Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Le point du corona virus le 30 septembre au soir :

Le nombre de personnes malades du Covid-19 et hospitalisées a continué de baisser jeudi, avec un taux de positivité des tests lui aussi toujours bas, selon les données de Santé publique France. L'agence sanitaire recensait ainsi 7.565 personnes hospitalisées à cause du Covid-19 - dont 238 admissions en 24 heures -, contre 7.726 mercredi.

En services de soins critiques, qui accueillent les malades les plus gravement atteints, le nombre de patients est de 1.414 (contre 1.466), avec 58 nouvelles admissions depuis mercredi. Le nombre de décès s'élève à 116.713 depuis le début de l'épidémie, dont 89.878 à l'hôpital et 56 au cours des dernières 24 heures. Le taux de positivité est stable à 1,2%, avec 5.204 nouveaux cas confirmés depuis la veille. Concernant la vaccination, 50.511.359 personnes ont reçu au moins une injection (soit 74,9% de la population totale) et 48.587.105 personnes sont entièrement vaccinées (soit 72,1% de la population totale).

Si ces indicateurs témoignent d'une épidémie contenue, le Premier ministre Jean Castex a de nouveau appelé jeudi les personnes de plus de 65 ans à se faire administrer une troisième dose de vaccin, afin d'empêcher une reprise. "Je le dis un peu solennellement: je ne voudrais pas qu'à l'automne, avec les conditions climatiques, il y ait une nouvelle vague d'épidémie, mon rôle est d'anticiper", a expliqué le Premier ministre sur TF1. "On a déjà vacciné, la vaccination est le bouclier essentiel pour faire face à la pandémie, mais nous savons qu'au bout d'un certain nombre de mois (...), la couverture immunitaire a tendance à diminuer", a-t-il ajouté. "D'où la nécessité de cette 3e dose. On va finir sous quinzaine (la vaccination de) tous les résidents des Ehpad. Mais il y a toutes les personnes de plus de 65 ans, je les appelle ce soir, vraiment, on a des doses : allez vous faire vacciner", a-t-il insisté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Prix de l'énergie : le "bouclier tarifaire" ne convainc pas les oppositions :

Les oppositions continuaient de critiquer vendredi des mesures «électoralistes», accusant de «charlatanerie» le Premier ministre Jean Castex, au lendemain de l'annonce d'un «bouclier tarifaire» contre le bond des prix de l'énergie.

La hausse des tarifs réglementés de l'électricité, qui devait atteindre quelque 12% début 2022 sera limitée à 4% en 2022 grâce à une baisse de taxe.

Mais le gel du prix du gaz interviendra seulement après la hausse de 12,6% ce vendredi, et durera jusqu'à avril 2022, lorsque «le prix du gaz devrait dégringoler» selon le gouvernement, et au moment de la présidentielle, critique l'opposition.

Elle déplore également le fait qu'à compter du printemps, les consommateurs devront payer le gaz un peu plus cher que les cours du marché afin que les sommes payées en plus pendant l'hiver par les opérateurs sans pouvoir les facturer aux consommateurs soient récupérées. Le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau a ironisé dès jeudi soir sur Twitter sur le calendrier menant «aux présidentielles», tandis que le candidat de La France insoumise à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon s'attaquait à la méthode : «Vous payez d'abord, ensuite vous paierez encore pareil».

«La décision de ce soir, c'est du cynisme», a balayé Xavier Bertrand, jeudi soir sur France 2. «Les augmentations, il y en a eu déjà six. Et là, à la sixième, ils se réveillent.»

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen a estimé que «les Français n'ont pas besoin de mesurettes électoralistes, mais d'une baisse réelle et durable du prix des énergies et de l'essence!».

Critiquant «la charlatanerie» de l'exécutif, le candidat du PCF Fabien Roussel s'est dit sur Twitter «en colère», critiquant ces «seigneurs enfermés dans leur château à l'Elysée». Il a appelé à «faire baisser tout de suite de 30% les factures en supprimant les taxes qui pèsent sur le gaz et l'électricité».

L'écologiste ex-LREM Matthieu Orphelin a exhorté à «aller plus loin», en élargissant le chèque énergie «à 15 millions de foyers les années où les prix des énergies sont élevés», et à «accélérer» les dispositifs soutenant la rénovation énergétique des logements et le changement de véhicule.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Présidentielle: pour Valérie Pécresse, "il n'y a pas de candidat naturel" à droite :

"Il n'y a pas de candidat naturel" à droite, a affirmé vendredi Valérie Pécresse, qui espère représenter sa famille politique en 2022, alors que son rival Xavier Bertrand se pose en rassembleur. "Pour moi, il n'y a pas de candidat naturel, à partir de là, il faut jouer collectif", a affirmé Mme Pécresse lors d'un point presse à Cherbourg, où elle venait présenter son programme sur l'énergie.

Xavier Bertrand, hostile à toute primaire à droite, a dit jeudi sa méfiance pour un congrès "d'affrontement", et à plaidé pour le "rassemblement", alors que LR a décidé samedi que son candidat à la présidentielle serait désigné en congrès, c'est-à-dire par un vote des seuls militants. Les adhérents LR "ont écarté la primaire, ce n'est pas pour en refaire une sous une forme déguisée", a-t-il affirmé au Figaro.

Pour Mme Pécresse, le congrès qui a été décidé par les militants pour départager les candidats "est un processus d'unité et c'est pour ça que je l'ai accepté" parce que "j'accepte toujours les règles du jeu", a-t-elle martelé. "J'ai beaucoup de respect pour les militants des Républicains, ils ont fait leur choix, je le respecte, et je m'y soumettrai", a-t-elle affirmé.

Le président des Hauts-de-France, "plutôt que de s'opposer les uns aux autres", a proposé aux autres candidats de les rencontrer "très rapidement, avant le 13 octobre", soit la date limite pour le dépôt des candidatures.

"Ma porte est toujours ouverte, mais à un moment donné il faut un processus de sélection et il ne faut pas avoir peur de la sélection, c'est la condition de l'unité", a affirmé Mme Pécresse pour qui "cette unité passe par des règles du jeu respectées par tous".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Arnaud Montebourg veut attribuer des logements vacants gratuits contre rénovation :

Le candidat ex-PS à la présidentielle Arnaud Montebourg, qui prône un "retour à la terre", propose que l'Etat rachète le "million" de logements vacants dans les campagnes pour les réattribuer gratuitement à des ménages souhaitant accéder à la propriété. "C'est une politique de réaménagement du territoire", a fait valoir sur RTL l'ancien ministre du Redressement productif, en prenant l'exemple d'initiatives menées en Italie du Sud "avec un succès phénoménal".

Partant du constat que des millions de Français "veulent changer de vie mais n'y arrivent pas car ils ont de trop petits salaires", tandis qu'"il y a un million de biens vacants dans les territoires", il propose que l'Etat "les rachète, avec une agence, avec les collectivités locales, et les attribue gratuitement à toute personne qui n'est pas déjà propriétaire, ce qui permet l'accession à la propriété".

"En contrepartie, ils habitent ce bien et surtout le rénovent à leur frais, ce qui va faire plus d'activité pour les artisans, plus de population dans les villages et les petites villes, des commerces nouveaux, car tous ces gens veulent changer de vie professionnelle", et des "écoles qui vont à nouveau peut-être se remplir", a souligné l'ancien socialiste. Il n'a toutefois pas chiffré le coût d'un tel programme.

Selon l'Insee, la France hors Mayotte comptait 3,1 millions de logements vacants en 2020, en augmentation "marquée depuis 2006", même si "cette hausse s’atténue sur les dernières années".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Procès Benalla : 18 mois avec sursis requis contre l'ex-chargé de mission de l'Elysée :

"Pour que l'affaire Benalla s'efface devant un jugement": l'accusation a requis jeudi soir 18 mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre de l'ancien chargé de mission de l'Elysée, en particulier pour les violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018 à Paris.

"C'est une affaire qui a fait couler beaucoup d'encre et inspiré beaucoup de commentaires". Plus de trois ans après la tempête politique qui avait secoué le pouvoir d'Emmanuel Macron, le procureur se lève en milieu d'après-midi. Dans un dossier "déjà jugé par le tribunal de l’opinion" où "les prévenus sont coupables", "marqués au fer rouge des réseaux sociaux et de la médiatisation", le magistrat en appelle à la "souveraineté du tribunal", en entamant un réquisitoire de près de quatre heures.

Alexandre Benalla est un "Janus", décrit-t-il. D'un côté, "ce professionnel reconnu et compétent", de l'autre, "un jeune de 26 ans à l'ascension fulgurante", "sans filtre, qui sera rattrapé par son tempérament". Un "Icare" qui s'est "brûlé les ailes" en "repoussant les limites de ce qui est autorisé".

Et le 1er mai 2018 était "un peu la chronique d'une sortie de route annoncée" pour celui qui était alors adjoint au directeur de cabinet de l'Elysée et pour l'employé d'En Marche! Vincent Crase, qui l'a accompagné au pied levé pour assister au défilé, estime Yves Badorc. Ce jour-là, ils ont "agi avec des policiers, comme des policiers et parfois à la place des policiers", alors qu'ils n'étaient que des observateurs, souligne la magistrat. "C'est l'Etat, la puissance publique, dont l'émanation est la police, qui détient l'usage de la force", insiste-t-il, ils ont donc commis des "violences illégitimes" qui "ne peuvent s'effacer comme par magie derrière l'article 73".

Tout au long du procès, les deux prévenus ont justifié leur comportement par cet article du code de procédure pénale, qui permet, dans certaines conditions, à un citoyen d'appréhender l'auteur d'un délit flagrant.

"Ces dispositions n'ont pas vocation à permettre à tout citoyen de se substituer aux forces de l’ordre", évacue le magistrat, soulignant que ce jour-là, leur intervention n'était pas "nécessaire". Le ministère public demande la condamnation d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase pour avoir usurpé la fonction de policier et pour des violences en réunion sur un couple place de la Contrescarpe - dont les images, relayées par Le Monde en juillet 2018, sont à l'origine du "Benallagate". Un couple qui "étaient plus près de figurer sur une photo de Robert Doisneau que d'être des Black Blocs", estime le procureur.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Crise des sous-marins: les négociations commerciales entre l'UE et l'Australie interrompues :

Des négociations, prévues de longue date, sur un possible accord de libre-échange (ALE) entre l'Australie et l'Union européenne ont été reportées, a déclaré vendredi un responsable européen, après la fureur suscitée par la décision de Canberra d'annuler un important contrat de sous-marins français. "Le cycle commercial de l'ALE a été reporté d'un mois jusqu'en novembre", a déclaré à l'AFP un responsable de l'UE à Canberra, jetant le doute sur l'avenir de ce pacte de grande envergure. Le ministre australien du commerce, Dan Tehan, qui devait se rendre en Europe pour les négociations, a minimisé la décision dans une déclaration à l'AFP.

"Nous comprenons la réaction de la France à notre décision concernant les sous-marins, mais en fin de compte, toute nation doit agir dans son intérêt national - ce qu'a fait l'Australie", a-t-il déclaré. M. Tehan a indiqué qu'il prévoyait de rencontrer le commissaire européen au commerce Valdis Dombrovskis la semaine prochaine. "Nous continuerons à nous préparer pour le 12e cycle de négociations et à travailler à la conclusion d'un accord de libre-échange qui soit dans l'intérêt de l'Australie et de l'UE", a-t-il déclaré.

Le mois dernier, l'Australie a rompu sans avertissement le contrat portant sur l'achat de douze sous-marins français à propulsion conventionnelle pour une valeur de 90 milliards de dollars australiens (55 milliards d'euros), choisissant d'acheter à la place des navires à propulsion nucléaire de conception américaine. Cette décision a provoqué un conflit diplomatique majeur avec la France, qui a déclaré publiquement qu'elle ne pouvait plus faire confiance au gouvernement australien, accusant les fonctionnaires de mentir et remettant en question la poursuite de l'accord commercial. Le gouvernement français a rappelé ses ambassadeurs de Canberra et de Washington, une mesure rare pour protester contre le comportement des alliés. L'ambassadeur de France est retourné aux États-Unis mercredi, mais rien n'indique pour l'instant que l'ambassadeur d'Australie Jean-Pierre Thebault reviendra.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Covid-19: Merck va demander le feu vert pour une pilule anti-Covid :

Le laboratoire américain Merck prévoit de demander sous peu à l'agence des médicaments aux Etats-Unis son feu vert pour la commercialisation d'une pilule qui, selon un essai clinique, réduit par deux les risques d'hospitalisation et de décès des patients atteints du Covid-19.

S'il est autorisé, ce médicament à prendre par voie orale serait le premier produit de ce type à être mis sur le marché pour traiter le Covid-19, ce qui, après les vaccins, représenterait une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie.

Merck a précisé vendredi vouloir déposer un dossier auprès de l'agence américaine des médicaments, la FDA, pour ce produit développé avec Ridgeback Biotherapeutics et appelé le molnupiravir "aussi rapidement que possible", sans donner plus de précisions. Les résultats de l'essai clinique sont positifs, assure le groupe, aussi appelé MSD hors des Etats-Unis.

Il a été mené sur 775 personnes avec des cas légers à modérés de Covid-19 et au moins un facteur de risque aggravant. Elles ont reçu le traitement dans les cinq jours après les premiers symptômes. Le taux d'hospitalisation ou de décès chez les patients ayant reçu le médicament a été de 7,3%, contre 14,1% chez ceux ayant eu un placebo. Aucun décès n'a été constaté chez les personnes traitées avec le molnupiravir, contre 8 dans le deuxième groupe.

Plusieurs experts ont souligné l'importance de voir l'ensemble des données cliniques et insisté sur le fait que ce genre de traitement serait à prendre en complément du vaccin. Mais pour Peter Horby, professeur spécialisé dans les maladies infectieuses émergentes à l'université d'Oxford, "un antiviral oral sûr, abordable et efficace serait un énorme progrès dans la lutte contre le Covid".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Un homme sort de son avion en sautant sur l'aile de l'appareil :

Un homme a été placé en garde à vue après avoir ouvert la porte d’un avion, puis sauté sur son aile, après l’atterrissage de l’appareil à Miami mercredi soir.

L’incident aurait pu finir en drame. Un homme a été placé en garde à vue mercredi après avoir ouvert la porte d’un avion, en provenance de Colombie, juste après l’atterrissage de l’appareil à l’aéroport international de Miami. Selon la police, l’homme, âgé de 33 ans, a sauté sur l’aile de l'appareil vers 19h30 avant d’être arrêté par les forces de l’ordre.

Il a déclaré aux agents qu'il se sentait mal et a été emmené à l’hôpital, où une forte hypertension lui a été décelée. Malgré l'incident à l'aéroport, les passagers restants sur le vol n'ont pas été retardés et ont pu sortir de l'avion sans problème.

«Lors du débarquement à Miami, un client du vol 920 d'American Airlines [...] est sorti de l'avion par une sortie de secours. Le client a été immédiatement arrêté par les forces de l'ordre. Nous remercions les membres de notre équipe et les forces de l'ordre pour leur professionnalisme et leur rapidité», a déclaré la compagnie aérienne américaine à «People».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Vers une reprise du travail pour les éboueurs à Marseille et Aix-en-Provence :

Dès vendredi soir, les tournées de collecte des déchets devraient reprendre, alors qu'elle étaient interrompues depuis plus d'une semaine en raison de négociations sur l'application des 35 heures.

«La Métropole Aix-Marseille-Provence se félicite d'avoir pu trouver un accord visant à l'application de la loi sur le temps de travail dans la fonction publique», a annoncé dans un communiqué la collectivité, dirigée par la LR Martine Vassal.

«Le mot d'ordre est une reprise du travail dès ce soir et l'ensemble des secteurs devraient reprendre d'ici lundi», a indiqué à l'AFP Patrice Ayache, secrétaire général adjoint de FO, syndicat majoritaire chez les territoriaux de Marseille et sa métropole.

Selon la collectivité, quelques jours seront nécessaires pour faire disparaître les montagnes de déchets qui s'amoncellent dans les rues et dégoulinent sur les trottoirs et la chaussée dans de nombreuses rues étroites de Marseille ou d'Aix-en-Provence. Le retour à la normale devrait mettre environ une semaine dans les 92 communes de la métropole.

La CGT avait commencé la grève jeudi dernier, avant d'être rejointe par FO lundi soir. En cause : les négociations autour des 35 heures. Car la métropole, issue du regroupement de six intercommunalités, souhaite harmoniser le temps de travail de tous ses agents et se conformer à la loi de transformation de la fonction publique de 2019, qui impose l'application des 35 heures au 1er janvier 2022 (soit 1607 heures de travail par an), tout en ouvrant la possibilité de négocier des aménagements pour tenir compte de la pénibilité.

Au départ, elle proposait une baisse de 5% du temps de travail, soit 1530 heures. Dans la nuit de jeudi à vendredi, la collectivité et FO sont finalement tombées d'accord sur une décote de 9,5% du temps de travail (autour de 1460 heures), avec l'ouverture d'un Compte épargne temps, la mise en place de formations pour éviter les accidents et une aide à la reconversion, notamment.

«Ce n'est pas la question du pourcentage de baisse du temps de travail qui nous préoccupait, mais le fait que les agents ne devaient pas perdre de jours de congés ni d'euros de salaire. Et non seulement ils ne perdent pas les 28 jours qu'ils risquaient de perdre mais ils auront une valorisation salariale de 80 euros/mois», a précisé Patrice Ayache.

Mais pour la CGT, l'accord est inacceptable : «La métropole joue le pourrissement. La sortie de conflit est loin d'être une certitude», a indiqué le syndicat minoritaire à l'AFP, affirmant avoir été reçu à la préfecture à ce sujet vendredi après-midi.

Le temps de travail des éboueurs est un vrai serpent de mer dans la deuxième ville de France, où la règle non officielle du «fini-parti» est l'objet de nombreux fantasmes.

Roland Mouren, vice-président de la Métropole délégué à la propreté et aux déchets, a avancé cette semaine devant la presse un temps de travail moyen de 3 heures à 3 heures 30 par jour sur six jours. Il se référait à un avis de la chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte-d'Azur en date de 2017, qui indiquait que le temps de travail effectif moyen oscillait entre 5,5 heures pour un cantonnier, 3 heures 30 pour les chauffeurs ou 2 heures pour un équipier de collecte. Mais le temps de service moyen, comprenant «trajet, vidage, pause et prise de service», atteint lui 5 heures 30 à 6 heures par jour.

«Il n’y a aucun agent qui travaille 3 heures 30», assure FO : «On stigmatise les agents. On ne peut pas comparer leur amplitude horaire à celle d'un agent en bureau : l'éboueur, quand il est sur sa benne, il effectue un travail intensif, il y est et il fait que ça, il ne peut pas s'arrêter», commente Patrice Ayache.

Un autre rapport de la chambre régionale des comptes sur la politique de gestion des déchets, très attendu dans le contexte, doit être présenté jeudi 7 octobre en conseil métropolitain.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Covid-19: les décès ont bondi de 78% en Guadeloupe et et de 69% en Martinique :

Le nombre de décès a augmenté de 78% en Guadeloupe et de 69% en Martinique entre le 1er juin et le 20 septembre, par rapport à la même période de 2019, année sans Covid, a annoncé l'Insee dans des statistiques publiées vendredi. Pour la France entière, le nombre de décès est supérieur de 3% sur la période du 1er juin au 20 septembre par rapport à la même période de 2019 (178.075 décès, +5.799), selon l'Insee qui a fait le choix de privilégier la comparaison avec l'année 2019, année sans épidémie Covid.

Il est nettement supérieur pour les personnes âgées de 65 à 74 ans (+8,9%) et pour les 75-84 ans (+6,0%). En France métropolitaine, le nombre de décès enregistrés sur cette période est supérieur de 2% à 2019, et encore supérieur dans sept régions, dont la Corse (+8%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (+7%) et l'Occitanie (+6%).

Mais l'écart est encore bien supérieur dans les départements d'outre-mer, notamment les Antilles, frappées de plein fouet par l'épidémie de Covid-19 cet été. "En Guadeloupe, la hausse des décès a été très nette début août et s'est accélérée en milieu de mois: les décès survenus durant le mois d'août 2021 sont ainsi plus de trois fois supérieurs à ceux d'août 2019 (+227%), alors que les décès survenus en juin et juillet 2021 sont du même niveau qu'en 2019", observe l'Insee.

"En Martinique, la hausse des décès a débuté en juillet. L'augmentation des décès y est également très importante en août, mais un peu moindre qu'en Guadeloupe" (+175 %), relève l'Insee. Dans ces deux départements des Antilles, on constate en septembre un retour vers des niveaux de mortalité proches de 2019. Entre le 1er juin et le 20 septembre, les décès de 2021 sont aussi nettement plus importants que ceux de 2019 en Guyane (+55%, avec une hausse des décès continue depuis la fin mai) et à La Réunion (touchée également par une épidémie de dengue) avec une hausse de 21%. A Mayotte, l'augmentation est de 16%.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1918) : VENDREDI 1er OCTOBRE 2021

Vendredi 1er Octobre  2021 - Le volcan Kilauea entre en éruption et crache des fontaines de lave :

A Hawaï, le volcan Kilauea est entré en éruption, d'après l'Institut de géophysique américain (USGS).

Le volcan Kilauea, l'un des plus actifs du monde, est entré en éruption mais ses projections de lave restent pour l'instant limitées au cratère central et ne menacent pas de zones habitées, ont indiqué jeudi les autorités. «Des jets de lave atteignent la hauteur d'un immeuble de cinq étages», a indiqué sur Twitter l'Institut de géophysique américain (USGS), vidéo à l'appui.

Les premières fissures sont apparues dans le cratère Halema'uma'u situé au sommet du volcan mercredi après-midi. Elles ont très rapidement laissé la place à des "fontaines de lave" dépassant par moments une température de 1.100 degrés Celsius, précise l'USGS. Les éruptions qui secouent régulièrement le Kilauea depuis les années 1950 en ont fait une destination très prisée des touristes. Les responsables du Parc national des volcans d'Hawaï, où il est situé, ont d'ailleurs commencé à mobiliser leur personnel pour faire face à l'afflux attendu de visiteurs. «Nous nous préparons à une fréquentation accrue durant le week-end quand l'information aura circulé», a déclaré au journal Honolulu Star Advertiser une porte-parole du parc, Jessica Ferracane.

L'éruption du Kilauea ne présente pas de danger dans l'immédiat mais l'observatoire volcanique de l'USGS sur place «continue à surveiller de près la situation» car «les débuts d'éruption sont dynamiques et incertains», précise l'Institut. Le Kilauea est l'un des cinq volcans que compte l'île de Hawaï, la plus grande de cet archipel du Pacifique.

En 2018, une éruption du Kilauea avait détruit plusieurs centaines de maisons. Une vingtaine de personnes qui effectuaient un tour en bateau pour observer le magma couler dans la mer avaient été blessées, dont une grièvement, par un jet de lave.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens