Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Les prix des carburants poursuivent leur repli :

Les prix des carburants routiers vendus en France ont poursuivi leur repli la semaine dernière, dans le sillage des cours du brut, selon des données officielles publiées lundi. Le gazole valait ainsi 1,8782 euro le litre en moyenne, en recul de 5,61 centimes par rapport à la semaine précédente, selon des données arrêtées le vendredi publiées par le gouvernement.

Le super sans plomb 95 était pour sa part vendu 1,8448 euro (-7,92 centimes) et le super sans plomb 95-E10 1,8082 euro (-6,21 centimes). Les prix sont ainsi largement redescendus de leurs récents sommets alors qu'ils dépassaient encore les 2 euros en moyenne début juillet.

Les cours du pétrole, qui avaient bondi à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, se sont quelque peu apaisés récemment. Le mouvement est alimenté par les craintes d'une récession économique en Occident et l'épidémie de Covid-19 en Chine, grande consommatrice de pétrole.

En France, les prix prennent actuellement en compte une ristourne de 18 centimes par litre de carburant en métropole continentale.

Pour l'avenir, l'Assemblée nationale a récemment adopté un second volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, qui prévoit une remise carburant à 30 centimes le litre en septembre-octobre puis 10 en novembre-décembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Emmanuel Macron s'est entretenu avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky :

Le président français Emmanuel Macron a salué lundi au cours d'un échange avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky la reprise des transports de céréales depuis le port d'Odessa, en affirmant que les "efforts européens" continueront pour aider Kiev à exporter ses grains, selon l'Elysée. Les deux dirigeants se sont entretenus par téléphone pendant 1h30, leur premier échange depuis leur rencontre le 16 juin à Kiev, où Emmanuel Macron s'était rendu avec le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi.

Depuis le fort de Brégançon (Var), où il passe ses vacances, Emmanuel Macron "a salué le départ du port d'Odessa d'un premier navire transportant des céréales ukrainiennes" et "indiqué que les efforts européens pour exporter les grains ukrainiens par voies terrestre et fluviale se poursuivront dans le cadre des corridors de solidarité", a fait savoir l'Elysée. Pour la première fois depuis le début de l'invasion russe il y a six mois, un bateau chargé de 26.000 tonnes de maïs a quitté Odessa, sur la mer Noire, à destination du port de Tripoli au Liban, conformément à un accord international visant à atténuer la crise alimentaire mondiale.

 

Soutien macroéconomique

Au cours de l'échange, Emmanuel Macron a "réaffirmé son soutien au peuple ukrainien et à sa résistance", tout en disant "sa détermination à faire en sorte" que "les crimes de guerre" qui "se multiplient" ne "restent pas impunis", a indiqué la présidence. Il a de nouveau interrogé Volodymyr Zelensky sur "ses besoins en matière militaire, humanitaire, et économique", lui confirmant "la volonté de la France de poursuivre le soutien aux forces armées ukrainiennes afin de leur permettre de résister à l'agression de la Russie", selon l'Elysée. Il a également affirmé "sa volonté d'assurer un soutien macroéconomique de court terme" à l'Ukraine, sans entrer dans les détails.

Emmanuel Macron est en outre revenu sur ses déclarations lors de sa récente tournée au Cameroun, Bénin et Guinée-Bissau, au cours de laquelle il a mis en garde les pays africains contre "la guerre hybride" que mène Moscou, notamment sur "le plan informationnel". Les deux présidents "sont convenus de poursuivre leurs efforts conjoints pour contrer la désinformation russe à l'échelle mondiale", précise l'Elysée. A Cotonou, il a accusé mercredi la Russie d'être "l'une des dernières puissances impériales coloniales".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Juillet 2022 est le 2e mois le plus sec jamais enregistré, selon Météo-France :

Juillet 2022 est "au second rang des mois les plus secs tous mois confondus" en France depuis le début des mesures en 1958-1959, avec un cumul de précipitations agrégées de 9,7 millimètres, a indiqué lundi Météo-France à l'AFP. Ceci représente un déficit de précipitations de 84% par rapport aux normales de la période 1991-2020, précise Météo-France.

Jusqu'à présent, le mois le plus sec jamais enregistré remonte à mars 1961 avec 7,8 millimètres, précise Météo-France, dont les premiers relevés de précipitations remontent à août 1958.

Juillet 2022 devient également "le mois de juillet le plus sec sur la période 1959-2022", indique Météo-France. Les précédents records remontaient à juillet 2020 avec 16,7 millimètres de précipitations et juillet 1964 avec 24,7 millimètres, selon le service météorologique et climatique national.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  La France traverse une troisième canicule estivale sur fond de sécheresse record :

Un pic de chaleur est attendu mercredi à l'échelle de la France métropolitaine, avec des maximales souvent supérieures ou égales à 35°C et des pointes à 39 ou 40 degrés sur le Sud-Ouest.

Un troisième épisode de canicule estivale a débuté lundi dans le sud-est de la France et devrait s'étendre à la majeure partie du pays, toujours en proie à une sécheresse historique après avoir connu son mois de juillet le moins pluvieux jamais enregistré. Avec 9,7 millimètres de précipitations agrégées en France métropolitaine, juillet 2022 se place juste derrière le minima de 7,8 mm de mars 1961. C'est aussi nettement plus aride que le précédent mois de juillet le plus sec, en 2020 (16,7 mm), selon Météo-France, dont les premiers relevés remontent à août 1958.

La sécheresse et la répétition rapprochée de ces vagues de chaleurs, directement imputées par le consensus scientifique au changement climatique, ont sévèrement fait chuter les débits des cours d'eaux dans de nombreuses régions.

Le couperet est tombé pour Pierre Capiez, gérant d'une société de location de canoë-kayak dans la Drôme, qui a dû fermer temporairement son activité: "Ça fait quinze jours qu'on espérait qu'il pleuve, mais là ça devenait ridicule pour les touristes et dangereux pour l'environnement", abîmé par le passage des gens obligés de débarquer aux points de passage trop difficiles.

En Auvergne-Rhône-Alpes, à cause de l'étiage bas des cours d'eau, les loueurs de canoë-kayak rapportent une perte de 35% de chiffre d'affaires, selon leur Fédération nationale professionnelle.

A Gérardmer (Vosges), le lac a baissé de 20 cm cette année, du jamais-vu pour Jean-Luc Gehin, responsable accueil à l’Office du tourisme, joint par l’AFP: "Le niveau baisse de 3 cm par jour, c’est inquiétant", même s’il n’y a pour le moment "pas de pénurie d’eau". Les bateliers, décrit-il, voient leurs embarcations s'éloigner des pontons fixes et envisagent déjà des pontons flottants.

Dans les Hautes-Alpes, le très faible niveau d'eau du lac de barrage de Serre-Ponçon, attraction touristique de la région, a entraîné la fermeture au public de plusieurs points de baignade depuis la mi-juillet.

 

Pic de chaleur mercredi

Concernant le nouvel épisode caniculaire, son "intensité et (sa) durée seront moindres que celles de l'épisode précédent" quelques jours plus tôt, a répété Météo-France dans son bulletin lundi.

Quatre départements du Sud-Est (Ardèche, Drôme, Gard et Vaucluse) et les Pyrénées-Orientales restent placés en vigilance orange par Météo-France, qui a étendu pour mardi son niveau d'alerte jaune à 50 autres départements au sud d'une ligne allant de la Charente-Maritime jusqu'à l'Alsace.

Le pic de chaleur est attendu mercredi à l'échelle de la France métropolitaine, "avec des maximales souvent supérieures ou égales à 35°C et des pointes à 39 ou 40 degrés sur le Sud-Ouest".

Ce pic devrait cependant être "bref dans de nombreux départements", selon Steven Testelin, prévisionniste à Météo- France, et de l'air moins chaud pourrait arriver jeudi par le nord-ouest.

Au sud de Nîmes (Gard), attisé par le Mistral et la Tramontane, un incendie a détruit 370 hectares de pinède dimanche soir, avant d'être fixé dans la nuit. Quatre pompiers ont été blessés dont un gravement, brûlé aux mains et au visage.

Et l'incendie qui a débuté dimanche en fin de journée sur la commune forestière de Mano (Landes) à la frontière avec la Gironde, "ne progresse plus" après avoir parcouru une zone de 300 hectares, selon le dernier bilan de la préfecture des Landes.

Cette multiplication d'épisodes de fortes chaleurs est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre (liées à la production d'énergie, aux transports, à l'industrie) augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

 

57 départements en crise sécheresse

A différents niveaux, 93 des 96 départements de métropole connaissaient lundi des alertes sécheresse, synonymes de restrictions d'usage d'eau, a rappelé lundi le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, en visite dans l'Isère.

Seuls les départements des Hauts-de-Seine, de Paris et de la Seine-Saint-Denis ne sont pas concernés à ce stade par ces restrictions, qui ont été localement portées au niveau maximal de crise dans 57 préfectures, selon le site de l'information sécheresse du gouvernement, Propluvia.

L’Europe occidentale a fait face en juillet à une sécheresse historique et à deux vagues de chaleur en à peine un mois, au cours desquelles se sont déclenchés des feux de forêt ravageurs comme en Gironde ou désormais en Grèce.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Les Serbes du Kosovo démantèlent leurs barricades à la frontière :

La minorité serbe du Kosovo a démantelé lundi les barricades érigées dans le nord du territoire après le report par Pristina de mesures qu'elle juge vexatoires, dernier accès de tensions en date dans l'ex-province serbe. Selon une correspondante de l'AFP, les protestataires ont enlevé les camions et autres véhicules lourds qui bloquaient depuis dimanche l'accès à deux postes frontaliers avec la Serbie dans une atmosphère lourde de dissensions. La police kosovare a déclaré avoir essuyé des tirs à quatre reprises, sans qu'il n'y ait de victimes, et fait état de "mauvais traitements" subis par des Albanais kosovars.

Belgrade n'a jamais reconnu l'indépendance proclamée par le Kosovo en 2008, une décennie après une guerre sanglante qui fit 13.000 morts, en majorité des Kosovars albanais. Depuis, la région est le théâtre de frictions épisodiques. Ce nouvel accès de violences fait suite à la décision de Pristina d'imposer de nouvelles règles administratives et frontalières aux Serbes. En vertu de ces mesures, qui devaient entrer en vigueur lundi, les autorités kosovares fournissaient des permis de séjour temporaires aux personnes entrant au Kosovo avec une carte d'identité serbe. Le Premier ministre kosovar Albin Kurti avait invoqué le principe de "réciprocité" puisque que Belgrade impose le même régime aux Kosovars entrant en Serbie.

 

"Nous appelons les forces internationales, les capitales démocratiques occidentales"

Pristina avait également donné deux mois aux Serbes du Kosovo pour remplacer les plaques d'immatriculation serbes de leurs véhicules par des plaques de la République du Kosovo. D'après les estimations des médias locaux, 10.000 véhicules circulant au Kosovo portent des plaques émises par Belgrade. Sous la pression des puissances occidentales et en particulier des Etats-Unis, grand allié du Kosovo, Pristina a annoncé dimanche soir le report de l'entrée en vigueur des nouvelles mesures pour un mois, jusqu'au 1er septembre. Albin Kurti a cependant dénoncé les auteurs présumés des attaques du weekend. "Nous appelons les forces internationales, les capitales démocratiques occidentales, l'Union européenne et l'Otan à condamner la violence et l'agression des gangs criminels du nord du Kosovo, qui sont clairement organisés et financés par Belgrade", a-t-il déclaré à la presse.

Le blocage des routes et les tirs dénoncés par la police kosovare avaient fait craindre une escalade. Les forces de l'Otan déployées au Kosovo avaient averti qu'elles "interviendraient si la stabilité était compromise". Les quelque 120.000 Serbes du Kosovo, dont environ un tiers vivent dans le nord du territoire, ne reconnaissent pas l'autorité de Pristina et restent fidèles à Belgrade dont ils dépendent financièrement. "Je resterai sur les barricades aussi longtemps que nécessaire parce que je ne suis pas un lâche et que pour moi, la Serbie est une mère" avait expliqué dimanche à l'AFP sous couvert de l'anonymat un économiste travaillant pour une entreprise financée par Belgrade. Mais comme beaucoup d'autres Serbes du Kosovo, il est désabusé. "Pristina fait son truc, Belgrade fait son truc et les gens ici comme là-bas n'ont pas de pain pour manger. Je tente de survivre et d'éduquer les enfants pour qu'ils puissent s'enfuir d'ici aussi loin que possible". Le dernier épisode de tensions remontait à septembre dernier après la décision de Pristina d'interdire les plaques d'immatriculation serbes. Pendant plusieurs jours, deux postes-frontières avaient été bloqués.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  A Trafalgar Square, les fans anglais célèbrent la victoire des femmes à l’Euro :

Rugissements de plaisir et même petite baignade dans les fontaines pour certains: à Trafalgar square, des milliers de supporters ont laissé exploser leur joie après la victoire des Lionnes contre l'Allemagne en finale de l'Euro de football féminin. Tandis que les plus de 87.000 places du stade de Wembley étaient remplies, quelque 7.000 fans se sont retrouvés dans une "fan zone" de cette place située au cœur de la capitale pour assister à cette rencontre historique. Deux écrans géants avaient été installés sous l'œil d'autres félins: les quatre imposantes statues de lions en bronze entourant la colonne de Nelson. Après s'être rongé les ongles au fil de cette finale particulièrement tendue, les supporters ont hurlé de joie à l'annonce de la victoire des Lionnes après prolongation (2-1). "Elles ont été bien meilleures que les hommes auraient pu l'être"! s'exclame Kirsty Carey, 33 ans. "Cela va marquer une étape énormément décisive pour le football anglais, le football féminin , qui va être pris davantage au sérieux", croit-elle. "C'est un exemple fantastique pour mes deux filles", se réjouit Luc Edeson, 38 ans, venu en famille du Yorkshire (nord de l'Angleterre) avec ses enfants de 2 et 6 ans.

 

Chiffres records

La compétition a suscité un fort engouement populaire: selon l'UEFA, près de 490.000 spectateurs ont assisté aux trente matches disputés avant la finale, auxquels s'ajoutent les 87.192 spectateurs présents à Wembley dimanche, un record pour un Euro féminin comme masculin. "J'ai toujours gardé un œil sur les joueuses mais je n'ai jamais été aussi enthousiaste", a déclaré l'un de ces récents aficionados, Jack Vaughn, 47 ans. Il l'explique par "la couverture médiatique, bien meilleure cette année".

Dans la fan zone se trouvait un public très divers, hommes et femmes, jeunes et plus âgés, avec de nombreux enfants. "C'est beaucoup plus sympa pour les familles que le foot masculin", estime Scott Sharpe, 35 ans, venu de Leeds (nord de l'Angleterre) avec ses enfants Olivia, 9 ans, et Lukas, 5 ans. N'ayant pas réussi à avoir des places pour Wembley, il s'est replié sur la fan zone et en apprécie l'ambiance détendue. Si c'était un match masculin, il y aurait "plus d'ennuis", estime-t-il.

 

Futures émules

Il y a plus d'un an, des incidents violents avaient sérieusement entaché l'avant-match, quand l'Angleterre avait affronté l'Italie en finale de l'édition masculine. Dimanche, les autorités avaient imposé une interdiction stricte de vente ou de consommation d'alcool aux abords du stade, sous peine de lourde amende, contribuant à l'ambiance très différente. Avec la victoire historique des Lionnes, beaucoup prédisent un engouement pour le football féminin pas prêt de retomber. "Elles vont devenir de plus en plus populaires", pronostique Maggie Maybury, "Tout le monde va les aimer. Elle seront simplement les chouchoutes". Cette Londonienne de 67 ans qui enfant ne jouait pas au football à l'école, se félicite que les choses changent: "Maintenant, les filles peuvent pratiquer tous les sports: cricket, football... nous sommes à égalité".

"Les terrains de foot partout dans le pays vont être remplis comme jamais auparavant de filles et de femmes inspirées par votre triomphe", a prédit sur Twitter le Premier ministre Boris Johnson, rendant hommages aux joueuses. Même la reine Elizabeth II a été prompte à féliciter les Lionnes pour leur succès "tant mérité" "Vous avez toutes donné un exemple qui sera une source d'inspiration pour les filles et les femmes d'aujourd'hui et pour les générations futures", a déclaré dans un communiqué la reine, dont le petit-fils, le prince William, assistait à la rencontre à Wembley. "J'espère que vous serez aussi fières de l'impact que vous avez eu sur votre sport que vous l'êtes du résultat d'aujourd'hui".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Un détenu gravement brûlé dans l'incendie de sa cellule aux Baumettes à Marseille :

Un détenu d'une trentaine d'années a été gravement brûlé dans l'incendie de sa cellule dans le courant de la nuit de dimanche à lundi au centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille, a appris l'AFP lundi de sources concordantes. L'homme, dont le pronostic vital est engagé, a été transporté par les marins-pompiers à l'hôpital de la Timone. Un second détenu qui se trouvait dans la cellule du dessus a été légèrement intoxiqué par les fumées et soigné sur place, ont indiqué les marins-pompiers.

Le feu a entièrement détruit la cellule de 9 m2 située dans l'unité de soutien médico-spychologique régionale dans laquelle des détenus souffrant de troubles psychologiques sont incarcérés, a précisé l'administration pénitentiaire. Il a été éteint par le personnel de la prison avant l'arrivée des marins-pompiers, ont précisé ces derniers à l'AFP.

 

Le centre est en cours de réhabilitation

Située dans les quartiers sud de Marseille, le centre pénitentiaire des Baumettes, prison mythique qui a notamment accueilli les parrains de la "French Connection" et la dernière exécution en France, est en cours de réhabilitation.

A la place de l'historique bâtiment de pierres aujourd'hui détruit, une nouvelle maison d'arrêt de 740 places doit voir le jour d'ici 2025 à côté d'une première extension de 1.182 places, "Baumettes 2", ouverte en 2018. C'est dans ce dernier bâtiment que l'incendie a eu lieu. Au 1er août, 816 hommes et 106 femmes étaient incarcérés aux Baumettes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022
LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Le plus vaste incendie de l'année progresse en Californie :

Un incendie, le plus vaste de l'année en Californie, progressait dimanche à travers les régions arides de l'Etat de l'ouest américain, attisé par des vents forts, détruisant des maisons et forçant des milliers de personnes à évacuer leurs domiciles, selon les autorités. L'incendie, baptisé «McKinney», a détruit plus de 20.638 hectares de la forêt nationale de Klamath, près de la ville de Yreka dans le nord de la Californie, a indiqué l'agence de lutte contre les incendies CalFire. Il s'agit du feu de forêt le plus important depuis le début de l'année en Californie, déjà frappée par plusieurs autres incendies cet été.

Le gouverneur de l'Etat, Gavin Newsom, a déclaré samedi l'état d'urgence, expliquant que le brasier avait «détruit des maisons» et «menacé des infrastructures essentielles» depuis son déclenchement vendredi. L'incendie s'est «intensifié et répandu en raison de combustibles secs, de conditions de sécheresse extrême, des hautes températures, des vents ainsi que des orages», a indiqué M. Newsom dans un communiqué.

 

«S'il vous plaît, n'hésitez pas à évacuer»

Plus de 2.000 résidents se sont vus notifier des ordres d'évacuation, selon le bureau des services d'urgence du gouverneur de Californie, principalement dans le comté de Siskiyou. «Les habitants des zones environnantes doivent être prêts à partir si nécessaire. S'il vous plaît, n'hésitez pas à évacuer», a tweeté le shérif du comté.

Larry Castle, un habitant d'Yreka, a raconté au journal Sacramento Bee que son épouse et lui avaient emporté quelques affaires et pris leurs trois chiens avant de quitter les lieux pour la nuit. D'autres incendies survenus ces dernières années leur ont enseigné que la situation pouvait devenir «très, très grave».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Grippe aviaire : Un cas détecté dans un élevage de dindes de la Somme :

"Un premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène" a été confirmé samedi dans cet élevage de la Somme, a précisé dans un communiqué la préfecture, indiquant que pour éviter tout risque de diffusion du virus à d'autres élevages, "des zones réglementées de protection et de surveillance ont été mises en place dans un rayon de 3 à 10 km". Dans ces périmètres, "tous les lieux de détention de volailles et d'oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques", notamment l'interdiction des "mouvements de volailles et d'oiseaux captifs".

 

L'éleveur "sera indemnisé des pertes subies"

Les services de l'Etat "sont mobilisés aux côtés de l'éleveur qui sera indemnisé des pertes subies", a précisé la préfecture.

En outre, la découverte d'oiseaux sauvages morts doit faire l'objet d'une déclaration auprès du réseau de surveillance Sagir, a-t-elle ajouté.

Depuis novembre, la France a recensé plus de 1.300 foyers d'influenza aviaire dans des élevages, entraînant l'abattage de presque 20 millions de volailles sur le territoire. En comparaison, lors du dernier épisode de grippe aviaire en 2020/2021, le pays comptait près de 500 foyers et 3,5 millions de volailles avaient été abattues.

L'influenza aviaire a un caractère saisonnier du fait que le virus soit transmis par des oiseaux migrateurs venant d'Asie. L'épizootie commence généralement à se développer en octobre en Europe et se poursuit jusqu'au mois d'avril. Mais pour la première fois, les oiseaux sauvages ont contaminé cette année des élevages lors de la remontée de leur migration des pays du sud, ce qui a entraîné une deuxième vague qui a touché des zones habituellement épargnées, comme le Périgord et les Pays de Loire.

Entraînant des surcoûts considérables pour les éleveurs, les filières ont eu davantage de mal à retrouver leur production, le virus ayant aussi atteint les accouveurs, premier maillon de la chaîne. L'enveloppe globale prévisionnelle du ministère de l'Agriculture prévoit 760 millions d'euros pour couvrir les dégâts liés à la grippe aviaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Le Mali «exige» de Macron d'en finir avec «sa posture néocoloniale» :

La junte au pouvoir au Mali a "exigé" dimanche du président de la République qu'il en finisse avec "sa posture néo-coloniale" et taise ses critiques contre l'armée malienne, l'accusant d'attiser les haines ethniques. "Le gouvernement de transition exige du président Macron d'abandonner définitivement sa posture néo-coloniale, paternaliste et condescendante pour comprendre que nul ne peut aimer le Mali mieux que les Maliens", a déclaré à la télévision publique le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga.

Abdoulaye Maïga réagissait aux propos tenus jeudi à Bissau par Emmanuel Macron. Évoquant le Mali, confronté à une grave crise sécuritaire et théâtre de deux coups d'Etat militaires en 2020 et 2021, Emmanuel Macron a estimé que la responsabilité des Etats ouest-africains était d’œuvrer pour que "le peuple malien puisse (...) exprimer sa souveraineté populaire" et "bâtir le cadre de stabilité" permettant de "lutter efficacement contre les groupes terroristes".

"Puisque force est de constater que les choix faits par la junte malienne aujourd'hui et sa complicité de fait avec la milice Wagner sont particulièrement inefficaces pour lutter contre le terrorisme, ça n'est d'ailleurs plus leur objectif et c'est ce qui a présidé à notre choix de quitter le sol malien", a-t-il ajouté. La force française Barkhane est en train de plier bagages au Mali.

 

Ces "accusations graves" d'Emmanuel Macron sont de nature à "susciter la haine ethnique" au Mali

Bamako de son côté a toujours réfuté avoir fait appel au groupe paramilitaire russe Wagner , présent au Mali sur une "base commerciale" selon la Russie. Dimanche soir, Abdoulaye Maïga a aussi critiqué des "accusations erronées" de la part de M. Macron "malgré les démentis" du Mali. Bamako a également condamné "avec la dernière rigueur" les propos "haineux et diffamatoires" du président Macron alertant sur les exactions imputées à l'armée malienne contre des membres de la communauté peul lors de récentes opérations.

L'armée malienne et les paramilitaires russes ont été notamment accusés de s'être livrés à un massacre de civils dans la localité de Moura (centre) où, selon l'ONG Human Rights Watch, quelque 300 civils auraient été exécutés fin mars.

Ces "accusations graves" de Emmanuel Macron sont de nature à "susciter la haine ethnique" au Mali où, reconnait Bamako, "ces dernières années le tissu social a été dégradé à cause des conflits communautaires". "Il est important que le président Macron se remémore constamment le rôle négatif et la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda", a dit le porte-parole Maïga.

Les relations entre Paris et Bamako se sont fortement dégradées depuis un an. Après neuf ans de présence militaire au Mali, via l'opération Serval puis Barkhane, la France a été poussée vers la sortie par les autorités militaires maliennes, six mois après l'arrivée des paramilitaires du groupe Wagner.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Le premier chargement de céréales ukrainiennes a quitté le port d'Odessa :

Le premier chargement de céréales ukrainiennes a quitté le port d'Odessa à 06H17 GMT lundi, conformément aux termes de l'accord international avec la Russie signé à Istanbul, a annoncé le ministère turc de la Défense. "Le navire Razoni a quitté le port d'Odessa à destination du port de Tripoli au Liban. Il est attendu le 2 août à Istanbul. Il continuera sa route vers sa destination à la suite des inspections qui seront menées à Istanbul", a ajouté le ministère. Selon le ministre ukrainien de l'Infrastructure Oleksandre Koubrakov, le bateau est chargé de 26.000 tonnes de maïs.

Il devrait arriver à l'entrée du Bosphore mardi à la mi-journée, a estimé Yörük Isik, spécialiste du suivi des mouvements des navires sur le Bosphore et dans la région. D'autres convois vont suivre ce premier départ en respectant "le couloir (maritime) et les formalités convenues", d'après le ministère turc. Signé le 22 juillet à Istanbul entre des représentants de Russie, Ukraine, Turquie et des Nations unies, l'accord permet la reprise des exportations ukrainiennes sous supervision internationale. Un accord similaire signé simultanément garantit également à Moscou l'exportation de ses produits agricoles et engrais, malgré les sanctions occidentales.

 

Atténuer la crise alimentaire

Ces deux accords doivent permettre d'atténuer une crise alimentaire mondiale qui a vu les prix monter en flèche dans certains des pays parmi les plus pauvres au monde en raison du bloquage des ports ukrainiens par le conflit avec la Russie. Selon les termes de l'accord, les navires et leur chargement doivent être inspectés à Istanbul, sous l'utorité du Centre de coordination conjointe (CCC). Ce centre, chargé du contrôle des exportations de céréales ukrainiennes via la mer Noire, a été inauguré mercredi à Istanbul conformément à l'accord.

Il associe des représentants des deux belligérants, ainsi que de la Turquie et des Nations unies, représentées par l'amiral américain à la retraite Fred Kenney. Le CCC a pour tâches, selon l'accord, de valider et suivre les navires marchands qui participeront aux convois, assurer leur suivi via internet et par satellite, inspecter les bateaux au moment du chargement dans les ports ukrainiens et à leur arrivée dans les ports turcs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2199) : LUNDI 1er AOUT 2022

Lundi 1er Août 2022 –  Covid-19 : 122 morts dans les hôpitaux français, 1205 patients en réanimation :

Fin du passe vaccinal et du port du masque en France, Joe Biden toujours positif au Covid, la pression sur les hôpitaux français qui diminue ... Le point ce lundi 1er août sur les dernières informations liées au Covid-19.

 

1205 patients en réanimation dans les hôpitaux français

La pression sur les hôpitaux continue de diminuer en France. 20.063 patients étaient hospitalisés ce lundi, contre 20.098 la veille. Parmi eux, 1205 patients étaient admis au sein des services de réanimation. 122 morts sont également à déplorer dans les hôpitaux français. 7249 nouveaux cas ont également été détectés lors des dernières 24 heures.

 

Passe sanitaire, vaccinal et port du masque levés en France

Après plus de deux ans d'état d'urgence sanitaire, le 1er août marque l'entrée en vigueur du projet de loi qui met fin à l'état d'urgence sanitaire pour revenir au droit commun. C'est donc la fin du passe sanitaire ou vaccinal. S'ils pouvaient encore être exigés dans certains lieux comme les hôpitaux. Cette mesure n'est plus d'actualité : aucun passe ne peut être désormais demandé. Comme pour les confinements ou couvre-feux, le gouvernement devra à nouveau passer par le Parlement pour imposer la détention d'un passe à l'avenir.

Le texte modifie également l'obligation du port du masque. S'il n'était plus exigé dans les trains, les transports en commun ou dans les commerces, il était encore demandé dans l'ensemble des hôpitaux ou les établissements de santé. Cette obligation générale est révolue mais les directeurs peuvent, s'ils le souhaitent, imposer le port du masque dans leur établissement de santé. Les contrôles pour entrer sur le territoire ont également été levés. Un certificat sanitaire, c'est-à-dire un test négatif, peut être exigé aux personnes de plus de 12 ans qui souhaitent entrer en France, en métropole comme sur un territoire d'outre-mer. Ce contrôle ne sera imposé que dans une situation particulière : il est prévu en cas d'apparition d'un nouveau variant dangereux dans un pays étranger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens