Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022
LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - En images : Macron commémore le 8-Mai dans un contexte mondial particulier :

Emmanuel Macron a commémoré dimanche à Paris le 77e anniversaire de la Victoire du 8-Mai 1945 des Alliés sur l'Allemagne nazie, une cérémonie particulière dans le contexte de la guerre en Ukraine et à la veille du traditionnel défilé militaire russe à Moscou. Cette commémoration ouvre une séquence internationale pour le chef de l'Etat qui participera dimanche à partir de 17h00 à une visioconférence des membres du G7 "relative à la situation en Ukraine", avant de se rendre lundi à Strasbourg pour la journée de l'Europe et, dans la foulée, à Berlin pour y rencontrer le chancelier Olaf Scholz.

Lundi sera le jour également de la célébration par la Russie de la victoire sur l'Allemagne nazie, l'occasion d'une démonstration de puissance militaire en pleine guerre en Ukraine. Fraîchement réinvesti , le chef de l'Etat est arrivé en voiture pour déposer une gerbe devant la statue du général de Gaulle en bas de l'avenue des Champs-Elysées à 11h00

Un bleuet à la boutonnière, le président Macron a échangé quelques mots avec le petit-fils du général, avant de remonter dans sa voiture pour rejoindre l'Arc de Triomphe, escorté par la grande escorte mixte de la garde républicaine, salué par quelques passants.

C'était la première fois depuis 2019 que le public était autorisé pour cette cérémonie, après deux années de restrictions à cause de l'épidémie du Covid-19. Place de l'Etoile, Emmanuel Macron a retrouvé le chef du gouvernement Jean Castex et les ministres des Armées et des Anciens combattants, Florence Parly et Geneviève Darrieusecq. Il a rendu honneur au drapeau, avant de passer en revue les troupes puis de déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu et raviver la flamme. Interrogée sur le contexte très particulier de cette cérémonie, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a déclaré aux journalistes présents qu'il s'agissait d'un "moment qui prend une signification tout à fait considérable" avec la guerre en Ukraine. "Nous pensions que la guerre avait disparu d'Europe", a-t-elle ajouté. "Aujourd'hui, nous commémorons la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe et la victoire des combattants alliés sur l'Allemagne nazie. Nous n'oublions pas les soldats venus de toute l'ex-URSS, y compris ukrainiens et russes, qui ont contribué à cette victoire", a écrit le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur Twitter.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Après l’investiture, Emmanuel Macron retrouve son frère Laurent au Stade de France :

Deux ambiances très différents dans une même journée. Samedi soir, le chef de l’Etat, tout juste investi pour son second quinquennat, a assisté à la finale de la Coupe de France, comme il est de tradition. Emmanuel Macron a suivi la rencontre entre Nice et Nantes depuis la tribune présidentielle, aux côtés de Noël Le Graët , patron de la Fédération française de football et de ses ministres Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu. Brigitte Macron qui l'a accompagné pour les finales en 2017 et en 2018 n’était pas à ses côtés pour cette dernière édition.

Au Stade de France également, à quelques rangs de là, son frère cadet Laurent et ses neveux. Le médecin spécialisé en radiologie du cœur avait déjà été aperçu avec ses enfants et le président dans les tribunes du Stade de France en 2019 pour la finale haletante entre le PSG et Rennes.

Cette fois, il a vécu le sacre des Canaris aux côtés de Sébastien Auzière, fils de Brigitte Macron, d’Antoine Choteau, compagnon de Tiphaine Auzière, benjamine de la Première dame. Avec eux également Guillaume Jourdan, mari de Laurence Auzière et père de leurs 3 enfants. Le couple arrivé chacun de son côté à l'Elysée, contrairement à 2017, semble toutefois séparé. Quelques-uns des petits enfants d’Emmanuel Macron étaient de la fête aussi. Si on en croit les images et les écharpes brandies, la famille du président avait un penchant pour les Nantais.

 

Investiture le matin, match de foot le soir

Quelques heures plus tôt, ils assistaient sous les ors du palais de l’Elysée à l’investiture de leur frère, beau-père, grand-père. Comme pour l’investiture de 2017, les familles d’Emmanuel et Brigitte Macron étaient présentes au palais présidentiel. Les parents du président, Jean-Michel Macron et Françoise Noguès, son frère Laurent, les enfants de Brigitte Macron, Laurence , Tiphaine et Sébastien, accompagnés de leur conjoint et leurs enfants, comptaient parmi les 450 invités à l’Elysée pour la cérémonie version 2022.

Après son discours d’une dizaine de minutes et après avoir salué l’ensemble des invités, Emmanuel Macron, suivi de son épouse, est allé remercier ses proches, situé dans un parterre réservé, à la gauche de son pupitre. On a vu le président de la République embrasser chaleureusement ses beaux-enfants Tiphaine, Laurence et Sébastien, sa mère Françoise, son frère. Son père lui a dit quelques mots, une brève conversation dont on ne connaît pas la teneur.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Législatives : Marine Le Pen lance sa campagne et attaque Mélenchon le «fou du roi» :

Marine Le Pen a lancé dimanche sa campagne pour les législatives à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), où elle est candidate à sa réélection, en ciblant Jean-Luc Mélenchon , qualifié de "fou du roi", pour avoir selon elle favorisé la réélection d’Emmanuel Macron . "La fable de Jean-Luc Mélenchon opposant à Emmanuel Macron, on va peut être arrêter, maintenant... Ca a duré 15 jours, ça a fait rire tout le monde", a-t-elle déclaré à son arrivée dans cette municipalité RN, qui fait partie de la 11e circonscription du Pas-de-Calais, où elle est élue députée depuis 2017.

"Il joue les fous du roi, il surjoue l'insolence à l’égard du président", a lancé l'ex-candidate RN à la présidentielle. Mais "la réalité, c’est que Jean-Luc Mélenchon a fait élire Emmanuel Macron" en demandant à ses électeurs de ne pas voter pour elle, a-t-elle estimé. "Ca le discrédite absolument pour pouvoir se mettre dans la posture de l’opposant." Mme Le Pen s'est aussi moquée du chef de La France Insoumise, qui tente ces dernières semaines de mener le rassemblement à gauche. "Pour pouvoir gagner une législative, il faudrait qu'il accepte de se présenter, déjà. Ce serait un bon début", a ironisé Mme Le Pen, M. Mélenchon ayant annoncé qu'il ne serait lui-même vraisemblablement pas candidat.

 

Bain de foule et selfies

La candidate malheureuse à l'élection présidentielle a pris dimanche un bain de foule dans le marché de ville et multiplié les selfies. Elle devait ensuite prononcer un discours. Elle a assuré que "le combat" n'était "pas terminé, parce que la politique qu'Emmanuel Macron compte mettre en oeuvre est tout aussi nocive aujourd'hui qu'elle ne l'était il y a 15 jours". Elle a dit espérer que le RN entrerait "en force à l’Assemblée nationale pour mener le combat contre la politique sociale qu'Emmanuel Macron veut mettre en oeuvre". "Nous lutterons également contre le laxisme, celui que nous avons vu à l'oeuvre depuis 5 ans en matière d'insécurité, d'immigration, qui est un des points ou l’alliance entre Mélenchon et Macron est peut être la plus dangereuse", a-t-elle affirmé. Marine Le Pen fera notamment face dans sa circonscription à Marine Tondelier (EELV), conseillère municipale d'opposition à Hénin-Beaumont. Investie par la "Nouvelle union populaire écologique et sociale" (Nupes), Mme Tondelier était porte-parole du candidat écologiste Yannick Jadot pendant la campagne présidentielle.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Législatives : Éric Zemmour fait son retour devant ses candidats :

C’est dans la mythique salle Wagram, connue pour les cérémonies fastes d’antan, qu’Eric Zemmour a présenté son équipe pour les législatives. Devant candidats, reconnaissables à leur badge marqué du numéro de leur circonscription, militants (toujours aussi jeunes) et cadres – Guillaume Peltier, Marion Maréchal, Stanislas Rigault et autres -, il a commencé par dorloter les siens d’un « je sais que vous êtes des braves ! » avant de critiquer « les médias et le système » qui leur en veulent.

Dans une salle plutôt timorée contrairement à des meetings précédents, l’ancien journaliste s’est montré philosophe : « Nous avons tous appris, compris, souffert aussi […] Nous sommes plus adultes, plus solides, plus endurants. » La foule présente se réveille un peu, applaudi, puis Éric Zemmour reprend : « Nous avons posé les fondations, nous mettons les pierres. Nous nous enracinons partout. » Il dit également que « l’identité est l’enjeu prioritaire » et que le « compte à rebours démographique est enclenché. »

 

155 candidats ont moins de 35 ans

Après être revenu sur la campagne présidentielle, l’ex-polémiste explique regretter que l’union de la droite ne se fasse pas, fracasse la Macronie – « le vide idéologique qui veut vider les caisses et nos âmes » et le NUPES (union de la gauche) – composée d’« anciens laïcards et d’islamistes » - et critique le fait que les LR et les Lepénistes refusent cette coalition car « tout le monde y avait intérêt. » Le parti présentera 550 circonscriptions et, particularité propre à « Reconquête ! », 155 candidats ont moins de 35 ans. Éric Zemmour en parle en ces termes : « J’aime cette idée de transmission. »

L’ancien journaliste du Figaro présente ses candidats (les têtes d’affiche ) : Bruno Attal, policier et membre du syndical Alliance qui affrontera le militant insoumis Taha Bouhafs dans la 14ème circonscription du Rhône, Patrick Jardin, père de Nathalie, assassinée au Bataclan, dans la 4ème circonscription du Nord, Damien Rieu qui « défendra notre frontière à Menton », ou encore Dénis Cieslik dans la 6ème circonscription des Alpes-Maritimes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - 60 disparus dans le bombardement d'une école dans l'est de l'Ukraine :

Soixante personnes sont portées disparues après le bombardement samedi d'une école où elles se réfugiaient dans la région de Lougansk dans l'est de l'Ukraine , a indiqué dimanche le gouverneur régional Serguiï Gaïdaï. Le village de "Bilogorivka a subi une frappe aérienne. Les bombes ont atteint l'école et, malheureusement, elle a été complètement détruite", a déclaré le gouverneur sur son compte Telegram. "Il y avait au total 90 personnes. 27 ont été sauvées", a-t-il ajouté

"Soixante personnes qui se trouvaient dans l'école sont très probablement mortes", a-t-il encore dit, précisant que la température avait été très élevée sur le site après l'explosion provoquée par la bombe. "Il a été impossible pendant la nuit aux services de secours de travailler là-bas en raison de frappes. Il leur aurait fallu éclairer le site, ce qui aurait attiré de nouveaux bombardements", a expliqué le responsable. "A présent les services de secours travaillent et se sont également rendus dans le village voisin de Chepilivka où un obus a atteint une maison dans laquelle se trouvaient 11 personnes.

"Il y a là plus de chances que les gens aient survécu", a indiqué le gouverneur, expliquant que les gens se trouvaient dans un sous-sol et qu'il s'agissait d'un tir d'artillerie et non d'une bombe larguée par un avion.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Evacuations à Azovstal, Moscou prépare son défilé... le point sur la guerre en Ukraine

 

Azovstal: femmes, enfants et personnes âgées évacués -

Les femmes, enfants et personnes âgées ont tous été évacués de l'aciérie Azovstal, la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol, une cité portuaire dévastée par les combats avec les Russes, a annoncé Kiev samedi. Ces opérations qui se déroulent depuis une semaine sous l'égide de l'ONU et de la Croix-Rouge ont permis selon les Ukrainiens à près de 500 personnes de fuir.

"Nous avons évacué les civils d'Azovstal", a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky samedi soir dans son message quotidien, citant le nombre de 300 personnes exfiltrées. "Nous préparons désormais la seconde phase (...): les blessés et le personnel médical". Et, "bien sûr, nous oeuvrons aussi à évacuer nos militaires. Tous ces héros défendant Marioupol", a-t-il poursuivi, sans donner de chiffre. "C'est extrêmement difficile. Mais c'est très important".

 

L'Ukraine affirme avoir détruit un navire de guerre russe

La marine ukrainienne affirme avoir détruit un bateau de guerre russe près de la petite île aux Serpents en mer Noire, devenue un symbole de la résistance à l'offensive russe.

Le Serna, un navire rapide de débarquement ayant une capacité d'emport de 45 tonnes, a été touché par un drone, a-t-elle précisé sur Facebook. Moscou n'a pas confirmé l'information.

 

Moscou prépare le défilé du 9 mai

D'ultimes répétitions se sont déroulées samedi avant le traditionnel défilé militaire du 9 mai à Moscou célébrant la victoire sur l'Allemagne nazie, qui sera l'occasion d'une démonstration de force en pleine campagne d'Ukraine à la peine. Le président russe Vladimir Poutine aura une nouvelle occasion d'adresser des avertissements, après que la Russie a plusieurs fois brandi la menace nucléaire.

Selon le ministère russe de la Défense, l'"avion de l'Apocalypse", un Iliouchine Il-80 spécialement conçu pour permettre au président de diriger le pays depuis les airs en cas de guerre nucléaire, survolera la Place Rouge. Plusieurs équipements pouvant tirer des missiles nucléaires, comme le système balistique intercontinental Iars RS-24 et le système Iskander, de plus courte portée, défileront également.

 

Pas de preuves que Moscou utiliserait des armes nucléaires (CIA)

L'agence de renseignement américaine CIA ne perçoit aucune indication selon laquelle la Russie se prépare à utiliser des armes nucléaires tactiques dans le conflit en Ukraine, a déclaré son directeur Bill Burns samedi.

"Nous ne voyons pas à ce stade, en tant que service de renseignement, de preuves concrètes montrant que la Russie prépare le déploiement ou même l'utilisation potentielle d'armes nucléaires tactiques", a-t-il indiqué. Le président russe Valdimir Poutine est "dans un état d'esprit tel qu'il ne pense pas pouvoir se permettre de perdre" et pense "que redoubler d'efforts lui permettra de progresser", a-t-il affirmé lors d'une conférence organisée par le journal Financial Times à Washington.

 

Violations "vertigineuses" des droits (Conseil de l'Europe)

La Commissaire du Conseil de l'Europe pour les droits de l'homme a dénoncé les violations "vertigineuses" des droits humains et du droit humanitaire international par l'armée russe en Ukraine, après une visite de quatre jours à Kiev et sa région.

"Les noms de Boutcha, Borodianka, Irpin ou Andriivka en sont venus à symboliser les actes horribles qui ont été commis ici", s'est émue Dunja Mijatovic. La Russie a quitté le Conseil de l'Europe, vigie des droits de l'homme sur le continent, quelques jours après le déclenchement de son offensive en Ukraine le 24 février.

 

Kiev réclame une mission de MSF

L'Ukraine a demandé samedi à Médecins sans frontières (MSF) d'organiser une mission pour évacuer et soigner les soldats retranchés dans l'aciérie Azovstal de Marioupol, dans un communiqué diffusé quelques heures après l'annonce de l'évacuation des civils.

La vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk a écrit une lettre à Michel-Olivier Lacharité, responsable des programmes d'urgence de l'organisation humanitaire et chef de mission MSF en Ukraine, indique un communiqué du ministère de la Réintégration des territoires temporairement occupés d'Ukraine. Le ministère, "se référant aux principes qui guident le travail de l'organisation MSF, appelle MSF à organiser une mission destinée à évacuer les défenseurs de Marioupol et d'Azovstal et à fournir des soins aux blessés, dont les droits humains ont été violés par la Fédération de Russie", peut-on lire dans le communiqué rédigé en anglais.

 

Nouvelles explosions en Transdniestrie

Les autorités de la région séparatiste prorusse de Transdniestrie, en Moldavie, ont annoncé samedi que quatre explosions avaient eu lieu la veille au soir près d'un ancien aérodrome dans un village frontalier de l'Ukraine, sans toutefois faire de victimes.

La "République" autoproclamée de Transdniestrie a fait sécession de la Moldavie en 1992. Depuis, environ 1.500 soldats russes y sont présents. Plusieurs incidents (tirs et explosions) y ont fait craindre ces dernières semaines une extension du conflit ukrainien.

 

Jill Biden auprès de réfugiés ukrainiens en Roumanie

La Première dame des Etats-Unis en visite en Europe pour exprimer son soutien à l'Ukraine et aux pays qui l'aident, a rencontré à Bucarest des familles de réfugiés ukrainiens.

La Roumanie, frontalière de l'Ukraine, a jusqu'ici accueilli plus de 860.000 personnes en provenance de ce pays, dont environ 80.000 s'y trouvent toujours. Mme Biden devait se rendre samedi soir et dimanche en Slovaquie.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - A gauche le patron, c’est Mélenchon :

C’est aux Docks de Paris que toute la gauche française s’est réunie ce samedi pour évoquer les combats à venir. Après avoir pris la parole chacun leur tour, tous les acteurs de l’union se sont réunis sous les applaudissements des militants. Jean-Luc Mélenchon est devant le pupitre, au milieu, à ses côtés tous les ténors de la France insoumise et Olivier Faure (PS), Sandrine Rousseau et Julien Bayou (EELV), Fabien Roussel (PCF), l’union s’est même permise quelques extras avec des représentants de Génération.s, le parti créé par Benoît Hamon, ou encore l’ancien chroniqueur de Laurent Ruquier Aymeric Caron. Après s’être invectivé pendant des années, préférant mettre en lumière leurs différences sur les questions européennes, le nucléaire, désormais, les idées convergent. Elles n’ont pourtant pas changé depuis la dernière présidentielle du côté de la France insoumise. Grand absent de marque: Yannick Jadot. Le candidat du parti écologiste à la dernière présidentielle avait été très critique envers Jean-Luc Mélenchon. Preuve que NUPES ne fait pas l’unanimité chez EELV ? Certains écologistes essaient de justifier sa discrétion. « Quand on a mené campagne, il est assez bon de prendre quelques jours » a relativisé Grégory Doucet. Un conseil qui ne s’applique qu’à Yannick Jadot puisque Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel étaient bien présents à Aubervilliers pour la convention populaire. Les grands sourires de Sandrine Rousseau ne compensaient pas ce manque à l’appel.

Mais cette union ravit avant tous les militants. Après avoir souffert de certaines élections perdues à quelques milliers de voix comme la dernière présidentielle pour Jean-Luc Mélenchon, l’espoir pour ces législatives renaît. « Ça fait un moment que j’attendais ça. Les idées de tous les courants de gauche n’étaient pas si éloignés que cela. Jean-Luc Mélenchon est plus que légitime d’être le leader de l’union de part son engagement sur les 10 dernières années et grâce à son score à la dernière présidentielle » nous explique Gladys, militante parisienne.

 

Jean-Luc Mélenchon et les autres

En matière de leadership, l’insoumis Mélenchon a parfaitement montré l’image d’un homme au-dessus de la mêlée. Toute la gauche était sur scène. Les personnalités prenaient la parole tour à tour. Olivier Faure, Julien Bayou, Fabien Roussel, tous les représentants des partis ont pris la parole entre deux discours de membres de la France Insoumise. Après les discours, des ténors moins connus ont présenté chacun un bout de programme. Tout le monde était là sauf un, Jean-Luc Mélenchon qui est arrivé bien après, pour conclure l’événement, tel l’apogée de la journée, dans une salle chauffée par Clémentine Autain. Sur une musique de début de meeting, il est arrivé sur scène et a fait le « Mélenshow ». Après avoir évoqué le sigle NUPES en entier, il répète simplement « Union populaire », ce qui semblait faire tiquer Julien Bayou, chef de la file écologiste dans ce rassemblement. « Élisez-moi Premier ministre, il (Emmanuel Macron) n’aura pas le choix » a-t-il relancé plusieurs fois. Lorsque le sujet Matignon est évoqué, Olivier Faure et Julien Bayou sont bien moins motivés à applaudir que les militants dans la salle. Le député de Marseille s’est même permis d’ironiser sur le terme « NUPES », le répétant plusieurs fois d’un air dubitatif. Sous les rires des militants, il se justifie : « on a bien eu droit à LAREM. Il fallait s’y faire à LAREM. Donc nous, ce sera NUPES ». Enfin, il a également critiqué les dissidents du PS qui ne respectent pas la décision du conseil du parti d'y participer pleinement. « Les personnalités qui présentent d’autres candidats que ceux de l’Union Populaire sont des candidats macronistes car ils aident Emmanuel Macron à obtenir une majorité » dénonce Jean-Luc Mélenchon. Carole Delga, présidente PS de la région Occitanie appréciera… Mais les applaudissements nourris ont tenu jusqu’au final sur des mots de Victor Hugo.

 

Un leadership ressenti mais pas assumé dans le discours.

Cela ne dérange pas les militants. « Se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon ne me poserait aucun problème. Je suis un ex-socialiste devenu insoumis, il a toute la légitimité de parler de Matignon. Il en a parlé avant même le débat Macron-Le Pen, c’était sa ligne. Les autres partis ont négocié, ils savaient que c’était la ligne du parti, ils doivent et ils vont soutenir la démarche » reste persuadé Paul, militant picard qui a fait le déplacement exprès pour la convention populaire. Les convaincus restent les plus lucides. « Nous allons avant tout devoir mobiliser et convaincre les abstentionnistes, ce sont eux qui feront basculer l’élection. Si on arrive à faire passer le message de l’urgence sociale et climatique, la mobilisation sera forte et une participation élevée ne peut que nous pousser vers le haut » nous explique cette militante.

 

Un programme très proche de celui des insoumis

Dans le programme, on retrouve beaucoup de propositions phares du candidat Mélenchon. S'ils ont une majorité, les membres de la nouvelle union entendent bloquer les prix de première nécessité, particulièrement sur l’essence pour les habitants des zones rurales. Après avoir rétabli l’ISF, la ligne NUPES entend créer un revenu jeune et investir à hauteur d’un milliard d’euros pour atteindre l’égalité femme-homme réelle. L’objectif à gauche est aussi de « développer de nouveaux services publics » sans toutefois donner plus de précisions, de supprimer Parcoursup, de rehausser le SMIC à 1400€, de légaliser l’euthanasie et de faire passer une loi pour amnistier les Gilets jaunes condamnés ces dernières années. À noter que Adrien Quatennens a présenté le volet du programme retraite à 60 ans. Avant même de l’entendre, le député du nord a été ovationné par la foule, déchaînée par sa prise de parole. La gauche a-t-elle déjà trouvé son héritier ?

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Face à Poutine, Emmanuel Macron veut célébrer l'Europe à Strasbourg et Berlin :

A Strasbourg puis à Berlin, le président français, tout juste intronisé, reprend le fil de son agenda européen. Face à un Vladimir Poutine qui compte mobiliser les Russes en cette journée du 9 mai, anniversaire de la capitulation nazie, Emmanuel Macron va faire l'éloge du modèle européen. A Berlin, il affichera sa grande proximité avec le chancelier Olaf Scholz, même si les relations franco-allemandes ne sont pas aussi fécondes qu'espérées à Paris.

Le choix du 9 mai, journée de l'Europe, n'est pas un hasard. Si Emmanuel Macron participe lundi, par un discours, à la cérémonie de clôture de la conférence sur l'avenir de l'Europe, avant de se rendre à Berlin dans la soirée pour célébrer l'amitié franco-allemande, c'est que le même jour à Moscou, le président russe Vladimir Poutine mettra tout son poids politique dans la défense d'un autre modèle, antilibéral et expansionniste. Le président français voudra affirmer « la force de la démocratie, libérale et pluraliste, où le peuple a le choix de son avenir, face à un régime révisionniste qui verse le sang sur la terre ukrainienne », souligne l'Elysée.

Dans son premier discours européen depuis le début de l'agression russe, celui qui est encore président du conseil de l'Union européenne évoquera les résultats de cette conférence sur l'avenir de l'Europe. Même si elle est restée largement ignorée du grand public du fait de la pandémie, celle-ci a tout de même constitué un exercice inédit de « respiration démocratique », puisque des citoyens en direct ou via la plateforme électronique créée à cet effet ont pu formuler des centaines de propositions.

 

Révision des traités

Le président français devrait annoncer que la question de la révision des traités, mise sans attendre sur la table par le Parlement européen, sera évoquée dès le sommet de la fin juin. « Elle sera nécessaire si l'on veut élargir les compétences de l'Union européenne à la santé, inclure dans la Charte des droits fondamentaux le droit à l'avortement et accorder au Parlement européen le droit d'initiative législative », explique encore l'Elysée.

Paris, qui ne fait plus de cette réforme des traités « un tabou », reconnaît que cette révision sera indispensable si les Vingt-sept confirment leur souhait d'accueillir dans l'Union les pays des Balkans mais aussi l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie qui en ont fait la demande.

Ces sujets, lourds de conséquences politiques et institutionnelles, seront aussi évoqués dans la soirée à Berlin, où le chancelier Olaf Scholz recevra son homologue français pour un dîner de travail. Le soutien à l'Ukraine, la défense européenne, les achats en commun de gaz, la réforme du marché de l'électricité et l'accélération de l'adoption du paquet climatique européen seront également au menu.

 

Complexité du dialogue

Cet entretien est hautement symbolique : il s'agit pour le couple franco-allemand de manifester sa solidité et une convergence de vues maximale dans une période tourmentée pour l'Europe. La mise en place du nouveau gouvernement allemand et la complexité d'un dialogue avec trois partis aux visions parfois divergentes ne facilitent pas le dialogue. Vu de Paris, la relation avec Berlin n'est pas aussi fluide qu'imaginé. « Sur l'énergie, c'est compliqué avec les Verts, sur la défense, avec le SPD, et quand on évoque les règles budgétaires, c'est avec les libéraux qu'on doit composer », explique-t-on dans l'entourage d'Emmanuel Macron.

 

La guerre en Ukraine rend l'élargissement de l'Europe plus urgent et plus ample

Selon Jacob Ross, chercheur à l'Institut allemand de politique étrangère (DGAP), l'onde de choc provoquée par l'Ukraine doit cependant permettre de relancer un dialogue approfondi. Emmanuel Macron aimerait associer l'Allemagne à un nouveau plan de relance européen pour faire face aux dépenses et aux investissements rendus nécessaires par la guerre en Ukraine, notamment dans la défense.

« C'est un gros enjeu que ce réarmement européen soit financé en commun et pas par une addition d'investissements nationaux », estime Alexandre Robinet-Borgomano, attaché à l'Institut Montaigne. Le gouvernement français a encaissé l'annonce de l'achat de F-35 américains et autres hélicoptères Chinook mais il attend des assurances fermes de son partenaire sur ses projets d'investissements dans du matériel européen.

« La prudence d'Olaf Scholz ne permet pas de prendre ce genre de décision dans l'immédiat », regrette-t-on à Paris. « Il faut d'abord créer de la confiance, qu'il y ait un constat partagé que ce nouveau fonds est nécessaire ».

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Escalade de récriminations entre le G7 et Moscou :

Tout un symbole. C'est le jour de la commémoration par les Occidentaux de la reddition nazie, le 8 mai 1945, que les dirigeants du G7 (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Italie, Canada, Japon et Allemagne) ont choisi pour discuter par téléconférence de leur riposte à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Une réunion du G7, la troisième depuis le début de l'année, à laquelle était invité le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, organisée sur fond de difficiles négociations à Bruxelles, ce week-end, en vue d'un embargo européen contre le pétrole russe.

 

Moscou accuse Washington

Ce lundi, Vladimir Poutine doit prononcer , après le défilé militaire traditionnel sur la place Rouge à Moscou, un discours où il dressera vraisemblablement un parallèle entre les nazis et le régime ukrainien, voire les Occidentaux . Il a d'ailleurs donné le ton, dimanche, en annonçant que « comme en 1945, la victoire sera à nous » pour la « libération de notre terre natale de la crasse nazie ». Des décisions importantes du Kremlin sont attendues, même si les rumeurs d'une mobilisation générale se sont dégonflées ces derniers jours.

Autre escalade verbale de Moscou, un dirigeant du parti Russie Unie, au pouvoir, a annoncé vendredi, pour la première fois, que Kherson, la seule ville d'importance dont l'armée russe a pu s'emparer jusqu'ici, faisait désormais partie du territoire russe « pour toujours ». Dmitri Peskov, porte-parole du président russe, a estimé peu après que la Pologne pourrait « représenter une menace », tandis que le président du Parlement, Viatcheslav Volodine, accusait samedi Washington de « coordonner et développer des opérations militaires, participant ainsi directement aux actions militaires contre notre pays ».

C'est la première fois qu'un dirigeant russe de ce niveau accuse les Etats-Unis d'être quasiment cobelligérant. La Maison-Blanche assume, comme ses partenaires de l'Otan, de livrer des armes lourdes à l'Ukraine et de former des militaires ukrainiens sur le sol américain ou allemand. Mais elle dément toute implication plus importante, et notamment d'avoir fourni à Kiev la localisation de généraux russes tués ces dernières semaines par des drones ukrainiens.

L'aide militaire américaine, évaluée à 3,5 milliards de dollars depuis le début de l'invasion russe, le 24 février, doit se traduire par une nouvelle tranche de 150 millions de dollars, annoncée vendredi par le président Joe Biden, et qui prendra la forme de munitions d'artillerie et radars. La Maison-Blanche a estimé qu'ainsi les fonds alloués aux armes pour Kiev étaient désormais « pratiquement épuisés ». Une rallonge urgente sera donc nécessaire.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2124) : DIMANCHE 8 MAI 2022

Dimanche 8 Mai 2022 - Législatives: Faure dit son opposition au communautarisme et tacle les critiques internes :

Le patron du PS Olivier Faure a assuré dimanche son opposition à "toutes les formes de communautarisme" et il a durement taclé les critiques formulées en interne après l'accord avec LFI pour les législatives. "Nous sommes républicains, des laïcs et nous allons nous battre contre toutes les formes d'intégrisme et de communautarisme", a affirmé M. Faure au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "Il y a parfois des soupçons, dans telle ou telle commune, de maires qui vont flatter le communautarisme, et il faut le réprouver", a-t-il affirmé, récusant le terme d'islamo-gauchisme "qui vient plutôt de la droite et de l'extrême droite pour disqualifier une partie de la gauche".

Mais il faut aussi, selon lui, "défendre une communauté musulmane qui est tout le temps stipendiée, mise au ban alors qu'on ne sait pas très bien ce qu'on leur reproche". Le patron du PS s'est dit "contre le burkini qui est un instrument de propagande" mais "cela n'a rien avoir avec la laïcité" qui "n'impose pas la police du vêtement".

 

"Les déboires du PS ne datent pas de quelques jours"

Quant à la loi séparatisme, "c'était une loi de communication, qui n'a rien changé sur le fond, d'apparat" et qui "peut très bien être abrogée sans aucune difficulté" Revenant sur les critiques internes sur l'accord avec LFI, venant notamment de François Hollande, M. Faure a souligné que "les déboires du PS ne datent pas de quelques jours" et rappelé, sans le nommer, qu'"un ancien président n'a pas été candidat à sa propre succession". "Il y a aussi une nouvelle génération" de maires et présidents de départements "qui approuve cette direction", a-t-il ajouté, assurant: "Je n'ai pas vu quel était l'apport intellectuel de celles et ceux qui aujourd'hui viennent se plaindre en disant qu'on n'a pas travaillé". "Il faudrait maintenant qu'on parle aux Françaises et aux Français et qu'on arrête d'être dans cette guerre de tranchées", a-t-il ajouté, estimant que "les Français sont dégoûtés par ces combats d'arrière garde".

Car "il y a des gens qui veulent savoir si demain ils pourront nourrir leurs enfants, les habiller, leur donner un avenir, le reste c'est de la blague", a-t-il lancé, assurant qu'"on est là pour leur dire 'on vous a entendus, on vous a compris, et maintenant on se bat pour vous'".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens