Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2021 4 07 /10 /octobre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Le point du corona virus le 5 octobre au soir :

Les hôpitaux continuent de désemplir avec 7096 personnes actuellement admises pour une infection au Covid (-203 de moins par rapport à hier), dont 1279 placées en soins critiques (-49 en 24h). Selon Santé publique France (SPF), 62 décès dus à la maladie ont été recensés à l'hôpital. L'épidémie régresse toujours avec 5558 nouveaux cas détectés ces dernières 24 heures, en baisse de 17% par rapport à mardi dernier, où 6765 malades avaient été diagnostiqués.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, plus de 50,6 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid (50.673.439 personnes), ce qui correspond à 75,2% de la population totale. Parmi elles, près de 49 millions sont complètement vaccinées (48.901.448 personnes exactement), selon les chiffres du ministère de la Santé, soit 72,5% de la population totale.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - L’OMS rappelle que la pandémie n’est pas sous contrôle :

 La responsable de la gestion de l'épidémie de Covid-19 à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) Maria Van Kerkhove a souligné mardi que le nouveau coronavirus n'était toujours pas sous contrôle, nombreux étant ceux qui croient à tort que la pandémie est presque vaincue. Selon Mme Van Kerkhove, 3,1 millions de nouveaux cas de contamination et 54.000 décès ont été rapportés la semaine dernière dans le monde, les vrais chiffres étant probablement bien supérieurs. "La situation est encore incroyablement dynamique. Et elle est dynamique car nous n'avons pas le contrôle de ce virus", a souligné l'épidémiologiste américaine lors d'échanges en direct sur les réseaux sociaux de l'OMS.

"Nous ne sommes pas encore sortis d'affaire. Nous sommes complètement au milieu de cette pandémie. Mais où au milieu ... nous ne le savons pas encore, car franchement nous n'utilisons pas les outils dont nous disposons actuellement pour nous rapprocher de la fin", a-t-elle ajouté. "Dans certaines villes nous voyons les unités de soins intensifs et les hôpitaux saturés et des gens qui meurent alors que dans les rues, les gens se comportent comme si (l'épidémie) était complètement terminée", a-t-elle déploré. L'experte a souligné également que les décès concernaient largement des personnes qui n'ont pas été vaccinées. Selon les données fournies par les pays qui communiquent ces informations, "le taux d'hospitalisation et de décès est de loin" le plus élevé "parmi ceux qui n'ont pas été vaccinés", a-t-elle déclaré. Mme Van Kerkhove a aussi stigmatisé la désinformation et les idées fausses qui circulent sur internet concernant le Covid-19.

"Le résultat c'est que des personnes meurent. On ne peut pas édulcorer cela", a-t-elle souligné. L'OMS est en train d'étudier l'évolution que pourra avoir la pandémie dans les trois aux 18 prochains mois. "Nous avons encore des poches d'individus qui ne sont pas vaccinés, soit parce qu'ils n'ont pas accès (aux vaccins), soit parce qu'ils refusent ou ne peuvent pas être vaccinés, et nous pouvons encore voir des flambées" de l'épidémie, a-t-elle relevé. Van Kerkhove a averti que le coronavirus, même s'il finira pas être sous contrôle, était là pour durer. "La possibilité d'éradiquer le virus, ou même d'éliminer ce virus à un niveau mondial a été perdue depuis le début. Elle a été perdue car nous n'avons pas, à un niveau mondial, attaqué ce virus aussi vigoureusement que possible", a-t-elle regretté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Brigitte Macron, Nicolas Sarkozy et Rachida Dati présents à la messe hommage à Bernard Tapie :

Première cérémonie religieuse en hommage à Bernard Tapie, à Paris: sa famille, ses proches et de nombreuses personnalités dont la Première dame Brigitte Macron se sont réunis mercredi à l'église de Saint-Germain-des-Près à Paris. Le cercueil est entré dans l'église sous les applaudissements, a constaté une journaliste de l'AFP. Les personnalités sont arrivées au compte goutte, filtrées par un important service d'ordre.

L'animateur Michel Drucker, le footballeur Basile Boli, le directeur général de la chaîne de télévision d'information BFM TV Marc-Olivier-Fogiel, le publicitaire Jacques Séguéla, et l'homme d'affaires Xaviel Niel ont accouru, ainsi que des personnalités du cinéma, telles que le réalisateur Claude Lelouch, l'actrice et chanteuse Line Renaud ou le comédien Pierre Arditi. Dans l'assemblée, on relevait parmi les figures de la politique l'ancien président Nicolas Sarkozy, les ex-ministres Jean-Louis Borloo, Bernard Kouchner et Rachida Dati.

Dès 10h, une centaine de badauds prenaient déjà place devant l'église. Certains avaient même apporté des chaises pour l'occasion. De nombreux policiers encadraient le parvis de l'église. "Ah, c'est pour Nanard", s'exclamait un homme en passant.

"Je suis venu saluer le sportif et l'homme qui a beaucoup apporté au football français", témoignait Hugues Modestin, 54 ans, disant avoir profité de son jour de congé. "Je suis originaire des Antilles et le fait qu'il ait donné leur chance à l'OM, à des joueurs comme Jocelyn Angloma, originaire de Guadeloupe, a été important pour moi."

"C'est une figure en France, des affaires et de la politique", expliquait Jean-Claude, retraité de 68 ans venu du Val-de-Marne lui "rendre hommage". "Il a fait des choses bien, d'autres mal, il faut se rappeler de l'ensemble", a ajouté sa femme, Françoise, 77 ans.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Une délégation de sénateurs français est arrivée à Taïwan malgré les protestations chinoises :

Une délégation de quatre sénateurs français conduite par un ancien ministre de la Défense est arrivée à Taïwan mercredi, malgré les vives protestations de l'Ambassade de Chine en France.

Le ministère français des Affaires étrangères a rejeté les protestations de la Chine, affirmant que les sénateurs étaient libres de leurs déplacements.

"Les sénateurs effectuent cette visite malgré les menaces de l'ambassadeur de Chine en France, montrant ainsi leur engagement indéfectible envers l'esprit de liberté et de démocratie", a déclaré pour sa part le ministère taïwanais des Affaires étrangères dans un communiqué mardi. Depuis mars, la Chine tente de dissuader les sénateurs français d'effectuer ce voyage sur l'île, qu'elle considère comme une de ses provinces.

L'ambassade de Chine a prévenu que la visite porterait atteinte aux intérêts de la Chine, aux relations sino-françaises et à "l'image de la France" dans des commentaires récents sur son site web.

En février, l'ambassadeur de Chine a adressé une lettre à l'ancien ministre français de la Défense Alain Richard, dans laquelle il déclarait que sa visite "violerait clairement le principe d'une seule Chine et enverrait un mauvais signal aux forces indépendantistes de Taïwan".

Membre de la majorité présidentielle, Alain Richard préside le Groupe d'information et d'échanges entre le Sénat et Taïwan. Il s'est déjà rendu dans l'île en 2015 et en 2018. Il réfute pour sa part toute remise en cause du principe d'une seule Chine.

Pékin s'oppose à ce que Taipei ait des échanges officiels avec d'autres pays et a essayé avec insistance de dissuader les hommes politiques de s'y rendre ces dernières années.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Présidentielle: pour Estrosi, Macron "incarne le mieux" la filiation de la droite et du centre :

Le maire de Nice, Christian Estrosi apportera son soutien à Emmanuel Macron "s'il est candidat" à l'élection présidentielle, car il "incarne le mieux" la filiation de la droite et du centre, a-t-il annoncé mercredi sur BFMTV et RMC. "Si Macron est candidat je le soutiendrai sans la moindre ambiguïté", a déclaré M. Estrosi, qui a quitté Les Républicains en mai.

"Je suis gaulliste, je suis issu d'une famille, je suis issu d'une filiation de la droite et du centre voulue par Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et aujourd'hui c'est celui (Emmanuel Macron, ndlr) qui incarne le mieux cette filiation ne serait-ce que dans les réformes qui ont été faites", a estimé M. Estrosi, précisant que le soutien qu'il apportera au président de la République, "s'il est candidat, ne sera pas inconditionnel".

"Les grandes idées que nous avons portées derrière de grandes personnalités, Pompidou, Chirac, Giscard d'Estaing, Raymond Barre, Nicolas Sarkozy et d'autres, je veux dire à tous ces électeurs qui peuvent se sentir orphelins qu'on va continuer à porter ces idées et que naturellement le soutien que j'apporterai, s'il est candidat, à Macron n'est pas inconditionnel mais c'est pour faire entendre cette voix", a encore déclaré M. Estrosi.

La semaine dernière, à Nice, devant les membres de son mouvement La France Audacieuse, l'ancien ministre des gouvernements de droite de Villepin et Fillon s'était dit "soulagé" d'avoir "pris (sa) liberté" et avait largement critiqué le processus de désignation du futur candidat des Républicains à l'élection présidentielle.

"Comment ont-ils pu passer par pertes et profits cette grande Histoire que nous avons incarnée? Comment ont-ils pu décider à 23.000 la manière dont la droite pourrait être représentée?", s'était-il interrogé, ajoutant que "ce n'est même pas un dépôt de bilan ou une faillite, non c'est une liquidation".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - L'ancre d'un navire à l'origine de la marée noire en Californie ?

Les gardes-côtes cherchent à déterminer si la marée noire menaçant les plages californiennes a pu être provoquée par l'ancre d'un navire ayant percé un oléoduc, rapportent mardi des médias locaux. Au total, 24 km de littoral entre Huntington Beach et Laguna Beach, célèbres plages du sud de Los Angeles connues autant pour leurs surfers que pour leurs dauphins, ont été fermées au public.

La pêche a également été interdite en raison de cette fuite signalée ce week-end sur un oléoduc passant à proximité, qui pourrait atteindre 500.000 litres de pétrole brut.

Des inspections sous-marines ont révélé qu'un important segment de l'oléoduc avait été déplacé et détecté une déchirure d'une trentaine de centimètres dans le tuyau. "On a tiré sur l'oléoduc comme sur la corde d'un arc", a affirmé lors d'une conférence de presse Martyn Willsher, patron d'Amplify Energy, la société texane exploitant l'oléoduc et des plateformes pétrolières voisines.

Selon lui, quelque 1.200 mètres de tuyaux ont ainsi été déplacés, "jusqu'à une trentaine de mètres" au point de déformation le plus prononcé, là où l'origine de la fuite a été située. Les installations d'Amplify Energy dans la zone sont à l'arrêt et les plongeurs ont pu constater que plus rien ne fuyait de l'oléoduc endommagé. M. Willsher s'est refusé à spéculer sur la cause de ces dégâts ou à commenter la possibilité qu'il s'agisse de l'ancre d'un cargo. "C'est un oléoduc d'acier de 40 cm (de diamètre) recouvert de 2,5 cm (d'épaisseur) de béton. Ce n'est pas tous les jours qu'il se déplace de trente mètres", a-t-il toutefois lancé aux journalistes.

Les ports de Los Angeles et de Long Beach comptent parmi les plus actifs du monde. Comme les autres infrastructures de ce type, ils sont confrontés à d'importants délais, encore renforcés par la crise sanitaire du Covid-19, et de nombreux cargos et porte-conteneurs sont contraints de patienter au large avant de pouvoir accoster. Ces navires se voient attribuer des points d'ancrage à l'écart des oléoducs et autres équipements sous-marins.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - L'Allemagne se rapproche d'une coalition entre SPD, Verts et libéraux :

Sociaux-démocrates, Verts et libéraux allemands vont entamer jeudi des discussions préliminaires pour tenter de bâtir une coalition qui exclurait les chrétiens-démocrates de la chancelière sortante Angela Merkel.

Dix jours après des élections remportées d'une courte tête par les sociaux-démocrates du SPD, les tractations en coulisse s'accélèrent en Allemagne, encore marquée par les mois de paralysie provoquée en Europe en 2017 par d'interminables négociations entre partis politiques. Les écologistes, arrivés en troisième position du scrutin du 26 septembre, ont ainsi annoncé mercredi matin qu'ils souhaitaient approfondir les pourparlers avec les seuls SPD et FDP (libéraux).

"Notre intérêt est de faire avancer les choses rapidement", a fait valoir la co-présidente des Verts, Annalena Baerbock.

"Les discussions de ces dernières semaines ont montré que les plus grandes intersections en termes de contenu sont concevables dans ce schéma (avec le SPD et le FDP), notamment dans le domaine de la politique sociale", a abondé l'autre coprésident du parti écologiste, Robert Habeck.

Les libéraux du FDP, qui partagent avec les "Grünen" le rôle de faiseurs de chancelier, ont dans la foulée saisi la main tendue par les écologistes, bien qu'ils n'aient pas caché ces dernières semaines pencher plutôt pour une alliance avec les conservateurs.

"Je viens de proposer à M. (Olaf) Scholz (le chef de file du SPD), en accord avec les Verts, de nous rencontrer demain (jeudi) pour une discussion entre nous trois, et cela aura lieu", a ainsi annoncé le président du FDP, Christian Lindner, dessinant les contours d'un futur gouvernement de "centre progressiste".

Ces discussions préliminaires ne signifient pas pour autant que la coalition "feu tricolore", d'après la couleur de chacun des trois partis, sera formée et qu'Olaf Scholz succèdera à la chancellerie dans les prochaines semaines à Angela Merkel.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Faux positifs : une entreprise australienne rappelle 200 000 auto-tests de dépistage du Covid :

Le fabricant australien de technologies médicales Ellume a déclaré avoir rappelé près de 200 000 auto-tests de dépistage du Covid-19 aux Etats-Unis en raison d'un risque accru de faux positifs.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a alerté mardi sur le "risque de résultats faussement positifs avec certains lots du test à domicile Covid-19 d'Ellume, en raison d'un problème de fabrication récemment identifié". Les résultats négatifs ne semblent quant à eux "pas être affectés par le problème de fabrication", précise le communiqué.

"La FDA travaille en étroite collaboration avec Ellume afin d'évaluer les contrôles de fabrication supplémentaires de la société et d'autres mesures correctives visant à garantir que le problème soit résolu". Selon un porte-parole d'Ellume, contacté mercredi par l'AFP, 195 000 des 3,5 millions de tests expédiés aux États-Unis avaient été affectés, dont des tests fournis au ministère de la Défense à destination de programmes de santé communautaires.

Ce rappel a été ordonné après des signalements de faux positifs à des taux anormalement élevés dans certains lots, a précisé la société dans un communiqué daté du 1er octobre. "Je présente mes sincères excuses - et les excuses de toute notre entreprise - pour le stress ou les difficultés que les gens ont pu rencontrer à cause de résultats faussement positifs", a déclaré le fondateur d'Ellume Sean Parsons.

Le produit en vente libre d'Ellume est devenu l'année dernière le premier test rapide de dépistage du coronavirus à domicile à recevoir une autorisation d'utilisation d'urgence aux États-Unis.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Nobel de chimie : Un duo germano-américain, champion des catalyseurs, récompensé :

Le prix Nobel de chimie a sacré mercredi l'Allemand Benjamin List et l'Américain David MacMillan pour avoir développé un nouvel outil de construction des molécules qui a permis de rendre la chimie plus propre mais aussi d'améliorer la recherche pharmaceutique.

Le prix Nobel de chimie a sacré mercredi l'Allemand Benjamin List et l'Américain David MacMillan pour avoir développé un nouvel outil de construction des molécules qui a permis de rendre la chimie plus propre mais aussi d'améliorer la recherche pharmaceutique. Les deux chercheurs, tous deux âgés de 53 ans, ont été récompensés pour avoir mis au point en 2000 la catalyse asymétrique, un nouveau type de catalyseurs révolutionnaire qui s'est développé "à une vitesse prodigieuse "depuis lors, a expliqué le jury Nobel.

Les catalyseurs - des substances qui contrôlent et accélèrent les réactions chimiques, sans pour autant faire partie du produit final - sont des outils fondamentaux pour les chimistes. Mais les chercheurs ont longtemps cru qu'il n'y avait, en principe, que deux types de catalyseurs disponibles: les métaux et les enzymes. Indépendamment l'un de l'autre, List et MacMillan ont mis au point une troisième façon, en utilisant "de petites molécules organiques" comme la proline, a souligné le jury.

Contrairement aux métaux et aux enzymes, la proline est un outil "rêvé" pour les chimistes: c'est une molécule très simple, bon marché et respectueuse de l'environnement. "C'est une immense surprise", a réagi le lauréat allemand, joint par téléphone par la fondation Nobel. "J'ai cru que quelqu'un me faisait une blague. Je prenais mon petit déjeuner avec ma femme. D'habitude elle me dit +regarde ton téléphone si quelqu'un appelle de Suède, mais aujourd'hui elle n'a pas fait la plaisanterie", a raconté le chercheur de l'Institut Max-Planck, basé dans la Ruhr.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Pédocriminalité en France: le pape exprime mercredi "sa honte et sa douleur" :

Le pape François a exprimé mercredi "sa honte", répétant plusieurs fois ce mot, après la publication d'un rapport accablant sur la pédocriminalité au sein de l'Eglise de France. "Je désire exprimer aux victimes ma tristesse, ma douleur pour les traumatismes subis, et aussi ma honte, notre honte, ma honte pour une trop longue incapacité de l'Eglise de les mettre au centre de ses préoccupations", a-t-il dit au cours de l'audience générale. "Je prie, et prions tous ensemble, à toi Seigneur la gloire, à nous la honte. C'est le moment de la honte", a insisté le pape argentin.

Il a invité tous les responsables religieux "à poursuivre tous leurs efforts pour que de tels drames ne se reproduisent plus". Evoquant "une épreuve dure mais salutaire", il a appelé "les catholiques français à assumer leurs responsabilités pour que l'Eglise soit une maison sûre pour tous".

Une commission indépendante, qui a enquêté sur l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise catholique de France, a publié mardi ses conclusions accablantes, estimant à 216.000 le nombre d'enfants et d'adolescents victimes de clercs et de religieux depuis 1950. Si l'on ajoute les personnes agressées par des laïcs travaillant dans des institutions de l'Eglise (enseignants, surveillants, cadres de mouvements de jeunesse...), le nombre grimpe à 330.000, a indiqué son président, Jean-Marc Sauvé, en dévoilant les conclusions de la Commission indépendante sur les abus dans l'Eglise (Ciase).

Dès mardi, le porte-parole du Vatican avait réagi à ces informations, évoquant l'"immense chagrin" du pape. "Ses pensées se tournent en premier lieu vers les victimes, avec un immense chagrin pour leurs blessures et gratitude pour leur courage de dénoncer. Elles se tournent aussi vers l’Église de France, afin que, ayant pris conscience de cette effroyable réalité (...) elle puisse entreprendre la voie de la rédemption", avait déclaré le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, évoquant devant des journalistes la réaction du pape.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Homophobie: l'Assemblée interdit unanimement les "thérapies de conversion" :

L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité mardi soir une proposition de loi LREM réaffirmant l'interdiction des pseudo "thérapies de conversion", ces pratiques qui visent à imposer l'hétérosexualité aux personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT). Voté en première lecture et transmis au Sénat, ce texte de la députée Laurence Vanceunebrock (LREM) prévoit un délit spécifique contre les soi disant "thérapeutes" ou religieux qui prétendent "guérir" les homosexuels. Sont punis de deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende les "pratiques comportements ou propos répétés visant à modifier ou réprimer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre" d'une personne et "ayant pour effet une altération de sa santé physique ou mentale".

La sanction est portée à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende en cas de circonstances aggravantes, notamment lorsque la victime est mineure, dépendante ou que l'auteur est un ascendant. Cette proposition de loi peut permettre de "sauver des vies", a estimé la ministre déléguée à l'Egalité Elisabeth Moreno. "Il n'y a rien à guérir. Etre soi n'est pas un crime, on ne doit pas chercher à modifier l'identité de genre ou l'orientation sexuelle" des personnes. Venues des Etats-Unis, ces pratiques "moyenâgeuses" sont peu connues en France et difficilement quantifiables. Lors d'une mission parlementaire de 2019, Laurence Vanceunebrock et l'Insoumis Bastien Lachaud ont évoqué une "centaine de cas récents", s'alarmant de "l'augmentation des signalements". Ils décrivent des traitements par "hypnose", "hormones" voire "électrochocs", des dérives "religieuses" entre "appels à l'abstinence" et séances "d'exorcisme", ou le recours aux "mariages forcés" hétérosexuels.

De tels actes peuvent déjà tomber sous le coup de la loi, via les violences volontaires, l'abus de faiblesse, l'exercice illégal de la médecine, le harcèlement ou la discrimination... Mais Laurence Vanceunebrock juge nécessaire un délit spécifique pour soutenir les victimes face à la difficulté de porter plainte et mieux prendre la mesure du phénomène. Reste à savoir si le texte pourra aboutir, puisque le Parlement achève ses travaux fin février, en raison de l'élection présidentielle d'avril. "Cela dépendra de l'attitude du Sénat", prévient une source parlementaire, qui estime que cette proposition de loi "ne sert à rien juridiquement mais permet d'alerter et de rappeler que c'est illégal, alors que certaines structures font croire le contraire". Chez les associations LGBT et dans la société civile, la mobilisation s'intensifie. Les messages se multiplient sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #RienAGuerir, du nom d'un collectif de victimes lancé en 2020 par Benoit Berthe Siward, présent en tribune mardi. Et le chanteur Eddy de Pretto soutient la proposition de loi.

"Des dizaines et des dizaines de témoignages sont sortis", assurait récemment à l'AFP Timothée de Rauglaudre, coauteur du livre "Dieu est amour" et du documentaire "Homothérapies, conversion forcée". Mi-septembre, la ministre chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa, a confié une mission sur cette "pratique indigne" à la Miviludes, l'organe de lutte contre les dérives sectaires rattaché au ministère de l'Intérieur. Elle devra "quantifier" le phénomène et "analyser en particulier sa dimension de dérive sectaire", alors que plusieurs organisations "spirituelles" ont été pointées du doigt lors des auditions parlementaires.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1923)  : MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

Mercredi 6 Octobre  2021 - Les erreurs des Européens sont à l'origine de la crise des prix du gaz, affirme Poutine :

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi l'Europe responsable de la crise du gaz, car elle n'a pas conclu suffisamment de contrats de livraison à long terme avec Moscou, favorisant ainsi l'envolée record des prix. "Toute leur politique était de sortir des contrats à long terme et cette politique s'est avérée erronée", a-t-il déclaré lors d'une réunion avec les responsables du secteur énergétique russe, "ils ont fait des erreurs". "En conséquence, le prix du gaz a désormais battu tous les records historiques: aujourd'hui, il approche les 2.000 dollars par mille mètres cubes, soit plus de dix fois plus que le prix moyen de l'année dernière", a ajouté le président russe.

L'Europe, dont environ un tiers des besoins en gaz sont couverts par Moscou, affirme depuis des années son intention de diversifier ses sources d'approvisionnement, sans grand effet. Selon Vladimir Poutine, les Européens auraient commencé à se reposer davantage sur les achats de gaz au comptant plutôt que sur des achats au long terme, les liant à Moscou pendant plusieurs années. Or, aujourd'hui, les ventes au comptant ne sont pas au rendez-vous. En référence à ces ventes d'appoint utilisés pour compléter les contrats longs, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré plus tôt qu'elles n'avaient "pas pu combler le manque existant", indiquant que la Russie était "prête à parler de nouveaux contrats à long terme".

Le prix du gaz a battu de nouveaux records mercredi, s'envolant de 25% sur les marchés européens face à une demande qui ne cesse d'augmenter avant l'hiver, couplée à une offre contrainte et des stocks réduits. Certains en Europe comme aux Etats-Unis accusent Moscou de ne pas ouvrir suffisamment les robinets afin d'obtenir la mise en service au plus vite de son gazoduc controversé vers l'Allemagne, Nord Stream 2, achevé et dont le remplissage a commencé. En attendant, Gazprom affirme que sa production de gaz en 2021 devrait dépasser les 510 milliards de mètres cubes, un niveau jamais vu depuis une décennie, rappelle l'agence russe RIA. Selon cette dernière, Vitali Markelov, vice-président du conseil d'administration, aurait indiqué en marge d'un forum gazier à Saint-Pétersbourg mercredi que le groupe s'attendait à un hiver "froid" et "bon pour Gazprom". L'envolée des prix risque de frapper le consommateur européen au portefeuille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens