Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2022 2 23 /08 /août /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Ciotti demande à Macron de «s'expliquer» sur ses propos concernant l'Ukraine :

Le député LR Eric Ciotti a estimé lundi qu'Emmanuel Macron devait "s'expliquer" après son discours de vendredi où il parlait de "payer le prix" face aux conséquences de la guerre en Ukraine. "Je ne comprends pas cette formule", a affirmé sur BFMTV et RMC M. Ciotti, pour qui "ces propos sont extraordinairement inquiétants, anxiogènes". "Le président de la République doit s'expliquer: est-ce que c'est sur le terrain militaire s’il y aura engagement plus fort? Je le conteste et ne souhaite pas qu'on aille dans cette direction car la France n'a pas à être cobelligérant de ce conflit", a-t-il ajouté.

Vendredi à Bormes-les-Mimosas (Var), le chef de l'Etat avait affirmé: "Je pense à notre peuple auquel il faudra de la force d'âme pour regarder en face le temps qui vient, résister aux incertitudes, parfois à la facilité et à l'adversité et, unis, accepter de payer le prix de notre liberté et de nos valeurs". Pour M. Ciotti, candidat à la présidence des Républicains, "ces propos nous interrogent car qu'est-ce qu'il y a derrière?" "Est-ce que c’est sur le plan économique, et là, est-ce que le président de la République ne veut pas mettre sous la responsabilité du conflit ses fautes intérieures?", a-t-il ajouté, en renvoyant "à ce qui s'annonce sur l'énergie" avec une menace de flambée des prix.

Selon lui "si on en est là, c'est pour une part très importante" en raison des "erreurs dans la programmation pluriannuelle de l'énergie" du précédent gouvernement, notamment l'"erreur stratégique majeure" consistant à ce "qu'on ferme 10 réacteurs nucléaires". Dans ce contexte, l'Ukraine "est sans doute un peu un alibi", a-t-il estimé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Line Renaud, son combat pour légaliser l’aide active à mourir :

 Un combat qui lui tient à coeur. Line Renaud milite depuis de nombreuses années pour légaliser l'aide active à mourir. Dimanche, accompagné du député de la Charente-Maritime Olivier Falorni, rapporteur général de la proposition de loi sur la fin de vie, elle a adressé une nouvelle lettre demandant la légalisation de l'aide active à mourir que publie ce dimanche «Le Journal du Dimanche» . «Pourquoi vouloir rester jusqu’au bout quand vous savez que vous êtes condamné à court terme et que vos souffrances physiques et psychiques seront, en dépit des progrès de la médecine et du dévouement des soignants, réfractaires à tout traitement thérapeutique ? Pourquoi endurer une cruelle agonie quand la mort peut vous délivrer d’une vie qui n’est plus qu’une survie douloureuse sans espoir de guérison ?», questionnent-ils. «En refusant jusqu’à présent de légaliser toute aide active à mourir, la France a fait preuve d’une grande hypocrisie. Face à l’absence de solution institutionnelle, deux types de réponse ont vu le jour : l’exil dans les pays frontaliers pour y mourir et la pratique d’euthanasies clandestines dans notre pays», ajoute le texte, qui rappelle l'avancée du droit en Belgique. Line Renaud et Olivier Falorni s'adressent ensuite directement au président de la République. «Le 31 mars dernier, à Fouras, en ­Charente-Maritime, lors de la campagne pour l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a répondu à une citoyenne qui l’interrogeait sur ce sujet : « Je suis favorable à ce qu’on évolue vers le modèle belge. » (...) Les ­Français attendent ce droit à leur ultime liberté. Il est donc temps, monsieur le Président, mesdames et messieurs les parlementaires, d’avoir enfin une loi, ici et ­maintenant. »

 

Marraine de l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD)

En septembre 2021, Line Renaud s'était rendue au Palais Bourbon pour s'adresser aux députés. «En tant que marraine de l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), je compte sur vous pour voter le plus vite possible. C'est un progrès essentiel qu'on ne doit plus empêcher», avait-elle déclaré à l'Assemblée nationale. «Ayant vécu libre et digne, je ne peux pas m'imaginer mourir enchaînée et contrainte. Si notre vie nous appartient, il doit en être de même pour notre mort», avait-t-elle exposé. L'actrice avait également publié une lettre poignante en avril 2021. Elle se confiait notamment sur son expérience personnelle et les «fins de vie ô combien douloureuses» qu'elle a accompagné. «Celle de mon mari, de ma mère, de tant de malades du Sida. La dernière en date est celle de la mère d’une amie qui travaille à mes côtés depuis très longtemps. Elle a dû supporter une souffrance atroce que la loi actuelle n’a pas un instant permis de soulager. Aussi admirables soient-ils, les médecins n’ont pas été en mesure d'empêcher ce calvaire et cette femme ne s’est pas éteinte paisiblement, dignement, ainsi qu’elle le souhaitait.»

Dans «Envoyé spécial» quelques jours plus tard, elle avait évoqué ses souhaits concernant sa propre fin de vie . «Je voudrais finir là où j'ai vécu toute ma vie heureuse avec mes parents, avec Loulou. Je voudrais mourir dans mon lit, je voudrais mourir chez moi et je voudrais même avoir autour de moi mes amis très proches Muriel [Robin], Claude [Chirac], Nicole [Sonneville, son amie et attachée de presse], et Dany Boon. Ils seraient quatre autour de moi, je demanderais qu'on ouvre une bouteille de champagne et je boirais à la vie.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Mystère en mer : les orques passent à l’attaque :

Depuis quelques mois, les attaques de petits bateaux par des orques se multiplient. Un phénomène que les scientifiques peinent à interpréter.

La scène, terrifiante, s’est déroulée au début du mois d’août, à 170 km au large de Brest. Ester Kristine Størkson, une étudiante en médecine de 27 ans, et son père naviguent paisiblement à bord d’un petit voiler. Partis de Norvège, leur pays d’origine, ils se dirigent vers Madère, un long périple mais une simple étape pour ces deux marins expérimentés bien décidés à réaliser un tour du monde avec leur Malö 37 d’environ douze mètres de long. Alors qu’elle somnole, Ester est réveillée par un énorme choc contre la coque, suivis de plusieurs autres tout aussi violents.

La jeune femme et son père prennent rapidement la mesure de la situation et du danger qui les menace: un groupe d’orques a décidé de s’attaquer à leur bateau. Elles sont cinq, dont une très jeune, bien assez nombreuses et puissantes pour couler leur embarcation. L’assaut est d’une violence inouïe : les épaulards parviennent à faire pivoter le navire à 180 degrés. «Ils frappaient avec régularité, on avait vraiment l’impression qu’il s’agissait d’une attaque coordonnée» relate Ester sur sa page Facebook. Elle est au bord de la crise de panique : «J’ai dit à mon père : ‘Je n’arrive plus à penser clairement, donc il faut que tu réfléchisses pour moi’. Heureusement, c’est une personne très calme et concentrée. Il m’a rassurée en me parlant posément de notre situation.»

 

L'assaut a duré un quart d'heure

Le duo applique aussitôt les consignes recommandées dans ce type d’évènement exceptionnel mais pas inédit : ils coupent le sonar, suspecté de perturber les cétacés et de les rendre agressifs, ils réduisent le génois, la voile à l’avant du bateau, et tentent de verrouiller le gouvernail en position médiane. Mais les orques s’acharnent de chaque côté du safran, qu’elles réduisent en charpie. L’assaut dure un quart d’heure, sans doute les minutes les plus longues de leur vie. Puis, aussi soudainement qu’elles sont arrivées, les orques s’en vont, laissant le père et la fille sous le choc mais soulagés. Ils immergent une caméra Gopro pour inspecter les dégâts. Le gouvernail est sérieusement endommagé mais la coque a tenu et ils peuvent naviguer tant bien que mal jusqu’à Brest pour réparer leur voilier.

Mais la fin cette histoire aurait pu être plus tragique : quelques semaines auparavant, deux petits navires ont été coulés par des épaulards au large du Portugal. Les passagers ont heureusement pu être secourus à temps. Pourquoi ces attaques dignes d'une opération commando ? Les spécialistes de ces cétacés s’interrogent. Jusqu’à présent, ils considéraient que seule une poignée d’orques particulièrement remontées, était à l’origine de toutes «rencontres», le terme que les scientifiques préfèrent à celui d’attaque. Mais, concède Renaud de Stephanis à npr.org , président et coordinateur de CIRCE, un groupe de recherche sur les cétacés basé en Espagne : il est hautement improbable que les mêmes animaux soient responsables des incidents survenus au Portugal et de l’assaut mené contre le bateau des Størkson.

 

Les pistes pour expliquer ces comportements sont encore peu solides.

L’une d’entre elles est surprenante : les scientifiques émettent l'hypothèse que les orques aiment la pression de l'eau produite par l'hélice d'un bateau. «Nous pensons qu’ils adorent sentir les remous provoqués par l'hélice dans le museau» détaille Renaud de Stephanis. Aussi, lorsqu'ils rencontrent un voilier dont le moteur ne tourne pas, ils sont un peu frustrés et se vengent sur le gouvernail.» Une explication que soutient Jared Towers, directeur de Bay Cetology, une organisation de recherche en Colombie-Britannique : «Il y a quelque chose... qui semble les stimuler» dit-il.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Le Portugal en état d'alerte et toujours ravagé par les flammes :

 Le Portugal, frappé par une troisième vague de chaleur depuis début juillet, luttait lundi contre plusieurs incendies alors que le pays a été placé en état d'alerte jusqu'à mardi en raison du risque de feux de forêt. Dans la matinée de lundi, près de 1.800 pompiers étaient mobilisés pour venir à bout des flammes à travers le territoire, selon les données de la protection civile. Le brasier le plus important faisait rage dans la région de Vila Real, à l'extrême nord, et progressait à l'intérieur d'une zone montagneuse et difficile d'accès.

L'état d'alerte, décrété par le gouvernement dimanche, restreint notamment l'accès aux forêts et interdit l'utilisation de machines ou la tenue de spectacles pyrotechniques pour éviter les départs de feu. Il a également pour but de renforcer le niveau de mobilisation des secours et leurs pouvoirs. Pour les journées de lundi et mardi, l'Institut météorologique portugais (IPMA) a prévu des températures avoisinant les 40 degrés Celsius dans les régions intérieures du pays.

Le Portugal, qui connaît cette année une sécheresse exceptionnelle, a déjà connu le mois de juillet le plus chaud depuis près d'un siècle. Depuis le début de l'année, près de 94.000 hectares sont partis en fumée dans le pays, soit la superficie la plus étendue depuis les incendies meurtriers de 2017 qui avaient fait une centaine de victimes, selon le dernier bilan de l'Institut pour la conservation de la nature et des forêts (ICNF). Le seul feu de forêt du parc naturel de la Serra da Estrela, région montagneuse dans le centre du Portugal classée par l'Unesco, a consumé plus de 25.000 hectares de végétation ces dernières semaines avant d'être déclaré comme maîtrisé mercredi. Selon les scientifiques, le réchauffement du climat augmente la probabilité des canicules ainsi que des sécheresses et, par ricochet, des incendies.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Environ 9.000 soldats ukrainiens tués depuis le début de l'invasion russe, selon Kiev :

Environ 9.000 soldats ukrainiens ont été tués en six mois d'invasion russe, a déclaré lundi le commandant en chef de l'armée ukrainienne Valery Zaloujny, cité par l'agence Interfax-Ukraine.

S'exprimant devant un forum à Kiev, M. Zaloujny a déclaré que des enfants ukrainiens avaient besoin d'une attention particulière car leur pères étaient partis sur le front et "se trouvaient probablement parmi près de 9.000 héros qui avaient été tués".

Il s'agit d'une des rarissimes déclarations de responsables ukrainiens au sujet de pertes militaires de Kiev dans cette guerre, lancée le 24 février par Moscou et qui a mis l'Ukraine à feu et à sang. La précédente estimation date de la mi-avril, lorsque le président Zelensky avait déclaré que jusqu'à 3.000 militaires ukrainiens avaient été tués et environ 10.000 blessés depuis le début de l'offensive russe.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Coût de l'énergie : les Britanniques bientôt incités à laver leur linge en heures creuses :

Des signaux d'alarme se multiplient sur la situation énergétique du Royaume-Uni cet hiver

Les autorités britanniques veulent inciter, grâce à des rabais, les consommateurs à privilégier les heures creuses pour utiliser des appareils gourmands en énergie comme les lave-linge, pour tenter d'atténuer le risque de coupures d'électricité.

Selon des informations de presse partiellement confirmées par le gestionnaire du réseau électrique national (ESO), celui-ci réfléchit à "récompenser" par des ristournes les Britanniques qui adopteraient de tels comportements vertueux. Ils pourraient recevoir jusqu'à 6 livres (7 euros) par kilowatt-heure utilisé en heure creuse, en faisant moins fonctionner les lave-linge, lave-vaisselle, séchoirs ou consoles de jeux vidéo entre 17h00 et 20h00.

"Nous sommes en train de développer un nouveau service dont les consommateurs pourront bénéficier cet hiver, et donnerons bientôt des informations supplémentaires", a indiqué un porte-parole de l'ESO. Selon le journal Sunday Times, le gestionnaire va soumettre l'idée du dispositif au régulateur du secteur, l'Ofgem, espérant le voir aboutir d'ici à la fin octobre.

La révélation de ce projet intervient alors que des signaux d'alarme se multiplient sur la situation énergétique du Royaume-Uni cet hiver, même si le ministre de l'Economie Nadhim Zahawi a écarté l'éventualité de coupures.

 

Les tarifs de l'électricité pour les particuliers devraient avoir plus que doublé sur un an en janvier prochain

En plein choc pétrolier et surtout gazier aggravé par la guerre en Ukraine, des augmentations drastiques des prix de l'énergie sont prévues dans les prochaines semaines. Le Royaume-Uni est très dépendant du gaz comparé à d'autres pays comme la France, où le mix énergétique compte une part majoritaire de nucléaire.

Les tarifs de l'électricité pour les particuliers devraient avoir plus que doublé sur un an en janvier prochain. La facture d'énergie moyenne par foyer pourrait alors atteindre 6.000 livres par an selon certaines estimations, soit près de 20% du revenu disponible des ménages au Royaume-Uni.

Vendredi, des professionnels de santé ont mis en garde contre une "crise humanitaire" à l'horizon, de plus en plus de Britanniques risquant d'avoir à choisir entre chauffer leur logement ou se nourrir cet hiver. L'inflation a déjà atteint 10,1% sur un an en juillet, un record en 40 ans. Et les hausses de prix pourraient dépasser 13% en octobre, selon la Banque d'Angleterre.

A la mi-août, le secteur de l'énergie au Royaume-Uni a appelé le gouvernement à augmenter "rapidement" les aides aux consommateurs face à la flambée des prix de l'énergie. Mais le Premier ministre démissionnaire Boris Johnson a renvoyé ce dossier à son successeur, en cours de désignation par les militants du parti conservateur, une consultation dont le résultat devrait être connu le 5 septembre.

Liz Truss, la favorite, privilégie les baisses d'impôts, tandis que son rival Rishi Sunak parle de "responsabilité morale" d'apporter plus d'aides directes aux consommateurs, la subvention publique étant actuellement de 400 livres par an.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Six mois de guerre en Ukraine et toujours aucun signe de fin :

 La guerre en Ukraine a débuté il y a six mois mais la situation ne semble toujours pas s'améliorer.

"On doit être préparés au fait que cela pourrait durer longtemps", dit un médecin militaire ukrainien, nom de guerre Doc, posté sur la ligne de front dans le sud de l'Ukraine. "Il y a beaucoup de larmes, beaucoup de sang. Vous pleurez dans votre cœur", ajoute cet homme de 40 ans, un prothésiste dentaire dans la vie civile. "L'histoire de plusieurs générations est en train d'être détruite". Dans un complexe de bunkers souterrains, entouré d'obstacles anti-char rouillés et rempli de chats et de chiens errants, ses camarades se versent des bols copieux de soupe chaude. En tête de table, est assis un homme sur le bras duquel est tatoué en anglais "Never give up" ("N'abandonne jamais). "Six mois de guerre, ce n'est pas seulement une grande douleur pour le pays, c'est aussi une petite douleur pour chacun personnellement", dit Mykola, un soldat de 41 ans assis à sa gauche. Le commandant adjoint du bataillon, Artem, 30 ans, ne le cache pas: "Nous avons informé nos soldats que le conflit pourrait traîner des années".

La Russie a déclenché son attaque sur l'Ukraine le 24 février, tentant de s'emparer de la capitale Kiev dans une offensive éclair. Mais les forces ukrainiennes ont opposé une résistance farouche , obligeant les troupes russes à la retraite et déplaçant les combats vers le bassin du Donbass, dans l'est du pays, et dans son sud agricole. L'Ukraine, depuis quelques semaines, annonce une contre-offensive dans le sud, retardée, selon Kiev, par la lenteur des livraisons d'armes occidentales. Interrogé sur ses espoirs pour l'avenir durant une visite à Odessa (sud de l'Ukraine) vendredi, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a fermé les yeux, ralenti ses propos, et évoqué une "situation très difficile, où les perspectives de paix ne sont pas évidentes".

 

"Détruire tout ce qui est ukrainien"

A Mykolaïv, important centre régional qui comptait presque un demi-million d'habitants avant l'offensive russe, la guerre semble n'avoir plus rien de neuf. Les affiches de soutien aux troupes ont été détrempées par l'hiver, déchirées par les vents du printemps et blanchies par la chaleur de l'été. Les coutures des sacs de sable empilés autour des barrages commencent à se déchirer et des herbes sauvages poussent dans les interstices.

Dans les premières semaines de la guerre, un missile russe s'est abattu sur le siège du gouvernement régional, tuant 37 personnes. Le trou béant toujours visible est maintenant l'une des nombreuses cicatrices de cette ville portuaire, qui demeure la cible de bombardements incessants. La semaine dernière, l'université d'État Petro-Moguyla de la mer Noire a été frappée deux fois. L'entrée principale a été soufflée, les panneaux du plafond démolis et les fenêtres brisées en morceaux. L'effondrement de la façade laisse à voir les intérieur des salles de classe. "Ils attaquent les écoles, les hôpitaux, le port et les infrastructures de la ville", lance le recteur, Leonid Klymenko, depuis dans une salle d'étude éventrée. "Il est clair qu'ils veulent complètement détruire l'éducation ukrainienne, détruire l'esprit ukrainien, détruire tout ce qui est ukrainien".

 

Chemin pour la paix

Alors que la guerre atteint son septième mois, peu de signes de progrès sont visibles. Le mois dernier, l'ONU et la Turquie ont négocié un accord céréalier qui assoupli le blocus russe des ports ukrainiens de la mer Noire, permettant à Kiev de reprendre ses exportations de céréales, cruciales pour de nombreux pays. Vendredi, Antonio Guterres a visité le port d'Odessa pour observer en oeuvre de cet accord, qui semble fonctionner. Mais son voyages a été assombri par des inquiétudes grandissantes autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia.

Située à 200 km au nord-est de Mykolaïv, cette centrale, la plus grande d'Europe, est occupée par les troupes russes depuis le début de la guerre et essuie régulièrement des bombardements faisant craindre une catastrophe majeure. "Ce ne sera pas facile de trouver un chemin pour la paix à court terme, mais il faut persister, car la paix est le bien le plus important dans le monde", résume M. Guterres auprès de l'AFP.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Philippines: les établissements scolaires rouvrent après plus de deux ans de fermeture :

Des millions d'enfants ont retrouvé lundi le chemin de l'école aux Philippines à l'occasion de la rentrée scolaire, qui marquait pour beaucoup la reprise depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les Philippines sont l'un des derniers pays du monde à redémarrer les cours à temps complet et en présentiel, la fermeture prolongée des salles de classe faisant craindre une aggravation de la situation de l'éducation dans le pays, déjà en crise.

Après la fermeture des établissements scolaires philippins, un programme d'"apprentissage hybride" a été mis en oeuvre en reposant sur des supports imprimés ainsi que sur des cours diffusés à la télévision et sur les réseaux sociaux. En amont de la réouverture, le gouvernement a intensifié sa campagne de vaccination et a indiqué rendre gratuits les transports publics pour tous les étudiants jusqu'à la fin de l'année civile.

Samedi, le gouvernement a alloué de l'argent liquide aux étudiants et aux parents pour les aider dans leurs dépenses, donnant lieu à des scènes de désordre devant les centres de distribution. Avec la réouverture des écoles, les problèmes d'avant la crise sanitaire ressurgissent, qu'il s'agisse du nombre important d'élèves, des méthodes d'enseignement datées ou encore du manque d'infrastructures essentielles. Avant même la pandémie, neuf enfants philippins sur dix n'étaient pas en mesure "de lire un texte simple et de le comprendre" après avoir atteint l'âge de dix ans, expliquaient la Banque mondiale et d'autres agences dans un rapport récent. Seuls 10 pays connaissaient une situation plus grave, dont l'Afghanistan, le Laos, le Tchad et le Yémen.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Le plus grand papillon du monde découvert près de Seattle :

 Un joli papillon aux couleurs chatoyantes peut-il faire peur ? Oui, s’il est de la taille d’un pigeon et qu’il s’est posé à des milliers de kilomètres de son habitat naturel. C’est l’aventure vécue par un résident de Bellevue, dans l’Etat de Washington, aux nord-ouest Etats-Unis qui a découvert cet énorme insecte, posé comme une fleur exotique devant la porte de son garage. Interloqué et un peu effrayé, le propriétaire a eu le bon réflexe : non pas attraper un balai pour chasser l’intrus mais le photographier et envoyer le cliché à un entomologiste, Patrick Tobin, qui n’en a pas cru ses yeux en ouvrant ses mails : il a aussitôt reconnu un papillon atlas, considéré comme le plus grand du monde et appelé dans la foulée son correspondant pour qu’il tente d’attraper le géant ailé, raconte Patrick Tobin au Seattle Times. Car la chenille de l’atlas est considéré aux Etats-Unis comme une espèce nuisible susceptible de s’attaquer aux récoltes et de menacer l’écosystème si elle proliférait.

Convaincu par les arguments du scientifique, le découvreur de l’insecte n’a pas hésité à quitter son travail en catastrophe pour retrouver et capturer son visiteur qui, par chance, n’était pas parti bien loin. Mesuré, il s’est avéré que ce spécimen exceptionnel, le premier repéré aux Etats-Unis, atteignait une envergure de 25,4 centimètres. Reste à savoir comment il est arrivé dans la banlieue de Seattle, si loin de ses forêts tropicales d’Asie du Sud-Est. L’explication semble toute trouvée : un particulier installé à Bellevue vendait de manière tout à fait illégale des oeufs d’Attacus atlas sur eBay avant de devoir cesser ses activités sous l’amicale pression de la justice. Mais il est probable que certain de ces oeufs aient éclos. Et le département d’agriculture de l’Etat de Washington se mobilise pour déterminer si d’autres atlas ne sont pas partis à la conquête de l’Amérique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  La Russie accuse l'Ukraine d'avoir tué la fille de l'idéologue Alexandre Douguine, Poutine dénonce un «crime ignoble» :

«Un crime ignoble, cruel, a mis fin prématurément à la vie de Daria Douguina, une personne brillante et talentueuse dotée d'un cœur véritablement russe», a déclaré Vladimir Poutine dans un message de condoléances. MIKHAIL KLIMENTYEV / AFP

Daria Douguina est morte samedi soir dans l'explosion de sa voiture. Son père, célèbre idéologue ultranationaliste partisan de l'invasion de l'Ukraine, devait initialement se trouver à bord.

Les services de sécurité russes (FSB) ont accusé lundi 22 août les «services spéciaux» ukrainiens d'avoir tué la fille d'un idéologue réputé proche du Kremlin, morte dans l'explosion de sa voiture près de Moscou, ont rapporté les agences de presse russes. Un attentat qualifié de «crime ignoble» par Vladimir Poutine, qui a salué «une personne brillante et talentueuse dotée d'un cœur véritablement russe».

Daria Douguina a été tuée samedi soir dans l'explosion du véhicule qu'elle conduisait sur une route près du village de Bolchiïe Viaziomy, à une quarantaine de kilomètres de Moscou. Journaliste et politologue née en 1992, elle était la fille d'Alexandre Douguine, un idéologue et écrivain ultranationaliste promouvant une doctrine expansionniste et farouche partisan de l'offensive russe en Ukraine.

«Le meurtre a été préparé et commis par les services spéciaux ukrainiens», a déclaré le FSB dans un communiqué cité par les agences russes. Selon la même source, la voiture conduite par Daria Douguina a été piégée par une femme de nationalité ukrainienne née en 1979, identifiée par le FSB comme Natalia Vovk, arrivée en Russie en juillet avec sa fille mineure, née en 2010. Toujours selon le FSB, cette personne avait notamment loué un appartement dans l'immeuble où vivait Douguina et elle s'était rendue samedi à un festival culturel conservateur où la journaliste était elle aussi présente. D'après le FSB, cette femme ukrainienne, s'est ensuite enfuie en Estonie avec sa fille. De son côté, le bataillon Azov, unité de la garde-nationale ukrainienne, a affirmé sur Twitter ce lundi que «la femme dont le nom et l'identité ont été publiés par le FSB (...) n'a rien à voir avec “Azov”».

Dans un message de condoléances publié par le Kremlin, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé un «crime ignoble, cruel» qui a «mis fin prématurément à la vie de Daria Douguina, une personne brillante et talentueuse dotée d'un cœur véritablement russe». «Comme journaliste, scientifique, philosophe et correspondante de guerre, elle a servi le peuple et la patrie avec sincérité, illustrant par ses actes ce qu'être une patriote russe veut dire», a-t-il ajouté.

 

Choc en Russie

La mort de Daria Douguina a suscité un choc en Russie, réveillant le douloureux souvenir des multiples assassinats qui ont ensanglanté la période instable ayant suivi la chute de l'Union soviétique en 1991. Elle met aussi à mal les efforts des autorités et des médias tenus par le pouvoir qui s'efforcent de convaincre que l'offensive en Ukraine n'a aucune conséquence négative pour la population russe. Or, le conflit est devenu de plus en plus visible ces dernières semaines, avec notamment une série d'explosions en Crimée, péninsule ukrainienne annexée par Moscou où de nombreux Russes passent traditionnellement leurs vacances d'été.

Mise en cause dès samedi par des médias russes estimant que la cible de la voiture piégée ayant tué Daria Douguina était en fait Alexandre Douguine, l'Ukraine avait démenti dimanche toute implication. «L'Ukraine n'a certainement rien à voir avec l'explosion (de samedi), parce que nous ne sommes pas un État criminel», a déclaré un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak.

Promoteur de l'«Eurasisme», une doctrine prônant une alliance entre l'Europe et l'Asie sous direction russe, Alexandre Douguine, qui influence une partie de l'extrême droite française, est visé depuis 2014 par les sanctions de l'Union européenne prises dans la foulée de l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie. Ces dernières années, l'Ukraine a interdit plusieurs de ses ouvrages, notamment «Ukraine. Ma guerre. Journal géopolitique» et «Revanche eurasiatique de la Russie». Alexandre Douguine, surnommé par certains médias «le cerveau de Poutine», est parfois présenté comme étant proche du président russe. Mais de nombreux observateurs relativisent son influence supposée au Kremlin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  Une rentrée politique périlleuse pour Emmanuel Macron :

Après une pause estivale marquée par les incendies et des orages meurtriers en Corse, le Président et ses ministres seront de retour mercredi pour un Conseil des ministres de rentrée avec plusieurs dossiers « chauds » à traiter : l’énergie, l’assurance chômage et la mise en place du Conseil National de la Refondation font partie des priorités du gouvernement. Les conséquences géopolitiques de la guerre en Ukraine menacent sérieusement l’approvisionnement de l’Europe en gaz russe. Les Français doivent « accepter de payer le prix de la liberté », a prévenu Emmanuel Macron vendredi, lors de la cérémonie du 78e anniversaire de la libération de Bormes-les-Mimosas (Var).  « Il nous faut […] œuvrer pour notre souveraineté énergétique, pour accompagner les Français, nos entreprises dans le contexte de cette guerre », a-t-il insisté en marge de la cérémonie.  En cas de pénurie, les autorités couperont en priorité l’alimentation aux entreprises. En France comme en Allemagne, les gouvernements sont en train de choisir lesquelles seront sacrifiées en premier.

Du côté des ménages, pas de restrictions contraintes, mais le commissaire européen Thierry Breton a déjà recommandé aux ménages de penser à baisser le chauffage l’hiver prochain.

 

Une assurance chômage plus « souple »

L’autre sujet concerne la réforme potentiellement explosive de l’assurance chômage. Pour atteindre son objectif du plein emploi, le gouvernement entend imposer de nouvelles règles. L’exécutif souhaite répondre aux pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs en modulant les droits au chômage selon la conjoncture. Cela pourrait passer par des réductions des durées et des montants d’indemnisation dans les périodes de croissance. Une doctrine inspirée de la « souplesse » du modèle canadien, mais qui ne plait pas du tout aux syndicats.  Nombre d’entre eux alertent sur ce modèle pas forcément transposable aux particularités du marché du travail en France.

Pour mieux accompagner ceux qui ont vocation à retourner à l’emploi et atteindre le plein-emploi, l’exécutif veut aussi transformer Pôle emploi en une forme de guichet unique baptisé « France Travail ».  Les discussions devraient commencer avec les syndicats à l’automne.

 

Le CNR pour renouer le dialogue avec les Français

Longtemps resté assez flou, le Conseil National de la Refondation sera lancé le 8 septembre, a annoncé, vendredi 19 août, le chef de l’État promettant un « dialogue » sur « le chantier de l’école, de la santé, nos grands services publics ». Le président de la République compte sur cette nouvelle instance pour renouer le dialogue avec les Français et proposer un cadre de réformes pour ce second quinquennat. Le CNR devrait travailler en réunissant et auditionnant des experts : « ce n'est pas une structure qui va voter des textes, c'est une structure qui va permettre de produire des données », avait précisé le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, en juillet dernier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2218) : LUNDI 22 AOUT 2022

Lundi 22 Août 2022 –  La Russie et la Chine vont organiser des exercices militaires conjoints :

Les relations entre Moscou et Pékin semblent s’approfondir au point que la Chine  va envoyer son armée en Russie pour participer à des exercices militaires conjoints. Du 30 août au 5 septembre, la Chine va prendre part à ces exercices annuels nommés « Vostok », dans le cadre de sa coopération avec la Russie. Dans un communiqué du ministère chinois de la Défense, publié mercredi et relayé par l’AFP, Pékin dit espérer porter ses relations bilatérales avec Moscou « à un niveau plus élevé ».

 

Le deuxième exercice militaire de l’année

D’après Pékin, « l'objectif est d'approfondir la coopération pratique et amicale avec les armées des pays participants, d'accroître le niveau de collaboration stratégique entre les parties », mais également de « renforcer la capacité à répondre aux diverses menaces pour la sécurité ». D’autres pays procéderont à ces exercices conjoints en Russie, à savoir l'Inde, le Bélarus, la Mongolie, ou encore le Tadjikistan.

Il s’agit du deuxième exercice militaire organisé par la Chine et la Russie. En mai dernier, des manœuvres avaient pris place durant 13 heures près du Japon et de la Corée du Sud. En guise de dissuasion, les deux pays avaient dû lancer des avions de chasse, au moment où le président américain Joe Biden  se trouvait à Tokyo.

 

La sécurité mondiale en péril ?

Washington se montre régulièrement préoccupé par le rapprochement entre la Chine et la Russie, estimant que cela met en danger la sécurité mondiale déjà fragilisée par la guerre en Ukraine . Toutefois, le porte-parole du département d'État, Ned Price, s’est montré plus rassurant à ce sujet. Lors d’une conférence de presse, il a rappelé que la plupart des pays concernés « participent aussi régulièrement à un large éventail d'exercices et d'échanges militaires avec les États-Unis ».

Pékin a en effet assuré que sa participation aux exercices militaires était « sans aucun rapport avec la situation actuelle au niveau régional et international ». Ces prochaines manœuvres militaires vont en tout cas intervenir alors que les relations entre Pékin et Taïwan  sont particulièrement tendues. La visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi  à Taipei avait provoqué la colère de la Chine, qui n’avait pas tardé à lancer de vastes exercices militaires autour de l’île, attachée à son indépendance et sous menace constante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens