Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Législatives : les trois scénarios possibles pour Emmanuel Macron :

Majorité absolue comme en 2017 ou simplement relative, voire une cohabitation avec la gauche? Voici les trois scénarios qui attendent Emmanuel Macron en fonction des résultats des élections législatives, dont le premier tour se déroule dimanche.

 

Que se passe-t-il en cas de majorité absolue ?

C'est le scénario idéal pour le président réélu en avril. Si la confédération Ensemble! (LREM, MoDem, Horizons et Agir) remporte au moins 289 sièges sur les 577 que compte l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron disposerait du soutien parlementaire nécessaire pour mener à bien sa politique pendant son second quinquennat, comme lors du premier où il disposait de près de 350 sièges avec ses alliés. Emmanuel Macron a d'ailleurs réitéré jeudi son appel aux Français à lui accorder "une majorité forte et claire". "A partir du moment où il bénéficie d'une majorité à l'Assemblée nationale, le chef de l'Etat a beaucoup de pouvoirs", explique à l'AFP Didier Maus, président émérite de l'Association française de droit constitutionnel. "Il devient un capitaine qui détermine la politique de la Nation", ajoute-t-il, rappelant que l'on parlait "d'hyper-présidence" sous Nicolas Sarkozy (2007-2012).

 

En cas de majorité relative ?

Si Ensemble! arrive en tête, mais sans atteindre la barre des 289 sièges, Emmanuel Macron ne disposerait alors que d'une majorité relative à l'Assemblée nationale. Le scénario serait plus compliqué pour le président de la République qui aurait deux options. La première consisterait à chercher le soutien d'autres groupes politiques afin de disposer d'une majorité absolue pour approuver les textes. Il pourrait s'agir d'un accord de législature ou d'un accord au cas par cas. La deuxième option serait de gouverner en minorité avec le Premier ministre de son choix, qui pourrait rester Elisabeth Borne. Cette situation a été celle de Michel Rocard de 1988 à 1991, la gauche n'ayant pas obtenu la majorité absolue après la réélection de François Mitterrand. Le chef du gouvernement avait alors eu recours à 28 reprises au fameux article 49-3 qui permet au gouvernement d'adopter un texte sans le soumettre au vote de l'Assemblée. Après recours à cette arme constitutionnelle, l'opposition peut déposer une motion de censure et faire tomber le gouvernement, à condition d'être unie et de réunir une majorité pour la voter. "Le gouvernement de M. Rocard était minoritaire, mais il n'y jamais eu une majorité d'opposants pour le faire tomber", rappelle M. Maus. A noter que le recours au 49-3 est beaucoup plus restreint aujourd'hui. Il ne peut s'appliquer notamment qu'au budget et à un texte de loi par session.

 

Et en cas de cohabitation ?

Si l'alliance de gauche Nupes de Jean-Luc Mélenchon remporte la majorité absolue lors des législatives, ce serait naturellement le scénario le moins favorable pour Emmanuel Macron. Il serait alors privé de pratiquement tous ses pouvoirs. "Ce n'est plus lui qui déterminera la politique de la Nation, mais la majorité à l'Assemblée nationale et le Premier ministre qui en sera issu", précise Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel à l'université Panthéon-Sorbonne. Le président conserverait toutefois le pouvoir de désigner le Premier ministre, mais qui devra être en phase avec la majorité à l'Assemblée pour ne pas être rapidement renversé. Dans le cas d'une cohabitation, le chef de l'Etat garde aussi la possibilité de dissoudre l'Assemblée nationale et de convoquer de nouvelles élections législatives afin de tenter de récupérer sa majorité. La dissolution est une arme à double tranchant: Jacques Chirac a perdu sa majorité en 1997 avec une dissolution de l'Assemblée qui a été sanctionnée par les électeurs. Il a été contraint à la cohabitation avec Lionel Jospin à Matignon pendant les cinq dernières années de son septennat. Il reste toutefois chef des armées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Selon Marine Le Pen, « Mélenchon est le chouchou des médias » :

Interrogée sur Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, sur BFM, l’a invectivé sur ses positions envers la police. « Mr.Mélenchon accuse la police d’être des assassins, ça devrait le discréditer pour toute responsabilité politique d’importance » a-t-elle admis. La candidate a également attaqué les médias, estimant que « Mélenchon est le chouchou des médias ». « Dans les rédactions, il y a de manière majoritaire des électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Les médias ont fait mine de croire à son énorme mensonge, personne n’y croit. Il a zéro chance d’être Premier ministre » a-t-elle argumenté.

Elle a appelé les électeurs à « ne pas confier le rôle d’opposition à quelqu’un qui, avec ses amis politiques, ont contribué à la réélection d’Emmanuel Macron ». « C’est à l’Assemblée que va se décider la retraite à 65 ans, à laquelle nous allons nous opposer. C’est à l’Assemblée que vont se décider les mesures sur le pouvoir d’achat alors que les français n’arrivent pas à remplir leur candis et terminer leur fin de mois. C’est à l’Assemblée le prix de l’énergie qu’ils vont payer dans les mois qui viennent. C’est à l’Assemblée que va se décider si on maitrise l’immigration ou si on la laisse comme aujourd’hui, hors contrôle, est ce qu’on renforce les peines et on se crée une justice digne de ce nom ou est ce qu’on laisse l’impunité totale aux délinquants, aux voyous et aux criminels » a-t-elle listé. Pour la présidence du Rassemblement National, Marine Le Pen n’a pas annoncé qu’elle allait reprendre la tête du parti : « Ce sont des choses que nous déterminerons après les élections » a-t-elle évité.

 

Marine Le Pen réclame « la présomption de légitime défense pour les policiers »

Concernant l’affaire du refus d’obtempérer, la candidate RN réclame « la présomption de légitime défense pour les policiers » regrettant qu’ils soient « mis en cause systématiquement » y compris par « des politiques, ce qui est encore plus grave » selon elle. Emmanuel Macron a annoncé cette semaine l’instauration de nouvelles brigades de police et de gendarmerie, des annonces peu convaincantes pour la candidate du Rassemblement national. « A chaque fois qu’Emmanuel Macron dit quelque chose, il a toujours des arrières pensées électoralistes. A deux jours du premier tour des élections législatives, il prend conscience, alors que ça fait cinq ans qu’il est au pouvoir, et même plus, qu’il y a un problème de sécurité… Eh bien oui, il y a un énorme problème de sécurité. En réalité, il ne propose rien de sérieux » a asséné la candidate dans le Nord-pas-de-Calais.

« Il faut arrêter l’immigration massive et anarchique, c’est la première chose à faire pour lutter contre l’insécurité. 95% de la délinquance de rue est le fait de personnes qui sont immigrées ou issues de l’immigration (…). Ensuite, il faut des peines planchers, des certitudes de peine, construire des places de prison, Emmanuel Macron se moque des problèmes d’insécurité des français » a-t-elle expliqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Stade de France : les vidéos surveillances n'ont pas été conservées :

Le directeur des affaires institutionnelles de la Fédération française de football (FFF) a indiqué que les images de vidéo-surveillance des violences autour du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions n'avaient pas été conservées.

Les images de vidéo-surveillance des violences autour du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions n'ont pas été conservées, a-t-on appris lors des auditions par le Sénat, jeudi.

Ces images sont systématiquement détruites au bout de sept jours, sauf réquisition de la justice, a expliqué Erwan Le Prévost, le directeur des affaires institutionnelles de la Fédération française de football (FFF), dont une délégation était entendue au Sénat.

"C'est la loi", a précisé à l'AFP le président de la commission sénatoriale de la culture, Laurent Lafon. "Nous sommes surpris, le préfet a saisi la justice très rapidement, il y a eu largement le temps de saisir (ces image), il faut qu'on comprenne ce qui s'est passé."

"L'information que nous avons obtenue (pendant l'audition, NDLR) sur les images vidéos nous interpelle", a ajouté le président de la commission des lois, François-Noël Buffet, qui co-présidait l'audition. "S'il advenait qu'elles n'ont pas été conservées, cela poserait un grave problème."

Pour le sénateur David Assouline, "des images très violentes existaient et elles ont été effacées sept jours après les faits, pourquoi n'ont-elles pas été réquisitionnées?", a-t-il demandé.

Le maire de la métropole de Liverpool, Steve Rotheram, auditionné après la délégation de la FFF, a dit qu'"(il) ne parven(ait) pas à comprendre pourquoi les vidéos ont été détruites".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Thomas Brail, son combat pour sauver les arbres :

Arboriste-paysagiste, Thomas Brail a obtenu un rendez-vous avec Amélie de Montchalin et Marc Fesneau pour évoquer la protection des arbres.

«La France urbaine gagne de plus en plus de terrain. Attention, les villes vertes deviennent grises.» C’est le message que tente de faire passer Thomas Brail depuis près de trois ans. Grimpeur et arboriste-paysagiste mais aussi fondateur du GNSA (groupe national de surveillance des arbres), il est avant tout passionné. Perché, le ventre vide, en haut d’un platane du Champ-de-Mars, Thomas lutte contre la coupe massive d’arbres en milieu urbain à travers, cette fois-ci, une grève de la faim. Et son combat a porté : il a obtenu un rendez-vous avec Amélie de Montchalin et Marc Fesneau pour évoquer la protection des arbres le 20 juin prochain.

 

Les revendications de Thomas Brail.

À long terme l’industrialisation de la France a « plus pris la forme de pillage que de gestion des forêts ». Prononcé le 21 novembre 2021 sur la chaine YouTube de La Haie Donneurs, ses revendications n’ont pas changé depuis. Connu du public depuis 2019 lorsqu’il était resté 28 jours en haut d’un platane face au ministère de la transition écologique. Il protestait déjà à l’époque contre un projet d’abattage d’arbre à Condom dans le Gers.

Ce mardi 7 juin, on le retrouve sur le Champ-de-Mars, toujours en haut d’un platane mais cette fois-ci face à la Tour Eiffel. Devenu « le gardien des arbres » à la suite de ses nombreuses actions écologiques, Thomas continue de se battre pour le renforcement de l’article L350-3 du code de l’environnement qui défend le non-abattage des arbres d’alignement. Cette disposition avait d’ailleurs fait l’objet de critiques en raison de son imprécision concernant sa mise en œuvre.

L’article L350-3 précise par ailleurs qu’il est interdit d’abattre « tout arbre d’alignement en bonne santé ». Mais c’était avant que l’article soit amoindri cet été par la loi 4D. L’article 62 de cette même loi 4D propose à cet égard, tout d’abord de préciser que les alignements d’arbres protégés ne sont pas ceux bordant « les voies de communication » mais ceux bordant « les voies ouvertes à la circulation publique ».

En plus d’amoindrir l’article L350-3 du code de l’environnement, il permettrait aussi de délivrer plus facilement les autorisations pour l’abattage des arbres d’alignement.

 

Thomas Brail s'oppose à la bétonisation du site

Non-encadrées par les lois précédentes mais tout aussi importantes, les coupes rases et les monocultures de résineux des forêts françaises déconcertent Thomas. Inquiet par ces phénomènes qu’il caractérise de réels problèmes écologiques. Au sommet d’un arbre censé se faire bétonner les racines lors du projet « OnE » prévu aux pieds de la Tour Eiffel, Thomas s’oppose aussi à la bétonisation du site. Le béton trop proche des racines ferait en effet mourir les platanes.

S'estimant plus connecté à la réalité écologique que la plupart de la population et des entreprises, Thomas souhaite mettre en lumière cette idée de croissance absolue qui mènerait au suicide collectif. Il nous pousse au travers de ses actions à redéfinir ce qu’est le progrès : est-ce la consommation technologique et matériel ou la construction d’un monde plus sain et rééquilibré qui possèderait moins d’inégalités ?

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Shanghai va se reconfiner en partie pour un grand dépistage :

Shanghai se reconfine provisoirement, avec un tiers des 25 millions d'habitants qui devront rester chez eux ce week-end le temps d'un dépistage général, tandis que le président Xi Jinping appelle à appliquer "sans relâche" la stratégie zéro Covid. La Chine maintient de strictes mesures contre le coronavirus: quarantaines obligatoires pour les personnes infectées, confinements dès l'apparition de cas et tests PCR quasi indispensables pour entrer dans un bâtiment ou voyager. Fermement défendue par le pouvoir central et par Xi Jinping, cette stratégie sanitaire est notamment motivée par le fait que de nombreuses personnes âgées ne sont pas vaccinées contre le Covid-19.

Elle nécessite toutefois d'importants moyens logistiques, humains et économiques face à un variant Omicron qui s'est propagé dans presque toute la Chine ces derniers mois avant de très nettement refluer ces dernières semaines. A Shanghai, longtemps épicentre de cette flambée épidémique et totalement confinée pendant deux longs mois, au moins 15 des 16 districts de la ville ont annoncé qu'ils mèneront un dépistage massif ces prochains jours. Plus de 23 millions de personnes sont concernées.

Parmi ces districts, six d'entre eux (Minhang, Yangpu, Putuo, Fengxian, Qingpu et Changning), où habitent plus de huit millions de personnes, imposeront des confinements jusqu'à ce que l'intégralité des échantillons soient prélevés. Cette campagne de dépistage à Shanghai intervient moins de deux semaines après la fin officielle du confinement, marqué par des problèmes d'approvisionnement en nourriture et des tensions entre habitants excédés et autorités.

 

"Mauvais pressentiment"

La plupart des Shanghaïens ont retrouvé une vie quasi normale, reprenant possession des restaurants, bars et parcs de la ville. Mais les autorités au niveau des districts continuent d'imposer une batterie de restrictions locales pour éviter toute résurgence du coronavirus. Des centaines de milliers de personnes sont donc toujours confinées chez elles. L'annonce du dépistage massif suscite la crainte de nombreux Shanghaïens, effrayés à l'idée d'un retour du confinement. "J'ai un mauvais pressentiment", a écrit un internaute sur le réseau social chinois Weibo.

Un autre affirme que des clôtures ont commencé à être installées dans son quartier et que des habitants se précipitent dans les supermarchés pour faire le plein de riz ou d'huile. Le gouvernement central tente de trouver le juste milieu entre l'éradication du virus et la limitation des conséquences économiques dues aux confinements, qui ont porté un rude coup à l'hôtellerie-restauration, aux commerces et aux usines.

"Nous devons coordonner efficacement la prévention et le contrôle de l'épidémie avec le développement économique et social" et "surmonter certaines des difficultés" en matière d'économie et d'emploi, a affirmé jeudi Xi Jinping. Le président chinois a toutefois souligné que le pays devait "adhérer sans relâche à la stratégie zéro Covid", selon un compte-rendu de l'agence de presse officielle Chine nouvelle. Selon nombre d'économistes, la Chine aura du mal à atteindre son objectif de croissance "d'environ 5,5%" cette année, en raison des fermetures d'entreprises engendrées par les confinements et la perturbation des chaînes d'approvisionnement.

 

Nouvelles barrières

La Banque mondiale a déjà revu à la baisse cette semaine ses prévisions de croissance pour le géant asiatique, à 4,3%. Le confinement total début avril de Shanghai, dont le port est l'un des plus importants au monde, a éreinté les entreprises de la région et fragilisé par ricochet la croissance planétaire. Dans la capitale Pékin, où l'ombre d'un confinement a longtemps plané, les restaurants ont rouvert cette semaine et les employés peuvent désormais retourner sur leur lieu de travail.

Mais les autorités ont réimposé jeudi et vendredi la fermeture des bars, discothèques et lieux de spectacles dans deux districts centraux de la capitale, Chaoyang et Dongcheng. Une mesure fait suite à la détection de dizaines de cas liés à des bars et boîtes de nuit. Dans la nuit, les autorités ont installé de nouvelles barrières autour de plusieurs complexes résidentiels. Un journaliste de l'AFP a vu des agents dresser des clôtures métalliques et transporter des animaux domestiques. Certaines entreprises ont également demandé à leurs employés d'être prêts au cas où le télétravail serait à nouveau imposé. Au niveau national, le ministère de la Santé a fait état vendredi de 73 nouveaux cas positifs, dont huit à Pékin et 11 à Shanghai.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Combats à Severodonetsk, 100 soldats tués chaque jour... le point sur la guerre en Ukraine :

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que ses soldats "résistaient" à Severodonetsk, où d'intenses combats de rue se poursuivaient contre les troupes russes, ville stratégique dont dépend le contrôle de l'entière région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine. "Severodonetsk, Lyssytchansk, et d'autres villes du Donbass, que les occupants considèrent maintenant comme leurs cibles, tiennent bon", a déclaré M. Zelensky dans une allocution jeudi soir.

Le Palais des Glaces, un des symboles de la ville, a été détruit dans un incendie provoqué par les bombardements russes, a annoncé vendredi sur Telegram Sergueiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk. Prendre Severodonetsk ouvrirait à Moscou la route d'une autre grande ville du Donbass, Kramatorsk, étape importante pour conquérir l'intégralité de cette région frontalière de la Russie, en partie tenue par des séparatistes prorusses depuis 2014. L'Ukraine pourrait toutefois reprendre Severodonetsk "en deux, trois jours", dès qu'elle disposera d'artillerie occidentale "de longue portée", avait assuré auparavant M. Gaïdaï.

 

Des "armes lourdes"

Les Ukrainiens ne cessent de réclamer à leurs alliés occidentaux de nouvelles armes plus puissantes. M. Zelensky a dit avoir évoqué jeudi avec Emmanuel Macron l'aide militaire de la France à l'Ukraine, y compris en "armes lourdes", a précisé le président français. Ils ont aussi évoqué la candidature de Kiev à l'entrée dans l'Union européenne. La livraison de systèmes de lance-roquettes multiples, d'une portée d'environ 80 km, soit légèrement supérieure aux systèmes russes, a été annoncée par Washington et par Londres, mais on ignore quand les Ukrainiens pourront commencer à les utiliser.

Kiev déplore chaque jour "jusqu'à 100 soldats" tués et "500 blessés" dans les combats, a déclaré jeudi le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov. Lyssytchansk, voisine de Severodonetsk, reste entièrement sous contrôle ukrainien mais subit des bombardements "puissants", selon M. Gaïdaï, qui accuse les Russes de viser "délibérément" les hôpitaux et les centres de distribution d'aide humanitaire. Les Russes bombardent aussi la région de Donetsk, l'autre partie du Donbass, "sur tout le long de la ligne de front", avec notamment des attaques sur Sloviansk et Bakhmout, selon Kiev.

D'après un rapport de l'armée ukrainienne publié sur Facebook, les Russes ont bombardé plus de vingt localités dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Les forces ukrainiennes ont repoussé jeudi sept attaques russes, a-t-on ajouté.

 

"Mercenaires" condamnés à mort

Dans ce contexte, les autorités séparatistes prorusses ont annoncé jeudi la condamnation à mort de deux Britanniques et d'un Marocain. Les Britanniques Aiden Aslin et Shaun Pinner et le Marocain Brahim Saadoun, qui vont faire appel, sont accusés d'avoir participé aux combats comme "mercenaires" aux côté des Ukrainiens, a annoncé l'agence de presse officielle russe TASS. Londres a fait part de sa "grave préoccupation".

Quatre militaires volontaires étrangers dont un Français ont été tués en combattant l'invasion russe en Ukraine, selon la Légion internationale pour la défense de l'Ukraine (LIDU), organisme officiel des combattants volontaires étrangers. La Russie a affirmé cette semaine avoir tué "des centaines" de combattants étrangers depuis le début de son invasion le 24 février et avoir endigué le flux de nouveaux arrivants.

Le nombre exact de ces étrangers n'est pas connu. Début mars, peu après le début de l'invasion russe, le président Zelensky avait affirmé que 16.000 étrangers s'étaient portés volontaires, un chiffre invérifiable de source indépendante.

 

Exclusion de la FAO?

En raison de la guerre, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la flambée des prix des céréales et des engrais devrait avoir pour conséquence en 2022 une hausse dramatique de la facture pour les pays importateurs, qui paieront "plus pour avoir moins". Les exportations de céréales ukrainiennes sont paralysées par le blocage de ses ports par la flotte russe de la mer Noire. Des pays africains et moyen-orientaux sont les premiers touchés.

Le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, président en exercice de l'Union africaine, a appelé jeudi au déminage du port ukrainien d'Odessa et a dit avoir reçu l'assurance du président Vladimir Poutine que la Russie n'attaquerait pas. M. Sall doit rencontrer vendredi Emmanuel Macron en France. Il compte lui demander la levée de sanctions européennes contre la Russie, en particulier l'exclusion de banques russes du système Swift, messagerie sécurisée et rouage essentiel des transferts de fonds internationaux, a-t-il dit. De son côté, M. Zelensky a demandé jeudi l'exclusion de la Russie de la FAO. Interrogée, la FAO n'a pas immédiatement réagi à cet appel.

Une rencontre mercredi à Ankara entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue turc Mevlut Cavusoglu pour discuter de "corridors maritimes sécurisés" qui permettraient de reprendre les transports de céréales en mer Noire n'a rien donné.

 

Inflation record

La hausse des prix touche aussi la Russie, où l'inflation avait connu en avril une hausse vertigineuse jusqu'à battre un record de vingt ans. Malgré un recul en mai, elle atteint 17,1% sur un an, selon des données officielles. L'Institut de la Finance internationale (IFF) prévoit une contraction de l'économie russe de 15% cette année et de 3% supplémentaires en 2023. Pour l'Ukraine, le PIB a déjà chuté de 15,1% au premier trimestre 2022 par rapport à la même période de l'année précédente, selon des chiffres officiels ukrainiens.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Deux employés de Mars ont failli mourir après être tombés dans une cuve géante de chocolat

Deux employés du géant américain de la confiserie Mars Wrigley ont été secourus après être mystérieusement tombés... dans une cuve géante de chocolat, ont rapporté jeudi des médias. L'accident s'est produit jeudi après-midi dans l'usine du mastodonte de l'agroalimentaire en Pennsylvanie, dans le nord-est des Etats-Unis.

D'après les chaînes Fox News et CNN , deux personnes ont été secourues et hospitalisées après une chute dans l'une des cuves géantes de l'entreprise, qui était pleine de chocolat. Aucun autre détail n'a été fourni sur les raisons pour lesquelles ces employés se sont retrouvés en si mauvaise posture, sans pouvoir se hisser hors de la cuve remplie de cacao.

 

Numéro un mondial du chocolat et du chewing-gum

D'après les services d'urgence cités par Fox News, les pompiers ont dû découper une ouverture dans la structure de la cuve pour les faire sortir le plus rapidement possible. La communication du géant américain Mars Inc. n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP et aucun détail n'a été donné aux médias locaux sur l'état de santé précis des deux employés.

Le groupe de la famille Mars - dont les marques les plus connues sont les chocolats et confiseries Mars, Wrigley (chewing-gum), Milky Way, Snickers, M&M's ainsi que le riz Uncle Ben's ou la nourriture pour chiens Royal Canin - se présente comme le numéro un mondial du chocolat et du chewing-gum avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 30 milliards de dollars et quelque 100.000 salariés.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Raphaëlle Rosa, candidate LR aux législatives à 18 ans :

 «J’espère et j’aspire à une carrière politique» : A 18 ans, Raphaëlle Rosa prend la lumière dans l’actualité politique. La jeune femme, étiquetée LR, est candidate dans la 8ème circonscription de la Moselle. Entre deux révisions du bac, elle part sur les marchés pour tracter et convaincre que son regard neuf doit s’installer sur les bancs de l’Assemblée Nationale.

J’ai adhéré en 2019 et j’ai jamais laissé tomber le parti malgré les hauts et les bas. Je ne me voyais pas me lancer sans l’approbation du parti et son investiture. Je suis fidèle au parti qui représente une vraie droite en France. Malgré les soucis lors de la présidentielle, il n’y a qu’une seule façon de faire : rester fidèle à son parti et montrer qu’on est en accord avec les idées.

 

"Je me battrai pour pouvoir baisser le prix de l’essence"

Le gouvernement déçoit par ses décisions. Etant candidate dans une circonscription transfrontalière, les prix de l’essence et des transports sont des problématiques qui reviennent beaucoup. Je me battrai pour pouvoir baisser le prix de l’essence. Concernant la thématique écologique, on l’attribue à la gauche alors que la droite a un vrai programme. L’éducation est un sujet aussi qui m’intéresse énormément, je suis en faveur des aides pour les très jeunes décrocheurs.

Dans les sondages, LR arrive en quatrième position. Votre parti n’aurait plus qu’une cinquantaine de sièges, au mieux. Comment expliquez-vous cette défaite annoncée? Est-ce la faute à Valérie Pécresse ou est-ce plus profond?

Je ne peux pas nier le fait que quand on fait 4,8% à la présidentielle, ça va être compliqué derrière pour les législatives. Mais dans les médias et sur les réseaux sociaux, les candidats LR sont ceux qui font les plus belles campagnes, avec toute la proximité des gens de leur circonscription. Ils ne lâchent rien et veulent redresser le pays.

 

"Les jeunes doivent nous aider et montrer que notre famille politique est toujours là"

Il va falloir un gros changement avec de nouvelles têtes au sein du parti. On verra après l’élection du nouveau président du parti. Il faut changer le fonctionnement, les jeunes doivent nous aider et montrer que notre famille politique est toujours là.

Vous appréciez Rachida Dati, elle vous a même soutenu dans votre campagne via une vidéo. Soutiendriez-vous son éventuelle candidature pour qu’elle prenne la tête du parti?

Je la verrai bien à la tête du parti, c’est une piste à explorer. Elle n’a pas annoncé être candidate. C’est une décision qui lui revient, je ne vais pas parler à sa place.

Mon jeune âge étonne, on a rarement connu plus jeune. Mais je suis fière de pouvoir représenter le parti pendant les législatives. J’ai procédé par tractage, porte à porte, j’étais sur les marchés, c’est important d’avoir une proximité. Je suis allée aux événements où j’étais invitée, hier (mercredi, Ndlr) je suis allée à la rencontre d’un syndicat d’agriculteur par exemple. Ma jeunesse est aussi un atout pour apporter un regard neuf à la politique.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Aurore Bergé sur la NUPES : «Un programme irréaliste, extraordinairement coûteux et mensonger» :

La députée des Yvelines est revenue, jeudi 9 juin sur CNews, sur les élections législatives, la potentielle majorité de la NUPES, mais aussi le programme de Renaissance sur la santé et le pouvoir d’achat.

Aurore Bergé a débuté l’entretien sur CNews par la place qu’occupe les législatives dans l’esprit des Français, c’est-à-dire un certain je-m’en-foutisme : « Il y a une responsabilité à partir du moment où on n’a pas réussi à mobiliser. On veut faire prendre conscience des enjeux et s’ils ne viennent pas voter, ils prennent le risque d’un populisme d’extrême-gauche et surtout le risque de la politique mise en place derrière. On a besoin d’un gouvernement solide. »

Elle a ajouté que, malgré les reproches faits à l’encontre du président pour son inaction sur le terrain durant la campagne, « il est aussi rentré lui-même dans l’arène. La Première ministre a le courage de se présenter comparé à d’autres qui veulent être Premier ministre. » La députée a également expliqué qu’Emmanuel Macron « a été élu pour la première fois en 2017 et a bénéficié d’une majorité pour agir. Sauf que depuis, la recomposition politique a continué profondément. Il y a la disparition de partis, et on voit bien qu’il y a un effondrement du parti socialiste et de la droite républicaine […] Ils ont voté pour un projet politique, ou contre d’autres idées. Mais il faut la même clarté du choix lors des législatives. »

Elle a aussi résumé les grands axes du programme macroniste : « On porte le même projet présidentiel et législatif. Il n’y a pas eu d’accords d’appareils avec d’autres partis. Les enjeux sont la santé, l’hôpital public, l’énergie avec le nucléaire, et la sécurité. » Sur le volet sécurité, Aurore Bergé, bien que le gouvernement soit critiqué, qui plus est après le fiasco du Stade de France, a déclaré : « On a fait un effet de rattrapage ces cinq dernières années avec une hausse des effectifs de policiers et de gendarmes. On a voté des moyens extrêmement conséquents également […] Un refus d’obtempérer c’est jusqu’à deux ans de prison et il faut mettre cela en place. »

Quant à la polémique suscitée après le décès d’une femme de 21 ans pour un refus d’obtempérer, la députée a vertement critiqué l’expression de Mélenchon : « la police tue » : « Evidemment que cela me choque. On remet rarement en cause la parole du patron des Insoumis. Qui est en première ligne ? Nos forces de l’ordre. Il a même parlé du retour de la peine de mort. Le simple fait, qu’en permanence il mette en accusation la police et les forces de l’ordre, c’est cela qui est intolérable. »

« Il est hors de question que quelconque addition soit payée par les Français » dit Aurore Bergé au sujet de l'inflation

Elle a ensuite déroulé sur le programme de la NUPES : « C’est un programme irréaliste, extraordinairement coûteux : plus de 200 milliards d’euros de dettes nouvelles, et mensonger : comment promettre un retour à la retraite à 60 ans et augmenter les petites pensions ? Cela veut dire qu’il y a un agenda caché sur la dette, sur les impôts des Français. » Aurore Bergé a étayé son propos : « On parle d’un SMIC à 1,500 euros, évidemment c’est plaisant à entendre, mais comment fait-on demain pour le mettre en œuvre ? Sur les questions énergétiques, il veut sortir du nucléaire, or, on a besoin d’un mix énergétique. »

La députée a tenu à rassurer la population, sur la hausse des prix et l'inflation : « On est en train de vivre une inflation que ma génération n’a jamais connue. Il y aura forcément un seuil de revenu, mais qui sera modulé sur le nombre d’enfants à charge. » Elle a ajouté qu’« il est hors de question que quelconque addition soit payée par les Français. Il faut continuer à le faire et sur le paquet pouvoir d’achat, dès le 1er juillet, c’est la ré-indexation des retraites sur l’inflation, le triplement de la prime Macron pour soutenir les salariés, le dégèle du point d’indice et autres. »

Puis sur le thème de la santé : « Quand les urgences vont mal, c’est qu’il y a un dysfonctionnement sur la chaîne. Prendre des mesures immédiates, comme doubler la prime de nuit, est une nécessité absolue par exemple. La santé est une priorité […] Le plan Ségur a été utile car il a permis la revalorisation. Ce n’était pas juste une prime, mais une rémunération qui augmente. Il faut aller plus loin, on a par exemple fait sauter le numerus clausus. »

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Zidane au PSG, le feuilleton de l'été a commencé :

Après l'élimination du Paris Saint-Germain en Ligue des champions, les jours de Mauro Pochettino sur le banc parisien étaient comptés, écrivait-on en mars dernier. Zinédine Zidane et le PSG seraient aujourd'hui proches d'un accord.

Vous avez aimé les premières saisons du feuilleton PSG ? L’arrivée de Neymar , son «Se Queda» l’année suivante, le transfert de Messi , le faux-départ de Mbappé ? Vous adorerez «Le Marseillais à Paris», un soap opéra qui doit tenir en haleine le supporter du Paris Saint-Germain jusqu’à la fin de l’été. En mars dernier, l’Ultra parisien avait mal au crâne. Une fois de plus, le PSG avait été éliminé prématurément de la Ligue des champions, par le Real Madrid cette fois-ci dès les huitièmes de finale, et avec un scénario déjà vu : une équipe parisienne conquérante au match aller qui s’écroule au retour, une fébrilité incroyable à ce niveau de jeu (et de salaire) et plus grand chose à jouer d’ici la fin de la saison. Le PSG a retrouvé son trône en Ligue 1, c’est déjà ça, mais cette ligne de plus au palmarès du club de la Capitale n'a pas satisfait grand monde… L’objectif reste immuable depuis que le Qatar a pris le contrôle du club en 2011 : la coupe aux Grande oreilles, la Ligue des champions.

Dans le football, la règle est simple: le fusible c’est l’entraîneur. Mauro Pochettino va être remplacé cet été. Il ne laissera pas un grand souvenir au sein du club. Bien sûr, les blessures de certains cadres n’ont pas aidé mais il aura échoué à mettre en place un fond de jeu. Le PSG joue mal depuis le début de la saison et surtout sans aucun entrain collectif. Pour garder Kylian Mbappé, le PSG a sorti le carnet de chèque. Directeur sportif contesté, Leonardo est parti, il sera remplacé dans les jours qui viennent par Luis Campos, qui a fait des merveilles en matière de recrutement à Lille.

 

Le rêve ultime pour QSI

Après Messi l’été dernier, Dieu. Zidane bien sûr. C’est le rêve ultime pour QSI. Convaincre «Zizou» d’entraîner le PSG. Ça tombe bien : il est libre de tout engagement. En rupture de banc depuis son départ du Real Madrid en mai 2021, le meilleur joueur français de tous les temps (désolé Michel Platini, Ndlr) suscite bien des convoitises. Habitué à entrainer des stars, vainqueur de trois Ligues des champions comme entraîneur des Merengue, il a le profil idéal pour remplacer Mauro Pochettino. Du coup, le #hashtag Zidane va être en tendance Twitter tous les trois jours, à la moindre rumeur, à la moindre photo. Rêve-t-il d’entrainer Neymar, Mbappé et Messi ? Préfère-t-il patienter jusqu’à la fin de la prochaine Coupe du monde pour, pourquoi pas, remplacer Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France ? Comme l’homme est peu bavard, il faudra se contenter de «source proche de», «dans l’entourage du club on dit que». Quelles stars rejoindront le PSG pour évoluer sous les ordres de «Zizou» ? Et ce sera comme une série Netflix, pas follement génial mais suffisamment haletant pour nous occuper l’esprit entre deux bombardements en Ukraine. C’est le but du sport contemporain...

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2152) : VENDREDI 10 JUIN 2022

Vendredi 10 Juin 2022 -  Macron en Roumanie et Moldavie la semaine prochaine, visite à Kiev pas fixée :

Le président Emmanuel Macron se rendra mardi en Roumanie, pour rencontrer les troupes françaises qui y sont stationnées, puis en Moldavie mercredi afin d'affirmer son soutien à ce pays affecté par la guerre en Ukraine, a annoncé vendredi l'Elysée.

La présidence française a précisé qu'une visite du chef de l'Etat en Ukraine se déroulerait à une date qui n'a pas été encore fixée, au moment où elle sera "utile au président (Volodymyr) Zelensky".

En Roumanie, Emmanuel Macron sera rejoint par le président roumain Klaus Iohannis sur la base de l'Otan où est stationnée l'armée française avec d'autres militaires de pays de l'Alliance atlantique, dont quelque 300 Belges.

Il exprimera "un message très clair de notre engagement auprès des alliés de l’Otan et des partenaires européens", selon l'Elysée.

Quelque 500 militaires français y sont présents depuis le 26 février, où la France agit en nation-cadre des forces de l'Otan. Elle y a également récemment déployé un système de défense sol-air de dernière génération.

L'ex-ministre française des Armées Florence Parly s'était rendue en Roumanie en mars pour y rencontrer les militaires déployés.

 

Candidatures à l'UE pour la Moldavie, l'Ukraine et la Géorgie

Mercredi, Emmanuel Macron sera en Moldavie à l'invitation de la présidente Maia Sandu, qu'il avait reçue à l'Elysée le 19 mai.

Selon l'Elysée, il exprimera le "soutien de la manière la plus directe possible" de Paris et dire: "Nous sommes là et prenons des dispositions" pour aider cette ancienne République soviétique de quelque 2,6 millions d'habitants, l'un des pays les plus pauvres d'Europe, qui est particulièrement affectée par l'invasion russe de l'Ukraine, avec qui elle dispose d'une frontière commune.

La Moldavie a déposé le 3 mars sa candidature pour intégrer l'Union européenne, tout comme l'Ukraine (28 février) et la Géorgie (3 mars).

L'Elysée a par ailleurs précisé qu'il n'y n'avait pas, à ce stade, "de préparatifs" pour une visite d'Emmanuel Macron en Ukraine. Elle se déroulera "quand ce sera le bon moment" et lorsque le président pourra donner "un message très opérationnel" et "quand elle sera la plus utile pour le président Zelensky".

Ce déplacement pourrait être lié à l'évolution de l'examen de la candidature de Kiev à l'UE, qui devrait être discutée au sommet européen des 23 et 24 juin à Bruxelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens