Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Le point du coronavirus le 10 août  au soir :

Le nombre d'hospitalisations de malades du Covid-19 a continué de progresser mardi à l'hôpital, passant au-dessus des 9.100, tandis que le nombre de personnes en soins critiques augmente également. Selon les données de Santé publique France, 9.153 personnes étaient hospitalisées mardi, contre 9.022 la veille. Le nombre de nouvelles admissions en 24 heures est de 944. Les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, comptent mardi 1.712 malades du Covid-19, soit 45 de plus par rapport à la veille. Le nombre de nouvelles admissions s'est monté à 211 en 24 heures.

La situation sanitaire s'est particulièrement dégradée en Martinique, soumise à un confinement strict et en Guadeloupe. De nouvelles mesures pourraient être prises mercredi pour lutter contre la propagation du virus. La Guadeloupe pourrait être reconfinée. En Métropole, le Plan blanc a été déclenché mardi dans tous les établissements de santé de Nouvelle-Aquitaine. C'est la quatrième région à appliquer cette mesure après La Corse, Paca et l'Occitanie. Le nombre de nouvelles contaminations en France en 24h se monte à 28.576, avec un taux de positivité stable à 4,3%.

Le nombre de décès depuis le début de l'épidémie s'élève à 112.403, dont 85.862 à l'hôpital et 68 au cours des dernières 24 heures. Concernant la vaccination, "45.289.566 personnes ont reçu au moins une injection (soit 67,2% de la population totale) et 37.840.706 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 56,1% de la population totale)", selon le ministère de la Santé. 68,2% de la population majeure est entièrement vaccinée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - L'OMS demande à 20 personnes puissantes d'intervenir pour mettre fin à l'inégalité vaccinale :

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté mardi les vingt dirigeants qui ont le pouvoir de renverser le déséquilibre mondial "honteux" en matière d'accès aux vaccins Covid-19 à intervenir pour inverser la tendance avant octobre. "Il y a probablement vingt personnes dans le monde qui sont cruciales pour résoudre ce problème d'équité", a déclaré Bruce Aylward, de l'OMS, lors d'une interaction en direct sur les médias sociaux de l'OMS.

"Elles sont à la tête des grandes entreprises qui s'occupent de cela, elles sont à la tête des pays qui achètent la plupart des vaccins dans le monde et elles sont à la tête des pays qui les produisent. Nous avons besoin que ces vingt personnes disent :’Nous allons résoudre ce problème d'ici la fin du mois de septembre. Nous allons faire en sorte que 10 % (de la population) de chaque pays soit vacciné’", a-t-il ajouté. M. Aylward, responsable de l'OMS pour l'accès aux outils de lutte contre la pandémie, a estimé que le monde devait être "dégoûté" face à cette situation.

L'OMS est de plus en plus exaspérée par ce qu'elle considère comme un scandale moral, à savoir que les pays riches accaparent les stocks de vaccins alors que les pays en développement peinent à vacciner leurs populations les plus vulnérables. Près de 4,5 milliards de doses de vaccin ont été administrées dans le monde, selon un décompte de l'AFP. Dans les pays à revenu élevé, 104 doses ont été injectées pour 100 personnes. Dans les 29 pays aux revenus les plus faibles, seules deux doses ont été administrées pour cent personnes. "Nous devrions être collectivement dégoûtés de nous-mêmes", a déclaré M. Aylward.

L'OMS souhaite que chaque pays ait vacciné au moins 10% de sa population d'ici à la fin septembre, au moins 40% d'ici à la fin de l'année et 70% d'ici à la mi-2022.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Covid-19 : Macron évoque les Antilles et rappelle que la "crise n’est pas derrière nous" :

Emmanuel Macron a tenu ce mercredi un Conseil de défense sanitaire, afin de se mobiliser contre la nouvelle vague de covid-19, liée au variant Delta. Avant de réunir ses ministres depuis le Fort de Brégançon – Olivier Véran l’y a notamment rejoint alors que Jean Castex y assistera en ligne depuis Carcassonne - le président a donné une conférence de presse mercredi matin. Il a rappelé à quel point la situation sanitaire était désormais «plus que délicate» dans le pays. «Nous avons dépassé en début de semaine les 9200 hospitalisations pour Covid, un niveau que nous n'avions pas atteint depuis le mois de juin, la barre des 1600 patients a également été franchie», a-t-il déclaré. «La crise sanitaire n’est pas derrière nous et durera encore plusieurs mois, nous le savons», a ajouté le chef de l’Etat, affirmant que l’instauration du pass sanitaire dans les restaurants ou lieux de rassemblements était obligatoire. «Nous mesurons les contraintes, mais nous n'avions pas d'autre choix», a-t-il expliqué.

Afin d’éviter une nouvelle flambée des cas à la rentrée, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une grande campagne vaccinale dans les établissements scolaires, pour les collégiens, lycéens et étudiants. Le président a également indiqué que les rappels de vaccinations pour les personnes les plus âgées et fragiles étaient sur le point d’être organisés dès la rentrée. Il a noté le ralentissement de la prise de rendez-vous pour une première injection. «Nous avons plus de 45 millions de Françaises et Français qui ont reçu au moins une dose, et près de 38 millions qui ont un schéma vaccinal complet», a-t-il expliqué. «Il faut donc continuer à aller vers les personnes les plus vulnérables qui ne sont pas encore vaccinées. Grâce au vaccin nous pouvons, malgré la progression du virus, éviter des restrictions et des fermetures». «Il nous faut protéger et agir, c'est notre rôle et nous le tiendrons», a-t-il toutefois assuré.

Emmanuel Macron est aussi revenu sur la situation très grave aux Antilles, où Martinique et Guadeloupe connaissent une forte hausse des contaminations et où des mesures notamment de couvre-feu et confinement ont été prises. «Un scénario d'urgence est désormais devant nous», a fait savoir le chef de l’Etat à ce sujet. «S'il fallait faire la démonstration que la vaccination est le moyen le plus efficace de répondre à ce variant Delta, malheureusement, nos Antilles en délivrent une démonstration cruelle», a-t-il ajouté. Dans ces deux territoires, le taux de vaccination est en effet inférieur à 20% alors qu’il est de 55% en métropole.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Une stèle de Simone Veil recouverte de croix gammées en Bretagne :

Une stèle érigée en l'honneur de Simone Veil a été recouverte de croix gammées à Perros-Guirec, dans les Côtes-d'Armor, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie. "Ce matin, nous avons découvert que la stèle de Mme Simone Veil a été recouverte de tags avec des croix gammées", a indiqué la gendarmerie des Côtes-d'Armor, confirmant une information des médias locaux.

"Nous avons procédé aux constatations et aux investigations d'usage", a-t-on ajouté de même source. Une enquête a été confiée à la brigade de recherches (BR) de Lannion (Côtes-d'Armor).

Simone Veil (1917-2017), qui fut déportée à Auschwitz, a notamment laissé en 1975 son nom à la loi légalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et a été ancienne présidente du Parlement européen (1979-1982). Également académicienne, elle a été présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (2001-2007). Elle a fait son entrée au Panthéon en 2018.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Plus de 40 morts en Algérie dans les incendies qui ravagent le nord :

Au moins 42 personnes, dont 17 civils et 25 militaires, ont perdu la vie dans les incendies qui ravagent le nord de l'Algérie, notamment en Kabylie, ont indiqué mardi les autorités, évoquant des feux "d'origine criminelle" attisés par un épisode de canicule. Les incendies, qui ont débuté lundi soir, ont tué 17 civils à Tizi-Ouzou et Sétif, selon un nouveau bilan annoncé par le Premier ministre, Aïmène Benabderahmane, dans la soirée. Le président Abdelmadjid Tebboune a lui déploré sur Twitter la mort de 25 militaires qui tentaient d'éteindre les incendies, présentant ses condoléances aux familles des victimes.

"C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la mort en martyrs de 25 militaires après qu'ils aient réussi à secourir plus d'une centaine de citoyens des flammes, dans les montagnes de Bejaïa et Tizi-Ouzou", a écrit le président. Le ministère de la Défense nationale a précisé que 14 autres militaires souffraient de brûlures à différents degrés. Leur intervention a "permis de sauver des flammes 110 citoyens: hommes, femmes et enfants", ajoute le ministère dans un communiqué.

Des images impressionnantes des incendies circulent sur les réseaux sociaux, avec des troncs calcinés, du bétail agonisant, asphyxié, et des villages encerclés par la fumée tandis que les collines alentours rougeoient. Près de Tizi-Ouzou, un homme blessé, bardé de bandages, marche dans une rue le crâne couvert de cendres, d'autres sont portés sur des brancards, a constaté un photographe de l'AFP. Des appels circulent sur les réseaux sociaux comme Instagram pour fournir des bandages, du tulle gras ou encore de la crème pour les brûlures à des hôpitaux ou centres de crise à court de matériel. D'autres appels ont été lancés sur les réseaux sociaux exhortant les autorités à solliciter une assistance internationale afin de venir à bout de ces incendies.

Dans un communiqué reçu par l'AFP, un groupe de "militants démocrates en Algérie et à l'étranger" a enjoint les autorités "de prendre toutes leurs responsabilités et d'appeler à une aide internationale, dans les meilleurs délais, afin d'éviter une catastrophe tant humaine qu'écologique". "Seule la voie aérienne usant de matériels lourds, tels que les Canadairs entre autres, est en mesure de circonscrire les feux et les incendies", plaident ces Algériens des deux rives de la Méditerranée. De son côté, le Premier ministre a affirmé à la télévision qu'Alger est "à un stade avancé de discussions avec des partenaires européens pour louer des avions anti-incendie", sans citer les pays contactés. Des vents propagent les feux et compliquent la tâche des secouristes, a précisé Youcef Ould Mohamed, le conservateur local des forêts, cité par l'agence APS.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Biden annonce un "sommet pour la démocratie" virtuel les 9 et 10 décembre :

 Le président américain Joe Biden va réunir les 9 et 10 décembre, en virtuel, un "sommet pour la démocratie" auquel seront conviés des chefs d'Etat et de gouvernement et des membres de la société civile, selon un communiqué de la Maison Blanche mercredi. Il entend, un an plus tard, réunir à nouveau les mêmes participants mais cette fois en personne, autour de trois objectifs: "lutter contre l’autoritarisme, combattre la corruption, et promouvoir le respect des droits humains". Le président américain ne donne pas de détails sur la liste des pays invités à ce sommet qui se présente, sans le dire, comme une alternative à celui du G20 et comme un défi lancé à Pékin.

Les leaders du G20, dont la composition est déterminée par le poids économique, et auquel participent des régimes autoritaires tels que la Chine ou l'Arabie Saoudite, doivent se réunir fin octobre en Italie. "Le défi de notre temps est de montrer que les démocraties sont en mesure d'améliorer les vies de leurs propres citoyens et de répondre aux grands problèmes du monde", explique le communiqué, reprenant un thème cher à Joe Biden. Le président américain a signalé à plusieurs reprises sa volonté d'endosser à nouveau le rôle de "leader du monde libre" traditionnellement dévolu à l'hôte de la Maison Blanche, dont n'a jamais voulu son prédécesseur Donald Trump.

Joe Biden veut, pour ces deux sommets consécutifs, réunir des chefs d'Etat et de gouvernement, des représentants de la société civile et du monde économique, pour "parler de manière franche des défis auxquels est confrontée la démocratie" dans le monde.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Contrôle technique obligatoire pour les deux-roues à partir de 2023 :

Les deux-roues motorisés devront passer au contrôle technique tous les deux ans à partir de 2023, une mesure obligatoire au niveau européen mais longtemps repoussée en France, selon un décret publié mercredi au Journal officiel. "A compter du 1er janvier 2023, les véhicules motorisés à deux ou trois roues et les quadricycles à moteur font l'objet d'un contrôle technique", indique le décret. Ce nouveau contrôle technique concerne donc tous les deux-roues, 50 cm3 et voitures sans permis compris.

Ce contrôle doit être effectué "dans les six mois précédant l'expiration d'un délai de quatre ans à compter de la date de leur première mise en circulation", puis "renouvelé tous les deux ans", ou avant toute revente du véhicule, comme pour les voitures. Il doit être effectué dans un centre de contrôle agréé. Le premier contrôle aura lieu en en 2023 pour les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2016, en 2024 pour les véhicules immatriculés entre 2016 et 2020, et en 2025 pour les véhicules immatriculés en 2021. Pour les véhicules de collection, le délai entre deux contrôles techniques est porté à cinq ans, sauf en cas de revente.

Une directive européenne de 2014 prévoyait la mise en place à partir du 1er janvier 2022 d'un contrôle technique pour les véhicules motorisés à deux et trois roues d'une cylindrée supérieure à 125 cm3, pour lutter contre les accidents et la pollution.

La France met donc en place avec un an de retard ce contrôle périodique fortement contesté par les motards. Le gouvernement de Manuel Valls l'avait annoncé en 2015 sans le mettre en place. Au printemps, plusieurs milliers de motards avaient manifesté à travers la France contre la mise en place de ce contrôle technique, réclamant à l'Etat de déroger à cette directive européenne.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Accusé de harcèlement sexuel, Andrew Cuomo annonce sa démission :

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, accusé de harcèlement sexuel par plusieurs femmes, a annoncé mardi sa démission, une semaine après un rapport accablant sur l'affaire. "Etant donné les circonstances, la meilleure manière de vous aider est de me retirer", a déclaré Andrew Cuomo, qui a aussi présenté ses "profondes excuses" aux femmes qui se sont "senties offensées" par ses actions.

Andrew Cuomo, 63 ans, gouverneur en place depuis 2011 et réélu en 2014 et 2018, avait été mis en cause pour la première fois en février, et les témoignages d'anciennes employées de son administration ou conseillères s'étaient multipliées depuis. En mars, il avait déjà repoussé des appels à la démission.

Mais la situation était devenue beaucoup plus difficile pour lui depuis la diffusion, il y a une semaine, des conclusions accablantes d'une enquête demandée par la procureure générale de l'Etat de New York, Letitia James, qui l'accusait d'avoir harcelé sexuellement onze femmes et enfreint les lois fédérales et de l'Etat. Dans la foulée, le président américain Joe Biden l'avait appelé à quitter ses fonctions.

Parmi les femmes figurant dans le rapport, une assistante a déposé plainte la semaine dernière, ouvrant la voie à des poursuites judiciaires contre le gouverneur.

"Les accusations les plus graves ne reposent sur aucune base crédible dans le rapport. Et il y a une différence entre des allégations d'agissements inappropriés et le fait de conclure qu'il y a harcèlement sexuel", s'est encore défendu Andrew Cuomo mardi. "Mais ça ne veut pas dire que onze femmes n'ont pas été offensées. Elles le sont. Et pour cela, je m'excuse profondément", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Lionel Messi: "Mon accueil, cela a été de la folie" :

Désormais joueur du Paris Saint-Germain, l’attaquant argentin Lionel Messi a répondu aux questions des journalistes, mercredi.

Il s’est engagé avec le Paris Saint-Germain trois ans et portera le numéro 30. Lionel Messi est désormais un joueur parisien et il s’est confié pour la première fois lors d’une conférence de presse, auprès de Nasser Al-Khelaifi, le président du PSG.` «Je suis très heureux. Chacun connaît les conditions de mon départ à Barcelone, cela a été très dur. Mais à peine arrivé ici, je me sens très heureux (…) Je profite de mon arrivée avec ma famille, mais j’ai déjà hâte de m’entraîner, j’ai trop envie de commencer cette nouvelle étape. Je voudrais remercier le club pour leur accueil. Tout a été très fluide, très rapide. Cela a été une situation difficile. J’insiste: je suis très heureux d’être là. J’ai toujours la même envie de gagner, le PSG est un club ambitieux. Nous allons essayer de tout gagner tous les trophées», a-t-il déclaré. «Je souhaite remercier les Parisiens. Cela a été la folie. Cet accueil a été la cerise sur le gâteau», a-t-il ajouté. La star n’a pas donné une date précise pour ses débuts sportifs.

« Je reviens de vacances après un arrêt d’un mois. J’ai rencontré hier le coach et tout le staff. Il faudra que je suive une préparation. J’ai très envie de jouer. C’est le staff qui décidera», a expliqué «La Pulga». Lionel Messi a reconnu qu’il connaissait déjà personnellement des joueurs de l’effectif parisien, notamment ses compatriotes Angel Di Maria et Leandro Paredes. «Je connais déjà des gens dans le vestiaire. Di Maria, Paredes, j’ai eu des contacts avec eux». Il a aussi reconnu que la nationalité du coach - argentine comme lui - Mauricio Pochettino, à jouer pour faire pencher son coeur vers le PSG. L’homme aux six Ballons d’or n’a pas caché ses objectifs élevés pour son nouveau club: «Au cours de ces dernières années, le PSG a été très proche de gagner la LDC. Mon rêve est de pouvoir soulever une nouvelle fois le trophée de la Ligue des champions.» «Parfois on peut avoir la meilleure équipe du monde et ne pas gagner, les petits détails comptent. Remporter la Ligue des champions est difficile. Le PSG a déjà été proche de la gagner par le passé. Il faut avoir un groupe uni, un groupe fort. Et aussi un peu de chance. Mais la chance n’est qu’un facteur, on peut la provoquer», a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Tests payants, confinement en Guadeloupe, 3e dose…le gouvernement annonce de nouvelles mesures

Confinement renforcé en Guadeloupe

Le gouvernement a annoncé mercredi l'instauration d'un confinement renforcé en Guadeloupe similaire à celui déjà appliqué en Martinique pour freiner l'épidémie de Covid-19, entraînant notamment la fermeture de restaurants, bars et plages, a indiqué son porte-parole Gabriel Attal.

"Lors du Conseil de défense de ce matin, nous avons décidé d'étendre les mesures (déjà appliquées en Martinique) à la Guadeloupe", a affirmé M. Attal. "C'est une nécessité vitale", pour "stopper au plus vite la circulation du virus", a-t-il ajouté.

 

3e dose pour les populations à risque

La "campagne de rappel" pour injecter une troisième dose de vaccin anti-Covid aux "populations à risque" débutera mi-septembre, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres.

"Les rendez-vous ouvriront dès la fin du mois d'août, début du mois de septembre, pour une campagne de rappel qui débutera à la mi-septembre", a indiqué M. Attal. "La liste des populations concernées sera établie par la Haute autorité de santé", a-t-il ajouté. Un peu plus tôt, en ouvrant un conseil de défense sanitaire, le président Emmanuel Macron avait évoqué des "rappels de vaccination pour les personnes âgées de plus de 80 ans et particulièrement vulnérables dès la rentrée".

 

Fin de la gratuité des tests sans prescription "mi-octobre"

Les tests de dépistage du Covid-19 sans prescription médicale seront payants à partir de la "mi-octobre", a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire et d'un Conseil des ministres.

"Nous avons décidé d'acter la fin de la gratuité des tests hors prescription médicale", a expliqué M. Attal, conformément "à l'annonce qu'avait fait le président de la République dans son allocution du 12 juillet" et "aux choix que font un certain nombre de nos voisins européens". "Les tests à répétition n'empêchent pas d'aller à l'hôpital et de contaminer fortement. D'ici mi-octobre, chacun aura eu le temps de s'organiser et de prendre ses responsabilités, nous prenons également les nôtres", a-t-il ajouté.

 

Pass sanitaire dans les grands centres commerciaux quand le taux d'incidence dépasse 200

Le gouvernement a demandé aux préfets de rendre le pass sanitaire obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m2, dans les départements où le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100.000, a annoncé le porte-parole Gabriel Attal mercredi.

En outre, dans ces départements, les préfets doivent rétablir le port du masque obligatoire en intérieur dans les lieux recevant du public, a ajouté le porte-parole du gouvernement, des décisions prises ce mercredi en Conseil de défense pour tenter de "freiner des quatre fers" l'épidémie de Covid-19.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1868) : MERCREDI 11 AOUT 2021

Mercredi 11  Août 2021 - Grèce : les incendies d'Eubée en passe d’être maîtrisés, inquiétude dans le Péloponnèse.

Près de 900 pompiers grecs et étrangers semblaient mercredi "prendre lentement le contrôle" de l'incendie d'Eubée, qui ravage cette île grecque depuis neuf jours, et redoublaient d'efforts pour venir à bout d'un feu préoccupant dans la péninsule du Péloponnèse. "Je pense que nous pouvons dire que le front des incendies est lentement en train d'être maîtrisé", a assuré à la télévision publique ERT Yiannis Kontzias, le maire de la petite ville d'Istiaia, sur l'île d'Eubée, menacée par le brasier pendant des jours.

"Hier nous avons vu le soleil pour la première fois depuis des jours", a-t-il ajouté en référence aux énormes nuages de fumée qui recouvraient le nord de l'île montagneuse et boisée, située à 200 km au nord-est d'Athènes.

En revanche, la situation dans une partie de la péninsule du Péloponnèse, qui abrite des forêts épaisses et de profonds ravins, suscitait l'inquiétude.

Selon Christos Lambropoulos, gouverneur adjoint de la région d'Arcadie en partie embrasée, les secours concentrent leurs efforts pour éviter que le feu n'atteigne le mont Ménale, surmonté d'une épaisse forêt.

Dans la région de Gortynie, une vingtaine de villages ont été évacués devant l'avancée des flammes. Dans l'ensemble de la région, près de 580 pompiers, dont 139 Français et 57 Allemands, bataillaient jour et nuit contre le feu, équipés de 181 véhicules.

Devant l'ampleur de la catastrophe qui a débuté le 27 juillet, de nombreux pays, notamment européens, ont envoyé plus de 1.200 renforts, des véhicules et du matériel, en Grèce.

Trois personnes ont trouvé la mort dans ces violents incendies qui ont déjà ravagé plus de 90.000 hectares, selon le Système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS), et entraîné la fuite de milliers d'habitants de plusieurs régions.

En seulement huit jours, 586 feux ont été dénombrés en Grèce, provoqués par la pire canicule en trois décennies dans un pays méditerranéen pourtant coutumier des fortes chaleurs estivales, selon le vice-ministre de la Protection civile Nikos Hardalias.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens