Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Sondage de la présidentielle : La guerre en Ukraine, «pare-balles» de Macron ?

La courbe d’Emmanuel Macron ne cesse de grimper ! Après un point culminant à 31,5% ce mercredi, le président sortant termine la semaine à 31% des intentions de vote, soit une hausse de deux points en une semaine, et de cinq points en deux semaines. Pour rappel, le seul autre candidat à l’élection présidentielle à avoir déjà réalisé une telle performance en si peu de temps était… Emmanuel Macron lui-même, en 2017, après le ralliement de François Bayrou. La hausse continue des intentions de vote en faveur du président marque par ailleurs une entrée en campagne réussie, dans la mesure où sa descente dans l’arène n’a pas grevé son score putatif.

Cette « immunité » tient évidemment au contexte de guerre en Ukraine, qui confère une double protection au président sortant : d’une part, « l’effet drapeau » qui fédère la population autour de la figure du chef des armées ; d’autre part, une logique de distinction d’Emmanuel Macron vis-à-vis de ses concurrents, aucun ne parvenant à s’imposer comme une alternative crédible à un chef de l’État déjà aux affaires pour gérer la crise géopolitique majeure que nous vivons. Pour autant, un nouveau front s’ouvre pour le président-candidat : celui de la réforme des retraites, avec l’annonce d’un report de l’âge légal de départ à 65 ans. Cette mesure choc, qui fait écho à des propos récents d’Emmanuel Macron selon lesquels il nous faudrait collectivement « travailler plus », fera-t-elle trébucher le candidat en tête des intentions de vote, ou celui-ci enjambera-t-il cet obstacle comme tous les précédents ? Réponse la semaine prochaine.

Alors que Marine Le Pen semble depuis deux semaines seule dans son couloir de challenger d’Emmanuel Macron – elle termine la semaine à 17,5% des intentions de vote, ses poursuivants se retrouvent dans un mouchoir de poche pour se disputer la troisième place. Éric Zemmour émarge aujourd’hui à 12,5% des intentions de vote, devant les 12% de Valérie Pécresse, après une semaine où tous les deux n’ont cessé de se passer devant l’un l’autre – comme le candidat de Reconquête et celle du Rassemblement national mi-février, mais c’était alors pour la seconde place. Si Éric Zemmour est parvenu à enrayer la dégringolade entamée dès l’offensive russe en Ukraine, il n’a pour l’instant pas entamé de « remontada » comme on a pu en observer après ses propres sur les enfants handicapés. Valérie Pécresse, elle, voit sa candidature s’affaiblir toujours plus, avec l’atteinte de nouveaux planchers : 12%, c’est son pire score au premier tour depuis sa désignation à la primaire des Républicains en décembre dernier ; 37,5%, c’est aussi sa moins bonne performance depuis le début du Rolling dans un second tour hypothétique l’opposant à Emmanuel Macron. Les rivaux de droite ne sont cependant pas les seuls à se disputer la troisième place – pallier incontournable avant de viser l’accession au second tour : en embuscade, Jean-Luc Mélenchon se hisse ainsi à 10,5% des intentions de vote (soit un recul d’un point en une semaine).

Les remous au sein d’Europe Écologie Les Verts auraient-ils eu un effet de clarification salutaire ? Yannick Jadot enregistre cette semaine parmi ses meilleurs scores depuis le début du Rolling, avec 6% d’intentions de vote en sa faveur (+1 point en une semaine, niveau inédit depuis le 21 janvier). Bien que distancée par Jean-Luc Mélenchon, sa candidature n’a pour l’instant pas dégonflé et ne s’est pas retrouvée victime d’un « vote utile » à gauche – celui-ci étant poussé par les Insoumis comme leurs soutiens. Yannick Jadot devance ainsi Fabien Roussel (4%), qui fut plusieurs fois en position de rattraper le candidat écologiste. Anne Hidalgo, quant à elle, stagne à 2% des intentions de vote (-1 point en une semaine), sans que le retrait de Christiane Taubira ne soit venu abonder son capital électoral.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Gérard Depardieu conteste sa mise en examen pour «viols» :

La chambre de l'instruction avait étudié le 3 février la demande du monument du cinéma français, âgé de 73 ans, de prononcer la nullité de sa mise en examen concernant ces faits. "Je suis innocent et je n'ai rien à craindre", avait-il déclaré au quotidien italien La Repubblica fin février 2021, peu après la révélation par l'AFP de sa mise en examen le 16 décembre 2020 à Paris. Avant le délibéré, attendu ce jeudi à 13h00, ni l'avocat de M. Depardieu, Me Hervé Témime, ni l'avocate de la plaignante, Me Carine Durrieu-Diebolt, n'ont souhaité faire de commentaire.

La plaignante Charlotte Arnould, née en 1995 et âgée de 22 ans au moment des faits, s'était présentée à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône) fin août 2018 en affirmant avoir été violée quelques jours plus tôt à deux reprises au domicile parisien de la star, un hôtel particulier du VIe arrondissement de Paris. L'acteur est un ami de la famille de Charlotte Arnould, qu'il connaît depuis son enfance.

La procédure judiciaire ouverte à Aix-en-Provence contre l'acteur français, également citoyen russe depuis 2013, avait été transférée dans la capitale. Une confrontation entre l'acteur et la jeune comédienne avait été organisée dans les locaux de la police judiciaire parisienne, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP.

Le 4 juin 2019, le ministère public avait toutefois classé le dossier sans suite après neuf mois d'enquête préliminaire, expliquant que "les nombreuses investigations réalisées" n'avaient "pas permis de caractériser les infractions dénoncées dans tous leurs éléments constitutifs".

Mais, la plaignante a obtenu mi-août 2020 la reprise de l'enquête par le biais d'une plainte avec constitution de partie civile. Une juge d'instruction parisienne a mis en examen Gérard Depardieu mi-décembre 2020 pour "viols" et "agressions sexuelles", le laissant libre sans contrôle judiciaire.

La plaignante, Charlotte Arnould, a pris la parole mi-décembre sur Twitter pour dévoiler son identité. "Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre", écrivait-elle. Depuis sa mise en examen, Gérard Depardieu a été entendu sur le fond de l'affaire par la juge d'instruction, selon des sources proches du dossier. Il est actuellement à l'affiche au cinéma dans "Maigret" et "Robuste".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – La barre des 2,5 millions de réfugiés ukrainiens franchie en 2 semaines :

La barre des 2,5 millions de personnes fuyant le conflit en Ukraine pour trouver refuge à l'étranger a été dépassée, deux semaines après l'invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine, selon le dernier décompte de l'ONU publié vendredi. Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) recensait exactement 2.504.893 réfugiés venant d'Ukraine sur son site internet dédié vers 11H00 GMT. Ce sont près de 189.000 de plus que lors du précédent pointage. Sur ces 2,5 millions, quelque 116.000 sont des ressortissants de pays tiers, selon l'Organisation internationale pour les migrations. Il s'agit du flux le plus rapide sur le continent européen depuis la Deuxième guerre mondiale, selon le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi. Les autorités et l'ONU s'attendent à ce que le flot s'intensifie encore, alors que l'armée russe étend son offensive à l'ouest.Quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre, selon les premières prévisions de l'ONU, un chiffre qui devrait très certainement être révisé à la hausse, selon le HCR. Avant ce conflit, l'Ukraine était peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev - qui n'incluent donc pas la Crimée annexée par la Russie, ni les zones sous contrôle des séparatistes pro-russes.

La Pologne accueille à elle seule plus de la moitié de tous les réfugiés qui ont fui depuis le début de l'invasion russe. Au total, un peu plus de 1,5 million de réfugiés sont présents dans ce pays, selon le décompte du HCR arrêté au 11 mars. Depuis le 24 février, 1.520.000 personnes fuyant le conflit en Ukraine sont entrées en Pologne, ont annoncé de leur côté les garde-frontières polonais. La veille, jeudi, ils ont enregistré 87.000 voyageurs. Des dizaines de milliers de personnes traversent également la frontière dans le sens opposé.

Ces retours peuvent être des hommes qui travaillent en Pologne mais rentrent pour s'enrôler. Il y a aussi des personnes qui travaillent en Pologne mais décident de rentrer pour s'occuper de vieux parents par exemple, et ceux qui n'y vont que pour chercher leurs proches et retourner immédiatement avec eux en Pologne. Enfin, il y a des réfugiés qui décident de rentrer par mal du pays ou pour éviter que quelqu'un occupe leur logement. Avant cette crise, la Pologne abritait déjà environ 1,5 million d'Ukrainiens venus, pour la plupart, travailler dans ce pays membre de l'Union européenne.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Guerre en Ukraine : Biden veut éviter «une Troisième Guerre mondiale» :

Le président des Etats-Unis Joe Biden s'est engagé vendredi à "éviter" une "confrontation directe entre l'Otan et la Russie", car elle provoquerait "la Troisième Guerre mondiale". "Nous n'allons pas combattre une guerre contre la Russie en Ukraine", a martelé le dirigeant américain depuis la Maison Blanche. La Russie "paiera le prix fort si elle utilise des armes chimiques" en Ukraine, a en revanche prévenu le président démocrate.

Les Occidentaux s'inquiètent d'une possible utilisation d'armes chimiques par Moscou en Ukraine. De son côté, la Russie accuse Washington et Kiev de gérer des laboratoires destinés à produire des armes biologiques dans le pays, ce qui a été démenti par les deux capitales, et une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur ce sujet se tiendra vendredi à 16H00 GMT.

Sur le plan des sanctions économiques, Joe Biden a également annoncé que les Etats-Unis et ses alliés avaient décidé d'exclure la Russie du régime normal de réciprocité régissant le commerce mondial, ce qui ouvre la voie à l'imposition de tarifs douaniers punitifs en réponse à l'invasion de l'Ukraine.

"Nous prenons également des mesures supplémentaires pour interdire les secteurs phares de l'économie russe, notamment les produits de la mer, la vodka et les diamants", a déclaré le président américain. Moscou bénéficiait jusqu'alors d'un statut commercial dit de "nation la plus favorisée", qui favorisait le libre-échange de biens et services.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Inde : un missile envoyé accidentellement sur le Pakistan :

 L'armée indienne a envoyé accidentellement un missile au Pakistan, qui n'a provoqué aucune perte de vies humaines, a annoncé vendredi le ministère indien de la Défense en qualifiant cet acte de "profondément regrettable".

"Dans le cadre d'une maintenance de routine, un dysfonctionnement technique a conduit au tir accidentel d'un missile" mercredi et celui-ci a atterri dans "une zone du Pakistan", explique le ministère dans un communiqué. "Le fait qu'il n'y ait eu aucune perte de vies humaines en raison de l'accident constitue un soulagement", ajoute-t-il.

Le ministère de la Défense n'indique pas de quel type de missile il s'agissait mais précise qu'une enquête à haut niveau a été initiée. L'Inde, pays majoritairement hindou, et le Pakistan, pays musulman, se sont livrés trois guerres depuis la fin de la colonisation britannique en 1947 dont deux à propos du territoire contesté du Cachemire.

Les deux pays entretiennent une forte présence militaire de part et d'autre de leur frontière commune et des poussées de tension sont allées jusqu'à faire naître des peurs d'affrontement nucléaire. Le communiqué du ministère indien de la Défense intervient quelques heures après la condamnation par le ministère pakistanais des Affaires étrangères de ce que celui-ci a désigné comme "une violation injustifiée" de l'espace aérien pakistanais "par un +objet volant supersonique+ d'origine indienne".

Le ministère pakistanais ajoute avoir convoqué le chargé d'affaires de l'Inde à Islamabad qui s'est vu signifier "une ferme protestation".

Ce "tir imprudent" a endommagé des bâtiments au sol et mis en danger des vies civiles ainsi que les avions dans l'espace aérien pakistanais, a ajouté le ministère pakistanais des Affaires étrangères, accusant l'Inde de se montrer "insensible envers la paix et la stabilité régionales".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Ukraine: Macron menace de nouvelles "sanctions massives" si la guerre continue :

 Emmanuel Macron a prévenu vendredi, à l'issue du sommet de l'UE à Versailles, que les Européens étaient prêts à prendre des "sanctions massives" contre la Russie si la guerre en Ukraine se poursuivait . "Si les choses continuaient sur le plan militaire (...), si (le président russe Vladimir) Poutine intensifie les bombardements, fait le siège de Kiev, s'il intensifie encore les scènes de guerre, nous savons que nous devrons prendre encore des sanctions massives", a-t-il averti devant la presse, en affirmant que l'UE soutiendrait l'Ukraine "jusqu'au bout".

"Nous sommes prêts à sanctionner, au-delà de ce qui a été fait. A dessein, je préserve l’ambiguïté stratégique. Des décisions additionnelles seront prises suite au G7, et elles seront limitées", a précisé le président français. "Rien n’est interdit, rien n’est tabou. Nous sommes prêts à sanctionner, au-delà de ce qui a été fait", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a annoncé qu'il allait "s'entretenir dans les prochaines heures avec le président russe Vladimir Poutine" pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu et demander le retrait des troupes russes d'Ukraine. "Un quatrième paquet viendra. Et comme le Président l'a dit, nous sommes déterminés à répondre de manière appropriée à l'agression atroce menée par Vladimir Poutine et nous serons énergiques dans notre réponse", a pour sa part assuré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Ses services ont étudié toutes les options de sanctions qui sont soumises aux Etats membres pour adoption.

L'Europe et l’Afrique "seront très profondément déstabilisées sur le plan alimentaire" dans les 12 à 18 mois à venir en raison de la guerre en Ukraine, gros producteur de céréales, a également averti le président français. "Il nous faut réévaluer nos stratégies de production pour défendre notre souveraineté alimentaire et protéinique, en Européens, mais aussi réévaluer une stratégie à l'égard de l'Afrique, sans quoi plusieurs pays en Afrique seront touchés dans la période de 12 à 18 mois", a-t-il précisé. "L'Europe et l'Afrique seront très profondément déstabilisées sur le plan alimentaire, il nous faut donc là aussi nous préparer", a ajouté Emmanuel Macron.

La guerre va peser sur la production de l'Ukraine, très gros producteur de blé notamment, dans 12 à 18 mois, "en raison de ce qui ne peut être planté en ce moment même", a souligné le président français. Dès à présent, la guerre a propulsé huiles, blé, soja, colza, tournesol et maïs à des niveaux inédits. Les cours des produits agricoles sont aussi soutenus par la flambée du cours des engrais - dont l'Europe importe 30% de ses besoins de Russie - et le coût des carburants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – L’Allemagne dans une «situation critique» face au covid :

L'Allemagne se trouve dans une situation sanitaire "critique" en raison de l'augmentation du nombre de cas de Covid-19 , a mis en garde vendredi le ministre de la Santé, misant toujours sur la vaccination obligatoire. "Je lis souvent que le variant Omicron est un variant moins virulent. Ce n'est que partiellement vrai", a mis en garde lors d'une conférence de presse Karl Lauterbach, soulignant que 249 personnes étaient encore décédées jeudi du Covid-19. "L'Allemagne se trouve dans une situation critique", a résumé le ministre, qui craint en particulier l'engorgement des services de soins intensifs et la multiplication de cas de Covid long.

"La situation est objectivement bien pire que l'ambiance générale", a déploré M. Lauterbach, relevant que "l'état d'esprit de la population et d'une partie du paysage politique est que nous aurions maîtrisé la pandémie". "Nous ne pouvons pas nous satisfaire d'une situation où 200 à 250 personnes meurent chaque jour", avec le risque que le bilan s'aggrave encore dans les prochaines semaines, a-t-il assené. L'Allemagne, qui prévoit d'assouplir nombre de restrictions à partir du 20 mars, a enregistré vendredi plus de 250.000 nouveaux cas de Covid-19 et le taux d'incidence sur sept jours dépasse les 1.400. "Le nombre de cas et l'incidence augmentent à nouveau (...). Dans de nombreux districts, l'incidence est toujours supérieure à 2.000, voire à 2.500", a abondé Lothar Wieler, directeur de l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

La situation se dégrade en particulier à cause de la propagation du sous-variant BA.2, particulièrement contagieux, qui représente actuellement en Allemagne environ 38% des nouvelles infections, selon M. Wieler. Malgré les restrictions actuelles et le port du masque obligatoire, "sans une vaccination obligatoire générale, nous ne pourrons pas maîtriser la pandémie à l'automne", a souligné M. Lauterbach. Promis par Olaf Scholz pour fin 2021, le vote de cette loi devrait intervenir début avril au Parlement. L'obligation vaccinale reste controversée. L'Autriche qui avait été le premier pays de l'Union européenne à adopter cette mesure en février l'a finalement suspendue cette semaine. Le ministre allemand de la Santé dit craindre dans les prochains mois l'apparition de nouveaux variants ou la "recombination" de variants déjà existants. Quelque 75% de l'ensemble de la population est vacciné en Allemagne et 57% a reçu une dose de rappel.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Hausse des cas en France... le point sur le coronavirus

La situation en France

Le nombre de patients hospitalisés avec un diagnostic Covid-19 continuait de baisser jeudi, mais le nombre de contaminations remonte, une tendance observée depuis plusieurs jours, selon les chiffres quotidiens publiés dans la soirée par les autorités sanitaires. Les hôpitaux comptaient jeudi 21.287 patients (dont 1.122 admis ces dernières 24 heures), contre 21.509 patients mercredi et 23.175 sept jours auparavant. Les services de soins critiques, où sont soignées les personnes les plus gravement atteintes, accueillaient 1.928 malades (dont 121 arrivés ces dernières 24 heures), contre 1.962 mercredi et 2.231 le jeudi précédent.

Le nombre de nouveaux cas positifs s'élevait à 74.818, selon Santé publique France, contre 60.225 il y a une semaine. La moyenne sur sept jours, témoin le plus fidèle de la tendance réelle des contaminations enregistrées, s'établissait à 58.335 cas contre 56.251 cas mercredi et 50.646 il y a une semaine. 100 malades du Covid-19 sont morts à l'hôpital en 24 heures, ce qui porte à 139.880 le nombre de décès depuis le début de cette épidémie, il y a un peu plus de deux ans.

Jean Castex a annoncé la semaine dernière la fin du port du masque, sauf dans les transports, et la suspension du pass vaccinal, à compter du 14 mars. Le protocole sanitaire en entreprise sera également levé lundi. La vaccination stagne: 54,24 millions de Français ont reçu au moins une dose (soit 80,5% de la population totale), 53,3 millions sont complètement vaccinés (79,1% de la population) et près de 39,25 millions ont reçu une dose de rappel, selon la Direction générale de la santé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Des scientifiques de la Nasa ouvrent un morceau de Lune, collecté il y a 50 ans :

L'Agence spatiale américaine (Nasa) a commencé à ouvrir un morceau de roche lunaire collecté il y a 50 ans lors de la mission Apollo 17.

Les missions Apollo sur la Lune ont rapporté sur Terre 2.196 échantillons de roche au total. Mais la l’Agence spatiale américaine vient seulement de commencer à ouvrir l'un des derniers, collecté il y a 50 ans. Depuis tout ce temps, certains tubes avaient en effet été gardés scellés pour pouvoir être étudiés des années plus tard, à la lumière des dernières avancées techniques. La Nasa «savait que la science et la technologie évolueraient, ce qui permettrait aux scientifiques d'étudier les matériaux de façons nouvelles, pour répondre à des questions du futur», a expliqué dans un communiqué Lori Glaze , la directrice de la division des sciences planétaires de la Nasa.

Nommé 73001, l'échantillon en question a été collecté par les astronautes Eugene Cernan et Harrison Schmitt en décembre 1972, durant la mission Apollo 17, la dernière du programme. Le tube, long de 35 cm et large de 4, avait été enfoncé dans le sol de la vallée de Taurus-Littrow. Des deux seuls échantillons à avoir été scellés sous vide sur la Lune, c'est le premier à être ouvert. Il se pourrait ainsi qu'il contienne des gaz ou substances volatiles (eau, dioxyde de carbone...). Le but est d'extraire ces gaz, probablement présents seulement en très petites quantités, afin de pouvoir les analyser grâce à des techniques de spectrométrie devenues extrêmement précises ces dernières années.

Début février, le tube protecteur extérieur a d'abord été retiré. Il n'a lui-même révélé contenir aucun gaz lunaire, ce qui indique que l'échantillon qu'il contenait est bien resté scellé. Puis le 23 février a commencé un processus de plusieurs semaines visant à percer le tube principal et récolter le gaz contenu. Au printemps, la roche sera ensuite précautionneusement extraite et morcelée pour pouvoir être étudiée par différentes équipes scientifiques. Le site d'extraction de cet échantillon est particulièrement intéressant car il est le lieu d'un glissement de terrain.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Présidentielle : TF1 organise une grande soirée lundi, avec Macron mais sans débat :

Huit candidats à l'élection présidentielle, dont le président sortant Emmanuel Macron , participeront lundi sur TF1 à une grande soirée politique, où ils ne seront toutefois pas réunis pour débattre, a annoncé la chaîne vendredi. Outre M. Macron, les autres candidats présents seront Anne Hidalgo (PS), Yannick Jadot (EELV), Marine Le Pen (RN), Jean-Luc Mélenchon (LFI), Valérie Pécresse (LR), Fabien Roussel (PCF) et Eric Zemmour (Reconquête!). Programmée à 20h20, cette émission devrait s'achever aux alentours de 23h00. Elle est intitulée "La France face à la guerre" car le conflit en Ukraine et ses conséquences sur la France seront au centre des questionnements, a expliqué à l'AFP le rédacteur en chef du service politique du groupe TF1, Adrien Gindre.

L'émission se déroulera en trois phases lors desquelles les candidats interviendront individuellement, les uns après les autres. D'abord, une "profession de foi" d'une minute chacun, puis des interviews individuelles d'un quart d'heure environ. Enfin, les candidats auront à tour de rôle un "droit de réponse" de deux minutes leur permettant de revenir sur certains des points abordés auparavant. Lundi à Poissy (Yvelines), pour sa première sortie comme candidat, M. Macron a confirmé qu'il "ne ferait pas de débat avec les autres candidats avant le premier tour". "Aucun président en fonction qui se représentait ne l'a fait", a-t-il souligné.

Selon M. Gindre, son refus de participer à un débat n'est pas le seul élément qui a motivé le choix du format de lundi. "Il y avait pas d'unanimité des candidats" et "tous n'étaient pas d'accord entre eux sur l'opportunité de faire un débat, sur le nombre de participants, sur la bonne configuration", a-t-il assuré. Même si la guerre en Ukraine sera au centre des questions, d'autres sujets pourront être abordés. L'Ukraine, "c'est la porte d'entrée qui va nous permettre de tirer le fil sur" d'autres thèmes, afin que les candidats puissent exposer "les réformes, les changements qui leur paraissent nécessaires pour préparer notre pays au monde tel qu'il change", a indiqué M. Gindre. "On a fait l'analyse, avec les candidats, que cette campagne présidentielle se déroule dans un contexte international inédit, et qu'on ne peut pas les rassembler sur un plateau en en faisant abstraction", a-t-il conclu pour justifier le choix du titre et du thème principal de l'émission.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Covid : la Chine confine les neuf millions d'habitants de la ville de Changchun :

Les neuf millions d'habitants de la ville chinoise de Changchun (Nord-Est) ont été placés en confinement, ont annoncé vendredi les autorités locales, au moment où la Chine fait face à sa plus grave flambée de Covid-19 depuis deux ans. Seule une personne par foyer est autorisée à sortir, une fois tous les deux jours, a fait savoir la mairie.

Ce confinement est le plus important annoncé en Chine depuis celui de la métropole de Xi'an (Nord) et de ses 13 millions d'habitants à la fin de l'année dernière. Le pays, où le virus a été initialement détecté fin 2019, a rapidement endigué l'épidémie dès le printemps 2020 en adoptant des mesures de confinement très strictes frappant des villes entières.

Le géant asiatique est ainsi parvenu à largement enrayer la contagion, avec un bilan officiel d'un peu plus de 100.000 cas, dont 4.636 mortels exactement, en l'espace de deux ans.

Mais la souche Omicron est à l'origine de flambées localisées qui concernaient vendredi 1.369 personnes exactement au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres du ministère de la Santé. Un chiffre qui reste faible par comparaison avec le reste du monde mais qui n'en est pas moins le plus élevé pour la Chine depuis la première phase de l'épidémie, début 2020. Sur ce total, les autorités ont dénombré 158 cas importés et 814 cas asymptomatiques qui font l'objet d'un décompte séparé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2069) : VENDREDI 11 MARS 2022

Vendredi 11 Mars 2022 – Au meeting de Fabien Roussel : protectionnisme, paix et pouvoir d’achat :

Jeudi 10 mars, au Cirque d’hiver, le candidat communiste a présenté son programme devant une foule de militants en transe. Il est revenu sur la guerre en Ukraine, le pouvoir d’achat et a mis en avant le protectionnisme et la nationalisation de certains secteurs de l’activité.

Ambiance Fête de l'huma au Cirque d’hiver. Debout autour d’une table en équilibre sur un pied, les cadres du PCF ont chauffé la salle pendant plus d’une heure en attendant leur patron. Manquait plus qu’ « un bon vin, une bonne viande, un bon fromage » comme aurait dit celui qui redonne, depuis quelques mois, un peu de vie à ce parti qui se faisait vieillissant, morne et poussiéreux. Deux transfuges du PS sont venus dire bonjour : Emmanuel Maurel – ancien vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France – et Marie-Noëlle Lienemann – sénatrice. Puis est arrivé Fabien Roussel , sous les acclamations d’un public déjà conquis.

« Il faut oser parler de paix. Oser l’exiger pour pouvoir la faire gagner. Les Français sont particulièrement inquiets. Ils voient la guerre à la télévision et arriver dans leurs portes-monnaies » a embrayé le candidat avant d’enclencher la seconde sur la réforme des retraites : « Y en a un qui veut mettre la retraite à 65 ans. Y en a d’autres – j’donne pas de noms, j’balance pas – qui vous prédisent déjà, pour vous préparer psychologiquement, le litre d’essence à trois euros. » S’en est suivi une critique des va-t-en-guerre, du libéralisme, et un éloge du protectionnisme et de la paix. Comme l’a expliqué Fabien Roussel : « Il faut tout faire pour retrouver notre souveraineté alimentaire, notre souveraineté industrielle et énergétique, car on voit comme tout cela nous manque pour faire face à cette guerre. »

Déclarant que son programme était un hommage au CNR (Conseil National de la Résistance), il a salué la mémoire de ses seize membres avant de renommer sa ligne « le CNR du 21ème siècle : Conseil National pour la République. » Sous les applaudissements, le communiste a parlé de diversité, d’espoir, et d’ « une gauche sincèrement au service du peuple. Au service de la paix. Pour la paix, pour le pain, pour la liberté. » Il a aussi ajouté qu’il fallait urgemment exiger un cessez-le-feu en Ukraine, vilipendé Vladimir Poutine qui s’est « attaqué à la souveraineté de l’Ukraine » et critiqué les journalistes qui n’ont pas voulu voir qui était véritablement le dictateur russe, « le grand argentier de l’extrême-droite française et européenne : ils n’ont pas honte eux ! »

Puis sont venus les thèmes du gaz, du pétrole et du pouvoir d’achat des Français : « La France des jours heureux [le nom de son programme] c’est celle de la justice sociale, celle qui mettra en place un plan spécial pour le pouvoir d’achat des Français et qui s’attaquera aussi aux profiteurs de guerre. » Fabien Roussel a également salué le sommet de Versailles en adoptant une posture pro-européenne, « pour la paix d’abord ». Le candidat a demandé aux pays européens de protéger leurs populations de la hausse des prix, puis a affirmé qu’il mettra en place « le prélèvement à la source pour qu’aucun kopeck de multinationale ne parte dans les paradis fiscaux […] Je demanderai aussi de mettre fin à toutes les niches fiscales qui n’ont aucune utilité si ce n’est de faire d’énormes plus-values boursières. » Quant aux aides publiques, il a dévoilé qu’elles « seront conditionnées à la relocalisation de l’activité, à l’augmentation des salaires, à l’égalité femme-homme, à la protection de l’environnement. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens