Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2021 4 23 /09 /septembre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Le point du corona virus le 21 septembre au soir :

La pression sur l'hôpital due à l'épidémie de Covid-19 continue de baisser, selon les chiffres publiés mardi par Santé publique France, confirmant une amélioration sensible depuis le début du mois. L'agence de santé publique faisait état de 8.594 personnes hospitalisées, soit 251 de moins que la veille. Cet indicateur a chuté de près d'un quart depuis début septembre. Dans les services de soins critiques qui traitent les cas les plus graves, avec 1.744 patients, la baisse approche également un quart sur la même période.

Le taux de positivité des tests est descendu à 1,4% (-0,1 point par rapport à la veille), pour la première fois depuis le 15 juillet. Le nombre de cas détectés en 24 heures, à 7.851, est le plus faible pour un mardi depuis mi-juillet. La France a enregistré depuis le début de l'épidémie 116.251 décès, dont 89.436 à l'hôpital, et 153 au cours des dernières 24 heures. La campagne de vaccination a touché 50.151.392 personnes ayant reçu au moins une injection, soit 74,4% de la population. 47.752.252 personnes ont un schéma vaccinal complet, soit 70,8% de la population, d'après les chiffres de la Direction générale de la Santé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - La coulée de lave du volcan Cumbre Vieja :  

La coulée de lave du volcan Cumbre Vieja, entré en éruption dimanche sur l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, a détruit 320 bâtiments et 154 hectares de terrain, selon un nouveau bilan fourni mercredi par le système Copernicus.

Ces chiffres, basés sur des "imageries radar", sont en forte hausse par rapport à ceux communiqués mardi soir par Copernicus, le système européen de mesures géospatiales, qui faisaient alors état de 185 bâtiments détruits sur une superficie évaluée à 103 hectares.

Selon les autorités de La Palma, ces chiffres devraient continuer à augmenter au cours des prochaines heures, alors que la coulée de lave continuait sa lente mais inexorable progression en direction de l'océan Atlantique

L'arrivée de la lave dans la mer était initialement prévue pour lundi soir, mais a été retardée en raison du ralentissement de la coulée. Elle est très redoutée, car elle pourrait donner lieu à des explosions de morceaux de lave, des vagues d'eau bouillante ou l'émanation de gaz toxiques, selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS).

Cette éruption, la première depuis 1971 sur cette île d'environ 85.000 habitants, a entraîné l'évacuation de 6.100 personnes, dont 400 touristes. Les 5.700 autres évacués, des habitants de l'île, ont été obligés de quitter leur domicile parfois en l'espace de quelques minutes. Il n'y a pas eu de victime. "Ce sont des jours vraiment difficiles", a souligné sur Twitter le président de l'autorité locale de La Palma, Mariano Hernández Zapata. "Écouter ceux qui ont tout perdu et ceux qui savent qu'ils vont tout perdre est frustrant".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Covid-19: l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre :

L'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France.

"A partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants, le protocole scolaire passera en niveau 1 ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levé", a indiqué Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres, précédé dans la matinée d'un Conseil de défense sanitaire.

Deuxième mesure, "les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements", a-t-il ajouté. Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques, a-t-il ensuite précisé.

Mardi, 41 départements sur 101 étaient sous ce seuil d'alerte, alors que la décrue de l'épidémie "se confirme jour après jour" même si "la prudence s'impose", s'est félicité le porte-parole du gouvernement, insistant sur des "mesures positives". "Le port du masque, notamment pour les plus jeunes enfants, est loin d'être anodin", a-t-il insisté.

Ces "bonnes nouvelles, nous les devons essentiellement à l'avancée considérable de la couverture vaccinale: la campagne de vaccination est une réussite française, nous avons franchi en fin de semaine dernière le cap des 50 millions de Français vaccinés", a-t-il rappelé.

Pour autant, le pass sanitaire est maintenu pour l'instant dans tous les départements français, a précisé le porte-parole, en faisant valoir que le dispositif était "un outil très efficace pour maintenir ouverts des lieux qui auraient dû être refermés si le pass sanitaire n'avait pas existé".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Diffusion du QR code du pass sanitaire de Macron : les suspects "identifiés" :

Les soignants qui ont partagé sur les réseaux sociaux le QR code du pass sanitaire d'Emmanuel Macron "ont été identifiés".

Les soignants qui ont partagé sur les réseaux sociaux le QR code du pass sanitaire d'Emmanuel Macron "ont été identifiés" et une saisine de leurs ordres professionnels "est en cours", a indiqué mercredi l'Assurance maladie, après la fuite. "Les professionnels de santé ayant eu accès irrégulièrement (au QR code du chef de l'Etat), en infraction par rapport au code de déontologie qui s'impose à eux, ont été identifiés par la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) dans la base Vaccin Covid", a indiqué à l'AFP l'organisme.

"C'est une faute déontologique, (et) la Caisse nationale d'assurance maladie a saisi le Conseil national de l'Ordre des médecins, qui est l'instance compétente pour les sujets concernant la déontologie dans le milieu de la santé", a dit Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. "Il n'y a pas dans le système de faille technique qui a entraîné une fuite du QR code du président de la République", a-t-il rappelé.

Le QR code du pass sanitaire d'Emmanuel Macron avait été partagé ces derniers jours sur plusieurs réseaux sociaux. On pouvait y lire le nom du Président et sa date de naissance. L'Elysée a confirmé à l'AFP l'authenticité du document, en déplorant que des professionnels de santé aient consulté le dossier vaccinal du président de la République - dont le fameux QR code - et aient fait circuler les données "soit par négligence, soit par malversation".

L'ensemble des professionnels de santé ont accès au système informatique centralisé mis en place dans le cadre de la campagne vaccinale, qui permet notamment "d'avoir une visibilité sur les lieux et dates de vaccinations de primo-dosés au moment de leur deuxième dose", indique l'Elysée. "C'est ce qui a permis aux professionnels de santé de savoir, quand un patient se présentait, quand (et) où est-ce qu'il avait eu sa première dose, ce qui a permis d'adapter les lieux et de pouvoir faire sa première (dose) dans un lieu et sa seconde dose dans un autre", selon Gabriel Attal.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Pas-de-Calais : sauvetage de 154 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre :

La SNSM a sauvé en mer 154 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre sur des embarcations de fortune entre lundi et mardi dans le détroit du Pas-de-Calais.

Cent-cinquante-quatre migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre sur des embarcations de fortune ont été secourus entre lundi et mardi dans le détroit du Pas-de-Calais, a annoncé mardi la préfecture maritime.

Lundi, 22 migrants ont d'abord été récupérés sur une embarcation au large de Bray-Dunes (Nord) et déposés au port de Dunkerque où ils ont été pris en charge par la police aux frontières (PAF) et le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours, selon un communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord (Premar).

En parallèle, "le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Griz-Nez est informé qu'une embarcation se trouve en difficulté au large de la digue du Braek" et engage alors un canot de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Une fois sur zone, "il récupère 20 naufragés et les dépose au port de Dunkerque".

Plus tard, "le Cross Gris-Nez est mis en relation avec des naufragés demandant assistance au large de Leffrinckoucke": 39 naufragés ont été récupérés par un patrouilleur des douanes et déposés au port de Dunkerque.

Depuis fin 2018, les traversées illégales de la Manche par des migrants cherchant à gagner le Royaume-Uni se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités qui soulignent le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la basse température de l'eau.

Selon le préfet maritime Philippe Dutrieux, quelque 15 400 migrants ont tenté la traversée entre le 1er janvier et le 31 août, dont 3500 ont été "récupérés en difficulté" dans le détroit et ramenés sur les côtes françaises. En 2020, 9500 personnes avaient tenté la traversée, contre 2300 en 2019 et 600 en 2018.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Le nouveau livre d'Eric Zemmour bat des records de vente :

Le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour, condamné pour provocation à la discrimination raciale, n'a aucun mal à écouler son dernier livre, «La France n'a pas dit son dernier mot». Selon les chiffres de l'institut GfK, cet ouvrage, que son auteur affirme calqué sur le modèle de «Choses vues» de Victor Hugo, s'est vendu à 78 851 exemplaires en une semaine. De quoi le placer en tête des ventes, devant le dernier ouvrage de l'écrivain à succès Guillaume Musso. Refusant toujours de dire s'il vise la présidentielle mais entouré d'amis qui s'acharnent à rendre viable sa candidature, Eric Zemmour fait bien mieux que la socialiste Anne Hidalgo, candidate déclarée dont le dernier livre «Une femme française» est sorti le même jour et s'est écoulé en une semaine à moins de 1000 exemplaires.

L'ouvrage, qu'Eric Zemmour a édité par ses propres moyens après avoir été écarté par son éditeur historique Albin Michel, est distribué par Interforum, une filiale du géant de l'édition Editis, qui appartient au groupe Vivendi, contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré, à l'instar de CNews, la chaîne qui avait accueilli Zemmour comme chroniqueur quotidien. Dans un entretien au site Actualitté cet été, Eric Zemmour avait affirmé qu'Interforum avait réalisé «une mise en place de 150 000 exemplaires». L'écrivain est un habitué des sommets des classements : «Le Suicide français», en 2014, avait dépassé les 500 000 exemplaires. «Le Destin français», paru en 2018, avait également réalisé d'excellentes ventes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - La plus grande turbine éolienne du monde :

Dans ce secteur, la course au gigantisme bat son plein. La Chine, déjà premier producteur d’énergie renouvelable, vient d’annoncer la fabrication d’un mastodonte capable de transformer le vent en électricité dans des proportions encore jamais vues.

Dans ce domaine comme dans bien d’autres, la bataille pour la suprématie mondiale que se livrent les États-Unis et la Chine ne faiblit pas. Il y a deux ans, l’américain General Electric mettait en marche la turbine éolienne la plus puissante sur le marché, Haliade-X et ses 13 mégawatts, capable d’alimenter en un seul tour d’hélice un foyer britannique pendant deux jours.

Il y a quelques semaines, l’entreprise chinoise MingYang Smart Energy Group dévoilait la MySE 16.0-242, capable d’atteindre 16 mégawatts, soit la capacité d’alimenter chaque année 20 000 foyers en électricité. Résistante aux typhons, la turbine sera installée indifféremment sur le sol océanique ou sur des flotteurs, et l’envergure de ses pales en action couvrira une surface équivalant à six terrains de football !

Dans les années à venir, face à la demande croissante en électricité, notamment liée à la transition énergétique (du fossile au « propre »), la course au gigantisme dans le domaine des éoliennes va continuer. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les chiffres. En augmentant de 19 %le diamètre d’un rotor, on produit 45 % d’électricité en plus. Et selon la revue scientifique « Nature Energy », le prix de l’éolien offshore pourrait chuter de moitié d’ici à 2050.

Pour l’instant, le prix du mégawatt/heure de l’éolien est le plus cher : 89 dollars, à comparer avec celui du charbon, 72 dollars. Mais s’il en vient à être réduit de moitié, il y a fort à parier qu’il faudra faire du Jet-Ski en slalomant à travers les éoliennes qui couvriront les océans demain. Installation prévue en 2023.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Migrants chassés par des policiers à cheval : les images qui choquent aux États-Unis :

Les images montrant des officiers de la police aux frontières tenter d'arrêter des migrants à cheval ont choqué aux États-Unis, démocrates comme républicains.

Avec l'élection de Joe Biden, les démocrates espéraient ne plus voir d'images comme celles de cette petite fille, en larmes, face à un policier arrêtant sa mère à la frontière. Mais les photos prises ce week-end à Ciedad Acuña et Del Rio, à la frontière mexicano-américaine, ont choqué : on y voit des officiers de la police aux frontières américaine à cheval, certains munis de lasso, s'en prendre à des migrants haïtiens qui tentaient de traverser le Rio Grande. Le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas a réagi mardi, assurant que les officiers avaient été suspendus : «Les personnes qui font l'objet d'une enquête sont en congés administratifs. Ils n'accomplissent plus leurs fonctions de maintien de l'ordre et ne sont plus en contact avec d'autres migrants», a-t-il écrit sur Twitter. «Ce que j'ai vu en photos à propos de ces personnes à cheval traitant des êtres humains de cette façon était horrible. Je suis profondément perturbée par cela», a complété la vice-présidente Kamala Harris, chargée par Joe Biden de la gestion de la crise migratoire.

Mais ces suspensions et l'annonce de l'enquête n'ont pas calmé les critiques, venues des démocrates comme des républicains, les premiers reprochant une politique migratoire aussi violente que celle très décriée de Donald Trump alors que les seconds fustigeaient le laxisme de l'administration Biden, alors que 15 000 personnes ont traversé la frontière et établi un camp de fortune à Del Rio. Voulant prouver sa fermeté sur la question, le président démocrate a refusé de suspendre les expulsions de migrants haïtiens, malgré la sévère crise politique et sanitaire qui secoue le pays, et utilise un article de loi sur la pandémie pour justifier ces expulsions -ce qu'une cour fédérale a rétorqué la semaine dernière, ne laissant l'article 42 en place pour ces questions que durant 14 jours, permettant la mise en place de trois vols quotidiens pour des retours vers Haïti. «Les personnes qui viennent illégalement aux États-Unis seront expulsées, leur voyage ne réussira pas», a averti lundi Alejandro Mayorkas.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Le ministre de la Santé brésilien, présent à l'ONU, atteint du Covid-19 :

Le ministre brésilien de la Santé, Marcelo Queiroga, a été "testé positif au Covid-19" après avoir participé mardi à l'Assemblée générale de l'ONU à New York, inaugurée par le président Jair Bolsonaro, selon un communiqué officiel du pays sud-américain. "Les autres membres de la délégation ont été testés et sont négatifs", indique le communiqué du Secrétariat spécial de la communication brésilien (Secom). Jair Bolsonaro, qui s'est montré sans masque à plusieurs reprises au cours du voyage, n'a pas été vacciné contre le Covid-19 et a répété qu'il serait "le dernier" Brésilien à recevoir le vaccin.

Il s'agit du deuxième cas positif dans l'entourage de Bolsonaro depuis son arrivée dans la ville américaine. M. Queiroga était aux côtés de M. Bolsonaro lors de plusieurs événements, dont une rencontre lundi avec le Premier ministre britannique Boris Johnson. Bien que la délégation soit rentrée au Brésil, Marcelo Queiroga "restera aux États-Unis pendant la période d'isolement", ajoute la note.

Vacciné contre le coronavirus, M. Queiroga, 55 ans, "se porte bien", selon le rapport officiel. Dans la soirée, le ministre de la Santé a écrit sur Twitter que tout en suivant "tous les protocoles de sécurité sanitaire", le ministère "continuera à prendre des mesures fermes pour faire face à la pandémie au Brésil". Dès dimanche soir à New York, Jair Bolsonaro avait fait sensation sur Twitter en se faisant photographier très décontracté avec ses collaborateurs, dînant d'une tranche de pizza, debout dans la rue, une facétie attribuée par les médias brésiliens à son refus du vaccin contre le Covid. Le ministre de la Santé est le seul sur la photo à porter un masque, mais sous le menton. Interrogé sur sa gestion controversée de la pandémie, qui a fait plus de 591.000 morts au Brésil, M. Bolsonaro a ouvert l'Assemblée générale des Nations unies par un discours dans lequel il a fait plusieurs déclarations trompeuses ou inexactes, dont certaines liées à la pandémie, selon une vérification de l'équipe Factcheck de l'AFP.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - L'Iran favorable à des négociations sur le nucléaire pour lever "toutes les sanctions" :

Ebrahim Raïssi, le nouveau président iranien, s'est dit mardi favorable à des négociations pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien

Le nouveau président iranien Ebrahim Raïssi s'est dit mardi favorable à des négociations pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien, interrompues depuis son élection en juin, si "l'objectif final est la levée de toutes les sanctions oppressives".

"Nous ne faisons pas confiance aux promesses du gouvernement américain", qui s'est retiré de cet accord sous la présidence de Donald Trump mais qui veut maintenant y revenir sous la houlette de Joe Biden, a-t-il ajouté dans son discours vidéo pré-enregistré diffusé à l'Assemblée générale de l'ONU.

Les discussions indirectes à Vienne entre Iraniens et Américains, par l'intermédiaire des autres signataires de l'accord de 2015 censé empêcher Téhéran de se doter de la bombe atomique (Allemagne, France, Royaume-Uni, Chine et Russie), ont permis d'importantes avancées au printemps.

L'ex-président Trump avait claqué la porte de cet accord en 2018, et rétabli les sanctions qu'il avait permis de lever. En retour, l'Iran s'est affranchi de plus en plus des restrictions à son programme nucléaire. Le successeur du milliardaire républicain à la Maison-Blanche, le démocrate Joe Biden, a promis de revenir dans l'accord si Téhéran renouait avec ses engagements. Il a réitéré cette position mardi à l'ONU.

Les négociations visent à définir quelles sanctions Washington doit lever, et comment l'Iran peut stopper ses avancées nucléaires. Mais elles sont suspendues depuis l'élection du nouveau président ultraconservateur iranien, dont tout le monde scrute les intentions.

"Cette année, deux scènes ont marqué l'Histoire. Le 6 janvier, quand le Congrès américain a été attaqué par le peuple, et en août quand le peuple d'Afghanistan tombait d'avions américains. Du Capitole à Kaboul, un message clair a été adressé au monde: le système hégémonique des Etats-Unis n'a aucune crédibilité, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays", a-t-il affirmé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Joe Biden assure à l'ONU qu'il ne veut pas de "Guerre froide" avec la Chine :

Joe Biden a assuré mardi devant l'ONU qu'il ne voulait pas d'une "nouvelle Guerre froide" avec la Chine, et a défendu son attachement au multilatéralisme face à des alliés européens qui l'accusent de faire trop souvent cavalier seul.

"Nous ne voulons pas d'une nouvelle Guerre froide, ou d'un monde divisé en blocs rigides", a lancé le président des Etats-Unis pour le premier discours de son mandat à l'Assemblée générale des Nations unies.

Pour autant, les Etats-Unis vont "participer avec vigueur" à la "compétition", a-t-il prévenu sans nommer directement la puissance rivale.

Le président Biden a aussi promis de "défendre la démocratie" ainsi que ses "alliés", et de s'"opposer aux tentatives des pays plus forts de dominer les plus faibles".

Son discours à la prestigieuse tribune new-yorkaise de l'ONU sera suivi dans la journée par celui du président chinois Xi Jinping, par vidéo pré-enregistrée, dans un duel à distance entre les deux superpuissances engagées dans une confrontation de plus en plus envenimée.

En prélude à cet échange, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres avait appelé Washington et Pékin au "dialogue", mettant en garde contre une dégradation des crises mondiales qui serait "beaucoup moins prévisible que la Guerre froide".

Pékin conteste également l'idée d'une nouvelle Guerre froide comme celle qui a opposé les Etats-Unis à l'Union soviétique au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Mais c'est à peu près le seul point de convergence entre les deux pays, sur fond de tensions extrêmes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - Covid-19: La Nouvelle-Calédonie sous le choc :

La Nouvelle-Calédonie, confrontée pour la première fois au Covid-19, a enregistré 16 morts en 24 heures, ont annoncé les autorités locales mercredi, soit le bilan le plus lourd depuis le début de l’épidémie début septembre.

Ce territoire français du Pacifique Sud "traverse une crise jamais vue dans toute son histoire", a alerté Gilbert Tyuienon, un des porte-parole du gouvernement local. Au total, 49 personnes sont décédées du Covid-19 depuis la découverte des premiers cas autochtones le 6 septembre. Seize sont décédées mardi, le double du nombre de victimes enregistrées la veille.

Cinquante-deux personnes sont en réanimation et 323 hospitalisées en unité Covid alors que le pic épidémique n’est pas atteint, indique la direction des Affaires sanitaires. Selon l’hôpital local, le pays entre dans la phase la plus dure de l’épidémie et celle-ci pourrait durer longtemps malgré les mesures prises pour casser les chaînes de transmission comme le confinement et le couvre-feu en vigueur jusqu’au 4 octobre.

Les Calédoniens souffrent en effet de nombreux facteurs de comorbidités: 67% des adultes sont obèses et le nombre de diabétique est estimé à 10%. Ces problèmes de santé concernent majoritairement la population océanienne qui affiche aussi le plus de défiance envers la vaccination. Dans une conférence de presse retransmise en direct sur les radios et chaînes de télévision, Vaim’ua Muliava, membre du gouvernement d’origine wallisienne, a supplié sa communauté de se faire vacciner au plus vite: "L’heure est grave (...) On vous en supplie. Si vous ne croyez pas la parole politique, croyez en la parole du médecin qui vous soigne tous les jours", a lancé M. Muliava.

Lors de cette même conférence de presse, Gilbert Tyuienon a demandé aux Calédoniens de devenir "des combattants anti-virus" dans cette "guerre sanitaire inédite": "le couvre-feu, nous ne l’avons pas connu depuis les Événements (1984-1988), autant de morts, en si peu de jours, on a jamais connu, des Calédoniens bloqués à l’extérieur, à part pendant la Seconde Guerre mondiale, non plus", a souligné le porte-parole du gouvernement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1909) : MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Mercredi 22 Septembre 2021 - La France dément formellement mettre son siège à l'ONU à la disposition de l'UE :

La France a "formellement" démenti mercredi des informations du quotidien britannique The Telegraph selon lesquelles elle serait prête à mettre à disposition de l'Union européenne son siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU. "Nous démentons formellement. Le siège est à nous et le restera", a affirmé l'Elysée, en réagissant au journal qui affirme à la une qu'Emmanuel Macron "pourrait offrir le siège à l'ONU" si l'UE soutenait ses plans pour une armée européenne. "Nous nous coordonnons avec l’UE autant que nécessaire et en toute souveraineté", a précisé l'Elysée dans sa réaction. "Il est hors de question" que la France mette son siège à disposition de l'Union européenne, a abondé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres, en considérant les "informations qui ne sont pas vraies" diffusées par ce "tabloïd" comme une "boule puante".

"Cela n'arrivera pas, cela n'a jamais été sur la table, la France conserve et conservera son siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU", a-t-il insisté. Cela "ne nous empêche pas évidemment d'échanger régulièrement avec nos partenaires européens, notamment sur les questions de notre souveraineté européenne et de nos priorités au niveau européen", a-t-il ajouté. La France est l'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité avec la Chine, les Etats-Unis, la Russie et le Royaume-Uni.

The Telegraph a publié son article en pleine crise diplomatique entre Paris d'un côté et Washington, Canberra et Londres de l'autre, à la suite de la décision de ces trois capitales de conclure un partenariat stratégique dans la zone indopacifique, qui a fait perdre à la France un important contrat de sous-marins avec les Australiens. Emmanuel Macron s'entretiendra ce mercredi avec le président américain Joe Biden sur cette crise ouverte entre Paris et Washington, a aussi annoncé Gabriel Attal. Alors que Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Marine Le Pen (RN), tous deux candidats à la présidentielle, y ont immédiatement réagi, Gabriel Attal a critiqué des "réactions de quasi-piranhas de responsables politiques qui se sont jetés sur ces informations pour les instrumentaliser".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens