Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2022 5 02 /09 /septembre /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Pour la rentrée scolaire, Emmanuel Macron s'adresse aux écoliers et mobilise contre le harcèlement :

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron se filme en mode selfie et assure les écoliers victimes de harcèlement scolaire de son soutien.

Quelque 12 millions d'élèves ont repris le chemin de l'école jeudi . Le chef de l’Etat s’est filmé depuis l’Elysée pour leur adresser un message et mobiliser contre le harcèlement scolaire. La pastille vidéo commence par une floppée d’injures et un triste constat d’Emmanuel Macron : «Ces insultes ces menaces ces injures trop d’entre vous les ont entendu à l’école, les subissent au quotidien. Et quand c’est terminé à l’école ça repart dans les réseaux sociaux».

«Je ne veux pas accepter, pas plus que vous, que cette rentrée scolaire de demain (jeudi, Ndlr) ce soit synonyme de calvaire, que pour beaucoup trop d’entre vous – près d’un million nous disent les chiffres – reprendre d’école signifie retrouver ces injustices, cette violence au quotidien et une vie impossible », poursuit le chef de l’Etat, dont l’épouse Brigitte Macron est également très mobilisée dans cette lutte .

Dans cette vidéo de rentrée, le président de la République fait un point d’étape sur la situation. Les professeurs et l’ensemble de la sphère éducative (conseillers d’éducation , chefs d’établissement) sont formés «pour détecter et accompagner». Un numéro de téléphone, le 3020, est dédié au harcèlement à l’école et le 3018, ainsi que l’application qui va avec, aident à dénoncer le harcèlement sur les réseaux sociaux.

 

"Nous ne céderons rien"

«N’acceptez rien, martèle Emmanuel Macron face caméra. Le problème est du côté de ceux qui vous insultent vous agressent, vous rendent cette vie impossible. C’est eux qui ont tort, c’est vous qui êtes dans votre droit, c’est vous qu’on doit aider pour vous faire respecter. Nous ne céderons rien».

Il encourage les écoliers victimes de harcèlement à en parler autour d’eux, à leurs parents, professeurs, camarades de classe. «Parlez-en, dénoncez-le. On ne lâchera rien face à celle et ceux qui vous rendent la vie impossible à l’école comme sur les réseaux. L’école c’est fait pour apprendre, pas pour avoir une vie impossible sans aucune justification. Ceux qui vous font tout cela ont tort. Parfois il faut aussi les aider, leur expliquer en tous cas il ne faut pas les laisser faire et on ne les laissera plus faire».

Après les avoir assurés qu’ils peuvent compter sur lui, il clôture son message en souhaitant aux élèves de France une bonne rentrée scolaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Des paquets moins remplis pour le même prix :

Des prix qui bougent peu sur les étiquettes, mais des paquets moins remplis: l'association Foodwatch a accusé jeudi des entreprises agro-industrielles fabriquant des produits bien connus des Français, comme l'eau Salvetat ou le fromage Kiri, de faire peser sur les consommateurs une "inflation masquée".

Néologisme venu du monde anglo-saxon, la "shrinkflation" (du verbe "shrink", rétrécir) désigne la pratique consistant, pour les industriels, à masquer les hausses de prix des produits vendus en réduisant leur poids.

L'association Foodwatch, qui "milite pour la transparence dans le secteur agroalimentaire", a ainsi épinglé jeudi, dans un communiqué et dans l'émission "Complément d'enquête" diffusée sur France 2, "six marques qui ont modifié la taille de leurs produits-phares ces dernières années".

Elle relève que l'eau Salvetat, propriété de Danone, a réduit en 2020 la taille de ses bouteilles de 1,25 litre à 1,15 litre. Si le prix au litre "a augmenté chez Intermarché de 15%", "le prix à l'unité a augmenté de 5%", calcule l'association, qui note que la mention "Format généreux comme les gens du Sud" a disparu de l'étiquette.

Précisant que "la mention 1L15 figure sur les étiquettes de chaque bouteille", Danone a répondu auprès de l'AFP que la Salvetat s'était ainsi "rapprochée du format standard des eaux pétillantes du marché", de 1 litre. Danone dit en outre ne pouvoir "que conseiller un prix (de vente, NDLR) aux distributeurs" auxquels il fournit ses produits.

Autre exemple cité par Foodwatch, le fromage Kiri, qui a réduit la taille de la portion de son fromage fondu de 10% il y a un an et demi, avec des portions passées de 20 à 18 g. "Chez Auchan, le prix à l'unité ne semble pas avoir changé mais le prix au kilo a augmenté de 11%", note l'association. Le groupe Bel explique que le fromage est vendu "dans une nouvelle recette plus naturelle, sans additifs" et fabriqué en France à base de lait français. Cela a nécessité des investissements de recherche et industriels "conséquents pour mettre au point cette recette". Il dit encore avoir voulu "trouver le meilleur équilibre entre format, prix et valeur ajoutée pour le consommateur".

Compte tenu de la flambée ces derniers mois des coûts de production, comme des matières premières, Foodwatch s'inquiète d'une poussée d'un phénomène certes légal mais dont elle dénonce "l'opacité". Elle "demande par le biais d'une pétition aux fabricants et distributeurs qu'ils s'engagent à informer clairement les consommateurs et consommatrices".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  JO de Paris : ça tangue à la tête du comité olympique français :

À deux ans des JO de Paris, Brigitte Henriques (photo), la présidente du Comité national olympique et sportif français (Cnosf) souhaite le départ du secrétaire général, Didier Séminet. Une situation inédite selon les observateurs.

Les membres du Comité national olympique et sportif français (Cnosf) devront décider dans une dizaine de jours du maintien ou non dans ses fonctions du secrétaire général Didier Séminet, en conflit avec sa présidente, Brigitte Henriques, a-t-on appris jeudi de sources ayant connaissance du dossier. Le divorce n'est pas encore officiel. Mais à deux ans des JO de Paris , l'instance olympique, représentante du Comité international olympique (CIO) en France, s'agite fort en interne.

Près de 14 mois après son accession à la présidence, Brigitte Henriques souhaite en effet changer de secrétaire général, qu'elle avait pourtant choisi. "Il avait largement contribué à son élection, c'était l'un de ses proches conseillers. C'est quelqu'un d'apprécié, d'impliqué", assure à l'AFP un des membres de l'instance. "Un personnage clivant", nuance un autre.

L'annonce a été faite jeudi matin lors de la réunion de rentrée du mouvement sportif à laquelle participaient une soixantaine de présidents de fédérations, des salariés et des administrateurs du Cnosf.

Le président de la Fédération de judo, Stéphane Nomis, a interrogé Brigitte Henriques sur les raisons de la convocation d'un conseil d'administration extraordinaire le 12 septembre, selon différentes sources. La présidente du Cnosf a alors confirmé que serait soumis au vote le départ de Didier Séminet du poste de secrétaire général.

Deux jours plus tôt, le bureau exécutif élargi du Cnosf avait acté le fait de proposer son départ.

"Elle nous a dit que le trio (présidente, directrice générale et secrétaire général, NDLR) ne fonctionnait pas", assure à l'AFP un président de fédération qui était présent à la réunion de jeudi matin. Interrogé par l'AFP, Didier Séminet n'a pas souhaité s'exprimer.

"La situation ne pouvait pas durer comme ça, quand une présidente ne s'entend plus avec son secrétaire général, il faut bien faire quelque chose", décrypte une source proche du Cnosf.

Mais l'annonce de cette probable séparation, qui reste soumise au vote lors du conseil d'administration du 12 septembre, provoque des remous en interne. "Jamais dans l'histoire de l'instance un secrétaire général n'a été viré par un président. Cela donne une image déplorable du mouvement sportif français à deux ans des JO", regrette un autre président de fédération.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Présidence du RN : la bataille des régions :

Il veut jouer le rat des champs contre le rat des villes. Alors que Jordan Bardella fera sa rentrée politique avec un grand entretien, le 4 septembre, sur BFM et un déplacement de terrain à la foire de Châlons-en-Champagne, Louis Aliot , qui a lancé sa campagne pour la présidence du parti devant 200 partisans à Baixas, le 27 août, à quelques kilomètres de Perpignan, s’est organisé une tournée express des fédérations. Le temps est compté jusqu’à la clôture des votes, le 3 novembre. Alors le maire de Perpignan, qui a réussi à se libérer deux jours par semaine, a décidé de privilégier d’abord les plus grosses fédérations RN en nombre d’adhérents: Bouches-duRhône, Nord, Pas-de-Calais, Var et Vaucluse.

Un moment important est prévu autour du week-end du 24 septembre à Hénin-Beaumont avec le maire, Steeve Briois, et le député Bruno Bilde. En octobre, l’ex-numéro 2 du FN s’adressera à « la France périphérique et rurale » et se rendra notamment dans le Tarn et dans l’Aude. Et bien évidemment dans «sa» fédération des PyrénéesOrientales, « la plus grosse en termes de nombre d’adhérents par habitant», assurent ses partisans. Le patron du RN héraultais, Frédéric Bort, qui soutient sa candidature, décrit «une campagne de terrain, parce que l’avenir du mouvement ne se joue pas uniquement sur les plateaux télé». Et ajoute: «C’est une démarche militante, très tranquille et très relâchée, peut-être parce qu’on est du Sud…»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Stationnements payants pour les scooters et motos à Paris : la colère monte :

La fin d'une époque gracieuse. Les deux-roues motorisés thermiques doivent payer depuis jeudi pour stationner dans les rues de Paris , une mesure qui irrite la communauté des utilisateurs, "prête à braver l'interdit".

"A un moment il faut savoir dire non et s'écarter un petit peu du chemin", glisse à l'AFP un jeune motard, Dominique Gavaud, qui a dû se garer jeudi matin sur un emplacement vélo.

"C'est compliqué de trouver des places, je n'ai pas vraiment le choix. Si j’ai une amende je vais la payer. Faute de mieux, je brave un peu les limites de l'interdit", poursuit ce designer alternant, vivant en banlieue parisienne.

Deux sociétés ont été diligentées par la ville de Paris pour traquer les contrevenants. Ces prestataires doivent effectuer 2.000 contrôles par jour, a spécifié la mairie, qui communiquera d'ici dix à quinze jours sur le nombre de verbalisations.

L'amende pour non paiement de stationnement est de 25 euros ou de 37,50 euros selon la zone. Les stationnements gênants ou dangereux sont passibles de 135 euros d'amende.

Pour garer son deux-roues motorisé (2RM) dans les rues de Paris, il faut s'acquitter d'un paiement s'il s'agit d'un véhicule thermique. Dans le centre de la capitale, le stationnement coûte 3 euros de l'heure contre 2 euros dans les arrondissements extérieurs.

"A la fin de la journée, ça doit grimper de ouf ! Je vais tenter une ou deux fois de ne pas payer, on va voir à quel point ils sont vifs ! S’ils sont trop vifs, on s’adaptera", indique avec le sourire Nicolas (qui ne souhaite pas donner son nom), un photographe/vidéaste habitant en banlieue et qui se déplace dans Paris pour son travail avec son scooter.

 

"Sortir de l'exemption"

Pour justifier la mise en place du stationnement payant, débattu depuis des années, la mairie de Paris avance la pollution de l'air, les nuisances sonores mais aussi un "meilleur équilibrage de l’espace public" ou encore la migration vers "des mobilités moins polluantes et plus douces".

"Il faut sortir de cette exemption dont ont bénéficié finalement les scooters et les motos. C’est une mesure difficile, qui demande un effort significatif mais qui est essentielle pour la suite et la lutte contre les pollutions", explique à l'AFP David Belliard, adjoint (EELV) aux mobilités et à la transformation de l'espace public à la mairie de Paris.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Les Californiens sommés de ne pas recharger leurs voitures électriques à cause de la chaleur :

Les Californiens ont été sommés de ne pas charger leurs voitures électriques mercredi, afin de ne pas accabler davantage un réseau d'électricité vieillissant, mis sous tension par une redoutable vague de chaleur. La semaine dernière, l'Etat avait annoncé bannir la vente de voitures neuves à essence à partir de 2035.

Des températures atteignant 44 degrés étaient attendues dans la banlieue de Los Angeles, au moment où un dôme de chaleur surplombe l'Ouest américain. La météo étouffante devrait mettre sous pression un réseau électrique déjà très sollicité, notamment pendant les heures les plus chaudes, quand les systèmes de climatisation - incontournables aux Etats-Unis - fonctionnent à plein régime.

"Les consommateurs sont priés de réduire leur utilisation d'énergie entre 16H et 21H, quand le système est le plus sous tension, car la demande reste élevée et qu'il y a moins d'énergie solaire disponible", a déclaré l'American Public Power Association, organisme qui représente les services publics.

Les trois principales mesures recommandées: régler le thermostat à 25°C ou plus, éviter d'utiliser les gros appareils et de charger les véhicules électriques, et éteindre les lumières inutiles, a précisé l'organisme.

L'électricité est un sujet sensible pour l'Etat, dont les infrastructures sont vétustes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Un enfant de 4 ans se rend à l'école avec une arme chargée au Texas :

Un enfant de 4 ans s'est rendu à l'école avec une arme chargée, ont annoncé les autorités texanes mercredi, quelques jours après un incident similaire dans l'Arizona, alors que la rentrée des classes ravive la peur des tueries en milieu scolaire. Mercredi matin, un agent qui n'était pas en service a signalé qu'un "élève de 4 ans était en possession d'une arme de poing chargée" dans l'enceinte d'une école primaire de Corpus Christi, a précisé la police de cette ville du sud du Texas.

Des enquêteurs se sont rendus au domicile de l'enfant et ont identifié les propriétaires de l'arme, ses parents, ont ajouté les forces de l'ordre dans un communiqué. Le père, âgé de 30 ans, a été arrêté et inculpé pour avoir rendu une arme à feu accessible à un enfant, et pour abandon ou mise en danger d'un mineur, selon la police de Corpus Christi.

 

Cas similaire

Des massacres endeuillent régulièrement les établissements scolaires américains. En mai, l'Amérique avait été marquée par la tuerie d'Uvalde, au Texas, dans laquelle 19 enfants et deux enseignantes avaient péri. Lundi, un élève de 7 ans s'était présenté à l'école avec une arme dans son sac à dos et des munitions, selon le bureau du shérif de Cochise, dans l'Arizona. Après que le père de l'enfant eut signalé la disparition d'un autre de ses pistolets, une deuxième arme avait été découverte, cachée dans des locaux administratifs de l'école.

"Questionnés, les parents ont affirmé que les armes avaient été placées dans ce qu'ils croyaient être un lieu sûr, loin des enfants, (...) mais il semble que le jeune élève ait pu y accéder et apporter les armes à l'école", a déclaré le bureau du shérif de Cochise dans un communiqué jeudi.

L'enfant fera l'objet d'une procédure devant la justice des mineurs, a-t-il ajouté. Près de 400 millions d'armes sont en circulation aux Etats-Unis - soit plus que le nombre d'habitants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Vladimir Poutine n'assistera pas aux funérailles de Mikhaïl Gorbatchev :

Le président russe Vladimir Poutine n'assistera pas aux funérailles samedi du dernier dirigeant de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, mort à l'âge de 91 ans, et dont l'héritage est controversé et source de rancœur en Russie. "Nous savons que la cérémonie principale sera le 3 septembre, ainsi que les funérailles, mais l'emploi du temps du président ne lui permettra pas d'être là", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Selon des images diffusées à la télévision, Vladimir Poutine s'est déjà rendu jeudi à l’Hôpital central clinique (TSKB) de Moscou, où est décédé Mikhaïl Gorbatchev, pour lui rendre hommage. Le président russe a déposé un bouquet de roses rouges près du cercueil ouvert de l'ultime chef de l'URSS. Il a marqué un moment de recueillement de quelques secondes, en regardant la dépouille, puis il a incliné la tête en signe de déférence.

Il a ensuite touché le cercueil, fait un signe de croix de la main et s'est éloigné. Il était attendu jeudi pour une visite officielle dans l'enclave de Kaliningrad. Mikhaïl Gorbatchev s'est éteint mardi soir des suites d'une "longue et grave maladie".

 

"La plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle"

Grande figure politiques du XXe siècle, il a marqué l'Histoire en précipitant, malgré lui, la chute de l'empire soviétique en 1991, alors qu'il essayait de le sauver avec des réformes démocratiques et économiques.

La dislocation de l'URSS, qualifiée par Vladimir Poutine de "plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle", a signé la fin à la Guerre froide.

Les hommages discrets rendus en Russie à Mikhaïl Gorbatchev illustrent sa faible popularité dans le pays. A l'inverse, de nombreux dirigeants occidentaux ont salué son engagement pour la paix et la démocratie, en pleine offensive russe en Ukraine.

Malgré ses grandes réformes pour la liberté d'expression, il est tenu responsable par beaucoup de Russes de l'effondrement d'une superpuissance et des années de crise économique, sociale et morale qui suivirent.

L'ancien président russe Boris Elstine, grand rival de Gorbatchev, au pouvoir pendant les tumultueuses années 1990, et qui avait désigné Vladimir Poutine comme successeur en 1999, avait eu le droit, lui, à des funérailles nationales à sa mort en 2007.

Vladimir Poutine et Mikhaïl Gorbatchev avaient assisté à ses obsèques et une journée de deuil national avait été décrétée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Perquisition chez Donald Trump : une juge va se prononcer sur la nomination d'un expert indépendant :

Une juge américaine doit décider jeudi si elle accède à la demande de Donald Trump de nommer un expert indépendant pour examiner les documents saisis par le FBI lors d'une perquisition chez lui en Floride, afin de déterminer si certains d'entre eux peuvent rester confidentiels.

Depuis cette opération de police spectaculaire et inédite pour un ancien chef d'Etat américain, menée par le FBI le 8 août à Mar-a-Lago en Floride, Donald Trump tempête contre un acte "illégal et inconstitutionnel" et répète avoir été visé pour des raisons politiques.

M. Trump, qui flirte de plus en plus ouvertement avec l'idée d'une nouvelle candidature en 2024, a demandé à la justice de nommer un expert indépendant pour passer en revue les documents saisis et déterminer lesquels pourraient lui être rendus ou être classés "confidentiels" - et ne seraient donc pas utilisables dans les enquêtes le visant.

La magistrate fédérale Aileen Cannon, que Donald Trump a lui-même nommée en 2020, doit examiner sa requête jeudi lors d'une audience en Floride, au cours de laquelle les avocats du républicain et les représentants du ministère de la Justice devraient croiser le fer.

Le ministère s'est opposé à la nomination d'une tierce partie indépendante, affirmant qu'elle pourrait bloquer l'accès des enquêteurs aux documents "et porterait sévèrement atteinte aux intérêts gouvernementaux, y compris en matière de sécurité nationale".

D'après un document du ministère, les textes top secret saisis chez l'ancien président ont été "probablement cachés" pour entraver l'enquête de la police fédérale le visant.

En janvier, les équipes de l'ex-président avaient remis 15 boîtes de documents qu'il avait emportées en quittant la Maison Blanche à l'agence nationale des archives, chargée de consigner pour l'Histoire les activités présidentielles. C'est après avoir examiné ces cartons que le FBI, convaincu que Donald Trump conservait en Floride d'autres documents classifiés, dans des conditions potentiellement inappropriées, a décidé de perquisitionner, saisissant à cette occasion une trentaine d'autres boîtes de documents.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Covid-19 : la Chine confine une ville de plus de 20 millions d'habitants :

La Chine a confiné jeudi plus de 20 millions d'habitants à Chengdu, une métropole du sud-ouest du pays, au moment où le géant asiatique fait face à un rebond épidémique limité.  Le pays continue à suivre une stricte stratégie sanitaire en dépit d'un nombre de contaminations très inférieur au reste du monde . Cette politique se traduit par de multiples confinements dès l'apparition de cas positifs, par des tests PCR quasi obligatoires toutes les 72, 48 voire 24 heures, par des placements en quarantaine mais aussi par la fermeture inopinée d'usines et d'entreprises. Chengdu, l'une des plus grandes villes de Chine, a fait état jeudi de 157 nouveaux cas positifs de Covid. Pour enrayer les contaminations, les autorités ont ordonné le dépistage des quelque 20 millions d'habitants. Tous devront "rester chez eux" à partir de jeudi 18H00 (10H00 GMT), a ajouté la mairie, sans préciser la durée de cette mesure.

Chaque foyer pourra envoyer chaque jour une personne à l'extérieur afin d'acheter des provisions et des produits de première nécessité - sous réserve de la présentation d'un test PCR datant de moins de 24 heures. La Chine est confrontée ces dernières semaines à un rebond épidémique limité en nombre de cas mais qui touche désormais une grande partie des provinces du pays. Dans au moins une dizaine de villes et régions, la rentrée scolaire a été reportée ou s'effectue en ligne, selon la presse officielle. C'est le cas notamment à Xining, ville de 2,5 millions d'habitants et capitale du Qinghai, une vaste province qui borde notamment le Tibet (ouest).

A Shenzhen (sud), grande métropole frontalière de Hong Kong, les autorités ont annoncé jeudi la mise en place, dans la soirée, de nouvelles restrictions dans le district de Nanshan, siège de nombreux géants locaux des technologies comme Tencent (jeux vidéo, internet) et ZTE (télécoms). Les lieux de divertissement comme les bars, les cinémas et les établissements de karaoké ont reçu l'ordre de fermer, ont indiqué les autorités du district dans un communiqué. Les habitants de Nanshan sont également tenus de présenter un test PCR datant de moins de 24 heures afin d'entrer dans leurs complexes résidentiels.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Devant les ambassadeurs, Macron annonce vouloir une diplomatie plus «réactive» :

Dans un discours de deux heures tenu devant les ambassadeurs français réunis à l'Elysée, le chef de l'Etat a prévenu que "d'immenses travaux" attendaient la diplomatie française.

Dans un contexte de "grande bascule" géopolitique, Emmanuel Macron a affirmé jeudi les ambitions diplomatiques de son second mandat pour que la France soit "une nation forte" qui, avec l'Europe, "ne se laisse pas intimider". Se posant une nouvelle fois en diplomate en chef pour les cinq années à venir, après un premier mandat où il a été très actif sur la scène mondiale, M. Macron a dressé un constat sombre.

"Ces dernières années, l'impensable est arrivé à plusieurs reprises" avec notamment les crises du Covid-19 et de la guerre en Ukraine, a-t-il souligné d'emblée. Selon lui, la France doit s'imposer comme une "puissance d'équilibres" à l'heure où "l'ordre international est bousculé" par "la logique impérialiste" de la Russie, la volonté de la Chine de "redéfinir les règles du jeu" et "l'affirmation de puissances autoritaires et de déséquilibre".

Toutefois, il a "assumé" de poursuivre le dialogue avec la Russie, une stratégie qui a été critiquée depuis le début de la guerre en Ukraine. "Qui a envie que la Turquie soit la seule puissance du monde qui continue à parler à la Russie ?", a-t-il lancé, plaidant pour un dialogue avec Moscou "en cohérence avec nos alliés".

La France doit s'appuyer sur ses forces mais aussi sur celles de l'Europe, a réitéré le président français. Il a d'ailleurs "salué" le discours prononcé lundi par le chancelier allemand Olaf Scholz sur l'avenir de l'Union européenne, qui a livré en début de semaine un plaidoyer pour rendre l'UE plus efficace, notamment avec la fin d'un droit de veto, mais aussi en faveur de son élargissement jusqu'à "30 ou 36 membres". Le chancelier allemand a également appuyé le projet d'Emmanuel Macron de Communauté politique européenne, un nouveau forum ouvert aux pays non-membres de l'UE, qui doit se réunir une première fois en octobre en République Tchèque, présidant actuellement l'UE.

Le chef de l'Etat entend en outre se battre pour que les Européens s'affirment au sein de l'Otan pour ne pas être "simplement des partenaires vassalisés" des Etats-Unis.

Faisant allusion à l'achat d'armements américains par plusieurs pays, comme l'Allemagne, il les a appelés à "une cohérence plus forte": "si chaque État européen dépense davantage, ce n'est pas pour acheter non-européen", a-t-il lancé.

Dans tous les domaines, Emmanuel Macron a demandé aux diplomates français d'adopter "une approche plus hybride" de leur action, en "associant davantage la société civile" et en étant "plus réactifs sur les réseaux sociaux", en particulier en Afrique.

 

«On subit trop», se plaint Emmanuel Macron

Car il s'agit, selon lui, de riposter aux "narratifs russe, chinois ou turc" qui expliquent aux opinions publiques "que la France est un pays qui fait de la néo-colonisation et installe son armée sur leur sol".

"Aujourd'hui on subit trop", a-t-il regretté, alors que la France a notamment été visée par des campagnes de désinformation au Mali, sur fond de tensions diplomatiques entre Paris et Bamako.

La conférence des ambassadeurs, qui n'avait pu se tenir en 2020 et 2021 à cause du Covid-19, a en outre permis à Emmanuel Macron à défendre sa réforme controversée de la haute fonction publique, à l'origine d'un mouvement de contestation inédit chez les diplomates. Reconnaissant "le trouble" qu'elle a suscité, il a assuré qu'elle était "bonne pour le Quai d'Orsay" car elle allait rendre la diplomatie française "plus agile, plus experte, plus forte".

Cette réforme prévoit la "mise en extinction" des deux corps historiques de la diplomatie d'ici la fin 2023 et la création d'un nouveau corps de l'Etat. Les hauts fonctionnaires ne seront plus rattachés à une administration spécifique et pourront en changer en cours de carrière. La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna doit lancer prochainement des Etats généraux de la diplomatie dans le but d'"enrichir" la réforme. Emmanuel Macron devrait multiplier les déplacements internationaux d'ici la fin de l'année, en se rendant à New York pour l'Assemblée générale de l'ONU, puis à la COP en Egypte, au G20 en Indonésie...

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2228) : JEUDI 1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi 1er Septembre 2022 –  Nucléaire : l'Ukraine accuse la Russie de bombarder l'itinéraire de l'AIEA, un réacteur arrêté :

Les autorités ukrainiennes ont accusé jeudi la Russie d'effectuer des frappes d'artillerie sur Energodar, ville où se trouve la centrale nucléaire de Zaporijjia le jour où une mission de l'Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) doit s'y rendre. "Les Russes effectuent des frappes d'artillerie sur l'itinéraire par lequel la mission de l'AIEA doit aller vers la centrale de Zaporijjia" occupée par les Russes, a accusé sur Telegram le maire de cette ville en exil Dmytro Orlov affirmant que la délégation ne pouvait pas "continuer sa voie" vers la centrale "pour des raisons de sécurité".

Une mission de l'AIEA devait se rendre jeudi dans cette centrale, la plus grande d'Europe, qui se trouve en occupation russe et dont le site a été bombardé à plusieurs reprises faisant craindre une catastrophe nucléaire. "Nous exigeons de la Russie d'arrêter ses provocations et de donner à l'AIEA l'accès à cette installation nucléaire ukrainienne", a poursuivi M. Orlov.

 

Le système d'urgence a été activé et l'unité numéro 5 arrêtée

Dès le petit matin, les Russes "tirent sur Energodar à l'aide de mortiers, armes automatique et bombardent à l'aide de roquettes", a-t-il accusé plus tôt dans la matinée dans un message séparé sur Telegram publiant des photos d'immeubles endommagés et de panaches de fumée noire. Les Ukrainiens ont déjà accusé la veille les Russes, qui contrôlent Energodar et la centrale d'avoir bombardé la ville avec l'intention d'en rejeter la responsabilité sur les forces ukrainiennes.

A 01H57 GMT, à la suite d'"un bombardement à l'aide de mortier sur le site de la centrale de Zaporijjia, le système d'urgence a été activé et l'unité numéro 5, arrêtée", a même indiqué Energoatom dans un communiqué sur Telegram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens