Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Le point du corona virus le 21 janvier 2022 au soir :

Les contaminations restent à un niveau élevé, avec 400.851 personnes testées positives en 24 heures , même si elles marquent une petite baisse depuis quelques jours. Cet indicateur avait atteint un plus haut mardi (464.769), et en moyenne sur sept jours, il s'élève à 347.403 cas. Actuellement, 28.457 patients Covid sont accueillis à l'hôpital, contre 27.931 jeudi, et 24.511 il y a une semaine, précise Santé publique France. En 24 heures, 3.077 personnes ont été admises à l'hôpital. Les services de soins critiques, qui traitent les cas les plus graves notamment en réanimation, suivent une tendance inverse, avec un très léger reflux depuis plusieurs jours. Quelque 3.792 malades y sont pris en charge, contre 3.842 la veille, et 3.895 il y a une semaine.

Ces services ont enregistré 329 nouvelles admissions au cours des dernières 24 heures. S'il est beaucoup plus contagieux que ses prédécesseurs, le variant Omicron donne aussi moins de formes sévères, ce qui se traduit notamment par des passages moins longs à l'hôpital et des admissions moins fréquentes en réanimation. Les autorités sanitaires surveillent en outre de près un sous-variant d'Omicron apparu il y a quelques semaines, et qui s'est installé au Danemark. Ce sous-variant a été détecté en France "mais à des niveaux très faibles", selon l'agence sanitaire.

En 24 heures, 235 personnes sont mortes du Covid, portant le bilan total des décès à 128.347 depuis le début de l'épidémie. Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 53.764.805 personnes ont reçu au moins une injection (soit 79,7% de la population totale) et 52.437.130 personnes ont un schéma vaccinal complet (77,8 % de la population totale).

Omicron domine en Europe

Omicron est désormais le variant du Covid-19 dominant dans l'Union européenne (UE) et dans l'Espace économique européen (EEE), a annoncé l'agence de santé européenne vendredi. "Le type de transmission d'Omicron dans l'UE/EEE est passé de communautaire à dominante", a indiqué le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), basé à Stockholm. L'EEE inclut les 27 pays membres de l'UE, ainsi que l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.

Par ailleurs, les vaccins et doses de rappel contre le Covid-19 ont continué à avoir une efficacité très élevée contre les cas graves de la maladie pendant la vague provoquée par le variant Omicron, indique vendredi une vaste étude américaine.

Pendant la période durant laquelle le variant Delta dominait, l'efficacité du vaccin contre les hospitalisations dues au Covid-19 était de 90 % entre 14 à 179 jours après la deuxième dose d'un vaccin. Elle est tombée à 81 % plus de 180 jours après la deuxième dose et est montée à 94 % 14 jours ou plus après la troisième.

Une fois Omicron devenu dominant, l'efficacité du vaccin contre les hospitalisations entre 14 à 179 jours après la deuxième dose a été estimée à 81 %; elle était de 57 % après plus de 180 jours après la deuxième dose, et de 90 % 14 jours ou plus après la troisième.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Fabien Roussel (PC) propose le permis gratuit aux moins de 25 ans :

Fabien Roussel a proposé samedi de rendre le permis de conduire gratuit pour les moins de 25 ans, et favoriser ainsi l'égalité sur les questions de mobilité.

La question des déplacements en voiture personnelle "est une question d'égalité qui se pose pour beaucoup de Français (...) qui n'ont pas d'autre choix que de prendre la voiture pour se déplacer", notamment dans les zones rurales, a défendu M. Roussel invité au 13H de TF1.

"Je propose la gratuité du permis de conduire pour les moins de 25 ans, pour pouvoir défendre le droit à la mobilité pour tous", a-t-il annoncé.

Fabien Roussel propose également aux possesseurs de véhicules polluants une nouvelle prime à la conversion s'appliquant aux voitures d'occasion, et pouvant aller jusqu'à 10.000 euros.

"Je veux lutter contre la pollution, parce que c'est nocif pour la santé, mais sans taper sur les classes populaires, sans taper sur la classe ouvrière, sur les classes moyennes", a insisté le candidat du PCF, qui revendique d'incarner dans la campagne présidentielle une "gauche populaire".

Le pouvoir d'achat et le travail seront au cœur du programme de Fabien Roussel, qui doit être dévoilé lundi. Fabien Roussel est crédité samedi de 2,5% des intentions de vote dans un sondage Ipsos-Sopra Steria réalisé pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le Cevipof.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Election présidentielle : Valérie Pécresse investie par les Centristes :

Valérie Pécresse a officiellement reçu samedi le soutien des Centristes, petite formation à qui elle a promis "un programme de puissantes réformes", sans lâcher sur la fermeté en matière de régalien. "Mon projet est de droite, il est de rupture, mais il est 100% compatible avec vos valeurs", a assuré la candidate LR, en assurant: "nous sommes ici pour incarner une troisième voie entre l'immobilisme et la démagogie".

Elle s'exprimait lors du Conseil national des Centristes, qui venaient de voter une motion lui promettant de s'engager "pleinement et totalement pour sa campagne".

Rendant hommage à la "fidélité" du parti présidé par Hervé Morin, elle a salué des valeurs dans lesquelles elle "se reconnaît": "L'Europe, la solidarité, la liberté, la décentralisation" mais aussi "ouvert sur la société, ses évolutions" telles que "l'égalité entre tous quelle que soit leur couleur ou leur origine, l'égalité femmes-hommes".

Face au "cynisme présidentiel", la présidente de l'Ile-de-France a promis de "remettre de l'ordre dans les comptes" avec un programme de "puissantes réformes" sur les retraites, l'assurance chômage ou la décentralisation.

"Nous allons mettre au coeur de notre projet éduquer", a-t-elle également promis, en reprenant son idée de "nation éducative" qui "mettra fin au collège unique qui est en fait uniforme".

Critiquant sans le nommer Eric Zemmour, elle a estimé que "l'inclusion scolaire n'est pas une obsession dangereuse, mais une ardente obligation" car "nous devons apprendre l'existence de la vulnérabilité et de la différence". Et "je veux parler aussi dans cette campagne de tendresse, d'amour et de fraternité", a lancé l'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur.

"Je ne suis pas zig-zag, je ne dis pas à chacun ce qu'il souhaite entendre", a-t-elle ajouté au lendemain d'une visite au très droitier Laurent Wauquiez , en soulignant son "obsession" de "refaire nation". "Avec moi vous aurez une présidente qui remettra de l'ordre", a-t-elle assuré en proposant un "pacte d'impunité zéro" et un "plan d'urgence".

Hervé Morin de son côté a assuré n'avoir "aucun problème" avec cette fermeté sur le régalien. "Quand on est de centre-droit on est libéral, on est attachés aux libertés individuelles, mais on est aussi pour un Etat fort sur ses missions régaliennes, capable d'assurer la sécurité, la justice et la protection de nos compatriotes", a-t-il ajouté. Valérie Pécresse est ensuite attendue au Conseil national de l'UDI, qui devrait aussi lui voter son soutien.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Le Québec gelé par une vague de froid extrême :

Le Québec est habitué aux températures froides en hiver, mais ces derniers jours ont été particulièrement difficiles. La région connaît une vague de froid extrême, les températures tombant à certains endroits jusqu’à -40 degrés, rapporte le «Journal de Québec ». A Montréal, il devrait faire –20 degrés, portés par quelques vents légers avant de commencer à remonter dimanche et retrouver une certaine normalité. Le média canadien explique que la nuit de jeudi à vendredi a été marquée par un record de froid vieux de 1984.

Le 10 janvier dernier, un sans-abri a été retrouvé mort sous un pont de Montréal. «Le décès de cet homme est un événement tragique. J’ai une pensée aujourd’hui pour les proches et amis, c’est quelque chose qui me touche grandement. Les grands froids que nous connaissons cette semaine sont extrêmes», a réagi sur Twitter Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux. Jeudi, c’est une femme d’une soixantaine d’années qui a perdu la vie en raison du froid, a confirmé la Corporation Urgences-santé. Elle aussi vivait dans la rue.

Face à ces températures glaciales, la consommation d’électricité a fait un bon si fort que Hydro-Québec, responsable de la production, du transport et de la distribution de l'électricité au Québec, a demandé aux habitants de la région de limiter au mieux leur consommation lors de périodes si froides.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Joe Biden et Kamala Harris promettent de défendre le droit à l'avortement :

Le président américain Joe Biden et sa vice-présidente, Kamala Harris , ont promis samedi d'utiliser tous les moyens à leur disposition pour défendre le droit à l'avortement, dont l'avenir est suspendu à une décision de la Cour suprême. "Le droit constitutionnel établi dans Roe v. Wade" en 1973 "est attaqué comme jamais auparavant", ont-ils dit dans un communiqué à l'occasion du 49e anniversaire de cet arrêt historique. "C'est un droit qui, selon nous, devrait être inscrit dans la loi, et nous nous engageons à le défendre avec tous les outils dont nous disposons", ont-ils ajouté.

Sans utiliser le terme avortement dans leur communiqué, ce qui n'a pas manqué d'être relevé par certains militants pro-IVG, le président et sa vice-présidente se sont alarmés des tentatives de "restreindre l'accès aux soins de santé sexuelle et reproductive", notamment au Texas, dans le Mississippi et d'autres Etats.

Le droit à l'avortement aux Etats-Unis - qui n'est pas garanti par une loi fédérale - repose sur l'arrêt de la Cour suprême "Roe v. Wade". La haute cour y a estimé que la Constitution garantissait le droit des femmes à avorter. Elle a confirmé en 1992 ce droit tant que le foetus n'est pas viable, soit vers 22 à 24 semaines de grossesse. Mais forts du changement des équilibres à la Cour suprême, désormais dominée par des juges conservateurs, plusieurs Etats comme le Texas ont lancé l'offensive, adoptant des lois restrictives dont certaines en contradiction avec la jurisprudence afin de fournir à la haute cour une occasion de revenir sur le sujet. Vendredi, des milliers d'Américains opposés à l'avortement se sont rassemblés à Washington dans une ambiance optimiste, convaincus que la Cour suprême va bientôt revenir en arrière sur "Roe v. Wade".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Inflation, pourquoi elle s’installe :

Coucou, la revoilà ! Symbole des années 1970, l’inflation fait son grand retour. Sur un an, en France, l’Insee a confirmé que l’indice des prix à la consommation avait augmenté de 2,8%. Aux États-Unis, en 2021, elle a atteint 7% , le chiffre le plus élevé depuis 1982. Cette hausse des prix touche tout le monde puisqu’elle affecte les produits indispensables au quotidien. En tête: l’énergie, le gaz, l’électricité et l’essence, mais aussi l’alimentation. Les prix alimentaires ont grimpé de 1,4% sur douze mois, avec un net rebond pour les produits frais (+ 3,3 %), dont les légumes (+ 3,5 %). Cela peut modifier de manière importante notre vie de tous les jours: perte de pouvoir d’achat, augmentation générale et durable des prix… «Et la sensation désagréable de n’avoir aucune visibilité, explique Hippolyte d’Albis, président du Cercle des économistes et directeur de recherche au CNRS. Voilà un an, les prévisions de l’OCDE n’envisageaient pas d’inflation.»

Comment expliquer ce phénomène? Avec la pandémie, l’État a distribué des liquidités aux ménages. La demande est supérieure à l’offre. Mécaniquement, les prix augmentent. L’énergie a été la première touchée. Depuis l’automne, la hausse des tarifs réglementés de l’électricité est limitée à 4% grâce une baisse de la fiscalité. Sans cette intervention, le rebond des prix s’élèverait à… 40%. Cette hausse accélérée des prix signale aussi que, pour certains marchés, les limites du système productif sont atteintes, ce qui se traduit par des pénuries. Ainsi, en l’absence de composants électroniques, les constructeurs ne peuvent pas les fournir. Des produits de grande consommation commencent à manquer, comme les vêtements d’entrée de gamme. Ikea a annoncé un taux de 20% d’articles manquants. Aux ÉtatsUnis, en 2021, le prix des véhicules neufs a augmenté d’occasion).

La grande question qui divise les économistes aujourd’hui reste celle de la durée. L’Insee prévoit une inflation de 2,6% sur les six prochains mois. La Banque de France estime que nous sommes au pic et que les prix devraient redescendre. Mais les scénarios avec une inflation forte de l’ordre de 7%, voire plus, et même durable ne sont pas à exclure. Si certains aspects conjoncturels de celle-ci vont finir par s’estomper, d’autres, plus structurels, vont continuer à pousser les prix vers le haut. Parmi ceux-ci, le coût de la transition énergétique, la réforme de la politique agricole, les relocalisations et le maintien des taux d’intérêt à un bas niveau qu’il est impossible de remonter brutalement sans provoquer une tempête financière.

Il faut donc se préparer à vivre dans un environnement où beaucoup de biens et services vont coûter plus cher. Quasiment absent du débat électoral, ce thème de la vie chère pourrait vite rattraper les candidats.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - La vente des autotests en grande surface prolongée jusqu'au 15 février :

La vente des autotests en grande surface, autorisée depuis début janvier pour un mois, sera prolongée de deux semaines, jusqu'au 15 février, selon un arrêté publié samedi au Journal officiel. "Considérant que l'autorisation de vente au détail, à titre exceptionnel, des autotests en dehors des officines de pharmacies, a permis de faire face à la très forte demande", l’exécutif a jugé que "la soutenabilité de la stratégie de dépistage, dans un contexte de circulation intense du variant Omicron (...) implique de prolonger une fois la durée de cette dérogation de quinze jours, soit jusqu'au 15 février 2022", souligne l'arrêté.

L'autorisation, annoncée fin décembre, avait provoqué la colère des pharmaciens qui avaient jusqu'alors le monopole de la vente des autotests. Ils ont notamment accusé les grandes surfaces d'être responsables des ruptures de stocks dans certaines officines.

Avec l'arrivée du variant Omicron, l'incidence a explosé en France , comme dans de nombreux autres pays, et conduit à une hausse sans précédent du nombre de tests effectués. Rien qu'en janvier, le coût des tests pour l'état, qui comprend donc les PCR, les antigéniques et les autotests à certaines conditions, s'élevera à 1,5 milliard d'euros, a rappelé samedi sur France Info TV le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt, contre 6,9 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2021.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Gilbert Collard s'apprête à se «baigner dans le Rubicon» en raliant Eric Zemmour :

L'eurodéputé du RN Gilbert Collard va rallier la campagne présidentielle d'Eric Zemmour et l'annoncera lors d'un meeting du candidat prévu à Cannes (Alpes-Maritimes) samedi soir, a indiqué l'entourage du candidat d'extrême droite vendredi à la presse.

L'élu du Rassemblement national, proche de l'ancienne députée FN (devenue RN) Marion Maréchal, avait laissé entendre quelques heures auparavant sur Facebook qu'il rejoindrait la campagne d'Eric Zemmour. "Demain je vais me baigner à la rivière (...) Rubicon", avait-il affirmé sur le réseau social.

Avant lui, deux autres responsables RN ont rejoint la campagne de l'ancien éditorialiste: l'eurodéputé Jérôme Rivière , qui figurait parmi les porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, et l'ancien identitaire Damien Rieu, qui était l'assistant parlementaire de Philippe Olivier, proche conseiller de la candidate du RN.

Entre actualité judiciaire, déplacement chahuté et ressac dans les sondages, la campagne présidentielle d'Éric Zemmour traverse une période de turbulences , que son camp s'efforce de relativiser en mettant en avant les nouveaux ralliés venus du RN.

Eric Zemmour a entamé vendredi un déplacement dans les Alpes-Maritimes, à Menton et Antibes, avant un meeting samedi à Cannes, où il espère réunir 4.000 personnes. Il était accompagné vendredi par Jérôme Rivière et Damien Rieu, qui assure que le RN "stagne" et "régresse", alors que "Zemmour est une fusée, avec une dynamique et des ralliements".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Accusations d'agression sexuelle contre Bourdin : Jadot annule une interview vendredi :

Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a annulé un entretien prévu vendredi matin sur BFMTV et RMC avec le journaliste Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête pour des soupçons d'agression sexuelle, a-t-il confirmé à l'AFP. "Oui, on a fait ce qu'on devait faire", a commenté auprès de l'AFP l'eurodéputé en marge d'un déplacement à Colombes (Hauts-de-Seine), à l'ouest de Paris, confirmant une information révélée de L'Obs.

"On ne voulait pas fanfaronner là-dessus en disant: regardez comme je suis vertueux", a complété l'entourage du candidat pour justifier l'absence de communication initiale sur la raison de cette annulation. C'est finalement l'industriel Michel-Edouard Leclerc qui a été interrogé vendredi matin par le journaliste visé par une enquête à la suite d'un dépôt de plainte pour agression sexuelle par une ancienne journaliste de BFMTV et RMC.

Mardi, la candidate LR Valérie Pécresse avait participé à une autre émission de Jean-Jacques Bourdin , en soirée depuis la Corrèze. Mais elle avait tenu à dire un "propos introductif" sur les violences faites aux femmes, assurant face au journaliste que "la loi du silence, c'est fini".

Visiblement ému, Jean-Jacques Bourdin avait répondu qu'il avait décidé "de ne pas (s)'exprimer à ce sujet". "Mais je conteste les faits rapportés par la presse et je laisse la justice faire son travail", avait-il ajouté.

Après la révélation dans Le Parisien samedi dernier d'une plainte pour agression sexuelle pour des faits datant de 2013, la direction d'Altice Media, propriétaire de la chaîne, avait soutenu l'animateur âgé de 72 ans tout en se disant prête à prendre "toutes les mesures qui pourraient s'imposer" en fonction de "l'évolution" de cette affaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - Eric Zemmour considère que les associations d'aide aux migrants doivent être traitées «comme des ennemis» :

Les associations d'aide aux migrants seront "traitées comme des ennemis" car "elles agissent contre la survie de la France", a déclaré Eric Zemmour vendredi au poste frontière de Menton, dans les Alpes-Maritimes, où il a été accueilli par une centaine de manifestants.

"Moins de Zemmour, plus d'amour", "vive la France de la diversité et de l'inclusion", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants, parmi lesquels figurait l'agriculteur Cédric Herrou , poursuivi -puis finalement relaxé en mars- pour avoir convoyé des migrants venus d'Italie et organisé un camp d'accueil en 2016 dans la vallée de la Roya, près de la frontière franco-italienne.

"Ces gens agissent contre la survie de la France. Je considère que ce sont des ennemis. Ils seront traités comme des ennemis. Il n'y aura plus de subventions qui seront versées. Je les sanctionne. Cédric Herrou devrait être en prison. Ils sont complices des passeurs", a déclaré à la sortie du poste frontière Eric Zemmour, qui doit tenir samedi un meeting à Cannes. "Ce n'est pas la misère qui fait l'immigration. Ils viennent en France car c'est le marché d'allocations sociales le plus étendu au monde", a fustigé le candidat d'extrême droite.

"Il n'y aura plus de tolérance envers ces associations qui pourrissent la vie des policiers", a-t-il ajouté, en qualifiant "d'apocalyptique" la timide reprise de l'immigration en 2021, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur publiés jeudi. "Ici la police passe son temps à renvoyer des migrants qui reviennent sans cesse", a-t-il encore dénoncé, en proposant de rétablir le délit de séjour irrégulier, et de "remettre en place les charters collectifs de clandestins".

Demandes d'asile, expulsions, délivrance des visas... Tous les secteurs de l'immigration ont montré de premiers signes de reprise en 2021, après une année 2020 de chute record des flux migratoires due notamment à la crise sanitaire.

Eric Zémour, pour tenter de se rallier, les plus radicaux, n’en est plus à une con..nerie, ni à un mensonge près. Allié à la très catholique (parfois extrémiste) Christine Boutin il n’hésite pas à proposer des solutions qui vont à l’encontre des valeurs judéo-chrétiennes qu’il prétend défendre avec une seule obsession qui lui sert de programme présidentielle : tous nos maux viennent de  l’Islam.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2021) : SAMEDI 22 JANVIER 2021

Samedi 22 Janvier 2022 - A Aubervilliers, Hidalgo répond aux «prophètes de malheur» qui voudraient qu'elle «se résigne» :

A la peine dans les sondages, Anne Hidalgo ne compte pas abandonner la course à l'Elysée.

"Dans vos rêves!". C'est par ces mots que la candidate socialiste Anne Hidalgo a répondu, samedi lors d'un meeting à Aubervilliers, aux "prophètes de malheur" qui voudraient qu'elle "se résigne devant la difficulté" de la campagne présidentielle et abandonne.

A la peine dans les sondages , qui la donnent entre 2% et 4% des intentions de vote, Anne Hidalgo est passée à l'offensive, face à "une incroyable coalition (qui) s'est nouée pour déclarer cette élection jouée d'avance", a-t-elle expliqué devant plus d'un millier de militants à Aubervilliers. "Ils s’y sont tous mis, pour nous écarter (...) et siffler la fin du match avant même le coup d’envoi", a-t-elle dénoncé, évoquant "leur rêve" d'une "élection sans les socialistes".

Selon elle, "au chœur vindicatif des conservateurs, se sont jointes les voix d’une partie de la gauche, qui prétend combattre la droite mais rêve surtout de la disparition de la sociale-démocratie", une accusation déjà formulée contre la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Face aux "conservateurs de tout poil" et aux "populistes de tout plumage", elle s'est attachée à redorer l'image de son parti, défendant "ces socialistes qui les ont battus si souvent, (...), osent vouloir gouverner, osent étendre les droits des exploités".

Elle a rappelé les grandes réformes menées par le PS, de l'abolition de la peine de mort aux 35 heures et à la cinquième semaine de congés, en passant par "le revenu minimum", le mariage pour tous ou encore l'accord de Paris sur le climat. "Alors allons-nous céder ? (...) Allons-nous laisser notre France sombrer dans les affres d'un libéralisme toujours plus violent avec les classes moyennes et les catégories populaires, avec la jeunesse, ou sombrer dans un national-populisme mortifère?" "Jamais", a-t-elle crié.

Sans évoquer la primaire populaire, à laquelle elle refuse de participer, elle a rappelé avoir réclamé un "débat honnête, ouvert, limpide" avec ses concurrents de gauche, mais "ils l’ont refusé". "La page est tournée, je défendrai notre projet, les Français trancheront", a-t-elle ajouté, avant d'assurer: "Je n'ai pas peur".

Déclinant les principales mesures de son programme présenté la semaine dernière, elle a notamment défendu sa proposition d'augmenter de 15% le Smic, "une mesure de justice" et "une nécessité économique". Elle a déployé ses propositions pour l'école, la jeunesse, la santé, le logement ou encore le grand âge, qui "devait être un marqueur social du quinquennat Macron, a-t-elle ironisé, mais "il n'y a pas eu de marqueur social". En matière climatique, elle a défendu "des investissements publics massifs" pour financer le choix des énergies renouvelables, un "tiers payant rénovation" pour les logements, ou encore "le conditionnement de toutes les aides publiques aux entreprises à l’engagement d’un strict respect de critères sociaux et environnementaux". "Nous ne voulons pas juste l’écologie. Nous voulons une écologie juste", a-t-elle insisté.

Face au défi démocratique, elle a rappelé sa volonté de mettre en place le Réferendum d'initiative citoyenne, et a longuement mis en avant la culture, "ce puissant levier de la vie collective". "J’ai bien l’impression malheureusement que ça n'accroche pas", a regretté Jean-Pierre Leclerc, militant et retraité de 72 ans. "Je n’ai pas les réponses, mais je suis un petit peu triste par rapport à l’époque où j’avais soutenu M. François Hollande".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens