Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Le point du corona virus le 4 janvier 2022 au soir :

La France a enregistré plus de 270.000 cas en 24 heures , un niveau record. Le ministre de la Santé, Olivier Véran a évoqué des chiffres qui donnent le "vertige". Le taux de positivité, soit la proportion de cas chez les personnes testées, dépasse désormais 15% dans le pays, proche de ses records de l'automne 2020.

Face au raz-de-marée Omicron , la plupart des gouvernements ont imposé de nouvelles restrictions, incitant notamment au télétravail, tout en mettant la pression sur les non-vaccinés. En France, le gouvernement veut instituer un pass vaccinal. Le président Emmanuel Macron a joué la provocation en déclarant: "Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder ". "Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire: à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné…", a expliqué le chef de l'Etat, suscitant de vives réactions, à trois mois de la présidentielle.

Au banc du gouvernement, le ministre de la Santé Olivier Véran a tenté d'expliquer la parole présidentielle, dans un langage plus policé. "Le mal qui ronge notre pays, c'est une vaccination qui bien qu'importante, reste insuffisante", avec des "millions" de non-vaccinés, a-t-il expliqué. Les propos de M. Macron ont ruiné une amorce d'apaisement au Palais Bourbon, déjà agité la nuit précédente par un vote surprise suspendant temporairement les travaux sur ce texte, au grand dam de la majorité.

Le nombre de cas explose dans le monde : Près de 890.000 cas en 24 heures aux Etats-Unis, 270.000 en France, plus de 200.000 au Royaume-Uni: les contaminations au Covid-19 se sont encore multipliées mardi à travers le monde, menaçant certains secteurs de dysfonctionnements importants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Propos de Macron sur les non-vaccinés :

Pécresse «indignée», les oppositions vent debout : De nombreux responsables politiques ont réagi à la sortie d'Emmanuel Macron qui a déclaré dans "Le Parisien" : "Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie".

La candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse s'est dite mercredi "indignée" par les propos d'Emmanuel Macron voulant "emmerder les non vaccinés", à l'instar de nombreux responsables de l'opposition. "J'ai été indignée par les propos du président de la république", a assuré sur Cnews Valérie Pécresse selon qui "ce n'est pas au président de la République de trier entre les bons et les mauvais Français". Appelant à "mettre fin au quinquennat du mépris", elle a plaidé pour "une gouvernance sereine, pas fébrile", "qui rassemble, qui apaise".

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, a dénoncé sur France Inter "une stratégie de rupture et de division" s'inscrivant dans une "stratégie électorale", tandis que le président de LR Christian Jacob estimait qu'"un Président de la République ne peut pas tenir" ce genre de propos.

 

"Le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon a dénonçé un "aveu sidérant de Macron": "le pass vaccinal est une punition collective contre la liberté individuelle". Le candidat PCF Fabien Roussel a lui fustigé un "propos indigne et irresponsable", car "quand on doit convaincre, rassembler, on n’insulte pas!"

"Cette vulgarité et cette violence du Président de la République prouvent qu'il ne s'est jamais considéré comme le président de tous les Français. C'est une faute politique mais aussi une faute morale lourde!", a tancé la candidate RN Marine Le Pen, tandis que le président par intérim du parti Jordan Bardella critiquait l'"obsession" de "nourrir le désordre" d'un président "pyromane immature".

Le candidat d'extrême droite Eric Zemmour y voit "pas seulement la déclaration cynique d'un politicien qui veut exister dans la campagne présidentielle", mais aussi "la cruauté avouée, assumée, qui parade devant des Français méprisés". "Le 10 avril, débarrassons-nous de cet adolescent capricieux qui déshonore sa fonction!", a lancé le candidat Debout la France Nicolas Dupont Aignan.

"Je comprends son idée et je la partage assez volontiers" et sur le terme, c'est "du langage familier" mais "tout le monde a compris", a de son côté commenté l'ex-Premier ministre Edouard Philippe sur France 2.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Covid: l'état d'urgence sanitaire décrété dans plusieurs territoires français d'Outre-mer :

Le gouvernement a décrété l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, territoires d'Outre-mer où "sous l’effet du variant Omicron, la circulation de la Covid-19 connait une augmentation considérable", selon un décret présenté mercredi en Conseil des ministres. Le décret affirme que "compte tenu des capacités hospitalières de ces territoires et de la couverture vaccinale de leur population, la vague épidémique actuelle de Covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril (...) la santé de la population".

La Réunion et la Martinique sont placées en état d'urgence sanitaire depuis le 27 décembre. En Guadeloupe par exemple, au 4 janvier, le taux d’incidence, indicateur qui sert à mesurer la circulation de l'épidémie, est de 1.820, en hausse de 549% sur les sept derniers jours, selon le décret. Le département et région, frappé de plein fouet en juillet-août par la quatrième vague de Covid-19, est secoué depuis un mois et demi par une contestation sociale, notamment contre l'obligation vaccinale des soignants et pompiers.

Seulement 40% de la population de l'île a reçu au moins une dose de vaccin fin 2021, et 31% de celle de Guyane. "Avec ce niveau de couverture vaccinale, les risques de développer des formes graves de la maladie sont fortement majorés et pourraient conduire rapidement à une saturation des structures hospitalières sur les différents territoires concernés", note le texte présenté en Conseil des ministres. La pression hospitalière est déjà "très forte en Guyane, où le taux d'occupation des lits de réanimation est supérieur à 190% de la capacité initiale".

Il est "proche des 80%" en Guadeloupe, "alors même que la situation dans l’Hexagone", touché par la déferlante Omicron, "limite significativement les capacités d’envoi de renforts ou l’organisation d’évacuations sanitaires". L’état d’urgence sanitaire décrété "permettra aux préfets de prendre des mesures d’interdiction de déplacement hors du domicile".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Présidentielle Macron a «envie d'être candidat», Philippe persuadé qu'il le sera :

Dans l'entretien accordé aux lecteurs du «Parisien», outre la phrase sur les non-vaccinés qu'il veut «emmerder jusqu'au bout», Emmanuel Macron confie avoir «envie» d'être candidat à l'élection présidentielle 2022. "Il n’y a pas de faux suspens. J’ai envie. Dès qu’il y aura les conditions sanitaires qui le permettent et que j’aurai clarifié ce sujet, en moi-même et par rapport à l’équation politique, je dirai ce qu’il en est", a déclaré mardi au "Parisien" Emmanuel Macron .

L'ancien Premier ministre Édouard Philippe est lui désormais certain qu'Emmanuel Macron "va être candidat" à sa réélection et lui conseille de rassembler et même "d'élargir" sa majorité pour un quinquennat "pas beaucoup plus facile" que le précédent. "Le président de la République, j'ai compris de l'interview que vous aviez mentionné tout à l'heure qu'il avait envie, ça ne m'a pas surpris, je l'avais senti et je m'en réjouis, très bien, il va être candidat", a commenté le maire du Havre et président d'Horizons mercredi sur France 2.

"Je pense que quand on est candidat à sa réélection, on doit être dans une logique de rassemblement et probablement d'élargissement", a commenté Édouard Philippe, "parce que sinon ça ne marche pas". "Il a parfaitement en tête que le quinquennat qui vient, les cinq ans qui viennent ne seront pas beaucoup plus faciles que les cinq ans qui viennent de s'écouler", a-t-il encore expliqué.

Interrogé sur d'éventuelles tensions au sein de la majorité, Édouard Philippe a répondu: "La ligne que je me suis fixée (...) et je crois très cohérente d'une loyauté et d'une liberté est peut-être apparue un peu compliqué pour certains, tant pis pour eux". "Pour reprendre une formule célèbre des Tontons flingueurs (qui est aussi le film préféré d'Emmanuel Macron, Ndlr), je suis pas venu pour beurrer les tartines, donc quand on crée un parti politique, c'est pour peser dans le débat public et c'est pour présenter des candidats et c'est ce qu'on va faire" aux législatives de juin 2022, a assuré l'ancien chef du gouvernement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Dissolution des «Zouaves Paris», groupe d'ultradroite impliqué dans des violences :

Un groupuscule d'ultradroite, soupçonné d'être impliqué dans des violences, notamment lors d'un meeting du candidat d'extrême droite à la présidentielle Eric Zemmour, a été dissous mercredi en France, sur décision du conseil des ministres. Sur Twitter, le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a accusé ce groupuscule, les «Zouaves Paris», d'appeler "à la haine et à la violence".

Le décret de dissolution reproche à ce groupe informel, apparu en 2017 et rassemblant une vingtaine de membres, d'être "à l'origine de nombreux et récurrents agissements violents", de "propager un discours ouvertement raciste" et de diffuser "régulièrement des images reprenant les symboles de l'idéologie nazie". Les publications de ce rassemblement adepte d'actions éclair à l'image des "hooligans" défendent "le concept de supériorité des +blancs+", selon le décret. Toujours selon le texte, les ZVP "valorisent par leurs publications les comportements violents à l'encontre des homosexuels et transsexuels".

Soupçonné d'être impliqué dans les violences ayant visé des militants de l'association SOS Racisme lors de la réunion électorale d'Eric Zemmour en région parisienne le 5 décembre, le dirigeant présumé du groupe, Marc de Cacqueray-Valmenier, a été mis en examen pour violences volontaires. En plein discours du candidat d'extrême droite à la présidentielle, plusieurs militants de SOS Racisme, qui avaient exhibé des T-shirts "Non au racisme", avaient été victimes de coups de poings et de jets de chaises par des soutiens de l'orateur .

Eric Zemmour avait condamné "toutes les violences" ayant perturbé son premier meeting, tout en qualifiant les militants de SOS Racisme agressés de "provocateurs", de "chiens truffiers des subventions", et les médias de "complaisants". Avant cette action, les ZVP avaient participé à la manifestation du 1er décembre 2018 du mouvement social des "gilets jaunes", la plus violente, marquée en particulier par le saccage de l'Arc de Triomphe à Paris.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Stromae, destination le monde : Après une pause musicale de plusieurs années, Stromae effectue un retour fracassant.

L’exclusivité de sa première prise de parole a été accordée au magazine «Time »… C’est dire combien Stromae est désormais une star planétaire, pour qui la France ou la Belgique ne sont plus ses seuls terrains de jeu. Avec «Multitude », son troisième album attendu le 4 mars prochain, l’artiste joue gros. Pas question de décevoir huit ans après «Racine carrée» qui lui permit de triompher. Si «Santé », le premier extrait , est une ode aux soignants et à ceux qui ont souffert, rien n’a filtré encore sur les thèmes abordés par le chanteur

Côté scène, il s’offrira trois «petits» concerts en février: le Palais 12 de Bruxelles, l’Accor Arena de Paris et l’Afas Live à Amsterdam. Certains mettent vingt ans pour y parvenir, lui a mis vingt minutes à vendre l’intégralité des billets. Stromae sera ensuite dans la plupart des festivals français, avant de s’offrir une vraie tournée mondiale qui s’arrêtera en France au printemps 2023. Cette troisième vague est donc clairement partie pour durer. Qui s’en plaindrait ?

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Le moral des ménages français est reparti à la hausse en décembre, selon l'Insee :

Le moral des ménages est reparti à la hausse en décembre, a dévoilé l'Insee mercredi, les Français montrant un peu moins d'inquiétudes concernant le niveau de vie et l'inflation pour les douze prochains mois. L'indicateur qui synthétise la confiance des ménages s'établit à 100, soit deux points de plus qu'en novembre, selon les chiffres révisés de l'Insee, faisant évoluer l'indice au niveau de sa moyenne de longue période. Le sentiment des Français vis-à-vis de leur situation financière passée a augmenté de deux points, tandis que celle sur leur situation future est restée stable, précise l'institut de statistiques.

La proportion des Français qui estiment opportun de faire des achats importants a également augmenté, passant au-dessus de sa moyenne de longue période, alors que dans le même temps la part des ménages considérant que le niveau de vie s'est amélioré lors des douze derniers mois a crû de trois points. Sur l'inflation, qui a maintenu son rythme à 2,8% en décembre par rapport à novembre, les ménages sont légèrement moins nombreux (-1 point) à anticiper une poursuite de la hausse des prix dans les douze prochains mois.

Le sentiment des Français concernant la hausse des prix au cours des douze derniers mois est en revanche encore plus clair que par rapport à novembre, qui avait déjà montré une perception très élevée sur ce sujet. Au rang des nouvelles moins optimistes également, le solde d'opinion concernant la possibilité d'épargne future a diminué de trois points, et les craintes concernant l'évolution du chômage demeurent très vives.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Donald Trump annule sa conférence de presse :

Pas d’événement à Mar-a-Lago. Mardi, Donald Trump a annoncé l’annulation de la conférence de presse qu’il devait tenir jeudi, un an jour pour jour après l’invasion du Capitole . L’ancien président américain a rejeté la faute sur la commission d’enquête parlementaire en cours, qui tente de déterminer si l’administration Trump a joué un rôle dans les événements violents du 6 janvier 2021, lorsque des pro-Trump ont interrompu la certification des résultats de l’élection présidentielle en faisant irruption au Capitole : «Au vu de la malhonnêteté et du parti pris de la Commission de Démocrates, des deux Républicains ratés et des Médias Fake News, j’annule la Conférence de Presse du 6 janvier à Mar-a-Lago jeudi, et à la place je parlerai de ces sujets importants pendant mon meeting du samedi 15 janvier dans l’Arizona : il y aura foule !», a-t-il écrit, gardant les majuscules qu’il utilisait dans ses tweets -avant que ses comptes sur les réseaux sociaux ne soient définitivement supprimés pour incitation à la violence .

La conférence de presse, au cours de laquelle Donald Trump aurait certainement répété ses accusations sans fondement de fraude électorale à propos de l’élection présidentielle de novembre 2020, devait avoir lieu en même temps que les commémorations de l’invasion du Capitole, au cours de laquelle cinq personnes sont mortes et depuis laquelle quatre policiers déployés ce jour se sont suicidés . Joe Biden et Kamala Harris doivent notamment y prendre la parole.

Si Donald Trump maintient une emprise forte sur le parti républicain, et compte bien peser pour les élections de mi-mandat puis se représenter à la présidentielle en 2024, certains républicains s’étaient exprimés récemment contre sa conférence de presse : «Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Cela dépend de ce qu’il va dire. Mais on peut présumer que ça sera une déclaration agressive», a déclaré la sénatrice de Virginie-Occidentale Shelley Moore Capito.

Son collègue de Pennsylvanie Pat Toomey, qui avait voté en faveur de la culpabilité de Donald Trump lors de son procès en destitution pour «incitation à l’insurrection» l’an dernier, avait confirmé que ce n’était «pas une terriblement bonne idée», mais avait partagé son impuissance : «Que puis-je faire ?» «C’est un pays libre et vous pouvez dire ce que vous voulez, avec quelques limites, mais je pense que le pays a tourné la page. Je pense que nous devons nous concentrer sur nos efforts, accomplir des choses pour le peuple américain et ne pas poursuivre sur des sujets qui ont déjà été tranchés», a récemment estimé John Cornyn, le sénateur du Texas.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Le patron de la fédération australienne de tennis exhorte Djokovic à dire la raison de sa dérogation :

Le directeur de l'Open d'Australie Craig Tiley a exhorté mercredi Novak Djokovic a dévoiler la raison de la "dérogation médicale" qui lui permettra de participer au premier Grand Chelem de l'année, sans jamais avoir dit s'il était vacciné ou non contre le Covid-19. "Ce serait certainement utile si Novak expliquait les conditions dans lesquelles il a demandé et obtenu une exemption", a déclaré M. Tiley, également président de la fédération australienne (TA) aux journalistes. "Je l'encourage à parler de cela à la communauté... Nous avons traversé une période très difficile au cours des deux dernières années et j'apprécierais certaines réponses à cela", a-t-il ajouté.

Le patron du tennis australien a toutefois affirmé que le numéro un mondial n'avait bénéficié d'aucun traitement de faveur pour obtenir cette dérogation, lors d'un processus supervisé par les autorités australiennes et celles de l'Etat de Victoria. Un total de 26 joueurs ou membres de leur staff, sur les quelque 3.000 qui ont fait le voyage en Australie, ont demandé une exemption et seuls quelques-uns d'entre eux ont obtenu satisfaction, a-t-il dévoilé. "Toute personne remplissant les conditions a été autorisée à entrer. Il n'y a pas eu de faveur spéciale. Il n'y a pas eu de traitement spécial accordé à Novak", a insisté M. Tiley.

Déjà vainqueur de 20 Grands Chelems, comme Roger Federer et Rafael Nadal, le Serbe Novak Djokovic vise un 21e titre record à Melbourne. L'Open d'Australie, qui commence le 17 janvier, est son tournoi fétiche: c'est à Melbourne que le Serbe a remporté son premier Grand Chelem (2008), et personne ne s'y est imposé autant que lui (neuf victoires). Depuis des mois, "Nole" laissait planer le doute sur sa participation au premier Grand Chelem de l'année, en raison de l'obligation faite aux joueurs de se vacciner contre le Covid-19 pour entrer en Australie et pouvoir disputer le tournoi.

Il a finalement annoncé mardi avoir obtenu une "dérogation médicale" lui permettant de faire le voyage. La Fédération australienne s'est retranchée derrière le secret médical pour ne pas justifier cette dérogation. Cette annonce a notamment suscité des réactions négatives chez certains joueurs dénonçant un deux poids-deux mesures, ou dans certains titres de la presse australienne, dans un pays où les mesures de lutte contre le Covid-19 ont été particulièrement strictes. Novak Djokovic n'a jamais communiqué sur son statut vaccinal et s'était exprimé dès avril 2020 contre la vaccination obligatoire, alors envisagée pour permettre la reprise des tournois malgré la pandémie de Covid-19.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - La Corée du Nord tire un projectile non identifié en mer :

La Corée du Nord a lancé un projectile non identifié dans la mer, ont annoncé mercredi la Corée du Sud et le Japon, ce qui représente le premier test de ce type de la part de Pyongyang en cette nouvelle année.

Selon l'armée sud-coréenne, Pyongyang a tiré ce qui est "présumé être un missile balistique" dans la mer située à l'est de la péninsule (mer du Japon, ou mer de l'Est selon l'appellation coréenne) vers 8h10 heure locale (23h10 GMT mardi).

"Les services de renseignement sud-coréens et américains l'analysent attentivement pour obtenir plus de détails", ont indiqué les chefs d'état-major interarmées de la Corée du Sud dans un communiqué.

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a parlé d'un "possible lancement de missile balistique" sans manquer de regretter que "la Corée du Nord ait lancé des missiles en continu depuis l'an dernier".

M. Kishida a déclaré à la presse que le gouvernement japonais analysait les détails, notamment le nombre de missiles qui ont pu être lancés. "Aucun dommage n'a été signalé aux avions et aux navires japonais jusqu'à présent", a précisé à la presse le porte-parole du gouvernement japonais, Hirokazu Matsuno, ajoutant que le projectile semblait avoir "parcouru environ 500 kilomètres et être tombé en dehors de la zone économique exclusive du Japon".

L'année 2021 a été marquée par des avancées majeures en matière d'armement pour la Corée du Nord, qui a affirmé avoir testé avec succès un nouveau type de missile balistique lancé par un sous-marin, un missile de croisière à longue portée et une arme lancée par un train et qu'elle a déclaré être une ogive hypersonique Lors d'une importante réunion du parti au pouvoir la semaine dernière, le dirigeant nord-coréen a affirmé sa volonté de renforcer les capacités militaires de son pays, pourtant sous le coup de sanctions internationales.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2004) : MERCREDI 5 JANVIER 2022

Mercredi 5 Janvier 2022 - Présidentielle: deux sondages donnent Macron en tête au premier tour et vainqueur au second :

Toujours pas officiellement candidat à sa réélection, le président de la République Emmanuel Macron est donné en tête du premier tour de l'élection présidentielle par deux instituts de sondage mercredi.

Dans un premier sondage Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro, Emmanuel Macron est donné à 27% (+1,5 point) au premier tour de l'élection présidentielle , devant Valérie Pécresse à 16% (-2) et Marine Le Pen aussi à 16% (stable), tandis qu'Eric Zemmour est à 13,5% (+1,5).

A gauche, Jean-Luc Mélenchon perd 1 point à 8,5% mais devance toujours Yannick Jadot (7%, -0,5) et Anne Hidalgo (3,5%, -1). Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait devant Valérie Pécresse (55% contre 45%), Marine Le Pen (59%-41%) ou Eric Zemmour (63%-37%).

Par ailleurs 63% (-1) des Français se disent favorables à la mise en place du pass vaccinal.

Sondage réalisé en ligne du 3 au 5 janvier 2022, auprès d'un échantillon de 1.473 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1.332 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur comprise entre 1,2 et 2,7 points de pourcentage.

Dans un second sondage Harris Interactive pour Challenges publié mercredi, Emmanuel Macron arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle devant un des candidats du trio Valérie Pécresse (LR), Marine Le Pen (RN) qui se disputent à égalité la deuxième place. Le chef de l'Etat sortant, qui dit avoir "envie" de se représenter dans un entretien mardi soir au Parisien , est crédité de 24% des intentions de vote au premier tour, devant Valérie Pécresse, Marine Le Pen et Eric Zemmour, chacun récoltant 16%.

Emmanuel Macron reste stable par rapport au dernier sondage publié fin décembre, tandis que la candidate LR Valérie Pécresse perd pour la première fois 1 point après sa percée qui a suivi sa désignation comme prétendante de la droite. Eric Zemmour en gagne un, et Marine Le Pen est stable.

A gauche, Jean-Luc Mélenchon perd 1 point à 10% des intentions de vote, mais devance toujours Yannick Jadot (7%) et Anne Hidalgo (4%), stables.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait de justesse devant Valérie Pécresse (51% contre 49%), dans la marge d'erreur. Le président sortant s'imposerait aussi face à Marine Le Pen (55%-45%) ou Eric Zemmour (61%-39%).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens