Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2022 1 23 /05 /mai /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Marioupol aux mains des Russes, guerre totale dans le Donbass... le point sur la guerre en Ukraine.

Les combattants ukrainiens sont désormais des prisonniers aux mains des Russes.

L'aciérie Azovstal, à Marioupol, ultime poche de résistance dans ce port stratégique sur la mer d'Azov , est passée vendredi soir sous contrôle russe, alors que dans le Donbass, plus au nord, l'artillerie de Moscou pilonnait les positions de Kiev.

En début de soirée, le porte-parole du ministère russe de la Défense a affirmé que le complexe sidérurgique était "passé sous le contrôle complet des forces armées russes" après la reddition des derniers soldats ukrainiens, et que la nouvelle avait été transmise au président Vladimir Poutine.

Des images publiées par Moscou montraient des cohortes d'hommes en tenue de combat émergeant de l'aciérie, certains avec des béquilles ou des bandages, après une longue bataille qui était devenue un symbole de la résistance ukrainienne à l'invasion russe.

 

- "Sauvetage de nos héros" -

"Le commandement militaire supérieur a donné l'ordre de sauver les vies des militaires de notre garnison et d'arrêter de défendre la ville", avait affirmé dans la journée dans une vidéo sur Telegram le commandant du régiment Denys Prokopenko, un large pansement au bras droit et le gauche tuméfié, depuis ce qui semblait être un local souterrain.

Kiev récuse le terme de reddition, M. Zelensky évoquant "le sauvetage de nos héros". L'armée russe a publié vendredi soir des images qu'elle a présentées comme étant celles de la fouille de combattants ukrainiens désarmés par des soldats russes. L'Ukraine espère échanger des prisonniers de guerre mais la Russie a fait savoir, visant implicitement le régiment Azov, qu'elle considérait une partie d'entre eux comme des combattants "néonazis".

Le Comité international de la Croix-Rouge a exhorté les deux parties à lui accorder l'accès aux prisonniers de guerre et aux internés civils, "où qu'ils soient détenus". La bataille pour le contrôle de Marioupol a donné lieu à de multiples accusations de crime de guerre par les puissances occidentales, notamment lors de l'attaque d'une maternité. L'Ukraine a ouvert plus de 12.000 enquêtes pour crimes de guerre depuis le 24 février, selon le Parquet ukrainien.

Vendredi, le sergent Vadim Chichimarine, 21 ans, a admis avoir tué un civil non armé au début de l'offensive, lors du premier procès d'un soldat russe accusé de crimes de guerre depuis le début de l'invasion, dont le verdcit est attendu lundi.

Le jeune soldat s'est dit "sincèrement désolé", mais son avocat l'a déclaré "non coupable" de meurtre avec préméditation et de crimes de guerre dans ses plaidoiries finales.

 

- Contre-offensive en juin ? -

Après avoir échoué à prendre Kiev et Kharkiv, la deuxième ville ukrainienne (nord-est), la Russie concentre ses efforts militaires dans l'Est et le Sud. "L'ennemi ne cesse de mener des opérations offensives dans la zone opérationnelle orientale afin d'établir un contrôle total du territoire des régions de Donetsk et de Lougansk et de maintenir le corridor terrestre avec la Crimée temporairement occupée", a indiqué l'état-major des forces ukrainiennes sur Facebook samedi matin.

Dans le bassin houiller du Donbass, partiellement contrôlé depuis 2014 par des séparatistes prorusses, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a assuré que la conquête de la région de Lougansk était "presque achevée". Le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense Oleksandre Motouzianyk a avancé que la situation "montrait des signes d'aggravation", et que "les forces d'occupation russe mènent un feu intense sur toute la ligne de front".

"Pendant que nous résistons, nos troupes reçoivent des armes étrangères, se réarment, se regroupent, et je pense qu'en juin nous verrons la contre-attaque", a toutefois assuré dans la nuit de vendredi à samedi le gouverneur local Serguiï Gaïdaï.

A Lozova, une ville de l'Est, au moins huit personnes dont un enfant ont été blessées par une frappe de missile russe sur un centre culturel fraîchement reconstruit, ont annoncé vendredi des responsables ukrainiens.

Des frappes russes avaient fait 12 morts et 40 blessés jeudi à Severodonetsk, dans la région de Lougansk, selon M. Gaïdaï, une attaque qualifiée par M. Zelensky de "brutale et absolument inutile", tandis que les habitants recroquevillés dans les sous-sols décrivaient un interminable calvaire de terreur.

 

Severodonetsk et Lyssytchansk, séparées par une rivière, constituent la dernière poche de résistance ukrainienne dans la région.

Alors que les négociations menées il y a quelques semaines sous médiation turque sont au point mort, l'Italie a indiqué vendredi avoir proposé la constitution d'un "groupe international de facilitation composé d'organisations internationales" comme l'ONU, l'UE et l'OSCE. "L'objectif est de travailler pas à pas (...) en partant par exemple des trêves localisées, de l'évacuation des civils, de la possibilité d'ouvrir des couloirs humanitaires sécurisés, et ensuite évidement de monter en puissance pour arriver à un cessez-le-feu général, puis une paix durable avec un véritable accord de paix", a expliqué le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio à Turin.

L'heure est dans l'immédiat à la guerre, et les pays du G7 réunis en Allemagne ont promis vendredi de mobiliser 19,8 milliards de dollars (18,7 milliards d'euros) afin d'aider l’Ukraine à "combler son déficit financier".

La veille, le Congrès américain a débloqué une gigantesque enveloppe de 40 milliards de dollars pour l'Ukraine, visant notamment à permettre à l'Ukraine de s'équiper en blindés et de renforcer sa défense antiaérienne.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  L'adhésion de l'Ukraine à l'UE prendra «sans doute 15 ou 20 ans» (ministre français) :

« Il faut être honnête. (...) Si on dit que l’Ukraine va rentrer dans l’UE dans 6 mois, 1 an ou 2 ans, on ment. Ce n’est pas vrai. C’est sans doute 15 ou 20 ans, c’est très long », a affirmé Clément Beaune sur les ondes de Radio J. « Je ne veux pas qu’on vende aux Ukrainiens des illusions et des mensonges. Si l’on dit aux Ukrainiens : +Bienvenue dans l’UE+, mais vous n’avez pas lu sur le contrat, en note de bas de page, +Coucou c’est dans 15 ans+, je pense qu’on prépare demain des déceptions pour toute une génération du peuple ukrainien », a-t-il poursuivi.

« En attendant on doit aux Ukrainiens (...) un projet politique dans lequel ils peuvent rentrer », a poursuivi M. Beaune. La communauté politique européenne proposée par le président Macron est « complémentaire de l’UE » et « peut offrir un projet politique et concret à des pays qui ne sont pas dans le cœur de l’UE et qui veulent se rapprocher de nous », a encore observé le ministre.

« Ce n’est pas une porte fermée mais au contraire une porte ouverte », a-t-il affirmé, citant pèle-mêle des avantages comme la « libre circulation en Europe" et pouvoir "bénéficier en partie du budget européen pour la reconstruction et demain pour la relance » de l'Ukraine, peut-être des politiques communes sur l'énergie. La question de l'élargissement de l'UE à l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie génère polémiques et dissensions au sein de l'Union. Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a dénoncé jeudi un « traitement de seconde zone » de la part de « certaines capitales » au sujet de la candidature ukrainienne pour adhérer à l'UE.

 

L'Ukraine déjà « membre de cœur de notre union », selon Macron

Le chancelier allemand Olaf Scholz avait affirmé un peu plus tôt qu'il n'était pas favorable à l'octroi à l'Ukraine d'un « raccourci » en vue d'une adhésion à l'UE. Dans son intervention à l'occasion du jour de l'Europe, le 9 mai, M. Macron avait souligné que l'Ukraine, envahie par la Russie, était déjà « membre de cœur de notre union ». Mais il avait estimé que le processus d'adhésion à l'UE, à laquelle aspire Kiev, « prendrait plusieurs années, en vérité plusieurs décennies ». Il avait proposé, en parallèle, la création d'une « organisation européenne nouvelle ».

« On ne peut nous garder à distance », lui avait répondu le président Volodymyr Zelensky, avant de poursuivre samedi : « Nous n'avons pas besoin d'alternatives à la candidature de l'Ukraine à l'UE, nous n'avons pas besoin de tels compromis ». Interrogé sur cette réaction, le ministre français a déclaré « comprendre » Volodymyr Zelensky car l'intégration à l'UE « mobilise son peuple ». « Mais je réponds: l’adhésion européenne, soyons honnêtes, ça prend du temps. »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Biden se dit «préparé» à un essai nucléaire nord-coréen et lance un message à Kim :

"Nous sommes préparés à tout ce que la Corée du Nord peut faire", a assuré Joe Biden, se disant "pas inquiet" face à un éventuel essai nucléaire nord-coréen. Interrogé par un journaliste qui lui demandait s'il avait un message pour le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, le président a répondu par un laconique: "Bonjour. Point final".

Une façon de faire savoir que Washington reste ouvert au dialogue avec la Corée du Nord, même en l'absence de réciprocité. Les pourparlers avec Pyongyang sont au point mort depuis l'échec d'un sommet en 2019 entre M. Kim et le président américain de l'époque Donald Trump.

M. Biden a quitté la Corée du Sud dimanche en début d'après-midi en direction du Japon, autre grand allié des Etats-Unis dans la région et deuxième étape de sa première tournée en Asie en tant que président.

A Séoul, il a fait connaissance avec son homologue Yoon Suk-yeol , un conservateur pro-américain arrivé au pouvoir début mai. Les deux chefs d'Etat ont évoqué une intensification de leurs exercices militaires conjoints afin de contrer les "bruits de sabre" de Kim Jong Un.

 

Contrer une attaque nucléaire éventuelle

M. Yoon a également évoqué le déploiement par les Etats-Unis dans son pays de "moyens stratégiques" pour contrer "une attaque nucléaire". Ces moyens devraient inclure "des avions de chasse et des missiles, contrairement au passé où nous ne pensions qu'au parapluie nucléaire pour la dissuasion", a-t-il précisé.

Tout déploiement d'armements de ce type, ou toute intensification des exercices militaires conjoints, risque de mettre en colère Pyongyang qui considère ces manoeuvres comme des répétitions générales d'invasion.

Les services de renseignement sud-coréens ont averti que la Corée du Nord avait terminé des préparatifs pour réaliser un essai nucléaire, qui serait le septième de son histoire et le premier depuis cinq ans. Il n'est pas exclu que cet essai se produise avant la fin de la visite du président américain en Asie.

Ajoutant aux incertitudes, la Corée du Nord, dont la population n'est pas vaccinée contre le Covid-19, fait actuellement face à une flambée épidémique, avec près de 2,6 millions de cas et 67 morts, selon les derniers chiffres officiels.

Signe des ambitions américaines dans la région, M. Biden a évoqué, lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Yoon, une "compétition mondiale entre les démocraties et les autocraties" et a déclaré que la région Asie-Pacifique était, dans cette compétition, un champ de bataille essentiel.

"Nous avons longuement parlé de la nécessité de faire en sorte que (cette coopération) ne se limite pas aux Etats-Unis, au Japon et à la Corée, mais qu'il englobe l'ensemble du Pacifique, du Pacifique Sud et de l'Indo-Pacifique. Je pense que (ce voyage) est une opportunité", a déclaré M. Biden.

 

La Chine est le principal rival des Etats-Unis dans cette lutte géopolitique.

Avant de quitter Séoul, le président américain a rencontré le patron du constructeur automobile Hyundai pour célébrer la décision du géant d'investir 5,5 milliards de dollars dans une usine de véhicules électriques en Géorgie, dans le Sud des Etats-Unis.

Il a aussi rendu visite à des soldats américains et sud-coréens avec M. Yoon, signe de "la nature véritablement intégrée" de l'alliance économique et militaire des deux pays, selon un haut responsable de la Maison Blanche.

Au Japon, il rencontrera lundi le Premier ministre Fumio Kishida et l'empereur Naruhito avant la réunion du Quad mardi, un format diplomatique qu'il se fait fort de relancer et qui rassemble les Etats-Unis, le Japon, l'Inde et l'Australie.

Le président y dévoilera une nouvelle initiative américaine pour le commerce dans la région.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Afghanistan: les présentatrices télé se couvrent finalement le visage :

Depuis leur retour au pouvoir l'année dernière, les talibans ont imposé une série de restrictions à la société civile , dont une grande partie visent à soumettre les femmes à leur conception austère de l'islam. Au début du mois, le chef suprême des talibans a émis un ordre selon lequel les femmes devaient se couvrir entièrement en public, y compris le visage, idéalement avec la burqa, un voile intégral doté d'une grille en tissu au niveau des yeux.

Auparavant, seul un foulard couvrant les cheveux suffisait. Le redouté ministère afghan de la Promotion de la vertu et de la prévention du vice avait ordonné aux présentatrices de télévision de s'y conformer d'ici samedi. Les journalistes femmes avaient d'abord choisi de ne pas se plier à cet ordre, en passant à l'antenne en direct sans dissimuler leur visage. Avant de faire volte-face. Dimanche, les présentatrices portaient le voile intégral, laissant uniquement voir leurs yeux et leur front, pour présenter les journaux sur les chaînes TOLOnews, Ariana Television, Shamshad TV et 1TV.

« Nous avons résisté et étions contre le port » du voile intégral, a assuré à l'AFP Sonia Niazi une présentatrice de TOLOnews. « Mais TOLOnews a subi des pressions, (les talibans) ont dit que toute présentatrice qui apparaissait à l'écran sans se couvrir le visage devait se voir confier un autre travail », a-t-elle relaté. Le directeur de TOLOnews, Khpolwak Sapai, a indiqué que la chaîne avait été « forcée » de faire appliquer l'ordre par son personnel.

 

Les chaînes de télévision ont déjà cessé des séries et des feuilletons mettant en scène des femmes

« On nous a dit : vous êtes obligés de le faire. Vous devez le faire. Il n'y a pas d'autre solution », a déclaré M. Sapai à l'AFP. « J'ai été appelé au téléphone hier et on m'a dit en termes stricts de le faire. Donc, ce n'est pas par choix que nous le faisons, mais contraints et forcés », a-t-il déploré. Mohammad Sadeq Akif Mohajir, porte-parole du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice, a déclaré que les autorités n'avaient pas l'intention de forcer les présentatrices à quitter leur emploi. « Nous sommes heureux que les chaînes aient correctement exercé leur responsabilité », a-t-il commenté à l'AFP.

Les talibans ont ordonné que les femmes travaillant au sein du gouvernement soient licenciées si elles ne respectent pas le nouveau code vestimentaire. Les employés de sexe masculin risquent également d'être suspendus si leurs épouses ou leurs filles ne s'y conforment pas. Les talibans ont repris le pouvoir en août 2021 en annonçant un régime plus souple que lors de leur premier règne rigoriste. Mais ils ont, ces derniers mois, recommencé à réprimer les oppositions et à éroder les libertés, notamment pour les femmes dans l'éducation, le travail et la vie quotidienne .

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  La Russie suspend les livraisons de gaz à la Finlande, qui veut adhérer à l'Otan :

La Russie a cessé samedi de fournir du gaz naturel à la Finlande voisine, qui a refusé de payer le fournisseur Gazprom en roubles et provoqué sa colère en demandant à adhérer à l'Otan.

N'ayant pas reçu de paiement en roubles de la compagnie énergétique publique finlandaise Gasum à la date butoir du 20 mai, Gazprom a « complètement arrêté ses livraisons de gaz », a expliqué le géant russe de l'énergie dans un communiqué . Après le début de l'opération militaire russe en Ukraine le 24 février et l'imposition de sanctions occidentales, le président russe Vladimir Poutine avait réclamé le 31 mars aux acheteurs de gaz russe de pays « inamicaux » de payer en roubles depuis des comptes en Russie sous peine d'être privés d'approvisionnements.

La liste des « pays inamicaux », publiée début mars, comprend notamment les Etats-Unis, les membres de l'Union européenne, le Royaume-Uni, le Canada, le Japon, la Suisse, Taïwan, la Corée du Sud, la Norvège et l'Australie. Les Etats de l'UE sont les principaux consommateurs de gaz russe. « A compter du 1er avril, les paiements pour le gaz doivent être effectués en roubles en utilisant de nouvelles coordonnées bancaires, ce dont les partenaires ont été informés en temps voulu », a justifié Gazprom. Fin avril, le géant russe avait déjà suspendu ses livraisons de gaz à la Bulgarie et la Pologne en expliquant que ces deux pays de l'UE n'avaient pas effectué de paiement en roubles. L'Union européenne avait qualifié cette mesure de « chantage ».

Gazprom indique avoir fourni 1,49 milliard de mètres cube de gaz naturel à la Finlande en 2021, soit les deux tiers de la consommation du pays nordique. Le gaz naturel ne représente toutefois que 8% de l'énergie consommée en Finlande. La compagnie finlandaise Gasum a expliqué qu'elle comblerait le manque à partir d'autres sources par le biais du gazoduc Balticconnector, qui relie la Finlande à l'Estonie.

« Il est très regrettable que la livraison contractuelle en gaz naturel soit suspendue. Nous avons cependant veillé soigneusement à nous préparer à cette situation », avait indiqué le directeur général de Gasum, Mika Wiljanen, dans un communiqué publié vendredi soir annonçant la mesure russe imminente. « Il n'y aura pas de coupures dans le réseau de distribution de gaz », avait-il assuré. Gasum, qui rejette l'exigence d'un paiement en roubles, a annoncé mardi qu'il demandait un arbitrage en justice.

 

Sergueï Riabkov a estimé que les candidatures suédoise et finlandaise constituaient « une grave erreur »

Gazprom Export s'est dit prêt à défendre ses intérêts devant les tribunaux par tous les « moyens disponibles ». Interrogé vendredi par la presse, le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov a jugé « évident que personne ne va livrer quoi que ce soit gratuitement ». La Finlande a déjà dévoilé des plans pour se passer de gaz russe l'hiver prochain en annonçant notamment la location sur dix ans, conjointement avec l'Estonie voisine, d'un terminal flottant de regazéification du gaz naturel liquéfié (GNL).

La semaine passée, la Russie avait déjà suspendu les livraisons d'électricité à la Finlande après que son entreprise énergétique RAO Nordic ait réclamé à Helsinki des arriérés de paiement. Interrogé par l'AFP, l'opérateur du réseau électrique finlandais Fingrid avait assuré pouvoir se passer du courant russe, qui représente environ 10% de l'électricité consommée dans le pays.

La Finlande, qui partage quelque 1.300 km de frontières avec la Russie, et la Suède voisine ont soumis mercredi une demande d'adhésion à l'Otan , alors que durant des décennies, notamment pendant toute la Guerre Froide, les deux pays avaient fait le choix du non-alignement. Ce revirement est le résultat de l'offensive russe en Ukraine, Moscou étant perçue comme une menace.

La Russie a dit avoir lancé son assaut contre l'Ukraine à la fois pour y empêcher un prétendu génocide de populations russophones et l'expansion de l'Otan, que Moscou considère comme une menace existentielle. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov a estimé que les candidatures suédoise et finlandaise constituaient « une grave erreur » dont « les conséquences auront une portée considérable ». En réaction, Moscou a déjà annoncé qu'elle allait créer douze nouvelles bases militaires dans l'ouest du pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Volodymyr Zelensky, capitaine Ukraine : les secrets d'une métamorphose :

En trois mois, l’ancien comédien devenu chef de guerre a subjugué le monde par son courage et son génie de la communication.

Il y a eu la bataille de Kiev, les combats pour Kharkiv. Et, depuis samedi, la victoire d’Oleh Psiuk, 28 ans, et du Kalush Orchestra au concours de l’Eurovision… Les paillettes, les bluettes et l’euro-pop kitsch, tout cela pourrait paraître ridicule et vain, mais Volodymyr Zelensky le sait mieux que personne : les grands combats modernes, qu’ils soient politiques ou militaires, se gagnent avec l’aide des écrans.

Immédiatement après le triomphe de son bataillon de rappeurs, le président ukrainien s’est fendu de son habituel message nocturne sur Facebook. « Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l’Europe ! L’année prochaine, l’Ukraine accueillera l’Eurovision pour la troisième fois de son histoire, et je crois que ce ne sera pas la dernière. Nous ferons de notre mieux pour recevoir un jour les participants et les invités de l’Eurovision dans une Marioupol ukrainienne, libre, paisible et reconstruite. Je suis sûr que notre accord victorieux dans la bataille avec l’ennemi n’est plus très loin. »

Pendant ce temps, à Houliaïpole, Sieverodonetsk, Lyssytchansk, les bombardements redoublent et Volodymyr Zelensky retrouve son emploi du temps habituel. Peu avant minuit, ce dimanche, en tee-shirt kaki dans son palais présidentiel tout en dorures surannées, il chronique « le 81e jour de [notre] défense, avant une nouvelle semaine de travail 24 heures sur 24 pour l’Ukraine et pour [notre] victoire ». Il annonce alors des dispositifs économiques et financiers pour soutenir « le début de la reconstruction de ce que la Russie a ruiné ». Et répète son objectif : pousser les Occidentaux à adopter un embargo total sur le pétrole russe.

Pour les Ukrainiens, ces vidéos nocturnes, le plus souvent sous-titrées en anglais quelques minutes après leur mise en ligne, ont plusieurs vertus : donner les grandes orientations de l’État, rassurer. Et montrer qu’il y a un capitaine dans la tempête. Car elles sont l’estampille d’une icône internationale nommée Volodymyr Zelensky. « Très honnêtement, je pensais qu’il serait bien plus faible, mais il a totalement pris la mesure de ce qui se passait ; il a compris qu’il devait tenir fermement la barre et être un exemple pour tout le monde », explique Peter Pomerantsev. Cet écrivain britannique né à Kiev, expert associé à la London School of Economics, spécialiste de la politique postmoderne en Russie et en Ukraine, est l’auteur du magistral « Rien n’est vrai, tout est possible ».

« [Au début de la guerre,] Zelensky a agi de manière irrationnelle : il a pris des décisions émotionnelles et instinctives, notamment celle de ne pas fuir, ce qui était tout simplement énorme », poursuit Pomerantsev, qui estime que « beaucoup de chefs d’État, de politiciens plus expérimentés, auraient pris des décisions bien plus mauvaises ». Le brouillard a commencé à se dissiper sur les premières heures terribles de la guerre. On sait que Volodymyr Zelensky a échappé au pire. Il a failli tout perdre : le pouvoir, sa famille et sa vie. Au premier soir de l’agression, le 24 février, deux commandos russes parachutés approchent du complexe gouvernemental de la rue Bankova où il est retranché avec ses plus proches conseillers, sa femme, Olena, et leurs deux enfants, Oleksandra, 17 ans, et Kyrylo, 9 ans. Les gardes éteignent les lumières, apportent gilets pare-balles et armes automatiques. À deux reprises, les deux commandos russes, dont un tchétchène, tentent de prendre d’assaut le territoire présidentiel. Les services américains et britanniques proposent à Zelensky de l’évacuer. Il refuse, avec cette punchline qui restera dans l’Histoire : « J’ai besoin de munitions, pas d’un taxi. »

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Pour Jean-Luc Mélenchon, «Madame Borne a un casier de maltraitances sociales extrêmement chargé» :

Le Grand Jury de Jean-Luc Mélenchon a débuté par une discussion autour du remaniement ministériel, avec un focus sur la nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’Education nationale : « J’ai salué l’intellectuel, l’ancien directeur du musée de l’immigration, l’homme engagé contre le FN. Il est de droite, car il est dans un gouvernement de droite. Monsieur Ndiaye n’est pas un insoumis, ni un écolo, ni un socialiste . Quand on entre dans un gouvernement, on applique les idées du gouvernement. La politique est celle des violences de Blanquer, contre l’islamogauchisme et le reste et qui a scandalisé le monde universitaire. Leur objectif est de transformer les écoles en marché du savoir. »

Il a ajouté que « si c’est un coup tactique, je le trouve pauvre. Cela me fait penser au discours de Marseille. Je ne crois pas qu’une seule personne dans tout le pays dise que Macron est favorable à l’intersectionnel […] Vous pensez que c’est un gouvernement de gauche en place ? Vous rêvez. » Le patron de la NUPES a aussi expliqué que « Monsieur Ndiaye ne fera rien d’autre que ce qu’a fait Monsieur Blanquer » et que l’objectif du gouvernement est « la privatisation maximale de l’école […] On crée un marché où les établissements sont en concurrence les uns contre les autres. »

 

"Moi je suis Premier ministre dans un mois"

Au sujet d’Elisabeth Borne, Jean-Luc Mélenchon a déclaré : « Cette femme est Premier ministre pour un mois, moi je suis Premier ministre dans un mois. Une nouvelle assemblée aura lieu et un nouveau chef du gouvernement sera là. C’est un processus politique. » S’il a redit qu’il était contre la Cinquième République, bien qu’il « ne discute pas le processus », il a surtout affirmé qu’Emmanuel Macron « a été élu sans mandat et tout le monde le sait. Personne ne lui pose des questions aussi précises que moi. La retraite à 65 ans coûte quatre milliards ! »

Pour la NUPES, il faut « mettre au premier plan l’intervention du Parlement. On n’élit pas le Premier ministre, mais les députés qui portent un projet. Dans notre programme, il y a des sujets où nous faisons des propositions précises. » Il a ensuite taclé la Première ministre : « Madame Borne a aboli le statu des cheminots, qui a changé le régime d’allocation chômage, déplacé l’inspecteur du travail Anthony Smith car il exigeait des masques dans un Ehpad. Elle a un casier de maltraitances sociales extrêmement chargé. C’est une femme cohérente et libérale jusqu’au bout des ongles. »

Vint ensuite le sujet de la réforme des retraites : « On part à taux plein quand on a ses quarante annuités. Soixante ans c’est l’âge légal. Des retraites à taux plein sont inférieures au SMIC, donc pas de retraites inférieures au SMIC. Les gens n’ont pas les annuités, donc s’applique la proportionnalité et nous supprimons la décote. Nous passons toutes les retraites à 1,100 euros. »

Et s’il devient Premier ministre ? « Je ne suis pas putschiste, donc pour l’instant je respecte la Cinquième République […] Dans la Constitution, le chef de l’Etat est chef des armées et au-dessus de tout cela il y a la politique, défendue par le peuple […] On va le faire dans des conditions où les gens sont démocrates. Pour l’international, la Constitution fait que le chef de l’Etat négocie et signe les traités. Je suis obligé de m’entendre avec lui. »

Sur le conflit ukrainien, Jean-Luc Mélenchon a tenté de se rattraper suite à ses déclarations du passé : « J’ai dit depuis le début qu’il ne fallait pas que nous apparaissions comme des belligérants avec la Russie. La Russie ne reviendra pas à la table des négociations internationales tant que Poutine reste. Ce que fait Poutine est d’une gravité exceptionnelle […] Cet homme a tout cassé autour de lui, et qu’avons-nous fait ? Pas grand-chose militairement. Nous avons été mis au pied du mur et cette situation est tellement grave que nous devons parler de nos outils de défense. »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Les ministres battus aux législatives devront démissionner :

 Les ministres candidats aux législatives de juin et qui seront battus devront quitter le gouvernement, a indiqué dimanche l'Elysée, conformément à une règle déjà édictée en 2017 par Emmanuel Macron.

« Oui », ils devront démissionner, a répondu la présidence interrogée par l'AFP, confirmant une information du Figaro et précisant que cette règle s'appliquerait aussi à la Première ministre Elisabeth Borne, candidate pour la première fois au suffrage universel dans le Calvados . Quatorze ministres, dont le transfuge des Républicains Damien Abad, tout juste nommé aux Solidarités et qui se retrouve confronté à des accusations de viol , sont candidats aux législatives qui auront lieu les 12 et 19 juin.

 

Une règle appliquée depuis l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007

Cette règle, qui n'est inscrite dans aucun texte constitutionnel, est appliquée de facto depuis l’élection de Nicolas Sarokzy en 2007. Alain Juppé, alors ministre de l'Ecologie et numéro deux du gouvernement de François Fillon, avait ainsi dû démissionner après avoir été battu aux législatives à Bordeaux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Elisabeth Borne dénonce les critiques «caricaturales» de l'extrême droite contre Pap Ndiaye :

Elisabeth Borne a dénoncé le côté "parfaitement caricatural" de l'extrême droite qui a concentré vendredi ses critiques sur le nouveau ministre de l'Education Pap Ndiaye , accusé par Marine Le Pen et Eric Zemmour de vouloir "déconstruire" le pays.

"C'est parfaitement caricatural, ce qui ne m'étonne pas de la part des personnes que vous avez mentionnées", a souligné la Première ministre sur TF1, en référence à la cheffe du RN et au président de Reconquête!.

"Pape Ndiaye est un républicain très engagé, quelqu'un qui croit aux valeurs de la République et c'est bien évidemment ce qu'il va porter en tant que ministre de l'Éducation nationale", a-t-elle ajouté.

 

Immédiatement après la nomination de Pap Ndiaye, universitaire respecté né d'un père sénégalais et d'une mère française, l'extrême droite a multiplié les critiques .

"La nomination de Pap Ndiaye, indigéniste assumé, à l’Education nationale est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir", a estimé sur Twitter Marine Le Pen, finaliste à la présidentielle "Elisez un maximum de députés du Rassemblement national pour protéger notre jeunesse des pires idéologies!", a ajouté la cheffe de file du RN.

.Pour le président du RN Jordan Bardella, "Pap Ndiaye est un militant racialiste et anti-flics". "Sa nomination est un signal extrêmement inquiétant envoyé aux élèves français au sein de l'Éducation nationale, déjà minée par le communautarisme. Avec ce #remaniement, Emmanuel Macron accélère la dislocation de la Nation".

Gilles Pennelle, responsable RN des fédérations, et Julien Odoul, porte-parole du RN, ont qualifié le nouveau ministre, historien spécialiste de l'histoire sociale des Etats-Unis et des minorités, de "militant immigrationniste".

"Un militant immigrationniste pour rééduquer nos enfants au 'vivre-ensemble' avec les migrants et déconstruire l’Histoire de France. Cette nomination dépasse les bornes de la provocation", a écrit M. Odoul.

"Emmanuel Macron avait dit qu’il fallait déconstruire l’Histoire de France. Pap Ndiaye va s’en charger", a réagi l'autre candidat d'extrême droite à la présidentielle Eric Zemmour. "Il a participé à des réunions interdites aux blancs, c’est un vrai intellectuel indigéniste, un vrai woke", a ajouté l'ex-candidat de Reconquête! sur CNews.

Selon M. Zemmour, "c'est toute l'histoire de France qui va être revisitée à l'aune de l'indigénisme, de l’idéologie woke et de l'islamogauchisme". Le ministre de l'Education "va être chargé de reformater les esprits des petits Français pour leur apprendre que les Blancs sont éternellement coupables, que les Noirs sont victimes et que nous sommes une terre d'immigration et que nous devons surtout continuer à l'être".

"Le gouvernement de Macron? Le clan des carriéristes. Avec une prime au gauchisme incarnée par le nouveau ministre de l’Education nationale: Pap Ndiaye, le promoteur des minorités et des migrants", a écrit l'ex-LR et vice-président de Reconquête! Guillaume Peltier.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Une femme dénonce les viols russes en Ukraine sur le tapis rouge de Cannes :

Une femme, torse nu peint aux couleurs du drapeau ukrainien avec la mention en anglais "arrêtez de nous violer" et une culotte rouge sang, a fait irruption vendredi sur le tapis rouge du 75e Festival de Cannes , ont constaté des journalistes.

L'action n'avait pas été encore revendiquée. Les services de sécurité l'ont rapidement mise sur le côté.

Le Parlement européen a condamné début mai l'utilisation des violences sexuelles comme "arme de guerre" en Ukraine , envahie par la Russie, et demandé aux pays qui accueillent les femmes fuyant ce pays de leur donner accès aux soins gynécologiques, à la contraception et à l'avortement.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait dénoncé dès la mi-avril "des centaines de cas de viol" constatés dans les zones précédemment occupées par l’armée russe, "y compris de jeunes filles mineures et de tout petits enfants".

Des témoignages rapportés par les médias corroboraient dès mi-avril les craintes d'ONG qui relèvent des indices d'utilisation du viol comme "arme de guerre".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Covid-19 : des milliers d'habitants de Pékin placés de force en quarantaine :

Des milliers d'habitants de Pékin ont été envoyés de force en quarantaine en pleine nuit de vendredi à samedi, après la découverte de 26 cas de Covid-19 dans leur résidence, selon des images et un avis officiel largement partagés sur les réseaux sociaux.

Plus de 13.000 habitants du complexe résidentiel Nanxinyuan, dans le sud-est de la capitale, bien que testés négatifs au virus, ont été transportés dans la nuit vers des hôtels d'isolement et menacés de représailles s'ils résistaient.

"Les experts ont décidé que tous les résidents de Nanxinyuan seront soumis à une quarantaine à partir de minuit le 21 mai pour sept jours", peut-on lire dans une annonce des autorités sanitaires du district de Chaoyang.

"Veuillez coopérer, sinon vous subirez les conséquences légales", ont-elles ajouté. Des photos sur les sociaux ont montré des centaines de personnes faisant la queue avec leurs bagages dans l'obscurité pour monter dans des autocars devant la résidence. "Certains d'entre nous ont été enfermés pendant 28 jours depuis le 23 avril, et nous avons tous été testés négatifs depuis", s'est plaint un résident sur Weibo. "Beaucoup de mes voisins sont âgés ou ont de jeunes enfants".

Les habitants ont été priés d'emballer leurs vêtements et leurs biens essentiels, et informés que leurs logements allaient être désinfectés, selon des discussions sur Weibo.

 

La plus forte flambée de contaminations depuis le début de la pandémie

Pékin est confrontée à sa plus forte flambée de contaminations depuis le début de la pandémie. Le variant Omicron a infecté plus de 1.300 personnes depuis fin avril, entraînant la fermeture indéfinie des restaurants, des écoles et des sites touristiques.

La Chine mène une politique draconienne de "zéro Covid": fermeture des frontières, tests massifs, confinements de villes entières et quarantaines forcées pour les cas contact.

Le mois dernier, des milliers de résidents de Shanghai avaient été envoyés dans des centres de quarantaine improvisés à des centaines de kilomètres de là, alors que la métropole de 25 millions d'habitants combattait une flambée épidémique.

Sur Weibo, des internautes exprimaient samedi leur inquiétude de voir Pékin adopter une approche similaire à celle de Shanghai, où les habitants subissent depuis des semaines un confinement qui a privé de nombreuses personnes d'un accès adéquat à la nourriture et aux soins.

"C'est exactement la même chose qu'à Shanghai, la première étape est de couper l'eau et l'électricité, puis d'exiger des clés... puis de désinfecter les maisons. Les appareils électriques, les meubles en bois, les vêtements, la nourriture... ils sont tous fichus", peut-on lire dans un commentaire qui affichait plus de 300 likes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Foot: Mbappé convaincu de «continuer à grandir» au PSG où il a prolongé :

Kylian Mbappé a justifié dimanche, dans une publication sur son compte Twitter, sa décision annoncée samedi de prolonger jusqu'en 2025 au Paris SG, où il a la conviction qu'il peut « continuer à grandir. »

L'attaquant superstar a également tenu à « remercier le président du Real Madrid Florentino Pérez » qui a tenté de le recruter: « Je me doute de la déception (du Real, NDLR). Elle est à la hauteur de mes hésitations. Je serai leur premier supporter pour la finale de la Ligue des champions (contre Liverpool le 28 mai, NDLR), à Paris. Chez moi. » Le joueur doit s'expliquer face aux journalistes lundi (15h00) lors d'une conférence de presse au Parc des princes.

Il sera aux côtés du président du club de la capitale Nasser Al-Khelaïfi, qu'il a tenu à remercier dans son message « pour sa confiance, son écoute et sa patience. » « Je suis très heureux de pouvoir continuer à évoluer en France, le pays qui m'a vu naître, grandir et m'épanouir. Et qui me donne l'occasion de poursuivre mes rêves », a-t-il encore écrit.

 

La presse espagnole évoque la « trahison » d'un attaquant qui n'a pas « la classe » pour Madrid

Mbappé s'était déjà exprimé devant le public du Parc samedi, avant le match contre Metz (5-0). « Je suis très content de continuer l'aventure. J'ai toujours dit que Paris c'était ma maison », avait-il lancé au micro, provoquant une acclamation des fans. Sa décision a été moins bien vécue du côté du Real, longtemps optimiste dans les négociations avec le joueur et son clan. La presse espagnole évoquait dimanche la « trahison » d'un attaquant qui n'a pas « la classe » pour Madrid.

Avec cette signature, Mbappé devient « la pierre angulaire du projet » PSG, selon Al-Khelaïfi. Le club de la capitale espère rebâtir cet été autour de lui une structure capable de remporter la première Ligue des champions de PSG, l'obsession de son propriétaire qatarien. Dans la foulée de l'annonce de la prolongation de « Kyky », le directeur sportif Leonardo a été démis de ses fonctions, premier mouvement d'une intersaison qui s'annonce mouvementée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2135) : DIMANCHE 22 MAI 2022

Dimanche 22 Mai 2022 -  Cannes: le nom de 129 victimes de féminicides en France s'affiche sur le tapis rouge :

Une immense banderole avec le nom de victimes de féminicides en France a été déployée dimanche sur le tapis rouge cannois par des membres d'un collectif féministe, « les colleuses », à l'honneur d'un documentaire présenté dans l'après-midi sur la Croisette.

Angélique, Evelyne, Sofya, Nadia, une femme... Les noms ou identités des 129 victimes de féminicides en France, « depuis le dernier Festival de Cannes » en juillet 2021, se sont affichés sur les marches du Festival. Vêtues de noir, les militantes ont ensuite pris la pose, le poing levé, avant d'utiliser des fumigènes, nimbant le tapis rouge de fumée noire. La scène a été immortalisée par le photographe Raymond Depardon, dont le fils Simon a réalisé, avec Marie Perennès, le documentaire « Riposte féministe », qui suit ces militantes collant, souvent de nuit, des messages sur les murs des villes pour dénoncer les violences sexistes, le harcèlement de rue et apporter des messages de soutien aux victimes d'agressions sexuelles.

 

Une militante dénonçant les viols commis par des Russes en Ukraine avait déjà fait irruption

Avant la projection du film, présenté dimanche en séance spéciale, les colleuses ont une nouvelle fois levé le poing quand la réalisatrice a égrené leur prénom. Une autre action coup de poing féministe a marqué le 75e Festival de Cannes : une militante dénonçant les viols commis par des Russes en Ukraine avait fait irruption , torse nu et culotte tachée de sang, vendredi sur le tapis rouge, avant d'être stoppée par les services de sécurité. L'action avait ensuite été revendiquée sur Twitter par le mouvement Scum, qui se définit comme féministe « radical ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens