Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2022 2 09 /08 /août /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  A Marseille, Gérald Darmanin veut intensifier la lutte contre les rodéos urbains :

Après le grave accident de rodéo urbain survenu dans le Val-d’Oise vendredi soir, ayant blessé deux enfants, Gérald Darmanin s’est exprimé sur le sujet ce lundi, lors d’une visite à Marseille.

Vendredi soir, deux enfants ont été violemment percutés par un homme s’adonnant à un rodéo urbain à Pontoise. Un garçon de 11 ans a été victime d’une fracture du tibia-péroné et souffre d’une amnésie traumatique. Une fille de 10 ans est dans un état critique, présentant un traumatisme crânien.

«Je veux dire ma totale désapprobation et ma totale fermeté devant ce phénomène que je qualifie de criminel», a déclaré Gérald Darmanin lundi, en visite à Marseille. En plus de qualifier le rodéo urbain de «phénomène criminel», le ministre de l’Intérieur a annoncé avoir demandé à la police et à la gendarmerie une intensification des contrôles. 10 000 opérations de contrôles supplémentaires auront lieu à partir d’aujourd’hui.

Concernant la politique déjà mise en place, le ministre a rappelé que depuis deux mois, 8 000 opérations ont été faites par la police et la gendarmerie, ayant pour conséquences 1200 interpellations. 700 motos, quads et voitures ont été saisis. «Du jamais vu», selon lui.

En Gironde, deux adolescents ont été blessés, dont l’un grièvement dimanche après-midi, à la suite d’un rodéo urbain. Leurs motos se sont percutées. Début juin, un homme de 19 ans est décédé à Rennes après avoir été renversé lors d’un rodéo urbain par une moto.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Malgré les critiques, Jean-Luc Mélenchon réaffirme qu’il n’existe «qu’une seule Chine» :

Le président du groupe La France Insoumise (LFI) à l’Assemblée Nationale s’est attiré de nombreuses critiques, notamment au sein de la NUPES, après avoir qualifié la visite de Nancy Pelosi à Taïwan de «provocation» et la réaffirmation de l’existence «d’une seule Chine».

Après la visite de Nancy Pelosi à Taïwan le 2 août dernier, Jean-Luc Mélenchon avait fustigé cette visite dans son blog le lendemain. Dénonçant une «provocation» de la part de la présidente de la Chambre des représentants , le chef de file de LFI avait également écrit que «les Chinois régleront le problème entre eux» . Juste après la publication de ce texte, de nombreuses critiques ont été émises à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon, notamment au sein de la NUPES. Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts (EELV) avait dénoncé sur BFMTV la vision cynique et datée du leader de LFI. De son côté, Olivier Faure, le président du Parti Socialiste (PS) jugeait sur Twtiter que la visite de Nancy Pelosi était «discutable, mais la volonté des Taïwanais de vivre en démocratie ne l’est pas».

 

Pas de quoi faire changer Jean-Luc Mélenchon d’avis.

Samedi, sur son blog , il a à nouveau affirmé qu’il «n’y avait qu’une seule Chine», et dénoncé «les très étranges réactions» liées à ses propos. «En réalité, pour ma part, je n’ai fait que répéter la doctrine constante de notre pays […] depuis 1965 à propos de la Chine […]. Il n’y a qu’une seule Chine».

Fabien Roussel, quant à lui, soutient les propos de Jean-Luc Mélenchon. Le député communiste rappelle dans «Libération », qu’il avait lui aussi utilisé le mot «provocation le même jour que lui, sans s’être concertés» pour désigner la visite de Nancy Pelosi à Taïwan.

Catherine Colonna, la ministre des affaires étrangères a rappelé sur Twitter que la France s’en tenait à sa politique d’une seule Chine. Tout en nuançant que cette visite américaine sur le sol taïwanais ne doit pas servir de «prétexte à la Chine pour des mesures escalatoires qui accroitraient la tension. La France attend de la Chine un attachement à la stabilité».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Etat stationnaire pour le béluga toujours dans l'écluse de la Seine :

Le béluga repéré mardi dans la Seine était dans un état stationnaire lundi matin , a appris l'AFP auprès de l'ONG de défense des océans Sea Sheperd. On n'observe "pas de dégradation de son état. Il reste alerte mais ne mange toujours pas", a indiqué à l'AFP la présidente de Sea Sheperd France, Lamya Essemlali. Le cétacé de quatre mètres de long, habitué des eaux froides et dont la présence dans ce fleuve est exceptionnelle, se trouve toujours dans une écluse à 70 kilomètres au nord-ouest de Paris.

Plusieurs tentatives pour nourrir l'animal, "très amaigri" selon la préfecture locale, ont été faites ces derniers jours mais sans succès pour le moment, amenuisant de jour en jour ses chances de survie. De plus, un séjour prolongé dans l'eau de l'écluse, chaude et stagnante par rapport à son milieu aquatique habituel, est préjudiciable pour son état de santé. Parmi les hypothèses imaginables figurent une extraction ou une ouverture de l'écluse avec l'espoir qu'il regagne la Manche.

En mai, c'est une orque qui s'était retrouvée en difficulté dans la Seine. Les opérations pour tenter de sauver le cétacé ont échoué et l'animal est finalement mort de faim. Selon l'observatoire Pelagis, spécialiste des mammifères marins, le béluga "a une distribution arctique et subarctique. Bien que la population la plus connue se trouve dans l'estuaire du Saint-Laurent (Québec), la plus proche de nos côtes se trouve au Svalbard", un archipel situé au nord de la Norvège, à 3.000 kilomètres de la Seine. Selon la même source, il s’agit du second béluga connu en France après qu'un pêcheur de l'estuaire de la Loire en avait remonté un dans ses filets en 1948. En 1966, un autre individu avait remonté le Rhin, dans l'est, jusqu'en Allemagne et en 2018, un béluga avait été observé dans l'estuaire de la Tamise en Angleterre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  La vague de chaleur va continuer en France, avec un pic caniculaire en fin de semaine :

La vague de chaleur qui touche la France va continuer la semaine prochaine, accompagnée d'orages pluvieux dans les massifs montagneux et en Corse, avec un pic caniculaire attendu vendredi dans la plus grande partie du pays, a indiqué Météo France dimanche. Ce dimanche et lundi, seuls deux départements, le Gard et le Vaucluse, sont concernés par une alerte orange en matière de canicule qui prend en compte les effets de la chaleur sur la santé humaine, notamment lorsque les nuits ne fraîchissent pas, a indiqué à l'AFP Christelle Robert, prévisionniste à Météo France.

"Le nombre de départements en vigilance orange devrait augmenter au fil de la semaine" a-t-elle dit. Côté températures, "ca va chauffer partout, on s'oriente vers un nouveau pic de chaleur qui touchera quasiment toute la France en fin de semaine en commençant par le sud du pays" a-t-elle précisé, les seules régions restant sous 30 degrés en milieu de semaine étant situées le long de la Manche. "Il ne s'agit pas d'une quatrième canicule, c'est la même, qui a commencé le 31 juillet, qui continue", même si dans certaines régions du nord on avait depuis quelques jours un air plus respirable, a souligné la prévisionniste. Dimanche en début d'après-midi, les endroits les plus chauds sont situés dans l'Aude, les Pyrénées-Orientales, le Gard et l'Hérault. Des orages bienvenus touchaient dimanche la Corse, les Pyrénées et les Alpes.

Lundi, les températures vont encore progresser dans le sud-ouest et la basse vallée du Rhône, autour de 35 à 38 degrés en moyenne. Et progressivement cette hausse du mercure se propagera vers le nord jusqu'à la Loire mardi, puis la Bourgogne, l'Ile-de-France et le centre-est jeudi. Malgré les orages qui se développent ici et là, la sécheresse historique se poursuit. Depuis le 17 juillet, l'indice d'humidité des sols est tombé au-dessous de celui enregistré lors des sécheresses historiques de 1976 et de 2003, a rappelé Mme Robert. La végétation sèche sur pied constituant un combustible facile, le risque d'incendie augmente. Ainsi dimanche plus de 300 hectares ont brûlé dans le Finistère et le Morbihan . "Le vent de nord-est aide à la propagation" a souligné Mme Robert.

Depuis le 1er juin, Paris a connu 8 nuits où la température a été supérieure ou égale à 20 degrés contre une seule l'été dernier, 11 en 2020 (pour tout l'été), et 16 aussi bien en 2003 qu'en 1976. Nîmes a déjà connu 40 nuits à ce seuil depuis le 1er juin, contre 30 en 2021, 41 en 2019, 52 en 2003 et 8 en 1976.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Un homme de 22 ans meurt après avoir inhalé du protoxyde d'azote :

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du décès samedi d'un jeune homme à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), qui aurait inhalé du protoxyde d'azote peu avant sa mort, a-t-on appris de sources judiciaire et policière, confirmant une information du «Parisien». Les investigations ont été confiées au commissariat de Vitry-sur-Seine. Une autopsie ainsi que des examens toxicologiques sont en cours, a précisé le parquet de Créteil, sollicité par l'AFP.

Si les enquêteurs sont dans l'attente du résultat de ces examens pour établir un possible lien entre l'inhalation de «gaz hilarant» et le décès, des cartouches de protoxyde d'azote ont été retrouvées dans le véhicule du défunt, a déclaré une source policière à l'AFP. Un témoin des faits a en outre déclaré aux forces de l'ordre que le jeune homme en avait consommé peu avant sa mort.

Les pompiers sont intervenus samedi matin aux alentours de 7 heures du matin pour porter secours à ce jeune homme de 22 ans, qui était en arrêt cardio-respiratoire, ont-ils déclaré à l'AFP. Il n'a pu être ranimé.

Facile à se procurer sur internet, le protoxyde d'azote est utilisé dans les siphons en cuisine, comme analgésique en médecine, et de plus en plus souvent à des fins récréatives. Brûlures, pertes de connaissance, asphyxies mais aussi problèmes neurologiques, voire cardiaques ou psychiatriques : les cas de troubles graves liés à la consommation de «proto» ont explosé ces dernières années.

«La consommation associée d’alcool et de drogues lors d'un épisode d'inhalation majore la survenue de ces risques», selon le site internet Santé.fr, service public d'information en santé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Trêve précaire entre Israël et le Jihad islamique, 44 morts à Gaza en trois jours :

La trêve précaire entrée en vigueur dimanche soir entre le groupe armé palestinien Jihad islamique et Israël était apparemment respectée lundi matin, après trois jours d'hostilités qui ont coûté la vie à 44 Palestiniens dont des enfants dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza. Cette trêve, officiellement commencée dimanche à 23H30 (20H30 GMT), semblait tenir bon quatre heures plus tard, aucune partie ne faisant état de violation majeure de l'accord. Jusqu'aux dernières minutes avant le début de la trêve, obtenue grâce à une médiation de l'Egypte, l'armée israélienne avait dit avoir mené des frappes sur des positions du Jihad islamique à Gaza "en réponse à des roquettes tirées" vers le sud du territoire israélien où les sirènes d'alerte ont retenti. L'armée israélienne a dit que sa "dernière" frappe avait eu lieu à 23H25.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, Joe Biden a salué le cessez-le-feu et remercié le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour le rôle joué par son pays dans sa négociation. Le président américain a également demandé que des enquêtes soient menées sur les victimes civiles, qu'il a qualifiées de "tragédie". L'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland a salué sur Twitter l'accord de trêve mais affirmé "que la situation rest(ait)e très fragile". "J'exhorte toutes les parties à respecter le cessez-le-feu.

Le bureau du Premier ministre israélien Yaïr Lapid, tout en annonçant l'horaire de la trêve, avait fait savoir que son pays "se réserv(ait) le droit de répondre fermement à toute violation". Il a également remercié l'Egypte, médiateur historique entre Israël et les groupes armés palestiniens, "pour ses efforts". A Gaza où il est implanté, le Jihad islamique a confirmé qu'il "cesserait les hostilités" à partir de cette heure-là, mais a aussi averti qu'il se réservait "le droit de répondre à toute (nouvelle) agression" israélienne.

 

Médicaments, électricité

L'accord de trêve prévoit entre autres "l'engagement de l'Egypte à oeuvrer en faveur de la libération de deux prisonniers" du Jihad islamique aux mains d'Israël, a affirmé le groupe palestinien. Dimanche, dix-sept Palestiniens dont neuf enfants ont été tués dans les raids israéliens notamment sur Jabaliya, la ville de Gaza et Rafah, a indiqué le ministère de la Santé du mouvement armé palestinien Hamas, au pouvoir dans l'enclave sous blocus israélien depuis plus de quinze ans.

Depuis le début vendredi de l'opération israélienne dans Gaza, "44 Palestiniens sont tombés en martyrs dont 15 enfants" et "360 ont été blessés", selon un dernier bilan du ministère, qui a fait en outre état d'immeubles entiers détruits dans les frappes. Dans la journée et en soirée, le Jihad islamique avait lancé des salves de roquettes en direction de villes en Israël et de Jérusalem, mais la grande majorité ont été interceptées par le système de défense antimissiles israélien, selon l'armée. Les sirènes d'alerte ont retenti dans plusieurs villes, Tel-Aviv et Ashkelon (sud), pour prévenir de tirs de roquettes et des habitants ont accouru dans les abris. Trois personnes ont été blessées en Israël par les tirs de roquettes depuis vendredi, selon des secouristes. D'après l'armée, des centaines de roquettes ont été tirées à partir de Gaza depuis vendredi, la grande majorité ayant été interceptées. Les autorités israéliennes ont par ailleurs affirmé que certains Palestiniens tués auraient péri à cause de tirs de roquettes ratés du Jihad islamique vers Israël, tombées dans l'enclave palestinienne.

A Gaza, le directeur de l'hôpital al-Chifa a affirmé que son établissement avait besoin en urgence de médicaments et d'électricité. L'unique centrale électrique de Gaza a été fermée samedi en raison d'un manque de carburant, quatre jours après qu'Israël a fermé les points de passage avec l'enclave en invoquant des raisons de sécurité.

 

"Attaque préventive"

L'armée israélienne a présenté son opération lancée vendredi comme une "attaque préventive" contre le Jihad islamique, au cours de laquelle ses principaux chefs militaires à Gaza, Tayssir Al-Jabari et Khaled Mansour, ont été tués de même que plusieurs combattants du groupe. La mort des chefs militaires a été confirmée par le Jihad islamique, considéré comme "terroriste" par Israël, les Etats-Unis et l'Union européenne. Yaïr Lapid a qualifié la frappe ayant tué samedi Khaled Mansour de "résultat extraordinaire". Les autorités israéliennes ont justifié leur opération par leurs craintes de représailles du Jihad islamique après l'arrestation de Bassem al-Saadi le 1er août en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël. L'Egypte doit s'employer à obtenir la libération de M. Saadi et d'un autre responsable du Jihad islamique, Khalil Awawdeh, détenu dans une prison israélienne depuis décembre 2021 dans le cadre de l'accord de trêve, d'après le Jihad islamique.

Ces deux derniers jours, quelque 40 membres du Jihad islamique ont été arrêtés par les forces israéliennes en Cisjordanie. La confrontation entre Israël et le Jihad islamique est la pire depuis celle entre Israël et le Hamas en mai 2021. Cette dernière avait fait en onze jours 260 morts côté palestinien dont des combattants et 14 morts en Israël, dont un soldat, d'après les autorités locales.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Ukraine : le site d'une centrale nucléaire à nouveau bombardé, départ de quatre cargos chargés de céréales :

Le site de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia , la plus grande d'Europe, a été bombardé pour la deuxième fois en un peu plus de 24 heures ce week-end, tandis que quatre nouveaux cargos chargés de céréales, cruciales pour la sécurité alimentaire mondiale, ont quitté dimanche des ports ukrainiens. Comme après les précédents bombardements de vendredi sur ces installations situées dans le sud de l'Ukraine et tombées début mars aux mains des soldats russes, les deux belligérants se sont mutuellement accusés dimanche de les avoir attaquées. Les autorités d'occupation de la ville d'Energodar, où se trouve la centrale de Zaporijjia, ont ainsi affirmé que l'armée ukrainienne avait tiré dans la nuit de samedi à dimanche un engin à sous-munitions avec un "lance-roquettes multiple Ouragan".

"Les éclats et le moteur de la roquette sont tombés à 400 mètres d'un réacteur en marche", ont-elles poursuivi, ajoutant que cette frappe avait "endommagé" des bâtiments administratifs et touché "une zone de stockage de combustible nucléaire usagé". Parallèlement, la compagnie d'Etat ukrainienne Energoatom a annoncé qu'un des employés sur place avait dû être hospitalisé pour des "blessures causées par l'explosion" d'une des roquettes tirées "samedi soir" par les Russes. "Trois détecteurs de surveillance des radiations autour du site de la centrale ont été endommagés (...). Par conséquent, il est actuellement impossible de détecter" une éventuelle hausse de la radioactivité et donc d'"intervenir en temps utile", a-t-elle ajouté.

 

"Chose suicidaire"

"Il n'y a pas une seule nation au monde qui puisse se sentir en sécurité lorsqu'un Etat terroriste bombarde une centrale nucléaire", a réagi dans sa vidéo quotidienne le président ukrainien Volodymyr Zelensky. L'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) avait jugé samedi "de plus en plus alarmantes" les informations en provenance de la centrale de Zaporijjia, dont l'un des réacteurs a dû être arrêté après l'attaque de la veille. Les autorités ukrainiennes avaient accusé les Russes d'avoir effectué trois frappes vendredi sur ce site. Moscou avait de son côté assuré que des obus ukrainiens l'avaient atteint. Au moment de la prise de la centrale, les militaires russes avaient ouvert le feu sur des bâtiments, au risque d'un accident nucléaire majeur.

"Toute attaque contre des centrales nucléaires est une chose suicidaire", a dit l e secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres lundi matin à Tokyo. "J'espère que ces attaques prendront fin. En même temps, j'espère que l'AIEA pourra accéder à la centrale" de Zaporijjia. Dans le cadre des rotations régulières pour ravitailler les marchés agricoles entamées cette semaine, en vertu d'accords récemment signés à Istanbul par les belligérants, quatre navires supplémentaires chargés de céréales ont quitté dimanche le sud de l'Ukraine. Ce convoi, le deuxième depuis vendredi, "vient de partir des ports d'Odessa et de Tchornomorsk", avec "environ 170.000 tonnes de marchandises liées à l'agriculture", a précisé le ministère ukrainien des Infrastructures. Le blocage de millions de tonnes de céréales du fait de la guerre a provoqué une envolée des prix alimentaires dans les pays les plus pauvres et suscité la crainte d'une crise alimentaire mondiale.

 

Au moins cinq civils tués dans l'est

De l'est au sud de l'Ukraine, les opérations militaires se sont poursuivies ce week-end. Les attaques russes ont fait au moins cinq morts parmi les civils dans la région orientale de Donetsk, a souligné son gouverneur Pavlo Kirilenko. Dans cette même province, près de Virnopillia, "les occupants ont tenté de mener un assaut", mais ont été "repoussés" ; ils ont aussi "battu en retraite" à proximité de Sloviansk, de Bakhmout, d'Avdiïvka et de plusieurs autres localités, a annoncé dimanche soir l'état-major de l'armée ukrainienne. Les Russes ont en outre "bombardé deux quartiers de Kharkiv", dans le nord-est, y détruisant des "infrastructures industrielles", ainsi que, non loin de là, les zones de Bogodoukhiv, d'Izioum et de Tchougouïv, a rapporté Oleg Sinegoubov, gouverneur de la région de Kharkiv.

"Deux personnes ont été hospitalisées, un garçon de 16 ans et un homme de 83 ans. Tous deux ont été victimes de mines", a-t-il encore dit. Deux autres ont été blessées dans des frappes sur Marganets, dans le centre de l'Ukraine, a déploré Valentin Reznitchenko, le gouverneur de la province de Dnipro. "Nous avons toujours une situation très difficile dans le Donbass (est), dans la région de Kharkiv et dans le sud, où les occupants tentent de concentrer leurs forces", a reconnu le président Zelensky.

Il en a profité pour mettre en garde les Russes contre l'organisation de "référendums" dans les territoires occupés du sud de son pays en vue de leur annexion, les prévenant que s'ils persistent dans cette voie, "ils se fermeront à eux-mêmes toute possibilité de négociations avec l'Ukraine et le monde libre, dont ils auront certainement besoin à un moment donné". Le même jour, l'ONG Amnesty international a dit regretter la "colère" déclenchée à Kiev par un de ses rapports dans lequel elle reproche aux militaires ukrainiens de mettre en danger des civils, mais elle a maintenu une fois de plus ses conclusions. Le Kremlin s'est pour sa part félicité d'une petite "victoire": la réélection de l'ancien vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch à la tête de la Fédération internationale des échecs (FIDE), à l'issue d'un scrutin dans le contexte du conflit en Ukraine. Autre image symbolique, celle de l'actrice américaine Jessica Chastain à Kiev, où elle a rencontré dimanche Volodymyr Zelensky, qui l'a remerciée de son "soutien".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  L'appel au secours d'un enfant de 11 ans affamé a mobilisé le Brésil tout entier :  

Il y a une semaine, le réfrigérateur de Celia Barros était désespérément vide. Aujourd'hui, cette mère célibataire brésilienne ne sait plus où ranger la nourriture provenant de dons qui affluent sans arrêt après un appel au secours de son fils à la police. «Monsieur l'agent, on n'a rien à manger à la maison», a dit Miguel, 11 ans, au policier qui a répondu au numéro d'urgence mardi dernier.

Cela faisait trois jours que les sept membres de la famille qui vivent dans une mansarde à Santa Luzia, près de Belo Horizonte (sud-est), ne se nourrissaient que de farine de maïs diluée dans l'eau. L'agent qui a reçu l'appel a envoyé des policiers sur place, pensant qu'il s'agissait d'un cas de négligence familiale. Mais ce qu'ils ont vu est une scène malheureusement trop habituelle : une mère qui n'arrive pas à nourrir ses enfants tandis que l'inflation rogne le pouvoir d'achat des plus pauvres dans la première économie d'Amérique Latine.

Les policiers se sont alors rendus au supermarché pour apporter à la famille des vivres, une partie payée de leur poche et l'autre offerts par le gérant du commerce, à qui ils avaient expliqué la raison de leur présence dans le quartier.

Quand la presse locale a raconté cette histoire saisissante, le drame de la famille Barros a ému tout le Brésil et les dons ont commencé à affluer. La cuisine étriquée, auparavant dépourvue de toute denrée, a pris des allures de supérette. «On a reçu énormément de nourriture, plein de choses différentes, même des aliments que ne je ne connaissais même pas», dit à l'AFP le jeune Miguel, ouvrant une armoire bien remplie.

 

"La faim fait tellement mal"

Sa mère Célia, 46 ans, a huit enfants, dont six qu'elle élève seule aujourd'hui. Elle survivait grâce à de petits boulots, mais s'est retrouvée désœuvrée lors de la crise du Covid-19. «Nous avons beaucoup souffert. La faim fait tellement mal, je n'oublierai jamais ces moments», soupire-t-elle, tenant dans ses bras un petit bébé, le plus jeune de ses enfants. «Au bout d'un moment, on n'a même plus la force de se lever. Miguel m'a vu désespérée, en pleurs, et a décidé d'agir. Dieu merci, ça a tout changé».

La détresse de cette famille a eu un écho particulier dans un pays où la faim est redevenu un problème majeur, après avoir été pratiquement éradiquée au cours de la dernière décennie. Pour la première fois depuis 2014, le Brésil a refait cette année son apparition sur la «Carte de la faim dans le monde» de l'ONU, avec 28,9% de la population vivant dans un état «d'insécurité alimentaire» modérée ou sévère.

Des images montrant des personnes affamées se disputant des os dans des bennes à ordures se répandent de plus en plus sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte désolant, Célia est fière de pouvoir à son tour aider des voisins dans le besoin à remplir leurs réfrigérateurs. «On a reçu tellement de dons que maintenant, moi qui n'avais rien, je peux venir en aide aux autres», confie-t-elle.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Rodéo dans le Val-d'Oise : le motard mis en examen et écroué :

 Le jeune homme de 18 ans qui a reconnu avoir renversé et grièvement blessé avec une motocross deux enfants vendredi à Pontoise a été mis en examen et écroué lundi, a appris l'AFP auprès du parquet. Il a été mis en examen pour «blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois» aggravé par deux circonstances, le délit de fuite et le manquement à des obligations de sécurité.

La petite fille, âgée de 10 ans, qui présente «un traumatisme crânien», a été opérée samedi. Son pronostic vital reste engagé et elle risque de subir «des séquelles neurologiques lourdes», d'après le parquet de Pontoise. Le garçon de 11 ans, dont l'état s'est stabilisé, a lui une fracture du tibia-péroné et une amnésie traumatique. Les faits se sont déroulés vendredi vers 21H15 alors que les deux enfants, «jouaient à chat» sur l'esplanade, dans le quartier des Hauts Marcouville, à Pontoise.

Le lendemain, en début d'après-midi, le jeune homme s'est présenté au commissariat avec son avocat et «a reconnu les faits», a indiqué le parquet de Pontoise. Réagissant au drame, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé une «intensification des contrôles» et «qu'il y ait 10.000 opérations de contrôle à partir d'aujourd'hui sur tout le territoire national pour lutter contre ces actes criminels de gens qui prennent la route pour leur route».

Dans le département du Val-d'Oise depuis début avril, 534 interventions ont été recensées pour des rodéos urbains. Trente-sept personnes ont été interpellées et 34 motos ont été saisies, selon les chiffres de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Val-d'Oise

Le 8 juin, un jeune homme âgé de 19 ans est mort après avoir été percuté par une moto lors d'un rodéo urbain à Rennes. Une loi de 2018 renforçant la loi contre les rodéos motorisés prévoit des peines pouvant aller jusqu'à 5 ans de prison pour leurs auteurs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Mafia, cadavres et secrets sordides… le lac Mead s’assèche et dévoile son passé inquiétant :

Sur le sol de ce qui est censé être le plus grand réservoir d’eau des Etats-Unis, des poissons morts, une terre craquelée, des épaves et… des cadavres. Depuis plusieurs mois, le lac Mead, situé entre le Nevada et l’Arizona, a considérablement vu son niveau d’eau baisser en raison de la sécheresse intense. Conséquence de ce climat extrême, plusieurs corps sont remontés à la surface depuis le mois de mai dernier, dont un quatrième, samedi. La découverte a été signalée en fin de matinée dans la zone de loisirs nationale du lac, a indiqué le National Park Service dans un communiqué cité par NBC News . Peu d’informations ont été révélées sur ce cadavre dont les causes du décès restent à déterminer et qui s’ajoute à la liste de trois premiers morts retrouvés ces derniers mois.

D’après le «Daily Mail », le cadavre découvert samedi pourrait appartenir à Daniel Kolod. Son fils, Todd, a expliqué au tabloïd britannique qu’il avait 3 ans, en 1958, lorsque son père s’est noyé lors d’une sortie en bateau avec un ami. Todd Kolod pense qu’il pourrait s’agir de son père en raison de dents manquantes et d’une prothèse présente sur les os retrouvés, qui correspondraient à la description de Daniel Kolod. Par ailleurs, le médecin légiste a annoncé que le corps pourrait être celui d’une personne de 23 à 28 ans, ce qui se rapprocherait des 22 ans que son père avait lorsqu’il est mort. Mais la police n’a rien confirmé et des analyses ADN doivent encore être faites.

 

"La pègre avait tendance à mettre les gens dans des bidons"

Ces différents drames viennent mettre en avant le passé trouble de la zone qui aurait été utilisée autrefois par la mafia afin de se débarrasser de personnages indésirables. Le 1er mai, un fut métallique dans lequel se trouvait un cadavre présentant une blessure par balle, a refait surface sur le bord de la rive. L’enquête a révélé que ce crime remonterait sans doute aux années 70 ou 80. Sept jours plus tard, un autre cadavre a été retrouvé, lui aussi dans un fut. Puis, le 25 juillet, ce sont des restes humains partiels qui ont été récupérés.

De la mafia à la noyade, toutes les pistes sont ouvertes. Le lieutenant Jason Johansson a déclaré à CNN que les rumeurs concernant le crime organisé n’étaient pour l’instant que de «simples spéculations». Il a cependant ajouté : «Chaque fois que vous avez un corps dans un fut, il est évident que quelqu’un d’autre est impliqué». «La pègre avait tendance à mettre les gens dans des bidons, que ce soit pour les plonger dans le lac ou les jeter dans un champ», a expliqué à l’AFP Geoff Schumacher , vice-président du Mob Museum, le «Musée de la pègre» , de Las Vegas. Il a lui-même quelques théories concernant l’identité de la toute première victime retrouvée dans le fut. CBS indique qu’il pourrait s'agir, selon lui, de Jay Vandermark, qui travaillait au Stardust Hotel, dirigé par Frank «Lefty» Rosenthal au nom de la mafia de Chicago. Rosenthal – joué par Robert De Niro dans le film «Casino» - transférait l’argent à ses patrons, jusqu’à ce qu’il attire l’attention des autorités locales. Quelques temps après, Jay Vandermark a disparu.

Autre victime possible : Harry Pappas, qui travaillait lui aussi pour la pègre de Chicago. «L'un des avantages supplémentaires pour les visiteurs de Las Vegas, si vous étiez un flambeur… était qu'ils vous emmenaient en bateau au lac Mead. Le Stardust avait un bateau là-bas et Harry Pappas était en charge de toute cette opération. Juste avant de disparaître, il a dit à sa femme qu'il allait déjeuner avec quelqu'un qui était intéressé par l'achat de son bateau. Nous n'avons jamais revu Harry Pappas», indique Geoff Schumacher. «La mafia a joué un rôle assez important dans le développement de Las Vegas des années 1940 aux années 1980. Il y avait beaucoup d'activités en coulisses où elle contrôlait la gestion des casinos, mais aussi construisait et agrandissait ces casinos». C’est après la Seconde Guerre mondiale que cette petite cité du Nevada est devenue la capitale mondiale du jeu. «La réalité, c’est que ces types étaient des tueurs de sang-froid, des voleurs. Si vous croisiez le chemin de la mafia pour une raison ou une autre, il y avait définitivement des conséquences», raconte Geoff Schumacher.

Un autre nom a resurgi dans les médias comme étant l’une des possibles victimes du lac Mead. Jimmy Hoffa, connu pour ses liens avec la mafia et figurant sur la liste des principaux suspects des commanditaires de l’assassinat de John F. Kennedy, a mystérieusement disparu le 30 juillet 1975, alors qu'il devait rencontrer Anthony «Tony Jack» Giacalone, homme de main réputé de la mafia de Detroit, et Anthony «Tony Pro» Provenzano, figure présumée de la mafia du New Jersey, dans un restaurant de la banlieue de Detroit. Son corps n’a jamais été localisé et il a été déclaré mort en 1982. L’enquête sur son décès se poursuit toujours aujourd’hui, et des rumeurs concernant l’endroit où se trouve son cadavre émergent régulièrement dans les médias américains, notamment dernièrement, à propos du lac Mead. Mais Oscar Goodman, avocat de la pègre et ancien excentrique maire de Las Vegas, a plaisanté auprès de CBS en affirmant : «Je suis relativement certain que ce corps n’appartient pas à Jimmy Hoffa». Cependant, il a ajouté plus sérieusement que certains de ses anciens clients – il a notamment défendu Anthony «Tony the Ant» Spilotro – étaient particulièrement investis dans «le contrôle du climat», notamment afin de garder le niveau d’eau du lac à un niveau élevé. «Ce n'est pas un mauvais endroit pour jeter un corps», a-t-il commenté.

«Je peux dire qu’il y a des grandes chances qu’avec l’eau qui baisse, nous allons trouver de nouveaux restes humains», avait mis en garde en mai dernier Ray Spencer, lieutenant de la police de Las Vegas. En plus des corps découverts, le lac a également récemment relâché un bateau de la Seconde Guerre mondiale. L’embarcation aurait été utilisée lors du débarquement en Normandie avant d’arpenter le fleuve Colorado puis d’être vendue et de couler dans le lac Mead. Un avion B-29 qui s’est écrasé en 1948 est toujours pour sa part immergé mais pourrait bientôt refaire surface, indique 8NewsNow. L'ouest des Etats-Unis est en proie depuis plusieurs années à une sécheresse historique qui menace l'approvisionnement en eau d'une grande partie de la population et a fait chuter de manière spectaculaire le niveau des lacs et cours d'eau. Alimenté par le fleuve Colorado, le lac Mead, gigantesque réservoir accolé au barrage Hoover Dam, a atteint son niveau le plus bas depuis 1937.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2206) : LUNDI 8 AOUT 2022

Lundi 8 Août 2022 –  Colombie: le premier président de gauche de l'histoire Gustavo Petro vise la fin de la « guerre anti-drogues » :

Dimanche, Gustavo Petro a prêté serment, devenant le premier président de gauche de l’histoire de Colombie. Dans son discours, il a lancé un appel pour mettre fin à la « guerre anti-drogues ».

« Nous appelons tous les groupes armés à reléguer les armes dans les nébuleuses du passé », a déclaré le nouveau président colombien lors de son serment dimanche sur la place Bolivar de Bogota devant la foule. Gustavo Petro a été élu le 19 juin dernier. Il est le premier chef d’État de gauche de l'histoire de la Colombie . Cet ancien guérillero succède au très impopulaire Ivan Duque  pour un mandat de quatre ans. Ce dimanche,  Gustavo Petro a fait part de sa volonté de signer la paix avec les groupes armés et de mettre fin à la « guerre anti-drogues ».

 

Pour lui, « la guerre anti-drogues a renforcé les mafias et affaibli les États ». Il a appelé les groupes armés en activité en Colombie à « accepter des avantages juridiques en échange de la paix et en échange de l'arrêt définitif de la violence ».

 

Sa stratégie contre le trafic de drogues

Si l'accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) en 2016 a réduit la violence, la Colombie fait encore face à un conflit armé interne du continent, rappelle l’AFP. Hormis l’Armée de libération nationale (ELN) - la dernière guérilla reconnue dans le pays - des gangs de trafiquants de drogues règnent sur plusieurs régions du pays en imposant leur loi et en défiant l’État grâce à leurs ressources provenant du trafic de drogue et de l'exploitation minière illégale.

Concernant le trafic de stupéfiants , Gustavo Petro souhaite revoir l'échec de la politique d'éradication des cultures avec les États-Unis - le principal consommateur de la cocaïne venue de Colombie. Le Président a également plaidé pour une « politique forte de prévention de la consommation » dans les pays développés.

 

Les réformes du gouvernement Petro

Gustavo Petro a formé un gouvernement, avec des femmes à la tête de plusieurs portefeuilles, avec pour mission de faire avancer les réformes qui commenceront leur parcours législatif dès lundi. L'écologiste Francia Marquez, 40 ans, est également la première vice-présidente afro-colombienne d'une nation qui a historiquement été gouvernée par des élites masculines blanches.

 Pour financer les réformes, Gustavo Petro souhaite mettre en place une augmentation des impôts pour les plus riches, améliorer leur collecte et taxer les boissons sucrées. Gustavo Petro compte également développer l'accès au crédit, en multipliant les aides et en mettant l'accent sur l’éducation.

Sur le plan international, Gustavo Petro compte réactiver les relations diplomatiques et commerciales rompues depuis 2019 avec le Venezuela dirigé par Nicolas Maduro. Gustavo Petro va également chercher du soutien à l’international pour reprendre les discussions de paix avec l’ELN.

Au sujet de l’environnement, le chef de l’État souhaite créer un fonds international pour protéger l'Amazonie, en proie à la déforestation. Une promesse de campagne à laquelle il compte procéder en réduisant la dette extérieure au profit du financement d'actions « pour sauver et restaurer nos forêts ». Le premier président soutenu par la majorité de gauche au Congrès va néanmoins devoir faire face à des défis d’ampleur : les 10,2% d'inflation en glissement annuel en juillet, le chômage (11,7%) et les 39% de pauvreté en font partie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens