Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Le point du corona virus le 23 janvier 2022 au soir :

Arme critiquée du gouvernement contre le variant Omicron, le pass vaccinal remplace lundi le pass sanitaire et devient obligatoire pour les personnes de plus de 16 ans souhaitant se rendre au restaurant ou prendre le train. La plupart des dispositions du projet de loi - adopté définitivement le 16 janvier par le Parlement au terme de débats houleux - ont été validées vendredi par le Conseil constitutionnel, à l'exception, en pleine campagne présidentielle, de la possibilité d'exiger un pass sanitaire lors de meetings politiques. A partir de ce lundi, un test négatif ne suffit plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé: il faut justifier pour les plus de 16 ans d'un statut vaccinal contre le Covid-19 afin d'avoir accès aux activités de loisirs, restaurants et bars (sauf restauration collective), foires ou transports publics interrégionaux (avions, trains, cars).

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en soins critiques est resté quasi stable dimanche avec 3.760 malades contre 3.746 samedi, selon les chiffres de Santé publique France. Ces services ont enregistré 143 nouvelles admissions au cours des dernières 24 heures, contre 214 la veille. Les contaminations au Covid-19 restent à un niveau élevé avec 301.614 personnes testées positives en 24 heures, selon les données publiées dimanche par Santé publique France. En moyenne sur sept jours, cet indicateur s'élève à 360.007 cas. Actuellement, 28.838 patients Covid sont accueillis à l'hôpital, contre 28.515 vendredi. En 24 heures, 1.094 personnes ont été admises à l'hôpital contre 1.994 la veille. S'il est beaucoup plus contagieux que ses prédécesseurs, le variant Omicron donne aussi moins de formes sévères, ce qui se traduit notamment par des passages moins longs à l'hôpital et des admissions moins fréquentes en réanimation.

En 24 heures, 115 personnes sont mortes du Covid, selon les données publiées dimanche par Santé publique France, contre 167 la veille, portant le bilan total des décès à 128.629 depuis le début de l'épidémie. Alors que le pass vaccinal entre en vigueur lundi, 53.813.666 personnes ont reçu au moins une injection (soit 79,8% de la population totale) et 52.479.166 personnes ont un schéma vaccinal complet (77,8% de la population totale). Par ailleurs, 33.830.125 personnes ont reçu une dose de rappel

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Sondage de la présidentielle : Pas d’effet Zemmour sur Le Pen :

Après un week-end marqué par la mise en scène par Eric Zemmour de ses ralliements venus de LR et du RN, le polémiste reste stable dans notre sondage, toujours largement devancé par Marine Le Pen. Avant l'élection présidentielle de 2022, chaque jour à 17 heures, du lundi au vendredi, découvrez les résultats de notre sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match-LCI-Sud-Radio.

Eric Zemmour rêvait de relancer sa dynamique en organisant un grand meeting à Cannes ce week-end et surtout en mettant en avant les transferts d’élus venus du RN . Mais l’effet escompté n’est pas là. Dans notre sondage #LaPrésidentielleEnTempsRéel Ifop-Fiducial pour Paris Match , il reste stable, à 12%, loin derrière Marine Le Pen qui prend 0,5 point pour arriver à 18% d’intentions de vote. Pari raté donc pour l’instant. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, leurs électorats présentent peu de similitudes. Alors bien sûr le polémiste prend des voix chez la candidate RN : 22% de ses potentiels électeurs ont voté pour Marine Le Pen en 2017, et 19% ont mis un bulletin Fillon dans l’urne. La candidate parvient quant à elle à rassembler la majorité de ses électeurs 2017 (66%) mais ne prend que 2% des électeurs Fillon. Mais les origines sociales et géographiques de ceux qui les soutiennent sont très différentes.

Pour résumer, à Zemmour les catégories aisées et à Le Pen les électeurs les plus modestes et les habitants des zones rurales. Dans le détail, le polémiste séduit 21% des ménages les plus aisés (dont le revenu mensuel est supérieur à 2650 euros par personne au foyer) contre 8% seulement des plus pauvres (revenu inférieur à 970 euros) tandis que Marine Le Pen réalise respectivement des scores de 8 % chez les plus riches et de 24% chez les catégories les plus populaires. Ses intentions de vote explosent dans les communes rurales (28% soit 19 points de plus que Zemmour, à 9%) alors qu’elle ne fait que 11% dans l’agglomération parisienne (à jeu égal avec Zemmour) et 17% dans les communautés urbaines de province (où le candidat de Reconquête ! est à 13%).

Autres enseignements du sondage du jour, la tendance baissière pour Emmanuel Macron qui perd 1 point dans les intentions de vote à 24,5%, soit 1,5 point de moins qu’au début de ce rolling. Et la baisse de l’écologiste Yannick Jadot qui perd aussi 1 point pour arriver à 5%, son plus bas score depuis quinze jours. Il laisse Jean-Luc Mélenchon caracoler en tête de la gauche (+0,5 point à 10,5%). La socialiste Anne Hidalgo (+0,5) repasse légèrement devant Christiane Taubira (3,5 % contre 3%).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Pour Anne Hidalgo, la « vraie ligne de départ » de la campagne débutera avec les parrainages :

 Invitée de RTL pour un petit déjeuner de campagne, Anne Hidalgo a répondu aux questions d’Alba Ventura et de François Lenglet ce lundi 24 janvier. La maire de Paris avait annoncé sa candidature aux présidentielles le 21 septembre 2021 depuis Rouen. Elle justifie ce choix par ses convictions et ses valeurs, et souhaite s’attaquer en priorité à la question des inégalités et de l’environnement.

Entre la concurrence de Christiane Taubira et des sondages qui la donnent entre 3 et 5% des intentions de vote, la campagne d’Anne Hidalgo a du mal à décoller. Les images de son meeting à Aubervilliers inquiètent : un tiers des chaises étaient vides et ni les ténors du Parti socialiste Martine Aubry ni Bernard Cazeneuve n’étaient présents. Cette rencontre, qui aurait rassemblé 1200 personnes ne décourage pas la candidate, qui a déclaré : « je vous donne rendez-vous le 10 avril », puis a ajouté : « je me bat pour porter nos couleurs et espère gagner ».

« Cette campagne n’a pas encore démarré », a-t-elle affirmé. Pour elle, la « vraie ligne de départ » sera lorsque tous les candidats auront aligné leurs parrainages (le 4 mars prochain). Avec une gauche de plus en plus divisée, même François Hollande serait prêt à se présenter. Une déclaration que la socialiste ne prend pas au sérieux. La candidate qui avait tenté de rassembler la gauche en décembre n’a pas donné non plus son accord pour être soumise au vote de la primaire populaire. Elle a déclaré appartenir à une famille politique et veut désormais suivre son propre projet.

Sur le plan économique, François Lenglet a relevé une importante liste de dépenses dans son programme. Rénovation de logements, construction de logements sociaux, minimum retraite à 1200 euros, 5000 euros pour chaque jeune de 18 ans… le journaliste a questionné la candidate sur la cohérence économique entre recettes et dépenses. La maire de Paris a dit vouloir réorienter les dépenses, et financer son projet par la création de valeur par le travail, la réindustrialisation, en allant vers des secteurs devant être décarbonés et respectueux de l’environnement. Les inégalités sont aussi l’une de ses principales occupations : elle souhaite lutter contre la fraude et réduire les écarts de salaire. Elle a justifié la baisse de la TVA sur l’essence, une mesure peu écologique, en la qualifiant de « mesure conjoncturelle au pouvoir d’achat ». Selon elle, les services publics comme l’école et la santé qui ont beaucoup souffert pendant la crise doivent aussi être mieux accompagnés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Radio d'une rescapée du Bataclan mise aux enchères: la blessée «extrêmement choquée» :

La rescapée du Bataclan dont le chirurgien a tenté de vendre une radiographie des blessures aux enchères sur internet , est "extrêmement choquée" par la "démarche mercantile" et le "mépris" du médecin, a indiqué lundi son avocate dans un communiqué à l'AFP. "Ce médecin, non content de violer le secret médical de cette patiente, a jugé bon de décrire sur le site de vente en ligne la vie privée de cette jeune femme, la rendant ainsi parfaitement identifiable", écrit aussi Me Elodie Abraham au sujet de sa cliente, qui souhaite garder l'anonymat.

Il ne "semble pas avoir pris la mesure de son acte puisqu’il n'a pas hésité à prendre contact dimanche avec la victime, pour se justifier sans manifester le moindre regret ni la moindre empathie à son égard", souligne-t-elle.

C'est "une erreur grossière que je regrette amèrement", a finalement indiqué lundi le médecin sur son compte Twitter. "Je me rends compte que je me suis totalement égaré dans une démarche inepte et déplacée qui a légitimement offensé ceux que j'avais eu l'honneur de soigner : les victimes d'attentats", a-t-il ajouté.

Le médecin précise qu'il a détruit "l’œuvre en question". "Nul n'a pu et ne pourra s'en porter acquéreur et je n'en ai retiré aucun profit", a-t-il insisté. Adressant ses excuses "à celles et ceux qui ont été légitimement heurtés et tout particulièrement aux patients rescapés des attentats du 13-Novembre", le médecin indique qu'il souhaite "pouvoir continuer à servir" au sein du service public hospitalier.

Selon Mediapart, qui a révélé l'affaire samedi, ce chirurgien orthopédiste réputé, Emmanuel Masmejean, a mis aux enchères sur OpenSea, un site spécialisé dans la vente d'objets numériques NFT, la radiographie d'une rescapée du Bataclan qu'il avait opérée, sur laquelle on voit un avant-bras transpercé par une balle de kalachnikov.

Le patron de l'AP-HP Martin Hirsch avait aussitôt annoncé que les hôpitaux de Paris saisiraient la justice, en dénonçant un "acte scandaleux". "La victime fait confiance aux institutions et autorités compétentes pour engager toutes poursuites tant disciplinaires que pénales afin que de tels actes ne soient plus envisageables à l'avenir", a indiqué l'avocate de la jeune femme. Elle se réserve par ailleurs "la liberté de s'associer à ces procédures, afin que l'exemplarité des sanctions soient à la hauteur de la gravité de la violation et du mépris manifesté par ce médecin". Selon Mediapart, la radio était mise en vente pour la somme de 2.776 dollars. Le chirurgien a reconnu les faits auprès du site d'investigation, expliquant l'avoir fait "dans une vocation pédagogique".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - En images, Athènes plongée dans une tempête de neige exceptionnelle :

La neige a recouvert lundi une grande partie de la Grèce, jusqu'à l'île méridionale de Crète, en raison d'une vague de froid avec des températures qui sont parfois descendues à -14 degrés Celsius, provoquant coupures de courant et de routes. La neige est pour la première fois cet hiver tombée dans le centre d'Athènes, ce qui a conduit à la fermeture du Parlement grec ainsi que des écoles.

Le transport aérien et maritime n'a pas été impacté, mais la circulation des rames de métro jusqu'à l'aéroport de la capitale a été perturbée. "C'est une situation extrême pour notre pays", a commenté Christos Zerefos, un professeur de physique atmosphérique, sur la chaîne de télévision publique ERT.

Costas Lagouvardos, le directeur de recherche à l'Observatoire national d'Athènes, a quant à lui dit à la chaîne de télévision ANT1 que la capitale n'avait pas connu de telles conditions météorologiques depuis 1968. La neige est même tombée sur plusieurs îles grecques de la mer Égée (entre la Grèce et la Turquie), isolant certains villages de montagne sur celles d'Andros, de Naxos et de Tinos et recouvrant les plages de Mykonos.

De fortes chutes de neige se sont aussi produites sur l'île d'Eubée, au nord d’Athènes, déjà ravagée par des incendies cet été. Les municipalités y ont redoublé d'efforts pour maintenir les principales routes ouvertes, tandis que de nombreux villages ont été victimes de coupures d'électricité.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Un agriculteur appelle à tuer des loups, une enquête ouverte :

Une enquête a été ouverte après un appel à «tuer et faire disparaître les loups», une espèce protégée en France, lancé par un agriculteur président de la Coordination rurale de la Creuse, a indiqué dimanche la secrétaire d'État chargée de la biodiversité, Bérangère Abba. Pour protéger ses troupeaux face aux dégâts de prédation causés par le loup, Florian Tournadre avait déclaré samedi lors d'un reportage diffusé sur France 3 Limousin, que son syndicat invitait «les agriculteurs à prendre leur fusil de chasse».

«Il faut le tuer, le faire disparaître et ne rien dire, ce sera la meilleure solution. Un agriculteur travaille pour nourrir l'être humain, ne travaille pas pour nourrir un prédateur tel que le loup» a ajouté M. Tournadre, déclenchant notamment une prompte réaction des associations de défense des animaux sur les réseaux sociaux, dont One Voice ou la Fondation 30 Millions d'Amis. Le militant écologiste Hugo Clément a appelé le gouvernement à «réagir face à ce délinquant». «Au delà de l'image surréaliste d'un représentant syndical prônant l'usage des armes et la dissimulation de preuves pour s'affranchir des règles de droit, tuer ou appeler à tuer une espèce protégée est illégal et constitue un délit. Une enquête est ouverte», a répondu Bérangère Abba, également sur Twitter.

«Le loup est une espèce protégée. le tuer est illégal. Les services du ministère se sont saisis du dossier» a ajouté dans la soirée Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, toujours sur Twitter.

Plusieurs moutons avaient été attaqués fin décembre sur la commune de Féniers en Creuse, département où une cellule de veille a été mise en place depuis 2020, composée des associations de protection de la nature, des services de l'Etat, collectivités locales et forestiers. Toute observation du loup doit être signalée au service départemental de l'Office français de la biodiversité (OFB).

Début décembre, le président de la Coordination rurale de Haute-Vienne Pierrick Gouteron, avait signé un communiqué affirmant qu'«un loup sur son territoire est un loup de trop».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Covid-19: L'OMS entrevoit la fin possible de la phase aiguë de la pandémie :

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé lundi que la fin de la phase aiguë de la pandémie est peut-être à portée de main dès cette année, au moment où entre en vigueur en France le pass vaccinal pour les plus de 16 ans.

"Nous pouvons mettre fin à la phase aiguë de la pandémie cette année - nous pouvons mettre fin au Covid-19 en tant qu'urgence sanitaire mondiale", le niveau d'alerte le plus élevé de l'OMS, a déclaré son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus. Pour y parvenir, les pays ne doivent pas rester les bras croisés et doivent entre autres lutter contre l'iniquité vaccinale, surveiller le virus et ses variants et prendre des mesures de restrictions adaptées, a-t-il expliqué à l'occasion de l'ouverture du Comité exécutif de l'OMS, qui se réunit cette semaine à Genève.

Or, en Afrique, 85% de la population n'a pas encore reçu une seule dose de vaccin, a-t-il souligné.

Il a aussi averti qu'"il est dangereux de supposer que (le variant très contagieux) Omicron sera le dernier variant ou de parler de fin de partie", car les conditions sont "idéales" actuellement dans le monde pour que d'autres variants émergent. Le potentiel d'un variant "plus transmissible et plus mortel" est "très réel", selon lui.

Dimanche, le directeur Europe de l'OMS Hans Kluge avait estimé qu'une sortie de la pandémie de Covid-19 pourrait se profiler dans la région deux ans après l'apparition de cette maladie sur le continent, dans un entretien avec l'AFP, dans lequel il appelait toutefois à la prudence du fait de la versatilité du virus.

L'OMS estime qu'Omicron pourrait avoir contaminé 60% de la population européenne d'ici à mars.

Dans un communiqué publié lundi, M. Kluge a souligné qu'"Omicron est en train de supplanter Delta à une vitesse sans précédent" en Europe. "Moins de deux mois après sa découverte en Afrique du Sud, il représente désormais 31,8% des cas dans la région européenne, contre 15% la semaine précédente", a-t-il ajouté.

En France, le pays d'Europe à l'incidence la plus élevée hors micro-Etats, le pass vaccinal a été introduit lundi et se traduit par un durcissement vis-à-vis des non-vaccinés, en dépit des critiques que ce nouveau dispositif suscite chez ses opposants. Un test négatif ne suffit plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé: il faut justifier pour les plus de 16 ans d'un statut vaccinal contre le Covid-19 afin d'avoir accès aux activités de loisirs, restaurants et bars (sauf restauration collective), foires ou transports publics interrégionaux (avions, trains, cars).

L'incidence en France est de 3.733 cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours, selon un comptage AFP. Le pays a enregistré une moyenne de 360.000 cas quotidiens sur la même période, ce qui en fait également le pays européen le plus touché en valeur absolue.

Le gouvernement a néanmoins annoncé la fin du port du masque en extérieur et du télétravail obligatoire le 2 février, puis la réouverture des discothèques et le retour de la consommation au comptoir le 16 février.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - En Creuse, Macron défend son «je traverse la rue» et ses projets pour l'université :

 La phrase a marqué son quinquennat. En septembre 2018, Emmanuel Macron avait déclaré à un horticulteur au chômage qu'il pouvait «traverser la rue» pour trouver du travail. Des jeunes lui ont ressorti cette formule, ce lundi à Ahun, dans la Creuse.

Interpellé par des jeunes dans la Creuse, Emmanuel Macron est revenu lundi sur des propos controversés, d'une part son "je traverse la rue" pour inciter les chômeurs à trouver un emploi et d'autre part sa récente allusion à des formations payantes à l'université. Lors d'un échange entre le président et des jeunes à Ahun, Florian, 20 ans, lui a ressorti sa fameuse petite phrase de septembre 2018 lorsque le chef de l'Etat avait dit à un horticulteur au chômage: "je traverse la rue et je vous trouve un travail" .

"Quand vous dites: traversez la rue pour trouver du travail", mais quand vous avez en face de vous un panneau stop, qui vous dit que vous n'avez pas assez de temps de travail, pas d'expérience professionnelle, or pour l'avoir il faut travailler et pour travailler il faut de l'expérience, donc on tourne en rond", a dit le jeune homme.

"Beaucoup de secteurs offrent des emplois, donc normalement, quand on a de la bonne volonté...", a répliqué le président, citant la plateforme "un jeune une solution" et le développement de l'alternance. "C'est un peu ça ce que je disais avec cette formule, qui était plus adaptée à Paris, où je me trouvais à ce moment-là qu'à ici, mais qui était totalement vraie à Paris. Pour qui est prêt à y aller, il y a du travail", a encore insisté le chef de l'Etat.

Autre sujet, qui a récemment suscité des critiques de ses adversaires pour 2022, ses récents propos sur la gratuité à l'université, où il jugeait intenable un système d'études supérieures "sans aucun prix" pour les étudiants mais avec un taux d'échec massif, sans autre explication.

Ses adversaires, de Valérie Pécresse à Yannick Jadot, l'ont accusé de vouloir augmenter les droits d'inscription. "Contrairement à ce que j'ai pu lire partout dans la presse, je n'ai jamais dit ça", s'est écrié Emmanuel Macron, en assurant qu'il ne voulait pas "faire payer" les étudiants mais au contraire lutter contre la précarité. "Je défie qui que ce soit de retrouver cette phrase qui est sortie partout. Il paraît qu'on est en campagne, et donc apparemment beaucoup de gens dans ce cas-là sortent des choses et vous font dire le contraire". "Ce que j'évoquais, c'est plutôt des formations professionnelles tout au long de la vie, que les universités vont devoir mettre en place et qui, elles, ont vocation à être payantes. Et qui vont permettre aux universités d'avoir ainsi des revenus et de fonctionner en se donnant plus de moyens", a-t-il expliqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Julian Assange autorisé à contester son extradition devant la Cour suprême britannique :

La Haute Cour de Londres a autorisé Julian Assange à contester l'autorisation de son extradition vers les Etats-Unis devant la Cour suprême britannique.

Un léger espoir pour Julian Assange . Lundi, la Haute Cour de Londres l'a autorisé à contester devant la Cour suprême britannique la décision autorisant son extradition vers les États-Unis, où il risque jusqu'à 175 ans de prison pour la diffusion, sur WikiLeaks, de centaines de milliers de documents classés défense. Mais la décision de la Haute Cour ne garantit pas un examen de son cas -la Cour suprême décidera elle-même-, d'où la prudence de sa compagne Stella Moris : «Nous sommes loin d'obtenir justice dans cette affaire. Tant que le dossier n'est pas classé, tant que Julian n'est pas libéré, Julian continue de souffrir. Depuis près de trois ans, il se trouve dans la prison de Belmarsh. Il souffre profondément», a-t-elle déclaré, citée par la BBC . L'avocate a eu deux enfants avec Julian Assange , conçus alors qu'il était réfugié dans l'ambassade de l'Équateur de Londres. Tous deux ont obtenu, en novembre dernier, le droit de se marier dans la prison de haute sécurité où il est détenu .

Il en avait été arrêté par la police britannique en avril 2019 , après sept années passées dans la représentation équatorienne où il s'était réfugié alors qu'il était libéré sous caution. Barbe blanche et cheveux attachés en arrière, le fondateur de WikiLeaks avait clamé : «Le Royaume-Uni doit résister», avant d'être embarqué dans un fourgon de la police londonienne. Peu après son interpellation, Elisabeth Massi Fritz, une Suédoise qui l'accuse de viol, avait annoncé qu'elle et ses avocats comptaient «tout faire pour que les procureurs rouvrent l'enquête suédoise et qu'Assange soit remis à la Suède et traduit en justice pour viol». Faute de pouvoir faire avancer l'enquête, la Suède avait abandonné les poursuites en mai 2017, à trois ans de la prescription.

En janvier 2021, une juge britannique avait rejeté la demande d'extradition de Julian Assange vers les États-Unis, citant des craintes pour sa santé mentale : «L'impression générale est celle d'un homme dépressif et parfois désespéré qui craint pour son futur. Confrontée aux conditions d'un isolement quasi-total sans les facteurs de protection qui limitent ces risques à la prison de haute sécurité de Belmarsh, j'estime que les procédures décrites par les États-Unis n'empêcheraient pas M. Assange de trouver une façon de se suicider et pour cette raison j'ai décidé que son extradition serait trop oppressive pour sa santé mentale.» Elle avait également ordonné sa libération, qui n'avait pas été accordée , citant «des motifs sérieux de croire que si M. Assange était libéré aujourd'hui, il ne se rendrait pas au tribunal pour faire face à la procédure de recours».

Mais cette décision avait été annulée en appel, en décembre dernier, estimant que les États-Unis avaient fourni suffisamment d'assurances sur le traitement qui serait réservé à Julian Assange, notamment qu'il reçoive les soins cliniques et psychologiques nécessaires et qu'il puisse demander à purger sa peine en Australie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - La puissance de l'éruption aux Tonga supérieure à des centaines de bombes d'Hiroshima, selon la Nasa :

L'Agence spatiale américaine (Nasa) a estimé que la puissance de l'éruption du volcan Hunga Tonga avait dépassé de très loin celle de la bombe atomique d'Hiroshima.

La force de l'éruption volcanique aux îles Tonga le 15 janvier a dépassé la puissance de la bombe atomique d'Hiroshima, ont déclaré des scientifiques de la NASA, tandis que les survivants de cette catastrophe décrivaient lundi un choc qui leur a "secoué le cerveau". Selon l'observatoire de la Terre de la NASA, le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha'apai a craché un champignon de fumée atteignant 40 kilomètres de haut lors de l'éruption qui a été entendue jusqu'en Alaska , à plus de 9.000 km de là, et a déclenché un tsunami.

La Nasa a déclaré que l'éruption était plusieurs centaines de fois plus puissante que la bombe atomique américaine larguée sur la ville japonaise d'Hiroshima en août 1945, dont la puissance était estimée à environ 15 kilotonnes (15.000 tonnes) de TNT. "Nous pensons que la quantité d'énergie libérée par l'éruption était équivalente à une quantité de TNT comprise entre 5 et 30 mégatonnes (5 à 30 millions de tonnes)", a déclaré le scientifique de la Nasa Jim Garvin dans la publication parue dimanche soir.

L'agence a déclaré que l'éruption avait "anéanti" l'île volcanique située à environ 65 kilomètres au nord de Nuku'alofa, la capitale des Tonga. Elle a recouvert d'une couche de cendres toxiques le royaume insulaire qui compte environ 100.000 habitants, empoisonnant l'eau potable, détruisant les cultures agricoles et anéantissant complètement au moins deux villages.

Il a également fait au moins trois victimes à Tonga et entraîné la mort par noyade de deux baigneurs au Pérou dont les côtes ont été frappées par des vagues exceptionnelles à cause de l'éruption.

Une "urgence environnementale" de 90 jours a été annoncée par les autorités péruviennes pour la zone côtière endommagée par le déversement de 6.000 barils de pétrole brut il y a une semaine, une marée noire qui continue de s'étendre et désespère les habitants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - L'ex-Premier ministre libanais Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique :

L'ancien Premier ministre et principal leader sunnite libanais Saad Hariri a annoncé lundi son retrait de la vie politique, à quatre mois d'élections cruciales, évoquant notamment "l'influence iranienne" sur le pays, le "désordre sur la scène internationale" et les "divisions internes".

Le quinquagénaire, propulsé sur la scène politique après l'assassinat de son père, l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, en 2005, a annoncé sa décision lors d'un bref discours prononcé à Beyrouth.

Cette annonce intervient après une série de revers financiers et politiques au cours des dernières années, tandis que le Liban est frappé par la pire crise socio-économique de son histoire.

"Je suspends ma participation à la vie politique et invite ma famille politique au sein du Courant du Futur à suivre ma voie", a-t-il déclaré, appelant sa formation à ne pas présenter de candidats aux élections législatives prévues en mai.

M. Hariri a déploré qu'il n'y avait "aucune possibilité positive pour le Liban à l'ombre de l'influence iranienne sur le pays, du désordre sur la scène internationale, des divisions internes, du confessionnalisme et du délitement de l'Etat".

L'Arabie saoudite était autrefois le principal allié régional de M. Hariri, avant que leurs relations ne se détériorent au cours des dernières années, Ryad estimant qu'il était trop complaisant envers le puissant mouvement chiite pro-iranien Hezbollah.

La crispation de ses relations avec l'Arabie saoudite a constitué un tournant dans sa carrière politique.

Le 4 novembre 2017, Saad Hariri a annoncé sa démission depuis Ryad, dénonçant l'impact négatif du Hezbollah sur le Liban.

Son annonce avait suscité l'indignation au Liban même chez ses adversaires à l'époque qui ont dénoncé une décision dictée par l'Arabie saoudite et accusé Ryad de le retenir en "otage".

Saad Hariri a quitté Ryad plus de deux semaines après sa démission et une intervention de la France.

Poids lourd de la politique libanaise, le Hezbollah est armé et financé par l'Iran, grand rival régional de l'Arabie saoudite, et représente la seule faction libanaise à avoir gardé ses armes après la guerre civile (1975-1990).

Au Liban, abonné aux crises politiques à répétition, M. Hariri a déjà dirigé trois gouvernements. Depuis son accession au pouvoir pour la première fois en 2009, il s'est peu à peu forgé une réputation d'homme de compromis.

Il a présenté sa troisième démission environ deux semaines après le début des manifestations populaires contre la classe politique le 17 octobre 2019.

Malgré sa nomination le 22 octobre 2020 pour former le gouvernement, il n'a pas pu aller au bout de sa mission du fait du ressentiment populaire et des divisions politiques.

Lors des dernières élections de 2018, qui ont consolidé l'influence du Hezbollah, le nombre de sièges du bloc parlementaire de M. Hariri a diminué d'environ un tiers.

Certains ont lié la baisse de sa popularité aux concessions politiques qu'il a faites, qui, selon lui, visaient à préserver la paix civile.

"Il ne fait aucun doute que pour éviter une guerre civile, j'ai dû faire des compromis", a déclaré Saad Hariri. "Ce souci a guidé tous mes pas, m'a fait perdre ma fortune personnelle, ainsi que certains amis à l'étranger et beaucoup d'alliés, même des frères", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Plusieurs Etats américains accusent Google de collecter des données sans autorisation :

Les procureurs de plusieurs Etats américains ont assigné Google en justice lundi, l'accusant de collecter les données de géolocalisation d'internautes même quand ceux-ci ont expressément refusé, ce que le groupe dément. Le groupe propose notamment aux utilisateurs du système d'exploitation Android ou aux propriétaires d'un iPhone utilisant un compte Google d'activer l'option empêchant la collecte de données de géolocalisation.

Or selon le document déposé lundi par les procureurs de la capitale fédérale de l'Indiana, du Texas et de l'Etat de Washington, même quand l'option était activée, "Google a continué à collecter et stocker" les données relatives à la localisation des internautes. Ces données provenaient de l'activité sur internet, de l'utilisation d'applications, ainsi que du Wi-Fi et d'interactions en Bluetooth.

Ce décalage entre les fonctionnalités proposées et leurs effets sur l'utilisation des données de géolocalisation a été mis au jour, en 2018, par l'agence de presse Associated Press. La dépêche publiée par AP a attiré l'attention des procureurs de plusieurs Etats, qui ont lancé leur propre enquête. Selon les procureurs, la période concernée va de 2014 à 2019 au moins. Chacun d'entre eux a saisi la justice de son Etat et réclame aux juges d'enjoindre à Google de cesser ces pratiques. Ils demandent également le remboursement des revenus générés grâce à la collecte et à l'utilisation des données de géolocalisation, ainsi que des amendes, d'un montant non précisé.

Sollicité par l'AFP, Google a fait valoir que l'action en justice "(s'appuyait) sur des affirmations inexactes et des assertions dépassées. Nous avons toujours intégré des options de protection des données dans nos produits et offert de contrôler efficacement les données de géolocalisation." "Nous allons nous défendre avec force et rétablir la vérité", a expliqué une porte-parole, qui a dressé une liste d'"améliorations" mises en place par Google "ces dernières années".

Elle comprend notamment des options qui permettent, selon la porte-parole, d'effacer automatiquement les données de géolocalisation au fil du temps ou de faire des recherches sur une adresse ou un lieu sans que les données ne soient stockées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2023) : LUNDI 24 JANVIER 2022

Lundi 24 Janvier 2022 - Prêtre pédocriminel en Allemagne : Benoît XVI rectifie ses déclarations :

Le pape émérite Benoît XVI a reconnu lundi avoir participé à une réunion clé en 1980 sur un prêtre allemand soupçonné d'avoir sexuellement agressé des mineurs , contrairement à ce qu'il avait déclaré aux auteurs d'un rapport à charge paru la semaine dernière.

Dans une lettre rendue publique par son secrétaire particulier et citée par l'agence de presse catholique allemande KNA, Benoît XVI "veut maintenant clarifier (le fait) que, contrairement à ce qui figure dans (son) audition, il a participé à la réunion du 15 janvier 1980".

Ses déclarations aux auteurs du rapport diffusé le 20 janvier par le cabinet Westpfahl Spilker Wastl (WSW) étaient "objectivement incorrectes" sur ce point, mais Benoît XVI réfute toute "mauvaise foi". L'erreur, affirme-t-il, "est le résultat d'une omission dans l'édition de ses déclarations"

Selon ce rapport, recensant plus de 400 victimes de telles violences dans l'archevêché de Munich et Freising qu'il a dirigé entre 1977 et 1982, le cardinal Joseph Ratzinger, avant qu'il ne devienne pape, était au courant du passé pédocriminel d'un prêtre, Peter Hullermann, même s'il l'a toujours nié.

En 1980, cet ecclésiastique, soupçonné de graves agressions de mineurs, avait été transféré de Rhénanie du Nord-Westphalie en Bavière. Or, d'après le protocole cité par le rapport, de la réunion sur l'admission de Peter Hullermann, son passé fut évoqué et Mgr Ratzinger était présent."

S'il reconnaît désormais sa présence, Benoît XVI soutient qu'"aucune décision n'a été prise sur l'attribution d'une mission pastorale au prêtre concerné". "Seule la demande de lui fournir un logement pendant sa thérapie à Munich a été acceptée", assure-t-il.

Le pape émérite de 94 ans, qui vit retiré dans un monastère du Vatican depuis sa démission en 2013, n'a pas encore directement réagi sur le fond du rapport, n'ayant pas eu le temps de le lire intégralement, d'après son secrétaire particulier. Mais il rejette toute responsabilité dans cette affaire.

Le Saint-Siège a de son côté dit vouloir étudier en détail le rapport, réitérant "son sentiment de honte et de remords" pour les violences commises.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens