Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2022 4 18 /08 /août /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Rodéos sauvages : plus de 2900 opérations ont été menées en une semaine, assure Gérald Darmanin :

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué mardi 16 août que 2914 opérations anti-rodéos ont été réalisées en 7 jours.

Dix jours après avoir annoncé une intensification du contrôle des rodéos sauvages sur tout le territoire, avec notamment la volonté de procéder à quelque 10.000 contrôles pour endiguer le fléau, Gérald Darmanin a assuré ce mardi sur Twitter que 2914 opérations anti-rodéos ont été réalisées en sept jours.

En outre, le ministre de l'Intérieur a précisé que ces opérations ont abouti à l'interpellation de 338 individus ainsi qu'à 157 saisies. Et l'hôte de Beauvau de réaffirmer dans son tweet son engagement quant à la répression des rodéos sauvages, alors que ces dernières semaines, plusieurs d'entre eux ont blessé grièvement voire tué des personnes : «J'ai donné instruction d'intensifier encore notre action. Dès demain, chaque commissariat mènera au moins 3 opérations anti-rodéos par jour. Je ferai tout pour protéger les honnêtes gens contre ces délinquants».

Le 5 août dernier, un jeune homme de 18 ans circulant à grande vitesse à bord d'une moto-cross dans le quartier des Hauts de Marcouville, à Pontoise, a percuté de plein fouet une fillette de 7 ans ainsi qu'un garçon de 11 ans qui se trouvait à ses côtés. Ce dernier a eu une jambe fracturée et subi «une amnésie traumatique». La jeune fille se trouvait quant à elle dans la coma, entre la vie et la mort, victime d'un traumatisme crânien, jusqu'à l'annonce ce lundi de son avocat, indiquant qu'elle s'était réveillée et que son état s'était «amélioré».

Victime collatérale d'un rodéo, un Afghan de 27 ans a également été tué par balle dimanche 14 août à Colmar, quartier de l'Europe, après avoir protesté contre les nuisances sonores induites par cette pratique. S'en est suivie une altercation avec le conducteur du bolide, qui a fini par quitter les lieux pour revenir peu de temps après et tirer sur la victime avant de prendre la fuite. La procureur de Colmar, Catherine Sorita-Minard, a ouvert lundi une information judiciaire, avec saisine d'un juge d'instruction du chef d'«assassinat contre X», précisant que «le ou les auteurs sont en fuite».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  La droite dépose une proposition de loi pour encadrer l'utilisation de l'allocation de rentrée scolaire :

Encadrer l'utilisation de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) pour lutter contre la fraude. Tel est l'objectif de la proposition de loi (PPL) déposée par une partie du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, le 4 août dernier. Dans le détail, les signataires de ce texte, parmi lesquels figurent l'actuelle présidente de LR, Annie Genevard, et plusieurs représentants de la jeune garde de la droite, comme Pierre-Henri Dumont (photo) ou Virginie Duby-Muller, proposent notamment que l'ARS soit versée sous forme d'un titre spécial de paiement dénommé «bon de rentrée scolaire», librement utilisable auprès d'enseignes répondant à des critères objectifs.

Par ailleurs, ils suggèrent qu'une partie de cette aide soit versée aux communes qui s'occuperaient alors elles-mêmes de «commander en gros» et de délivrer aux élèves un trousseau sous forme de fournitures scolaires. Enfin, les parlementaires LR soumettent également l'idée que cette aide délivrée aux familles dont les ressources se situent sous un certain plafond ne le soit uniquement sous réserve de la production effective d'un certificat de scolarité.

 

Réactions indignées

Publiée au cœur de l'été sur le site de l'Assemblée nationale, cette proposition de loi de la droite a déjà suscité de vives réactions. La porte-parole et députée Renaissance Maud Bregeon a par exemple ironisé sur Twitter : «Heureusement, on peut toujours compter sur LR en mal de nouvelles idées, pour poser une PPL en plein mois d'août, afin de lutter contre tous ces mauvais pauvres qui utilisent mal leurs allocations de rentrée», a-t-elle réagi. «S'il y a bien une valeur sûre chez Les Républicains c'est bien leurs attaques systématiques de ces salauds de pauvres qui ne savent pas gérer leurs allocations et qui profiteraient de la solidarité nationale», a quant à lui réagi le sénateur du camp présidentiel Xavier Iacovelli.

Même indignation du côté de la gauche. «Ceux qui ont refusé de taxer les superprofits, de conditionner les aides aux entreprises s'en prennent maintenant aux plus pauvres, au cœur des vacances. Logique. Indigne», s'est par exemple indigné le député Nupes Benjamin Lucas.

 

Un sujet très inflammable

Cette proposition n'est pas nouvelle. Le député LR Pierre-Henri Dumont, à l'initiative sur ce texte, avait déjà déposé la même PPL en 2020. À l’époque, déjà, les réactions avaient été nombreuses, de nombreuses personnalités politiques lui reprochant «de pointer du doigt» les familles défavorisées. «Ceux qui s'insurgent ne comprennent pas le principe de cette proposition. Elle ne vise pas à diminuer la somme donnée aux familles ni à les accuser de quoi que ce soit mais bien à s'assurer que tous les enfants qui en ont besoin puissent recevoir du matériel de qualité», se défend le parlementaire de droite.

L'an dernier, Jean-Michel Blanquer, alors ministre de l'Éducation nationale, avait suscité la controverse en estimant que l'idée de verser l'allocation de rentrée scolaire sous forme de bon d'achat était «intéressante», expliquant ensuite que les «achats d'écrans plats» étaient «plus importants au mois de septembre qu'à d'autres moments». Au sein de l'aile gauche du gouvernement, ces propos avaient été critiqués à l'époque.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Guerre en Ukraine : «la reprise de la Crimée fait partie de l'objectif de guerre principal de Kiev» :

Une base et un aérodrome militaire russes, en Crimée, ont été touchés par plusieurs explosions. Pour le spécialiste Cédric Mas, l'Ukraine espère toujours récupérer la péninsule, annexée par la Russie en 2014.

L'Ukraine n'a pas donné d'explication ni de revendication, contrairement à l'attaque contre le Moskva par exemple. Plus généralement, l'armée ukrainienne ne communique pas quand il s'agit de la Crimée et reste très discrète pour ne pas donner de mauvais arguments à la Russie qui considère la Crimée comme partie de son territoire.

Concrètement, il pourrait s'agir de missiles, de roquettes guidées à très longue portée, ou d'«actes de sabotage» comme le dénonce la Russie, par des groupes de résistance ou par des opérations spéciales. Volodymyr Zelensky (le président ukrainien, NDLR) lui-même a évoqué plusieurs hypothèses sans trancher.

Si ce sont bien des bombardements, ce sont des frappes à plus de 200 km de portée, avec donc forcément des armes livrées par les Occidentaux, que ce soit pour les explosions de la base de Saki ou les dépôts et transformateurs électriques. Il pourrait aussi s'agir, avec moins de probabilité cependant, d'un prototype de missile issu de l'armée soviétique et amélioré avec lequel l'Ukraine a coulé le Moskva.

 

La Crimée peut-elle raisonnablement constituer un objectif de reconquête pour l'Ukraine ?

La Crimée est une presqu'île stratégique qui s'avance profondément vers le sud et la mer Noire pour faire face à la Turquie et le versant oriental des Balkans. Il y a la grande base navale de Sébastopol et plusieurs bases aériennes. La péninsule a été annexée en 2014 par la Russie à l'issue d'un coup de force sous forme d'opération politico-militaire et les Ukrainiens la considèrent toujours comme partie intégrante de leur territoire (par ailleurs, la communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion).

L'Ukraine ne lutte pas seulement contre l'invasion du 24 février mais aussi contre les agressions qu'elle a vécues depuis 2014. Contrairement à la Russie, l'objectif du gouvernement de Kiev n'a pas varié depuis le début de la guerre. Et la reprise de la Crimée fait partie de l'objectif de guerre principal qui est de reconstituer l'intégrité et la souveraineté sur l'ensemble du territoire ukrainien.

Cependant, les frappes actuelles n'ont pas forcément vocation à préparer une reconquête de la Crimée mais simplement de marquer des points, politiquement et militairement, pour montrer que l'armée ukrainienne continue à s'activer.

Politiquement, en frappant un territoire que les Russes considèrent comme leur pays. Beaucoup de Russes s'y sont d'ailleurs installés. Militairement, en frappant la base arrière de toute l'invasion du sud du pays – qui est l'opération russe de la guerre la plus réussie.

Kherson a été atteinte au bout de 24h et prise au bout de trois jours. Les passages sur le Dniepr, la prise de la centrale de Zaporijjia et l'encerclement de Marioupol ont été réalisés à partir de la Crimée. Frapper la Crimée, c'est obliger les Russes à se protéger en redéployant des forces qui ne seront pas sur le front.

La logique est d'ailleurs la même côté russe avec les gesticulations autour d'une éventuelle invasion de la Biélorussie, qui obligent les Ukrainiens à mobiliser un certain nombre d'unités et de défense au nord. Des deux côtés, on cherche à distraire.

 

La Russie est-elle vraiment menacée en Crimée ?

Il y a aussi une volonté de frapper les dépôts et bases aériennes pour infliger des pertes et obliger à reconstituer des stocks. Les explosions d'hier ont duré une partie de la journée sur un immense dépôt de plusieurs hectares. C'est un coup dur pour la Russie.

Mais les destructions les plus problématiques pour la Russie sont davantage les voies ferrées et les lignes de communication, essentielles pour la logistique de l'armée. La Crimée est reliée par deux voies ferrées à l'Ukraine occupée. La première à Melitopol rejoint le front sud et la deuxième rejoint Kherson. Elles ont toutes les deux été sabotées. Il y a aussi le gigantesque pont qui relie la Crimée à la Russie, sur la mer d'Azov, qui est un des symboles de l'annexion. S'il n'a pas encore été frappé, il est clairement menacé aujourd'hui et les Russes sont très inquiets.

Mais si tentative d'asphyxie ukrainienne il y a, elle n'aura pas d'effet immédiat, elle se fait progressivement. Et surtout, l'Ukraine a d'autres priorités. Elle a une armée complète à reconstruire pour le moment. Elle manque énormément d'équipements et d'entraînements, deux points sur lesquels elle se concentre avec l'aide des Occidentaux.

Ces attaques relèvent plus d'une volonté de maintenir une pression constante sur les différents fronts, selon l'art de la guerre soviétique de manœuvre –qui imprègne les formations des officiers ukrainiens et soviétiques qui viennent des mêmes écoles. Cet art de la guerre, conçu dans les années 1930 dans les écoles militaires de Staline, prévoit des poussées successives sur tous les fronts.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Le Mali demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur les «actes d'agression» français :

Le Mali a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU une réunion d'urgence pour faire cesser ce qu'il présente comme «les actes d'agression» de la France sous forme de violations de sa souveraineté, de soutien apporté selon lui aux groupes djihadistes et d'espionnage.

Le ministère malien des Affaires étrangères a diffusé mercredi 17 août auprès de journalistes une lettre en ce sens adressée par le chef de la diplomatie, Abdoulaye Diop (photo), à la présidence en exercice chinoise du Conseil de sécurité, proche des autorités maliennes. Le pays de l'ouest africain «se réserve le droit de faire usage de la légitime défense» si les agissements français persistent, conformément à la Charte des Nations unies, affirme le ministre.

 

«Violations de l'espace aérien»

La lettre est datée du 15 août, date du départ du dernier soldat français au Mali après neuf ans d'engagement contre les djihadistes. La junte au pouvoir au Mali, depuis le putsch d'août 2020, s'est détournée de la France et de ses alliés pour se tourner vers la Russie.

Abdoulaye Diop dénonce dans cette lettre les «violations répétitives et fréquentes» de l'espace aérien national par les forces françaises et les vols d'appareils français se livrant à «des activités considérées comme de l'espionnage» et des tentatives «d'intimidation». Les autorités maliennes disposent «de plusieurs éléments de preuve que ces violations flagrantes de l'espace aérien malien ont servi à la France pour collecter des renseignements au profit des groupes terroristes opérant dans le Sahel et pour leur larguer des armes et des munitions», ajoute le texte.

Les autorités françaises n'ont pas réagi à ces accusations. Le Mali «invite» le Conseil de sécurité à œuvrer pour que la France «cesse immédiatement ses actes d'agression» et demande à la présidence chinoise de communiquer ces éléments aux membres du Conseil de sécurité en vue d'une réunion d'urgence, indique Abdoulaye Diop.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  La ruée vers la mer (de Chine) :  

À l’image d’une procession de fourmis, des centaines de bateaux prennent la mer lors de l’ouverture de la saison de la pêche à Yangjiang, une ville du sud-ouest de la province du Guangdong en Chine. Cet évènement relance la question de la gestion des ressources halieutiques entre pays voisins dans un espace où les tensions s’exacerbent depuis la mainmise de la Chine sur la mer de Chine méridionale.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  L’envol des ballons :  

Drapées par le coucher du soleil, des montgolfières s’élancent vers les cieux à Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Dans ce rassemblement familial où se mêlent stands de café, musique-live et activités ludiques, elles entament leur ascension et s’illuminent lors de la venue du crépuscule.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Arrestation d'un ancien haut responsable des JO de Tokyo, soupçons de pots-de-vin :

Un ancien haut responsable de l'organisation des Jeux olympiques de Tokyo et trois autres hommes ont été arrêtés mercredi au Japon dans le cadre d'une enquête sur d'éventuels pots-de-vin, ont annoncé des procureurs nippons. Haruyuki Takahashi (photo), 78 ans, qui faisait partie du comité d'organisation des JO tenus l'an dernier, est soupçonné d'avoir reçu en 2017 l'équivalent de plus de 320.000 euros de la part d'Aoki Holdings, une chaîne japonaise de magasins de costumes d'affaires, après la signature d'un contrat entre sa société de conseil et ce groupe, devenu en 2018 partenaire officiel des Jeux. Ceux-ci devaient être organisés en 2020 mais avaient été reportés à 2021 en raison de la pandémie de Covid-19.

M. Takahashi a été arrêté en même temps que le président d'Aoki Holdings, Hironori Aoki, 83 ans, et deux autres responsables de cette firme, selon des documents du parquet de Tokyo consultés par l'AFP. M. Takahashi est accusé d'avoir accepté des pots-de-vin "en sachant qu'il s'agissait d'argent de remerciement pour le traitement bénéfique et préférentiel" qu'il accordait à Aoki Holdings. Selon les procureurs, M. Takahashi a fait transférer un total de 51 millions de yens sur le compte bancaire d'une société qu'il dirige, via une cinquantaine de virements entre octobre 2017 et mars 2022.

La police avait effectué des perquisitions le mois dernier aux domiciles de MM. Takahashi et Aoki, ainsi que dans les anciens bureaux du comité d'organisation de Tokyo-2020 aujourd'hui dissous. Ancien cadre dirigeant du géant publicitaire japonais Dentsu, M. Takahashi n'était pas censé accepter de l'argent ou des cadeaux en rapport avec son rôle de membre du conseil d'administration de Tokyo-2020 depuis 2014. Il a cependant nié tout conflit d'intérêts dans la transaction avec Aoki Holdings.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Liz Cheney, ennemie républicaine de Trump, promet de tout faire pour qu'il n'accède plus jamais à la Maison Blanche :

L'élue républicaine Liz Cheney, porte-voix des républicains anti-Trump , s'est engagée mardi à "tout faire" pour que l'ancien président n'accède plus jamais à la Maison Blanche, après avoir perdu une primaire face à une protégée du milliardaire. "Je ferai tout ce qu'il faut pour que Donald Trump ne s'approche plus jamais du Bureau ovale", a déclaré la parlementaire de 56 ans, depuis le Wyoming, Etat très conservateur où elle siégeait depuis 2017. L'élue de 56 ans est l'une des principales bêtes noires du milliardaire républicain depuis qu'elle a osé rejoindre la commission parlementaire enquêtant sur son rôle dans l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021.

 

"Oubliettes de la politique"

La fille de l'ancien vice-président Dick Cheney copréside même ce groupe d'élus, pour qui Donald Trump a "failli à son devoir" lors de l'attaque menée par ses partisans pour tenter d'empêcher la certification de la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle de 2020. Donald Trump, qui flirte ouvertement avec une candidature à la présidentielle de 2024, dénonce sans cesse les travaux de cette commission, qu'il qualifie de "chasse aux sorcières". Il s'était pour cette raison engagé à faire battre Mme Cheney, mettant tout son poids derrière sa rivale Harriet Hageman, une avocate de 59 ans auprès de qui il est allé faire campagne fin mai.

L'investiture républicaine dans l'élection pour la Chambre des représentants ira donc à la protégée de Donald Trump, renforçant encore un peu plus l'emprise de l'ancien locataire de la Maison Blanche sur le parti républicain, et ce en dépit des nombreuses enquêtes dont il fait l'objet. Comme si, à force d'accumulation, toutes ces affaires n'avaient plus prise sur lui. L'ex-magnat de l'immobilier a immédiatement applaudi la défaite de Liz Cheney: "Elle devrait avoir honte d'elle-même, de la façon dont elle a agi", a-t-il affirmé sur son réseau social, Truth Social. "Maintenant, elle peut enfin tomber dans les oubliettes de la politique", s'est-il réjoui. Dans le Wyoming, un Etat qui a voté à plus de 70% pour Donald Trump lors de la dernière présidentielle, la candidate Harriet Hageman appuie notamment la théorie véhiculée par le clan Trump selon laquelle l'élection de 2020 a été "volée" à l'ancien président, malgré les innombrables preuves du contraire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  La Corée du Nord tire deux missiles de croisière, selon Séoul :

La Corée du Nord a tiré deux missiles de croisière mercredi, a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense, mettant fin à un mois d'accalmie dans la série record d'essais d'armement de Pyongyang cette année. "La Corée du Nord a tiré deux missiles de croisière en direction de la Mer Jaune depuis Onchon, dans la province de Pyongan du Sud", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère. "Les autorités militaires américaines et sud-coréennes analysent les détails tels que la distance de vol", a-t-il ajouté.

La Corée du Nord n'a pas testé de missile de croisière depuis janvier, a précisé l'agence de presse Yonhap. Ce type de missile n'est pas interdit par les sanctions actuelles des Nations unies. La dernière fois que Pyongyang a effectué un essai d'armement remonte au 10 juillet, avec ce qui semblait être des lance-roquettes multiples.

La Corée du Nord a procédé depuis janvier à une série d'essais d'armement, dont certains en contravention avec les sanctions en vigueur, notamment le tir d'un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017. Séoul et Washington estiment aussi que le régime de Kim Jong Un pourrait bientôt mener un septième essai nucléaire. En début de semaine, les troupes militaires sud-coréennes et américaines ont lancé des exercices préliminaires avant le début de leur exercice annuel combiné Ulchi Freedom Shield (UFS). Ces exercices exaspèrent Pyongyang, qui les considère comme une répétition d'invasion.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Nairo Quintana disqualifié du Tour de France après deux contrôles positifs :

Le cycliste colombien Nairo Quintana Rojas rattrapé par la lutte antidopage. L’Union Cycliste Internationale a annoncé mercredi qu’il était disqualifié du Tour de France, où il a terminé sixième, après deux contrôles positifs au Tramadol. Les analyses de deux échantillons de sang fournis par le coureur les 8 et 13 juillet derniers ont révélé la présence de ce produit interdit depuis le 1er mars 2019. L’UCI ajoute que Nairo Quintana Rojas, qui a terminé à trois reprises sur le podium final du Tour en 2013, 2015 et 2016, a dix jours pour faire appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport. Il est cependant précisé que l’interdiction d’utilisation du Tramadol en compétition constitue une infraction au règlement de l’UCI mais pas une violation des règles antidopage, raison pour laquelle le cycliste peut continuer à prendre part aux compétitions. Il s’agit en outre de sa première infraction, précise-t-on dans le communiqué.

L'UCI explique avoir «interdit l'utilisation du Tramadol en compétition dans toutes les disciplines et catégories afin de protéger la santé et la sécurité des coureurs compte tenu des effets secondaires de cette substance». Cet antidouleur est «la substance opioïde la plus délivrée en France (près de 6 millions de patients) et la plus impliquée dans les hospitalisations et les décès par overdose ou intoxication accidentelle», écrit sur son site l’UFC Que Choisir. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé indique pour sa part que le Tramadol est «le premier antalgique impliqué dans les décès liés à la prise d’antalgiques, devant la morphine». Livré sur ordonnance, il est aussi «le deuxième antalgique le plus fréquemment retrouvé sur les ordonnances falsifiées présentées en pharmacie, derrière la codéine». Le Tramadol, indique-t-elle, doit toujours être «délivré dans les plus petits conditionnements possibles, adaptés à la prescription pendant la durée la plus courte possible».

La nouvelle de la disqualification de Nairo Quintana, 32 ans, intervient alors qu’il a prolongé mardi avec l'équipe Arkéa Samsic jusqu'à la fin de la saison 2025. Il devrait prendre, vendredi, le départ du Tour d’Espagne, qu’il a remporté en 2016.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Mercredi 17 Août 2022 –  Ce mardi soir, c'était Paris-sous-Seine :

Un violent orage a noyé Paris mardi soir sous des pluies torrentielles avant un retour à la quasi-normale dans la soirée.

Le trafic dans les transports en commun à Paris et en Ile-de-France était quasiment revenu à la normale mardi en fin de soirée après avoir été temporairement perturbé par des orages qualifiés de "très intenses" par Météo-France,mais qui ont fait peu de dégâts dans la capitale.

Peu après 21H00, un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a déclaré à l'AFP qu'excepté pour "quelques caves inondées", "aucune intervention significative" n'avait été déclenchée après les orages qui ont touché l'Ile-de-France.

A 19H00, plus de 40 millimètres de pluie étaient tombés en l'espace de 90 minutes, selon les relevés de Météo-France à la station du parc parisien Montsouris, soit quasiment "70% de ce qui tombe normalement en un mois tout cumulé", a souligné un porte-parole à l'AFP. La normale mensuelle de précipitations 1991-2020 pour cette station est en effet de 58 millimètres et venait d'être dépassée ce mardi après deux épisodes de pluie récents (dimanche et mardi, ndlr), sans battre de record, avait-on précisé.

Autour de 18H00, plusieurs stations du métro parisien - sur les lignes 10, 12, 6, 9, 4 et 8 notamment - avaient successivement fermé leurs accès à cause des intempéries et notamment de l'eau de pluie qui dévalait certains escaliers donnant accès aux quais.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2214) : MERCREDI 17 AOUT 2022

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens