Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Le point du corona virus le 5 janvier 2022 au soir :

Plus de 330.000 cas de Covid-19 ont été dépistés en 24 heures mercredi, pulvérisant le précédent record établi la veille, tandis que le nombre de malades hospitalisés a continué d'augmenter, notamment dans les services de soins critiques. La cinquième vague n'en finit pas de monter: 332.252 contaminations ont été recensées par Santé publique France, soit 22% de plus que les 272.000 cas enregistrés mardi. Sur les sept derniers jours, la moyenne tutoie désormais les 200.000 dépistages positifs.

Cette déferlante maintient la pression sur les hôpitaux, qui ont admis 2.483 nouveaux malades du Covid mercredi, dont 396 en soins critiques. Des entrées toujours plus nombreuses que les sorties, puisque 20.688 patients infectés sont à présent pris en charge (+502) dont 3.695 en soins critiques (+30). Les établissements de santé ont dans le même temps dénombré 246 décès, portant le bilan humain du virus à 124.809 morts.

Cette dégradation sanitaire, couplée aux âpres débats sur le pass vaccinal, s'accompagne d'un rebond des injections de premières doses: plus de 66.000 ont été inoculées en 24 heures selon la Direction générale de la santé (DGS), un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 1er octobre.

Au total, 78,7% des Français ont reçu au moins une dose (53.070.067 personnes) et 76,9% sont complètement vaccinés (51.876.544).

 

Le gouvernement français a décrété l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, territoires d'Outre-mer où le virus connaît "une augmentation considérable" sous l'effet du variant Omicron. Les capacités hospitalières limitées de ces territoires et la faible couverture vaccinale de la population justifient selon lui cette décision.

Le président français Emmanuel Macron a suscité un tollé au Parlement après avoir affirmé dans une interview vouloir "emmerder" les non-vaccinés. "Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout", a déclaré le chef de l'Etat, provoquant une nouvelle suspension de séance à l'Assemblée nationale, où le gouvernement peine à faire adopter un texte instaurant un pass vaccinal.

Le Premier ministre Jean Castex a reproché aux réfractaires à la vaccination, "une infime minorité" selon lui, de "fracturer la Nation", tandis que le ministre de la Santé prévoyait que 335.000 nouvelles contaminations seraient enregistrées sur la journée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Rare cas de contamination humaine à la grippe aviaire en Angleterre :

Une personne a été contaminée par la grippe aviaire dans le sud-ouest de l'Angleterre, a indiqué jeudi l'agence de sécurité sanitaire britannique (UKHSA), soulignant que le risque restait "très faible" pour les humains malgré une forte épidémie chez les volatiles.

Le Royaume-Uni est confronté depuis novembre à une flambée de grippe aviaire sans précédent. Des centaines de milliers d'oiseaux ont été abattus en raison de cette maladie virale propagée par des oiseaux migrateurs provenant du nord de la Russie et de l'est de l'Europe.

Le cas de l'individu contaminé a été détecté après l'identification d'une épidémie de la souche H5N1 de la grippe aviaire parmi ses volatiles.

"La personne a été contaminée à la suite de contacts très étroits et réguliers avec un grand nombre d'oiseaux infectés, qu'elle a gardés dans et autour de sa maison pendant une période prolongée", a expliqué l'UKHSA dans un communiqué. "Tous les contacts de l'individu, y compris ceux qui se sont rendus sur les lieux, ont été retrouvés et il n'y a aucune preuve d'une propagation de l'infection à quelqu'un d'autre", indique l'UKHSA.

"Bien que le risque de grippe aviaire pour le grand public soit très faible, nous savons que certaines souches ont le potentiel de se propager à l'homme et c'est pourquoi nous avons mis en place des systèmes efficaces pour les détecter rapidement et prendre des mesures", a expliqué la professeure Isabel Oliver, directrice scientifique de l'UKHSA.

"Actuellement, il n'y a aucune preuve que cette souche détectée au Royaume-Uni puisse se propager d'une personne à l'autre, mais nous savons que les virus évoluent tout le temps et nous continuons à surveiller de près la situation", a-t-elle ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Présidentielle: Christiane Taubira «réfléchit très sérieusement» à sa candidature :

L'ancienne ministre Christiane Taubira , en déplacement dans l'Ariège, a affirmé jeudi "réfléchir très sérieusement" à se présenter à l'élection présidentielle d'avril 2022, précisant qu'elle dévoilera sa décision "le 15 janvier au plus tard". "Je réfléchis très sérieusement à pouvoir être en capacité d'agir sur l'amélioration de la vie des Françaises et des Français", a déclaré l'ancienne garde des Sceaux, après avoir visité une ferme d'agriculture biologique sur la commune de Saverdun.

"Je veux agir en terme de politique publique, et je sais ce que ça veut dire, j'ai déjà exercé le pouvoir", a ajouté Mme Taubira, qui a été ministre de la Justice de 2012 à 2016.

Elle a indiqué qu'elle dévoilerait sa décision "le 15 janvier au plus tard", soit moins de deux semaines avant la Primaire populaire, initiative citoyenne prévue du 27 au 30 janvier. Christiane Taubira a par ailleurs vivement réagi aux propos du président Emmanuel Macron, qui s'est dit prêt à "emmerder" les non-vaccinés, ainsi qu'à ceux de la candidate des Républicains, Valérie Pécresse, qui a dit jeudi vouloir "ressortir le Kärcher".

"Ce sont des déclarations de fragmentation. Il y a un projet politique derrière ça: c'est la fragmentation, la fracture, la division systématique, et en fin de compte la dislocation de la société, et nous allons tous y perdre", s'est-elle indignée. "Le président avait jusque là essayé d'éviter la vulgarité. Là, il a fait une déclaration qui est quand même très préoccupante", a dénoncé l'ancienne garde des Sceaux sous François Hollande.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Le député François Pupponi condamné à 5.000 euros d'amende pour des dépenses abusives :

Le député MoDem François Pupponi, ancien maire socialiste de Sarcelles (Val-d'Oise), a été condamné mercredi à 5.000 euros d'amende pour des dépenses abusives à hauteur de 27.000 euros entre 2004 et 2006 faites en utilisant la carte bancaire d'une entreprise publique. Le tribunal de Pontoise l'a condamné pour des faits "d'abus de biens sociaux, faux et usage de faux", a précisé jeudi le parquet, confirmant une information du "Parisien" et de "Mediapart".

Le député était accusé d'avoir utilisé à des fins personnelles la carte de crédit de SEM Chaleur, la société chargée du chauffage de 40.000 Sarcellois, alors qu'il en était président. Selon "Le Parisien", il lui est reproché des retraits et des notes de restaurants et d'hôtels, à Paris ou en province, pour plus de 27.000 euros.

Le parquet avait requis une peine de six mois de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende. Le tribunal a retenu la prescription des faits pour la période allant de janvier au 29 juin 2004 et l’a condamné pour le reste à la peine de 5.000 euros d'amende.

Le maire de Sarcelles (PS) Patrick Haddad a pris "acte de cette décision sans la commenter", dans un communiqué mais se "satisfait" que la SEM chaleur, détenue à 60% par la ville, "soit officiellement reconnue victime d'abus de bien social de la part de François Pupponi à l'époque où il la présidait". Patrick Haddad ajoute que "d'autres éléments troubles apparaissent dans la gestion passée de cette SEM, si bien que nous allons continuer d'utiliser tous les moyens de droit à notre disposition pour que la lumière soit faite et que la justice soit rendue jusqu'au bout".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Edouard Philippe présente ses vœux et s’installe dans le QG de campagne de Chirac :

C’est debout, face caméra, avec une musique de fond qu'Edouard Philippe a choisi d’adresser ses vœux pour la nouvelle année. 2022 sera «une nouvelle fois marquée par la nécessité de prévenir et de lutter contre l’épidémie de Covid-19», mais sera aussi «doublement une année électorale», avec le présidentielle et les législatives. L’ex-Premier ministre «voudrait faire le vœu que notre pays puisse placer le niveau du débat public à la hauteur des enjeux, que chaque candidat déclaré – il y en a beaucoup – puisse dire avec précision et pas simplement avec facilité, les choix qu’il propose au pays, la direction qu’il veut prendre».

Chez Horizons, son parti crée en octobre 2020 «nous voulons nous départir de l’acidité, de l’immédiateté, des polémiques incessantes, des petites phrases qui pourrissent le débat public et qui nous interdisent au fond d’accéder à l’ambition sur le fond : penser une stratégie pour la France, à 20 ans, à 30 ans», ajoute le maire du Havre.

Il profite de ces vœux pour évoquer les avancements d’Horizons qui connaîtra «une année de développement». Le parti installera bientôt son siège à Paris, au 30 avenue de Iéna, dans le 16e arrondissement. «C’est une adresse qui dira peut-être quelque chose à beaucoup d’entre vous puisque c’est à cette adresse que Jacques Chirac en 1995 avait choisi d’installer son QG de campagne».

Côté agenda, il indique que les cartes d’adhésion seront adressées aux membres dans «quelques jours», le 15 janvier, la «liste des 100 premiers comités municipaux» sera rendue publique et fin janvier «nous espérons pouvoir communiquer une deuxième liste» avec pour objectif : «s’installer partout dans le territoire».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Vie privée : la Cnil inflige de lourdes amendes à Google et Facebook pour leurs "cookies" :

La Cnil, gardienne de la vie privée des Français, a infligé de lourdes amendes de respectivement 150 et 60 millions d'euros à Google et Facebook pour leurs pratiques en matière de "cookies", ces traceurs numériques utilisés notamment pour la publicité ciblée. Le montant de l'amende infligée à Google est un record toutes catégories pour les sanctions imposées par la Commission informatique et libertés (Cnil), devant une précédente amende de 100 millions d'euros à Google en décembre 2020, déjà au sujet des cookies.

"La Cnil a constaté que les sites facebook.com, google.fr et youtube.com ne permettent pas" de refuser les cookies "aussi simplement" que de les accepter, a-t-elle indiqué. Les deux plateformes ont trois mois pour se mettre en conformité, à défaut de quoi "les sociétés devront chacune payer une astreinte de 100.000 euros par jour de retard", a-t-elle ajouté.

Les cookies sont des petits fichiers informatiques installés par les sites internet sur les terminaux de leurs visiteurs, à des fins techniques ou de publicité ciblée. Ils permettent notamment aux régies de tracer la navigation de l'utilisateur, pour pouvoir lui envoyer de la publicité personnalisée en lien avec ses centres d'intérêt. Ils sont régulièrement dénoncés pour les atteintes à la vie privée qu'ils peuvent causer.

Dans une réaction transmise à l'AFP, Google a annoncé un changement de ses pratiques, à la suite de la décision de la Cnil. "Dans le respect des attentes des internautes, (...) nous nous engageons à mettre en place de nouveaux changements, ainsi qu'à travailler activement avec la Cnil en réponse à sa décision, dans le cadre de la directive (NDLR européenne) ePrivacy", a assuré le géant américain. Meta, maison mère de Facebook, a indiqué de son côté qu'il était en train "d'évaluer la décision" de la Cnil, et qu'il "continuerait de travailler avec les autorités de régulation" sur ces sujets. "Nous continuons à développer et améliorer les outils de contrôle" des internautes sur les cookies, a poursuivi le groupe.

Depuis l'entrée en vigueur du règlement européen sur les données personnelles (RFPD) en 2018, les sites internet sont tenus de respecter des règles plus strictes pour recueillir le consentement des internautes avant de déposer leurs cookies. La Cnil avait donné jusqu'à avril 2021 aux éditeurs des sites pour s'adapter à ce durcissement et prévenu qu'elle commencerait à sanctionner après ce délai. En juillet, Le Figaro avait été le premier à faire les frais de cette rigueur accrue, en se voyant infliger une amende de 50.000 euros pour des cookies déposés par des partenaires du journal, "sans action" de la part de l'internaute ou "malgré son refus".

La Cnil a indiqué récemment avoir envoyé environ 90 mises en demeure à des éditeurs de sites internet depuis la fin de sa période de tolérance. Dans le cas des sanctions infligées à Google et Facebook, la Cnil met en cause le contraste entre la facilité qu'a l'internaute à accepter les cookies et la difficulté à les refuser. "Les sites web facebook.com, google.fr et youtube.com proposent un bouton permettant d'accepter immédiatement les cookies", a expliqué la Cnil. En revanche, "plusieurs clics sont nécessaires pour refuser tous les cookies", a-t-elle dénoncé. Ce procédé "porte atteinte à la liberté du consentement", a-t-elle souligné. Pour ajouter à la confusion, le bouton ajouté par Facebook pour refuser les traceurs s'appelle même "Accepter les cookies", a-t-elle relevé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - «Gilets jaunes» frappés dans un Burger King: un capitaine de CRS mis en examen :

Un huitième CRS a été mis en examen en septembre à Paris pour des "violences volontaires" sur des "gilets jaunes" dans un Burger King le 1er décembre 2018, un épisode emblématique de leurs premières manifestations, a appris l'AFP jeudi de source proche du dossier. Jérôme P., âgé de 46 ans au moment des faits et capitaine de police à la Compagnie républicaine de sécurité 43 (CRS 43), basée à Châlon-sur-Saône, a été mis en examen pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" et placé sous contrôle judiciaire.

Le 1er décembre 2018 a été l'une des manifestations les plus mouvementées des "gilets jaunes " à Paris avec des images de chaos parmi lesquelles le saccage de l'Arc de Triomphe. Dans son interrogatoire, dont l'AFP a obtenu des éléments, Jérôme P. décrit une interminable journée, débutée à 5H30 et terminée à 1H30 le lendemain, avec ses troupes devenues des "zombies" à force de fatigue et de "déchaînement de violence": "On reculait parce qu'on allait se faire tuer".

Plus haut gradé à l'intérieur du Burger King, ce capitaine de police avait déjà été interrogé en avril 2019 mais s'était alors dit incapable de reconnaître quiconque sur les vidéos des évènements. Identifié depuis, il a assumé devant la juge avoir asséné au moins huit coups de tonfa et un coup de pied à un manifestant. "A froid, je reconnais, on aurait jamais dû agir comme ça", lâche Jérôme P, ajoutant qu'au vu des images, les manifestants n'étaient "absolument pas hostiles". Il met en cause sa hiérarchie à plusieurs reprises, pointant "une mauvaise gestion stratégique de l'ordre public ce jour-là" et assénant: "On aurait dû à un moment donné refuser les ordres".

Dans ce dossier, sept CRS ont été mis en examen en juin 2020 et mai 2021 . Dans un rapport d'enquête de juin 2020, l'IGPN estimait que les manifestants "s'étaient réfugiés à l'intérieur de l'établissement en raison de la présence massive de gaz lacrymogènes sur l'avenue". L'enquête a exclu tout pillage. "Sur la totalité des coups de matraque ou de pied assénés, aucun ne semblait justifié, nécessaire ou proportionné", tranche la police des polices. "La mise en examen n'est pas une preuve de culpabilité, c'est le début d'une procédure qui suit son cours", a réagi l'avocat de ce CRS, Me Laurent-Franck Liénard.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - A 87 ans, Brigitte Bardot ne veut pas être vaccinée contre le Covid :

L'actrice Brigitte Bardot a révélé mercredi ne pas vouloir être vaccinée contre le Covid-19, se disant "allergique à tous les produits chimiques". Interrogée par l'hebdomadaire Gala pour savoir si elle était vaccinée, la vedette, qui vit retirée dans sa villa en bord de Méditerranée à Saint-Tropez, a répondu: "Ah non! Je suis allergique à tous les produits chimiques".

"Même quand j'ai voyagé en Afrique, j'ai refusé de le faire contre la fièvre jaune. Mon médecin de l'époque m'avait rédigé un faux certificat. Je suis partie et revenue en pleine forme!", a-t-elle ajouté. Elle n'a pas précisé à quelle date.

Elle a par ailleurs estimé être en bonne santé pour une octogénaire. "Bien sûr, j'ai 87 ans, mais je vous jure que je n'ai pas l'air de les avoir. Je n'ai pas les cheveux blancs, je suis très mince". "J'ai une double arthrose de la hanche, je marche avec des béquilles, mais si on me met une rumba, un cha-cha-cha, un air des Gipsy Kings, ou un truc de flamenco, je vous jure que j'ai une de ces envies de bouger...", a-t-elle raconté.

"La mort, faudra bien y passer un jour. C'est comme la vieillesse, on ne peut pas y échapper", a-t-elle affirmé.

Le gouvernement français promeut la vaccination comme la principale protection de la population contre l'épidémie de Covid-19. Mercredi, le ministre de la Santé Olivier Véran s'est félicité du nombre élevé de personnes ayant reçu une première injection dans la journée: 66.000. Le virus a tué près de 125.000 personnes en France depuis le début de la pandémie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Invasion du Capitole : Joe Biden dénonce la responsabilité de Donald Trump :

Jeudi, Joe Biden a livré un puissant discours, un an jour pour jour après l’invasion du Capitole . Le président américain a, sans jamais le nommer mais en évoquant à 16 reprises «l'ancien président», dénoncé le rôle de son prédécesseur Donald Trump dans les événements violents du 6 janvier 2021, au cours desquels cinq personnes sont décédées. «Pour la première fois de notre histoire, un président n’a pas seulement perdu une élection, il a tenté d’empêcher la transmission pacifique du pouvoir alors qu’une foule violente a fait irruption dans le Capitole», a déclaré le démocrate depuis le National Statuary Hall du Capitole, où il a lui-même siégé en tant que sénateur durant 36 ans. «Il n’a rien fait pendant des heures alors que la police était attaquée, des vies mises en danger, le Capitole de la nation assiégé», a-t-il poursuivi. «Il a créé et répandu une série de mensonges à propos de l’élection de 2020. Il l’a fait car il préfère le pouvoir aux principes, parce qu’il pense que son intérêt personnel est plus important que les intérêts de son pays. Il ne peut pas accepter d’avoir perdu.»

Joe Biden a rappelé que Donald Trump avait commencé à semer le doute sur la légalité de l’élection bien avant le jour du scrutin : «Il a construit son mensonge pendant des mois. Ce n’était basé sur aucun fait. Il cherchait juste une excuse, un prétexte pour dissimuler la vérité. Il n’est pas juste un ancien président. C’est un ancien président battu, battu d’une marge de plus de sept millions de voix dans une élection complète, libre et juste.» Il a poursuivi ses attaques, rarissimes jusqu'à présent, à propos de son prédécesseur, qui a annulé mardi une conférence de presse qu’il devait tenir ce jeudi à Mar-a-Lago : «Il a fait ce qu’aucun président n’avait fait dans l’histoire de ce pays : il a refusé d’accepter les résultats d’une élection et la volonté du peuple américain», a fustigé Joe Biden, saluant les 81 millions d’électeurs qui ont voté pour lui, «pour un nouveau chemin».

Après avoir rappelé qu’aucune preuve de fraude électorale n’a été prouvée, Joe Biden a appuyé sur un des éléments mettant à mal la théorie de Donald Trump : «L’ancien président et ses partisans n’ont jamais pu expliquer comment ils ont pu accepter la légalité des autres résultats de l’élection du 3 novembre ; les élections pour les postes de gouverneur, pour le Sénat, la Chambre des représentants ; des élections à l’issue desquelles ils ont réduit l’écart à la Chambre. Ils n’ont fait aucun appel. (…) Ces résultats présents sur le même bulletin, mais l’élection présidentielle était truquée ? Sur les mêmes bulletins, le même jour, remplis par les mêmes électeurs ? La seule différence : l’ancien président n’a pas perdu ces élections, il a juste perdu la sienne.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Selon son père, Novak Djokovic est «le Spartacus du nouveau monde» :

Alors qu’il pensait pouvoir jouer l’Open d’Australie grâce à une exemption médicale acceptée par l'Etat fédéral de Victoria, alors que la vaccination est obligatoire pour les joueurs, Novak Djokovic est toujours bloqué à l’entrée du pays, retenu pour une histoire de mauvais visa. Le numéro 1 mondial de tennis, qui a obtenu jeudi un sursis avant une possible expulsion du pays, a été qualifié par son père de nouveau «leader du monde libre». Dans une interview accordée au média serbe Telegraf , Srdjan a déploré que son fils soit «retenu captif» par l’Australie, tout en affirmant qu’il n’a «jamais été aussi libre». «Novak est devenu le symbole et le leader du monde libre, le monde des nations et des peuples pauvres et opprimés». Il a ajouté : «Mon fils a montré que même un pays petit mais héroïque comme la Serbie peut avoir le meilleur joueur de tennis et athlète de tous les temps et que la vérité ne peut plus être cachée». Allant toujours plus loin dans ses déclarations, l’homme l’a comparé à un «Spartacus du nouveau monde». «On peut l’emprisonner ce soir, l'enchaîner demain, mais la vérité est comme l'eau et elle trouve toujours son chemin. Novak est le Spartacus du nouveau monde qui ne tolère pas l'injustice, le colonialisme et l'hypocrisie, mais se bat pour l'égalité de tous les peuples de la planète, quelle que soit la couleur de leur peau, quel que soit le Dieu qu’ils prient et combien d’argent ils ont».

Novak Djokovic – qui a refusé de dire s’il était vacciné ou non – avait annoncé en début de semaine son départ pour l’Australie grâce à une dérogation médicale. Mais son visa a été annulé, les douanes australiennes expliquant qu’il «n'a pas fourni les éléments appropriés pour entrer en Australie» et que «les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d'un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en détention et expulsés d'Australie».

Cette affaire qui prend une tournure politique a vivement fait réagir le président serbe qui a dénoncé «le harcèlement» dont est victime le champion selon lui. «J'ai dit à notre Novak que toute la Serbie était avec lui et que nos autorités prenaient toutes les mesures pour arrêter le harcèlement du meilleur joueur de tennis du monde dans les plus brefs délais. Conformément à toutes les normes du droit international public, la Serbie se battra pour Novak Djokovic, pour la justice et la vérité», a-t-il écrit sur Instagram. Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a pour sa part rappelé que «si les preuves pour soutenir cette dérogation sont insuffisantes, alors Djokovic ne sera pas traité différemment de qui que ce soit d'autre, et il retournera chez lui par le premier avion». L’exemption médicale de Novak Djokovic a été très critiquée dans le pays, où les mesures pour lutter contre le Covid-19 ont été parmi les plus sévères du monde. Les habitants rappellent qu’eux n’ont eu droit à aucune dérogation ces deux dernières années, même lorsqu’il s’agissait d’aller voir des proches malades ou en fin de vie.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 - Un thon vendu aux enchères pour 129.000 euros à Tokyo :

Un thon de 211 kg à 129.000 euros : la traditionnelle vente du Nouvel An à Tokyo a été remportée mercredi par un chef étoilé au Michelin qui compte bien «égayer» 2022 avec ce spécimen, même si les prix restent loin du record de 2019, crise sanitaire oblige. Le montant payé lors de la première vente aux enchères de l'année au marché aux poissons de Toyusu a ainsi baissé pour la troisième année consécutive, la pandémie affectant toujours la demande.

Les 16,9 millions de yens déboursés conjointement mercredi par un restaurateur et un grossiste pour un énorme thon rouge étaient bien inférieurs au record de 2019, quand le prisé poisson avait été emporté pour plus de 333 millions de yens. La première vente aux enchères de l'année au marché de Toyosu est une tradition très suivie au Japon, qui attire chaque année une horde de grossistes en poisson et de restaurateurs.

Les enchérisseurs déboursent parfois des fortunes pour remporter le thon le plus cher, qui est considéré comme un porte-bonheur et suscite une forte publicité autour de l'acheteur. Le thon acheté mercredi a été pêché dans la région d'Aomori (nord du Japon), réputée pour la qualité de son thon, et a été vendu à Onodera Group, un restaurateur de sushis étoilé au Michelin, et à Yamayuki, un grossiste japonais.

Quelques heures plus tard, le poisson primé a été livré à un restaurant géré par Onodera, dans le quartier chic d'Omotesando à Tokyo, pour y être publiquement découpé en tranches et en filets. «J'ai participé à la vente aux enchères dans l'espoir d'obtenir le thon le plus cher, considéré comme de bon augure, et de le servir à nos clients pour égayer un peu leur année à venir, même si notre monde reste marqué par la pandémie», a déclaré à l'AFP le chef Akifumi Sakagami.

Le thon le plus cher sera proposé aux clients à la fois au Japon et dans les restaurants de l'entreprise à l'étranger, notamment à Hawaï, New York et Los Angeles, a-t-il ajouté. Des amateurs de sushis se sont rassemblés devant le restaurant haut de gamme de Tokyo pour attendre le poisson tant convoité. «J'adore le thon», a dit Junko Kawabata, 78 ans, en montrant fièrement un ticket numéroté indiquant qu'elle serait la première cliente à être servie. «Je suis impatiente d'en manger un morceau».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE ( 2005) : JEUDI 6 JANVIER 2022

Jeudi 6 Janvier 2022 – Selon Véran, 5% des patients hospitalisés ont un faux pass sanitaire :

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a indiqué dans la nuit de mercredi à jeudi devant l'Assemblée nationale que "5% des patients hospitalisés" en France disposaient de faux pass sanitaires et ne sont pas vaccinés. "Le faux pass tue, c'est la réalité", a-t-il lancé aux députés LFI (extrême-gauche) qui rejetaient un renforcement des sanctions en cas de fraude, dans le cadre de l'examen du projet de loi instituant le pass vaccinal . "Les mesures de la loi nous paraissent équilibrées", a insisté le ministre.

La détention d'un faux pass doit être désormais réprimée de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende. Présenter un pass appartenant à autrui ou transmettre à autrui un pass en vue de son utilisation frauduleuse sera puni d'une amende forfaitaire de 1.000 euros, contre 135 euros aujourd'hui.

Les députés ont adopté un amendement gouvernemental sur le "repentir": les personnes détenant des faux pass n'auront pas de sanction si elles se font injecter une première dose de vaccin dans les 30 jours suivant la commission de l'infraction.

Les débats dans l'hémicycle ont été nourris surtout sur les contrôles d'identité en lien avec le pass vaccinal: outre les forces de l'ordre, les gérants des lieux et activités soumis au pass, tels les cafetiers et restaurateurs, pourront sous conditions la vérifier, dispose le projet de loi. Des élus LR (droite) ont dénoncé un "flicage entre les Français", et les socialistes réclamé de "confier les tâches de contrôle uniquement aux forces de l'ordre". Mais, leur a répondu M. Véran, "ne faisons pas de (ce contrôle) un objet de tyrannie": c'est la même vérification qui est faite par les buralistes lors de l'achat d'un paquet de cigarettes par un majeur, a-t-il cité, assurant que "c'est quelque chose d'assez banal" et qui ne sera pas "systématique".

Le gouvernement a fait adopter un amendement pour davantage préciser les conditions du contrôle: c'est "lorsqu'il existe des raisons sérieuses de penser que le document présenté n'est pas authentique ou ne se rattache pas à la personne qui le présente" qu'il pourra être demandé un document officiel d'identité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens