parlement a le pouvoir de renverser le gouvernement, c'est la motion de censure, mais à l'instant où il renverse, forcément il met en jeu sa propre vie", a souligné François Bayrou.

Au cours de la courte visite à Pau, sa cinquième depuis son élection en 2017, Emmanuel Macron n'a rien dit sur la réforme des retraites. Dans son discours, il a insisté sur l'importance de la culture pour lutter contre "l'assignation à résidence", notamment avec la généralisation du pass culture, "une idée folle" à laquelle "je tiens infiniment". "La culture c'est un accès à l'universel", a-t-il dit.

Rien n'avait été laissé au hasard pour la visite présidentielle, avec la projection d'un extrait de la "Grande Illusion" en ouverture ("C'est je crois un de vos films préférés", a lancé M. Bayrou) et la Symphonie "Du Nouveau Monde" de Dvorak, jouée par l'orchestre de Pau, en bouquet final.

Seul couac, une pancarte brandie par une riveraine depuis un balcon, "Je veux pouvoir partir en retraite avant l'effondrement climatique", retirée par la police avant l'arrivée du chef de l'État.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Réforme des retraites : le groupe LFI boycotte «la mascarade» de la concertation :

Le groupe LFI "refuse de participer à (la) mascarade" du nouveau cycle de concertations que va lancer le gouvernement sur les retraites, en s'opposant à la "condition préalable" de "l'acceptation d'un recul de l'âge de départ à la retraite", a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

L'exécutif a annoncé jeudi qu'il allait rouvrir un cycle de concertations pour l'adoption d'un projet de loi sur la réforme de retraite "avant la fin de l'hiver", sans pour autant exclure une dissolution de l'Assemblée nationale en cas de blocage.

"Emmanuel Macron, isolé et désavoué par son propre camp, a dû battre en retraite sur l'hypothèse d'un amendement en catimini pour imposer sa réforme des retraites. Le gouvernement pense désormais reculer pour mieux sauter", écrit le groupe, présidée par la députée Mathilde Panot.

 

"Nous sommes plus que jamais prêts à gouverner"

Mais "le nouveau cycle de 'concertation' pose comme condition préalable l'acceptation d'un recul de l'âge de départ à la retraite. Le groupe LFI-Nupes refuse de participer à cette mascarade", poursuit le communiqué.

Face à la menace de dissolution, "pas d'inquiétude: nous sommes plus que jamais prêts à gouverner", assure le groupe qui promet de "répliquer par tous les moyens dont nous disposons". "Dès lundi dans l'hémicycle et dans toutes les mobilisations à venir. Déferlons à Paris le 16 octobre prochain!", ajoutent-ils en référence à la marche que prépare une partie de la Nupes ce jour-là.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Nord Stream: une des fuites commence à faiblir, niveaux élevés de méthane en Scandinavie

Une des quatre fuites sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique commence à faiblir, ont indiqué vendredi les autorités suédoises, tandis que des niveaux élevés de méthane sont observés dans plusieurs régions de Scandinavie. Située au-dessus de Nord Stream 2 côté suédois, cette fuite "s'est réduite en taille, mais est toujours en cours", ont indiqué vendredi matin les garde-côtes suédois dans un communiqué.

Précédées d'explosions sous-marines enregistrées lundi et résultat très probablement d'un acte de sabotage selon plusieurs pays, les fuites sont toutes situées dans les eaux internationales au large de l'île danoise de Bornholm. Mais deux d'entre elles sont localisées dans la zone économique exclusive (ZEE) suédoise et les deux autres dans la ZEE danoise.

La deuxième fuite côté suédois, plus importante et liée à Nord Stream 1, ne montre quant à elle pas de signe de faiblissement, selon les garde-côtes. Interrogée par l'AFP sur l'évolution des fuites côté Danemark, la police danoise n'a pas fait de commentaire.

 

Près de 80.000 tonnes de méthane se sont déjà échappées des tuyaux endommagés

Copenhague avait estimé mercredi que plus de la moitié du gaz contenu dans les deux gazoducs - non opérationnels mais chargés de méthane - avait déjà fui et que le reste s'échapperait d'ici dimanche.

Selon une simulation diffusée vendredi par l'institut indépendant norvégien Nilu, spécialisé dans l'analyse de l'air, le nuage de méthane s'est déplacé au gré des vents au-dessus de plusieurs régions suédoises et norvégiennes depuis lundi, atteignant même le Royaume-Uni.

Selon ses estimations, près de 80.000 tonnes de méthane se sont déjà échappées des tuyaux endommagés des deux gazoducs. Soit plus de quatre fois les émissions annuelles du secteur pétro-gazier de la Norvège, un des principaux producteurs d'hydrocarbures d'Europe.

Les rejets de méthane ne sont pas dangereux pour la santé des êtres humaines, selon les autorités, mais contribuent au réchauffement climatique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  L'imam Iquioussen, recherché par la France, arrêté en Belgique

L'imam marocain Hassan Iquioussen, mis en cause en France pour des propos jugés "contraires aux valeurs de la République" et visé par un mandat d'arrêt européen, a été arrêté vendredi près de Mons, en Belgique. "Je peux vous confirmer qu'il a été arrêté ce jour par la police", a déclaré à l'AFP le ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne. Selon une source policière française, il a été interpellé par la police belge "sans incident".

Introuvable depuis le feu vert du Conseil d'Etat à son expulsion, fin août, le prédicateur a ensuite fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen délivré par un juge d'instruction de Valenciennes (nord), pour "soustraction à l'exécution d'une décision d'éloignement". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé fin juillet l'expulsion de ce prédicateur du Nord, fiché S (pour sûreté de l'Etat) par la DGSI "depuis dix-huit mois", selon lui. L'arrêté d'expulsion lui reprochait "un discours prosélyte émaillé de propos incitant à la haine et à la discrimination et porteur d'une vision de l'islam contraires aux valeurs de la République".

L'imam est depuis au cœur d'un imbroglio juridique. Son avocate, Me Lucie Simon, conteste en particulier la validité du mandat d'arrêt le visant, estimant qu'il se fonde "sur une infraction" qui n'est, selon elle, "pas constituée". "Pourquoi le rechercher ? Pourquoi vouloir le faire revenir ?", s'était-elle interrogée début septembre. Selon le ministère français de l'Intérieur, il revient désormais à la justice belge de remettre l'intéressé aux autorités françaises en exécution du mandat d’arrêt. La procédure de remise à la France de l'imam pourrait prendre plusieurs semaines si l'intéressé s'y oppose.

 

Querelles juridiques

Entre querelles juridiques et batailles médiatiques, les débats autour de l'imam ont nourri l'actualité française du mois d'août, à partir de l'annonce de son expulsion vers le Maroc, suspendue ensuite par le tribunal administratif de Paris qui a jugé qu'elle porterait "une atteinte disproportionnée" à sa "vie privée et familiale". Il avait été éclaboussé par une première polémique en 2004, épinglé pour des propos jugés antisémites dans un discours sur la Palestine. L'intéressé avait reconnu par la suite "des propos déplacés" et présenté ses excuses.

Son nom est réapparu ensuite régulièrement dans la presse et le débat public. Sa chaîne YouTube, où il délivre cours et sermons sur l'islam dans la vie quotidienne (pauvreté, violence, épanouissement dans le couple...), compte 178.000 abonnés.

Né en France, il avait décidé à sa majorité de ne pas opter pour la nationalité française. Lui affirme y avoir renoncé à 17 ans sous l'influence de son père, et avoir ensuite tenté en vain de la recouvrer. Ses cinq enfants et ses 15 petits-enfants sont eux Français et implantés dans le Nord de la France : un fils est imam à Raismes, un autre ex-élu PS à Lourches.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  La Floride face à la dévastation causée par l'ouragan Ian :

Les Etats-Unis découvraient jeudi les dégâts "historiques" du puissant ouragan Ian, qui a "dévasté" certaines villes de Floride selon le gouverneur de cet Etat, et a fait au moins un mort. Un porte-parole du comté de Volusia, sur la côte est de la Floride, a annoncé avoir recensé "un premier décès lié à l'ouragan Ian". Il s'agit d'un homme de 72 ans, "sorti vider sa piscine pendant la tempête", a ajouté Kevin Captain.

Plus tôt, le gouverneur Ron DeSantis avait évoqué deux décès "pas encore confirmés, car nous ne savons pas s'ils sont liés à la tempête", même si cela est "probable". M. DeSantis n'a pas précisé où ces deux personnes étaient mortes, et si ce bilan comprenait le décès du comté de Volusia.

Parallèlement, les recherches se poursuivaient pour retrouver vingt passagers d'un bateau de migrants qui a chaviré mercredi près de l'archipel des Keys, légèrement à l'écart de la trajectoire de l'ouragan.

 

Bateaux échoués

"Nous n'avons jamais vu des inondations pareilles", a assuré Ron DeSantis. "Certaines de ces zones, Cape Coral, la ville de Fort Myers, ont été vraiment inondées et vraiment dévastées par cette tempête", a-t-il poursuivi, qualifiant les dégâts d'"historiques".

Ian, depuis rétrogradé en tempête tropicale, a touché terre mercredi après-midi en tant qu'ouragan de catégorie 4 (sur une échelle de 5) dans le sud-ouest de la Floride, avant de continuer son passage à travers l'Etat, charriant des vents violents et des pluies torrentielles.

Il est encore trop tôt pour dresser un bilan, mais certains dégâts matériels étaient déjà visibles quelques heures après le passage de l'ouragan.

Dans le port de Fort Myers, certains bateaux étaient en partie submergés, un autres s'étant échoué sur le rivage.

Jeudi matin, plus de 2,6 millions de foyers ou commerces restaient privés d'électricité, sur un total de 11 millions, selon le site spécialisé PowerOutage.

 

"Incessant"

Punta Gorda, petite ville côtière située sur la trajectoire de l'ouragan, s'est réveillée sans courant. Tandis que les pompiers et policiers sillonnaient les rues pour évaluer les dégâts, un bulldozer dégageait des branches de palmiers tombées.

Ian a déraciné certains arbres et renversé poteaux électriques et panneaux de signalisation. Ses pluies ont inondé les rues de la marina, où l'eau arrivait encore jusqu'aux mollets jeudi matin.

Joe Ketcham, habitant de la ville, a choisi de rester chez lui mercredi, malgré les ordres d'évacuation. "Pour l'instant, je suis soulagé, mais hier j'étais inquiet", a dit cet homme de 70 ans. "C'était incessant, ça soufflait sans cesse au-dessus de nos têtes. On entendait le métal frapper contre le bâtiment. Il faisait sombre. On ne savait pas ce qu’il se passait dehors", a-t-il relaté..

 

Renforcement

Face à l'ampleur des dégâts, le président américain Joe Biden a déclaré jeudi matin l'état de catastrophe naturelle majeure, une décision permettant de débloquer des fonds fédéraux additionnels pour les régions touchées.

Le chef des sapeurs-pompiers de Naples, ville du sud-ouest de la Floride, Pete DiMara, a confié à CNN que sa caserne avait brusquement été inondée par jusqu'à deux mètres d'eau, empêchant ses équipes de répondre aux appels d'urgence.

Bien qu'affaiblie, la tempête Ian poursuivait jeudi sa route destructrice vers la Caroline du Sud. Elle crée des vents allant jusqu'à 110km/h et des inondations "catastrophiques" dans le centre-est de la Floride, selon le Centre national des ouragans américain (NHC).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Concert, discours-fleuve et menaces : l'hallucinant numéro de Vladimir Poutine à Moscou :

Vladimir Poutine a assuré vendredi que la Russie remportera "la victoire" dans son conflit avec l'Ukraine, lors d'un concert sur la Place Rouge dans le centre de Moscou pour célébrer l'annexion de quatre territoires ukrainiens.

"La victoire sera à nous"! a lancé le président russe sous les applaudissements d'une foule de plusieurs milliers de personnes. "Bienvenue à la maison!", a-t-il déclaré à l'adresse des habitants des territoires ukrainiens annexés, estimant qu'ils étaient "revenus dans leur patrie historique".

"La Russie n'ouvre pas seulement les portes de sa maison pour ces personnes, elle ouvre son cœur", a-t-il encore affirmé depuis une scène spécialement installée sur l'emblématique place au pied du mur du Kremlin.

 

Plusieurs stars de la musique russe se sont produites sur la scène

Parmi la foule présente, de nombreux drapeaux russes étaient brandis, selon un journaliste de l'AFP. Certaines personnes portaient également des rubans de Saint-Georges aux rayures noires et oranges, une ancienne décoration militaire tsariste devenue ensuite un symbole de la victoire de l'Armée rouge sur l'Allemagne nazie.

Plusieurs grands écrans et une sonorisation puissante ont aussi été installés pour permettre aux personnes de suivre le discours du président russe et plusieurs stars de la musique russe qui se sont produites sur la scène.

"Nous sommes devenus plus forts parce que nous sommes ensemble", a déclaré M. Poutine, micro en mains.

Le président russe a évoqué un "jour spécial, historique, de vérité et de justice" au moment où les soldats russes, selon lui, "défendent héroïquement le choix des gens" en Ukraine. "Nous ferons tout pour soutenir nos frères et sœurs à Zaporijjia, Kherson, Lougansk et Donetsk, pour améliorer leur sécurité, relancer l'économie, construire", a-t-il aussi dit, quelques heures après avoir signé l'annexion de ces quatre régions ukrainiennes lors d'une cérémonie au Kremlin.

Kiev et ses soutiens occidentaux ont largement condamné cette annexion, l'Otan la qualifiant d'"illégitime". Les pays du G7 ont, eux, indiqué qu'ils "ne reconnaîtront jamais (ces) prétendues annexions".

"Le Président de la République condamne fermement l’annexion illégale par la Russie des régions ukrainiennes de Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson. Il s’agit là d’une grave violation du droit international comme de la souveraineté ukrainienne. La France s’y oppose et se tient aux côtés de l’Ukraine pour faire face à l’agression de la Russie et recouvrer sa pleine souveraineté sur l'ensemble de son territoire", a d'ailleurs réagi l'Elysée après la signature par le président Vladimir Poutine de cette annexion.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Donya Rad, jeune femme iranienne arrêtée pour avoir déjeuné sans foulard :

La répression continue en Iran. Une jeune femme qui déjeunait sans foulard dans un restaurant de Téhéran, a été arrêtée, ce qui a provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux.

Femme. Vie. Liberté. C’est le cri de ralliement de la jeunesse iranienne qui manifeste chaque jour dans les rues des principales villes du pays depuis la mort de Mahsa Amini, décédée après avoir été arrêtée par la police des mœurs qui l'accusait de ne pas porter son hijab.

Jeudi, le visage d’une autre jeune femme est partagé en masse sur les réseaux sociaux, celui de Donya Rad assise dans un restaurant de Téhéran, prenant apparemment son petit-déjeuner, en compagnie d'une amie, elle aussi sans foulard. Cette photo a valu aux jeunes femmes de nombreux commentaires de soutien, ce qui a attisé la colère des autorités. «Hier (jeudi), après la publication de cette photo, les agences de sécurité ont contacté ma sœur Donya Rad et lui ont demandé de donner des explications», a écrit sa sœur Dina sur Twitter.

«Aujourd'hui, après s'être rendue là où on lui a dit, elle a été arrêtée. Après quelques heures de silence, Donya m'a dit lors d'un bref appel qu'elle avait été transférée au pavillon 209 de la prison d'Evin», a-t-elle ajouté, en référence à une aile de la prison de Téhéran qui est réputée être dirigée par le ministère des Renseignements. «Notre famille est très inquiète», a-t-elle ajouté.

Sur les réseaux sociaux, certains ont comparé les actions de Mme Rad à celles de Rosa Parks, la militante américaine des droits civiques des Noirs, en mettant ensemble des images de Parks dans un bus et de Rad dans un café.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  L'horreur près de Zaporijjia : une frappe sur des véhicules civils fait au moins 23 morts

Attention les images peuvent choquer. L'Ukraine et les forces russes se sont accusés vendredi d'une frappe sur une colonne de voitures de civils à la limite entre la zone ukrainienne et la zone occupée de la région de Zaporijjia, dans le sud du pays, qui a fait au moins 25 morts.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est emporté vendredi contre la Russie, traitant ses dirigeants de "terroristes" et de "racaille sanguinaire" après une frappe sur une colonne de civils à Zaporijjia, qui a fait au moins 25 morts et 50 blessés.

"Seuls des terroristes complets peuvent faire ça et ne devraient pas avoir leur place dans le monde civilisé", a indiqué M. Zelensky sur Telegram, avant de lancer: "Racaille sanguinaire! Vous répondrez certainement pour chaque vie ukrainienne perdue!". Les autorités prorusses accusent en retour Kiev pour cette frappe meurtrière.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Coupe du monde 2022 : des tests, mais pas de vaccination obligatoire contre le Covid.

La vaccination contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire pour les spectateurs du Mondial-2022 au Qatar, qui devront toutefois présenter un test négatif pour se rendre dans le pays, ont annoncé jeudi le gouvernement et le Comité suprême d'organisation.

 

Pas de quarantaine

"Les personnes arrivant au Qatar ne sont pas tenues d'effectuer une quarantaine, quel que soit leur statut vaccinal ou leur pays d'origine", précisent les organisateurs.

Au comptoir d'enregistrement de son aéroport de départ, tout visiteur âgé de six ans et plus devra par contre présenter un résultat négatif de moins de 48h avant l'heure de départ pour un test PCR et de moins de 24h pour un test antigénique.

Il ne sera pas nécessaire d'effectuer un nouveau test à l'arrivée. Le port du masque sera obligatoire pour tous dans les transports publics et dans les établissements de santé. Toute personne testée positive pendant le tournoi devra s'isoler pendant 5 jours puis porter un masque pendant 5 jours.

 

Les visiteurs devront télécharger une application de traçage

Les visiteurs de plus de 18 ans devront également télécharger l'application de traçage Ehteraz, requise pour pénétrer dans les lieux publics fermés. Des informations supplémentaires sur l'utilisation d'Ehteraz pendant le tournoi, notamment dans les stades, "seront communiquées en temps voulu", ont indiqué les organisateurs à l'AFP.

Ils précisent également que "les soins de santé d'urgence seront fournis gratuitement dans les hôpitaux publics pour les titulaires de la carte Hayya", qui fait office de visa pour le Qatar et de billet de match.

L'ensemble des hôpitaux, centres médicaux, cliniques et pharmacies privés ou publics du pays seront ouverts aux visiteurs. Le tournoi aura lieu du 20 novembre au 18 décembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Annexions en Ukraine : veto de la Russie à la résolution du conseil de sécurité de l'ONU, abstention de la Chine

Le Conseil de sécurité a commencé à examiner vendredi une résolution condamnant les «pseudo-annexions» en Ukraine, texte voué à être bloqué par un veto de la Russie, qui vient d'entériner l'annexion de quatre territoires ukrainiens. Le projet de résolution vu par l'AFP, préparé par les Etats-Unis et l'Albanie, appelle tous les Etats et autres organisations «à ne pas reconnaître une pseudo-annexion» de ces quatre régions par la Russie.

Comme prévu la Russie a utilisé son veto pour empêcher l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité condamnant les annexions de quatre régions ukrainiennes, tandis que la Chine et trois autres Etats membres se sont abstenus. Le texte préparé par les Etats-Unis et l'Albanie a recueilli 10 voix en faveur et quatre pays se sont abstenus (Chine, Inde, Brésil et Gabon).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  L'union des droites plébiscitée par les soutiens RN et Reconquête, pas par ceux de LR

Les Français ne veulent pas d'une union des droites. C'est en tout cas ce qu'indiquent les résultats d'un sondage Odoxa, réalisé pour Le Figaro les 28 et 29 septembre. Après les victoires de coalitions en Suède et en Italie, ces dernières semaines, leurs partis homologues français, notamment celui d'Éric Zemmour, ont vanté les mérites de telles alliances. Or, si ces modèles suscitent de l'espoir chez les sympathisants de Reconquête (71%) et du Rassemblement national (66%), la majorité des sympathisants Les Républicains (56%), eux, voient ces alliances victorieuses comme une « source de crainte ».

D'ailleurs, consultés sur la mise en place d'une coalition LR-RN-Reconquête en France, 65% des Français indiquent y être opposés, de même que 55% des électeurs LR. Un rejet massif, qui a tendance à s'accentuer depuis ces dernières années. Les «sympathisants de l'extrême droite ou de la droite hors les murs», toutefois, appellent de leurs vœux une telle alliance : selon le sondage, 68% des RN, et 93% des Reconquête (qui avait fait de l'union des droites un thème central de la campagne présidentielle d'Eric Zemmour) y sont favorables.

C'est du côté de la droite de gouvernement que les réticences sont les plus importantes, et là que les avis ont le plus bougé, depuis 2019. Alors que 57% des sympathisants étaient favorables à s'allier avec le RN en 2019, ils sont aujourd'hui une majorité à rejeter une telle perspective.

Pour les prochaines élections non plus, une large majorité de Français (56%) ne veut d'aucune des coalitions imaginées entre les principaux partis de la droite et du centre (LR, Renaissance, RN, Reconquête)… mais les alliances perçues comme les plus cohérentes sont celles qui verraient se rapprocher, d'une part, LR de Renaissance et, d'autre part, le RN de Reconquête. Ainsi, 89% des sympathisants Renaissance favorables à une alliance (38% n'en souhaitent aucune) la situent avec LR et, réciproquement, 51% des sympathisants LR favorables à une alliance (27% n'en souhaitent pas) l'imaginent avec Renaissance. Plus à droite, les sympathisants Reconquête se positionnant pour une alliance (8% seulement n'en veulent pas) sont 63% à la souhaiter avec le RN, contre seulement 20% avec LR. Au RN le souhait d'alliance est plus équilibré entre Reconquête (38% de ceux qui en souhaitent une), LR (39%) ou même une vaste alliance regroupant les trois partis (29%).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Washington rejette les annexions «frauduleuses» en Ukraine, sanctionne à nouveau la Russie

«Les États-Unis condamnent aujourd'hui la tentative frauduleuse par la Russie d'annexer des parties de territoires en Ukraine», a affirmé le président américain Joe Biden dans un communiqué, parlant d'une «violation du droit international qui piétine la charte des Nations unies». Le président américain assure encore que les États-Unis «continueront à appuyer les efforts de l'Ukraine pour regagner le contrôle de son territoire».

Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi l'annexion de quatre territoires ukrainiens sous contrôle de Moscou, lors d'une cérémonie au Kremlin au cours de laquelle il a fustigé les Occidentaux et appelé Kiev à déposer les armes.

Dans une sévère mise en garde, les États-Unis ont également averti qu'ils sanctionneraient en accord avec les pays du G7 «tout pays, individu ou entité» qui fournirait un soutien politique ou économique aux tentatives de la Russie de s'emparer «illégalement» de territoires en Ukraine.

 

«Clair avertissement»

«Nous émettons également un clair avertissement soutenu par les dirigeants du G7: nous exigerons des comptes à tout individu, entité ou pays qui fournit un soutien politique ou économique aux tentatives illégales de la Russie de changer le statut de territoires en Ukraine», a affirmé le secrétaire d'État américain Antony Blinken dans un communiqué séparé.

Les nouvelles sanctions annoncées vendredi, qui s'ajoutent à une série déjà importante de sanctions visant tous les secteurs en Russie, visent principalement des responsables russes et l'industrie de la défense, selon des communiqués de la Maison-Blanche, du département d'État et du Trésor américain. Elles visent notamment des parlementaires de la Douma (chambre basse du parlement russe), des responsables gouvernementaux et des fournisseurs à l'armée russe.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2254) : VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

Vendredi 30 Septembre 2022 –  Royaume-Uni : la nouvelle Première ministre, Liz Truss, invitée à démissionner par 51% des Britanniques

Moins d'un mois après son entrée en fonction, et une semaine après la présentation de mesures fiscales controversées, Liz Truss fait l'objet d'un sondage révélateur.

Selon un sondage, publié vendredi par YouGov, 51% des Britanniques estiment que la remplaçante de Boris Johnson devrait démissionner. Du côté des électeurs conservateurs, bord politique dont la Première ministre est issue, 36% d'entre eux partagent cette opinion. Celle qui a gagné la course à Downing Street, en battant son rival Rishi Sunak, a promis des réductions d'impôts immédiates et a mis l'accent sur la croissance économique du pays durant toute sa campagne, allant à l'encontre des économistes qui prédisaient la récession de la Grande-Bretagne. Quelques jours après sa victoire, l'annonce d'un paquet de réformes économiques, profitant majoritairement aux plus riches, a fait s’effondrer sa cote de popularité.

 

Stupeur du secteur économique britannique

Dévoilé par le nouveau chancelier de l'Échiquier, Kwasi Kwarteng, ce plan de réduction des impôts, comprenant la suppression du taux supérieur de l'impôt sur le revenu et le plafonnage des bonus des banquiers, a causé une onde de choc . Les marchés financiers se sont immédiatement agités et la livre est tombée à son niveau le plus bas depuis vingt ans par rapport au dollar. Quelques jours plus tard, la Banque d'Angleterre a été contrainte d'intervenir en urgence pour stabiliser la situation, par crainte d'un effondrement des fonds de pension britanniques. Des politiciens de l'opposition, des analystes indépendants et même certains législateurs conservateurs ont dénoncé ces mesures comme étant imprudentes et contre-productives.

Au lieu de défendre ces propositions, Liz Truss est restée muette pendant près d'une semaine, avant de sortir jeudi du silence, pour donner une série d'interviews à la radio de la BBC et à la télévision régionale. Son plaidoyer tardif a été largement qualifié de désastreux par les médias britanniques, car la dirigeante conservatrice a peiné à justifier certaines mesures et leurs retombées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens