Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 17:28
LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Pic à Shanghai, toujours plus de contaminations en France... le point sur le coronavirus

La situation en France

Le rebond des contaminations au Covid-19 se poursuit et le nombre des patients hospitalisés ne diminue plus, selon les données publiées vendredi par les autorités sanitaires. Le nombre de nouveaux cas recensés en 24 heures est de 143.571, contre 148.635 jeudi et 97.579 sept jours auparavant, a indiqué Santé publique France. La moyenne sur sept jours, qui lisse les à-coups journaliers, s'élève à 117.458, contre 110.874 cas jeudi.

La hausse des cas positifs ne s'est pas encore traduit par une augmentation de la pression hospitalière. Les hôpitaux comptaient 20.616 patients infectés par le Covid-19 selon les chiffres publiés vendredi, contre 20.654 jeudi et 20.519 une semaine plus tôt. Les hôpitaux ont accueilli 1.488 nouveaux malades du Covid vendredi.

En soins critiques, le nombre de patients continue de décroître, avec 1.489 personnes dans les services de réanimation, contre 1.523 la veille et 1.674 vendredi dernier. Le nombre est ainsi inférieur au seuil des 1.500, que le gouvernement avait fixé pour lever les dernières restrictions mi-mars. A l'hôpital, 112 personnes sont décédées du Covid vendredi, portant le bilan de la pandémie à 141.564 décès depuis mars 2020.

La vaccination reste atone: 54,24 millions de personnes au total ont reçu au moins une dose de vaccin (80,5% de la population totale), 53,33 ont un schéma vaccinal complet (79,1) et 39,45 ont reçu une dose de rappel. La voilure se réduit pour se faire vacciner. Le nombre de centres de vaccination dits "actifs -- avec plus de 100 vaccinations par jour -- s'élève à 233, selon la Direction générale de la santé (DGS), qui affirme que le ministère de la Santé tient à "garder un tissu de centres ouverts" en vue de la campagne de "deuxième rappel" pour les plus de 80 ans.

A Shanghai, pas de confinement en vue malgré un pic de Covid

Samedi, Shanghai a enregistré une forte augmentation des cas de Covid-19, mais les autorités étaient déterminées à éviter un confinement de la ville pour ne pas porter préjudice à l'économie, selon un responsable local. "Si Shanghai, notre ville, s'arrêtait complètement, de nombreux cargos internationaux se retrouveraient dans la mer de Chine orientale", a déclaré Wu Fan, expert médical au sein du groupe de travail sur la pandémie de la ville. "Cela aurait un impact sur l'ensemble de l'économie nationale et sur l'économie mondiale" a-t-il poursuivi, durant une conférence de presse quotidienne samedi dans la mégapole portuaire.

Des millions de Chinois virus ont été soumis à des confinements locaux dans plusieurs villes du pays touchées par le virus, après que le variant Omicron a fait bondir le nombre de cas. Shanghai, où vivent 25 millions d'habitants, cherche cependant à minimiser les perturbations avec une approche plus ciblée, marquée par des confinements de 48 heures de certains quartiers. Les responsables de Shanghai ont annoncé la distribution de kits de test antigènes rapides aux habitants.

Dans le nord-est du pays, la province de Jilin a également déclaré samedi commencer à distribuer 500.000 auto-tests. Shanghai et Jilin sont actuellement les régions les plus durement touchées par l'épidémie.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Scandale dans les Ehpad : l'Etat porte plainte contre le groupe Orpea :

Le gouvernement a annoncé samedi qu'il portait plainte contre le gérant de maisons de retraite privées Orpea, accusé de graves dysfonctionnements au détriment de ses résidents, et réclamerait le remboursement de dotations publiques. "Au regard de dysfonctionnements graves, nous sommes en mesure de vous dire que l'Etat porte plainte et saisit le procureur de la République" et "nous demandons la restitution" de dotations publiques présumées détournées de leurs fins, a dit la ministre déléguée chargée de l'autonomie des personnes âgées, Brigitte Bourguignon, sur la radio France Inter.

Le rapport d'enquête, établi par l'Inspection générale des Finances (IGF) et l'Inspection des Affaires sociales (IGAS) saisies par le gouvernement le 1er février, fait état de "dysfonctionnements significatifs dans l'organisation du groupe, au détriment de la prise en charge des résidents", a précisé le ministère dans un communiqué.

Attendu depuis des semaines, ce rapport ne sera cependant pas rendu public, car couvert par le "secret des affaires", a précisé à l'AFP le cabinet de Brigitte Bourguignon.

Le 11 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran avait pourtant affirmé qu'il comptait publier une partie de ce document, plus exactement "la totalité, à l'exception de ce qui est couvert par le secret des affaires".

Les enquêtes administratives avaient été ordonnées à la suite du séisme provoqué par le livre-enquête "Les Fossoyeurs" , où son auteur, le journaliste Victor Castanet, accuse Orpea d'avoir mis en place un "système" pour optimiser ses bénéfices au détriment du bien-être des résidents et des employés. Il décrit un système où les soins d'hygiène, la prise en charge médicale, voire les repas des résidents sont "rationnés" pour améliorer la rentabilité d'Orpea. Et ce alors que les séjours sont facturés au prix fort.

Le gouvernement s'appuie sur l'article 40 du Code de procédure pénale, qui oblige toute autorité à signaler à la justice un délit porté à sa connaissance. L'idée est de "signaler" à la justice les "pratiques financières" d'Orpea, "afin que des poursuites judiciaires puissent, le cas échéant, être diligentées contre le groupe", ont encore précisé les services de Mme Bourguignon.

Des sommes de l'ordre de "plusieurs millions" d'euros

Les sommes en jeu sont de l'ordre de "plusieurs millions" d'euros, a dit la ministre sur France Inter. Le groupe Orpea est soupçonné d'avoir augmenté son bénéfice en embauchant moins de personnels soignants que ce que lui permettaient les dotations publiques versées dans ce but, et en gardant les fonds non dépensés.

Orpea est également soupçonné de "majorer artificiellement le coût des achats financés par l'argent public", via un système de "remises de fin d'année" accordées par ses fournisseurs. "Les familles de pensionnaires et les salariés qui ont participé à mon enquête se réjouissent que l'Etat vienne aujourd'hui confirmer les révélations" des "Fossoyeurs" et "décide de saisir la justice", a réagi auprès de l'AFP l'auteur du livre.

Mais "ils ne comprennent pas la non-publication de ce rapport", a ajouté Victor Castanet. "L'argument du secret des affaires m'a été opposé tout au long de mes trois années d'enquêtes" et "de nouveau, cette notion floue protège un groupe privé au détriment de l'intérêt général", a-t-il déploré.

Le groupe Orpea gère des maisons de retraite dans 23 pays, principalement européens. En France, il gère un réseau de 354 établissements.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Marine Le Pen fustige «les écologistes radicaux, ces talibans de la verdure» :

Marine Le Pen a critiqué vendredi soir à Saint-Martin-Lacaussade (Gironde) la transition énergétique et les écologistes, ces "talibans de la verdure" et défendu les agriculteurs et les automobilistes qu'elle entend soutenir par des mesures en faveur du pouvoir d'achat et de la souveraineté alimentaire. "Je cesserai de racketter (les Français) avec des taxes injustes et je cesserai d'imposer des transitions bidons réservées aux plus privilégiés que cherchent à nous imposer les écologistes radicaux, ces 'talibans de la verdure' qui squattent depuis des années aussi notre agriculture", a déclaré la candidate du Rassemblement National devant plus de 700 personnes réunies dans une salle municipale, au milieu des exploitations viticoles proches de l'estuaire de la Gironde.

Dans cette commune, elle était arrivée en tête au premier tour de l'élection présidentielle de 2017, avec 24,24% des voix contre 22,12% pour Emmanuel Macron. Critiquant les sanctions vis-à-vis de la Russie, qui "ne doivent pas avoir pour conséquence d'imposer aux campagnes françaises les conditions de vie des Russes", elle a assuré de son soutien les agriculteurs devant l'explosion des prix des carburants et des engrais suite à la guerre en Ukraine.

"Relocalisation de l'industrie automobile" et "nationalisation des autoroutes"

"S'il n'est pas encore possible d’estimer l'ampleur du manque à gagner lié à l'explosion des coûts de production et à la perturbation des marchés exports, je veux dire aujourd'hui aux vignerons que je ne les abandonnerai pas!", a-t-elle martelé sous les applaudissements, avant de défendre un projet basé sur le "localisme".

Défendant "les campagnes oubliées" subissant de plein fouet la hausse des carburants, Marine Le Pen a par ailleurs réitéré sa proposition de "supprimer les augmentations" d'une taxe sur les carburants, la TICPE, décidées entre 2015 et 2018. Autres propositions: la "relocalisation de l'industrie automobile" et encore la "nationalisation des autoroutes".

Critiquant encore "l'interdiction des voitures thermiques et hybrides d’ici 2035" par l'Union Européenne, la candidate a fait savoir qu'elle reviendrait sur les "mesures ineptes" prévoyant d'"interdire l'accès à toutes les grandes villes aux véhicules trop anciens".

Marine Le Pen, qui consolide sa deuxième place dans les sondages, joue la carte de la proximité en privilégiant les petits meetings. Samedi et dimanche, elle sera en Guadeloupe quand son rival Eric Zemmour prévoit dimanche un grand rassemblement au Trocadéro.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  L'hallucinante mise en scène de Kim Jong-un pour le tir de son plus gros missile :

Dans une video aussi risible qu'effrayante, Kim Jong Un s'est mis en scène en héros de film d'action pour le tir du plus gros missile balistique intercontinental (ICBM) jamais lancé par la Corée du Nord.

Blouson en cuir, lunettes de soleil et un immense missile... C'est avec une mise en scène kitsch que les médias d'État nord-coréens ont annoncé vendredi le tir du plus gros missile balistique intercontinental (ICBM) jamais lancé par Pyongyang.

Sur cette vidéo, le leader Kim Jong Un s'avance d'un pas assuré vers la caméra, flanqué de généraux, alors qu'ils se préparent au tir du missile Hwasong-17 -- le premier test d'ICBM par Pyongyang depuis 2017. Sur une musique empreinte de suspense, la caméra saute entre deux généraux et Kim Jong Un, tous regardant leur montre. Puis, au ralenti, le dirigeant enlève ses lunettes de soleil et fait un signe de la tête, en signe de feu vert pour que les soldats avancent l'énorme missile et le mettent en position de tir.

La séquence, qui a déjà été détournée et parodiée sur les réseaux sociaux - fait ensuite un gros plan sur le missile. Puis, vient le compte à rebours jusqu'à ce que des soldats crient "feu!" et que quelqu'un presse sur le bouton de lancement après un insoutenable suspense. "Ils ont pris de l'assurance dans leur puissance militaire au point de se sentir à l'aise pour en faire un film"

Pour Cheong Seong-chang, du Centre d'études sur la Corée du Nord de l'Institut Sejong, le style de la vidéo montre que Pyongyang a de plus en plus confiance en ses capacités militaires. "Ils ont pris de l'assurance dans leur puissance militaire au point de se sentir à l'aise pour en faire un film", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le père et prédécesseur de Kim Jong Un était un fervent amateur de cinéma qui est allé jusqu'à ordonner l'enlèvement d'un réalisateur et d'une actrice sud-coréens en 1978 pour aider l'industrie cinématographique du pays à se développer. Aujourd'hui encore, ce pays très pauvre consacre d'importants moyens au cinéma, bien que nombre de ses productions soient des oeuvres de propagande pour mettre en avant la famille Kim.

Si la vidéo diffusée vendredi par les médias d'État montre clairement une influence étrangère, le régime punit toute personne surprise en train d'accéder clandestinement à des contenus étrangers. L'année dernière, la Corée du Nord a introduit une nouvelle loi visant à éradiquer toute forme d'influence étrangère, en punissant toute personne surprise en possession de films et de vêtements étrangers.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  L'armée russe se concentre sur l'Est, pourparlers «très difficiles» selon Kiev... le point sur la guerre en Ukraine

L'armée russe se concentre sur l'Est

La Russie a dit vendredi vouloir désormais concentrer ses efforts sur la "libération" de l'Est de l'Ukraine et a reconnu la mort de 1351 de ses soldats depuis le début de son offensive militaire, premiers chiffres depuis plus de trois semaines.

Les capacités de combat des forces ukrainiennes ont été réduites de manière importante, ce qui permet (...) de concentrer le gros des efforts sur l'objectif principal: la libération du Donbass", a déclaré l'adjoint au chef de l'état-major russe.

Commandement des forces aériennes ukrainiennes bombardé

Le centre de commandement des forces aériennes ukrainiennes, à Vinnytsia (centre), a été frappé vendredi par une salve de missiles de croisière russes, qui ont provoqué des "dommages significatifs", selon l'armée ukrainienne.

A Kharkiv (est), un bombardement russe sur un centre médical a fait quatre morts et trois blessés, selon la police régionale.

Par ailleurs, la mairie de Marioupol (sud) a déclaré redouter la mort d'environ 300 personnes dans le bombardement du théâtre de la ville par l'aviation russe le 16 mars.

Pourparlers "très difficiles", selon Kiev

Les pourparlers avec Moscou sont "très difficiles", a jugé vendredi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, démentant tout accord avec la Russie.

Plus tôt dans la journée, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait assuré que la Russie et l'Ukraine étaient d'accord sur quatre points de négociation sur six.

Biden en Pologne

Joe Biden, qui a promis à plusieurs reprises de défendre "le moindre pouce" du territoire de l'Otan, a rendu visite vendredi à des militaires américains stationnés en Pologne, non loin de la frontière avec l'Ukraine.

Après avoir atterri à Rzeszow, à 80 km de la frontière, le président américain a entamé une visite très attendue, de deux jours, par une rencontre avec les militaires de la 82e division aéroportée américaine.

Il doit ensuite tenir une réunion consacrée à la situation humanitaire en Ukraine et dans la région, et sera, selon la Maison Blanche, rejoint à cette occasion par le président polonais Andrzej Duda.

Avions de ligne volés

La Russie a "volé" des centaines d'avions de ligne, représentant des milliards d'euros de préjudice pour leurs loueurs étrangers, ont accusé vendredi de hauts responsables européens, après que Moscou a permis l'immatriculation de ces appareils sur son territoire. Les compagnies aériennes russes ont jusqu'à lundi pour rendre ces appareils, aux termes des sanctions visant le secteur aérien adoptées par l'Union européenne.

Les Etats-Unis "n'ont pas l'intention d'utiliser des armes chimiques quelles que soient les circonstances"

Les Etats-Unis "n'ont pas l'intention d'utiliser des armes chimiques quelles que soient les circonstances", c'est-à-dire même si la Russie en emploie en Ukraine, a assuré vendredi le conseiller à la sécurité nationale américain Jake Sullivan, à bord d'Air Force One.

Lors d'un échange avec la presse, il a cependant prévenu que Moscou payerait "un prix très élevé" en cas d'utilisation d'armes chimiques, clarifiant des propos de la veille du président Joe Biden qui avait promis une "réponse" dans un tel scénario, mais en restant évasif sur la "nature" de cette riposte.

L'Otan répondra en cas d'utilisation d'armes chimiques par la Russie en Ukraine, s'est engagé pour la première fois jeudi le président américain Joe Biden. "Nous répondrons s'il y a recours. La nature de la réponse dépendra de la nature de cette utilisation", a déclaré M. Biden à l'issue des sommets de l'Otan et du G7 à Bruxelles.

"Pas mortel": le Kremlin minimise la portée d'une éventuelle exclusion du G20

La Russie a minimisé vendredi la portée d'une éventuelle exclusion du G20, voulue par les Etats-Unis en réaction à l'intervention de Moscou en Ukraine, en estimant qu'un tel coup ne serait pas "mortel".

"En ce qui concerne le format G20, il est important. Mais dans les circonstances actuelles, alors que la plupart des membres sont dans un état de guerre économique avec nous, il ne se passerait rien de mortel" en cas d'exclusion de Moscou, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à la presse.

Menaces chimique et nucléaire: l'Otan équipe l'Ukraine

L'Otan va fournir à l'Ukraine des équipements de protection contre les menaces chimiques , biologiques et nucléaires, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance. Quatre nouveaux groupements tactiques vont être déployés en Roumanie, en Hongrie, en Bulgarie et en Slovaquie pour renforcer les défenses de l'Otan sur son flanc oriental. Plus de 100.000 militaires américains sont actuellement présents en Europe et plus de 40.000 soldats sont sous commandement direct de l'Otan dans la partie est de l'Alliance.

Le président ukrainien accuse la Russie d'utiliser des "bombes au phosphore". Et pour lui, "le risque d'une utilisation à grande échelle d'armes chimiques par la Russie en Ukraine est bien réel".

Risques de pénuries alimentaires

Les Occidentaux se sont concertés jeudi pour répondre aux risques de pénuries alimentaires mondiales, l'Ukraine et la Russie étant deux exportateurs majeurs de blé. "Les pénuries alimentaires vont se concrétiser", a mis en garde le président américain après des sommets du G7 et de l'Otan, assurant que les Etats-Unis comme le Canada allaient augmenter leurs exportations en conséquence.

Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils allaient consacrer 11 milliards de dollars (environ 10 milliards d'euros) ces cinq prochaines années pour répondre aux menaces sur la sécurité alimentaire dans le monde, tandis que la France a proposé un plan d'urgence au niveau de l'UE et du G7.

L'ONU exige la fin "immédiate" de la guerre

L'Assemblée générale de l'ONU regroupant 193 Etats a adopté jeudi à une écrasante majorité une nouvelle résolution qui "exige" de la Russie un arrêt "immédiat" de son offensive militaire en Ukraine, une résolution "historique" mais non contraignante. Cent quarante pays ont voté pour, 38 se sont abstenus et cinq ont voté contre dont la Russie, la Syrie et la Corée du Nord.

Bombardements meurtriers

Au moins cinq personnes sont mortes, dont deux enfants, et six autres blessées dans des frappes russes près de Lougansk (est), a indiqué le gouverneur de la région. A Kharkiv (nord-est), au moins six civils ont été tués et 15 autres blessés dans un bombardement, selon le gouverneur régional. La frappe a touché un bureau de poste près duquel des habitants locaux recevaient de l'aide humanitaire, a-t-il précisé, dénonçant un nouveau "crime des occupants russes".

Par ailleurs, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a fait part jeudi soir de son "inquiétude" après avoir été informée par les autorités ukrainiennes de bombardements de la ville où vit le personnel du site de Tchernobyl.

Brasilia opposé à l'exclusion de la Russie du G20

Le ministre brésilien des Affaires étrangères a indiqué jeudi que le gouvernement du président Jair Bolsonaro était "clairement opposé" à l'idée d'exclure la Russie du G20.

Le président des Etats-Unis Joe Biden avait  appelé jeudi à exclure du G20 la Russie, déjà expulsée du G8 après l'annexion de la Crimée en 2014.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Nouveau couvre-feu à Kiev, le ministre russe de la Défense réapparaît... le point sur la guerre en Ukraine :

Un nouveau couvre-feu va à nouveau être instauré à Kiev de samedi soir à lundi matin, a annoncé samedi le maire de la capitale ukrainienne, Vitali Klitschko. "Le commandement militaire a décidé de renforcer le couvre-feu. Il va durer de 20 heures samedi à 7 heures lundi 28 mars", a indiqué le maire sur Telegram.

Pertes russes importantes dans le Donbass, selon Kiev

Autour de Donetsk et Louhansk, les deux grandes villes du Donbass, l'état-major de l'armée ukrainienne assure "avoir infligé des pertes importantes aux envahisseurs russes", dans son dernier bulletin, publié samedi à l'aube. Il fait état de trois avions abattus, huit chars détruits et quelques 170 soldats tués côté russe.

Les forces de Kiev assurent poursuivre leur contre-offensive sur Kherson, dans le sud du pays, seule grande ville à avoir été conquise entièrement par les forces de Moscou, alors qu'autour de Kiev, les combats continuent pour "repousser l'offensive ennemie".

De son côté, le commandement russe a surpris en annonçant vendredi "concentrer le gros des efforts sur l'objectif principal: la libération du Donbass", tranchant avec la volonté affichée par Moscou jusqu'ici de "démilitariser et dénazifier l'Ukraine" dans son ensemble.

Moscou pousse à la course aux armements, dit Zelensky

La Russie alimente une dangereuse course aux armements en mettant en avant son arsenal nucléaire, a dénoncé samedi Volodymyr Zelensky, lors d'une intervention vidéo au Forum de Doha, organisé par le Qatar.

Le président ukrainien a également appelé le Qatar, un des principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié, à augmenter sa production pour contrer les menaces russes d'utiliser l'énergie "pour faire du chantage au monde entier".

Première rencontre entre Biden et de hauts responsables ukrainiens

Au deuxième jour de sa visite en Pologne, le président américain Joe Biden assistera samedi matin à Varsovie à une rencontre entre les secrétaire d'Etat Antony Blinken et secrétaire à la Défense Lloyd Austin et leurs homologues ukrainiens, a annoncé la Maison Blanche.

C'est la première rencontre du chef de l'exécutif américain avec des hauts responsables ukrainiens depuis le début de l'agression russe le 24 février.

Le ministre russe de la Défense réapparaît sur les écrans

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a fait une première apparition publique en deux semaines, selon des images diffusées samedi, après une absence qui avait nourri des interrogations que le Kremlin s'était efforcé de balayer.

Le ministère de la Défense a publié samedi une vidéo montrant M. Choïgou présider une réunion consacrée au budget d'armement de la Russie. Les images ne sont pas datées, mais le ministre y fait référence à une réunion avec le ministre des Finances qui, selon les agences russes, a eu lieu vendredi 25 mars.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Brigitte Macron, premiers pas dans la campagne présidentielle :

Jusque là très discrète dans la campagne présidentielle , la Première dame entre dans la danse, à petits pas. A 15 jours du premier tour, Brigitte Macron apparaît dans l’un des clips de campagne de son époux, président-candidat à sa réélection. Emmanuel Macron a, depuis sa déclaration de candidature le 3 mars , donné rendez-vous tous les vendredis soirs à ses supporters et autres potentiels électeurs pour partager quelques images de sa campagne, coté coulisses, filmées par ses équipes. On peut le voir en voiture, lors de ses déplacements, dans sa loge, se baladant en bord de Seine...

Cette fois, dans l’épisode 4, diffusé par les équipes de «Avec vous», son épouse Brigitte fait une brève apparition. Emmanuel Macron et ses équipes sont à la Paris La Défense Arena, où il tiendra un meeting samedi 2 avril . Une session repérage dans la plus grande salle d'Europe et ses 40 000 places. «C’est trois fois Bercy», commente celui qui en 2017 avait tenu dans la mythique salle parisienne son plus grand meeting, à quelques jours du premier tour

«Et là Brigitte arrive et elle fait son discours», plaisante-t-il voyant arriver son épouse dans la salle vide. Elle apparaît dans la dernière minute de la vidéo et ne parle quasiment pas. Elle écoute la musique prévue pour le meeting et les plans du candidat qui ambitionne de faire «un film de avril 2016 à aujourd’hui», «de refaire la cavalcade». Une idée qu'elle approuve, sans la commenter.

Très discrète dans cette campagne éclair, Brigitte Macron avait été aperçue en coulisses de l’émission de TF1, «La France face à la guerre», qui avait convoqué presque tous les candidats, sans qu’ils ne s’affrontent directement. Ces dernières semaines, la Première dame était mobilisée autour du conflit ukrainien et de l’accueil des enfants réfugiés. Après la visite d’une école, elle avait accueilli lundi à l’aéroport de petits ukrainiens malades , désormais hospitalisés en France. Des actions qu’elle mène en lien avec son homologue ukrainienne, Olena Zelenska.

On imagine qu'elle sera, comme ce fut le cas en 2017, aux premier rangs le 2 avril. Ce meeting s'annonce comme l'un des plus gros dans cette campagne atone, et alors que le chef de l’Etat, qui s’est déclaré à 5 semaines du premier tour, s’est contenté de deux rendez-vous publics à Poissy et à Pau avec 250 et 600 personnes, ainsi que d'une conférence de presse pour dévoiler les grandes lignes de son programme.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Valentyna Veretska, coureuse ukrainienne ayant fui la guerre, remporte le marathon de Jérusalem :

La coureuse ukrainienne Valentyna Veretska, qui a fui sa ville de Mykolaïv le mois dernier, a remporté vendredi le marathon de Jérusalem.

Un mois après le début de la guerre, une victoire symbolique. Vendredi, l'Ukrainienne Valentyna Veretska a remporté le marathon de Jérusalem, en Israël, finissant la course en 2 heures, 45 minutes et 54 secondes. «Je suis stressée, je suis évidemment nerveuse à propos de tout ce qui se passe en Ukraine, mais ça m'a aidé. C'était une course très difficile, avec beaucoup de montées, vraiment beaucoup de montées», a-t-elle déclaré à l'issue du marathon, selon le «New York Times ».

La sportive de 31 ans a fui le mois dernier Mykolaïv, une ville du sud de l'Ukraine située entre Odessa et Kherson, face à l'invasion russe. Son mari Pavlo Veretska, lui aussi coureur professionnel, est resté pour combattre en Ukraine, où se trouvent également ses parents. Valentyna Veretska et sa fille de 11 ans ont attendu 15 heures à la frontière avant de pouvoir entrer en Pologne, avec les quelques affaires qu'elles ont pu prendre avant de fuir les bombardements et leur maison détruite, retrouvant dans le pays des membres de leur famille. La sportive est parvenue à contacter la direction du marathon de Jérusalem, auquel elle était inscrite, pour l'aider à participer à la course malgré son statut de réfugiée, selon «Israel Hayom ». «Nous avons une situation difficile en Ukraine et je cours pour la paix», a-t-elle assuré, brandissant à l'arrivée un drapeau ukrainien et un israélien.

«Je ne souhaite pas la paix que pour les Ukrainiens, mais pour le monde entier, au nom d'un futur meilleur pour nos enfants. Ici à Jérusalem, le monde entier peut m'entendre. Ma famille se trouve toujours en Ukraine, je ne peux pas les joindre tous les jours car ils vivent dans un bunker. Ils sont en sécurité, et c'est tout ce qui compte», a-t-elle ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Les Etats-Unis annulent des discussions avec les talibans après l'interdiction des écoles aux filles :

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi annuler des discussions à Doha, au Qatar, avec les talibans, en raison de leur décision d'interdire aux filles afghanes d'être scolarisées dans le secondaire .

"Nous avons annulé certains de nos engagements, et notamment des rencontres prévues à Doha à l'occasion du Forum de Doha, et avons clairement dit que nous voyons cette décision comme un potentiel tournant dans notre engagement", a déclaré un porte-parole du département d'Etat américain.

Les talibans, au pouvoir en Afghanistan depuis août 2021, sont revenus mercredi sur leur décision de permettre aux filles d'étudier dans les collèges et lycées, quelques heures à peine après la réouverture qui avait été annoncée de longue date et sans fournir d'explication claire, alors que de nombreuses élèves étaient en cours.

"Cette décision des talibans, si elle n'est pas rapidement annulée, nuira profondément au peuple afghan, aux perspectives de croissance économique du pays et à l'ambition des talibans d'améliorer leurs relations avec la communauté internationale", a ajouté le porte-parole.

Menaces de "conséquences"

"Dans l'intérêt de l'avenir de l'Afghanistan et des relations entre les talibans et la communauté internationale, nous exhortons les talibans à respecter leurs engagements envers leur population", a-t-il poursuivi

Les Etats-Unis se tiennent "aux côtés des filles afghanes et de leurs familles, qui considèrent l'éducation comme un moyen de réaliser le plein potentiel de la société et de l'économie afghanes", a-t-il affirmé.

La veille, six pays occidentaux, dont les Etats-Unis, ainsi que l'Union européenne avaient appelé dans une déclaration commune les fondamentalistes islamistes à "revenir de toute urgence" sur leur décision d'interdire les écoles secondaires aux filles.

La France, l'Italie, la Norvège, les Etats-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne, ainsi que le Haut représentant de l'UE, ont prévenu jeudi que ce choix aurait des "conséquences bien au-delà de son préjudice pour les filles afghanes" , et pourrait nuire à l'ambition de l'Afghanistan "de devenir un membre respecté de la communauté des nations".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  Gaz russe : payer en roubles n'est «pas possible» ni «contractuel», selon Macron :

Le président français a jugé ni "possible", ni "contractuelle" l'exigence du président russe Vladimir Poutine de faire payer en roubles, et non plus en dollars ou en euros, les livraisons de gaz à l'Union européenne.

Emmanuel Macron a jugé vendredi que l'exigence du président russe Vladimir Poutine de faire payer en roubles, et non plus en dollars ou en euros , les livraisons de gaz à l'Union européenne, n'était ni "possible", ni "contractuelle".

Cette demande "n'est pas conforme à ce qui a été signé, je ne vois pas pourquoi nous l'appliquerions", a déclaré le président français, interrogé à l'issue du sommet européen à Bruxelles, sur cette annonce faite mercredi par Moscou.

Sur cette question, "on continue le travail d'analyse", a-t-il précisé. Mais "tous les textes signés sont clairs: c'est interdit. Donc les acteurs européens qui achètent du gaz et qui sont sur le sol européen doivent le faire en euros". "Ce n'est donc pas possible aujourd'hui de faire ce qui est demandé, et ce n'est pas contractuel", a insisté Emmanuel Macron.

Il a estimé que Moscou cherchait, avec cette exigence, "un mécanisme de contournement" des sanctions économiques et financières décidées par les Européens à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

Très concernée, l'Allemagne avait dénoncé mercredi une "rupture de contrat" de la part de Vladimir Poutine, qui a donné une semaine aux autorités russes pour élaborer le nouveau système en roubles. L'Allemagne est particulièrement dépendante du gaz russe, qui représente quelque 55% de ses importations.

Et malgré l'invasion de l'Ukraine, le gaz russe continue d'affluer vers l'UE, qui refuse d'imposer un embargo, comme aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Les pays européens se sont néanmoins engagés à réduire rapidement leur dépendance.

"Nous sommes un très gros acheteur pour le gaz russe et ce qui est vécu comme une vulnérabilité pour nous l'est aussi pour la Russie, qui ne peut pas du jour au lendemain, changer la structure de ses pipelines", a fait remarquer le chef de l'Etat français.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2082) : DIMANCHE 26 MARS 2022

Samedi 26  Mars 2022 –  L'ancien ministre François de Rugy annonce quitter la vie politique :

L'ancien président de l'Assemblée nationale et ministre de la Transition écologique François de Rugy quitte la vie politique, même s'il reste un soutien d'Emmanuel Macron, annonce-t-il vendredi dans un entretien à la revue Fondamental. "Il est sain dans une démocratie que les fonctions soient limitées dans le temps", justifie le député LREM de Loire-Atlantique, qui ne se représentera pas aux législatives de juin prochain, après un cumul de vingt années de mandats successifs divers.

Il entend désormais "agir dans la vie économique" voire "s'investir dans la vie citoyenne à travers une association ou un think tank".

"J’aime toujours la politique et je n’en suis pas dégoûté même si j’ai payé cher et injustement mon engagement et l’exercice des responsabilités", assure-t-il, en référence à sa démission en juillet 2019 de son poste de ministre de la Transition écologique après des révélations de Mediapart concernant son train de vie supposé fastueux, photos de homards et champagne à l'appui.

Si cette affaire notamment n'explique pas son choix, il estime que ce qu'il a "subi soulève des questions sur l’évolution de la démocratie". "A force de s’en prendre aux élus, de les attaquer dès qu’ils sont désignés par le vote, on perd de vue leur utilité essentielle et le sens de la démocratie représentative. On démolit, on salit, on disqualifie plutôt que de contre argumenter", regrette-t-il.

"Ce climat favorise, au pouvoir, la communication plutôt que l’action, la démagogie plutôt que le traitement de fond", ajoute-t-il. S'estimant "blanchi" par les enquêtes du gouvernement et de l'Assemblée concernant le montant des travaux dans son logement de fonction au ministère, et les dîners fastueux lorsqu'il présidait l'Assemblée nationale, François de Rugy s'était toutefois engagé à rembourser trois de ces dîners jugés d'un "niveau manifestement excessif" par l'enquête.

L'ancien ministre se dit "toujours d'accord avec (l')orientation" de l'action d'Emmanuel Macron, et glisse qu'il retient de son expérience au gouvernement le fait qu'"il ne faut surtout pas se contenter de symboles", car "la politique des symboles, c’est la mort de l’écologie" et "sur le temps long, la déception est assurée".

Ex-EELV, il critique au passage les Verts qui "ne croient pas" selon lui à la possibilité d'"insérer l’écologie dans le progressisme et faire confiance à la science" et sont "sur la défensive dès qu’on parle d’innovations technologiques pour résoudre les défis écologiques".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens