Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Le point du coronavirus le 2 septembre  au soir :

La situation en France : Le nombre d'hospitalisations liées au Covid est repassé sous la barre des 11.000 jeudi avec une légère baisse du nombre de patients en soins critiques mais sans montrer un recul net, selon les chiffres publiés par Santé publique France. Les hôpitaux français ont comptabilisé 10.934 patients Covid dont 648 admis ces dernières 24 heures. Pour la première fois depuis le 22 août, leur nombre est repassé en-dessous de la barre des 11.000.

La pression hospitalière reste forte dans trois départements: Bouches-du-Rhône (967 personnes hospitalisées), Martinique (727) et Guadeloupe (586). Situation critique également en Polynésie française, où une sévère recrudescence de l'épidémie a conduit les autorités à prolonger le confinement en vigueur depuis le 23 août. Quelque "500 nouveaux soignants sont arrivés en Polynésie française et dans les Antilles pour soutenir les équipes médicales sur place face à la vague épidémique", ont indiqué jeudi les ministères de la Santé et des Outre-mer.

Les services de soins critiques, qui accueillent les malades atteints des formes les plus graves, traitent 2.275 patients, dont 143 ont été admis entre mercredi et jeudi. Ils étaient 2.294 la veille et 2.261 jeudi dernier. Depuis une dizaine de jours, le nombre de patients admis dans ces unités de soins intensifs oscille entre 2.200 et près de 2.300 sans montrer une tendance nette à la baisse. Le nombre de cas détectés en 24 heures s'est élevé à 15.911 et le taux de positivité, qui mesure la proportion de cas positifs par rapport au nombre de personnes testées, a reculé à 2,6%. Il est en baisse continue depuis trois semaines. Le nombre quotidien de décès demeure élevé: 104 personnes ont été emportées par le Covid en 24 heures portant le bilan total à 114.680 morts depuis le début de l'épidémie. Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 48.877.298 personnes ont reçu au moins une injection (soit 72,5% de la population totale) et 44.838.424 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 66,5% de la population totale).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Le variant Mu prédominant en Colombie :

Le nouveau variant du coronavirus, baptisé "Mu" et identifié pour la première fois en Colombie en janvier, est aujourd'hui prédominant dans le pays et à l'origine de la vague la plus meurtrière de la pandémie au printemps dernier, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires. "Effectivement, Mu est la variante prédominante en Colombie et c'est elle qui est responsable de la troisième vague" de contaminations d'avril à juin 2021, a déclaré sur une radio locale une responsable de l'Institut national de santé, Marcela Mercado. "(...) Plus ou moins 60% des décès que nous avons séquencés sont de cette lignée", a expliqué Mme Mercado.

Les contaminations et les décès ont atteint entre avril et juin 2021 un niveau record, avec alors jusqu'à 700 décès par jour, et un système hospitalier au bord de l'effondrement. Le variant B.1.621, selon la nomenclature scientifique, a été classé fin août comme "variant à suivre" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est apparu pour la première fois sur la côte atlantique de la Colombie (nord) en janvier.

Selon l'OMS, ce variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques. "Il a déjà été identifié dans plus de 43 pays et a démontré une forte contagiosité", a rappelé Mme Mercado.

La Colombie a aujourd'hui dépassé la phase la plus critique de la pandémie, mais compte encore un peu moins d'une centaine de décès et 2.000 infections par jour. Cette amélioration est due à la campagne de vaccination en cours, selon la responsable de l'Institut national de santé, alors que 29% des 50 millions de Colombiens sont désormais vaccinés. "Nous pourrions avoir un pic en octobre", a-t-elle cependant mis en garde, "car il y a encore des personnes" susceptibles d'être contaminées et de "nourrir l'épidémie". Les variants delta, alfa et gamma circulent également dans le pays. Depuis mars 2020, près de 125.000 décès dus au Covid ont été recensés en Colombie, pour 4,9 millions de contaminés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Emmanuel Macron annonce un sommet pour les océans fin 2021 ou début 2022 en France :

Emmanuel Macron a annoncé vendredi la tenue d'un sommet environnemental "One Ocean" fin 2021 ou début 2022 en France, après une sortie en mer au large des Calanques au troisième jour de sa visite à Marseille.

"La France va organiser dans les prochains mois ce que nous avons fait pour la biodiversité en début d'année, c'est-à-dire un +One Ocean Summit+ qui va consister à mettre les scientifiques, les acteurs économiques, les acteurs régionaux et les Nations unies autour de la table", a déclaré à la presse le chef de l'Etat français, à quelques heures de son discours devant le Congrès mondial de la nature (UICN), qui s'ouvre dans la deuxième ville de France vendredi. "Nous l'organiserons en France entre la fin d'année et le début de l'année prochaine, à Paris ou dans une autre ville de l'Hexagone", a-t-il précisé.

Ce sommet servira, selon M. Macron, à "lancer des initiatives en matière de recherche, en matière de juridiction internationale et pour compléter le droit international qui nous permettra de protéger cet espace".

Interrogé sur l'efficacité souvent décriée de tels sommets, il a répondu: "Oui c'est efficace, car la clé, c'est la coopération européenne et internationale. Un pays seul n'est pas efficace, l'avancée doit être au moins européenne et sur certains grands sujets elle doit être mondiale".

Une Conférence des Nations unies sur les océans, qui devait avoir lieu cette année avant d'être reportée en raison de l'épidémie de Covid, doit à cet égard être organisée en 2022 à Lisbonne. Lors d'une sortie au large des Calanques, le président français a été interpellé dans la matinée sur le fléau des plastiques en mer et de la protection de la biodiversité.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Mu, "peu détecté" en France :

Le nouveau variant du coronavirus, baptisé Mu, identifié pour la première fois en Colombie en janvier et qui selon l'OMS pourrait potentiellement résister aux vaccins, est pour le moment "peu présent en France", a indiqué vendredi l'agence Santé publique France. Le variant B.1.621, selon la nomenclature scientifique, a été classé fin août comme "variant à suivre" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon l'OMS, ce variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Il est apparu pour la première fois en Colombie, sur la côte atlantique, en janvier. Depuis, il est "sous surveillance rapprochée", mais semble pour le moment "très peu présent en France", a indiqué vendredi Sibylle Bernard-Stoecklin de la direction maladies infectieuses de Santé publique France (SPF) lors d'un point-presse hebdomadaire. Et sa présence "ne semble pas avoir augmenté récemment" dans le pays, de même qu'ailleurs en Europe, a-t-elle souligné. En France, elle semble même "diminuer au mois d'août" alors qu'elle avait "légèrement augmenté" en juin/juillet.

Les autorités sanitaires vont toutefois suivre "avec beaucoup d'attention" son évolution au cours des prochaines semaines. Autre variant sous surveillance: un variant repéré en Afrique du Sud, connu sous le nom de C.1.2, signalé la semaine dernière et dont la fréquence a graduellement augmenté ces derniers mois dans ce pays. "Les données sont encore parcellaires", a indiqué Sibylle Bernard-Stoecklin. "Détecté très sporadiquement en Europe", il ne l'est pas en France "à ce jour", a-t-elle poursuivi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Robert Ménard estime que Zemmour et Le Pen sont "suicidaires" et leur propose de "discuter" :

Le maire de Béziers proche du Rassemblement national Robert Ménard, également ami d'Éric Zemmour, a proposé vendredi que Marine Le Penet le polémiste viennent "discuter" dans sa ville, mais les deux invités sont en désaccord sur le format de la rencontre. La candidate à l'Elysée veut bien rencontrer Eric Zemmour dans le cadre d'un "dîner" privé quand le journaliste voudrait un "débat" public.

La cheffe du RN et le journaliste controversé de CNews, pour qui Marine Le Pen "ne gagnera jamais" en 2022 et qui pourrait aussi se présenter, "sont suicidaires. Il faut qu'ils arrêtent de se tirer dans les pattes les uns et les autres", a affirmé sur BFMTV et RMC Robert Ménard"Marine et Éric, je leur dis: 'venez à Béziers, et on discute', parce que je suis ami avec les deux", a ajouté l'édile qui a renouvelé sa proposition dans un tweet, auquel Eric Zemmour a répondu qu'il "acceptait l'invitation" et "débattrait volontiers avec Marine Le Pen".

L'entourage de Marine Le Pen, interrogé par l'AFP, a indiqué pour sa part que la candidate "n'avait jamais refusé de discuter avec quiconque" mais que la proposition de Robert Ménard portait sur une "discussion autour d'une table" pas sur "un débat" public. Quelques heures plus tard, Robert Ménard rapportait que "Marine Le Pen était "d'accord pour un dîner avec Éric Zemmour à Béziers" qualifiant cet engagement de "très bonne nouvelle".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  François Fillon visé par une autre enquête sur l'embauche d'un assistant parlementaire :

François Fillon, condamné en 2020 dans l'affaire des emplois fictifs de son épouse Penelope- condamnation dont il a fait appel- est visé par une autre enquête sur l'embauche d'un assistant parlementaire,a appris l'AFP vendredi de source proche du dossier.

L'enquête du parquet national financier (PNF), ouverte en 2017 pour "détournement de fonds publics", porte sur les conditions d'emploi par l'ancien Premier ministre de l'écrivain Maël Renouard, entre 2013 et 2015, comme assistant parlementaire, a indiqué cette source, confirmant une information de RTL. Comme l'avait révélé le site Buzzfeed en 2017, Maël Renouard, "plume" de François Fillon lorsque ce dernier était à Matignon, avait été embauché pour l'écriture de "Faire", livre-programme du candidat à la présidentielle publié en septembre 2015. Cet ouvrage s'est vendu à 300.000 exemplaires et a rapporté à François Fillon, selon RTL, 550.000 euros.

L'enquête, menée par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), doit déterminer si le contrat d'assistant parlementaire de Maël Renouard, payé 38.000 euros sur fonds publics pendant cette période, selon la radio, pouvait être justifié par cette seule mission.

L'ancien Premier ministre a été auditionné à ce sujet cette année, selon la source proche du dossier, et la procédure est toujours entre les mains du PNF.

Les magistrats peuvent désormais décider d'ouvrir une information judiciaire, convoquer François Fillon devant le tribunal correctionnel de Paris ou classer l'enquête sans suite. "Il est stupéfiant de prétendre qu'un collaborateur parlementaire ne puisse pas participer à l'écriture d'un livre politique par un député", a réagi auprès de l'AFP son avocat, Me Antonin Lévy. "Cette enquête est une pure création artificielle du PNF qui s'acharne à maintenir ouvertes des procédures vides et les sort opportunément quelques semaines avant le procès en appel à venir", a-t-il dénoncé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Violences conjugales : Castex promet autant de bracelets que nécessaire :

Le gouvernement déploiera autant de bracelets anti-rapprochement et de "téléphones grave danger" que nécessaire pour protéger les femmes de la violence de leurs ex-conjoints, a annoncé vendredi le Premier ministre Jean Castex. "Il n'y a pas de problème de moyens" pour financer ces équipements, a souligné le chef du gouvernement lors d'un déplacement à Saint-Lô à l'occasion du deuxième anniversaire du lancement du Grenelle contre les violences conjugales. Un millier de bracelets anti-rapprochement, imposés par la justice aux hommes violents pour les contraindre à rester à distance de leur victime, sont à disposition des magistrats et 245 sont "actifs", a précisé Jean Castex, mais "nous en achèterons autant que nécessaire", a-t-il insisté.

De même, 2.310 "téléphones grave danger", qui permettent aux femmes d'appeler les secours en urgence et d'être géolocalisées, sont déployés, dont 1.652 "actifs". L'objectif de 3.000 téléphones déployés d'ici novembre sera tenu, et "si fin novembre les besoins continuent d'augmenter, nous en mettrons autant que nécessaire à disposition des juridictions", a encore souligné le chef du gouvernement.

"Il suffit qu'il y ait un maillon de la chaîne qui ne joue pas son rôle pour que les conséquences soient dramatiques"

Accompagné de trois de ses ministres, Eric Dupond-Moretti (Justice), Elisabeth Moreno (Egalité femmes/hommes) et Marlène Schiappa (Citoyenneté), Jean Castex était venu dans la Manche pour s'assurer de la bonne application sur le terrain des 46 mesures décidées à l'issue du Grenelle. Les ministres ont visité un "centre d'hébergement et de réinsertion sociale" pour femmes victimes de violence, à Saint-Lô, où Jean Castex s'est entretenu en privé avec deux des résidentes. Les femmes victimes de ce "fléau" ne doivent pas devoir attendre "le 2e, 3e ou 4e épisode de violences" pour être mises à l'abri, a insisté Jean Castex, qui a signé une circulaire visant à améliorer la coordination et l'échange d'informations entre policiers, magistrats, associations... "Il suffit qu'il y ait un maillon de la chaîne qui ne joue pas son rôle pour que les conséquences soient dramatiques", a-t-il fait valoir.

Pour "améliorer la détection des signaux faibles", le gouvernement a prévu de créer un fichier des auteurs de violences conjugales, mais la création de ce nouvel outil prend du retard, a-t-il reconnu. La conformité du projet avec la loi "informatique et libertés" doit être vérifiée, "et cela prend du temps, un peu trop à mon goût, puisqu'on nous dit que ça prendra 18 mois", a regretté M. Castex, qui "serait heureux" si "on pouvait accélérer ces délais".

Depuis le début de l'année, 76 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, selon le Premier ministre. L'an dernier, le bilan avait atteint 102 victimes, après 146 en 2019.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Une partie des jardins ouvriers d'Aubervilliers détruits pour les JO 2024, les écologistes révoltés :

Les militants écologistes qui occupaient les jardins ouvriers d'Aubervilliers ont été expulsés avant qu'une pelleteuse ne détruise leurs installations de fortune.

La police a évacué jeudi des militants écologistes qui occupaient depuis environ quatre mois des jardins ouvriers à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), dont une partie doit être détruite pour accueillir une piscine, utilisée comme bassin d'entraînement des Jeux olympiques de Paris-2024. Vers 7H30, les forces de l'ordre ont procédé à "l'évacuation de parcelles des jardins d'Aubervilliers, illégalement occupées depuis le 30 avril", a déclaré la préfecture de la Seine-Saint-Denis dans un communiqué

"Une quinzaine d'occupants a été expulsée dans le calme. Seul un individu a été placé en garde à vue pour outrage et violences à l'encontre des policiers", a-t-elle détaillé. La destruction de leurs installations de fortune, bâties au fil des mois, a aussitôt commencé. La "remise en état" et une "sécurisation" des lieux ont débuté, pour permettre au chantier de démarrer, selon la préfecture.

Ces jardins ouvriers, enclave centenaire de 2,5 hectares au pied des tours, doivent être amputés de près de 4.000 m2 pour la construction d'une vaste terrasse attenante à ce nouveau centre aquatique. L'infrastructure doit servir à l'entraînement des athlètes pour les JO, puis sera ouverte au grand public.

Aux yeux des opposants, ce projet est le signe d'une urbanisation déraisonnée au nom des JO, à contre-courant de l'urgence écologique. Des opposants ont déposé lundi un recours contre le permis de construire du projet. D'un coût de 33,6 millions d'euros, il est porté par la ville d'Aubervilliers et bénéficie notamment d'environ 10 millions d'euros de subventions de la Solideo, la société de livraison des ouvrages olympiques.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  La proposition de Macron sur l'affectation des enseignants dans les écoles à Marseille divise :

Emmanuel Macron souhaite expérimenter dans 50 écoles à Marseille la liberté pour des directeurs de choisir leurs enseignants, dès la rentrée 2022.

«Donner plus de liberté en même temps qu'on donne plus de moyens». Emmanuel Macron a annoncé, dans son discours jeudi soir à Marseille, vouloir expérimenter dans la cité phocéenne, dans 50 écoles «laboratoire», et ce, dès la rentrée 2022, la liberté du choix des enseignants par les directeurs. «Il faut qu'on ait des directeurs d'école à qui on permet d'avoir un peu plus d'encadrement. Il faut que ces directeurs d'école puissent choisir l'équipe pédagogique», a expliqué le chef de l’Etat ajoutant : «je dis plein de gros mots pour beaucoup de gens, j’en ai conscience».

«Mais je dis ce que j'ai entendu parce que les parents me disent; à tel endroit, les profs ne viennent plus, etc. Ça arrive, parce qu’il y a des gens qui sont fatigués de travailler trop longtemps dans des quartiers difficiles et c'est vrai. Et donc on doit permettre aussi à nos enseignants d'être relevés parfois quand ils sont dans les quartiers difficiles. On doit surtout permettre aux enseignants de choisir ces quartiers et les projets pédagogiques qui vont avec. Ce n'est pas assez le cas aujourd'hui», a-t-il poursuivi. Si cette expérimentation était concluante, Emmanuel Macron souhaiterait la généraliser «dans d'autres territoires de la République».

Cette proposition a déclenché l'ire des syndicats enseignants. «On n'est pas convaincu qu'il suffirait de permettre aux directeurs de recruter» pour améliorer les conditions d'enseignement «car on a déjà des retours d'expériences non probants», indique Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen-CFDT, interrogé par l’AFP. Cette «proposition est crispante pour la profession» car elle est «déconnectée de la réalité de notre système éducatif», estime pour sa part Stéphane Crochet, secrétaire général du SE-Unsa. «Elle risque d'induire une mauvaise dynamique dans les équipes et de mettre en porte-à-faux le directeur». «On risque aussi de reproduire à Marseille une forme de clientélisme car on va pousser les directeurs à choisir tel ou tel enseignant qui est un copain, etc.», ajoute, toujours auprès de l’AFP, Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire. Elle craint «que le gouvernement mette le paquet sur ces 50 écoles expérimentales». «Mais qu'en-est-il des écoles autour? On risque de créer une école à deux vitesses, c'est inacceptable», dit-elle encore.

Actuellement, les enseignants sont affectés dans les écoles en fonction des voeux qu'ils émettent, attribués selon un barème à points, qui s'appuie notamment sur l'ancienneté, la situation familiale, le fait d'avoir déjà occupé ou non des postes en éducation prioritaire. «Les directeurs d'école sont recrutés de la même manière, à Marseille ou à Tours et cela permet une égalité de traitement», souligne Guislaine David. Certains territoires isolés ou établissements moins attractifs n'arrivent toutefois pas à attirer des candidats. Au contraire, «à Marseille, il n'y a pas de mal à avoir des candidats titulaires car il y a un intérêt d'éducation important, un soutien financier et une position géographique intéressante», assure Stéphane Crochet.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  La Chine bannit les "hommes efféminés" à la télévision :

 Le président chinois lance une grande campagne afin de promouvoir la puissance de la Chine auprès des jeunes citoyens. Le but est de recentrer la population sur la vision du Parti communiste, éloignant le public de tout ce qui pourrait les en distraire. Mercredi, le pays a annoncé qu’il allait bannir de la télévision les hommes jugés trop efféminés. Les chaînes vont à présent devoir «cesser de montrer des hommes efféminés ou d’autres esthétiques anormales» à l’antenne, a-t-il été expliqué. Le journal américain «Deadline» rapporte que le terme «niang pao» a été utilisé pour décrire ces hommes. Une expression insultante et péjorative que l’on pourrait traduire par l’équivalant de «tapette» ou de «femmelette» en français. Les autorités s’inquiètent du look des idoles chinoises, inspirés par le style parfois androgyne de leurs homologues japonais ou sud-coréens. D’après la Chine, ces célébrités donnent un mauvais exemple aux jeunes hommes chinois et ne les encouragent pas à devenir plus masculins, ce qui expliquerait en partie la baisse du taux de natalité.

Dans son communiqué, l'Administration nationale de la télévision et de la radio ajoute que les chaînes et les plateformes en ligne ne doivent plus non plus diffuser de programmes «qui développent l’idolâtrie ou des émissions de variété et de télé-réalité». Il faut renforcer et «promouvoir vigoureusement l'excellence de la culture traditionnelle chinoise [...] et la culture socialiste avancée», est-il indiqué. Le régulateur d'internet (CAC) a par ailleurs publié vendredi de nouvelles règles imposant un meilleur contrôle des agents de stars et des fans-clubs afin d'empêcher les pratiques «chaotiques» du milieu, notamment certaines opérations marketing ou le consumérisme exacerbé. Certains programmes de télé-crochet incitent les téléspectateurs à acheter des produits partenaires de l'émission avant de pouvoir voter pour leur candidat préféré. Un précédent appel avait également été lancé afin de bannir les groupes de musique sud-coréens de Chine. Samedi dernier, Weibo Corp. – dont Weibo est un réseau social similaire à Twitter – a suspendu des milliers de comptes de fans clubs et d’informations sur le divertissement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Chaos après le passage d'Ida : 44 morts à New York et aux alentours :

New York est sonnée jeudi, frappée dans la nuit par des pluies torrentielles et des inondations soudaines et historiques qui ont fait au moins 44 morts dans la région, après le passage dévastateur de la tempête Ida. Dans la mégapole économique et culturelle américaine, la police a dénombré au moins 13 morts, dont plusieurs personnes probablement prises au piège et noyées dans leurs sous-sols, des logements rudimentaires, et parfois insalubres, aménagés au pied des immeubles de Manhattan, Queens ou Brooklyn. Les pompiers ont porté secours à des centaines de résidents.

Juste au nord de Manhattan, dans le comté huppé de Westchester, en bord de mer, qui était encore jeudi soir cerné par des eaux boueuses et saumâtres, l'un de ses responsables, George Latimer, a indiqué sur CNN que trois personnes qui avaient tenté de sortir de leur voiture se sont elles aussi vraisemblablement noyées. Un policier affecté à la surveillance du trafic routier est décédé dans l'Etat voisin du Connecticut. Mais le pire bilan est pour le New Jersey, Etat qui fait face à New York, avec "au moins 23 personnes qui ont perdu la vie", a indiqué le gouverneur Phil Murphy. La plupart des victimes ont été prises par surprise et au piège dans leur voiture et sont mortes probablement noyées, a déploré le responsable.

Enfin, près de Philadelphie, quatre personnes sont décédées, selon les autorités locales. Des rues, avenues, voies rapides ont été soudainement transformées en torrents, tant dans les quartiers de Brooklyn et de Queens. A Westchester, des dizaines de véhicules étaient encore immergés jusqu'au toit jeudi et des sous-sols de jolies maisons traditionnelles de la côte Est dévastés par les eaux montant parfois jusqu'à 60 cm. "J'ai l'impression d'avoir tout perdu", a dit à l'AFP, en larmes, Marcio Rodrigues, garagiste de la commune de Mamaroneck, dans son atelier de voitures inondé. A New York, le gigantesque réseau de métro a partiellement redémarré jeudi, après l'inondation de nombreuses stations. Le NWS, le service météo américain, a enregistré un record absolu de 80 mm de pluie en une heure à Central Park.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1890) : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021

Vendredi 3 Septembre 2021 -  Macron estime que Didier Raoult "a pu créer ces phénomènes" de rejet du vaccin :

Jeudi à Marseille, le chef de l'Etat a reconnu que le professeur Didier Raoult "est un grand scientifique français", mais "par sa parole médiatique" il a "peut-être pu créer ces phénomènes" de rejet de la vaccination contre le Covid-19.

Le professeur Didier Raoult "est un grand scientifique français", a reconnu le président Emmanuel Macron jeudi à Marseille, mais "par sa parole médiatique" il a "peut-être pu créer ces phénomènes" de rejet de la vaccination contre le covid. "Didier Raoult a parfois une parole médiatique qui a conduit à des réactions et surréactions et qui peut-être a pu créer ces phénomènes", a répondu le chef de l'Etat à la question d'une journaliste sur le faible taux de vaccination, proche d'à peine 30%, dans les quartiers nord de la ville.

"Mais moi je ne rentre pas dans ces débats, il faut qu'on continue à avoir de grands scientifiques, qu'ils participent à la construction de la science", a insisté Emmanuel Macron, en précisant cependant que "les controverses scientifiques n'ont pas vocation à devenir des controverses médiatiques quand on vit une pandémie en temps réel".

"Il faut rendre justice à Didier Raoult qui est un grand scientifique", a cependant répété le chef de l'Etat, regrettant que "collectivement, pendant plusieurs mois, nous avons sans doute eu un mauvais usage du débat scientifique en en faisant un débat médiatique". "Sur ces sujets il faut se rendre au consensus scientifique et des autorités de santé", et le consensus c'est que "le vaccin est efficace, le vaccin est sûr, et (que) c'est de très loin le principal moyen de vaincre ce virus", a-t-il insisté.

Didier Raoult, officiellement à la retraite depuis mercredi en tant que professeur d'université-praticien hospitalier, pourrait perdre son poste de directeur de l'IHU Méditerranée Infection le 17 septembre lors de la prochaine réunion du conseil d'administration de l'institut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens