Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2022 4 03 /02 /février /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Le point du corona virus le 1er Février 2022 au soir :

Le nombre de personnes hospitalisées et admises en réanimation en raison du Covid-19 sont en légère hausse mardi , selon les autorités sanitaires. Quelque 32.894 patients sont actuellement à l'hôpital avec un diagnostic Covid (contre 30.189 il y a sept jours et 32.374 lundi), selon Santé Publique France. Les services de soins critiques accueillaient pour leur part 3.751 patients, soit un peu plus que la veille (3.700), et un peu plus que mardi dernier (3.741 patients). En revanche, le nombre de nouveaux cas s'établissait à 416.896, contre 501.635 nouveaux cas il y a une semaine.

Comme la Norvège, l'Angleterre ou le Danemark, la France commence par ailleurs ce mercredi à lever les restrictions malgré un nombre de contaminations toujours très haut. Le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur, les jauges dans les lieux recevant du public assis (stades, établissements culturels...) seront abandonnées et le télétravail ne sera plus obligatoire, mais seulement recommandé.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti mardi qu'il était trop tôt pour que les pays crient victoire face au Covid-19 ou abandonnent leurs tentatives d'enrayer la transmission du virus. Son appel à la prudence survient alors que certains pays envisagent le retour à la vie d'avant. "Plus de transmission signifie plus de décès", a affirmé le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. La montagne de déchets médicaux liés au Covid-19 pose des risques pour la santé et l'environnement, a indiqué par ailleurs l'OMS, qui appelle à prendre des mesures pour réduire notamment l'utilisation des gants.

D’autant qu’un sous-variant de la souche du coronavirus Omicron qui, selon certaines études, pourrait être plus contagieux que la version originale, a été détecté dans 57 pays, a annoncé mardi l'OMS. Omicron, qui se propage et mute rapidement, est devenu le variant dominant dans le monde depuis qu'il a été détecté pour la première fois en Afrique australe il y a dix semaines.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Sondage de la présidentielle : Pas de cadeau pour Christiane Taubira :

La primaire populaire n’a pas suscité d’envie particulière pour la candidature de Christiane Taubira, toujours engluée à 4,5% (+0,5) des intentions de vote au premier tour dans notre sondage de la présidentielle en temps réel avec Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI et Sud Radio.

Un flop ou plutôt un petit pschiiit. Malgré la médiatisation de la primaire populaire le week-end dernier et sa victoire devant Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon , Christiane Taubira n’a pas été propulsée aux premières places des candidatures de gauche dans notre sondage #laprésidentielleentempsréel Ifop-Fiducial . Avec 4,5 % des intentions de vote, en légère progression de 0,5 point, l’ancienne ministre de la Justice devance désormais la socialiste Anne Hidalgo en perdition (3%, -0,5), mais reste toujours distancée par Yannick Jadot (5%, =) et surtout Jean-Luc Mélenchon (10%, +0,5). La sureté du choix de ses électeurs est également très basse, avec seulement 38% de certitude. Bref, les signaux ne sont pas au vert pour celle qui fête aujourd’hui son 70e anniversaire.

Aux premières places des intentions de vote, on retrouve le même quatuor. Le président de la République Emmanuel Macron, toujours non officiellement candidat, consolide son avance au premier tour avec 24,5% (+0,5). Suivent Marine Le Pen (18%, +0,5), Valérie Pécresse (16%) et Eric Zemmour (13,5%). Ce dernier perd ce mercredi 0,5 point et est distancé de 4,5 points par Marine Le Pen.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Présidentielle et législatives le même jour : l'idée fait son chemin parmi les députés :

 L'idée d'organiser l'élection présidentielle en même temps que les législatives prospère parmi les députés de tous bords, face au constat d'un "affaiblissement" du Parlement et d'une crise démocratique qu'ils peinent à surmonter.

"Le quinquennat a été un drame politique. L'élection législative n'existe plus, elle est le succédané de l'élection présidentielle. Cela prive d'une des consultations majeures le peuple souverain", a lancé mercredi Alain Tourret (LREM) devant la commission des Lois de l'Assemblée.

Bientôt au bout de son dernier mandat, l'élu du Calvados s'est alarmé d'une "société bloquée", comme l'ont montré selon lui les gilets jaunes fin 2018, et d'une "concentration colossale des pouvoirs autour du président de la République" susceptible de virer à la "caricature" de l'Empire. Sa commission débattait des conclusions d'un rapport sur les "modalités d’organisation de la vie démocratique", à l'approche des échéances électorales.

Les jeunes députés Pacôme Rupin (LREM) et Raphaël Schellenberger (LR) y dressent le constat que "la défiance croissante vis-à-vis des élus entraîne un préjudice démocratique majeur", et formulent une vingtaine de propositions, au premier rang desquelles l'organisation des législatives "en même temps" que la présidentielle.

Depuis le quinquennat institué en 2000 et l'inversion du calendrier électoral, qui a vu à partir de 2002 les législatives suivre la présidentielle, les Français assurent systématiquement une majorité au chef de l'Etat nouvellement élu, et l'élection des députés suscite moins d'intérêt et de participation.

La présidente (LREM) de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet a déjà proposé il y a un an un vote le même jour pour présidentielle et législatives, afin de "réduire" l'effet de la première sur les secondes, et de nombreux députés se sont exprimés mercredi en ce sens. Cela permettrait sans doute davantage de "pluralisme" à l'Assemblée et un "rééquilibrage", selon M. Schellenberger. "Nous voulons un exécutif fort, mais le confronter à un législatif fort", a appuyé M. Rupin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Plus de 2,9 millions de volailles abattues depuis le début de la crise de la grippe aviaire. :

Près de trois millions de volailles, dont 1,9 million de palmipèdes, ont été abattues en France pour enrayer la grippe aviaire depuis les premiers cas détectés en élevage fin novembre, a appris l'AFP mardi auprès du ministère de l'Agriculture. Selon un recensement du ministère, la France compte 328 foyers dans des élevages, dont 218 dans les Landes (Sud-Ouest), au coeur du pays du foie gras, où des abattages massifs ont été organisés.

C'est le quatrième épisode de grippe aviaire qui touche la France - et singulièrement le Sud-Ouest - depuis 2015. Le dernier, l'hiver passé, avait entraîné l'abattage de plus de 3,5 millions de volailles, essentiellement des canards. Ses voisins européens ne sont pas épargnés, en particulier l'Italie où 18 millions de volailles ont été abattues depuis octobre.

Devant la brusque accélération de l'épizootie en janvier dans le sud-ouest de la France, le gouvernement français a décidé le 20 janvier de massifier les abattages préventifs dans cette région afin que le virus ne trouve plus de support sur lequel se multiplier. Ces crises à répétition génèrent des coûts considérables pour les professionnels (arrêts de production, fermeture de marchés à l'exportation) et l'État (indemnisation des animaux abattus et pertes économiques induites).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Architecture : des immeubles végétalisés pour Le Caire :

 L'architecte italien Stefano Boeri poursuit son œuvre pour la végétalisation des villes. A l'est de la capitale égyptienne, trois "forêts verticales" s'élèveront dans le nouveau quartier administratif.

C’est en réalité un développeur indépendant, MISR Italia, qui nous a demandé de concevoir ce projet. Nous nous sommes inspirés de nos créations précédentes, en Italie, aux Pays-Bas et en Chine, qui visaient à intégrer une nature vivante dans l’architecture. Nous les avons réinterprétées en tenant compte du contexte du Caire.

Chaque “forêt verticale” est unique. Même si le concept des trois cubes est le même que celui que nous avons développé à Milan, ces structures sont conçues pour répondre à différents besoins, notamment en eau, et tiennent compte des conditions climatiques. Nous travaillons avec des ingénieurs, des experts de l’environnement et des botanistes car notre première démarche consiste à sélectionner les plantes qui seront le plus adaptées à l’endroit où le bâtiment sera édifié. Elles sont issues de l’environnement où sera construite notre “forêt verticale”, dans le but de minimiser l’impact de l’entretien et de réduire les frais. Cela permet aussi de favoriser la biodiversité en respectant l’écosystème local, et de rendre ainsi nos projets durables. C’est seulement à ce stade que nous réfléchissons au dessin de nos façades et à l’architecture de manière à ménager l’espace idoine entre les différents balcons pour respecter l’évolution tridimensionnelle de chaque type de plantes. Nous dessinons des maisons pour des arbres qui accueillent aussi des humains.

Nous souhaitons proposer un Caire vert, à travers une végétalisation des toits et des corridors pour relier les différents espaces

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - L'Australie nie avoir importé le Covid sur les îles Tonga :

Un responsable de la défense australienne a assuré mercredi qu'un navire de guerre livrant de l'aide aux îles Tonga n'était pas à l'origine des premiers cas de Covid-19 dans l'archipel, frappé le mois dernier d'une éruption volcanique et d'un tsunami dévastateurs et qui a instauré un confinement.

Le navire australien HMAS Adelaïde a accosté la semaine dernière à Nuku'alofa, la capitale, pour décharger de l'aide, malgré la découverte à bord d'un foyer de contamination au sein de l'équipage. Le royaume, qui compte 100.000 habitants, était jusqu'alors l'un des rares pays épargnés par le virus. Mais le Premier ministre, Siaosi Sovaleni, a annoncé que deux hommes travaillant dans le port de Nuku'alofa, la capitale, avaient été testés positifs cette semaine. Il a précisé que les deux hommes étaient asymptomatiques et doublement vaccinés, comme environ 85% de la population des Tonga. Trois membres de leur famille, dont deux enfants, ont également été testés positifs au coronavirus et placés à l'isolement, ont précisé ensuite les autorités.

Le chef des opérations des forces de défense australiennes, le lieutenant général Greg Bilton, a affirmé que le foyer survenu à Nuku'alofa "ne semble pas avoir évolué à partir de l'Adelaïde". M. Bilton a déclaré que le navire de guerre, qui a enregistré 51 cas de Covid-19 parmi les 630 membres d'équipage depuis son départ de Brisbane en janvier, était amarré dans une zone du port différente de celle où travaillaient les deux hommes testés positifs. "Nous avons déchargé (les fournitures) de manière à respecter la distanciation sociale, sans contact, conformément aux dispositions prises avec les responsables tongiens sur le quai", a déclaré le responsable à la chaîne Sky News Australia. "Je ne pense donc pas qu'il y ait de lien, il n'y a aucune preuve de cela".

Les habitants des Tonga ont reçu l'ordre de rester chez eux à partir de mercredi et le Premier ministre a annoncé qu'une réévaluation de la situation épidémique serait faite toutes les 48h. L'aide humanitaire venue du monde entier afflue depuis l'éruption du 15 janvier , l'une des plus importantes enregistrées depuis des décennies qui a recouvert les Tonga de cendres toxiques, faisant trois morts. L'archipel a fermé ses frontières début 2020 en raison de la pandémie provoquée par le coronavirus. Depuis, ce pays n'avait enregistré qu'un seul cas de Covid-19, celui d'un homme arrivé de Nouvelle-Zélande en octobre 2021 et qui s'est depuis totalement remis.

Après l'éruption volcanique et le tsunami, des navires des marines australienne, néo-zélandaise, américaine, française et britannique ont livré de l'aide. Toutes les livraisons ont été effectuées en conformité avec des protocoles stricts de "non-contact" afin de tenir le virus à distance.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Pékin 2022 : le rêve de Richardson Viano, premier skieur haïtien aux Jeux Olympiques :

Richardson Viano a grandi en France, mais ce sont les couleurs de son pays de naissance, Haïti, qu’il va fièrement représenter. Le jeune homme de seulement 19 ans va devenir le premier sportif haïtien à participer aux Jeux Olympiques d’hiver. Celui qui a passé les premières années de sa vie dans un orphelinat n’était pas destiné à devenir skieur. Adopté par un couple d’italiens installés dans les Hautes-Alpes, Richardson a découvert le ski à trois ans, ne s’imaginant pas un jour faire les Jeux. Mais un appel à tout changé. Un jour, le président de la Fédération haïtienne de ski Jean-Pierre Roy l’a contacté pour lui proposer de porter les couleurs de son drapeau.

En 2018, quelques mois plus tôt, il avait pourtant décidé de tout arrêter, faute de résultats suffisants pour espérer un jour faire partie de l’équipe de France de ski. «Je n'y ai pas cru. Je croyais à une blague d'un copain. À la fin de l'appel, j'ai fait des recherches sur internet et j'ai découvert qu'il y avait bien une fédération de ski à Haïti. Quelques jours plus tard, je l'ai rappelé puis on l'a rencontré avec mes parents», raconte-t-il sur le site Internet des Jeux Olympiques . Avant de lui donner sa décision, Richardson Viano a tenu à vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une blague. «Sans cet appel, j'aurais certainement arrêté le ski et je serais en train de travailler dans le bâtiment», se souvient-il. «Il vient de loin, ce n'est pas un jeune qui vient de la montagne, ses gènes sont plutôt 'mer', mais c'est un battant, il a toujours su serrer les dents pour s'intégrer dans le milieu du ski», commente son père, cité par France 24 . «J’ai souffert pour en arriver-là», déclare le jeune skieur interrogé par Télématin .

Le 4 décembre 2019, Richardson Viano a participé à sa toute première course officielle sous les couleurs d’Haïti. Le début de sa belle histoire. Deux en plus tard, au slalom géant des Championnats du monde 2021, il a pris la 35ème place. Dans Télématin, il explique n’attendre aucun résultat à Pékin mais espère «prendre de l’expérience». «Aller aux Jeux Olympiques d'hiver, à Pékin avec un athlète haïtien qualifié en ski alpin, c'est tellement puissant quand on pense à la situation du pays», déclare Jean-Pierre Roy, président de la Fédération haïtienne de ski, au site des JO.

De son propre aveu, Richardson «n’a pas un don ni le ski dans la peau». «J'ai dû beaucoup travailler pour en arriver là». «J’aimerai que mon histoire puisse inspirer d’autres gens, lance-t-il à Télématin. La vie parfois te mets à genoux, mais si tu te bats, que tu ne baisses pas les bras, que tu t’entraines dur, tu peux y arriver», voilà le message que le jeune homme qui dit avoir Haïti dans le sang, veut faire passer. «C'est un rêve pour moi d'être ici et de représenter Haïti aux Jeux olympiques d'hiver pour la première fois. J'espère que cela montrera que notre pays ne se limite pas aux tremblements de terre et autres catastrophes», ajoute-t-il.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - «Une catastrophe sanitaire» : le gouvernement déclare l'état d'urgence en Nouvelle-Calédonie :

L'état d'urgence sanitaire, qui inclut des mesures d'interdiction de déplacement hors du domicile, a été déclaré mercredi en Nouvelle-Calédonie, a annoncé le gouvernement, faisant valoir que l'épidémie de Covid-19 "y constitue une catastrophe sanitaire". L'archipel du Pacifique-Sud aux 270.000 habitants, longtemps épargné, est frappé depuis janvier, avec le variant Omicron, par une deuxième vague de contaminations au coronavirus. "Le Premier ministre a présenté un décret déclarant l’état d’urgence sanitaire en Nouvelle-Calédonie", a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal , à l'issue du Conseil des ministres. "Sous l'effet du variant Omicron, la circulation de la Covid-19 connaît une augmentation considérable" sur ce territoire, a-t-il ajouté.

Au 1er février, le taux d’incidence mesuré sur les sept derniers jours glissants était de 1.468 cas pour 100.000 habitants, en hausse sur cette période de 40%. Le nombre de personnes hospitalisées a augmenté avec 26 personnes hospitalisées mardi. "La couverture vaccinale est également plus faible" en Nouvelle-Calédonie que dans l’Hexagone, a relevé le gouvernement, ajoutant que "les risques de développer des formes graves de la maladie sont fortement majorés et peuvent conduire rapidement à une saturation des structures hospitalières sur le territoire".

"La situation semble s'améliorer dans les Antilles, en Guyane, à Mayotte" : Au 31 janvier, un peu plus de 68% de la population calédonienne avait reçu au moins une dose de vaccin, selon M. Attal. "La vague épidémique actuelle de Covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population, justifiant que l’état d’urgence sanitaire y soit déclaré", a-t-il résumé. L'état d'urgence sanitaire "permettra au haut-commissaire de la République de prendre des mesures d’interdiction de déplacement hors du domicile", a précisé le porte-parole, en assurant que ces mesures seraient "strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu".

Restée longtemps exempte de Covid-19, la Nouvelle-Calédonie a été frappée début septembre par une violente épidémie. Elle est entrée mi-janvier dans une "deuxième vague" avec le variant Omicron, selon les autorités sanitaires de l'archipel français. Ailleurs en Outre-mer, "la situation semble s'améliorer dans les Antilles, en Guyane, à Mayotte" où "l'épidémie commence à ralentir", a indiqué Gabriel Attal. La Martinique est en état d'urgence depuis le 8 décembre avec couvre-feu à 20H00. Sur l'Ile de Réunion, l'état d'urgence a été déclaré le 27 décembre. Puis le 5 janvier en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, avec à la clé des restrictions de déplacements et des couvre-feu décidés localement par les préfets.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - «Comme il y a une grande Fête de la musique», Jadot veut une «grande Fête du sport» :

Yannick Jadot, prétendant à l'Elysée, veut repenser la place du sport dans le quotidien des Français, enfants et adultes. «Moi je veux faire, comme il y a une grande Fête de la musique, une grande Fête du sport», a-t-il déclaré sur RTL mercredi.

Invité d’une émission spéciale de RTL mercredi, le candidat des Verts à la présidentielle a été interrogé sur son programme et ses ambitions. Il a notamment évoqué son souhait de valoriser le sport au quotidien. «Moi je veux faire, comme il y a une grande Fête de la musique, une grande Fête du sport», a déclaré Yannick Jadot . «Je veux que chaque enfant ait accès à une heure de sport par jour et chaque adulte 30 minutes. Pas mal d’entreprises sont en train de repenser l’aménagement du travail avec le télétravail…»

«Nous aiderons à l’installation d’équipements sportifs. C’est bon pour l’épanouissement, c’est bon pour la tête, c’est bon pour le physique, a-t-il argumenté. On aura une grande politique du sport dans nos quartiers et nos entreprises», a-t-il encore promis.

Lors de la présentation de son programme , le week-end dernier, il a indiqué, dans la catégorie Santé, que le budget du sport serait triplé et porté à trois milliards d’euros, s'il accède au pouvoir. Cette valorisation du sport, le candidat des Verts l’avait déjà évoqué fin janvier lors d’un déplacement dans un club des Hauts-de-Seine. Il avait promis l’accès à une heure de sport par jour pour les jeunes et une demi-heure pour les adultes. «La santé ce n’est pas juste se vacciner contre le Covid, mais aussi que tout le monde puisse accéder au sport», arguait-il. Pour les élèves, il indiquait vouloir «renforcer l’Education physique et sportive» à l’école, selon lui «délaissée» par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale. Quant à la «fête nationale annuelle du sport» qu’il envisage, il la situait au printemps.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Valérie Pécresse trouverait «tout à fait lâche» un refus de Macron de débattre :

Valérie Pécresse a assuré mercredi qu'elle trouverait "tout à fait lâche" qu'Emmanuel Macron refuse un débat avant le premier tour de la présidentielle, et s'est posée comme "la seule à pouvoir battre" le chef de l’État et sa "présidence du mépris". "Je vois un président qui a peur de débattre", car "il sait que tout ce qu'il est en train de construire comme vitrine est en fait un écran de fumée", a affirmé sur CNews la candidate LR à la présidentielle, alors que le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'est déclaré "sceptique" sur l'utilité d'un tel débat.

"Je trouve ça tout à fait lâche de ne pas venir défendre soi-même son bilan, on a besoin qu'il soit montré aux Français", a ajouté Valérie Pécresse en assurant que pour sa part elle ne débattrait pas avec "un porte-voix de la présidence du mépris". Étrillant le chef de l’État, elle a énuméré: "32% de hausse des violences, 270.000 titres de séjour, 100.000 réfugiés (...), on a aujourd'hui un bilan qui est mauvais", avec en outre "une école en grande souffrance, une justice noyée, une santé à bout de souffle".

Qualifiant sa politique économique de "village Potemkine", elle a en outre estimé qu'"Emmanuel Macron n'a pas dans son vocabulaire le mot sanction" car "il est communautariste, il vient de la gauche". Quant à sa politique migratoire "elle n'est pas pilotée, c'est un souk absolu" avec "une France passoire", a estimé Valérie Pécresse qui défend, elle, l'idée de quotas. Elle a aussi redit son projet d'"alliance" des pays frontaliers, "qu'on aide puissamment pour remplir une mission de contrôle des frontières extérieures de l'Europe", avec des camps d'enregistrement des migrants comme en Grèce. "Ça marche, c'est efficace, on peut le faire partout aux frontières de l'Europe", a-t-elle assuré.

La présidente de l'Ile-de-France a défendu un projet de "dignité, liberté, ordre" en assurant: "avec moi ce sera impunité zéro, plan Orsec pour la justice pour sanctionner rapidement". "Je suis la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron car la seule à porter un vrai projet global de la France", a-t-elle martelé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - A Marseille, fin de la grève des éboueurs :

La métropole Aix-Marseille-Provence et le syndicat FO ont annoncé mercredi la fin du mouvement de grève des éboueurs entamé le 18 janvier, le troisième depuis quatre mois à Marseille , où des milliers de tonnes tonnes d'ordures ont à nouveau envahi la ville. Le préavis de grève est officiellement levé à partir de jeudi soir, a annoncé à l'AFP le secrétaire général adjoint de FO à la métropole, Patrice Ayache. La métropole espère un retour à la normale d'ici huit jours, avec quelque 2.000 tonnes d'ordures encore à ramasser à travers la ville, a précisé à l'AFP Yves Moraine, l'élu LR en charge des négociations sur ce dossier pour la métropole.

Force Ouvrière, puissant syndicat majoritaire parmi les agents territoriaux, que ce soit à la ville de Marseille ou la métropole, a annoncé avoir obtenu une augmentation de 40 euros brut pour les éboueurs marseillais, ainsi que l'ouverture d'un "chantier de revalorisation de l'ensemble du régime indemnitaire" des agents chargés du ramassage des poubelles.

A l'origine du mouvement, FO exigeait une augmentation de 80 euros pour les éboueurs marseillais, qui seraient moins bien payés que leurs homologues d'autres communes de la métropole. "Je prends acte de la reprise annoncée du ramassage des déchets par la métropole et je m'en félicite pour les Marseillais", a réagi le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan, dans une déclaration transmise à l'AFP, après avoir décidé de s'engager dans ce conflit lundi soir en faisant "intervenir en urgence" des camions-bennes du privé pour tenter de ramasser les tas d'immondices menaçant notamment de terminer à la mer avec le fort mistral.

"A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle", avait justifié le maire de Marseille, en s'immisçant dans un domaine pourtant réservé à la métropole, dirigée par Martine Vassal (LR): "Tous les éléments sont réunis pour nous précipiter vers un drame sécuritaire et écologique", selon l'édile représentant une coalition de gauche, qui se dit contraint de "sortir du cadre légal pour protéger les Marseillaises et les Marseillais", en mobilisant des "moyens dérogatoires extraordinaires afin de préserver la salubrité publique".

Cette nouvelle crise des ordures était d'autant plus menaçante que la ville est actuellement soumise à un très violent mistral risquant à la fois d'emporter une grande partie des déchets vers la mer, mais aussi d'attiser les feux de poubelles déclenchés ici et là par des Marseillais excédés. A l'issue du premier mouvement de grève des ordures, début octobre, des centaines de tonnes de déchets encore dans les rues avait été poussés vers la mer lors dun week-end de vent violent sur la ville.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2032) : MERCREDI 2 FEVRIER 2022

Mercredi 2 Février 2022 - Jordan Bardella (RN) annonce sa mise en examen pour ses propos sur Trappes :

Le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella , a annoncé mercredi sa mise en examen pour avoir qualifié en octobre 2021 la ville de Trappes (Yvelines) de "République islamique". "J'ai reçu la notification de la mise en examen pour avoir qualifié la ville de Trappes de République islamique en rentrant chez moi hier", a indiqué l'eurodéputé RN sur Europe 1 .

En octobre 2021, après la réélection du maire de Trappes Ali Rabeh, Jordan Bardella, déplorant dans un communiqué que "le gouvernement reste passif devant la constitution de Républiques islamiques en miniature", avait réclamé que l'édile, qu'il soupçonnait de clientélisme islamiste, soit révoqué et sa ville mise sous tutelle.

"Je déplore que la justice française poursuive le même but aujourd'hui que les islamistes, à savoir faire taire ceux qui dénoncent le réel et ceux qui refusent de voir d'innombrables quartiers en France se transformer", a critiqué mercredi M. Bardella.

Car cette mise en examen intervient "dans une période où nous apprenons que des journalistes, et notamment une de vos confrères de M6 et un habitant de Roubaix, ont été placés sous protection policière pour avoir pas seulement dénoncé, mais simplement décrit le réel et montré la progression de l'islamisme dans la ville de Roubaix", a-t-il déploré. L'animatrice de M6 Ophélie Meunier et un jeune homme originaire de Roubaix, Amine Elbahi, ont été placés sous protection policière après avoir reçu des menaces à la suite d'un reportage de l'émission "Zone Interdite" sur l'islamisme.

"Cette présidentielle sera évidemment un enjeu de civilisation mais aussi un enjeu de sécurité parce que l'islamisme aujourd'hui a pris le pouvoir dans beaucoup de quartiers et nous sommes les seuls à nous y opposer", a ajouté M. Bardella.

"Les persécutions physiques ou judiciaires de ceux qui disent le réel en disent long sur l’état de la France. Agissons avant qu’il ne soit trop tard", avait-il tweeté auparavant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens