Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2022 6 06 /08 /août /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Pelosi à Taïwan: Mélenchon dénonce une «provocation» et estime qu'il n'y a «qu'une seule Chine» :

Le chef de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qualifie de "provocation" sur son blog le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis à Taïwan , affirmant qu'il "n'y a qu'une seule Chine", en pleine tension entre Taïpeï et Pékin. L'initiative de Nancy Pelosi, prise dans le cadre d'une tournée asiatique, est considérée par la Chine comme une provocation, un soutien aux partisans de l'indépendance de Taïwan et un reniement de la promesse des Etats-Unis de ne pas avoir de relations officielles avec l'île. Evoquant une "provocation des USA à Taïwan", Jean-Luc Mélenchon estime dans son billet de blog hebdomadaire qu'il "n'y a qu'une seule Chine" en référence au territoire continental et que "Taïwan est une composante à part entière de la Chine", reprenant un vocable défendu par le régime de Pékin mais refusé par les autorités de Taipei.

Issue d'un parti indépendantiste, l'actuelle présidente Tsai Ing-wen refuse, contrairement au gouvernement précédent, de reconnaître que l'île et le continent font partie "d'une même Chine". "Les Chinois règleront le problème entre eux. Il n'y a pas d'autre issue raisonnable possible", a balayé M. Mélenchon, qui accuse les Etats-Unis de vouloir "ouvrir un nouveau front". Une position tenue depuis longtemps par l'Insoumis, qui disait l'année dernière refuser "la guerre froide avec la Chine", au sujet d'une proposition de résolution à l'Assemblée nationale en faveur de la participation de Taïwan aux travaux des organisations internationales.

Dans la soirée, l'ambassade de Chine en France a remercié par tweet Jean-Luc Melenchon "pour son soutien constant à la politique d'une seule Chine". Pékin a lancé jeudi les plus importantes manoeuvres militaires de son histoire autour de Taïwan, une réponse musclée à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l'île. L'armée chinoise a lancé une série de missiles qui ont survolé Taïwan avant de tomber pour la première fois dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon. Vingt-deux avions de combat chinois sont brièvement entrés jeudi dans la zone de défense aérienne taïwanaise, a annoncé le ministre de la Défense taïwanais. Pour Pékin, ces manoeuvres sont "une mesure nécessaire et légitime" après la visite de Mme Pelosi. Les visites de responsables et parlementaires étrangers se sont également multipliées ces dernières années, provoquant l'ire de Pékin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Il n'y aura plus d'appel Macron-Poutine car la France n'est pas un pays ami, estime le Kremlin :

Les présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron n'ont pas eu d'entretien téléphonique depuis deux mois car la France est un pays "inamical" avec lequel des discussions ne sont actuellement pas "nécessaires", a déclaré vendredi le Kremlin. "Eh bien, tout d'abord, la France est un Etat inamical au regard des actions qu'elle prend concernant notre pays", a déclaré à la presse Dmitri Peskov, en réponse à une question sur l'absence d'échange téléphonique récent entre les deux dirigeants, qui s'étaient parlés à plusieurs reprises au début de l'année.

"Ils ne s'appellent pas parce qu'ils estiment que le moment n'est pas venu, et qu'actuellement ce n'est simplement pas nécessaire. Si la nécessité se fait sentir, ils peuvent s'appeler dans la minute", a affirmé M. Peskov. Le dernier échange officiel entre MM. Poutine et Macron remonte au 28 mai, quand les deux dirigeants avaient notamment évoqué au téléphone, avec le chancelier allemand Olaf Scholz, le sort de soldats ukrainiens faits prisonniers par l'armée russe. Auparavant, M. Macron avait eu des entretiens téléphoniques avec M. Poutine début mai, début mars et à cinq reprises en février en pleine montée des tensions jusqu'à l'offensive du Kremlin en Ukraine, le 24 février. Il s'était aussi rendu en personne à Moscou, le 7 février, pour rencontrer M. Poutine.

Ces multiples contacts ont valu des critiques au président français, certains lui reprochant d'avoir maintenu des échanges réguliers avec le chef du Kremlin sans parvenir à empêcher le lancement d'une offensive russe contre l'Ukraine. La Russie qualifie d'"inamicaux" les pays qui, comme la France, ont notamment pris des sanctions contre elles après son intervention en Ukraine. Le Kremlin n'a cessé d'allonger cette liste de pays "inamicaux" soumis à des mesures de rétorsion par Moscou. On y trouve désormais les Etats-Unis, l'Australie, le Canada, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, la Norvège, Taïwan et l'ensemble des membres de l'Union européenne.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Lancement de la première sonde lunaire de la Corée du Sud :

 L'orbiteur Danuri -une contraction de "Dal", qui signifie Lune, et "Nuri" qui signifie profiter- a décollé à 00H08 GMT vendredi à bord d'une fusée Falcon 9 de SpaceX, a annoncé le ministère sud-coréen des Sciences. L'engin spatial doit s'insérer dans l'orbite de la Lune en décembre.

Le vice-ministre des Sciences, Oh Tae-sok, a indiqué que la mission se déroulait sans problème et que les chercheurs communiquaient déjà avec Danuri via l'antenne de l'espace profond de l'Agence spatiale américaine (Nasa) à Canberra, en Australie. "L'analyse des informations reçues par satellite a confirmé que le panneau solaire de Danuri était correctement déplié pour commencer à produire de l'énergie", a-t-il déclaré aux journalistes.

"Danuri n'est qu'un début. Si nous sommes encore plus déterminés et engagés dans le développement de technologies pour les voyages spatiaux, nous serons en mesure d'atteindre Mars, les astéroïdes, etc. dans un avenir proche", a affirmé pour sa part Lee Sang-ryool, le président de l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI), dans une vidéo diffusée avant le lancement.

 

Il a salué "une étape très importante dans l'histoire de l'exploration spatiale coréenne".

Au cours de sa mission, Danuri utilisera six instruments différents, dont une caméra ultrasensible fournie par la Nasa qui servira notamment à étudier la surface du sol afin d'identifier des sites d'alunissage pour de futures missions.

Danuri doit également tester, en première mondiale selon le gouvernement sud-coréen, un nouveau système de communications spatiales en réseau résistant aux perturbations.

 

K-pop spatiale

La sonde tentera également de mettre en place un environnement internet sans fil destiné à relier des satellites ou des engins d'exploration. Cette connexion sans fil dans l'espace sera testée en diffusant en continu la chanson "Dynamite" du group de K-pop culte BTS.

Un autre instrument, ShadowCam, enregistrera des images des régions de la Lune situées en permanence dans l'ombre. Les scientifiques espèrent trouver ainsi des sources cachées d'eau et de glace dans ces régions sombres et froides situées près des pôles.

"Si cette mission réussit, la Corée du Sud deviendra le septième pays au monde à avoir lancé une sonde non-habitée vers la Lune", a déclaré à l'AFP un responsable du KARI.

"C'est un moment capital pour le programme de développement spatial de la Corée du Sud, et nous espérons continuer à contribuer à la compréhension globale de la Lune avec ce que Danuri va découvrir", a-t-il ajouté.

Selon les scientifiques sud-coréens, Danuri - dont la construction a duré sept ans - ouvrira la voie à des objectifs plus ambitieux. La Corée du Sud prévoit de poser un engin spatial sur le sol lunaire d'ici 2030.

La Corée du Sud est la 12e économie mondiale et un des pays les plus avancés technologiquement, mais elle est jusqu'à présent restée à la traîne dans la conquête spatiale. Alors qu'ailleurs en Asie, la Chine, le Japon et l'Inde ont développé des programmes spatiaux avancés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Le béluga égaré dans la Seine est mal-en-point :

Le béluga repéré mardi matin dans la Seine et localisé jeudi à proximité d'une écluse, à environ 70 km de Paris, est "amaigri" et son état de santé est "préoccupant", a annoncé la préfecture de l'Eure. Les services de l'Etat, sapeurs-pompiers, SNSM, Office Français de la Biodiversité (OFB), Groupe d’Etude des Cétacés du Cotentin (GEEC) et le laboratoire Pelagis ont été mobilisés toute la journée pour évaluer l'état sanitaire "préoccupant" de l'animal qui "semble présenter des altérations cutanées et être amaigri", a précisé la préfecture.

Contacté par l'AFP, Gérard Mauger, vice-président du GEEC, a décrit un "animal bien tonique, qui passe très peu de temps en surface et effectue de longues apnées", signe que sa capacité pulmonaire "reste bonne" mais un comportement qui complique la tâche des sauveteurs, la préfecture indiquant que le cétacé "fuit les embarcations et ne se laisse pas guider dans la direction de l’embouchure de la Seine".

La présidente de l'association de défense des océans Sea Shepherd, Lamya Essemlali, a déclaré à l'AFP qu'une de ses équipes arriverait sur place dans la soirée munie de drones pour le repérer plus facilement et que "l’urgence est déjà de le nourrir pour éviter qu’il ne subisse le même sort que l'orque retrouvée morte de faim" dans le même fleuve fin mai . "Le milieu n’est pas très accueillant pour le béluga, la Seine est très polluée et les cétacés sont extrêmement sensibles au bruit, or la Seine est très bruyante avec sa navigation très importante", a ajouté Mme Essemlali.

 

Le béluga se trouve à 70 kilomètres de Paris

De fait, le communiqué de la préfecture assure que "l'association Sea Shepherd France a proposé (...) de mettre en place des tentatives de sauvetage et de nourrissage" et que "le préfet de l’Eure (...) a décidé d’accompagner et de sécuriser ces actions, dans le respect de l’animal et de ses besoins".

Le béluga, une espèce protégée de cétacé vivant habituellement dans les eaux froides, se trouve "actuellement entre le barrage de Poses et celui de Saint-Pierre-la-Garenne", à environ 70 km au nord-ouest de Paris.

Les autorités lancent un appel à la prudence et demandent à "l’ensemble de la population de ne pas tenter d’approcher ou de rentrer en contact avec l’animal pour faciliter le travail de l’ensemble des services de l’Etat, mobilisés pour la préservation de la faune sauvage".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Patrick Balkany est sorti de prison :

L'ancien maire LR de Levallois-Perret, Patrick Balkany est discrètement sorti de prison vendredi matin tôt , selon son entourage, après plusieurs mois de détention à Fleury-Mérogis (Essonne) pour fraude fiscale. Jeudi, la cour d'appel de Paris a accédé à sa demande d'aménagement de peine. Il avait été condamné en 2019 à 4 ans de prison pour fraude fiscale.

Les journalistes présents devant la maison d'arrêt ne l'ont pas vu quitter la maison d'arrêt mais son entourage a assuré à l'AFP qu'il était sorti. Son épouse Isabelle a tweeté : "ALERTE MÉTÉO Vigilance Orange Eure et #Levallois Avis de forte tempête d'amitié, de bienveillance, d'affection, de tendresse et de câlins..." suivi de nombreux émoticones. Patrick Balkany devrait rejoindre sa maison de Giverny dans l'Eure.

 

Condamnés, en juin 2021, pour blanchiment aggravé de fraude fiscale

L'ancien baron des Hauts-de-Seine et son épouse Isabelle Balkany avaient été reconnus coupables en première instance puis en appel de fraude fiscale entre 2009 et 2015. Plus précisément, il leur est reproché de ne pas avoir payé d'impôt sur la fortune entre 2010 et 2014, d’en avoir payé un minoré en 2015, ainsi que d'avoir payé un impôt sur le revenu amplement sous-évalué entre 2009 et 2014. M. Balkany avait été incarcéré en 2019 dès sa condamnation, puis libéré en février 2020 pour raison de santé, puis placé sous bracelet électronique en mars 2021. Il avait été réincarcéré en février pour n'avoir pas respecté les obligations liées au port de son bracelet électronique.

Son épouse, dont l'obligation du bracelet électronique avait également été révoquée, avait, elle, été hospitalisée après avoir, selon son mari, fait une tentative de suicide en février. Elle a regagné son domicile le 4 juin en attendant une éventuelle convocation devant la justice. Outre cette condamnation pour fraude fiscale, Patrick Balkany et Isabelle Balkany ont également été définitivement condamnés, en juin 2021, pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et pour prise illégale d’intérêts. Seule la question du quantum de la peine reste en suspens, avec un nouveau procès prévu en octobre prochain.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Miraculeux sauvetage d'un skipper français dans l'Atlantique :

 Une nuit en pleine mer, coincé sous son bateau renversé: le skipper français Laurent Camprubi a été secouru in extremis au large des côtes du nord de l'Espagne après avoir passé 16 heures sous la coque de son voilier, dans une poche d'air de 30 centimètres.

"Un sauvetage à la limite de l'impossible". Voilà comment "Salvamento Maritimo", le service espagnol de secours en mer, a décrit sur Facebook le sauvetage mardi du navigateur, dont le bateau a chaviré dans l'Atlantique en plein parcours qualificatif pour la Route du Rhum 2022.

Le Marseillais de 62 ans, habitué des grandes courses au large, se trouvait à 14 milles (22 kilomètres) du petit archipel des Sisargas, au large de la Galice (nord-ouest de l'Espagne), quand il a déclenché sa balise de détresse lundi à 20H30 (18H30 GMT).

 

"En quelques secondes, je me suis retrouvé à l'envers"

"La mer était agitée, difficile, avec un vent d'une trentaine de noeuds, mais le bateau marchait bien. J'étais au repos dans le cockpit quand j'ai tapé violemment sur l'eau: le bateau a commencé à s'incliner et j'ai compris que j'avais perdu la quille", a-t-il raconté à l'AFP. "En quelques secondes, je me suis retrouvé à l'envers. Le bateau a commencé à s'enfoncer et l'eau rentrait. Je me suis dit: 'là on n'est pas bien'", a poursuivi le navigateur, qui dit s'être "mis dans un coin, accroupi", en attendant les secours. "Mes heures étaient comptées" car l'espace libre "diminuait petit à petit".

Mobilisés à bord d'un navire, épaulé par trois hélicoptères, les secours espagnols parviennent à localiser le voilier deux heures environ après son accident: il était "la quille à l'envers" dans l'obscurité, balloté par de hautes vagues, explique le Salvamento Maritimo. Déposé à l'aide d'un hélicoptère sur le bateau, l'un des secouristes frappe alors sur la coque. Il perçoit des "coups en retour" qui lui font comprendre "qu'il y a une personne coincée à l'intérieur", raconte le service de secours en mer, qui assure que l'émotion est alors "montée en flèche".

A cet instant, la mer est houleuse. Et l'accès au cockpit, quasiment impossible. Les secouristes décident donc d'installer des bouées de renflouement pour empêcher le bateau de couler. Il a fallu travailler de façon "frénétique" pour sécuriser le navire, assure le patron du navire de secours, Rodrigo Piñeiro.

 

"Je savais qu'ils étaient là, mais il fallait tenir"

Au petit matin, des plongeurs munis de lampes torche parviennent finalement à pénétrer sous la coque, où ils aperçoivent une botte rouge. "La réaction immédiate a été de la toucher et le pied s'est retiré instantanément", expliquent les sauveteurs, qui ont alors tendu une perche que Laurent Camprubi a aussitôt attrapée.

Pour ce dernier, c'est la délivrance. "Je savais qu'ils étaient là, mais il fallait tenir", confie le navigateur, qui s'est alors jeté à l'eau: "j'ai pris ma respiration et je suis sorti en apnée: il y avait deux mètres à faire pour passer sous la porte, puis quatre pour sortir du cockpit".

Il est alors 12h00 (10h00 GMT) et Laurent Camprubi vient de passer près de 16 heures "dans à peine 30 centimètres d'air", selon les sauveteurs espagnols. En état de choc, mais indemne, le navigateur est évacué par hélicoptère vers un hôpital de La Corogne, en Galice.

Là-bas, "j'ai passé une série d'examens: j'étais à 34,5 degrés et très déshydraté, mais ça va mieux maintenant", confie le skipper, resté à La Corogne pour superviser le renflouage de son bateau, mais qui s'apprête à rentrer en France pour retrouver sa femme et ses enfants. "Je vais mettre en pause mon projet de Route du Rhum (...) Je vais continuer à naviguer" mais "j'ai eu peur pour mes proches et je ne veux plus que cela arrive", confie le navigateur, qui possède a son palmarès plusieurs victoires à des régates, notamment sur la Rolex Giraglia, en Méditerranée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Fin de l'épisode caniculaire dans une quinzaine de départements, arrivée des orages :

Météo-France a levé vendredi l'alerte canicule dans une quinzaine de départements de l'est et du sud-est de la France, laissant désormais onze départements encore concernés, principalement en région Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA), et alerté sur l'arrivée d'orage "localement importants" dans ces régions. Au plus fort de la vague de chaleur, la troisième frappant le pays depuis le début de l'été, jusqu'à 26 départements avaient été placés en vigilance orange canicule, avec des températures qui ont pu monter jusqu'à 40 degrés, d'abord dans le Sud-Ouest avant de se décaler dans la moitié est du pays. Pour les départements qui restent concernés, les températures seront généralement supérieures à 35 degrés, avec des pointes comprises entre 36 et 38 degrés, localement 39 degrés, a précisé Météo-France dans son communiqué.

Des orages, violents par endroits, sont également attendus, avec des risques de grêle et de précipitations qui pourraient être fortes par endroits, le tout accompagné de rafales de vents allant jusqu'à 70 à 80 km/h. Ils pourraient provoquer "localement des dégâts importants", alerte l'organisme de météorologie, qui appelle les habitants à la plus grande vigilance Météo-France réitère par ailleurs ses conseils en cas de forte chaleur, notamment de limiter les déplacements aux heures les plus chaudes et s'hydrater régulièrement, ainsi qu'une attention particulière envers les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques.

Débutée mercredi, cette vague de chaleur a touché dans un premier temps le Sud-Ouest avant de se déplacer sur la grande moitié est du pays, de l'Alsace à la région PACA, un épisode cependant moins long que le précédent, qui s'était terminé le 25 juillet et avait duré 14 jours. Face à une "sécheresse exceptionnelle" et une "situation historique que traversent de nombreux territoires", la Première ministre Elisabeth Borne a activé vendredi la cellule interministérielle de crise. Une réunion est prévue dans la journée, selon une source gouvernementale. "Cette sécheresse est la plus grave jamais enregistrée dans notre pays" et "les prévisions météo laissent présager que la situation pourrait perdurer sur les 15 prochains jours, voire devenir plus préoccupante encore", souligne Matignon. Depuis 1947, 45 vagues de chaleur ont été recensées en France. Elles "ont été sensiblement plus nombreuses au cours des dernières décennies. Sur les 35 dernières années, elles ont été trois fois plus nombreuses que sur les 35 années précédentes", selon Météo-France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Prisonnière en Russie depuis février, la basketteuse américaine Griner reconnue coupable de trafic de cannabis :

Un tribunal russe a condamné jeudi la star américaine du basket féminin Brittney Griner à neuf ans de prison pour trafic de drogue, une lourde peine qualifiée d'"inacceptable" par Joe Biden, qui ouvre la voie à un possible échange de prisonniers entre Moscou et Washington.

Arrêtée en février à Moscou avec une vapoteuse contenant du liquide à base de cannabis, peu avant l'offensive russe en Ukraine, la double championne olympique a été happée dans la crise géopolitique entre la Russie et les Etats-Unis.

Son procès s'est accéléré ces derniers jours, alors que les deux pays négocient un échange de prisonniers dont la joueuse pourrait faire partie, Washington affirmant avoir récemment fait une offre "conséquente" à Moscou. "Le tribunal a reconnu la prévenue coupable" de possession illégale et de trafic de drogue, a déclaré la juge Anna Sotnikova, selon une journaliste de l'AFP présente au tribunal de Khimki, près de Moscou.

 

 "Neuf ans de prison dans une colonie pénitentiaire"

En conséquence, la basketteuse a été condamnée à "neuf ans de prison dans une colonie pénitentiaire" et un million de roubles d'amende (environ 16.000 euros au taux actuel), a-t-elle ajouté.

"C'est inacceptable et je demande à la Russie de la libérer immédiatement afin qu'elle puisse retrouver sa femme, ses proches et ses coéquipières", a exhorté le président américain Joe Biden dans un communiqué immédiatement après l'annonce du verdict. Les avocats de Griner ont pour leur part annoncé leur décision de faire appel de ce verdict "complètement insensé". La joueuse a écouté l'énoncé de la juge le visage baissé, enfermée dans la cage dévolue aux accusés dans la salle d'audience.

"J'ai commis une erreur de bonne foi et j'espère que le jugement ne mettra pas fin à ma vie ici"

"J'ai commis une erreur de bonne foi et j'espère que le jugement ne mettra pas fin à ma vie ici", avait plaidé Griner lors de sa dernière prise de parole avant l'énoncé de la décision de la cour.

Agée de 31 ans et mesurant 2,06 mètres, Griner est considérée comme l'une des meilleures basketteuses du monde. Depuis le début du procès, elle est apparue concentrée, répondant aux questions de la cour avec calme et précision.

Jeudi, avant le début de l'audience, elle avait brandi devant les journalistes une photo d'elle entourée de ses coéquipières de basket en Russie. La joueuse des Phoenix Mercury était venue en Russie pour jouer pendant l'intersaison américaine, une pratique courante pour les basketteuses de WNBA qui gagnent souvent mieux leur vie à l'étranger qu'aux Etats-Unis. Elle avait été arrêtée à l'aéroport avec du liquide de vapoteuse à base de cannabis. Elle a reconnu avoir été en possession de cette substance, affirmant toutefois l'avoir apportée en Russie par erreur.

Elle a surtout réfuté tout trafic, soulignant que cette faible quantité de substance n'était que pour sa consommation personnelle, à des fins analgésiques, car elle souffre de douleurs chroniques. "Je n'ai jamais voulu faire de mal à qui que soit, je n'ai jamais eu l'intention de mettre la population russe en danger, ni de violer la loi ici", a déclaré Griner jeudi.

Jeudi, le procureur a, lui, assuré qu'elle avait sciemment essayé de "cacher" aux douaniers à l'aéroport le liquide à base de cannabis.

Les avocats de la joueuse avaient demandé son acquittement. Une condamnation de la joueuse ouvre légalement la voie à un possible échange de prisonniers.

La semaine dernière, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken et son homologue russe Sergueï Lavrov ont eu leurs premières discussions depuis le début de l'offensive de Moscou en Ukraine. M. Blinken a indiqué avoir pressé son homologue d'accepter l'"offre conséquente" de Washington à Moscou pour obtenir la libération de Griner et d'un autre Américain détenu en Russie, Paul Whelan, qui purge une peine de 16 ans de prison pour espionnage. Selon plusieurs médias américains, il s'agirait d'échanger un célèbre trafiquant d'armes russe détenu aux Etats-Unis, Viktor Bout, contre Brittney Griner et Paul Whelan.

Viktor Bout, arrêté en Thaïlande en 2008 et qui purge une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis, est surnommé le "marchand de mort". Son parcours hors du commun a été l'une des inspirations du film "Lord of War" dans lequel Nicolas Cage interprète un trafiquant d'armes cynique. Aucun accord n'a pour l'heure été rapporté et le Kremlin a paru irrité après les déclarations publiques de Washington au sujet des négociations. Mme Blagovolina, l'avocate de Griner, avait indiqué mardi que la défense de la joueuse n'espérait qu'une chose: "Pouvoir rentrer à la maison".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Sécheresse : une centaine de communes sont privées d'eau potable :

Les fortes chaleurs et l’absence de pluie provoquent une sécheresse  historique en France. C’est ce que concède le gouvernement ce vendredi. Après que la Première ministre Élisabeth Borne a annoncé l’activation d’une cellule interministérielle de crise, Christophe Béchu est parti à la rencontre d’agriculteurs touchés par la sécheresse dans les Alpes-de-Haute-Provence. En déplacement à Roumoules, le ministre de la Transition écologique a informé que « plus d'une centaine de communes en France aujourd'hui n'ont plus d'eau potable ».

Face à plusieurs médias et en compagnie du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, au cœur d’une exploitation de lavande, Christophe Béchu a précisé que des « approvisionnements » d’eau potable sont acheminés par camions dans ces communes fortement touchées par la sécheresse « puisqu'il n'y a plus rien dans les canalisations ». Pour l’ancien maire d’Angers , il faut « durcir un certain nombre de restrictions pour éviter » un manque d’eau dans de nouvelles zones.

 

Une sécheresse pour « les 15 prochains jours » ?

« Les mots d'Élisabeth Borne sont très clairs : une sécheresse historique », a repris Christophe Béchu. Matignon a même indiqué dans un communiqué ce vendredi matin que cette aridité très dense pourrait « perdurer sur les 15 prochains jours, voire devenir plus préoccupante encore », selon les prévisions météo.

La cellule interministérielle de crise devrait ainsi assurer « une remontée d'information régulière par les préfets de département des zones les plus touchées » ou encore « anticiper l'activation éventuelle des plans Orsec ».

Christophe Béchu appelle donc à « anticiper » pour se fournir en eau dans les territoires qui connaissent « des déficits hydriques qui se prolongent ». « Si vous devez aller fournir de l'eau, il ne faut pas vous en préoccuper le matin où il n’y a plus d'eau dans les canalisations », a-t-il enfin prévenu. Après sa visite à Roumoules, le ministre de la Transition écologique est attendu sur le cours d'eau du Colostre pour évoquer les enjeux de la sécheresse et de la biodiversité.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Le déficit commercial français a atteint un nouveau record en juin :

Le commerce extérieur français continue de se détériorer et bat, mois après mois, de tristes records. Dans un communiqué diffusé ce vendredi, les douanes indiquent que le déficit commercial tricolore a continué de se creuser, en juin, atteignant 13,3 milliards d'euros. Du jamais vu, et de quoi poursuivre la tendance inquiétante observée depuis le début de l'année.

Dans le détail, sur le mois, les importations ont augmenté de 0,7 milliard, s'élevant à 62,1 milliards d'euros. En face, les exportations ont atteint 48,8 milliards d'euros, en hausse de 0,4 milliard. Le solde «recule de nouveau, mais à un rythme beaucoup moins prononcé depuis deux mois», précisent les services de Bercy. Le résultat est abyssal, et mène à un nouveau record du déficit commercial, légèrement plus élevé que le précédent. À titre de comparaison, un an plus tôt, en juin 2021, le déficit était deux fois moins élevé, à -5,79 milliards d'euros «seulement».

En mai, le déficit commercial en biens, établi à 13,1 milliards d'euros, avait déjà effacé le précédent record d'avril, chiffré à 12,4 milliards d'euros. « La dégradation du solde énergétique est encore une fois la principale responsable de cette situation », expliquaient les douanes, le mois dernier.

 

La barre des 100 milliards de déficit commercial devrait être franchie en 2022

Les douanes profitent également de la publication pour tirer un bilan plus large, en revenant sur le trimestre qui vient de s'écouler. Entre avril et juin inclus, les importations tricolores en biens ont augmenté fortement, de 6,9%, alors que les exportations ont été moins dynamiques - 3,5% - que sur les trois mois précédents. «La croissance des importations en valeur est tirée pour plus de moitié par l'énergie, en raison principalement des achats d'hydrocarbures naturels, dont le prix reste très élevé dans un contexte de tensions géopolitiques», indiquent notamment les Douane. Résultat, le déficit commercial s'est à nouveau creusé, atteignant 39 milliards d'euros, contre 32 milliards d'euros sur les trois premiers mois de l'année et 18,5 milliards d'euros au second trimestre 2021.

Le bilan du semestre est aussi préoccupant. Sur les six premiers mois de l'année, le solde atteint -71 milliards d'euros, un montant deux fois plus important que sur la même période, un an plus tôt. Le déficit est porté, sans surprise, par les produits énergétiques, dont les prix ont considérablement augmenté ces derniers mois, peut-on constater grâce aux chiffres des douanes. «En cumul sur 12 mois glissants, le solde commercial poursuit sa dégradation et atteint –121,9» milliards d'euros, rapportent enfin les douaniers.

Cette année, si la tendance actuelle se poursuit, la France devrait donc dépasser la barre symbolique des 100 milliards d'euros de déficit commercial. Un niveau, là encore, jamais vu, alors que le solde de l'année dernière était déjà abyssal, à -84,7 milliards d'euros. L'exécutif veut pourtant inverser la tendance, tout en concédant que cela prendra du temps : «Il faudra dix ans pour retrouver un solde commercial qui soit positif», avançait le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, début janvier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  « Nous ne leur permettrons pas d’isoler Taïwan » : les États-Unis fermes face à la Chine :

La présidente de la Chambre des représentants américains, Nancy Pelosi, a vivement réagi au lancement par la Chine de vastes exercices militaires autour de Taïwan. Cette manœuvre ne devrait pas faire trembler les États-Unis. Pékin a en retour annoncé des sanctions.

« Les Chinois ont procédé à ces tirs, utilisant probablement notre visite comme un prétexte », assure Nancy Pelosi lors d’une conférence de presse à Tokyo vendredi, relaie l’AFP. La présidente de la Chambre des représentants américaine termine sa tournée asiatique qui fait beaucoup parler depuis qu’elle s’est rendue durant 24 heures à Taïwan . Sa venue a provoqué la colère de la Chine qui a entrepris jeudi de vastes exercices militaires autour de l’île . Des tirs de missiles balistiques auraient été lancés. D’après le Japon, cinq d’entre eux seraient tombés dans sa zone économique exclusive (ZEE) .

 

« Ils ne décident pas de nos déplacements »

Malgré cette manœuvre qui inquiète l’Asie, les États-Unis ne comptent pas trembler face à la Chine. Depuis Tokyo, Nancy Pelosi a prévenu que Washington « ne permettra pas » à Pékin d’isoler Taïwan des autres pays : « Nous ne leur permettrons pas d’isoler Taïwan. » « Ils n’isoleront pas Taïwan en nous empêchant de nous y rendre. Nous avons eu des visites de haut niveau, des sénateurs au printemps, de manière bipartisane. » Avant d’insister : les Chinois « ne décident pas de nos déplacements ».

 

Pékin annonce « des sanctions »

La Chine a répliqué ce vendredi, annonçant « imposer des sanctions » à Nancy Pelosi et à sa « famille proche », rapporte l’AFP. Sans donner plus de détails sur les sanctions, le ministère chinois des Affaires étrangères a jugé que la cheffe des députés américains s’est « gravement ingérée dans les affaires intérieures de la Chine et a porté atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale ».

 

Une visite pour parler de la loi de 1979

La cheffe des députés américains a pourtant indiqué que les étapes de sa tournée asiatique, y compris sa visite à Taïwan, « ne visaient pas à changer le statu quo » dans la région, relate l’AFP. La femme politique de 82 ans a assuré que sa visite sur l’île concernait la loi Taiwan Relations Act, votée par le Congrès américain en 1979. Ce texte caractérise les relations entre les États-Unis et Taïwan, mais également « la politique États-Unis/Chine, tous les textes de loi et accords qui ont établi ce que sont nos relations », a expliqué Nancy Pelosi. D’ailleurs, si les États-Unis « ne s’exprimaient pas au sujet des droits de l’homme en Chine à cause de (nos) intérêts commerciaux, nous perdrions alors toute autorité morale pour parler des droits de l’Homme n’importe où dans le monde », a-t-elle encore estimé.

Depuis 1979, Washington ne reconnaît que le gouvernement chinois de Pékin, mais continue à apporter son soutien à Taïwan notamment en lui vendant des armes. Depuis la fin de la guerre civile, la Chine tente de récupérer l’île, qu’elle estime lui appartenir. Pékin redoute qu’une quelconque légitimité internationale soit apportée à Taïwan, s’opposant ainsi à tout contact officiel entre l’île et d'autres pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2203) : VENDREDI 05 AOUT 2022

Vendredi 5 Août 2022 –  Guerre en Ukraine : pour Zelensky, Amnesty International « tente d'amnistier l’État terroriste » de Russie :

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a fustigé un rapport d’Amnesty International, dans lequel il est reproché à l’armée ukrainienne de mettre en danger la vie des civils.

Elle « transfère la responsabilité de l’agresseur à la victime », a accusé Volodymyr Zelensky  jeudi soir. Le président ukrainien en veut particulièrement à Amnesty International qui a publié un rapport reprochant à Kiev de mettre en danger des civils dans la guerre contre la Russie . Le chef d’État accuse en retour l’ONG de « tenter d’amnistier l’État terroriste » de Russie, relate l’AFP. Après quatre mois d’investigations, Amnesty International a publié un dossier accusant l’armée ukrainienne d’établir des bases militaires dans des écoles et des hôpitaux et de lancer des attaques depuis des zones peuplées.

 

Le droit humanitaire international violé ?

Amnesty International assure également dans son rapport que les troupes ukrainiennes, en s’installant dans des zones résidentielles, n’auraient « ni demandé aux civils d’évacuer les bâtiments environnants, ni aidé les civils à les évacuer », ne prenant ainsi aucune précaution pour protéger la population. Une méthode qui violerait le droit humanitaire international, même si l’association rappelle que les tactiques ukrainiennes ne « justifient en aucun cas les attaques russes aveugles ».

 

Zelensky déplore une « agression » d’Amnesty International

Malgré cela, ce rapport a agacé Volodymyr Zelensky. Dans sa vidéo quotidienne partagée sur les réseaux sociaux, le chef de l’État en guerre a qualifié l’accusation de l’ONG d’« agression » contre l’Ukraine, qui serait « injustifiée, invasive et terroriste ». Il a insisté : « Si quelqu'un rédige un rapport dans lequel la victime et l’agresseur sont d’une certaine manière mis sur un pied d’égalité, si certaines données sur la victime sont analysées et que les actions de l’agresseur sont ignorées, cela ne peut être toléré. »

Plus tôt ce jeudi, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, s’en est pris à Amnesty International. Il estime de son côté que l’ONG « cré[e] un faux équilibre entre l’oppresseur et la victime, entre le pays qui détruit des centaines et des milliers de civils, de villes, de territoires et le pays qui se défend désespérément ». Avant de pointer une « fausse réalité, où tout le monde est un peu coupable de quelque chose », appelant Amnesty International à plutôt « rapporter systématiquement la vérité sur ce que la Russie représente réellement aujourd’hui ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens