Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Le point du corona virus le 8 octobre au soir :

Au niveau national, la baisse du taux d’incidence s’est poursuivie cette semaine avec 48 nouveaux cas pour 100 000 habitants (-16%), soit 4 609 cas diagnostiqués par jour en moyenne. Le taux d’incidence était en diminution chez les moins de 60 ans et tendait à se stabiliser chez les plus âgés. Ils restaient plus élevés chez les adultes de moins de 50 ans et les enfants. Le taux de dépistage, incluant tests antigéniques et PCR (auto-tests exclus), était toujours très élevé, atteignant 4 580 pour 100 000 habitants (-3%). Il était stable ou en diminution dans toutes les classes d’âge, excepté chez les 10-19 ans (5 274, +34%). Le taux de positivité est lui en légère diminution à 1,0%. Au niveau hospitalier, la baisse des indicateurs s’est poursuivie, avec 1 228 nouvelles hospitalisations (-23%) et 306 nouvelles admissions en soins critiques (-27%). Au 5 octobre, on dénombrait toujours 7 157 patients COVID-19 en cours d’hospitalisation, dont 1 292 en soins critiques. La situation reste en revanche très précaire en Guyane. Si le taux d'incidence a légèrement diminué (-8%), il reste élevé avec 494 cas /100 000 habitants, 85 nouvelles hospitalisations et 20 admissions en réanimation la semaine dernière.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Le Brésil a dépassé vendredi le seuil des 600.000 morts du Covid-19 :  

et les spécialistes estiment que la pandémie est encore loin d'être sous contrôle, malgré la baisse du nombre de décès quotidiens permise par l'avancée de la vaccination.

Les dernières données du ministère de la Santé, considérées comme sous-estimées par les scientifiques, font par ailleurs état de 21,5 millions de cas de contamination au total, dont 18.172 lors des dernières 24 heures.

À ce jour, 71,4% des Brésiliens ont reçu au moins une dose de vaccin, mais seulement 45,9% ont effectué le cycle vaccinal complet. Selon une étude publiée la semaine dernière par la Fiocruz, 11% des personnes ayant reçu une première dose sont en retard pour la deuxième, alors que les personnes âgées commencent à recevoir une troisième injection.

Les cas de dépression et d'anxiété ont augmenté de respectivement 28% et 26% dans le monde en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, selon une étude publiée samedi dans The Lancet.

L'étude est la première à évaluer les impacts mondiaux de la pandémie sur les troubles dépressifs majeurs et les troubles anxieux, en les détaillant par âge, sexe et localisation dans 204 pays et territoires en 2020.

Les femmes ont été plus touchées que les hommes, et les plus jeunes ont été davantage concernés que les groupes plus âgés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Lancement du parti d'Edouard Philippe: la Macronie entre soutien et crispation :

Les trois patrons des groupes parlementaires de la majorité, ainsi que des députés LREM à leur "initiative personnelle", seront présents samedi au Havre pour le lancement du parti de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe (ex-LR). Selon nos informations, un seul membre du gouvernement pourrait être présent: Franck Riester.

Samedi, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe lancera son nouveau parti politique au Carré des Docks, dans sa ville du Havre. Si le nom de la nouvelle formation n'a pas encore fuité, toute la Macronie s'interroge déjà sur sa nécessité. Les trois patrons des groupes parlementaires de la majorité, ainsi que des députés LREM à leur "initiative personnelle" et selon nos informations, le ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité Franck Riester seront présents

"Personne ne doute de son engagement dans la majorité présidentielle", a déclaré mardi Christophe Castaner devant son groupe des députés LREM, alors que l'ex-chef du gouvernement a affirmé son soutien "complet" à Emmanuel Macron pour 2022 mais continue de susciter la méfiance. "Avec Patrick Mignola (chef de file des députés MoDem) et Olivier Becht (des députés Agir), nous représenterons (les trois groupes de la majorité) pour affirmer le lien qui est le nôtre", a ajouté M. Castaner.

La députée Marie Guévenoux sera présente en tant que représentante de LREM dont la venue au Havre ne faisait "pas de débats. C'était une évidence". Mais en marge de cette délégation officielle, au moins une douzaine de députés "marcheurs" ont annoncé "spontanément" se rendre dans le fief d'Edouard Philippe ce week-end, selon des sources parlementaires.

"Ce n’est pas une quelconque remise en cause de l’appartenance à LREM mais la volonté de soutenir quelqu’un avec qui on a travaillé pendant trois ans", souligne jeudi Marie Lebec, première vice-présidente des députés LREM. "A samedi!", a tweeté Aurore Bergé, présidente déléguée et ex-LR.

Edouard Philippe serait-il une menace? "Il va y avoir une guerre en 2022 pour voir qui prend la tête de la majorité", explicite une députée. Et "tout le monde souffle un peu sur les braises car 2022 sera la guerre de succession" à Emmanuel Macron, anticipe une autre. "En politique, il ne faut pas commettre d'erreurs de tempo": "avant les élections législatives, il y a l'élection présidentielle" et "avant 2027, il y a 2022", avait mis en garde la semaine dernière M. Castaner, en assurant ne pas dire "cela pour Edouard Philippe".

Il y a pourtant une certain crispation dans les rangs de la Macronie. "Philippe a tort de jouer 2027 avant la réélection de Macron en 2022, politiquement c’est une nouille", nous a expliqué un visiteur du président. "Macron n’a jamais eu peur de Philippe, il l’a mis en garde. Entre eux c’est rentré dans l’ordre. Pour Macron, Philippe c’est une fabuleuse allure, mais il reste un numéro 2", a encore confié un macroniste du premier cercle.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Tous derrière Yannick Jadot :

Il n’en manquait pas un à l’appel. A Lyon, à l’occasion des journées parlementaires d’EELV, tous avaient fait le déplacement. Delphine Batho, Eric Piolle, Sandrine Rousseau... Les trois «perdants» de la primaire étaient là pour la photo de famille et affirmer leur soutien à Yannick Jadot, le candidat officiellement désigné. Ils étaient là, comme tous les parlementaires -sénateurs, députés, députés européens- mais aussi des maires, des premiers adjoints, des conseillers… issus d’EELV et des autres mouvements du pôle écologiste -Génération-s, Génération écologie…

Un jour de «mariage», s’est amusé Gregory Doucet, le maire EELV de Lyon filant la métaphore : «Parce que la grande famille écologiste avec les cousins, les cousines, est là. Parce qu’on marie le radicalisme et le pragmatisme, la prudence et l’audace, la transition écologiste et la justice sociale, l'urgence et le besoin de faire adhérer tout le monde tranquillement…» Avant de s’interroger : «Comment on va s’y prendre pour marier les vagues et le vent pour arriver à une marée d’un coefficient inédit?»

Les uns et les autres ont tenté de trouver une réponse à cette question. Promouvoir l’industrie et notamment les projets «low tech», a assuré Emmanuel Denis, le maire de Tours. «Reconstruire une histoire nouvelle» et faire attention à ceux qui viennent juste parce qu'ils sont attirés par l’espoir d’un maroquin, a enchéri Eric Piolle. «Soulever l’espérance en incarnant dans notre campagne le changement institutionnel que nous voulons mettre en œuvre», a répondu Delphine Batho. «Assumer l’écologie politique et rien que l’écologie politique», a martelé l’eurodéputé David Cormand.

Il est 14 heures ce vendredi 8 octobre, le soleil se met enfin à briller sur la capitale des Gaules. Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle, Sandrine Rousseau sont assis dans un carré de quatre, dans le bus, en route pour visiter un immeuble récemment rénové et promouvoir leur vision sur l’énergie. Ils bavardent de choses et d’autres -et surtout pas de sujets qui fâchent. Ceux-là sont réservés aux négociations en coulisses entre les équipes des anciens candidats à la primaire. «Elles se passent très bien», assure Mounir Satouri, eurodéputé et jusqu’à présent directeur de campagne de Yannick Jadot. Tous le répètent d’ailleurs à l’envie : «Je n’ai pas d’inquiétude sur la volonté de rassemblement» (Delphine Batho); «On s’entend bien humainement» (Eric Piolle); «Je serai là pour porter cette campagne» (Sandrine Rousseau). Du côté de cette dernière, si elle promet désormais d’être «d’une loyauté sans faille», elle reconnait que ça coince encore parmi une partie de ses soutiens. Elle a accepté la «présidence du comité politique».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Agressions sexuelles: l'école CentraleSupélec dans la tourmente :

La prestigieuse école d'ingénieurs est assommée par une enquête révélant qu'une centaine de ses étudiants auraient été victimes de viols et agressions sexuelles l’année dernière.

Le pouls du campus de CentraleSupélec continue de battre et la prochaine "grosse soirée" se profile déjà. La prestigieuse école d'ingénieurs est pourtant assommée par une enquête révélant qu'une centaine de ses étudiants auraient été victimes de viols et agressions sexuelles l’année dernière.

L'étude a fait l'effet d'une bombe. Souhaitée par la direction et menée auprès des 2.386 étudiants de l'école, qui forme quelques-uns des plus brillants ingénieurs français, 51 femmes et 23 hommes auraient été victimes de harcèlement sexuel, 46 femmes et hommes d'une agression sexuelle et 20 femmes et 8 hommes d'un viol entre 2020 et 2021.

"Notre surprise, dans l’absolu, ce n’est pas qu’il y ait des violences sexistes et sexuelles. C’est l’écart entre l’absence de signaux précurseurs et le niveau qu’a révélé cette enquête", souligne Romain Soubeyran, le directeur.

L'étude, basée sur un questionnaire anonyme, dévoile que les agresseurs sont le plus souvent des camarades et que les faits "se seraient déroulés dans un contexte associatif ou au sein de la résidence étudiante". Autrement dit : notamment lors des fameuses soirées où l'alcool coule à flots, grands-messes servant de défouloir pour ces jeunes qui ont intégré l'école après deux (ou trois) années dans les plus sélectives classes préparatoires.

Pourtant, ils "n'ont jamais rien vu dans les soirées". Mattis, Thomas et Solène, étudiants en première année croisés par l'AFP sur l'esplanade et au réfectoire, sont "un peu choqués" mais surtout formels : les fêtes organisées par les différentes associations d'étudiants dans les grands bâtiments du campus sont très encadrées.

La gendarmerie vient même apporter son concours et des arrêtés préfectoraux les formalisent, souffle Emilie Roger, responsable du développement RH et en charge de l'égalité hommes-femmes à l'école.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - 40e anniversaire de l'abolition de la peine de mort: Macron pour "l’abolition universelle" :

Emmanuel Macron a annoncé samedi que la France allait "relancer le combat pour l’abolition universelle" de la peine de mort.

Emmanuel Macron a annoncé samedi que la France allait "relancer le combat pour l’abolition universelle" de la peine de mort, en organisant une "rencontre au plus haut niveau" pour "convaincre" les dirigeants des pays l'appliquant encore de "l'urgence de l'abolir".

"Dans le cadre de la présidence française de l’Union Européenne (au premier semestre 2022), nous organiserons à Paris avec l’ONG Ensemble contre la peine de mort, une rencontre au plus haut niveau rassemblant les sociétés civiles des Etats appliquant encore la peine de mort ou un moratoire afin de convaincre leurs dirigeants de l’importance et de l’urgence de l’abolir", a déclaré le chef de l'Etat, dans un discours prononcé au Panthéon pour marquer le 40e anniversaire de l'abolition de la peine de mort en France.

Avant lui, Robert Badinter, l'ancien garde des Sceaux qui avait fait voter l'abolition en 1981, avait affirmé sa "conviction absolue: la peine de mort est vouée à disparaître dans le monde car elle est une honte pour l’humanité". "Elle ne défend pas la société, elle la déshonore", a-t-il ajouté d'une voix ferme sous la coupole du Panthéon. "Vive l'abolition universelle!", a-t-il conclu.

Emmanuel Macron a rappelé que, en 1981, la France avait été "le 35ème Etat à abolir la peine de mort". "106 Etats ont à ce jour emprunté cette voie quand 50 autres respectent un moratoire de droit ou de fait sur les exécutions", a-t-il précisé.

Mais il a déploré que "483, un nombre certainement sous-évalué, exécutions" aient été perpétrées dans le monde en 2020. "483 meurtres d’Etat administrés par 33 régimes politiques qui ont pour la plupart en commun un goût partagé pour le despotisme, le rejet de l’universalité des droits de l’Homme", a-t-il estimé, alors que la peine de mort est en vigueur en Chine, aux Etats-Unis ou en Inde.

A l'issue du discours, MM. Macron et Badinter ont visité l’exposition "Un combat capital" qui retrace l'histoire du combat politique pour l’abolition de la peine de mort en France, du XVIIIème siècle à nos jours.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Mort à Paris du premier président de la République islamique d'Iran, Abolhassan Banisadr :

Le premier président de la République islamique d'Iran, Abolhassan Banisadr, est mort samedi dans un hôpital parisien à l'âge de 88 ans, a annoncé l'agence officielle iranienne, Irna. "A la suite d'une longue maladie, Abolhassan Banisadr est mort samedi à l'hôpital" de la Pitié-Salpêtrière, affirme l'agence, citant une source proche de l'ancien chef d'Etat.

Réfugié politique en France depuis 1981, cet ancien intime du fondateur de la République islamique, l'ayatollah Khomeiny, avait été élu président en janvier 1980 avant d'être destitué 17 mois plus tard.

Bénéficiant d'une protection policière constante, Banisadr habitait à Versailles, en région parisienne, depuis mai 1984, après avoir résidé à Auvers-sur-Oise et Cachan, deux autres villes proches de Paris.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - La justice américaine rétablit la loi anti-avortement du Texas :

Une Cour d'appel fédérale a permis vendredi au Texas de rétablir une loi interdisant la majorité des avortements dans cet Etat américain, deux jours après le blocage de ce texte controversé.

Une Cour d'appel fédérale a permis vendredi au Texas de rétablir une loi interdisant la majorité des avortements dans cet Etat américain, deux jours après le blocage de ce texte controversé. Cette loi ultra-restrictive, entrée en vigueur le 1er septembre, interdit d'avorter une fois que les battements de cœur de l'embryon sont détectés, soit à environ six semaines de grossesse, quand la plupart des femmes ignorent être enceintes. Elle avait été bloquée temporairement mercredi par un juge fédéral du Texas, Robert Pitman, à la suite d'une plainte du gouvernement de Joe Biden. "Cette cour ne permettra pas que cette privation choquante d'un droit si important se poursuive un jour de plus", avait écrit le juge dans sa décision.

Les avortements au-delà de six semaines avaient alors repris dans les cliniques de l'Etat. Le procureur général du Texas, le républicain Ken Paxton, avait fait appel devant la cour fédérale de La Nouvelle-Orléans, réputée une des plus conservatrices du pays, qui lui a donné raison. "Grande nouvelle ce soir", a tweeté M. Paxton sitôt la décision en appel rendue publique. "Je combattrai les excès du gouvernement fédéral à chaque tournant", a-t-il ajouté.

Selon toute vraisemblance, le gouvernement fédéral américain contestera la décision de la Cour d'appel devant la Cour suprême des Etats-Unis. Cette dernière a garanti en 1973, dans son arrêt emblématique Roe V. Wade, le droit des femmes à avorter, et a précisé ensuite qu'il s'appliquait tant que le fœtus n'est pas viable, soit vers 22 semaines de grossesse. Ces dernières années, des lois comparables à celle du Texas ont été adoptées par une dizaine d'autres Etats conservateurs et invalidées en justice parce qu'elles violaient cette jurisprudence.

"La Cour Suprême doit intervenir et arrêter cette folie", a réagi dans un communiqué Nancy Northup, présidente de l'association Center for reproductive rights, qui défend le droit à l'avortement. "Cette loi cruelle touche plus durement ceux qui font déjà face à des discriminations en matière d'accès aux soins", a-t-elle ajouté. Mais en septembre, pour la première fois en près d'un demi-siècle, la Cour suprême a refusé de bloquer l'entrée en vigueur de la loi texane qui contrevient pareillement à l'arrêt Roe v. Wade.

La haute juridiction a justifié son inaction par des "questions nouvelles de procédure", la loi du Texas comportant un dispositif unique: elle confie "exclusivement" aux citoyens le soin de faire respecter la mesure en les incitant à porter plainte contre les organisations ou les personnes qui aident les femmes à avorter illégalement. La position de la Cour suprême dans cette affaire a été perçue comme un "virage à droite" de la haute juridiction qui compte six juges conservateurs sur neuf, dont trois nommés par Donald Trump. Le 2 octobre, des milliers de manifestants étaient descendus dans les rues américaines pour défendre le droit à l'avortement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - La lave du Cumbre Vieja continue de menacer La Palma :

 La colère du Cumbre Vieja se poursuit. Le volcan entré en éruption le 19 septembre rejette cendres et lave. Antena 3 rapporte ce samedi que 1 149 bâtiments et infrastructures ont été détruits. La surface de la lave a par ailleurs déjà recouvert près de 500 hectares de l’île de La Palma. L'aéroport, qui avait été fermé jeudi, a de son côté pu rouvrir. Il avait été rendu inopérant durant quelques heures à cause du nuage de cendres. L'aéroport de La Palma, île de 85.000 habitants, avait déjà été fermé le 25 septembre pour les mêmes raisons. L'Aena avait rouvert les pistes dès le lendemain mais les compagnies n'avaient repris leurs vols que quatre jours plus tard.

Les scientifiques craignent par ailleurs un glissement de terrain qui pourrait se produire et s'accompagnerait d' une libération soudaine de gaz, avec des explosions et des vagues hydromagmatiques. Cela se produirait si l'avancée vers de plus grandes profondeurs dans la mer du delta de lave ou fajana se poursuit. La coulée de lave, en se solidifiant au contact de l'eau, a déjà créé une avancée sur la mer d'environ 40 hectares.

En cent ans, l'île n'avait vécu que deux éruptions, celle du San Juan en 1949 et celle du Teneguía en 1971. Elles avaient fait au total trois morts, dont deux par inhalation de gaz, mais avaient causé moins de dégâts, l'île étant beaucoup moins peuplée à l'époque. L’éruption n’a fait à ce stade aucun mort ni aucun blessé. Mais elle a entraîné au total l'évacuation de plus de 6.000 personnes, dont certaines ont tout perdu sous la lave.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Blackout au Liban où les centrales électriques sont à sec :

 Le Liban est plongé samedi dans un blackout total après l'arrêt de l'activité de deux importantes centrales électriques faute de carburant, a annoncé la compagnie nationale Electricité du Liban (EDL). Englué dans une crise inédite, qualifiée par la Banque mondiale d'une des pires dans l'histoire du monde depuis 1850, le pays connait depuis des mois des rationnements draconiens de courant, culminant à plus de 22h par jour, et peine à importer du carburant, sur fond d'une dégringolade historique de la monnaie nationale et d'un assèchement des devises étrangères.

Ces coupures paralysent la vie de la population et plusieurs secteurs vitaux, tandis que les gérants de générateurs privés, qui prennent généralement le relais, rationnent aussi commerces, hôpitaux et foyers, à mesure que le carburant se raréfie. "Après que la centrale de Deir Ammar a été contrainte d'arrêter sa production d'électricité hier matin en raison de l'épuisement de ses réserves de gazole, la centrale de Zahrani s'est également arrêtée cet après-midi pour la même raison", a indiqué l'EDL dans un communiqué. Cela a conduit à un "effondrement total du réseau sans aucune possibilité de le restaurer pour le moment", ajoute le communiqué, alors que les autres centrales du pays fonctionnent a minima.

Il s'agit de la deuxième panne totale signalée par EDL depuis le début du mois. Pour la première, le réseau avait été rétabli quelques jours plus tard. Une source au ministère de l'Energie a indiqué à l'AFP que des efforts étaient déployés "pour trouver une solution au problème". Dans son communiqué, l'EDL a indiqué qu'un pétrolier devait arriver samedi soir et être déchargé en début de semaine prochaine. La communauté internationale réclame des réformes urgentes aux autorités libanaises, notamment pour l'EDL, symbole d'une mauvaise gouvernance et de la déliquescence des services publics au Liban. Formé en septembre après 13 mois de querelles politiciennes, le nouveau gouvernement s'est engagé à amorcer des réformes dans le secteur de l'électricité et à rétablir progressivement le courant public. Le Liban négocie avec l'Egypte et la Jordanie l'acheminement de gaz et d'électricité via la Syrie, tandis que le mouvement chiite Hezbollah a annoncé ces dernières semaines plusieurs livraisons de fuel iranien pour pallier les graves pénuries de courant et de carburant. Un accord a également été conclu entre les autorités et l'Irak pour la distribution de pétrole irakien au Liban en contrepartie de services médicaux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1926) : SAMEDI 9 OCTOBRE 2021

Samedi 9 Octobre  2021 - Un étudiant anti-passe sanitaire mis en examen pour le piratage informatique de l'AP-HP :

Un étudiant opposé au passe sanitaire a été mis en examen vendredi après avoir reconnu être à l'origine du piratage informatique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) cet été, a-t-on appris de source judiciaire. Les données de santé d'environ 1,4 million de personnes avaient alors été dérobées, selon l'AP-HP.

Interpellé mercredi à Ollioules (Var) par les enquêteurs de la Brigade de lutte contre la cybercriminalité (BL2C) de la police judiciaire parisienne, selon une source policière, il a reconnu les faits lors de sa garde à vue. "Opposé au passe sanitaire", le jeune homme de 22 ans "voulait démontrer la faiblesse et la faillibilité du système informatique de l'AP-HP" (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), a souligné à l'AFP une source proche du dossier. "Il conteste avoir eu connaissance que les données récupérées contenaient des informations à caractère personnel, il ne comptait pas les revendre ni s'enrichir", a ajouté cette source. "Sa démarche est militante", a-t-elle souligné. Une source policière précise qu'il a reconnu avoir mis à disposition les données dérobées sur un site de téléchargement néo-zélandais.

Etudiant dans un école d'informatique, il vit chez sa mère dans le Var. "C'est le profil du jeune geek qui a fait tomber les serveurs de l'AP-HP", a décrit la source proche. Il a été mis en examen pour "accès et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mis en oeuvre par l'Etat" ainsi que pour "extraction et collecte de données par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite et divulgation illégale volontaire de données à caractère personnel", a détaillé la source judiciaire. "Il a été placé sous contrôle judiciaire conformément aux réquisitions du parquet", a-t-elle précisé. Contacté, son avocat Me Rachid Madid n'a pas souhaité faire de commentaires.

L'AP-HP avait révélé mi-septembre le vol de ces données de personnes qui avaient effectué "presque exclusivement" un test de dépistage du Covid-19 en Ile-de-France mi-2020. Ce n'est pas le fichier national des tests de dépistage (SI-DEP) qui avait été piraté, selon l'AP-HP, mais "un service sécurisé de partage de fichiers". Il était utilisé "de manière très ponctuelle en septembre 2020" pour transmettre à l'Assurance maladie et aux agences régionales de santé (ARS) des informations "utiles au +contact tracing+".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens