Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Le Sénat a voté le second volet des mesures sur le pouvoir d'achat :

Le Sénat a adopté en première lecture, un peu avant 04H00 mercredi, le second volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat après une nouvelle inflexion à droite et un coup de pouce aux collectivités. Le budget rectifié pour 2022 (PLFR) ainsi adopté par le Sénat ouvre 44 milliards d'euros de crédits, dont 9,7 pour financer la renationalisation à 100% d'EDF. Il prévoit notamment la poursuite du bouclier tarifaire sur l'énergie et de la remise carburant à 30 centimes le litre en septembre-octobre puis 10 en novembre-décembre, et la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires.

Les sénateurs l'ont voté par 225 voix contre 101. Ce projet de loi de finances rectificative doit désormais faire l'objet d'une adoption dans les mêmes termes par les deux chambres. Mercredi soir, députés et sénateurs tenteront de trouver un terrain d'entente sur le texte, qui pourrait en cas d'accord être validé définitivement jeudi. La gauche a voté contre. Le socialiste Rémi Féraud a déploré "des reculs sociaux" ajoutés par la majorité sénatoriale, Pascal Savoldelli (CRCE à majorité communiste) pointant "une connivence désormais claire entre la droite sénatoriale et le gouvernement". Christine Lavarde (LR) s'est au contraire félicitée que les apports du Sénat "confortent le pouvoir d'achat par le travail", tandis que la centriste Sylvie Vermeillet faisait "un constat mitigé".

L'exécutif vise une adoption définitive de ce texte et de l'autre projet de loi d'"urgence" pouvoir d'achat destinés à répondre à l'inflation galopante au plus tard dimanche. Le volet "urgence" pouvoir d'achat, sur lequel députés et sénateurs ont trouvé un accord en commission mixte paritaire, devrait être adopté mercredi. Sur l'autre volet, le PLFR, le Sénat avait voté en fin de journée avec l'approbation partielle du gouvernement un soutien supplémentaire aux collectivités touchées notamment par l'augmentation des prix de l'énergie et la hausse du point d'indice des fonctionnaires, portant l'enveloppe totale à 750 millions d'euros. En début de nuit, les sénateurs ont satisfait une demande forte du président du groupe LR Bruno Retailleau en votant 20 millions de crédits pour lancer la mise en place d'une carte Vitale biométrique. L'objectif est de lutter contre la fraude.

Interrogé mercredi matin sur RTL sur la possibilité que le gouvernement ne soutienne toutefois pas cette carte Vitale, M. Retailleau a assuré qu'il ne voterait pas un "texte final" sans qu'elle y soit prévue et que les sénateurs LR "en feron(t) une condition" lors de la commission mixte paritaire mercredi soir. Suscitant un tollé à gauche, ils ont remplacé, contre l'avis du gouvernement, la prime de rentrée exceptionnelle de 100 euros, réservée aux minima sociaux, par une majoration exceptionnelle de 150 euros aux bénéficiaires de la prime d'activité. "Vous profitez de la nuit pour vous permettre de taper une fois de plus sur les plus pauvres", a accusé l'écologiste Thomas Dossus. Pour le rapporteur général LR Jean-François Husson, c'est "un signal" aux travailleurs pauvres qui "souvent passent à côté" des aides. "C'est les enfants que vous allez pénaliser", a lancé le socialiste Jean-Claude Tissot. Une enveloppe de 40 millions d'euros pour les banques alimentaires a en revanche fait consensus.

 

"Alliance des droites"

Plusieurs points "chauds" avaient été adoptés dès lundi, malgré un tir de barrage de la gauche contre "une alliance des droites" entre gouvernement et LR. Avec l'appui du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le Sénat a pérennisé le rehaussement de 5.000 à 7.500 euros du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires, voté par l'Assemblée nationale pour la seule année 2022. La Haute assemblée a aussi voté, mais contre l'avis du gouvernement, la pérennisation de la possibilité pour les entreprises de racheter aux salariés les jours de RTT, prévue par les députés seulement jusqu'à fin 2023 - rachat exonéré d'impôts et de cotisations.

"On est en train en pleine nuit au mois d'août d'enterrer les 35 heures", avait déjà accusé M. Dossus, le socialiste David Assouline parlant "de coup de force", comme les syndicats qui s'insurgent contre la mesure, vue comme une mauvaise réponse à l'inflation. "Nous assumons parfaitement de mettre un coin dans les 35 heures en laissant la liberté aux salariés de convertir les jours de RTT non pris en salaire", avait affirmé Mme Lavarde. Le Sénat a également voté la suppression de la redevance TV, promesse d'Emmanuel Macron.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Antisémitisme: le député LFI, Manuel Bompard demande des excuses à Borne et Dupond-Moretti :

Le député LFI Manuel Bompard a réclamé mercredi des excuses de la part d'Elisabeth Borne et Eric Dupond-Moretti au lendemain d'un incident à l'Assemblée nationale autour d'une proposition de résolution sur Israël. Lors de la séance des questions au gouvernement mardi, le garde des Sceaux a pointé du doigt "l'extrême droite" mais surtout "l'extrême gauche" et cette récente proposition, signée par une quarantaine d'élus de gauche qui condamnent le "régime d'apartheid" d'Israël contre les Palestiniens, "un régime institutionnalisé d'oppression et de domination systématique par un seul groupe racial". Le texte avait récemment fait polémique à gauche et provoqué une série de condamnations d'associations.

Utilisé par des ONG locales et Human Rights Watch (HRW), le terme d'"apartheid" a été repris en février par Amnesty International pour qualifier la politique d'Israël envers les Palestiniens, traités comme un "groupe racial inférieur" selon cette organisation de défense des droits humains dont les propos ont été fustigés par l'Etat hébreu. Les mots du ministre, mardi, ont provoqué des réactions outrées des députés de la coalition Nupes et leur départ de l'hémicycle.

Manuel Bompard, qui n'est pas signataire de la résolution, a réclamé des excuses de la part de Mme Borne et M. Dupond-Moretti mercredi sur RFI, "car on ne peut pas proférer à l'encontre d'une partie de la représentation nationale des accusations d'antisémitisme", cela "sans aucun fait: aucune personne de LFI n'a jamais été suspectée, condamnée, poursuivie, pour des propos ou des actes antisémites", a-t-il fait valoir. Il a aussi enjoint le ministre de la Justice, "s'il considère qu'il y a des antisémites à l'Assemblée nationale", à "les traduire devant les tribunaux", car l'antisémitisme n'est "pas une opinion mais un délit". Il a aussi accusé le gouvernement d'"utiliser cette accusation comme une forme de rayon paralysant pour disqualifier telle ou telle formation politique." L'Insoumis Aymeric Caron avait lui aussi mardi demandé "des excuses" à Elisabeth Borne après qu'elle eut estimé, en visant LFI, qu'être républicain "ça n'est pas le cas de tout le monde sur ces bancs" de l'Assemblée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Un inquiétant gouffre apparaît dans le désert de l’Atacama :

 Une doline géante s’est formée près d’une mine du désert de l’Atacama au Chili. Une enquête est en cours pour connaître l’origine du phénomène. La doline photographiée à Tierra Amarilla, dans le désert de l’Atacama, au Chili fait au moins 25 mètres de large pour 200 mètres de profondeur.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Pic caniculaire ce mercredi en France :

La France va entrer dans le dur du troisième épisode caniculaire enregistré depuis juin, avec des températures qui pourraient atteindre jusqu'à 40°C dans le Sud-Ouest et une sécheresse chaque jour plus marquée. "La journée de mercredi sera la plus chaude à l'échelle nationale", avertit Météo-France, mais le pic de chaleur sera encore présent jeudi "en se décalant vers l'Est". "Entre mercredi et jeudi les maximales seront souvent supérieures ou égales à 35°C avec des pointes à 39 ou 40°C sur le Sud-Ouest", précisé Météo-France, qui a placé 26 départements en alerte orange canicule.

Il fera aussi chaud la nuit et "les températures minimales supérieures à 20°C commenceront à se généraliser", a fait savoir Olivier Caumont, responsable de la permanence pour la prévision à Météo-France, lors d'un point presse mardi. Cette vague de chaleur sera plus courte que la précédente, prévoit Météo-France, qui ne se prononce pas encore sur le moment où elle prendra fin. La dernière en date a pris fin le 25 juillet et a duré 14 jours, ne laissant que quelques jours pour respirer un peu. "On est inquiet par ces répétitions rapprochées de vague de chaleur", qui "ne permettent pas à des organismes de revenir à un fonctionnement normal", a expliqué Isabelle Bonmarin de Santé publique France (SPF) lors du point-presse."On s'attend à une surmortalité dès qu'on passe en canicule (...) et notamment les 75 ans et plus", a ajouté son collègue Robin Lagarrigue, indiquant qu'un "bilan sera fait à la rentrée, en septembre".

 

Sécheresse des sols

Du côté des feux de forêt, un incendie ayant parcouru "450 hectares" de maquis sur la commune de Santo-Pietro-di-Tenda en Haute-Corse sans menacer d'habitations a été "fixé" mardi soir, a indiqué un porte-parole des pompiers. Niozelles, un village des Alpes-de-Haute-Provence, a en revanche été préventivement évacué mardi en raison d'un incendie qui a parcouru 210 hectares sans jamais toutefois menacer les habitations, ont annoncé les pompiers. Et le trafic des trains TER et TGV a été interrompu mardi après-midi dans les Landes en raison d'un incendie, et ne devait pas reprendre dans la soirée, a indiqué la SNCF. Sur les lignes Bordeaux-Hendaye et Bordeaux-Dax-Tarbes, "trois TGV à destination de Paris partant du sud de Bordeaux ont été retenus en gare de Dax. Ils repartiront vers leur gare d'origine", a ajouté la SNCF.

Cette chaleur ne fait que renforcer la sécheresse. Juillet 2022 est "au second rang des mois les plus secs tous mois confondus" en France depuis le début des mesures en 1958-1959, avec un cumul de précipitations agrégées de 9,7 millimètres, soit un déficit de précipitations d'environ 84% par rapport aux normales, selon Météo-France. A Gérardmer, (Vosges), le débit des sources est tellement faible que la commune va approvisionner avec l'eau du lac son réseau d'eau public. Résultat, à partir de mercredi, l'eau sera déclarée non-potable, a priori pour 48h, le temps de réaliser des tests bactériologiques. Par ailleurs, "on est en situation de sécheresse record pour l'humidité des sols depuis le 17 juillet au niveau national", a indiqué Jean-Michel Soubeyroux, climatologue chez Météo-France. "En ce début août, les sols sont donc encore plus secs qu'ils ne l'étaient à la même date en 1976 et en 2003. D'ici le milieu du mois d'août, il est probable que cette situation s’aggrave encore, et que le record absolu de sécheresse des sols superficiels qui date de 2003 soit battu", précise Météo-France. "On ne voit pas de sortie dans l'immédiat à cette situation de sécheresse. (...) Il faudrait un mois de précipitations excédentaires avant de retrouver une situation normale", a estimé Jean-Michel Soubeyroux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Pelosi à Taïwan: face aux menaces chinoises, l'île «ne reculera pas», affirme sa présidente :

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a affirmé mercredi que l'île "ne reculerait pas" face à la menace de la Chine , qui s'apprête à lancer des manoeuvres militaires dangereusement près des côtes taïwanaises en représailles à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi. Lors d'une rencontre avec Mme Tsai à Taipei, Mme Pelosi a affirmé être venue "en paix" dans la région tout en assurant que les Etats-Unis n'abandonneraient pas leurs engagements envers l'île démocratique, qui vit sous la menace constante d'une invasion par Pékin. "Aujourd'hui, notre délégation (...) est venue à Taïwan pour dire sans équivoque que nous n'abandonnerons pas notre engagement envers Taïwan et que nous sommes fiers de notre amitié durable", a déclaré Mme Pelosi, la plus haute responsable américaine à visiter l'île depuis 25 ans.

La responsable américaine est arrivée mardi soir à Taipei à bord d'un avion militaire américain, déclenchant immédiatement de vives réactions à Pékin. Le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé "une grave violation" des engagements américains vis-à-vis de la Chine, qui "porte gravement atteinte à la paix et à la stabilité" régionales. Le gouvernement chinois a convoqué mardi soir l'ambassadeur américain Nicholas Burns. Le vice-ministre des Affaires étrangères, Xie Feng, lui a exprimé les "protestations fermes" de son pays, ajoutant que "l'initiative (de Mme Pelosi de se rendre à Taïwan) est extrêmement choquante et les conséquences seront très graves", selon l'agence Chine Nouvelle.

Le ministère chinois de la Défense a quant à lui promis des "actions militaires ciblées", avec une série de manoeuvres militaires autour de l'île qui commenceront mercredi, dont "le tir à munitions réelles de longue portée" dans le détroit de Taïwan, qui sépare l'île de la Chine continentale. Selon les coordonnées publiées par l'armée chinoise, une partie des opérations militaires auront lieu à 20 kilomètres des côtes de Taïwan. "Certaines des zones des manoeuvres de la Chine empiètent sur (...) les eaux territoriales de Taïwan", a déclaré le porte-parole du ministère taïwanais de la Défense Sun Li-fang. "Il s'agit d'un acte irrationnel visant à défier l'ordre international", a-t-il dénoncé. Le Japon s'est quant à lui dit "préoccupé" par les exercices chinois, affirmant que certains allaient empiéter sur sa zone économique exclusive (ZEE). La Corée du Sud, prochaine étape de la tournée asiatique de Mme Pelosi mercredi soir, a de son côté lancé un appel au calme. Le ministère du commerce de Pékin a également annoncé des sanctions économiques, annonçant une suspension de l'exportation vers Taïwan de sable naturel - un composant clé dans la fabrication de semi-conducteurs, l'une des principales exportations de l'île.

 

"Taïwan ne reculera pas"

"Face à des menaces militaires délibérément accrues, Taïwan ne reculera pas" a réagi la présidente taïwanaise Tsai Ing Wen. "Nous allons (...) continuer à défendre la démocratie", a-t-elle affirmé lors de sa rencontre avec Mme Pelosi, qu'elle a remerciée pour avoir "pris des mesures concrètes pour montrer (son) soutien indéfectible à Taïwan en ce moment critique". Les autorités taïwanaises ont signalé dans la nuit de mardi à mercredi que 21 avions militaires chinois avaient pénétré dans la zone d'identification de défense aérienne de l'île - une zone bien plus large que son espace aérien.

Le ministère taïwanais de la Défense a dénoncé "une tentative de menacer nos ports et nos zones urbaines importantes, et de saper unilatéralement la paix et la stabilité régionales". "L'armée va assurément rester à son poste et protéger la sécurité nationale. Nous demandons au public d'être rassuré et de soutenir l'armée", a-t-il ajouté. Plusieurs navires américains croisent également dans la région, dont le porte-avions USS Ronald Reagan, selon des sources militaires américaines. La plupart des observateurs jugent faible la probabilité d'un conflit armé. Mais des responsables américains ont dit se préparer à des démonstrations de force de l'armée chinoise.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  La Nasa dévoile une nouvelle image du télescope James-Webb :

Le télescope dernière-génération James-Webb a immortalisé la galaxie ESO 350-40, plus connue sous le nom de Roue de Chariot.

Nouvelle preuve que le télescope James-Webb (JWST) est tout à fait opérationnel. L’Agence spatiale américaine (Nasa) a dévoilé mercredi un cliché de la galaxie connue sous le nom de la Roue de Chariot en raison de sa forme évocatrice. Distante d’environ 500 millions d’années-lumière du Soleil dans la constellation du Sculpteur, cette galaxie ESO 350-40 tient sa forme du fait qu’elle a subi une collision violente avec une autre galaxie spirale.

«La vision infrarouge du nouveau télescope spatial permet de mettre en évidence beaucoup de jeunes étoiles situées dans l’anneau extérieur de la galaxie et qui restaient jusque-là masquées par de la poussière», explique le magazine spécialisé Ciel & Espace. Dans un communiqué, la Nasa a précisé la collision avait affecté la forme et la structure de la galaxie. «La Roue de Chariot arbore deux anneaux - un anneau intérieur brillant et un anneau coloré environnant. Ces deux anneaux s'étendent vers l'extérieur à partir du centre de la collision, comme des ondulations dans un étang après qu'une pierre y a été jetée. En raison de ces caractéristiques distinctives, les astronomes l'appellent ‘galaxie à anneau’, une structure moins courante que les galaxies spirales comme notre Voie lactée», peut-on lire.

 

La mission de James-Webb

L'une des missions principales de James-Webb, bijou d'ingénierie d'une valeur de 10 milliards de dollars et le plus puissant télescope spatial jamais conçu, est l'exploration du tout jeune Univers. Le 12 juillet dernier, la Nasa avait dévoilé les toutes premières images du JWST. Une première démonstration qui visait à donner un aperçu de ses capacités dans ce domaine.

James-Webb avait été lancé dans l'espace il y a environ six mois, le jour de Noël, depuis la Guyane française par une fusée Ariane 5. En projet depuis les années 1990, il est posté à 1,5 million de kilomètres de la Terre. La publication de ces premières images marque le début de nombreuses années de recherches, qui sont appelées à transformer notre compréhension de l'Univers.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  En Pologne, des chercheurs de trésors partent en quête de l’or nazi :

C’est une aventure digne d’Indiana Jones qui a débuté il y a quelques années quand un groupe germano-polonais baptisé la Silesian Bridge Foundation a mis la main sur le journal d’un officier SS, écrit sous le pseudonyme de Michaelis. Dans ce document, dont l’authenticité reste sujette à caution malgré les avis favorables de quelques experts, l’auteur indique où aurait été cachée en 1945, pour la soustraire à l’Armée Rouge, une partie des immenses richesses volées par les nazis. Ces trésors seraient disséminés sur 11 sites en Pologne, localisés sur une carte dessinée par l’auteur du journal. Seul l’un de ces sites a été dévoilé par les actuels détenteurs du document. Il s’agit d’une ancienne canalisation située dans le village de Minkowskie, en Basse-Silésie, dans le sous-sol d’un palais laissé à l’abandon… Et l'organisation vient enfin d’obtenir les autorisations légales pour y entamer des fouilles.

Ce n’est pas la première fois que les biens spoliés par les nazis suscitent rumeurs et convoitise en Pologne. En 2015, deux chasseurs de trésors, l'allemand, Andreas Richter, et le polonais, Piotr Koper, étaient convaincus d’avoir découvert l’emplacement du légendaire train d'or de Wałbrzych, un convoi chargé de richesses inouïes destiné à renflouer le Reich agonisant en 1945. Après des recherches intensives, à Wałbrzych, en Basse-Silésie, dans une zone où les nazis avaient entamé de vaste travaux pour y bâtir un QG, les deux comparses ont fait chou blanc. La cavité qu’ils avaient repérée grâce à un géoradar ne contenait pas plus de train que d’or.

Les fouilles de la Silesian Bridge Foundation s’avèreront-elles plus fructueuses ? réponse à partir du 1er septembre, date à laquelle les travaux débuteront.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Moyens aériens, débroussaillages... Les propositions des Sénateurs face à la propagation des feux de forêt :

Une fois les feux fixés ou maîtrisés, ce sont des images de désolation que constatent les soldats du feu ou les habitants des régions concernées. Rien qu’en Gironde , après les incendies qui ont ravagé les forêts de Landiras et de La Teste-de-Buch, ce sont plus de 20 000 hectares qui sont partis en fumée. Depuis le début de l’année, près de 46 000 hectares ont déjà brûlé, le plus haut niveau sur les quinze dernières années et le triste record de 1989 (75 556 hectares) pourrait même être battu. Face à ce constat, et pour éviter de nouveaux embrasements, un rapport du Sénat dévoile mercredi 70 propositions.

Ces mesures, proposées par six élus du centre et de la droite, mettent l'accent sur plusieurs points mais surtout un net renfort de moyens matériels et humains, selon l’AFP qui s’est procuré le rapport. Les élus réclament un retour sur les 500 suppressions de postes prévues d'ici à 2025 à l'Office national des forêts (ONF). Il faudrait, au contraire, étendre le périmètre d'intervention de cette institution en souffrance qui gère les 11 millions d'hectares de forêts publiques françaises. Car avec le réchauffement climatique, l'augmentation de la biomasse forestière et des épisodes de chaleur tels que connaît le pays actuellement (le troisième en un mois et demi), la « France doit se préparer à une évolution défavorable du risque », peut-on lire.

 

Sévir contre ceux qui ne respectent pas la loi

Par rapport aux années 1980, la stratégie française a porté ses fruits et a même « fait ses preuves » selon les sénateurs en divisant par cinq les surfaces annuelles brûlées sur la période 2015-2020. Mais le risque est toujours présent et s’intensifie d’année en année, en fréquence et en virulence avec une extension géographique de la menace vers le nord du pays. En outre, les incendies ne sont plus limités à l’été, mais se déclenchent toute l’année. Face à ce phénomène, il y a des gestes simples à faire. Parmi eux, le débroussaillage. Cette obligation légale pour environ trois millions de propriétaire privés n’est pas assez respectée selon les sénateurs, « souvent moins de 30 % ». Pourtant, le débroussaillage prévient les feux, réduit leur intensité et préserve les habitations.

Il faut donc sévir, plaident les auteurs du rapport, avec des plans de sensibilisation d’une part, mais aussi des sanctions pénales renforcées, des incitations fiscales ou l’augmentation de la franchise d'assurance en cas de non-respect, d’autre part. Les élus plaident donc pour l’augmentation des fonds annuels alloués aux services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) face à des moyens aériens insuffisants. Pointant du doigt une gestion calamiteuse de la forêt privée, les sénateurs proposent « d’abaisser le seuil d'obligation » de gestion durable pour la forêt privée à 20 hectares. Il est de 25 aujourd’hui. Dernier point concernant le reboisement après un incendie : l’aide de l'État doit être conditionnée « à des choix d'essences et de gestion adaptés au risque incendie (par exemple en maintenant des pare-feux, en expérimentant des corridors de feuillus ou une moindre densité de peuplement) », défendent-ils.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Épargné jusqu'à présent, le Japon touché par une vague de Covid-19 sans précédent :

Deux ans après le début de la crise sanitaire, le Japon est confronté à sa pire vague épidémique. Pas moins de 2000 000 cas positifs sont recensés en moyenne quotidiennement dans ce pays de 126 millions d'habitants. En tout, plus de 32 000 décès ont été recensés depuis mars 2020. En moyenne, plus de 100 décès sont rapportés chaque jour. Si les chiffres inquiètent, la proportion aussi, puisque le Japon est le pays  du monde qui est le plus touché à l’heure actuelle.

En outre, cette tendance n’est pas près de s’arrêter puisque le pic de cette septième vague nippone n’est pas attendu avant au moins le 6 août, sans compter la période du Bon, qui voit de nombreux Japonais retourner en famille pour leurs vacances d’été. « Si la tendance ne s’inverse pas dans les deux semaines, les hôpitaux seront débordés et les activités économiques perturbées. Il faudra se résoudre à de sévères restrictions de déplacements », mettait en garde Kazuhiro Tateda, professeur à l’université de Toho sur la chaîne NHK, et cité par Le Monde .

 

Peu de dose de rappel chez les jeunes

Aujourd’hui, les hôpitaux souffrent déjà de l’afflux de malades alors qu’ils sont déjà remplis de patients victimes de coups de chaleur. Dans 20 des 47 départements du pays, plus de la moitié des lits sont déjà occupés. Un chiffre qui atteint même plus de 80% dans le sud du pays. Face à une telle situation, le professeur, qui est aussi conseiller du gouvernement sur le Covid-19, appelle encore les citoyens à respecter les règles de distanciation et le port du masque, sans oublier d’aérer les lieux clos. Mais ces mesures d'hygiènes sont d’ores et déjà globalement très bien suivies dans le pays, davantage confronté à la forte contagiosité du variant BA.5.

Dans le pays, deux tiers des jeunes de 12 à 40 ans n’ont pas souhaité faire leur dose de rappel de vaccin tandis que huit parents sur dix, d’enfants âgés de moins de douze ans, ne les ont pas fait vacciner. Cette hausse fulgurante des cas a aussi un impact sur l’économie. La compagnie ferroviaire JR Kyushu Railway a annulé plus de 120 trains jusqu’au 5 août faute de techniciens ou conducteurs, malades ou cas contact. Le constructeur automobile Toyota a aussi dû stopper ses chaînes de montage faute de composants et de main d’œuvre et 170 bureaux du service postal du pays ont fermé.

Pour le moment, aucune mesure d’urgence n’est évoquée, mais le recours au télétravail est demandé aux entreprises, et des restrictions quant à la fermeture plus précoce de bars et restaurants ont déjà été décidées. Des centres de vaccination ont aussi rouvert. Le gouvernement veut distribuer des autotests en masse, mais les fabricants comme Adtec peinent à suivre. Ils demandent deux semaines de délai, mais le temps presse au Japon.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  Darmanin reporte le projet de loi immigration, à la demande de Matignon :

Gérald Darmanin annonce le report, à la demande de Matignon, du projet de loi immigration dont l'examen devait commencer au Sénat en octobre, remplacé par un "grand débat" sur le sujet à l'Assemblée nationale et au Sénat, dans un entretien au Figaro mis en ligne mercredi. "En octobre, nous mettrons à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale et du Sénat un grand débat sur l’immigration avant qu’un projet de loi finalisé ne soit présenté. Nous avons une proposition de texte législatif, mais pour un tel sujet, deux mois de concertation ne sont pas de trop", déclare au quotidien le ministre de l'Intérieur.

La semaine dernière, le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau s'était réjoui que le texte soit examiné en première lecture au Sénat. Il devait l'être dans la semaine du 10 octobre, avait indiqué à l'AFP une source gouvernementale. Il s'agit d'un changement de calendrier et de méthode, explique-t-on dans l'entourage du ministre, à l'offensive sur ce thème depuis le début de l'été.

Le grand débat dans les deux chambres du Parlement sera précédé, "à la demande de la Première ministre" Elisabeth Borne d'une concertation au ministère de l'Intérieur "avec tous les partis, les partenaires sociaux, les associations et les représentants de la société civile", précise M. Darmanin. Cette concertation se fera "sur la base de nos propositions", a poursuivi le ministre, dont certaines ont déjà été annoncées ces derniers jours comme le conditionnement d'un titre de séjour à "l'obtention d’un certificat prouvant la maîtrise du français et l’acceptation des valeurs de la République".

Il énumère également les mesures envisagées pour permettre d'expulser effectivement des étrangers délinquants, comme la suppression des dispositions l'interdisant (mariage, arrivée en France avant l'âge de 13 ans). La semaine dernière, il avait dit assumer "une forme de double peine" pour les étrangers délinquants, à savoir sanction puis expulsion.

 

Quelles sont les mesures ?

Parmi les nouvelles mesures, le ministre propose qu'une décision d'expulsion soit prononcée "dès le rejet de la demande d’asile" et que les recours devant la Cour nationale du droit d'asile se fassent devant un juge unique, contre trois actuellement.

Le ministre propose également une "forte réduction du nombre de procédures applicables" en matière d'expulsion pour diminuer les délais de recours et "simplifier les règles du contentieux des étrangers", disant s'appuyer sur les recommandations du Conseil d’Etat et du rapport du sénateur LR François-Noël Buffet.

Gérald Darmanin souhaite par ailleurs accélérer la dématérialisation des dossiers des candidats à l'immigration en expérimentant "des +back office+ de pré-instruction" pour faire disparaître les files d'attente devant les préfectures.

Enfin, sur le volet de l'immigration économique, le ministre se dit prêt avec le ministre du Travail Olivier Dussopt "à imaginer des quotas supplémentaires par métier ou par secteur en tension", comme l'hôtellerie, le BTP ou la restauration.

Le débat sur les quotas d'immigration professionnelle, antienne de la droite et épouvantail à gauche, avait été relancé en octobre 2019 par Edouard Philippe, alors Premier ministre, mais ceux-ci n'avaient pas été instaurés.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2201) : MERCREDI 3 AOUT 2022

Mercredi 3 Août 2022 –  40 millions d'euros pour soutenir les agriculteurs touchés par la grêle au printemps :

Le ministère de l'Agriculture a annoncé mercredi la mobilisation de 40 millions d'euros supplémentaires au fond d'aide d'urgence dédié au gel, initialement doté de 20 millions d'euros, pour couvrir les dégâts agricoles causés par les épisodes de grêle qui ont eu lieu au printemps. Ce fonds, "à la main des préfets de région, a vocation à apporter une réponse rapide aux situations de grande fragilité dans la limite d’un plafond de 5.000 euros par exploitation, qui pourra être relevé dans le cas de situations plus extrêmes", a détaillé le ministère au cours d'une conférence de presse.

Les orages de grêle, "phénomène d'une rare violence" ont causé "jusqu'à 100%" de perte de production par endroit, pesant sur le "moral des agriculteurs", a dit le ministère, qui a identifié trois grandes problématiques. La nécessité d’apporter des aides psychologiques et financières aux agriculteurs d'abord, la prise de conscience face à la récurrence des aléas climatiques et enfin l'inquiétude des agriculteurs quant à leur capacité à honorer les contrats de vente à terme. Sept recommandations ont découlé de la "mission flash", évaluant les dégâts dans le monde agricole, engagée le 22 juin.

Le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, a demandé "aux préfets d’activer sans délai ces cellules d’urgence" pour recenser les dégâts, "notamment au plan psychologique". Sur le plan local, le ministère demande la "bienveillance" du "réseau bancaire" quant à l'échelonnement ou le report d'échéances auxquels les agriculteurs font face à cause de trésoreries affaiblies.

 

"Surveiller voire lutter contre une flambée anormale des prix"

Marc Fesneau a sollicité le ministre de l’Économie et des finances "surveiller voire lutter contre une flambée anormale des prix sur les devis des actes de désamiantage, de déconstruction, puis de reconstruction des toitures et bâtiments" concernés par les épisodes de grêle.

Les aides de la PAC, prévues pour les cas de force majeur ou les circonstances exceptionnelles, pourront également être demandées dans certains cas.

A plus long terme, la loi d’orientation et d’avenir que le ministre de l'Agriculture doit présentera au parlement en 2023 "devra faire de la gestion du risque en agriculture une question majeure", en faisant émerger une génération d’agriculteurs "à la pointe des questions de transition".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens