Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2021 7 26 /12 /décembre /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - Le point du corona virus le 24 décembre au soir :

La France a franchi vendredi soir, veille de Noël, la barre des 94.000 nouveaux cas de Covid-19, seuil jamais atteint depuis le début de l'épidémie en mars 2020, selon les chiffres publiés par Santé publique France. 94.124 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures, sous l'effet de la cinquième vague qui s'intensifie portée par le variant Omicron, beaucoup plus contagieux.

Sur les sept derniers jours, la moyenne s'est établie à 66.417 cas.

Le précédent record remonte à jeudi où plus de 91.000 cas avaient été enregistrés. Il faut remonter au pic de la 2e vague, soit novembre 2020, pour retrouver de pareils niveaux (86.852). Des milliers de Français se sont précipités vendredi dans les pharmacies afin de se faire tester pour espérer passer Noël en famille. La pression continue aussi de monter sur les services de soins critiques, qui comptent 3.254 patients contre 3.208 mardi, avec 316 nouvelles admissions.

16.173 personnes sont actuellement hospitalisées contre 16.060 la veille, avec 1.398 nouvelles admissions. Le nombre de décès depuis le début de l'épidémie atteint 122.462, soit 169 de plus que la veille. Depuis le début de la campagne de vaccination en France, plus de 52,6 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 78,1 % de la population totale) et 51.585.838 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 76,5% de la population totale). Et depuis le début de la campagne de rappel, 21.933.063 personnes ont reçu une dose supplémentaire.

Plusieurs milliards de personnes célèbrent Noël samedi, des festivités entravées pour la seconde année consécutive par la pandémie de Covid-19 et en particulier par l'explosion des contaminations à cause du très contagieux variant Omicron. La bénédiction Urbi et Orbi du pape François est prévue à partir de midi depuis la place Saint-Pierre au Vatican. Le pontife argentin de 85 ans a présidé vendredi soir la traditionnelle messe de Noël dans la basilique Saint-Pierre de Rome devant quelque 2.000 personnes masquées. Il a notamment invité les fidèles à "redécouvrir les petites choses de la vie" dans un nouveau plaidoyer pour l'humilité.

Les compagnies aériennes ont dû annuler plus de 2.300 vols dans le monde, dont près d'un quart aux Etats-Unis, notamment face au variant Omicron qui vient perturber les voyages pendant les fêtes. Des millions d'Américains ont malgré tout sillonné leur pays, bien que la vague Omicron dépasse déjà le pic du variant Delta, avec 171.000 cas quotidiens en moyenne sur sept jours, et que les hôpitaux sont saturés. La flambée des infections a jeté un froid sur les festivités. Les rassemblements sont généralement plus aisés qu'en 2020 même si les Pays-Bas sont confinés, que Broadway a annulé les spectacles de Noël à New York et que l'Espagne et la Grèce ont réintroduit le masque obligatoire à l'extérieur.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - Pour Noël, le pape met en garde contre la «tentation du repli sur soi» dans le monde :

Le pape François a appelé samedi au "dialogue" face à la "tentation du repli sur soi" lors de son traditionnel message de Noël, au cours duquel il a insisté sur les conflits "oubliés", notamment en Syrie et au Yémen. Ukraine, Afghanistan, Irak, Birmanie, Ethiopie, Soudan, Sahel... Comme à son habitude, le pontife argentin s'est livré à un vaste tour d'horizon des conflits de la planète et des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire, pour ce deuxième Noël en temps de Covid. "En ces temps de pandémie", "notre capacité à entretenir des relations sociales est mise à rude épreuve, la tendance se renforce à se replier sur soi, à faire cavalier seul", y compris "au niveau international", a déclaré le souverain pontife devant les fidèles massés sous la pluie sur la place Saint-Pierre au Vatican.

"Nous voyons encore beaucoup de conflits, de crises et de contradictions qui semblent ne jamais devoir finir, et nous ne les remarquons presque plus" tant "nous y sommes habitués", avec le "risque de ne pas entendre le cri de douleur et de désespoir de tant de nos frères et sœurs", a-t-il regretté. Le pape de 85 ans a surtout insisté sur les "tragédies immenses" et "oubliées" qui se jouent en Syrie et au Yémen, en proie à des conflits qui ont fait "de nombreuses victimes et un nombre incalculable de réfugiés".

"Nous entendons le cri des enfants s'élever du Yémen où une terrible tragédie, oubliée de tout le monde, se déroule en silence depuis des années, faisant des morts chaque jour", a-t-il lancé. François a également appelé à "ne pas laisser se propager les métastases d'un conflit gangrené" en Ukraine, où les tensions entre Kiev et Moscou font craindre une escalade militaire

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - L'éruption du volcan de La Palma officiellement terminée :

Il aura fallu un peu plus de trois mois au volcan Cumbre Vieja pour se rendormir: l'éruption sur l'île espagnole de La Palma, qui a provoqué des dégâts considérables, a officiellement pris fin samedi.

"Aujourd'hui le comité scientifique peut le dire (...) l'éruption est terminée", a annoncé Julio Pérez le directeur du plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca) lors d'une conférence de presse samedi. "Il n'y a pas de lave, pas d'émission de gaz significative, pas de secousses sismiques significatives", a énuméré le responsable, rappelant que cette éruption a duré "85 jours et 18 heures" depuis le 19 septembre Il fallait dix jours consécutifs sans signe visible d'activité volcanique, délai requis selon les experts scientifiques, pour pouvoir affirmer que l'épisode était terminé, alors que la fin de l'éruption a été pressentie à plusieurs reprises ces trois derniers mois, avant de reprendre à chaque fois quelques jours plus tard, au grand désarroi des habitants de l'île.

Désormais, le Cumbre Vieja est en léthargie, ses torrents de lave sont noirs, figés, durcis, et une couche de sable noir - de la cendre - s'est déposée comme un voile sur l'endroit. Il faudra des années, voire une décennie pour nettoyer, déblayer, reconstruire et se réapproprier ce terrain défiguré. Les experts ont d'ores et déjà mis en garde: la zone restera dangereuse pendant encore quelque temps en raison de la persistance d'émissions de gaz toxiques et le fait que la lave mettra beaucoup de temps à refroidir. Sans compter les risques d'effondrement de terrain. L'activité volcanique est inscrite dans l'histoire de La Palma, qui, comme les six autres îles de l'archipel des Canaries -- situé dans l'Océan Atlantique, au large des côtes nord-ouest de l'Afrique -- est d'origine volcanique.

Il s'agissait toutefois de l'éruption la plus longue que l'île ait connue: débutée le 19 septembre, c'était la première depuis 50 ans, après celles du volcan San Juan en 1949 et du Teneguia en 1971. Malgré sa durée et les images impressionnantes des coulées de lave en fusion, elle n'a fait aucun mort, mais a provoqué d'énormes dégâts: plus de 7.000 personnes ont été évacuées, parmi lesquelles environ 600 vivent encore dans des hôtels, et près de 3.000 bâtiments ont été détruits.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - L'Arabie saoudite lance au Yémen une opération militaire à grande échelle après une attaque mortelle :

L'Arabie saoudite a déclenché samedi une opération militaire "à grande échelle" au Yémen après que deux personnes ont été tuées et sept blessées dans la première attaque mortelle revendiquée par les rebelles Houthis dans le royaume saoudien en plus de trois ans.

L'Arabie saoudite a déclenché samedi une opération militaire "à grande échelle" au Yémen après que deux personnes ont été tuées et sept blessées dans la première attaque mortelle revendiquée par les rebelles Houthis dans le royaume saoudien en plus de trois ans. Ryad intervient au Yémen depuis 2015 à la tête d'une coalition pour appuyer les forces gouvernementales, en guerre depuis sept ans contre les rebelles Houthis. Ces derniers, proches de l'Iran, frappent souvent le territoire saoudien depuis le Yémen. La défense civile du royaume a annoncé que deux personnes, dont un Saoudien et un Yéménite, avaient été tuées lors d'une attaque dans la région saoudienne de Jazan, frontalière du Yémen

Les Houthis ont revendiqué cette attaque, indiquant avoir lancé trois missiles balistiques. "Un projectile est tombé sur un bâtiment commercial, faisant deux morts, un Saoudien et un résident yéménite. Il a blessé sept civils, dont six Saoudiens et un résident bangladais", précise un communiqué officiel saoudien.

Peu après cette attaque, la coalition a indiqué "se préparer à une opération militaire à grande échelle" contre les rebelles. Le porte-parole des Houthis, Yahya Saree, a menacé dans un communiqué le royaume saoudien d'"opérations douloureuses" s'il poursuivait "son agression et ses crimes".

Si les rebelles yéménites lancent régulièrement des missiles et des drones en Arabie saoudite voisine, ciblant ses aéroports et des infrastructures pétrolières, il s'agit de la première attaque mortelle touchant le royaume depuis 2018. Selon des médecins yéménites, trois personnes ont péri et six autres ont été blessées lors de frappes aériennes menées en représailles par la coalition au nord-ouest de la capitale yéménite Sanaa, tenue par les rebelles. "Trois civils, dont un enfant et une femme, ont été tués et six autres blessés, dans la ville d'Ajama", ont rapporté des médecins à l'AFP. La coalition militaire anti-Houthis a indiqué qu'elle tiendrait une conférence de presse samedi.

Ces derniers temps, les combats se sont intensifiés, avec des frappes aériennes saoudiennes sur Sanaa, en raison desquelles l'aéroport de la capitale, sous blocus saoudien depuis 2016, ne peut plus accueillir depuis mardi les avions d'organisations humanitaires et de l'ONU. Ryad dit riposter à des attaques de drones fomentées depuis cet aéroport. Jeudi, la coalition, qui avait visé la veille un camp militaire des Houthis à Sanaa, a indiqué avoir détruit un drone piégé visant l'aéroport d'Abha, dans le sud de l'Arabie saoudite, sans faire de victime.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - Lancement réussi pour le télescope spatial James Webb :

Le télescope spatial James Webb (JWST), attendu depuis trente ans par les astronomes du monde entier pour examiner l'Univers avec des moyens inégalés, a décollé avec une fusée Ariane 5 samedi pour rejoindre son poste d'observation, à 1,5 million de km de la Terre. La fusée Ariane 5 a injecté avec succès le télescope vers son orbite finale, qu'il atteindra dans un mois, a annoncé le directeur des opérations de lancement au Centre spatial guyanais. "Bonne séparation Webb télescope, Go Webb", a annoncé Jean-Luc Boyer depuis le bocal du centre de contrôle, à Kourou. L'étage supérieur de la fusée Ariane a relâché après 27 minutes de vol le télescope, qui mettra maintenant environ un mois pour rejoindre son poste d'observation à 1,5 million de km de la Terre.

Avec l'envol depuis le Centre spatial guyanais, intervenu à l'heure prévue à 12H20 GMT, le JWST deviendra l'instrument d'observation du cosmos le plus perfectionné jamais envoyé dans l'espace. Mais il lui faudra encore un mois pour atteindre sa position finale. Avec l'ambition d'éclairer plus avant l'humanité sur deux questions qui la taraudent: "d'où venons-nous?" et "sommes-nous seuls dans l'Univers?". Et apercevoir ainsi les lueurs de "l'aube cosmique", quand les premières galaxies ont commencé à éclairer l'Univers depuis le Big bang, il y a 13,8 milliards d'années.

Il permettra de mieux comprendre la formation des étoiles et des galaxies, et observer les exoplanètes dont les astronomes découvrent toujours plus de spécimens, pour y identifier peut-être un jour d'autres Terres. Le James Webb va marcher dans les pas du télescope Hubble, qui a révolutionné l’observation de l’Univers: c'est grâce à lui que les scientifiques ont découvert l'existence d'un trou noir galactique au centre de toutes les galaxies, ou de vapeur d'eau autour d'exoplanètes.

Imaginé par la Nasa dès le lancement de Hubble en 1990, et construit à partir de 2004, avec la collaboration des agences spatiale européenne (ESA) et canadienne (CSA), le JWST s’en distingue à plus d’un titre. La taille de son miroir, de 6,5 mètres d'envergure, lui procure une surface et donc une sensibilité sept fois plus grande, suffisante pour détecter la signature thermique d'un bourdon sur la Lune. Autre différence: son mode d'observation. Là où Hubble observe l'espace essentiellement dans le domaine de la lumière visible, James Webb s'aventure dans une longueur d'onde échappant à l’œil: l'infra-rouge proche et moyen. Un rayonnement que tout corps, astre, humain ou fleur, émet naturellement.

La condition impérative au bon fonctionnement du JWST est une température ambiante si basse qu'elle ne trouble pas l'examen de la lumière. Hubble est en orbite à quelque 600 km au-dessus de la Terre. A cette distance, le JWST serait inutilisable, chauffé par le soleil et sa réflexion sur la Terre et la Lune. Il va être placé à l'issue d'un voyage d'un mois à 1,5 million de km de là. Et sera protégé du rayonnement solaire par un bouclier thermique de cinq voiles souples qui dissipera la chaleur, abaissant la température (qui est de 80°) à -233 degrés côté télescope.

Mais avant d’en arriver là, la machine et ses concepteurs vont devoir réaliser un véritable exploit: son déploiement sans failles, avec une série d’opérations impliquant par exemple pour le seul bouclier 140 mécanismes d’ouverture, 400 poulies et presque 400 mètres de câbles. Car l'observatoire, avec ses 12 mètres de haut et un bouclier équivalant à un court de tennis, a dû être plié pour se glisser dans la coiffe d'Ariane 5. "L'encapsulage" s'est effectué avec guidage laser pour éviter tout dommage à l'instrument, dont le développement a coûté quelque dix milliards de dollars.

Pour ces manoeuvres, la Nasa a aussi imposé des mesures draconiennes de propreté pour éviter toute contamination du miroir du télescope, par des particules ou même une haleine chargée... Enfin, un système de dépressurisation sur mesure de la coiffe a été installé par Arianespace pour qu'à la séparation d'avec le lanceur, à 120 km d'altitude, aucun changement brutal de pression n'endommage la bête.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - Joe Biden insulté par message codé lors d'un appel téléphonique pour Noël :

Le président américain Joe Biden a été insulté à demi-mot lors d'un appel téléphonique dans le cadre des célébrations de Noël, lorsqu'un père de famille a utilisé une expression codée populaire chez les partisans de l'ancien président Donald Trump. Le président et son épouse Jill se sont pliés à la tradition de discuter avec quelques personnes appelant une ligne spéciale pour suivre la tournée du Père Noël, gérée depuis 1955 par le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD). En vidéoconférence depuis la Maison Blanche, ils ont été mis en relation avec un homme disant s'appeler "Jared", père de quatre enfants.

Après avoir discuté brièvement avec les enfants au sujet des cadeaux commandés et les avoir incités à se coucher avant minuit, M. Biden a parlé avec le père de famille soulignant notamment qu'ils avaient tous deux un fils prénommé Hunter. Mettant fin à la conversation, le président américain a souhaité "un merveilleux Noël" à son interlocuteur, qui lui a répliqué "je vous souhaite également d'avoir un merveilleux Noël, joyeux Noël" avant d'achever ses propos par "Let's go Brandon". "'Let's go Brandon', je suis d'accord", a répondu M. Biden, sans autre réaction à cette formule codée qui signifie en réalité "Fuck Joe Biden" ("Biden, va te faire f...").

S'il n'a pas été possible de déterminer dans l'immédiat si le président avait saisi la référence, Jill Biden a en revanche eu un rire gêné et une mimique avec ses yeux. L'extrait vidéo de cet échange est devenu viral sur les réseaux sociaux, certains internautes saluant le président pour être resté impassible. Tout a commencé par l'erreur d'une journaliste de la chaîne NBC interviewant début octobre le coureur automobile Brandon Brown après sa victoire sur un circuit Nascar. Elevant la voix pour couvrir la rumeur montant des tribunes, elle lance: "Et vous pouvez entendre les chants de la foule: Vas-y Brandon!". En fait, on entend assez clairement la foule scander "Fuck Joe Biden!". L'expression "Let's Go Brandon" est rapidement devenue un slogan permettant d'insulter Joe Biden sans prononcer le "F word", mot grossier proscrit. Outre des partisans lambda de Donald Trump, des responsables politiques républicains de premier ordre ont même repris cette formule.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - Éric Zemmour craint de ne pas avoir les 500 parrainages :

Le candidat d'extrême droite à la présidentielle Éric Zemmour a dit craindre de ne pas obtenir les 500 parrainages d'élus requis pour pouvoir se présenter au scrutin. "Il est possible que je n'obtienne pas les parrainages tant le système est fait pour protéger les grands partis", a-t-il dénoncé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux avant d'appeler les maires de France à "donner la parole à des millions de Français" et à ne pas se "laisser voler cette élection".

"Le dernier espoir de mes adversaires est que je n'obtienne pas mes parrainages", a fait valoir M. Zemmour, rappelant que "beaucoup de maires" lui avaient néanmoins déjà accordé leur promesse.

Quelques heures après sa déclaration de candidature sur Youtube, mardi 30 novembre, l'ancien éditorialiste affirmait sur TF1 pouvoir s'appuyer sur "200 à 250 promesses de parrainage". "Ce n'est pas une tâche facile quand on n'a pas de parti établi", a rappelé dans cette vidéo le récent fondateur du parti "Reconquête" qui revendique aujourd'hui près de 60.000 adhérents.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1995) : SAMEDI 25 DECEMBRE 2021

Samedi 25  décembre  2021 - Covid-19: Près d’un tiers des personnes interrogées présentent un état anxieux ou dépressif :

Alors que la France subit de plein fouet les cinquième et sixième vagues de Covid-19, avec un nombre de contaminations record (plus de 90000 jeudi 23 décembre), la santé mentale des Français reste toujours aussi dégradée, avertit Santé publique France dans son rapport hebdomadaire. Près d’un tiers des personnes interrogées présentent un état anxieux ou dépressif, explique le communiqué. Dans le détail, la prévalence des états anxieux apparaît toujours élevée (23 % vs 13,5 % dans le Baromètre santé 2017), tout comme le pourcentage de personnes déclarant des problèmes de sommeil (68 % vs 49 % dans le Baromètre santé 2017). Il est supérieur à celui observé au début du premier confinement (61 % en vague 2 ; début avril 2020).

La prévalence des états dépressifs, après avoir significativement diminué entre avril et juillet, suit depuis une tendance significative à la hausse avec 18 % des gens interrogés. Le niveau des états dépressifs est comparable à celui observé au début du premier confinement. Plus inquiétant encore la prévalence des pensées suicidaires se maintient à un niveau élevé (10 % vs 5 % dans le Baromètre Santé 2017). Quel que soit l’indicateur considéré, les profils de la population les plus en difficulté sont les jeunes (18-24 ans), les inactifs et les personnes déclarant une situation financière difficile, celles déclarant des antécédents de trouble psychologique, ainsi que celles ayant déjà eu des symptômes de la COVID-19. Pour réaliser cette enquête COVIPREV, un échantillon national représentatif de 2 000 personnes âgées de 18 ans et plus est interrogé par Internet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens