Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2021 6 23 /10 /octobre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Le point du corona virus le 21 octobre au soir :

6127 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés jeudi, selon les chiffres de Santé publique France. Sur les sept derniers jours, le taux de positivité augmente et se situe à 1,3%. Sur les sept derniers jours, toujours, 1471 personnes ont été hospitalisées et 311 admises en soins critiques. Jeudi, 35 personnes ont été annoncées mortes à l’hôpital. Le bilan total du covid-19 s'élève à 117.411 morts depuis le début de l'épidémie en France. La courbe repart donc à la hausse, ce que les experts semblaient avoir prévu en raison de la baisse des températures notamment.

Par ailleurs, les tests étant devenus payant la semaine dernière, les cas positifs pourraient désormais être sous-estimés et le suivi de l’épidémie ne plus être aussi précis qu’avant.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Cherche policier municipal désespérément :

La mairie de Paris vient d’annoncer la création d’une police forte de 5 000 agents. Mais, partout en France, les villes peinent à recruter malgré les avantages promis aux futurs salariés.

Lors des dernières municipales, tous les candidats ou presque, de droite comme de gauche, dans les petites comme dans les grandes villes, ont promis de créer leur police ou d’en augmenter les effectifs: 50 nouvelles recrues d’ici à 2026 pour la socialiste Martine Aubry à Lille, 25 à 30 pour l’écologiste Grégory Doucet à Lyon, une centaine à Marseille comme à Toulouse, un triplement pour le nouveau maire Les Républicains de Bron… «Longtemps les polices municipales étaient surtout localisées dans le Sud-Est, détaille Armand Pinoteau, directeur administratif et financier de l’association d’élus Villes de France. Mais depuis les attentats, elles sont présentes presque partout. » En quelques années, le nombre de policiers municipaux a explosé: «On est passé de 18000 en 2010 à 24000 en 2020», détaille Laurent Trijoulet, du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), qui les forme.

Face à l’afflux, les communes échouent à pourvoir les postes promis à leurs administrés. «On devrait en avoir une centaine et on n’en a que le quart », déplore Georges Mothron, maire LR d’Argenteuil. À Lyon, sur les 365 inscrits au budget, il en manque encore une cinquantaine. Dans ce contexte de pénurie, Paris vient d’annoncer la création de sa propre police, forte d’ici à 2026 de 5000 agents dont 3 600 policiers municipaux. Selon les calculs de l’association d’élus France urbaine, hors Paris, il en manquerait environ 4000 sur le territoire national, dont à peu près un tiers en Île-de-France.

Premier goulet d’étranglement, le manque de places aux concours. Organisés non pas nationalement mais au gré des demandes des maires, ils souffrent d’un manque de régularité, et les postes ne sont pas toujours pourvus, faute de candidats. De plus en plus exposée, la profession peine à attirer. Deuxième goulet, l’attente, quatre mois en moyenne, avant d’avoir une place dans l’un des centres du CNFPT pour une formation qui dure environ six mois. «Chaque année, le nombre de recrues grimpe de 20%. On tousse un peu pour mettre cette hausse en adéquation avec les moyens de les former, admet Laurent Trijoulet, alors même qu’on table sur une augmentation de 7600 policiers municipaux entre 2020 et 2026.»

En avril, le CNFPT a embauché 25 personnes pour gérer cet afflux, et il investit des dizaines de millions d’euros dans l’agrandissement de ses centres. Entre le moment où le policier est recruté et celui où il termine sa formation, il s’est écoulé près d’un an, pendant lequel il est payé par la mairie qui l’a embauché… Ensuite, «une fois sur deux il veut partir dans une autre police», déplore Philippe Laurent, vice-président de l’Association des maire de France et lui-même premier édile (UDI) de Sceaux. «On est tous en manque, alors on se les pique les uns les autres», reconnaît Georges Mothron. Pour les attirer, certaines communes offrent un logement de fonction, créent des brigades de nuit ou cynophiles, proposent des drones, des véhicules neufs, des formations, des séances de tir régulières, des heures supplémentaires, des primes… Le salaire d’entrée d’un gardien-brigadier, un fonctionnaire de catégorie C, est de 1500 euros, mais certaines municipalités vont jusqu’à le doubler.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Elizabeth II a passé une nuit à l'hôpital pour des "examens préliminaires" :

Après avoir été mise au repos par ses médecins, la reine Elizabeth II, 95 ans, a passé la nuit de mercredi à jeudi à l'hôpital pour y subir des examens présentés comme "préliminaires" par le palais de Buckingham. Alors qu'elle doit fêter en 2022 ses 70 ans sur le trône, la souveraine continue d'afficher une bonne forme et ses hospitalisations rendues publiques sont rarissimes. La dernière remonte à 2013, quand elle avait passé 24 heures à l'hôpital pour une gastroentérite, et la précédente à dix ans plus tôt. "A la suite de l'avis médical lui recommandant de se reposer pendant quelques jours, la reine s'est rendue à l'hôpital mercredi après-midi pour des examens préliminaires et est rentrée au château de Windsor à l'heure du déjeuner" jeudi, a écrit le palais dans un bref communiqué. Elle "garde un bon moral", est-il ajouté.

Malgré son âge, le décès de son époux Philip en avril et la pandémie de Covid-19, la souveraine britannique continue inlassablement de participer à des événements publics. Elle est apparue encore mardi lors d'une réception au château de Windsor, près de Londres, en présence du Premier ministre britannique Boris Johnson, de l'homme d'affaires Bill Gates ou de l'envoyé américain pour le climat John Kerry. Visiblement en forme, elle a serré des mains sans gants et discuté debout avec les invités, sans masque.

Mais mercredi, elle avait annulé une visite en Irlande du Nord après avoir "accepté à contrecoeur" le conseil de ses médecins de se reposer. Selon les médias britanniques, la brève hospitalisation de la reine ces dernières heures a eu lieu à l'hôpital privé Edward VII dans le centre de Londres, où son époux Philip avait été hospitalisé à plusieurs reprises avant son décès. Son séjour à l'hôpital devait se limiter à des consultations de spécialistes mais il a été décidé qu'elle y resterait passer la nuit pour des raisons "pratiques", selon l'agence de presse PA, qui précise qu'elle est retournée dès jeudi à son bureau pour des "tâches légères".

Selon la même source, son passage à l'hôpital était censé rester secret mais a été rendu public quand le tabloïd The Sun en a fait état. Mercredi, PA avait précisé que la reine ne souffrait pas du Covid-19, alors que les taux de contaminations sont parmi les plus élevés dans le monde au Royaume-Uni. Elle est vaccinée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Allocation chômage: le Conseil d'Etat valide l'entrée en vigueur du nouveau calcul :

Le juge des référés du Conseil d’État a rejeté vendredi le recours des syndicats demandant la suspension du nouveau calcul de l'allocation chômage entré en vigueur le 1er octobre, a annoncé la haute juridiction administrative dans un communiqué.

Contrairement à ce qu'il avait estimé dans sa décision de juin, le juge estime que "la tendance générale du marché de l'emploi ne constitue plus un obstacle à la mise en place de la réforme". Après cette décision rendue en urgence, plusieurs recours "au fond" contre cette réforme seront cependant jugés dans les prochaines semaines, rappelle le Conseil d’État.

Les syndicats avaient obtenu en référé en juin la suspension des nouvelles règles de calcul du salaire journalier de référence (SJR), base de l'allocation chômage et mesure phare de la réforme qui devait entrer en vigueur au 1er juillet.

Sans remettre en cause le principe de la réforme, le Conseil d’État avait avancé des "incertitudes sur la situation économique" pour suspendre l'application de ces nouvelles règles pénalisant l'indemnisation des demandeurs d'emploi alternant périodes de travail et d'inactivité. Mais sans attendre l'audience sur le fond, le gouvernement avait publié un nouveau décret identique, décalant simplement sa date d'entrée au 1er octobre.

Le juge des référés observe "que la situation du marché de l'emploi et de l'activité économique s'est sensiblement améliorée au cours des derniers mois, et que cette situation ne fait donc plus obstacle à ce que la réforme puisse atteindre l'objectif poursuivi de réduction du recours aux contrats courts". "C'est une réforme importante qui va encourager le travail au moment où notre économie repart très fort et où les entreprises ont des besoins de recrutement massifs", a réagi aussitôt la ministre du Travail, Élisabeth Borne, auprès de l'AFP. "Elle va également permettre de lutter contre le recours excessif aux contrats courts qui maintient dans la précarité un grand nombre de travailleurs", a-t-elle ajouté.

"Le Conseil change d’avis (sous la pression du gouvernement ?) et ne suspend pas le décret attaqué en référé. Les allocations vont baisser en novembre. Le combat continue pour faire annuler cette réforme et pour la démocratie !", a réagi sur Twitter le négociateur de la CGT Denis Gravouil.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Ethiopie : quatrième jour de frappes aériennes sur la capitale du Tigré :

L'armée éthiopienne a mené vendredi de nouvelles frappes sur la capitale de la région en guerre du Tigré, lors d'une quatrième journée d'opérations aériennes cette semaine, a annoncé le gouvernement.

Les frappes de vendredi visaient un centre d'entraînement utilisé par le groupe rebelle du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), a déclaré une porte-parole, Billene Seyoum, indiquant que ce site "servait également de plaque tournante dans les combats" menés par "l'organisation terroriste" du TPLF.

Le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed est confronté depuis onze mois à un conflit dévastateur dans la région septentrionale du Tigré. Abiy Ahmed y a envoyé l'armée le 4 novembre 2020 pour chasser les autorités régionales dissidentes issues du TPLF, qu'il accuse d'avoir orchestré des attaques contre des bases militaires.

Le prix Nobel de la paix 2019 avait proclamé la victoire fin novembre, mais en juin le TPLF a réussi à reprendre la majeure partie de la région, dont Mekele. L'armée éthiopienne s'était alors largement retirée. Lundi, l'armée de l'air éthiopienne a mené deux frappes sur Mekele qui, selon l'ONU, ont tué trois enfants et blessé plusieurs autres personnes.

Ces frappes aériennes surviennent alors que des informations font également état d'intenses combats dans la région de l'Amhara, au sud du Tigré, où les rebelles du TPLF ont déclenché une offensive en juillet.

Le Bureau de coordination humanitaire de l'ONU (Ocha) a souligné dans son rapport hebdomadaire sur le conflit au Tigré, publié dans la soirée de jeudi, que plusieurs organisations humanitaires ont été contraintes de suspendre leur distribution de nourriture, faute de carburant.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Afrique du Sud: un éléphant piétine à mort un braconnier :

 Un éléphant a piétiné à mort un braconnier présumé dans le parc national sud-africain Kruger, a indiqué vendredi un porte-parole du célèbre parc (nord-est). Le corps écrasé a été découvert jeudi lors d'une opération qui visait à empêcher le braconnage dans le parc, a précisé auprès de l'AFP ce porte-parole, Isaac Phaahla.

Le braconnier n'a pas eu le temps de blesser les éléphants du parc: l'un d'eux l'a piétiné tandis que les autres braconniers qui l'accompagnaient ont pu prendre la fuite. "Selon les premiers éléments de l'enquête, la personne décédée a été tuée par un éléphant et abandonnée par ses complices", a-t-il expliqué.

L'éléphant a étonnamment épargné le téléphone portable de l'homme, ce qui a permis aux gardes de le remettre à la police pour aider à pister les autres braconniers. L'an dernier, des lions avaient aussi attaqué un braconnier à Kruger. Les complices de la victime avaient appelé un numéro d'urgence pour faire part de sa disparition. Les lions n'avaient laissé que la tête du braconnier, retrouvée trois jours plus tard.

Le parc Kruger est la proie du braconnage, en particulier concernant les rhinocéros. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) s'est alarmé récemment de la diminution de "près de 70%" de la population de rhinocéros dans ce parc au cours de la dernière décennie, avec 4.000 rhinocéros.

Mais grâce à de nouvelles technologies et à la hausse du nombre de patrouilles permettant d'appréhender les suspects avant qu'ils passent à l'acte, le parc a réussi à faire baisser le nombre d'animaux tués au cours des deux dernières années.

Les restrictions de voyages dues au Covid-19 ont aussi permis au parc de souffler dans sa lutte anti-braconnage. Le nombre d'animaux braconnés a ainsi baissé de 37% par rapport à l'an dernier, selon le parc.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Le Kremlin blâme les Russes pour l'échec de la vaccination contre le covid-19 :

Le Kremlin a reconnu vendredi l’échec de sa campagne de vaccination anti-Covid en comparaison à l'Europe, mais a pointé du doigt la responsabilité de la population, en pleine vague épidémique meurtrière. La Russie a enregistré vendredi de nouveaux records quotidiens de décès et de contaminations, avec 1.064 morts et 37.141 infectées recensées. "Nous sommes dans une situation pire que toute une série de pays européens en ce qui concerne la vaccination. Et du coup, avec l'essor de variants plus agressifs, plus de gens tombent malade, c'est la réalité du moment", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, un rare aveu que Moscou gère moins bien la pandémie que ses rivaux occidentaux.

A peine un tiers des Russes se sont faits vacciner depuis décembre sur fond de méfiance à l'égard des vaccins développés par la Russie. Mais pour M. Peskov, l'Etat n'est pas en cause, mais plutôt sa population. "Le problème c'est la prise de conscience des citoyens", a-t-il dit, alors qu'il n'est lui-même pas vacciné, arguant avoir des niveaux d'anti-corps trop élevés après avoir contracté la maladie en mai 2020.

Les autorités russes ont certes appelé les Russes à se faire immuniser, mais elles ont aussi toujours laissé entendre que l'épidémie était gérable, limitant au maximum les restrictions sanitaires pour préserver l'économie, et ne sévissant pas pour imposer des mesures impopulaires comme le port du masque. Les remarques de M. Peskov interviennent au lendemain de propos du président Vladimir Poutine qui avait vanté la qualité du vaccin russe Spoutnik-V, affirmant que les Européens se pressaient en Russie pour l'avoir plutôt que de se faire injecter les produits reconnus par l'Agence européenne du médicament. "Les ressortissants de pays européens viennent, font le vaccin Spoutnik chez nous et puis là-bas, ils achètent un certificat de vaccination Pfizer", a-t-il dit lors du forum annuel de discussion de Valdaï.

M. Poutine a ordonné une semaine chômée en Russie du 30 octobre au 7 novembre (anniversaire de la révolution d'Octobre) face à l'explosion du nombre de cas et des décès. La mairie de Moscou va fermer pour onze jours tous les services, entreprises et commerces non essentiels à compter du 28 octobre. Le bilan gouvernemental atteint désormais 228.453 morts, faisant de la Russie le pays le plus endeuillé d'Europe. Mais ces données sont largement sous-estimées, l'agence des statistiques Rosstat ayant décompté plus de 400.0000 morts à la fin août.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Haïti : un gang menace de tuer 17 missionnaires pris en otages :

Des menaces proférées en pleine rue. Wilson Joseph, le dirigeant du gang haïtien 400 Mawozo, a menacé de tuer les 17 missionnaires américains et canadien enlevés samedi dernier. Dans une vidéo filmée mercredi dans les rues de Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince où avaient lieu les obsèques pour cinq membres du gang tués par la police, l'homme clame : «Je préfère être foudroyé que de ne pas obtenir ce dont j'ai besoin. Vous voyez ces Américains, je préfèrerai les tuer et vider une grosse arme dans chacune de leur tête. Je pense ce que je dis.» Des menaces violentes, pour mettre la pression sur les États-Unis et obtenir le million de dollars exigé pour la libération de chacun d'entre eux. Les 17 otages, 16 Américains et un Canadien, sont venus en Haïti dans le cadre d'une mission pour l'organisation Christian Aid Ministries, fondée par des croyants amish et mennonites. Parmi eux se trouvent cinq enfants, âgés de huit mois à 15 ans, précise le «New York Times».

Cet enlèvement de missionnaire étranger remet au coeur de l'actualité l'insécurité en Haïti, qui a été secoué par plusieurs crises ces dernières semaines, notamment l'assassinat du président Jovenel Moïse, tué par un commando qui a fait irruption dans le palais présidentiel en pleine nuit, en juillet dernier. Au moins 119 personnes ont été enlevées par des gangs dans le pays depuis le début du mois d'octobre, selon le Centre d'analyse et de recherches en droits humains, qui a recensé 782 enlèvements depuis le début de l'année.

Le gang des 400 Mawozo est celui qui avait enlevé, au printemps, les religieux français Michel Briand et Agnès Bordeau, ainsi que quatre autres pères haïtiens. Le père Michel, 67 ans dont 36 à vivre en Haïti, avait raconté à Paris Match leur enlèvement et les 20 jours de captivité qui ont suivi : «On était sidérés, on ne se disait rien. Et puis le chef du gang a pris l’un d’entre nous à part pour lui parler. Il ne savait pas qui nous étions. "Père", ça ne lui disait pas grand-chose. Comme il y avait deux blancs dans la voiture, il a dû se dire qu’il y avait quelque chose à faire.»

Dès les premiers jours de captivité, les otages ont entamé le dialogue avec leurs ravisseurs : «On s’est aperçu qu’ils étaient d’anciens détenus évadés, rejetés par leur famille. Le gang était le lieu où ils avaient trouvé refuge. C’est paradoxal, mais leur humanité m’a impressionnée, leur solidarité entre eux. Ils partagent tout, les cigarettes, les joints, ils s’entraident. On pense que ce sont des brigands sauvages.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Renault prévoit une perte de production de 500.000 véhicules en 2021 :

Le groupe Renault anticipe désormais une perte de production "proche de 500.000 véhicules sur l’année" liée à la crise des composants, a annoncé vendredi le groupe automobile. 170.000 véhicules n'ont pas pu être produits au troisième trimestre, avec de nombreuses usines fermées à travers le monde faute de composants, notamment des semi-conducteurs. Le groupe français a confirmé cependant ses prévisions de marge opérationnelle sur l'année, à hauteur de 2,8% du chiffre d'affaires.

Renault a vendu 599.027 véhicules au troisième trimestre 2021, soit une baisse de 22,3% par rapport à un troisième trimestre 2020 qui avait marqué la reprise de l'industrie automobile après la paralysie des premiers mois du Covid.

La baisse du chiffre d’affaires, limitée à -13,4%, "confirme l’impact positif de la politique commerciale du Groupe orientée vers une meilleure valorisation des ventes", selon Renault. "Les actions entreprises pour poursuivre la baisse des coûts et optimiser la valorisation de notre production nous permettent de confirmer notre guidance pour l’année en dépit de la détérioration de la disponibilité des composants au troisième trimestre et d’une visibilité réduite pour le quatrième trimestre", a déclaré la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Pékin appelle Biden à la "prudence" après ses propos sur Taïwan :

Pékin a appelé vendredi Joe Biden à la "prudence" après des propos du président américain affirmant que les Etats-Unis étaient prêts à défendre militairement Taïwan en cas d'invasion par l'armée chinoise.

"Aucune place au compromis": Pékin a appelé vendredi Joe Biden à la "prudence" après des propos du président américain affirmant que les Etats-Unis étaient prêts à défendre militairement Taïwan en cas d'invasion par l'armée chinoise. La Chine considère l'île de 23 millions d'habitants, qu'elle ne contrôle pas, comme une de ses provinces en attente de réunification avec le reste du pays. Interrogé jeudi sur la possibilité d'une intervention militaire américaine pour défendre Taïwan, Joe Biden a répondu par l'affirmative. "Oui, nous avons un engagement en ce sens", a-t-il déclaré lors d'un échange avec des électeurs à Baltimore retransmis par la télévision CNN.

La déclaration du président américain vient en contradiction avec la politique tenue de longue date par les Etats-Unis et dite "d'ambiguïté stratégique". En vertu de celle-ci, Washington aide Taïwan à construire et renforcer ses défenses, mais sans promettre de manière explicite de venir à son aide en cas d'attaque. Taïwan jouit d'un système politique démocratique. Le territoire insulaire est dirigé depuis 1945 par un régime (la "République de Chine") qui s'y était replié après la victoire des communistes en Chine continentale en 1949 à l'issue de la guerre civile chinoise. La "République populaire de Chine", basée à Pékin et dirigée par le Parti communiste, considère l'île comme une partie de son territoire. Elle menace d'utiliser la force en cas de déclaration formelle d'indépendance à Taipei.

Interrogé vendredi sur les propos de Joe Biden, Pékin l'a appelé à ne pas "s'ingérer" dans ses "affaires intérieures". "Sur les questions liées à ses intérêts fondamentaux, comme sa souveraineté et son intégrité territoriale, la Chine ne laissera aucune place au compromis", a affirmé devant la presse Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "Nous exhortons la partie américaine (...) à agir avec prudence sur la question de Taïwan, et de s'abstenir d'envoyer des mauvais signaux aux militants indépendantistes taïwanais afin de ne pas nuire gravement aux relations sino-américaines." Joe Biden avait déjà fait cet été une promesse similaire, parlant "d'engagement sacré" à défendre les alliés de l'Otan au Canada et en Europe, et "de même avec le Japon, la Corée du Sud, et Taïwan".

Dans la foulée des déclarations du président américain jeudi soir, la Maison Blanche a affirmé à la presse que la politique des Etats-Unis envers Taïwan n'avait "pas changé". "Je soupçonne que Biden ne cherchait pas à annoncer un quelconque changement", déclare à l'AFP Richard McGregor, chercheur du cabinet de recherche australien Lowy Institute. "Soit il n'a pas fait attention à ce qu'il disait, soit il avait peut-être la volonté d'avoir délibéremment un ton plus dur, en raison de la façon dont Pékin a renforcé son harcèlement militaire de Taïwan ces derniers temps."

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Des œufs de dinosaures vieux de 190 millions d'années révèlent leurs secrets :

Une étude publiée jeudi dans la revue britannique "Scientific Reports" confirme que certains des premiers dinosaures vivaient en troupeaux et suggère que ce comportement "social" pourrait avoir été "l'une des clés de (leur) longévité", annonce le synchrotron européen (ESRF) de Grenoble dans un communiqué.

L'analyse aux rayons X par l'ESRF de trente oeufs fossilisés d'un vaste site de nidification de dinosaures vieux de 190 millions d'années -près de 100 ont été trouvés en Patagonie au début des années 2000- a révélé la présence à l'intérieur d'embryons d'une seule et même espèce: le Mussaurus patagonicus, un géant herbivore à long cou. "Cette découverte a permis de démontrer que tous les fossiles trouvés sur le site de reproduction appartenaient à une même espèce de dinosaure" et de confirmer que ces ancêtres du diplodocus, qui vivaient et se déplaçaient en colonies, "avaient des comportements sociaux", explique l'ESRF.

Des recherches menées en parallèle sur le site de fossiles patagonien, et notamment la découverte de fossiles dans "plusieurs couches rocheuses successives", prouvent que les Mussaurus "étaient revenus au même endroit, sur plusieurs saisons, pour se reproduire". Les squelettes de dinosaures y étaient "regroupés en fonction de leur âge", à l'instar de bébés trouvés "près des nids" ou de jeunes d'un an "étroitement regroupés les uns aux autres", suggérant ainsi que cette espèce avait "formé des troupeaux de jeunes individus". Pour les scientifiques, ces découvertes démontrent l'existence d'une "structure de troupeau bien organisée".

"Il s'agit de la preuve la plus ancienne de ce type de comportement social complexe chez un dinosaure primitif, permettant de reculer la datation des comportements sociaux chez les dinosaures de plus de 40 millions d'années", précise le synchrotron européen, sorte d'immense microscope s'appuyant sur les rayons X produits par son anneau. "Aux regards de la longévité de la lignée des Mussaurus, cette étude nous laisse à penser que le fait d'être social et de protéger ses petits en troupeau pourrait expliquer pourquoi ces dinosaures à long cou étaient si communs sur tous les continents", analyse Diego Pol, paléontologue à Conicet, l'Institut argentin qui a découvert le site.

En octobre 2011, une étude menée par des chercheurs en géologie de l'Université du Colorado avait suggéré que des dinosaures de la famille des sauropodes, comme le célèbre diplodocus, pratiquaient déjà la transhumance voici 150 millions d'années, parcourant, comme les moutons modernes, de longues distances pour aller paître dans les hautes terres à la saison sèche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1936) : VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

Vendredi 22 Octobre  2021 - Barack Obama rend hommage à Angela Merkel pour son dernier Conseil européen

En marge du dernier Conseil européen d'Angela Merkel en tant que chancelière allemande, l'ancien président américain Barack Obama lui a envoyé une vidéo pour marquer l'occasion.

Pendant les huit années de présidence Obama, la bonne entente entre l'Américain et Angela Merkel était perceptible. Vendredi, à l'occasion du dernier Conseil européen en tant que chancelière de l'Allemande, Barack Obama lui a adressé une vidéo, publiée par le président du Conseil européen Charles Michel : «Angela, je me joins à tes amis, collègues et admirateurs à travers le monde pour te rendre hommage aujourd'hui. Le fait que tu préfères probablement travailler au cours de ce Conseil européen plutôt que d'en être le centre de l'attention est un bon indicateur de ta personnalité», entame celui qui l'avait rencontrée avant son élection, en juin 2008

«J'ai eu la fierté de te remettre la Médaille de la liberté pour ton engagement en ce que l'alliance entre les États-Unis, l'Allemagne et l'Europe peut signifier aux yeux du monde. J'ai eu la chance de m'appuyer sur ton aide pour surmonter la série de crises à laquelle nos peuples ont fait face et j'ai été heureux de devenir ton ami, de pouvoir compter sur ta bonne humeur, ton pragmatisme sage et un sens moral sans faille dans la prise de décisions difficiles pendant tant d'années. On peut compter sur très peu de dirigeants politiques pour placer leurs principes au-dessus de toute définition aussi mince soit-elle de ses propres intérêts», poursuit-il.

«Ton bien aimé peuple allemand et le monde entier te doivent une grande reconnaissance pour avoir gardé une position morale élevée pendant toutes ces années. Grâce à toi, le coeur a survécu à bien des tempêtes. Tant de gens, filles et garçons, hommes et femmes, ont eu un modèle qu'ils pouvaient admirer dans des périodes difficiles. Je le sais, car je suis l'un d'entre eux», continue le démocrate, très élogieux envers Angela Merkel. «Maintenant, tu as devant toi encore bien des années fructueuses dont tu peux te réjouir avec ton mari bien aimé. Au nom du peuple américain, de tes homologues pendant tant d'années, de Michelle et mes filles, je veux te remercier pour ton amitié, tes qualités de dirigeante et surtout ta fidélité aux valeurs universelles que tu as adoptées en tant que fillette en Allemagne de l'Est. Dankeschön!», a-t-il conclu, en allemand dans le texte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens