Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Le point du corona virus le 2 Février 2022 au soir :

"Le pire est derrière nous, pour cette cinquième vague de l'épidémie de Covid", a déclaré mercredi soir le ministre de la Santé, qui envisage la levée du pass vaccinal avant juillet et annonce un assouplissement des règles d'obtention de ce pass. "A l'échelle du pays, on a dépassé le pic de contaminations (...) On est en train d'arriver au pic d'hospitalisations", a déclaré Olivier Véran sur BFMTV. "On a fait le plus dur dans cette vague" et "le pire est derrière nous".

Le nombre de personnes hospitalisées en raison du Covid-19 étaient stables mercredi , toujours supérieur à 32.000, tandis que les contaminations enregistrées refluaient sur une semaine, selon les chiffres publiés dans la soirée par les autorités sanitaires.

32.720 patients sont actuellement à l'hôpital avec un diagnostic Covid (dont 3.230 admissions ces dernières 24 heures) contre 32.894 mardi et 30.624 il y a une semaine, selon Santé publique France. Les services de soins critiques accueillaient pour leur part 3.700 patients (dont 366 admissions) contre 3.751 mardi et 3.712 il y a une semaine.

Le nombre de nouveaux cas s'établissait à 315.363. En moyenne sur sept jours, 306.076 cas ont été enregistrés contre 365.130 il y a une semaine, semblant confirmer que le pic des contaminations est passé. Le nombre de décès depuis le début de l'épidémie, il y a quasiment deux ans, s'élève désormais à 131.588 personnes.

Selon les comptages des dernières 24 heures, 277 personnes sont mortes à l'hôpital avec un diagnostic Covid (contre 382 la veille). Désormais dominant, le variant Omicron provoque des formes moins graves de Covid, ce qui se traduit par des séjours moins longs à l'hôpital et un moindre risque de passage en réanimation. Le gouvernement a commencé mercredi à lever des restrictions pesant sur les Français, mettant fin au port du masque à l'extérieur, aux jauges dans les lieux recevant du public assis ou au télétravail obligatoire. Mais en Nouvelle-Calédonie, l'état d'urgence a été déclaré.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Sondage de la présidentielle : Pécresse sans dynamique, Jadot en danger :

La candidate des Républicains Valérie Pécresse recule encore (15,5%) tandis que l’écologiste Yannick Jadot tombe sous la barre des 5% à égalité avec Christiane Taubira. Emmanuel Macron domine toujours notre enquête quotidienne Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI et Sud-Radio.

En panne. Valérie Pécresse est en baisse d’un demi-point et recule à 15,5% des intentions de vote dans notre sondage quotidien #LaPrésidentielleEnTempsRéel, son plus bas niveau. La candidate des LR est désormais talonnée par Eric Zemmour qui progresse (14%,+0,5) tandis que Marine Le Pen conserve la deuxième place avec 18%.

La patronne de la région Ile-de-France traverse incontestablement un faux-plat. Sans commettre d’erreur, la candidate ne parvient pas à imprimer comme elle pourrait l’espérer. Ses propositions sur l’école, le nucléaire, la santé n’ont pas suffisamment retenu l’attention. Sa campagne a été éclipsée par la guerre entre les clans Le Pen et Zemmour et l’affaire du ralliement de Marion Maréchal .

A soixante-six jours du premier tour, l’indécision est totale entre les trois candidats à la deuxième place. Le choix des électeurs fillonistes sera clé : pour l’instant un sur quatre se dit prêt à voter pour Emmanuel Macron et 16% pour Eric Zemmour. Valérie Pécresse n’en rassemblerait que 52%. En attendant, le doute commence à s’installer. L’ancienne ministre Rachida Dati sonne l’alerte dans «Le Figaro» jeudi et demande à la candidate «d’ouvrir une seconde étape dans la campagne»

A gauche, c’est Yannick Jadot qui commence à donner des signes de faiblesse. L’écologiste recule à 4,5% des intentions de vote et se retrouve à égalité avec Christiane Taubira tandis que Jean-Luc Mélenchon atteint les 10%. Sans profiter véritablement de la primaire populaire, l’ancienne ministre de François Hollande ne progresse pas mais profite de la baisse de régime de son concurrent EELV.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Jean-Marie Le Pen hospitalisé après une «forme légère» d'AVC :

L'ancien président du Front national (devenu Rassemblement national), Jean-Marie Le Pen , a été hospitalisé mercredi soir "par précaution" dans un hôpital de la région parisienne, après avoir été victime lundi d'une "forme légère d'AVC", a appris l'AFP jeudi auprès de son entourage. "Les examens montrent qu’il n’y a aucune menace imminente qui ait été médicalement repérée", a précisé son conseiller Lorrain de Saint Affrique.

Jean-Marie Le Pen, âgé de 93 ans, "est hospitalisé par précaution, et non pour observation. Il rentrera à son domicile probablement samedi ou dimanche", a ajouté la même source.

Il a subi une "forme légère d’AVC" quand il a perdu pendant "1 minute à 1 minute et demie la vision" lors d'un dîner lundi soir à son domicile dans les Hauts-de-Seine. Un ami médecin est venu à son domicile l'observer jusqu'à son rendez-vous mercredi soir, qui suivait un entretien avec des journalistes de l'AFP lors duquel l'ancien responsable politique n'a montré aucun trouble.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Condamnation confirmée pour Tariq Ramadan, qui avait révélé le nom d'une femme l'accusant de viol :

La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la condamnation à une amende de l'islamologue suisse Tariq Ramadan pour avoir révélé dans un livre et à la télévision l’identité d'une des femmes qui l'accusent de viol.

M. Ramadan, mis en examen pour des viols commis sur cinq femmes qu'il conteste, a été condamné à une amende de 1000 euros pour avoir donné le véritable nom de celle qui se présente dans les médias comme "Christelle" et l'accuse de l'avoir violée dans une chambre d'hôtel à Lyon en 2009.

En novembre 2020, en première instance, il avait été condamné à 3000 euros d'amende, dont 2000 avec sursis.

Dans le livre de M. Ramadan "Devoir de vérité", sorti en septembre 2019, le vrai nom de "Christelle" est cité 84 fois. M. Ramadan l'avait aussi notamment prononcé lors d'un entretien sur BFMTV-RMC

L'avocat de Tariq Ramadan, Me Ouadie Elhamamouchi, a évoqué "une dynamique positive" pour son client et fait part de sa "satisfaction" d'avoir fait diminuer le montant de l'amende.

Il était reproché à l'islamologue d'avoir enfreint la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui interdit de "diffuser des renseignements concernant l'identité d'une victime d'une agression ou d'une atteinte sexuelle" sans son accord écrit.

M. Ramadan a aussi été condamné jeudi à payer à "Christelle" un total 2000 euros de dommages et intérêts, contre 5000 euros en première instance.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Présidentielle : Sandrine Rousseau tend la main à Christiane Taubira :

« Christiane, viens avec nous ! » Face à Apolline de Malherbe sur RMC, la présidente du conseil politique de la campagne de Yannick Jadot Sandrine Rousseau est revenue sur la primaire populaire, déclarant au passage sa flamme pour Christiane Taubira. Elle a également détaillé quelques mesures du programme EELV et botté en touche sur la « polémique Roubaix ».

Le grand oral de Christiane Taubira à la Fondation Abbé Pierre a été un ratage politique pour de nombreux commentateurs. Interrogée ce jeudi matin sur RMC, l'écologiste Sandrine Rousseau l’a avoué à demi-mot elle aussi, las : « elle a raté son grand oral ». A ceci près qu’elle a ajouté que les vives réactions suscitées après ce discours ont des relents de misogynie : «Quand on [femmes] fait un truc de côté, on s’en prend plein la figure, on subit du cyberharcèlement. Plus que les hommes. On ne pardonne rien à Hidalgo, on ne m’a rien pardonné pendant la primaire ». L’écologiste fait néanmoins la part des choses entre le discours prononcé par Christiane Taubira et sa personnalité politique, en lui demandant de retirer sa candidature pour rejoindre EELV. Comme elle l'a dit : « c’est quelqu’un que je respecte beaucoup. Je rêve qu’elle nous rejoigne et qu’on fasse une équipe de combat ».

Outre l’appel du pied à l’ancienne Garde des Sceaux, Sandrine Rousseau a également critiqué la candidature d’Éric Zemmour, insistant sur le fait qu’ « un multi condamné comme lui n’a pas sa place dans la présidentielle ».

Pour ce qui est des parrainages, Yannick Jadot vient d’en obtenir onze, « oui, mais c’est que le premier jour » a-t-elle répondu en riant. La présidente du conseil politique EELV a également détaillé une des mesures phares du programme écologiste, à savoir la semaine de quatre jours, mettant en avant un besoin d’ « émancipation », et expliquant que les Français n’ont pas à se tuer au travail, qu’ils doivent pouvoir avoir accès au voyage, à l’art et la culture dans leur temps libre.

Moins prolixe sur la « polémique Roubaix », Sandrine Rousseau - bien qu’elle ait dit être « contre les poupées sans visage » - a axé son propos sur la pauvreté de la ville (pour rappel, Roubaix est la ville la plus pauvre de France), et sur les ennuis judiciaires du maire DVD Guillaume Delbar (condamné pour fraude fiscale en décembre 2021, il a fait appel). Refusant de répondre sur l’islamisation de certains quartiers comme montré dans l’émission Zone Interdite le 23 janvier dernier, l’écologiste veut voir plus large : « Y a d’autres scandales. La question de l’émancipation de toutes les religions, on n’en parle pas ».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - La Réunion en alerte rouge redoute le cyclone Batsirai, déjà 12 blessés :

La Réunion, île française de l'océan Indien, comptait jeudi matin une douzaine de blessés en lien avec le passage du cyclone Batsirai, mais "le pire n'est pas passé", a indiqué le préfet car l’œil du phénomène météo devrait passer à moins de 200 kilomètres des côtes dans la matinée, charriant des pluies diluviennes. L'île a été placée en alerte rouge cyclonique mercredi à 19H00 locales (15H00 GMT), imposant aux 860.000 habitants de se barricader.

Jeudi matin, le préfet de l'île, Jacques Billant, a déploré douze blessés durant la nuit lors d'un premier bilan, précisant que l'alerte rouge était maintenue. Si le préfet ne dénombre pour l'heure "aucune victime due au non respect" des consignes de confinement, l'île compte cependant "12 blessés en urgence relative: 10 personnes qui ont été intoxiquées au monoxyde de carbone, un sapeur-pompier électrisé au cours d'une intervention sur un feu de pavillon et un blessé suite à une chute d'un toit".

"Nous ne dénombrons qu'un nombre restreint d'interventions directement liées au cyclone, au nombre de 25", a indiqué le préfet qui a alerté sur "le risque d'intoxication au monoxyde de carbone qui peut être généré lors de l'utilisation de groupes électrogènes en milieu fermé". "À 7H00 (3H00 GMT) (le cyclone) se trouvait à 205 km au nord de la Réunion. Il se déplace à la vitesse de 6 km/h sur une trajectoire ouest sud-ouest", a indiqué lors d'une conférence de presse le préfet qui a estimé qu'il arrivera "au plus près de l'île dans le courant de la matinée, (...) à environ 180 km des côtes". "Le plus gros des précipitations est à venir donc prudence quand vous habitez près de cours d'eau", a prévenu le préfet.

Météo-France a confirmé au petit matin à l'AFP que la trajectoire de Batsirai s'était maintenue et qu'il devrait passer au plus près à 180 km des côtes de ce département français d'Outre-mer. Comme il a ralenti sa course, cela va se produire plus tard qu'initialement prévu (00H00 GMT), ont indiqué les météorologues sans énoncer de nouvelle prévision autre que "dans le courant de la matinée".

Des coupures d'eau préventives pour préserver les installations touchaient jeudi matin 30.000 personnes et des perturbations sur le réseau électrique ont touché l'ensemble des communes du territoire. Des coupures d'électricité ont touché jusqu'à 61.000 foyers, "grâce à la mobilisation des équipes d'EDF 25.000 clients ont pu être réalimentés via des manœuvres à distance", mais "36.000 clients restent actuellement privés d'électricité", a précisé le préfet.

"Les conditions sont marquées par des rafales supérieures à 100/110 km/h sur le littoral et entre 120 et 150 km/h dans les hauts. Les pluies concernent l'ensemble du département mais c'est essentiellement les hauts du Sud et l'intérieur où les cumuls sont les plus marqués (612 mm en 24h au Pas de Bellecombe, 715 mm à Grand-Coude)", a indiqué Météo-France jeudi matin. "Des fortes pluies vont concerner l'ensemble du département. Elles pourraient être particulièrement fortes à proximité du volcan et des cirques" (Mafate, Salazie et Cilaos), a-t-elle précisé.

Le principal aéroport (Roland-Garros) a été fermé. La route du littoral, axe majeur de l'île reliant la capitale administrative Saint-Denis au port et aux villes de l'ouest fortement habitées, a été fermée en raison des risques de forte houle. Ainsi que la route du Cilaos qui serpente dans la montagne. En fin de semaine, Batsirai devrait toucher les côtes est de Madagascar et notamment la région de Mahanoro, prévoit Météo-France, possiblement au stade de Cyclone Tropical Intense. L'impact pourrait être "majeur" pour cette région et de fortes pluies pourraient concerner la moitié sud de Madagascar.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Biden annonce que le chef de l'EI a été tué dans une opération en Syrie :

Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi que le dirigeant du groupe jihadiste Etat islamique (EI) Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, a été tué lors d'une opération des forces spéciales américaines jeudi avant l'aube en Syrie.

Le dirigeant du groupe jihadiste Etat islamique (EI) Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, a été tué lors d'une opération des forces spéciales américaines jeudi avant l'aube en Syrie, plus de deux ans après l'élimination de son prédécesseur. L'armée américaine a "éliminé du champ du bataille" le dirigeant du groupe ultraradical lors d'une opération conduite dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé le président américain Joe Biden à Washington. Tous les soldats américains sont sains et saufs, a précisé le président, en annonçant qu'il s'adresserait au peuple américain plus tard dans la matinée.

Selon un haut responsable américain, le chef de l'EI est mort dans une explosion qu'il a lui-même causée lors du raid américain. "Au début de l'opération, la cible terroriste a fait exploser une bombe qui l'a tué ainsi que des membres de sa propre famille dont des femmes et des enfants", a-t-il indiqué. L'opération héliportée s'est produite à Atmé, une région de la province d'Idleb et a fait treize morts dont quatre femmes et trois enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

En octobre 2019, Abou Bakr al-Baghdadi, prédécesseur de Qourachi a été tué dans un raid dans la région d'Idleb contrôlée en grande partie par les jihadistes et les rebelles. D'après l'OSDH, les militaires ont atterri en hélicoptère près de camps de déplacés de la localité d'Atmé et des affrontements ont ensuite éclaté. Selon des correspondants de l'AFP sur place, l'opération a visé un bâtiment de deux étages dans une zone entourée d'arbres. Une partie du bâtiment a été détruite et le parterre des pièces était couvert de sang.

Des habitants ont indiqué à l'AFP avoir entendu le bruit des hélicoptères, puis des "explosions". Selon l'OSDH, les hélicoptères américains ont décollé d'une base militaire dans la ville syrienne de Kobani à majorité kurde, près de la frontière turque. Des membres des forces spéciales des Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes, et formées par les Etats-Unis, ont participé à l'opération, d'après l'ONG. Avant l'annonce américaine, Farhad Shami, le porte-parole des FDS, a déclaré sur Twitter que l'opération "visait les terroristes internationaux les plus dangereux".

Dans un enregistrement audio attribué aux forces américaines et ayant circulé parmi la population, une personne parlant en arabe demande aux femmes et aux enfants d'évacuer les maisons dans la zone visée. Selon des experts, des camps de déplacés surpeuplés de la région d'Atmé, située dans le nord de la province d'Idleb, servent de base aux chefs jihadistes qui s'y cachent. Une grande partie de la province d'Idleb ainsi que des secteurs des provinces voisines de Hama, d'Alep et de Lattaquié sont dominées par Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda. Des groupes rebelles et d'autres factions jihadistes comme Houras al-Din y sont également présents.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Pékin 2022 : la santé mentale des athlètes plus que jamais mise à l’épreuve :

Les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin débutent vendredi dans un contexte sanitaire et politique particulièrement tendu qui risque de mettre à l’épreuve la santé mentale des athlètes présents sur place.

Alors que les athlètes abordent plus facilement la question de la santé mentale depuis quelques années, les Jeux Olympiques qui débutent vendredi dans la capitale chinoise s’annoncent délicats d’un point de vue psychologique. À la pression sportive s’ajoute en effet cette année un contexte sanitaire et politique particulièrement difficile , propice au stress et à l’angoisse. Pour tenter d’apporter la meilleure aide aux participants, l’équipe américaine a décidé d’envoyer un psychiatre sur place, alors que jusque-là seuls des psychologues faisaient principalement partie de la délégation. «Bien que les Olympiens soient souvent considérés comme des super-héros par des millions de personnes, ils constituent une "population négligée" en termes de santé mentale», explique le docteur Carla Edwards, présidente de la Société internationale de psychiatrie du sport et conseillère en santé mentale des équipes olympiques canadiennes de natation et de cyclisme, citée par «HealthDay News ».

La décision d’envoyer un psychiatre dédié à ces questions intervient après un changement amorcé par le Comité olympique et paralympique américain dès 2019. Les Jeux Olympiques de Tokyo ont ensuite permis d’accélérer les mesures visant à améliorer le bien-être des athlètes, grâce notamment à la prise de parole unique et courageuse de Simone Biles . La légende de la gymnastique américaine, dont tout le monde était persuadé qu’elle battrait tous les records de médailles au Japon avait déclaré forfait dans la majorité des épreuves, disant ne plus réussir à faire face à la pression et subir un blocage l’empêchant de faire ses figures. Durant les mêmes JO, le nageur américain Caeleb Dressel a remporté 5 médailles d’or mais n’a ressenti pratiquement aucune joie, expliquant plus tard avoir été lui aussi submergé par la pression. «Tu ne dors pas bien, tu n’arrives pas à faire la sieste, tu trembles tout le temps, tu ne manges pas bien. J’ai probablement perdu 4 kilos», a-t-il raconté à l’époque. «Ce n'est pas du tout une semaine facile. Je suppose que certaines parties étaient extrêmement agréables. Mais je dirais que la majorité ne l’était pas».

Ces témoignages forts ont poussé la skieuse américaine Mikaela Shiffrin, qui tentera de remporter l’or à Pékin, à s’exprimer elle aussi elle avant les JO. «Je ne sais pas s’il y a eu une athlète dans toute l’histoire du sport dont la victoire était attendue avec autant de certitude. De l’avis de tout le monde, c’était une position facile à tenir. C’est plus difficile que tout ce que l’on peut imaginer. Et être dans la position où on attend de vous que vous le fassiez forcément rend les choses encore plus difficiles», a-t-elle confié au site des Jeux Olympiques à propos de Simone Biles. La skieuse a ajouté ne pouvoir elle non plus pas penser aux JO sans ressentir «de la pression et de l’angoisse». «En tant qu’athlète, c’est quelque chose que nous prenons vraiment sur nous et que nous portons sur nos épaules», a de son côté commenté Paul Poirier, danseur sur glace canadien.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Elisabeth Borne «rend la main aux entreprises» sur le télétravail :

La ministre du Travail Élisabeth Borne a indiqué jeudi que le dialogue devait désormais se passer au sein des entreprises pour décider des règles du télétravail, alors que depuis mercredi celui-ci n'est plus imposé mais seulement recommandé. "On rend la main aux entreprises", a-t-elle dit sur RMC-BFMTV. Mercredi, la France a commencé à lever des restrictions liées au Covid-19 , dont le télétravail, qui n'est plus imposé mais seulement recommandé. "Beaucoup d'entreprises ont signé des accords, c'est le moment de les appliquer", a dit la ministre, incitant à "aller peut-être un peu plus loin (que ces accords, ndlr) car l'épidémie n'est pas derrière nous". "Je souhaite que ce soit discuté au sein des entreprises pour trouver le bon équilibre", a souligné Élisabeth Borne.

La ministre, qui avait récemment appelé à renforcer le télétravail pour freiner l'épidémie, a dit avoir été entendue. Selon la dernière enquête, "en moyenne 65% des salariés qui peuvent télétravailler l'ont fait, 75% en Île-de-France, c'est 5 points de plus que début janvier", s'est-elle réjouie. "Jusqu'à présent, aucune entreprise n'a écopé de sanction", a-t-elle ajouté.

Interrogée par ailleurs sur l'idée d'instaurer une semaine de quatre jours, à laquelle est notamment favorable Yannick Jadot, le candidat à la présidentielle écologiste, Mme Borne n'entend pas l'encourager. "Je pense que c'est un choix des entreprises, ça peut se discuter" au sein de certaines entreprises mais "je ne préconise pas du tout" cette mesure pour tous, a-t-elle dit. Le dirigeant du géant pétrolier Patrick Pouyanné s'était dit "prêt à regarder de près" le sujet, dans un entretien aux Échos fin janvier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2033) : JEUDI 3 FEVRIER 2022

Jeudi 3 Février 2022 - Covid-19 : la fin du pass vaccinal envisagé pour l'été :

"Le pass vaccinal aura une fin, et vu la dynamique épidémique actuelle, il est probable que cette fin soit bien avant le mois de juillet. Sauf s'il y a une mauvaise nouvelle", a expliqué le ministre de la Santé Olivier Véran mercredi.

"Le pire est derrière nous", pour cette 5e vague de l'épidémie de Covid , a déclaré mercredi soir le ministre de la Santé, qui envisage la levée du pass vaccinal avant juillet et annonce un assouplissement des règles d'obtention de ce pass.

"A l'échelle du pays, on a dépassé le pic de contaminations (...) On est en train d'arriver au pic d'hospitalisations", a déclaré Olivier Véran sur BFMTV. "On a fait le plus dur dans cette vague" et "le pire est derrière nous".

Interrogé sur le pass vaccinal, entré en vigueur fin janvier et dont la levée est inscrite dans la loi pour juillet prochain, le ministre a déclaré: "Le pass vaccinal aura une fin, et vu la dynamique épidémique actuelle, il est probable que cette fin soit bien avant le mois de juillet. Sauf s'il y a une mauvaise nouvelle".

"Quand on aura vidé les réanimations, et rendu la place aux malades qui relèvent normalement de la réa, qu'il n'y aura plus de soins reprogrammés dans notre pays, et s'il n'y a pas de nouveaux variants en circulation à ce moment là, l'utilité du pass vaccinal sera totalement discutable. Et nous pourrons le retirer", a-t-il détaillé.

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé un assouplissement des conditions d'obtention du pass vaccinal. "Les scientifiques nous disent que pour bénéficier du pass, il faut qu'on ait été exposé au moins trois fois, que notre système immunitaire ait été ciblé au moins trois fois", a-t-il dit. "Cette stimulation peut être une injection ou une infection" et "au minimum il faut avoir reçu une dose de vaccin".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens